Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Gaz : une baisse des prix très insuffisante

Gaz : une baisse des prix très insuffisante

Le gouvernement vient d’annoncer une baisse de 10% des prix du gaz au 1er avril 2009. Cette baisse est nettement insuffisante au regard de la formule d’indexation publiée sur le site du ministère de l’économie. Selon cette formule, la baisse des prix devrait être de 20%.

Suez Gaz de France a annoncé, le 5 mars, "des résultats en forte progression et des objectifs dépassés". Ces bons résultats s’expliquent en particulier par une baisse significative des prix du pétrole sur la seconde partie de l’année alors que les tarifs de vente pendant la période d’hiver ont été maintenus à un niveau élevé.

En effet, depuis la date de la dernière hausse des prix réglementés du gaz, en Août 2008, les cours du pétrole sur lesquels sont théoriquement indexés le gaz naturel ont baissé de 62% en dollar et de 55% en euros. On pouvait donc s’attendre à une baisse très forte des prix du gaz.

Gaz de France nous dira que ce n’est pas si simple, car les prix réglementés du gaz que nous payons tous comprennent aussi le coût de l’acheminement (les "tuyaux") et ne sont pas directement indexés sur les cours "spot" du pétrole.
Or, la formule d’indexation (qui permet de relier l’évolution des prix du pétrole à celle des prix réglementés du gaz) est publiée sur le site du ministère chargé de l’énergie, et je me suis donc livré à l’évaluation de ce qu’aurait dû être l’évolution des prix du gaz. Ainsi l’index pertinent pour fixer les prix du gaz au 1er avril correspond à la moyenne de septembre 2008 à février 2009 des prix du baril de pétrole (exprimés en euros). Cet index vaut 43,22 €/baril. L’index pertinent pour fixer les prix du gaz en août 2008 correspondait à la même moyenne sur la période allant de janvier à juin 2008. Il était 71,21 €/baril. Cet index a donc baissé de 40% depuis la dernière hausse des prix du gaz.
 
Or le coût d’approvisionnement du gaz matière (la « molécule », dans le jargon) représente 50% des coûts de fourniture, le reste des coûts représentant l’acheminement et les coûts de commercialisation. La baisse de 40% du coût d’approvisionnement aurait dû ainsi conduire à une baisse de 20% des prix finaux.
 
Autrement dit, les prix du gaz devraient normalement baisser de 20% au 1er Avril et non de 10% comme annoncé par M. Fillon. Comme le dit si bien Gaz de France Suez, les objectifs sont "dépassés".

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 17 mars 2009 14:28

    Ne nous en faisons pas , ils ne nous rendront pas l’argent qui est volé.

    Ce qui est volé est volé.

    On pourra peut etre nous dire qu’on sera moin volé la prochaine fois ?



    • marignan155 17 mars 2009 15:32

      La page citée est encore une page qui mérite une remarque désagréable. Le dernier paragraphe en est :

      Soucieux des difficultés rencontrées par les ménages les plus modestes, le gouvernement a mis en place un tarif social du gaz (lien vers site internet DGEMP) dont les dispositions sont entrées en vigueur le 15 août 2008, à la suite de la publication Journal officiel de deux décrets d’application. 

      SANS LIEN vers ce site et sans lien vers les décrets d’application. Aux ménages les plus modestes (quel euphémisme !) de se démerder si jamais ils arrivent jusqu’ici. Voici donc le lien  


      • chmoll chmoll 17 mars 2009 16:32

         pourkpi pas une baisse du 1 juillet au 30 aout

        lagarde ,t’aurais pas un lien de parenté avec l’crique zavatta des fois ?


        • Alpo47 Alpo47 17 mars 2009 16:43

          J’ai vraiment l’impression qu’il y a sur AgoraVox, des intervenants qui ne tiennent aucun compte des "besoins naturels et matériels" des actionnaires de GDF. Seulement 6,5 milliards à se partager en 2008 ! Comment survivre avec ce pécule pendant que la crise pointe ?
          J’en entends déjà persifler que ce seraient des amis du pouvoir actuel et que la nationalisation de cette entreprise publique avait pour but essentiel de leur remplir les poches.
          Certains vont même aller jusqu’à prétendre qu’on attend la fin de l’hiver, donc la grosse baisse de consommation, pour baisser les prix. Toujours ça de gagné...

          Alors, à tous ceux là, jeveux dire qu’ils sont dans l’erreur...
          Ces processus sont le seul fait du hasard. Notre président ne saurait mentir, ses ministres sont à l’unisson. Le système économique qui se met en place est pour le plus grand bonheur de tous et aucune fraude, compromission ou détournement de biens publics ne pourra jamais leur être reproché.

          Il fallait le dire...


          • Kalki Kalki 17 mars 2009 20:30

            Il fallait aussi montrer que le systeme libéral, par la privatisation , FONCTIONNE, ou Rapporte au sens économique.
            Le client est libre et on le choix dans un marché ouvert.
            Et en plus ca fait des bénéfices et que c’est répartie équitablement, iront ils dirent.


          • Jojo 18 mars 2009 07:02

            Bonjour,
            La réduction des prix à la vente (10%) ne peut simplement pas suivre celle des coûts (20%) pour une raison évidente : Le passif.
            Les distributeurs d’énergie investissent en permanence dans les réseaux (raccordements nouveaux mais aussi renforcement), le plus souvent par endettement interposé. Et même si le groupe a une situation financière saine, elle ne déroge pas à la règle (un endettement de 28,9 milliards d’euros excusez du peu). Or qui dit endettement, dit service de la dette…
            http://fr.biz.yahoo.com/05032009/27/gdf-suez-hausse-de-13-du-resultat-net-2008.html


            • Dudule 18 mars 2009 13:37

              Autre chose dont on parle peu :

              Les contrats de fourniture de gaz avec Gazprom ont été signés pour 30 ans avant la flambée des prix de l’année dernière. Les contrats avec l’Algérie ont aussi été signés dans des conditions plutôt favorables. Encore ça de plus dans la poche des actionnaires.

              Les Russes construisants une base de lancement de fusée à Kourou (ils sont inquiets de l’avenir de leur base de Baïkonour au Khasakstan) n’avaient aucune raison de faire les difficiles. Ils sont de toutes façons soucieux des bonnes relations avec la France (espérons que ça ne change pas trop avec les projets atlantistes de Nôtre Bon Maître). Autant dire que les contrats signés entre GDF et Gazprom le sont dans des termes tout à fait favorables à GDF.

              On nous parle toujours du prix du gaz indexé sur le prix du pétrole, mais il s’agit là du mode de calcul pour le prix du gaz vendu par GDF ! Le prix réel payé par l’entreprise n’a rien à voir avec ce calcul !

              J’ai de plus en plus l’impression de vivre dans un régime féodal, dans lequel l’Etat vend des rentes et le droit de prélever certaines formes d’impôts à ceux qui en ont les moyens.


              • Meilleurtarif Nilto 19 mars 2009 12:03

                @ Volontaires,
                Bonjour,
                Quel serait le pourcentage de baisse si vous teniez compte des moyennes suivantes dans votre calcul :

                1. taux de change moyen mensuel du dollar en euro
                2. cours moyen mensuel du fioul domestique FOD
                3. le cours moyen mensuel du fioul lourd BTS ?
                Voici une formule plus récente et plus détaillée que celle du site du ministère : http://www.meilleurtarif.fr/la-formule-de-calcul-des-tarifs-de-gaz-est-publiee/
                Merci

                • Volontaires 19 mars 2009 18:27

                  Bonjour,

                  vous faites référence à la formule publiée sur le site de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) le 11 mars dernier. Malheureusement, je ne dispose pas de toutes les données qui sont en fait payantes (sur le site www.platts.com). A priori, ça devrait donner des résultats proches (et la formule de la CRE est une formule tout aussi approchée que la formule du ministère).

                  Je suis néanmoins preneur de ces données (prix du FOD 0,1% FOB Barge ARA et prix du FO 1% FOB Barge ARA) pour faire le calcul...

                  Cdt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès