Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Gagnons de l’argent !

Gagnons de l’argent !

Le RMI (futur RSA) en France est valorisé à 454,63 euros pour une personne seule en 2009.

Etant donné qu’il s’agit là du revenu minimum légal, que donc aucun citoyen ne devrait légalement pouvoir recevoir moins, pourquoi ne pas l’intégrer directement dans la rémunération de tous les Français ?

Le RMI (futur RSA) en France est valorisé à 454,63 euros pour une personne seule en 2009.

Etant donné qu’il s’agit là du revenu minimum légal, que donc aucun citoyen ne devrait légalement pouvoir recevoir moins, pourquoi ne pas l’intégrer directement dans la rémunération de tous les Français ?

Le salarié verrait son salaire baisser d’autant, ce qui serait fait à somme nulle évidemment, l’entreprise faisant plus de bénéfices paierait mécaniquement plus d’impôt sur le bénéfice, et le flux financier n’en serait pas affecté.

Cela permettrait de réduire drastiquement toute l’administration autour du droit et de la gestion des revenus minimum, tout en évacuant un problème de taille qui bloque beaucoup de choses à tous les niveaux : la confiance.

La confiance écornée des deux côtés de la "barrière" du RMI.

Ecornée par ceux qui ont un travail ont peur de le perdre et souvent la "honte" de devoir demander un minimum social, ou la méconnaissance des tracasseries administratives sans aucun doute Kafkaïennes et destructrices de valeur qu’il faut affronter pour entrer dans son droit.

Ecornée par ceux qui ayant le RMI et les minimas sociaux, savent que même avec le RSA en place, il y a la peur quitter l’environnement administratif faussement rassurant, dans lequel ils détruisent allègrement leur potentiel créatif avec la complicité d’une administration qui étouffe tout le potentiel du pays par son coût et sa masse. Parce qu’une fois quitté cet environnement, les épreuves à affronter pour y "retomber", ils le savent, sont aussi insurmontables que celles à dépasser pour en sortir.

Plutôt que de maintenir en l’état un RMI-RSA "trou noir" où tout s’engouffre pour ne plus jamais ressortir, pourquoi ne pas créer une base plate, lissée, dont l’effet inverse serait la confiance, l’assurance pour chacun que le RMI-RSA n’est pas ni à conquérir, ni à considérer comme un cocon dangereux à quitter, mais simplement la base monétaire avec laquelle tout homme peut compter ?

Et au lieu d’avoir des politiques cycliques qui avantagent tantôt les uns, tantôt les autres, diminuant la TVA de ceux-ci, augmentant celle de ceux là, donnant un coup de pouce au SMIC, quand on augmente les charges des entreprises, créer un bouclier fiscal quand on augmente la taxe foncière etc... Faire +5%, ou +0% au RMI-RSA dans ce cadre là où chacun le touche sans se poser de question, c’est "injecter - ou pas - de l’argent dans toute l’économie", d’une façon saine et directe, et totalement démocratique (quoi de plus démocratique que de cibler l’Homme, centre insurpassable de l’économie, investisseur, entrepreneur, employé, ou chômeur ?), comme essayent vainement de le faire par ailleurs la FED ou la BCE, de façon opaque et arbitraire, à l’avantage d’on ne sait qui, et au détriment de tous les autres...

Une autre façon d’expliquer que le dividende monétaire ça n’est pas une "théorie nouvelle" c’est la simplification et la généralisation de ce qui existe déjà, en détruisant "au carsher" tout ce qui est desctructeur de valeur, inutile, coûteux, vampirique et déprimant dans l’organisation de la collectivité.

Ce n’est pas l’homme qu’il faut nettoyer au carsher, c’est l’organisation de la collectivité, vieille, poussiéreuse, d’un autre temps, énorme, vampirique, coûteuse au delà de l’imaginable, et qui est la raison même des problèmes qu’elle tente vainement de régler en dehors de sa propre réforme, qui en est la solution. Qu’elle s’allège, qu’elle s’organise, qu’elle diminue ses coûts, qu’elle se connecte en réseau, que ses salaires soient en rapport avec la collectivité, et qu’elle organise la répartition strictement démocratique du pouvoir monétaire minimum.

La valeur c’est l’homme qui la crée, foutons lui la paix, et nous verrons en pleine lumière de quoi il est capable. Laissez les créer, simplifiez leur la vie, lâchez prise, et faites quelque chose de votre vie, au lieu de la leur pourrir.


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel R 31 mars 2009 18:54

    Vous omettez juste un petit détail, presque rien, une broutille :

    Pour ceux qui possèdent le monde, l’homme est une marchandise comme une autre.

    Si il ne sert pas, il ne sert à rien.


    • Vinrouge 31 mars 2009 19:30

      idée peut-être intéressante, mais qui ne tient pas debout du tout (et je passe les aspects symboliques et sociaux) :

      • la plupart des RMIstes sont sans-emploi : ainsi, pour les principaux concernés, il serait nécessaire quand même de créer une administration
      • vous dîtes que les salaires baisseraient, que cela ferait augmenter le bénéfice et du coup le montant perçu d’impôt sur les bénéfices, ce qui "n’affecte pas les flux financiers". Je ne suis pas complètement certain de comprendre ce point. Toutefois, j’ai l’impression que vous pensez que les rentrées fiscales supplémentaires comblerait le financement de votre idée : c’est sans doute faux ! D’abord parce que l’IS représente environ 1/3 du bénéfice avant impôt (et donc l’Etat ne récupèrerait sous forme d’IS qu’un tiers du RMI par salarié, et non un RMI plein). Par ailleurs, le montant des charges est calculé sur la base du salaire : si vous faîtes baisser les salaires, les charges perçues diminueraient ... 

      • Romain Desbois 1er avril 2009 17:29

        Je suis d’accord avec l’idée du RMV (Revenu Minimum de Vie). Je pense que c’est financièrement faisable. D’ailleurs on n’en est pas loin. De le prime de grossesse à la retraite en passant par l’allocation famillale et le RMI. Il manque un bout de 18 à 25 ans. Evidemment il faudrait uniformiser cela, par exemple donner une somme fixe par enfant, y compris pour le quotient fiscal qui actuellement fait que l’Etat avec son système de part exonère plus les enfants de parents riches.
        Bien sur il faut mettre à plat le système fiscal, l’assiette du calcul des charges (qui deviendraient progressives si elles étaient incluses dans le calcul de l’IRPP).

        Maintenant mois de 500 euros par mois ça fait peut pour vivre.


      • foufouille foufouille 31 mars 2009 20:32

        @ auteur
        le RMI est de 453 pour une personne seule ET SDF
        @ vinrouge
        le RMI sert a bouffer et donc rentre dans la poche des hyper, etc


        • Coat nonz 1er avril 2009 12:22

          à Foufouille :

          Vous voulez dire que pour percevoir le RMI, il faut "être seul ET SDF" ? J’ai bien compris ? Si oui, c’est ou nouveau, ou un poisson d’Avril.

          1 300 000 Rmistes... tous SDF ?


        • Coat nonz 1er avril 2009 12:28

          Quant au au RMI qui "sert à bouffer et rentre dans les poches ses supermarchés", il n’y reste pas entièrement ni définitivement : il sert aussi à payer des employés qui bossent et paient des impôts, des charges sociales dont nous profitons tous, à payer des fournisseurs chez lesquels d’autres employés bossent et paient des impôts, etc...

          Seriez pas un peu réducteur, Foufouille ?


        • Le péripate Le péripate 1er avril 2009 12:29

           Il doit vouloir dire que si tu as un logement, tu touches en plus l’Allocation Logement, ce qui fait que tu as presque un SMIG en restant à la maison et en jouant à la Nitendo, et sans avoir besoin de voiture pour aller bosser. 

          Mais je serais toi, je me méfierais, Foufouille est un réac de première. smiley


        • bob 1er avril 2009 13:34

          Comment peut-on vivre avec le RMI ?
          Si vous habitez Paris ou une ville avoisinante, ce n’est meme pas le prix du loyer.
           smiley


        • Gandalf Tzecoatl 31 mars 2009 21:22

          J’ai plussé votre article, Galuel, pour une raison anthropologique.

          L’humain a inventé les bijoux il y a 50 000, sur les plages de l’Afrique du Sud. Et le commentaire du reportage (Arte, il me semble) précisait : le poisson était abondant près des rivages, le temps facile, alors l’humain a inventé autre chose.

          Donc, pour ma part, au lieu de l’embrigament libéralo-mercantile où tout doit servir à tout, je suis persuadé que l’inactivité est source d’inventivité, de création, et sans doute de rédemption pour l’humanité.

          D’ailleurs, lorsque l’on force à faire croire à des humains qu’ils doivent se rendre utiles, ils le laissent paraitre, mais au fond c’est inutile, ce qui génère à priori une inutilité non-créatrice.

          Bref, je préfère un inutile qui fait ce qu’il veut de son emploi du temps et qui souvent réclame plus de temps en se libérant des lourdeurs matérielless qu’un inutile dont on impose l’emploi du temps et qui doit assumer ces même lourdeurs. A voir.


          • Gandalf Tzecoatl 31 mars 2009 21:39

            Hey Galuel,

            Tu as 200 ans d’avance, quand bien même ton idée date de 1930.

            Le monde est gouverné par des individus qui ont besoin de justifier leur existence par la réussite sociale, par la normalité, et contrôler la création monétaire est un vecteur de réussite sociale de rente et de manipulation. Ceux qui n’ont pas eu de chance passe leur temps à taper sur ceux là. Bref, une perte de temps.

            Tu connais des mecs qui estiment que l’importance d’un individu se mesure à la taille de son compte bancaire ou en fonction de sa bagnole ? Je ne connais quasiment que ça. J’appelle cela des parasites ou des idiots nécessaires, tout au plus.

            Sincèrement, l’humanité a autre chose à foutre.











            • JONAS JONAS 31 mars 2009 22:44

              Pas étonnant qu’ils dansent après le oui massif à Mayotte ! ! !  smiley

              Remarquez bien, que si l’on veut avoir des départements dans certaines provinces de Chine, il suffit de faire un référendum pour leur demander s’ils veulent devenir français, on pourrait faire cela dans le monde entier !

              Je vous fais le pari que la France devient le premier Empire du monde ! (De la pauvreté).

              Les seuls inconvénients, Vélibs et transport en communs pour tout le monde, retraite possible, peut-être à 70 ans, etc…  smiley

              C’est un choix !


              • chmoll chmoll 1er avril 2009 09:15

                mais où ont vas là  !! Le RMI (futur RSA) en France est valorisé à 454,63 euros pour une personne seule en 2009.

                si le RMiste se met aussi a toucher des parachutes dorés  !!!!


                • ARFF 1er avril 2009 17:46

                  un revenu d’existence et universel est la seule alternative au bordel actuel !

                  et tant pis pour les dinosaures qui croient encore au dieu travail/argent ...ils creveront en ayant travaillé toute leur vie les talibanques...


                  • ARFF 1er avril 2009 17:48

                    woups ! je voulais dire bien sur " ils creveront en ayant travaillé toute leur vie POUR les talibanques" :)


                    • verbre verbre 1er avril 2009 23:33

                      Tu auras beau le tourner dans tous les sens, le RMI, RSA, RU et compagnie aidera à perpétuer ce système basé sur les inégalités : il faut que certains en aient peu pour que d’autres en aient beaucoup.
                      Car ce système fonctionne sur la valeur fiduciaire de l’individu.
                      Il faut abolir l’argent et inventer le crédit universel redistribué équitablement à la valeur exacte des ressources naturelles de cette planète telle que nous la "cultivons".
                      Pourquoi avoir besoin d’argent pour acheter des voitures si nous savons les créer ?
                      Demandes-toi à quoi sert réellement l’argent.
                      N’est-ce pas juste une addiction systémique qui permet de créer la division ?
                      Est-ce un garde-fou qui nous protège de toutes les folies ?

                      Es-tu prêt à renoncer à l’argent lorsque tu sais que dans ce système si tu en as, c’est que d’autres en manquent ?
                      Il faut arrêter de croire au veau d’or.
                      Il y a des Rmistes largement plus fortunés que des smicards.
                      C’est le temps qui nous manque, pas l’argent.
                      Il y a une très grande hypocrisie à ce sujet.
                      Ou un aveuglement général.

                      Tu crois que la quantité d’argent est basée sur quoi ?
                      Si cela était de bonne foi, ce seraient les scientifiques qui géreraient cela, pas les financiers.
                      C’est un faux problème.
                      Et l’avenir ne manquera pas de te le faire découvrir.



                      • ARFF 2 avril 2009 08:54

                        je suis pour une disparition de l’argent, mais malheureusement dans ce systeme de merde avec des gens aussi lobotomisés ça ne se fera pas si facilement.
                        Je suis contre le rmi ou le rsa meme si je vit avec en l’utilisant comme un RU . Le RU existe deja en france et dans (trop) peu d’autres pays, de maniere déguisé, permettant ainsi a ce systeme fondé sur la consomation d’un coté ( nous) , l’esclavage de l’autre ( chine,bangladesh,afrique, ect...) de perdurer.
                        Le travail ( distinguons-le de l’esclavage si on veut) a de moins en moins de place dans le systeme dominé par les Talibanques .

                        Le RU auquel je pense ne serait pas un rmi de plus mais un revenu universel, c’est a dire reparti dans le monde entier, chose qui est en soit tres difficile à imaginer mais plus accessible au cerveau de la plupart des etre humains que de leur dire " l’argent disparaitra" .

                        Le RU serait pour moi un premier pas vers la disparition de l’argent et la reprise de la vie.


                        • sparrow 2 avril 2009 10:15

                          La France est quand même fabuleusement incroyable. On vous a pondu le SMIG, et personne n’a réagi : Idée des grands patrons soufflée dans l’oreille des sindicats incompétants pour donner un mètre étalon au salaire et pour évité une inflation de ceux-ci. Regardez la courbe des salaires moyens depuis l’introduction du SMIG au coups de la vie. VLAMMM !!!! ça fait mal. Et là, le RMI qui est en train de devenir le nouveau minimum pour même pas pouvoir bouffer correctement. Moi, qui suis petit bourgeois, qui vie aussi bien qu’il le peut, je trouve cela scandaleux. Voilà, on a augmenté le RMI de tant de %, super, à quand la prochaine aubaine pour s’acheter des patates.
                          Le RMI ne devait être que le platre que l’on met à une jambe cassée. Elle ne s"est jamais réparée. Vous avez déjà essayé de courir avec un platre.


                          • orange orange 4 avril 2009 15:01

                            J’apporte ici une stimulation d’une famille avec deux enfants qui est dans le dispositif du RMI. A l’intauration du RSA, cette fammille aura pur vivre un tout petit au plus de 1000euros pour vivre.( déduction après l’allocaton logement ou APL).
                            Un autre exemple celui ci d’un jeune célibataire sans enfant salarié depuis trois ans dans le secteur social gagne un peu plus de 1000 euros n’a pas droit à l’allocation logement ni de cmu et paie des impôts sur le revenu taxe d’habitations et redevance télévision.
                            Tout compte fais le RSA est plus aventageux qu’un salaire de travail professionnel. Et les gens commence à ronchonner car ils pense qu’il auront moins d’argent pour vivre. Que faut-il penser ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès