Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Hausse du prix de l’essence : Des mesures gouvernementales (...)

Hausse du prix de l’essence : Des mesures gouvernementales insuffisantes

Les consommateurs subissent les effets de la hausse continue des prix du pétrole. Aujourd’hui, une personne faisant un plein d’essence sans plomb 98 par semaine devra débourser environ 25 euros de plus par mois que l’année dernière. Tous les consommateurs disposant d’une voiture, c’est-à-dire une très large majorité, se trouvent pénalisés, sans qu’il leur soit toujours possible de limiter ces augmentations en utilisant moins leur voiture.

La CLCV considère qu’il est trop restrictif de limiter la redistribution de recettes fiscales supplémentaires aux seules personnes ayant des revenus proches du SMIC, beaucoup d’autres catégories souffrant également de cette augmentation

L’essence supporte un poids de taxes représentant 70% de son prix ; cette variable a souvent été utilisée à la hausse.

Les gouvernements estimaient que ces augmentations ne conduiraient pas les consommateurs à se détourner de l’utilisation de leur véhicule ; et c’est le cas : nombre d’entre eux n’ont pas réellement le choix d’autres moyens de transport ; mais c’est aussi autant d’argent que ces consommateurs consacreront en moins à d’autres secteurs d’activité.

La CLCV considère que la seule mesure juste aujourd’hui consiste à revoir à la baisse les taxes appliquées sur les carburants, afin que les effets de la hausse des cours du pétrole ne se trouvent pas encore davantage amplifiés en bout de chaîne pour le consommateur, alors que celui-ci n’a souvent pas d’autre alternative que l’utilisation de son véhicule.

La situation actuelle conduit d’autre part à s’interroger sur la position des raffineurs, qui, semble-t-il profitent amplement de cette hausse du coût de leur matière première, sans qu’il n’y ait pourtant d’amélioration du service rendu ou de la qualité du produit.

Nous sommes par ailleurs sensibles aux différentes mesures annoncées afin de favoriser le développement et l’utilisation des énergies renouvelables, et c’est pourquoi nous en suivrons l’application avec beaucoup d’attention.

Le développement de telles mesures est indispensable pour inciter les consommateurs à modifier leurs habitudes, mais surtout pour leur donner les moyens de le faire, tant en termes pratiques que financiers.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • (---.---.147.142) 21 août 2005 09:10

    C’est à dire faisons comme si de rien n’était, le petrole coule à flot et consommons toujours plus jusqu’au jour...oh ben zut il n’y a plus de pétrole.

    Hélas, près de la moitié des reserves mondiales ont été utilisé donc le petrole sera de plus en plus cher.


    • Association CLCV Hérault (---.---.140.162) 21 août 2005 15:21

      Nous sommes du même avis : la ressource-pétrole peut être considérée comme épuisée dès aujourd’hui, et doit de toutes façons être considérée comme nuisible.

      Malheureusement, il existe énormément de personnes qui en sont complètement dépendantes pour leurs déplacements.

      Il faut donc
      - d’une part trouver des solutions dans l’urgence pour éviter que ces personnes soient prises à la gorge
      - d’autre part, accélérer le développement du recours, de la commercialisation, de la démocratisation des carburants renouvelables.

      Qu’en pensez-vous ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès