Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Gouvernés par des fous

Gouvernés par des fous

Au moment où l’on s’interroge sur les retombées des décisions européennes, un économiste, Jacques Généreux fait un constat cruel : « nous sommes gouvernés par des fous ».

Jacques Généreux a le sens des formules.

Il fait un rapprochement cinglant entre la situation de la France, avant la dernière guerre mondiale et la situation actuelle d’une Europe prise dans la tourmente.

L’Allemagne, prise à la gorge par la dette que lui imposaient les alliés, suite à la première guerre mondiale, préparait une nouvelle guerre, pour en finir avec ce qu’elle considérait comme une cruelle injustice.

La France était en première ligne.

Churchill s’était exprimé clairement face aux futurs agressés :

« Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre ». lien

(Hebdomadaire « Match  » du 29 septembre 1938, page 4).

L’histoire devait lui donner raison puisque quelques mois après Hitler allait envahir la Pologne.

La France suivra peu après.

Mais revenons à notre crise.

Face au surendettement des états, les européens se sont réunis et ont décidé d’un plan de 750 milliards d’euros. lien

Pour Jacques Généreux, il s’agit aujourd’hui d’une même logique.

« Ils avaient le choix entre déclarer la guerre à la spéculation financière et la terrasser une bonne fois pour toute, ou la soumission à la logique des marches financiers.

Ils ont choisi la soumission, et ils auront la guerre ».

Pour lui, rien n’a donc été résolu.

Les états proposent un nouvel endettement, ce qui ne fera qu’aggraver la situation, et qui prépare les prochaines attaques spéculatives.

Il n’y aucune mesure qui ait été prise contre la spéculation, contre la libre circulation des capitaux, et il y a au contraire l’instrumentalisation de la pression des marchés financiers, pour faire la purge d’austérité budgétaire et faire ainsi plaisir au grand capital.

Cette rigueur va être contreproductive.

C’est un peu comme si on mettait à la diète quelqu’un qui est déjà réduit à la famine.

Jacques Généreux martèle :

« la trêve que l’on a acheté pour quelques mois, n’a rien réglé, tous les problèmes de l’incohérence de l’union et de l’euro sont là, les problèmes de la dette publique sont là, que l’on va résoudre par plus de dette publique, donc par de prochaines banqueroutes, et puisqu’on ne fait rien contre les spéculateurs et qu’on est disposé à se soumettre à ce qu’ils exigent, ce qui va entraîner un K.O social, et à un climat de guerre civile rampante, parce que les peuples ne vont pas accepter ».

Il finit par conclure « je crois que nous sommes gouvernés par des fous ». vidéo

Il pense que l’erreur a été de temporiser, de s’en tenir à des effets d’annonce, de tempêter contre les spéculateurs, sans agir pour autant.

Pour Jacques Attali, les décisions prises par l’Europe sont inapplicables.

« Jamais les grecs ne mettront en œuvre un programme d’austérité aussi sévère que celui qu’on prétend leur imposer ». lien

Si l’on fait un petit retour en arrière, lors du sommet du G4, à Paris, en octobre 2008, on constate que les 15 mesures pour sortir de la crise financières se sont dégonflées comme un triste ballon de baudruche. lien

Pourtant tous les dirigeants présents l’avaient clamé haut et fort :

C’était la fin des paradis fiscaux, on allait voir ce qu’on allait voir !

L’un des 15 points décidés était carrément cocasse :

« Nous appelons à la création immédiate d’un collège de superviseurs pour surveiller les institutions financières transfrontalières, et la constitution d’une cellule de crise comprenant les superviseurs, les banques centrales, et les ministères des finances devrait être envisagée ». lien

Où sont-ils ces fameux « superviseurs » ? Ont-ils existé un jour ?

On voit le chemin parcouru.

Deux ans se sont écoulés.

Les belles paroles se sont envolées, la Grèce coule, et le navire Europe prend l’eau.

Ce qui confirme ce qu’écrivait Marx en soulignant l’impossible moralisation du capitalisme. lien

Les études et les textes commis à l’époque sont à relire avec attention.

Philippe Herzog, président de "Confrontation Europe" avait présenté pourtant une synthèse de deux ans de travail collectif sous le titre :

« Consolider l’union européenne pour sortir de la crise ».

« De nouvelles règlementations financières se préparent, mais non une nouvelle régulation du capitalisme, ou les rôles des agents publics et privés seraient différents de ceux que nous avons connus ». lien

Aujourd’hui le vernis s’écaille et la dure réalité apparait dans toute son cruauté.

Le plan européen de 750 milliards destiné à défendre l’euro à tout prix va bien évidemment dans le mur.

La fuite en avant s’accélère, et les nouveaux milliards sortis miraculeusement d’on ne sait où, vont contaminer à toute la zone euro la crise majeure de la dette.

Le maintien de la Grèce dans l’euro a déjà couté 110 milliards et si pour le Portugal et l’Espagne, l’Europe a déjà provisionné plusieurs centaines de milliards, on se demande qui pourrait financer les faillites à venir de l’Italie, ou de la France  ?

Un autre économiste, Nicolas Baverez explique clairement que l’emprunt n’est qu’un « pansement élégant pour cacher la gangrène de la dette française dont la cour des comptes souligne qu’elle n’a jamais été aussi élevée en temps de paix ».

Il ajoute :

« Loin de favoriser la croissance la dette publique paupérise la nation et alimente le chômage de masse ». lien

Il faut laisser le mot de la fin à Paul Jorion.

« Il fallait réagir le 10 avril dernier au plus tard ».

Il restait une maigre chance, mais l’Allemagne a trop temporisé, prise entre une élection (que la Chancelière a tout de même perdu), et une décision ferme pour sauver la Grèce.

Paul Jorion avait déjà annoncé avant tout le monde ou presque la « crise des subprimes », et dans cette vidéo, il fait le constat cruel de l’échec européen latent.

D’autant que les prétentions Européennes de contrôler le budget des états provoquent une réaction unanime de refus des états emprunteurs.

Comme disait mon vieil ami africain :

« Seul un idiot mesure la profondeur de l’eau avec ses deux pieds ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • dominique 18 mai 2010 09:02

    Bonjour Olivier
    On en vient presque à regretter le temps du troc. L’avantage était d’échanger des valeurs matérielles et non du vent. Car actuellement peu de nos dirigeants ont autre chose à nous proposer que des promesses


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:08

      Dominique,
      le troc est un moyen d’échange qui n’est pas abandonné par tous,
      les « SEL » en sont une illustration
      voici un lien :
      http://www.selidaire.org/spip/rubrique.php3?id_rubrique=211

      au sujet du gouvernement, les promesses ont fait long feu, aujourd’hui le décor tombe, et on constate l’étendue des dégâts.
      merci de ton commentaire.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:00

      Razzara,
      les français sont des veaux, (c’est le grand Charles qui l’avait dit en premier), mais ils sont aussi incroyablement naïfs.
      ils ont élu Sarkozy et ont vraiment cru à ses promesses.
      indécrottables !
      ils sont prêts à raboter sur tout, comme de petits moutons qui partent à l’abattoir.

      un ministre aurait lancé l’idée de diminuer son salaire ?
      provocation, gag ?
      je ne sais pas son nom, j’ai entendu çà furtivement...
      si quelqu’un à des précisions ?
      à+
       smiley


    • Agor&Acri Agor&Acri 18 mai 2010 14:29


      @ Olivier Cabanel :
      « si quelqu’un à des précisions ? »

      Voici des précisions :

      "Le Journal du dimanche a interrogé huit ministres et secrétaires d’Etat - sur un total de quarante - pour savoir ce qu’ils en pensaient. La plus inconditionnellement prête à gagner moins d’argent est Rama Yade. « Il n’y aurait aucune raison de demander des efforts aux Français sans que nous en fassions de même », affirme la secrétaire d’Etat aux Sports. 

      Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire seraient d’accord. « Si la décision est collective » assure la secrétaure d’Etat au Développement de l’économie numérique, « si le Premier ministre et le Président le veulent » précise le ministre de l’Agriculture. Valérie Pécresse va dans leur sens « pour le symbole » et non pour l’économie ainsi réalisée. « Nous sommes moins payés que certains hauts responsables de nos administrations ou nos opérateurs », lâche a ministre de l’Enseignement supérieur. Quant à la ministre de l’Economie Christine Lagarde, qui assure que sa rémunération a baissé par rapport à 2005, elle s’attaquerait volontiers aux autres dépenses des ministères (voitures, personnel, réceptions...).

      Face au camp des « pour », les trois ministres interrogés par le JDD à s’avouer « contre » avant le même argument. Eric Woerth, ministre du Travail, François Baroin, ministre du Budget, et Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique, défendent que la rémunération des ministres est indexée sur le traitement des fonctionnaires et que « il n’est pas question » en France, selon la formule d’Eric Woerth, de baisser les salaires des fonctionnaires. Et François Baroin « se méfie des décisions démagogiques.« 

      (http://www.leparisien.fr/politique/rigueur-des-ministres-prets-a-baisser-leur-salaire-15-05-2010-923221.php)

      Mais tout ça ne que de l’amuse-people. Sans intérêt.

      Le vrai fond du problème auxquels les populations sont confrontées est que nous sommes gouvernés par des fous...mais vraiment des fous dans le sens »psychopathique" du terme.

      Et ceci explique pourquoi on en est là et pourquoi demain s’annonce pire si on ne fait pas barrage à leur folie.

      Lire par exemple cet article :

      Le crépuscule des psychopathes

      http://www.futurquantique.org/?p=47

      Olivier, à quand un article sur la ponérologie politique ?

      Qques liens : 

      http://forum.doctissimo.fr/viepratique/Actualites/ponerologie-politique-sujet_8041_1.htm
      http://quantumfuture.net/fr/article-lkj-ponerologie01.htm)
      http://www.futurquantique.org/?p=6071

      Bcp de gens ignorent totalement ce versant des choses, qui saute pourtant aux yeux dès...qu’on les ouvre  smiley


    • gimo 19 mai 2010 06:23

      bonjour olivier
       bon article !!
       je pose la question !! QUI SONT LES FOUS EUX ?  OU NOUS  ?, ?

       

        • Ce que je trouve inacceptable fou ou sadomasochiste 

          c’est QUE LES citoyens sont toujours surpris de constater

        • que les voleurs politiques pillent et abusent de tout

        • d’un commun accord directe entre tout les personnes

        • qui tient profit et de gros avantage

        • de l’argent public

        • et indirecte commande de l’État et autres

        • et par les associations 2,sur 3 sont des (« cheval de Troie  »)

        • qui drainent des fonds pour les politiques

        • soit de donneurs (subvention )à re- preneurs de cet même argent

           

        • Seul votre vote leur permet et ils sont carte blanche une folie que cela !!!!!

          Mais c’est votre vote aveugle et illimité qui permet ce pillage

        • le fait

          qui donné sans conditions ni contrôle ni d’avoir droit à la parole

           qui permet ce « braquage »des peuples

        • sous prétexte de gouverner et de diriger le pays

        • sans donner compte à qui que ce soit

        • c’est votre vote qui leur permet de se faire leurs propres lois pour eux pour être protégés de tout abus et vol de l’argent public

          c’est votre vote qui permet de se payer au prix de leur plaisir et touts les privilèges qui vont avec !!! un enfant peut le comprendre avec aise elliptiquement !!!!

          Alors pourquoi les adultes FONT CETTE FOLIE ?

          la réponse est dans la question !!!!

          c’est votre vote qui permet d’être en toute impunité quoique ils fassent

          de vivre mieux que LOUIS XIV (le petit louis un rigolo à côté d’eux)

          Un fou ne leur donnerait peu-t’être pas ce vote de cette façon

          qui leur permet d’être de la sorte propriétaire d’un pays 

          avec ces valets qui bossent pour eux  et si ils n’ obéissent point !!!

          alors 

          on leur envoi les mercenaires (police et autres) pour rentrer dans les rangs

          votre vote c’est pour eux un droitd’éclavage donner par vous !!!

           pour vous soumettre à leur domination et de faire ce qui leur convient

          de vous taper exploiter mépriser (pour d’être des serviteurs esclave)

           

          je ne comprends pas c’est hors de tout logique

          avec VOTRE VOTE vous avez crée une une hydre de 10 million de ht fonctionnaires (nationale et européenne par pays

          politique inclus et comme amis les financiers

          cela vient a dire 

          de signer un contrat sans savoir ce qu’il stipule et énoncer expressément dans un acte quelque conditions obligatoires

          alors étonnamment c’est même à la limite(BIZARRE,et FANTASQUE,ou être pire que fou

          je vous pose cette question signeriez vous un chèque en blanc

        • pour des gens que vous connaissez à peine !!!! et même !!

          Alors pourquoi le faite vous pour les politiques

        •   (signer un chèque en blanc) par votre vote ?,

          touts les problèmes et vos misères viennent de là  !!!! point

          c’est beau !!! le DOIT DE vote avec un chèque en blanc
          la question c’est de savoir !!!! pour QUI !!!

           


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:34

      Gimo,
      bien évidemment, ce sont eux les fous,
      et ce ne sont pas nous qui les avons élus.
      non pas que je dénie que sarkozy ait été élu par 53% du peuple, mais je ne crois pas qu’il ait réellement le pouvoir,
      déjà, il y a les énarques qui entourent le pouvoir, et qui sont toujours les mêmes quels que soient les élus,
      ensuite, comme le dit Généreux, parce que se sont les banques qui ont le pouvoir,
      et que malheureusement, les états ont accepté cet état de fait.
      comment réagir ?
      on se serait tenté de dire que le pouvoir est dans la rue, comme disait la génération 68, mais ce serait oublier que mai 68 a accouché d’une souris,
      bien sur, il y a eu augmentation des salaires, mais elle a été suivie par une augmentation du cout de la vie, qui a plongé les citoyens dans la situation précédente,
      idem pour 1789, ou le peuple a bien confisqué le pouvoir aux nobles, mais s’est fait déposséder de ce pouvoir par la grande bourgeoisie, peu de temps après,
      il y a donc une troisième voie.


    • Jmbasquiat Cestmoi 20 mai 2010 23:40

      Loi Le Chapelier 14 juin 1791 :


      Art. 2. Les citoyens d’un même état ou profession, les entrepreneurs, ceux qui ont boutique ouverte, les ouvriers et compagnons d’un art quelconque ne pourront, lorsqu’ils se trouveront ensemble, se nommer ni président, ni secrétaires, ni syndics, tenir des registres, prendre des arrêtés ou délibérations, former des règlements sur leurs prétendus intérêts communs.


      Art. 4. Si, contre les principes de la liberté et de la constitution, des citoyens attachés aux mêmes professions, arts et métiers, prenaient des délibérations, ou faisaient entre eux des conventions tendant à n’accorder qu’à un prix déterminé le secours de leur industrie ou de leurs travaux, lesdites délibérations et conventions, accompagnées ou non du serment, sont déclarées inconstitutionnelles, attentatoires à la liberté et à la déclaration des droits de l’homme, et de nul effet ; les corps administratifs et municipaux seront tenus de les déclarer telles. Les auteurs, chefs etinstigateurs, qui les auront provoquées, rédigées ou présidées, seront cités devant le tribunal de police, à la requête du procureur de la commune, condamnés chacun en cinq cent livres d’amende, et suspendus pendant un an de l’exercice de tous droits de citoyen actif, et de l’entrée dans toutes les assemblées primaires.


      Art. 8. Tous attroupements composés d’artisans, ouvriers, compagnons, journaliers, ou excités par eux contre le libre exercice de l’industrie et du travail appartenant atoutes sortes de personnes, et sous toute espèce de conditions convenues de gré à gré, ou contre l’action de la police et l’exécution des jugements rendus en cette matière, ainsi que contre les enchères et adjudications publiques de diverses entreprises, seront tenus pour attroupements séditieux, et, comme tels, ils seront dissipés par les dépositaires de la force publique, sur les réquisitions légales qui leur en seront faites, et punis selon tout la rigueur des lois sur les auteurs, instigateurs et chefs desdits attroupement, et sur tous ceux qui auront commis des voies de fait et des actes de violence.


    • Immyr Immyr 18 mai 2010 09:28

       On n’est gouverné que par les fous que nous élisons.

       La folie de leur action n’apparaît qu’aux yeux de la part la plus précaire de notre société. En se plaçant du côté des possesseurs du capital, dans le sens ig-noble du terme (dans la définition de Marx, le capitaliste étant les possesseurs des moyens de productions, j’ai volontairement exclu de la liste les artisans), les actions de ces mêmes décideurs prennent tout leur sens.

       Nous les élisons par peur. Par peur de perte de contrôle sur notre destinée (précarité, insécurité,...). Par peur d’avoir peur. Ce ne sont les gens les plus qualifiés qu’on élit, mais les gesn qui ont le plus « l’air » d’avoir le contrôle. « L’air » est le domaine des médias, on peut donner aux élus l’air que l’on veut. Les médias étant contrôlés par les mêmes grands capitaux, le boucle est bouclé.

       Pour reprendre une des formules d’Olivier Cabanel, comme me disait mon vieil ami français :
      « La première raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude. »
      « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »
      « Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. »
       (Discours de la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie)


      • Immyr Immyr 18 mai 2010 09:55

        @Marc Gelone

         Il y a, selon Littré, plus de 20 définitions différentes au mot « servir ».
         - Je prends la définition : être à un maître comme domestique
         - Je comprends de votre phrasé, la définition : servir à, être destiné à tel ou tel usage.

         Mais même dans cette définition, les SDF servent à quelque chose.
         Comme dirait mon ami américain, George Carlin :

        "You know how I define the economic and social classes in this country ? The upper class keeps all of the money, pays none of the taxes. The middle class pays all of the taxes, does all of the work. The poor are there... just to scare the shit out of the middle class.« 

         »Savez-vous comment je définirais l’économie et les classes sociales dans ce pays ? La haute société qui garde tout l’argent et ne paye aucune taxe. La classe moyenne qui paye toutes les taxes et fait tout le boulot. Et les pauvre qui sont là pour induire la terreur à la classe moyenne de ce qui peut leur arriver."


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:03

        merci Immyr de votre commentaire,
        je crois que nous élisons ceux qui nous gouvernent par naïveté,
        ils promettent et nous y croyons.
        il manque dans nos démocraties un « collège de sages » capable de destituer celle ou celui qui au bout de 3 ans de mandat n’a pas tenu ses promesses.

        et surtout, il faudrait que les votes blancs soient comptabilisés.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:36

        marc Gélone,
        vous vous étiez exprimé sur le thème du racisme dans l’article consacré à la burqa,
        et votre commentaire est dans la droite ligne,
        vous pratiquez l’exclusion,
        qui aimez vous a part ceux qui vous ressemblent, et à part vous même ?
        drole de monde.
         smiley


      • gimo 19 mai 2010 09:42

        @ immyr


         « Je comprends de votre phrasé, la définition : servir à, être destiné à tel ou tel usage. »

        1.oui !!!!je sers 1 fois tout les 5 ans de legitimateur pour eux !!(!pour ce goinfrer)
         
        2.après je suis serviteur vite- -heure  à la prochaine élection vive le vote !!
        notre sal- c-ut /l  !!

        3.et la je suis ser-f tout court !!

        4.et à la fin je suis ser-viette éponge !!! pour la  ( dette)
         


      • pmxr pmxr 18 mai 2010 09:30

        Quand les fous danseront ... Nicolas et Angela ne feront parti de l’orchestre !


        • Voris 18 mai 2010 09:36

          Encore si c’étaient des fous géniaux. Mais ce sont des fous idiots !

          Ironique : Le charismatique président de l’Europe nommé « démocratiquement » par les copains va régler tous les problèmes !


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:50

              Jean Pierre Llabrès,
              bonjour,
              j’ai évoqué çà dans un article déjà ancien, qui vous a peut être échappé ?
              en tout cas voici le lien
              http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/capitalisme-l-impossible-67110
              si vous voulez répondre sur cet article, je vous y rejoindrais sans problème.
               smiley


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:07

              olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.226) 18 mai 09:50

              Vu et répondu  18 mai 10:03


            • patdu49 patdu49 18 mai 2010 09:43

              article interressant, il aurait fallut préciser par des fous DANGEREUX ..

              car certains qualifiés de « fous » sont bien innofencifs dans la société .. et pas dangereux pour les autres, le sont + pour eux mêmes, ou sont à même de se faire abuser ..

              alors que là, nos « fous », qui dirigent bien des états, sont souvant de dangereux pervers narcissiques, dénués d’humanité, à tendances sadiques ..


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:54

                Patdu49,
                je crois que ces fous sont surtout très mal conseillés,
                et nous commençons a en payer les pots cassés.
                et j’ai bien peur que ce ne soit que le début.

                que pensez vous de cette proposition des ministres de baisser leur salaires ?
                provocation ? qu’en penses le petit prez qui s’est augmenté il y a 3 ans de 240% ?
                va-il rendre le trop perçu ?
                qui va rembourser les 5050 euros gaspillés par personne pour le repas du sommet de la méditérranée ? et la douche de 216 000 euros, et le jet privé de joyandais (116 500 euros) et les 2 milliards d’euros du vaccin h1n1 pour une grippette ?
                 smiley


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 mai 2010 09:46

                Particulièrement bien vu. Nous sommes gouvernés par des fous, qui, en prime, sont un peu cons, il faut bien le dire. Et à la botte du pouvoir de l’argent, ce qui n’arrange rien. Le résultat c’est que ça va péter, et voilà.


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:56

                  Vilain petit canard,
                  oui, bien à l’évidence, çà va péter.
                  et vous rappelez vous de celui qui a dit çà en premier, et qui en a même fait un livre ?
                  http://www.amazon.fr/%C3%87a-Mal-Finir-Fran%C3%A7ois-L%C3%A9otard/dp/2246737915
                  françois Léotard, un ex ministre ump.
                   smiley


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:20

                  Vilain petit canard (xxx.xxx.xxx.67) 18 mai 09:46

                  « Le résultat c’est que ça va péter, et voilà ».

                  Au lieu de « faire péter » peut-être serait-il plus judicieux et intelligent de réfléchir à d’autres alternatives ? Non ?...


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:24

                  Jean Pierre Llabres,
                  on voit la démocratie bafouée chaque jour un peu plus,
                  le non français au projet européen a été habilement contourné,
                  les promesses de 2007 sont parties en fumée,
                  les gaspillages d’état ne sont pas sanctionnés : seulement dénoncés par la cour des compte, et le pouvoir s’assoit dessus,
                  la liste est si longue, et les alternatives si éloignées...


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:31

                  olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.226) 18 mai 10:24

                  « la liste est si longue, et les alternatives si éloignées... »

                  Quelles alternatives ?


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 mai 2010 16:54

                  Ah mais Jean-Pierre, je réfléchis activement à d’autres solutions, seulement on est 60 millions et je ne suis pas sûr que tout le monde soit aussi constructif  !!


                • boris boris 18 mai 2010 21:46

                  Non Llabrés, il faut que ça péte, c’est impératif et urgentissime, il faut que l’abcés soit percé au plus vite.


                • Ronald Thatcher rienafoutiste 18 mai 2010 10:00

                  Pas si fous... pas si fous
                  je pense que les gourvernements francais, allemand, et d’autres larbins, participent d’une vaste operation qui consiste a saboter les acquis sociaux et de solidarités dans la zone euro. Aux ordres de qui ? de quoi ? toujours est-il que le peu de solidarité qu’il reste dans certains pays s’évaporera sous le souffle de la déflagration, pour ne laisser qu’un paysage vierge de tout obstacles, ou un monde parfait pour le « capitalisme criminel » pourra s’épanouir librement. Nos gourvernements n’ont qu’à faire le sale boulot, formater l’opinion public, reprimer les révoltes, endormir la foule... un vrai travail de fous.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:06

                    rienafoutiste,
                    mais le peuple va-t-il se laisser plumer sans réagir ?
                    c’est la question que je me pose.
                    le mensonge à les jambes courtes, et la vérité finit toujours par le rattraper.
                     smiley


                  • HELIOS HELIOS 18 mai 2010 12:30

                    L’idée de depart c’est de foutre une telle merde que seule la revolution des peuples sera possible.
                    Et a partir de la on construit une europe genre « un seul etat » et non pas un conglomerat ingouvernable, capable de rivaliser avec les autres etats continents.

                    Dommage que cela sacrifie une ou plusieurs generations et ecrasent de vraies cultures millenaires... mais qui en a quelque chose a foutre ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:19

                    Helios
                    et si au lieu d’essayer de construire une europe, on essayait l’étape suivante ?
                    un monde.
                     ?
                     smiley


                  • frédéric lyon 18 mai 2010 10:10

                    Les policiers de la DCRI ont procédé le week-end dernier et hier en région parisienne à l’interpellation de douze islamistes présumés sur commission rogatoire d’un juge d’instruction parisien, a-t-on appris aujourd’hui de sources proches de l’enquête.

                    Ces interpellations ont été réalisées par les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) sur commission rogatoire du juge d’instruction antiterroriste Thierry Fragnoli, selon une de ces sources. Ces personnes ont été interpellées en région parisienne et à Paris.

                    Ces douze personnes, dont certaines sont d’origine tunisienne, ont été placées en garde à vue, susceptible de durer quatre jours en matière d’antiterrorisme, dans les locaux de la DCRI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

                    Fait gaffe Cabanel !



                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:13

                      lion,
                      vous devriez écouter mes conseils :
                      allez jouer dans le bac à sable avec votre seau et votre pelle.
                      les cheveux sur la soupe donnent un mauvais gout au potage.
                      dixit mon vieil ami africain
                       smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:26

                        Brieli,
                        belle photo,
                        elle montre bien combien notre situation les préoccupe.
                        ils s’amusent au fouquet’s
                        comparent discrètement leur montres respectives,
                        comptent leur bel argent...

                        et les gentils français sont prets à travailler encore plus longtemps,
                        alors que demander de plus ?
                         smiley


                      • JL JL 18 mai 2010 10:25

                        Bonjour Olivier, j’ai, moi aussi écouté attentivement Jacques généreux. Je l’écoute toujours attentivement, mais vous, vous en parlez, et c’est bien.

                        Il a dit : « Ils avaient le choix entre déclarer la guerre à la spéculation financière et la terrasser une bonne fois pour toute, ou la soumission à la logique des marches financiers. Ils ont choisi la soumission, et ils auront la guerre ».

                        N’est-ce pas quelque part, ce que Alain Badiou qualifie de néo-pétainisme ?

                        « La « rupture », c’est quoi ? Le démantèlement des acquis sociaux, le fait que les riches paient moins d’impôts, qu’on privatise de façon rampante l’université, qu’on donne les coudées franches aux affairistes. Cette façon de déguiser une soumission au capitalisme mondialisé en révolution nationale relève en soi du « pétainisme », au sens formel. » (Alain Badiou)

                        De fait, l’UE est aux mains des Chicago boys. Christine Lagarde en est !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:28

                          JL,
                          très franchement j’ai beaucoup de peine à faire un rapprochement entre Petain et Généreux,
                          je les sens plutot aux antipodes l’un de l’autre.
                          d’ailleurs la phrase qu’il attribue avec justesse à Churchill était prononcée devant, entre autres, Daladier...autant dire Pétain.
                          c’est justement ce que dénonce Généreux.
                          non ?


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 11:08

                          Chantecler,
                          tu as raison, je préfère cette lecture !
                          j’ai la même analyse que toi, et bien évidemment lorsqu’ils auront bien usé les élus en place, d’autres suivront...
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 11:11

                          chantecler,
                          le conseil national de la résistance ? PNR ou CNR ?
                          c’est bien de çà qu’il s’agit ?
                          je crois qu’ils sont nombreux ceux qui sont depuis quelques années « en résistance »,
                          c’est une bonne idée.
                           smiley


                        • pmxr pmxr 18 mai 2010 10:45

                          D’accod sur le constat de Jacques Généreux... quand aux remèdes qu’il propose ... j’ai un doute !
                          ...et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’aluminium ! smiley


                          • Gabriel Gabriel 18 mai 2010 10:48

                            Bonjour Olivier,

                            Non nous ne sommes pas gouverné par des fous. Nous sommes gouverné par la mafia de la finance qui a déclaré la guerre aux citoyens. Car ne nous leurrons pas, nous sommes bien en guerre. Une guerre économique mise au point par les élites mafieuses afin de prendre le contrôle de la planète en asservissant les peuples par la peur et la misère. Je ne vois aucune solution humainement raisonnable pour les arrêter. Seule, malheureusement, une révolution sanglante des peuples afin de reprendre en main leurs destinée pourra changer la donne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès