Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Google restitue 78.5% des revenus AdSense/Adwords aux éditeurs

Google restitue 78.5% des revenus AdSense/Adwords aux éditeurs

Le New York Times d’aujourd’hui décrit le réseau publicitaire Adwords / Adsense de Google comme son système de paie dual ("fantôme" ?).

C’est un état de fait admis, et même une volonté du (plus haut) management de Google.

En effet, autant dans cette récente interview du fondateur Sergey Brin que dans celle-ci de Omid Kordestani, vice-président of Business development and sales, les deux dirigeants du moteur de recherche affirment très clairement que l’un des buts de "Adsense for Publishers" est de fournir une source de revenus, la plus conséquente possible, aux producteurs de contenus afin de leur permettre de continuer leur travail.

Les deux hommes reconnaissent aussi que cette stratégie est aussi un peu égoïste : pour pouvoir continuer à produire ses résultats financiers actuels, Google doit supporter ses "sous-traitants" qui fournissent une matière première (le contenu) toujours renouvelée pour son moteur de recherche, afin que les utilisateurs aient toujours autant (encore plus....) besoin de Google.

Le leader fait donc tout pour conserver sa part de marché qui a atteint actuellement 60% au plan mondial ! Il ne veut certainement pas donner raison à tous ceux qui considèrent la valorisation actuelle de Google comme une bulle.

En conséquence, Google applique très clairement sa stratégie du partage : dans son article, le NYT prend l’exemple de la société Digital Point qui utilise AdSense sur ses forums. Les différents clicks (rappel : Adsense / Adwords fonctionnent en mode pay-per-click) des visiteurs de ses forums lui rapportent ainsi 10 000 dollars environ chaque mois (qui sont partagés ensuite avec les rédacteurs de ces forums).

NYT donne enfin 3 chiffres intéressants :

  • Google redonne aux éditeurs 78,5 % du coût de chaque réalisé sur un site AdSense (c’est pour moi l’information de cet article NYT)
  • Le chiffre d’affaires AdSense était de 675 millions de dollars (+76% par rapport à 2004) au troisième trimestre 2005. En appliquant le ratio ci-dessus, Google aurait donc restitué environ 530 millions de dollars aux éditeurs.
  • Le site Google.com et ses jumeaux internationaux, comme Google.fr, rapportent beaucoup plus en chiffres d’affaires (.... et bien sûr en marge brute, puisque le 100% est conservé !) : 885 millions pour ce même 3e trimestre 2005 (+115% par rapport à 2004).
AOL est le plus gros éditeur Adsense actuel : il produit 10% des revenus totaux de Google (environ 156 millions de dollars brut - 23% de tout Adsense à lui seul !).

Mais, entre autres pour réduire sa dépendance, néfaste à terme face à de trop grands partenaires Adsense, Google cherche certainement son avenir dans la nuée de blogs (le cap des 100 millions est dépassé) et de sites de journalisme citoyen.

En effet, Amazon a su extraire un chiffres d’affaires très solide de La Longue Traîne ("The Long Tail") dans le monde de l’édition du livre. Google doit maintenant aussi concrétiser la Longue Traîne de la publicité sur Internet en agrégeant finalement 2 types de niches : celle des nanoéditeurs et celle des nanoannonceurs. Pour ces derniers, l’offre va depuis peu au-delà du simple AdSense : la publicité Internet cartographique par Google est maintenant lancée !

PS : Media & Tech intègre le service publicitaire Adsense de Google mais les revenus produits par ce service ne permettent certainement pas d’en faire un exemple journalistique pour l’instant ;-)


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • (---.---.50.235) 18 janvier 2006 21:10

    On peut également titrer

    Google pique 21,5 % des revenus AdSense/Adwords aux éditeurs


    • Didier Durand Didier Durand 19 janvier 2006 11:02

      Bonjour,

      Je travaille dans un groupe d’intermédiation publicitaire suisse (voir mon CV sur LinkedIn depuis mon blog).

      Je peux donc vous dire pour connaître bien ce métier au plan international qu’une commission d’intermédiation de 21.5% est « raisonnable ». En particulier dans le monde de l’intermédiation de publicité en ligne où elles sont parfois bien supérieures.

      didier

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès