Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > GB, Chine, Japon : pas la fin du nucléaire, le début d’un nouvel âge (...)

GB, Chine, Japon : pas la fin du nucléaire, le début d’un nouvel âge d’or

L'accident de Fukushima devait marquer la fin de l'ère nucléaire... Hélas pour les écologistes, les faits sont têtus et les chercheurs en énergies renouvelables n'ont encore rien trouvé de mieux que l'atome pour produire massivement et à bas prix l'électricité nécessaire pour alimenter les économies émergentes, mais aussi celles des pays industrialisés.

Après le choc Fukushima, le nucléaire à la relance dans le monde

La Grande-Bretagne vient d'annoncer non seulement la poursuite, mais la relance de son programme nucléaire. Outre les 19 réacteurs déjà en activité, le gouvernement britannique (qui a obtenu une quasi-unanimité au Parlement) a décidé de construire 10 nouveaux réacteurs !

Dans le même temps, la Chine a annoncé la reprise en 2012 de son programme de développement nucléaire, mis en pause depuis Fukushima... avec à la clé plusieurs dizaines de centrales à construire dans les deux décennies à venir.

L'Inde, l'Afrique du Sud et la Corée du Sud ont également annoncé ces dernières semaines qu'ils comptaient persévérer dans leur choix du nucléaire et prévoyaient la construction de nouvelles centrales dans les années à venir.

Fukushima n'aura été qu'un feu de paille médiatique. Si la catastrophe a été mondialement retransmise en temps réel, ses conséquences (zéro mort, mais des dizaines de milliers de déplacés) ne sont pas de nature à remettre durablement en cause l'avenir du nucléaire.

Entre 90 et 350 nouveaux réacteurs d'ici 2030

Car qu'on le veuille ou non, l'atome continue de représenter une source d'énergie non-polluante (c'est en réalité la seule énergie non-polluante capable de générer massivement et en toutes conditions de l'électricité).

Si l'Allemagne, profitant de l'effet d'opportunité d'avoir pour voisin (et fournisseur) la première puissance nucléaire au monde, peut se payer le luxe d'une sortie (très politique du nucléaire) en jouant au "passager clandestin", ce n'est pas le cas de tout le monde.

Les pays émergents notamment n'ont pas d'autre choix pour alimenter leur économie et leur croissance que de se tourner massivement vers le nucléaire. L'AIEA estime d'ailleurs que d'ici 2030, le monde comptera entre 90 et 350 réacteurs supplémentaires, l'immense majorité étant construits chez les puissances émergentes.

Mais comme l'atteste le choix anglais, les pays industriels (à l'exception de l'Allemagne, de l'Italie et de la Suisse) ne sont pas prêts non plus à se détourner du nucléaire. Barack Obama a déjà annoncé une relance du programme nucléaire américain, seulement retardé par l'analyse du risque post-Fukushima, et le Japon même se refuse à parler de sortie du nucléaire malgré la plaie béante que constitue Fukushima.

En France, si Martine Aubry a évoqué du bout des lèvres une sortie progressive pour s'attirer les bonnes grâces des électeurs écologistes, François Hollande s'est toujours refusé à proposer une telle initiative. Et pour cause ! Avec près de 80% de notre électricité produite via le nucléaire, un abandon serait un suicide pour l'économie française.

Chiffré à au moins 750 milliards d'euros, la sortie du nucléaire anéantirait de surcroît des dizaines de milliers d'emplois et ferait exploser la facture énergétique des Français... tout en nous obligeant à rouvrir des centrales à charbon... avec l'impact environnemental qu'on connaît. Une politique de gauche ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.77/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Slipen’Feu 12 octobre 2011 09:51

    vu la taille des usine en chine leur centrales nucléaire devront être
    en proportion,plusieurs réacteurs (6,8,10. ?) à grosse capacité.

    bonjours le gros pétard

    je parle pas de la corruption la bas. effarant


    • sto sto 12 octobre 2011 10:09

      >> Chiffré à au moins 750 milliards d’euros,

      Enfin des chiffres objectifs sur le cout du demantelement des centrales. Ce cout incombe de toute facon, sortie du nucleaire ou pas.
      La provision d’EDF, de quelques milliards, est ridicule par rapport a la tache qui nous attend. Repousser, a coups de prolongations de 10 ans cette echeance n’agrandit pas significativement cette provision, mais fait courir un risque d’accident de plus en plus omnipresent a toute la france.

      >> la sortie du nucléaire anéantirait de surcroît des dizaines de milliers d’emplois
      Et en genererait 5 fois plus dans le renouvelable. De quoi relancer l’industrie Francaise, au ralenti. Combien d’emplois peut-on creer avec un budget de 750 milliards ?

      >>Si l’Allemagne, .......en jouant au « passager clandestin »,
      Absolumnent faux. L’allemagne exporte vers la france, en moyenne sur un an. Le passager clandestin ne tient pas. L’allemagne avait deja plus de renouvelable que de nuke en 2010.

      >> tout en nous obligeant à rouvrir des centrales à charbon...
      Aujourdhui, si nous avons ferme nos centrales et mmines de charbon, c’est grace aux Allemands, qui brulent vaillament du charbon a notre place. Sans cela, le reseau Francais s’effondrerait des le mois de Novembre, car les chauffages electriques generent des pointes que le nucleaire ne peut couvrir. LE nucleaire a besoin du charbon(et associes), et n’est donc pas une energie « propre »


    • Harfang Harfang 12 octobre 2011 09:53

      "Car qu’on le veuille ou non, l’atome continue de représenter une source d’énergie non-polluante (c’est en réalité la seule énergie non-polluante capable de générer massivement et en toutes conditions de l’électricité).« 

      Ah bon ? J’avais vaguement cru comprendre que les centrales produisaient des déchets dont certains ont une durée de vie de plus de 100.000 ans et qu’il faudra enfouir (technique du »je cache ma poussière sous le tapis« ou »j’enterre ma merde dans la litière« ).

       »Si la catastrophe a été mondialement retransmise en temps réel, ses conséquences (zéro mort, mais des dizaines de milliers de déplacés) ne sont pas de nature à remettre durablement en cause l’avenir du nucléaire.« 

      C’est vrai mince, on aurait mieux fait de les laisser là où ils étaient quoi ! C’est pas comme si des mesures avaient révélé des retombées de césium, strontium, iode et même plutonium radioactif. De toutes façons, ces trucs sont super bon pour la santé c’est bien connu. Et d’ailleurs, les nombreux enfants de Fukushima diagnostiqués de troubles thyroïdiens ont certainement truqué leurs résultats. Quand à l’ouvrier de la centrale, mort d’une leucémie foudroyante, Tepco l’a dit : aucun lien avec l’accident. Bon, si Tepco le dit.

       »Chiffré à au moins 750 milliards d’euros, la sortie du nucléaire anéantirait de surcroît des dizaines de milliers d’emplois et ferait exploser la facture énergétique des Français... tout en nous obligeant à rouvrir des centrales à charbon... avec l’impact environnemental qu’on connaît. Une politique de gauche ?« 

      Oui. Ou sinon, ça peut éventuellement créer des emplois (dans la production d’énergies alternatives), stimuler la recherche (dans des technologies nouvelles et prometteuses)... C’est marrant, votre article me fait penser à ces »experts" qui disaient qu’on irait jamais sur la lune car c’était techniquement irréaliste, ou à ceux qui disaient qu’internet ne marcherait jamais en France car nous on avait le minitel. Moi j’appelle ça persister dans ses erreurs.

      Bonjour chez vous.


      • Daniel Roux Daniel Roux 12 octobre 2011 09:54

        Comme d’hab, le lobby nucléaire enfile les mensonges comme d’autres enfilent les perles, avec la même insouciance.

        L’auteur admet que des déplacements de populations ont été indispensables puis que l’énergie nucléaire ne pollue pas.

        Il reprend le mensonge odieux du zéro mort, comme si les catastrophent nucléaires de Tchernobyl ou de Fukushima et d’ailleurs n’avaient pas, et n’allaient pas, provoquer des dizaines de milliers de morts à la suite des maladies causées par l’irradiation massive des populations locales et des « liquidateurs ».

        Soyons clairs, on ne sort pas de l’énergie nucléaire en quelques années. Il en faudra quelques dizaines mais le plus tôt sera le mieux.

        Mais la situation dans laquelle nous ont mise les tenants de cette industrie est potentiellement mortelle pour l’humanité. Après plusieurs accidents majeurs entraînant l’explosion des sites, la fusion des réacteurs et l’empoisonnement de milliers de Km² de terres habitables et cultivables, plus personne de sensé de peut nier les dégâts irréparables d’une catastrophe nucléaire et plus personne ne peut exclure la survenance de catastrophes.

        Pour tout ce qui précède, tous ceux qui participent en connaissance de cause au lobby nucléaire dans un but de développement de cette industrie dangereuse, sont des criminels.


        • JMBerniolles 12 octobre 2011 20:41

          L’auteur donne des faits réels. Y compris des pays européens, la GB donc mais aussi la Pologne et l’Ukraine maintiennent l’orientation nucléaire.. On remarque que l’Allemagne avait aussi par décision gouvernementale, en 2000, décidé de la « sortie du nucléaire » [je me pose toujours la question de savoir comment des personnes qui clament que le nucléaire est hyper dangereux, qu’un accident grave peut survenir tout de suite, -c’est la théorie Laponche-, peuvent gérer la contradiction de prôner une sortie en 20,30 ou même 40 ans]. Elle a massivement investi dans l’éolien pour finalement ne pas sortir du nucléaire. Là elle va plus loin. Des centrales sont arrêtées, ce qui conduit l’Allemagne à brûler du mauvais charbon… Bref le problème du nucléaire, c’est qu’il est maintenant incontournable. C’est ce que disait récemment le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon dans un discours à propos de seuil des 7 milliards d’humains (la démographie mondiale est la donnée fondamentale pour les problèmes de climat, d’énergie..) en constatant que 2,4 milliards d’entre eux sont privés d’accès à l’énergie. On ne fera pas du dessalement d’eau avec autre chose que des centrales nucléaires.

          Le discours formaté de monsieur Roux reprend les grands thèmes du discours anti nucléaire :

           * Qu’est ce que le Lobby nucléaire auquel l’auteur de l’article est automatiquement associé ? C’est l’état français et ses entreprises nationales, EDF, CEA qui a lancé massivement le nucléaire en France à la suite du premier choc pétrolier. A l’époque le privé c’était les groupes Creusot Loire et Paris Bas… qui n’ont pas constitué un Lobby et se sont effacés depuis devant le capitalisme financier. Par définition un Lobby défend des intérêts privés. La France s’est très bien portée de ce choix et ira très mal après 2012 si l’on détruit notre nucléaire.

           * Et puis il y a toujours l’affirmation non documentée et inexacte de dizaines de milliers de morts occasionnés par Tchernobyl. Pour Fukushima Daiichi c’est une manipulation encore plus odieuse. On y connait très bien la cartographie des sources radioactives et des doses. Les populations exposées sont suivies médicalement. S’il n’est pas niable que des problèmes thyroïdiens allant jusqu’au cancer frapperont des enfants de la région des accidents nucléaires, Préfecture de Fukushima, peut-être au nombre de mille, ceux-ci seront guéris comme la majorité des enfants atteints de cette maladie à Tchernobyl. Pour le reste la santé des populations n’est pas gravement menacée et d’ailleurs on ne déplore, 7 mois après les accidents, aucun mort par irradiation. Et vu le niveau de doses de radiations, on ne se dirige pas vers un problème sanitaire de grande ampleur.

          Bien sûr ce ne sont que des faits, monsieur Roux et la plupart des commentateurs ont leurs certitudes idéologiques. En France nous allons sûrement être submergé par les idéologies, notamment celle du Lobby anti nucléaire,  jusqu’à que les faits reprennent le dessus.

          Concrètement nous allons un jour vers un sérieux « Black out » électrique.

          JMB


        • Ernester 12 octobre 2011 22:56

          On ne fera pas du dessalement d’eau avec autre chose que des centrales nucléaires.

          --------------------------

          Quand on dispose de 1 kW/m2 en plein cagnard, il vaut être sacrément vicieux pour vouloir le faire avec de la fission atomique.


        • JMBerniolles 12 octobre 2011 23:13

          1 KW/M2 c’est un maximum ponctuel. A la surface supérieure de l’atmosphère on considère que le soleil envoie en moyenne 340 watts/m2 .  C’est une donnée pour les études liées au climat notamment.

          Le PV fournit du courant et non de la chaleur et le max est de 160 watts/m2 …. Si le panneau est fixe ce max dure 1 heure et décroit très vite …

          Le solaire thermique atteint des températures insuffisantes..

          Comme tout le monde le sait la Lybie voulait utiliser le nucléaire à cette fin, les Russes ont depuis longtemps un réacteur d’ailleurs « rapide » BN350 qui assure pour partie un dessalement d’eau de mer ….

          Mais peut-être vous sentez vous capable d’aller leur démontrer qu’ils se trompent…


        • don jacques 13 octobre 2011 04:06

          Vous parlez du lobby nucléaire, je crois qu’il faut plutôt parler du lobby antinucléaire ! C’est ce dernier qui multiplie les contre-vérités, notamment au sujet de Tchernobyl et de Fukushima.Notamment, on aligne volontiers des chiffres en becquerels et en sieverts sans expliquer clairement ce que cela représente et sans signaler les radiations naturelles bien supérieures aux radiations dues à l’industrie nucléaire. On devrait honnêtement et clairement expliquer aux gens que si l’on sort du nucléaire leur facture d’énergie explosera et la pollution induite aussi, les énergies dites « vertes » (pas si vertes que cela d’ailleurs) étant absolument incapables de prendre le relai pour les prix et pour les quantités nécessaires. Cela dit, il faut bien entendu poursuivre les progrès d’une sécurité nucléaire déjà très élevée et encourager les économies d’énergie possibles et raisonnables.
          Le lobby légitime, c’est celui des populations qui veulent conserver leur niveau de vie (pour les plus avancées) ou améliorer leur niveau de vie pour les pays émergents.
          En revanche on devrait davantage se soucier de limiter drastiquement la croissance de la population mondiale qui pourrait dépasser les 20 milliards en 2100 selon les dernières estimations, les modèles qui prévoient un plafonnement à 9 milliards (ce qui est déjà considérable) se révélant inadaptés. Là est le vrai problème pour l’humanité.


        • sto sto 13 octobre 2011 09:32

          >> On ne fera pas du dessalement d’eau avec autre chose que des centrales nucléaires.

          Ha bon ? et pourquoi ?

          Le dessalement est bien la seule application (avec le chauffage) a etre purement thermique, et donc a pouvoir etre faite avec un maximum de rendement depuis le soleil.


        • foufouille foufouille 12 octobre 2011 09:55

          oubli habituel, la centrale geothermique avec puits


          • alex 12 octobre 2011 09:55

            « l’atome continue de représenter une source d’énergie non-polluante »

            rien que cette phrase décrédibilise totalement cet article. Quid des déchets radioactifs dont la durée de vie dépasse de loin tout ce que l’homme a pu créer jusqu’à aujourd’hui ? et l’uranium pousse dans les arbres, peut etre ? l’extraction, l’enrichissement, toute la chaine de fabrication/retraitement du combustible génère 0 pollution ? je ne parle meme pas de la contamination environnementale présente même en fonctionnement normal, ni de celle que l’on connait en cas d’accidents.....

            Quand au cout de sortie du nucléaire, il est illusoire de penser qu’il est chiffrable alors que meme EDF ne sait pas chiffrer le cout de démantèlement de son parc... Et vous oubliez bien sur de dire que le maintient du nucléaire a un cout, lui aussi.

            Cet article est un condensé de fausses idées et de propagande pro-atome, d’un pathétique qui n’a d’egal que la mauvaise foi des défenseurs de cette énergie moyen-ageuse


            • Ernester 12 octobre 2011 22:38

              Quand au cout de sortie du nucléaire, il est illusoire de penser qu’il est chiffrable alors que meme EDF ne sait pas chiffrer le cout de démantèlement de son parc... 

              ---------------

              Oui, le démentelement de la centrale de Brennilis, vitrine du savoir-faire nucléaire français, coûte déjà 600M euros pour 30M initialement prévus alors que la fin de la phase 3 n’est pas achevée, sur les quatres phases nécessaires au « retour à l’herbe » du site (sources Canard).


            • sto sto 12 octobre 2011 10:06

              >> Chiffré à au moins 750 milliards d’euros,

              Enfin des chiffres objectifs sur le cout du demantelement des centrales. Ce cout incombe de toute facon, sortie du nucleaire ou pas.
              La provision d’EDF, de quelques milliards, est ridicule par rapport a la tache qui nous attend. Repousser, a coups de prolongations de 10 ans cette echeance n’agrandit pas significativement cette provision, mais fait courir un risque d’accident de plus en plus omnipresent a toute la france.

              >> la sortie du nucléaire anéantirait de surcroît des dizaines de milliers d’emplois
              Et en genererait 5 fois plus dans le renouvelable. De quoi relancer l’industrie Francaise, au ralenti. Combien d’emplois peut-on creer avec un budget de 750 milliards ?

              >>Si l’Allemagne, .......en jouant au « passager clandestin »,
              Absolumnent faux. L’allemagne exporte vers la france, en moyenne sur un an. Le passager clandestin ne tient pas. L’allemagne avait deja plus de renouvelable que de nuke en 2010.

              >> tout en nous obligeant à rouvrir des centrales à charbon...
              Aujourdhui, si nous avons ferme nos centrales et mmines de charbon, c’est grace aux Allemands, qui brulent vaillament du charbon a notre place. Sans cela, le reseau Francais s’effondrerait des le mois de Novembre, car les chauffages electriques generent des pointes que le nucleaire ne peut couvrir. LE nucleaire a besoin du charbon(et associes), et n’est donc pas une energie « propre »


              • Ernester 12 octobre 2011 22:50

                >>Si l’Allemagne, .......en jouant au « passager clandestin »,

                Absolumnent faux. L’allemagne exporte vers la france, en moyenne sur un an. Le passager clandestin ne tient pas. L’allemagne avait deja plus de renouvelable que de nuke en 2010.

                ----------------------------

                Oui, la balance commercial en ce domaine est en faveur de l’Allemagne : la France vend de l’éléctricité de base (puissance constante) à l’Allemagne mais lui achète bien plus d’électricité de pointe (puissance à la demande).

                La France est un des rares pays où on ne considère pas l’« énergie thermique » comme dissociée de l’« énergie électrique ».


              • interlibre 12 octobre 2011 10:13

                Mensonges, Propagande, Iresponsabilité, Immoralité.

                Ce sont les 4 termes qui me viennent à l’esprit.
                Prenez ça, ça va vous faire du bien et à nous aussi :

                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 octobre 2011 10:58

                  On est tous d’accord,
                  le nucléaire ça marche super, mais moins au bord de la mer en zone tellurique, et à l moindre imperfection ou coupure du réseau, faut évacuer toute la région !

                  Mais la première chose à éviter de toute urgence, ce sont les mauvais choix en matière de produit à consommation sur le réseau, moulins de cuisine, chasse d’eau à broyeur, chauffe eau, pompe à eau, et patata, tout pourrait très bien être manuel et économiser ainsi 1 kilowatt, 1.000 watts par jour et par personne. Bon, bien sur, c’est un manque à gagner pour les multinationales qui installent ainsi aux antipodes les centrales que nous payons ici chez nous et en croissance perpétuelle.

                  Combien de centaines de petits appareils portables pourraient très bien être auto solidaires, avec une face voltaique placée devant une fenêtre. Raccordés au réseau qu’en cas extrême au milieu de la nuit par un chargeur universel ? A commencer par blackgle, économe sur fond noir et reposant pour les yeux.
                  bjàtous


                  • Robert GIL ROBERT GIL 12 octobre 2011 11:18

                    La catastrophe nucléaire du Japon démontre une fois de plus la prétention
                    technologique de l’industrie nucléaire qui ne parvient pas plus à maitriser les
                    risques d’accidents et à en traiter les conséquences, qu’à trouver des solutions
                    durables pour les déchets qu’elle produit. Nous sommes tous les otages de cette
                    industrie dont la dangerosité est exacerbée par la course au profit qui régit le
                    système capitaliste. Voir :
                    http://2ccr.unblog.fr/2011/07/09/on-nous-aurait-menti/


                    • jako jako 12 octobre 2011 11:42

                      Bref, que des mauvaises nouvelles quoi , pas grave Gaia s’occupera de nous smiley


                      • Pyrathome Pyrathome 12 octobre 2011 11:54

                        En voilà un beau torchon !
                        L’auteur, même pas peur de mentir aussi éhontément ?
                        C’est une profession de foi le mensonge chez-vous, !!
                        Allez revenez après avoir lu ça :
                        http://www.lepost.fr/article/2011/10/05/2606327_un-physicien-en-colere-parle-d-energie-libre.html
                        La fin du nucléaire et le jugement pour crime contre l’humanité de ses protagonistes et complices, c’est ça qu’il vous pend au nez.... smiley


                        • Old Dan Old Dan 12 octobre 2011 11:58


                          ... Et si Girardo était un troll ?
                          Ou un sous-cul d’Areva
                          Ou un farceur ?...


                          • Pyrathome Pyrathome 12 octobre 2011 12:20

                            Plus sûr un propagandiste à la solde d’Areva et du lobby..... smiley


                          • joletaxi 12 octobre 2011 12:32

                            Remerciez cet auteur, bande d’ingrats, de publier ce genre d’article ici.


                            Grâce à lui vous pouvez vous défouler, répéter à l’infini vos mantras,insulter, vous prendre pour des petits génies.

                            Bien sur, une fois que vous avez jeté vos éternelles diatribes ,il ne reste rien de sérieux pour résoudre le problème énergétique qui doucement mais surement point à un horizon rapproché.

                            La preuve:Mme Merkel dans son adresse parle d’économies d’énergie, de saut technologique dans le stockage,et surtout de construction rapide de centrales flammes.Comme ils ont de grosses réserves facilement exploitables( on entend jamais les « verts » sur le désastre écologique de régions entières qui descendent littéralement de 50 mètres) et que en plus ils ont la main sur le robinet du gaz russe, cela ne devrait pas trop les perturber.

                            Les anglais eux, grands promoteurs de l’éolien constatent avec effroi que sans une solide base,nucléaire ou autre, on risque de fermer en hiver.

                            Bref, il n’y a pas vraiment de solutions.
                            Ah oui, j’oubliais, le gisement d’énergie dans les crottes de bique de Cabanel

                            • Pyrathome Pyrathome 12 octobre 2011 12:36

                              Bref, il n’y a pas vraiment de solutions  ??

                              Ah oui ?

                              Le savoir et la technologie comme base d’une civilisation contre la puissance des lobbys sur la recherche scientifique, voilà ce qu’il faut chercher ; ouvrons la boîte de Pandore, et mettons un terme à l’hégémonie du nucléaire, du pétrole et de toutes les autres ressources fossiles pour échapper à leurs conséquences dévastatrices sur notre environnement, notre TERRE.
                              Puisque quelques amis me l’ont si gentiment suggéré, au nom de la liberté d’expression, de mon mépris des Grenelle de l’environnement, de mon dégoût du nouveau cinéma – taxe carbone et MOX de Faux Cul Shima - et pour le bien être de tous, aujourd’hui, c’est l’heure du grand lavage de mains et de cerveau ! L’unique vérité est l’art de voir. Voyez.
                              Je fus chercheur et docteur en physique au THEATRE de l’enseignement occidental, ce que je sais dépasse tout ce qu’on vous a appris et même tout ce qu’on vous a caché. C’est mon libre arbitre et ma recherche de la connaissance qui me l’ont révélé, à jamais merci à l’esprit philosophique français et à la culture des philosophes des lumières que j’ai adopté au cours de ma jeunesse d’expatrié. 

                              Ce que je veux vous donner dans cet exposé, c’est une réalité simplifiée des propriétés cachées de cet univers, de sa compréhension viendra la fin de tous les problèmes de ce monde. Et viendra la motivation absolue de changer ce monde, avec un argumentaire solide et une vision future prometteuse qui n’existe plus dans aucun courant politique actuel petit ou grand.
                              Il s’agit des méthodes pour produire de l’énergie notamment sous forme électrique et quasi gratuitement en « consommant le vide de l’univers » et quelques technologies d’armement se basant sur les propriétés réelles du vide de l’univers. Et oui le vide n’est pas vide, c’est un océan d’énergie invisible dans une dimension (sous espace) que nous ne percevons pas par nos sens et le commun de notre technologie.
                              Vous pensez peut-être que le pétrole et le nucléaire sont les seules sources d’énergies qui existent, que les armes de votre armée sont les meilleures ?
                              Vous vous trompez tous, mais vous avez été trompés depuis au moins un siècle par des lobbys surpuissants, maléfiques, lesquels dirigent réellement ce monde en sélectionnant leurs dociles marionnettes les représentants (Bush, Obama, Sarkozy, Ben Laden, Merkel, …). 
                              Lesquels pour exemple, au début du siècle dernier ont répondu à Nikola Tesla au sujet de son idée de générer de l’énergie électrique gratuite produite en puisant directement dans le vide énergétique inépuisable de l’univers, aussi rendant cette énergie accessible en tout point du monde sans fil : « Mais, Mr Tesla où allons nous placer le compteur ? », le principal actionnaire des projets de Tesla ce nommait déjà JP Morgan, lequel lui a rapidement coupé tout crédit, on comprendra cela pour continuer à exploiter les ressources fossiles et en tirer le maximum de profit entre amis. (1*)........etc


                            • Aldous Aldous 12 octobre 2011 13:46

                              Article ouvertement militant, truffé de mensonges éhontés.

                              Le Japon au contraire s’oriente vers la fermeture de nombreux sites et un désengagement progressif du nucléaire.

                              Le « feu de paille » dans les médias aux ordres ne signifie ni que l’accident est terminé ni que les opinions ont oublié.

                              Le Nucléaire produit toujours des déchets qu’on ne sait pas traiter et dont on ne sait que faire et dangereux à très long terme (on compte en milliers d’années).

                              L’affirmation qu’il n’y a pas eu de morts à cause de l’accident de Fukushima est une insulte aux familles des travailleurs décédés.

                              Bref cet article n’est qu’un vulgaire tract propagandiste


                              • SergeL SergeL 12 octobre 2011 13:51

                                Le nucléaire pas cher = énergie subventionnée

                                Le nucléaire haute technologie d’avant-garde = une relique de Denis PAPIN .

                                Le Nucléaire sans CO2 = l’ Uranium d’ Arlit se transforme et se déplace par lévitation.

                                Poursuivre le Nucléaire = renier la règle d’ or ( 70 Milliards € pour la mise aux normes , 35 Milliards € pour Bure ,1 Milliard € pour Astrid, 6 Milliards € pour l’ EPR sans compter les pénalités pour le retard de l’ EPR finlandais et ITER…..) : bonjour la dette massive pour ensuite abandonner le nucléaire en 2025 !


                                • babadjinew babadjinew 12 octobre 2011 14:42

                                  Circulez braves gens y a rien à voir. 

                                  Nous nous occupons de votre destruction, mais c’est pour votre bien
                                  Plein d’emplois à la clé !
                                  Un chiffre d’affaire par 100n de Milliards....
                                  Alors maintenant fermez la !

                                  Quand on regarde ce vieux monde avec un regard un peu mystique, on ne voit plus que du feu partout. Certains disent que le plus grand pouvoir du ou des démons aura été de nous faire croire qu’ils n’existaient pas, je me demande si il n’y a pas une part de vérité la dedans.

                                  Mensonges, désinformations, manipulations, bakchich, esclavagisme, pollutions extrême et fascisme voila les outils du feu nucléaire. Dante ne doit pas ou plus en être très loin. 

                                  Triste monde ! 

                                  • mimul 12 octobre 2011 15:03

                                    Gros article de propagande. Pour votre info la Suisse a décidé de définitivement renoncé au nucléaire et renonce à la construction de 3 nouvelles centrales. Siemens, le constructeur allemand abandonne également la filière. Il est vrai que la filière a investi à nouveau massivement dans la com. pour faire croire que tout continue comme avant. La transition a commencée que cela vous chagrine et peu face aux 200 milliards investi par la banque du japon au landemain de la catastrophe pour faire la même chose que vous.


                                    • SergeL SergeL 12 octobre 2011 16:11

                                      Le Nucléaire sans CO2 = l’ Uranium d’ Arlit se transforme et se déplace par lévitation.

                                      tout électrique tout nucléaire = des grilles pain ; 1000 Twh de pertes annuelle d’ énergie des sources primaires grâce au nucléaire (soit 1/3 des énergies primaires ou la moitié de l’ énergie globale consommée en France)

                                      En France on n’ a pas de Pétrole mais on a des Pro-Nucléaires !


                                    • symbiosis symbiosis 12 octobre 2011 16:53

                                      Nous en sortirons... Encore 2 ou 3 belles explosions et nous en sortirons, lobby ou pas....


                                    • Ernester 12 octobre 2011 23:07

                                      Que l’homme devrait consacrer plus d’espace au tiers-paysage.

                                      http://www.gillesclement.com/cat-tierspaysage-tit-le-Tiers-Paysage


                                    • Aldous Aldous 13 octobre 2011 09:01

                                      Et vous surfsun ; que vous inspire le fait que des milliers de familles ont été obligées de quitter définitivement leur terre autour de Tchernobyl ?

                                      Le malheur humain vous indiffère ?


                                    • jacques lemiere 12 octobre 2011 18:19

                                      Article un peu trop partisan pour être lisible.. 

                                      néanmoins, il correspond dans les faits à la réalité...on ne va pas se passer du nucléaire , le mystérieux cas allemand mis à part. ...
                                      Bien sur si vous imaginez que on peut diminuer notre consommation de 50% accepter les black out de temps à autre accepter l’appauvrissement de l’économie qui nous rendra incapable d’acheter des énergies fossiles..et que bien sur la retraite sera toujours à 60 ans, et qu’on bossera 35 heures...alors je veux bien croire qu’on se passera du nucléaire...

                                      Si au moins certains mettait la même energie à debiner tous les projets absurdes qu’on nous propose ...


                                      • Atlantis Atlantis 12 octobre 2011 20:27

                                        ah, un article pro nucléaire ! :)
                                        ça faisait longtemps tiens.
                                        au, mais au fait, dans l’actualité d’aujourd’hui on a aussi ça http://www.20minutes.fr/economie/804662-areva-beaux-draps
                                        mais ça doit être une vilaine coincidence sans réelle pertinence, je me trompe ?

                                        allez, bonne nuit cher lobbyiste. vous aurez au moins tenté ... (choisissez mieux vos clients la prochaine fois ... histoire d’être payé quand même)


                                        • Quidam 13 octobre 2011 09:36

                                          Reprenez moi si je me trompe :

                                          Le nucléaire représente 80 % de l’électricité consommée en France.
                                          L’électricité représente 16% de l’énergie consommée en France.
                                          Donc le nucléaire représente 13% de l’énergie consommée en France.
                                          Vu comme ça, l’arrêt du nucléaire semble un peu moins difficile à réaliser.
                                          Cela me fait penser à la française des jeux, qui par un coup de génie, avait su faire du 100% (de joueurs ayant tenté leur chance) avec 0,0000x% de chance de gagner....

                                          Le Japon tourne actuellement avec seulement 20% de ses centrales, depuis Fukushima, la seule contrainte est moins de climatiseurs, et moins de panneaux lumineux géants publicitaires dans les villes....

                                          Nous sommes condamnés à gérer les centrales, leur démantèlement, et surtout les déchets pendant encore des tas d’années. Mais plus tard on s’y mettra....

                                          La France est statistiquement le lieu du prochain accident majeur, on verra alors si l’auteur ne change pas d’avis....

                                          @l’auteur :
                                          Quant à la très immorale, dégueulasse façon de dire qu’à Fukushima, zéro mort....
                                          Vous devriez avoir honte.


                                          • U.corsu 13 octobre 2011 19:45

                                            Quelle hérésie...

                                            "Hélas pour les écologistes, les faits sont têtus et les chercheurs en énergies renouvelables n’ont encore rien trouvé de mieux que l’atome pour produire massivement et à bas prix l’électricité nécessaire pour alimenter les économies émergentes, mais aussi celles des pays industrialisés.« 

                                            A l’heure de la bombe, du bouclier anti missile, des satellites, de Haarp, de la génétique, de la robotique,
                                            Vous voudriez nous faire croire que l’énergie libre n’éxiste pas....

                                            Un petit tour sur google en tapant »HHO« , ou »générateur électromagnétique"

                                            Un petit tour dans les images d’archive des annees 40/50 ou l’on voit des voitures electriques
                                            circuler dans Paris.

                                            L’Energie libre éxiste, seul le $ l’empeche de se developper.

                                            Un $ qui ne doit sa survit que par son arimage à la vente du Pétrole.
                                            Vente rendu obligatoire en Dollards par la guerre, l’intimidation, etc etc...
                                            Depuis l’abandon de l’étalon Or, la planche à billet ne cesse de fonctionner et donc de creer
                                            la dévaluation de cette monnaie (ceci represente le siphonage des richesses d’en bas jusqu’en haut.
                                            La seule raison qui fait que tout le monde veut toujours du $, c’est que tout le monde veut du pétrole.....


                                            • al.terre.natif 18 octobre 2011 16:02

                                              « Car qu’on le veuille ou non, l’atome continue de représenter une source d’énergie non-polluante (c’est en réalité la seule énergie non-polluante capable de générer massivement et en toutes conditions de l’électricité). »

                                              Je ne reviendrais même pas sur le début de la phrase (rien a dire, on vous a déjà bien repris sur ce sujet), par contre, la seule, justement non. Il existe des pistes prometteuses de nouvelles manières de produire de l’énergie : l’énergie libre.

                                              Ces nouvelles manières ne sont pas encore tout à fait « commercialisables » (comme si c’était le seule critère), mais elles fonctionnent déjà !

                                              Et... justement, hasard oblige, le Japon est un des seuls (le seul ?) pays au monde a commercialiser des appareils qui utilisent ces principes d’énergie libre ! Avec le moteur Minato (du nom de l’inventeur), le Japon est bien en avance sur nous et ne peux que montrer que votre combat pour essayer de maintenir cette énergie si dangereuse est vain et dépassé.

                                              Regarder vers l’avenir que vous voulez maintenant et non plus vers l’avenir que l’on présente comme inévitable !


                                              • Jean Vladimir 14 janvier 2012 13:03

                                                Quelle radioactivité ? !  

                                                 

                                                        Quelles énergies renouvelables ? ! 


                                                                  Quelles économies d’énergie ? ! 


                                                                          Page 91 de l’ouvrage


                                                      www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net :



                                                               L’énergie atomique inoffensive et inépuisable



                                                  Les atomes de cet univers sont donc en perpétuelles pulsations. Pourquoi sur cette terre, leur énergie pulsatoire, les micropoussées qu’ils ne cessent pourtant de pro- duire, ne rayonnent-elles pas ? !

                                                 Parce que ici sur cette terre, ils ne sont donc pas séparés les uns des autres, indépendants les uns des autres, mais sont agglomérés en molécules et ainsi ag- glomérés les uns contre les autres, absorbent les micropoussées les uns des autres. 

                                                 Mais alors pourquoi ces atomes, pourtant en continuelles pulsations, sont-ils tout de même agglomérés en molécules ?! Pourquoi leurs continuelles micropoussées réciproques ne les maintiennent-elles pas indépendants les uns des autres ? !

                                                 Parce que bien sûr ils sont de tailles différentes et que continuellement, les grands atomes repoussant plus les petits que ceux-ci ne les repoussent, ils se retrouvent toujours tous systèmatiquement agglomérés les uns contre les autres, les plus petits entourés de plus en plus grands qu’eux. 

                                                 Au contraire, et nous y sommes, lorsque des atomes en présence sont tous d’une seule et même taille, pulsant tous continuellement à égalité, se repoussant tous con- tinuellement à égalité les uns les autres, ils ne peuvent être agglomèrés les uns con- tre les autres et restent séparés les uns des autres.

                                                 Ainsi donc il ne va suffir que de mettre en présence, non des atomes de toutes sortes de tailles comme on le fait actuellement dans les “Cavités Perot-Fabry” pour obtenir des rayonnements “laser”, mais des atomes d’une seule et même taille (des plus grandes, celles dont les fréquences de pulsation nous sont inoffensives) pour que l’énergie de ces atomes rayonne indéfiniment.

                                                 Pour peu donc que nous accordions des cavités Perot-Fabry à la fréquence de pulsation des atomes d’une seule et même taille que nous aurons choisi d’y mettre et nous aurons alors des cavités Perot-Fabry en perpétuelle “stimulation maximale”, ne nécessitant plus aucun apport d’énergie une fois emplies des atomes choisis et délivrant indéfiniment une énergie “lasèrique” que nous transformerons bien évi- demment en énergie électrique, inoffensive, inépuisable et indépendante de tout.




                                                                               

                                                 





















                                                                


                                                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

girardo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès