Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Economie > Gandrange ou l’arnaque à la française

Gandrange ou l’arnaque à la française

Le plan de revitalisation du bassin de Gandrange ne répondrait pas du tout aux promesses faites par le président français. Les centrales à gaz de Poweo n’y sont même plus envisagées, le centre de formation est réduit à sa plus simple expression et le soutien à la sous-traitance sous-estime les besoins.

Le compte n’y est absolument pas. Tel est le constat que l’on peut une nouvelle fois tirer des promesses faites à la Lorraine. Effet d’annonce, illusions, vaines paroles. Les Lorrains trouvent de plus en plus de mots pour exprimer leur désarroi face au désintérêt clairement affiché par Paris et son gouvernement. Ainsi, les centrales à gaz Poweo promises pour Gandrange ont disparu du projet de revitalisation. Pire, le montant des investissements est loin d’être garanti, notamment les 1,6 millions d’euros à Florange.
Qui plus est l’impact de la crise économique actuelle n’est même pas pris en compte. Une autre question demeure : Que met-on à la place des centrales à gaz de Poweo ? ArcelorMittal et la France rechignent toujours à s’engager par écrit. Pour certains, c’est tout simplement une affaire bâclée. On traite vraiment les Lorrains comme des malpropres.

En témoigne, le centre de formation technique promis ne formerait que 20 sidérurgistes au lieu des 120 espérés. Quand on connaît les besoins en formation dans la sidérurgie, le compte n’y est pas estiment à juste titre les syndicats.

Le directeur général d’ArcelorMittal France fonde quant à lui de très gros espoirs sur le projet de haut fourneau pilote avec la technologie de captage stockage de CO2 pour les installations des aciers plats de Florange et pour lequel ArcelorMittal et ses partenaires doivent statuer courant 2009.

Une autre des annonces phares du plan Mittal-Sarkozy du printemps 2008 concernait le fonds lorrain de 20 M€, financé à hauteur de 10 M€ de la part du sidérurgiste et de 10 M€ de l’Etat et des collectivités territoriales. Cet embryon est avant tout destiné à soutenir le financement en fonds propres de projets de développement technologiques portés par des PME. Il visera à renforcer la filière des matériaux. Ce fonds lorrain des matériaux devrait promouvoir des activités innovantes, valoriser le potentiel du site de recherche d’ArcelorMittal à Maizières-lès-Metz et renforcer par la même occasion le pôle de compétitivité des matériaux du MIPI (Matériaux Intelligents Produits Innovants). Mais concrètement, on préfère attendre et voir ce qu’il en adviendra.

Enfin, élus et syndicats constatent que l’impact de l’arrêt de Gandrange sur la sous-traitance a tout simplement été ignoré. Ainsi, les sous-traitants, pas au mieux de leur forme actuellement comme on peut facilement l’imaginer sont en quelque sorte les laissés pour compte de cette triste arnaque à la française.



Sur le même thème

La pépite industrielle Ascométal reprise par Frank Supplisson
L’incroyable vol de la Coupe de France par les sidérurgistes de Longwy
Comment l’état fabrique une nation : le cas de la Lorraine
ALSTOM : une seule solution, la Nationalisation !
François Hollande a-t-il un plan ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par Marc Blanchard (---.---.---.135) 28 janvier 2009 13:46
    Marc Blanchard

    Le milliardaire Indien (5éme fortune de la planéte) Mittal avait promis à la reprise (pour pas cher) d’Arcelor qu’il ne ferait pas de restructuration suite à ses reprises de la sidérurgie en France.

    Tout cela sous le couvert de notre cher gouvernement.

    Il me semble qu’un plan de licenciement de 3000 personnes en France au niveau d’Arcelor Mittal est en cours 2 ans après les promesses.

    Et là l’agité ne s’agite plus.

    A qui profite la braderie du patrimoine ?

    C’est dégueulasse !

  • Par RilaX (---.---.---.29) 28 janvier 2009 14:32
    RilaX

    Comment les francais peuvent ils encore croire aux promesses de Sarkozy, et plus generalement de nos politiques de tous bords confondu ?

    Je ne me l’explique pas.

    Et ce que je ne m’explique encore moins, c’est comment les francais peuvent réélire des gens qui leur ont clairement et sciemment menti et d’autres qui ont été jugé pour corruption.

    Quelqu’un a une reponses autres que "parceque ce sont des boeufs" ?

  • Par Alain-Goethe (---.---.---.126) 28 janvier 2009 14:09

    Hier soir, un média a parlé d’ARCELOR

     Mr MITTAL avait dû emprunter afin de "faire grossir aussi vite" ARCELOR

     avec la crise, il doit avoir des pbs ..


     Ah l’heureux temps de SOLLAC. C’était une société performante etc..

     Entre 1980 et 2000, j’étais technico-commercial avec les groupes USINOR, Sollac comme clients.
    Il y avait plein de salariés qui faisaient bien leur boulot etc.


     Longwy, Florange, Ebange, Fénétrange etc : vraie casse industrielle
    Plein de jobs perdus et aussi pour leurs sous traitants !!


     Quels jobs pour les gens qui ont entre 20 et 60 ans ???

     ç’est pire qu’en 1993 !! La France va sacrément "morfler", comme les
    PIGS

    P comme Portugal
    I comme Italie
    G comme rèce
    S like Spain

    DEMAIN est un grand jour !!

  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 28 janvier 2009 14:20
    LE CHAT

    encore des tas de jours de chomage technique pour ArcelorMittal Florange annoncés en février !
    personne va bientot plus passer par la Lorraine avec des sabots ......

Réactions à cet article

  • Par Marc Blanchard (---.---.---.135) 28 janvier 2009 13:46
    Marc Blanchard

    Le milliardaire Indien (5éme fortune de la planéte) Mittal avait promis à la reprise (pour pas cher) d’Arcelor qu’il ne ferait pas de restructuration suite à ses reprises de la sidérurgie en France.

    Tout cela sous le couvert de notre cher gouvernement.

    Il me semble qu’un plan de licenciement de 3000 personnes en France au niveau d’Arcelor Mittal est en cours 2 ans après les promesses.

    Et là l’agité ne s’agite plus.

    A qui profite la braderie du patrimoine ?

    C’est dégueulasse !

  • Par Alain-Goethe (---.---.---.126) 28 janvier 2009 14:09

    Hier soir, un média a parlé d’ARCELOR

     Mr MITTAL avait dû emprunter afin de "faire grossir aussi vite" ARCELOR

     avec la crise, il doit avoir des pbs ..


     Ah l’heureux temps de SOLLAC. C’était une société performante etc..

     Entre 1980 et 2000, j’étais technico-commercial avec les groupes USINOR, Sollac comme clients.
    Il y avait plein de salariés qui faisaient bien leur boulot etc.


     Longwy, Florange, Ebange, Fénétrange etc : vraie casse industrielle
    Plein de jobs perdus et aussi pour leurs sous traitants !!


     Quels jobs pour les gens qui ont entre 20 et 60 ans ???

     ç’est pire qu’en 1993 !! La France va sacrément "morfler", comme les
    PIGS

    P comme Portugal
    I comme Italie
    G comme rèce
    S like Spain

    DEMAIN est un grand jour !!

  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 28 janvier 2009 14:20
    LE CHAT

    encore des tas de jours de chomage technique pour ArcelorMittal Florange annoncés en février !
    personne va bientot plus passer par la Lorraine avec des sabots ......

  • Par RilaX (---.---.---.29) 28 janvier 2009 14:32
    RilaX

    Comment les francais peuvent ils encore croire aux promesses de Sarkozy, et plus generalement de nos politiques de tous bords confondu ?

    Je ne me l’explique pas.

    Et ce que je ne m’explique encore moins, c’est comment les francais peuvent réélire des gens qui leur ont clairement et sciemment menti et d’autres qui ont été jugé pour corruption.

    Quelqu’un a une reponses autres que "parceque ce sont des boeufs" ?

  • Par TSS (---.---.---.50) 28 janvier 2009 19:34

    ça vous surprend ? moi pas... !!!

  • Par Yena-Marre (---.---.---.166) 28 janvier 2009 19:47
    Yena-Marre

    Qui a pu croire un instant aux promesses du nabot ? La seule chose ou il est efficace c’est dans la lutte contre le réchauffement climatique à force de faire des moulinets !

  • Par vieuxcon (---.---.---.74) 28 janvier 2009 22:52
    vieuxcon

    Notre très GRAND président n’avait-il pas vanté les mérites de la Lorraine en passant avec ses gros sabots ? Quelle que chose du genre Gandrange, la pluie le frois faut oser ? 
    Ah c’est sur il passerait plus de temps si Gandrange érait au Brésil, sur la côte d’Azur où à la limite une célèbre station de Ski.
    Vous auriez du lui faire visiter la piste d’Amnéville, si je me souviens bien il y a une piste de luge ou un truc du genre du coté de la patinoire ? Avec un peu de chance une bestiole aurait pu le bouffer au passage devant le Zoo, juste après qu’il ait été claquer son pognon au Casino.

    Moi quand j’étais gamin, c’atait des bois où je me ^romenanis le dimanche, sous le transporteur de minerai.

    Bien changée la vallée...

    • Par Lairderien (---.---.---.61) 29 janvier 2009 00:10

      Et moi je démontais les roues des wagonnets qui tombaient de temps en temps des lignes aériennes traversant la vallée de l’Orne, pour récuperer les billes des roulements qui nous servaient de munitions pour nos lances pierres !!!

      Et en 1967 mon oncle a rempli ses derniers tonneaux avec les questches que j’avais cueillies sur son terrain, déja vendu, sur lequel a été construit l’aciérie de Gandrange ! Au moins nous avons fait, cette fois là encore 27 litres d’alcool de questches (à 52° !!!) Croyez moi c’était de la bonne !!!

      Et aujourd’hui ils vont nous foutre tous cela en l’air !!! Je suis bien content d’avoir quitté la région depuis plus de 30 ans, cela m’évite d’avoir sous les yeux ce désastre.

  • Par mike57 (---.---.---.151) 28 janvier 2009 23:39

    "La crise n’épargne personne. Même les milliardaires se sont appauvris en 2008, selon plusieurs études publiées récemment. Parmi les grands perdants figurent Lakshmi Mittal (Arcelor Mittal), dont le patrimoine a fondu de plus de 30 milliards de dollars"
    Avec ça ,Gandrange doit étre le dernier de ses soucis à notre pauvre lakshmi

  • Par BLE (---.---.---.216) 18 janvier 2012 20:17
    Groupe BLE Lorraine

    La fermeture de l’aciérie a fait de Gandrange le symbole économique de la désindustrialisation et de politique anti-sarkozyste. Depuis bientôt 4 ans, le maire de Gandrange reçoit des politiques et des journalistes du monde entier sur les décombres de l’aciérie. De quoi alimenter la notoriété planétaire de cette commune de 2 800 habitants. Le mythe Gandrange est né de la force évocatrice de cette cathédrale d’acier abandonné sur l’autel de la finance.

  • Par BLE (---.---.---.143) 22 janvier 2012 21:49
    Groupe BLE Lorraine

    2 ans après les promesses de Nicolas Sarkozy et 30 ans après celles de François Mitterrand, la Lorraine attend toujours sa reconversion et son renouveau.

    A Gandrange, le péché originel de Sacilor a été le rôle de poubelle sociale que la société a assumé depuis 1969. Cette aciérie bâtie pour fonctionner avec 2 300 personnes en a eu plus de 5 000. Tous les virages technologiques ont été manqués. Toute la vallée, hormis Amnéville-les-Thermes qui a pris une direction différente (tourisme), a été sacrifiée. Il apparaît avec le recul que la Lorraine a été traitée comme une colonie.

  • Par Groupe BLE Lorraine (---.---.---.192) 18 juillet 2012 13:33
    Groupe BLE Lorraine

    Dans le cadre de la revitalisation du site de Gandrange (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1418-gandrange-le-compte-ny-est-pas#5527), ArcelorMittal annonce avoir développé deux nouveaux projets industriels pour la fabrication de poutrelles (3 millions d’euros et 20 salariés) et pour la production d’éléments de construction en kit (1 millions d’euros et 20 employés).

  • Par Groupe BLE Lorraine (---.---.---.115) 21 août 2013 18:47
    Groupe BLE Lorraine

    Les trois dernières années ont été extrêmement positives pour Gandrange. Le Laminoir à Couronnes et à Barres (LCB) revit. Des investissements ont été réalisés sur les fours et sur la ligne de contrôle. L’usine axe désormais sa stratégie sur des produits de niche haut de gamme spécifiquement conçus pour des sous-ensembles automobiles. 30 000 tonnes en sortent chaque mois. Ses solutions aciers sont développées au sein du Centre de recherches de Gandrange, qui est le laboratoire des produits longs d’ArcelorMittal pour toute l’Europe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires