Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Heures sup chez les fonctionnaires...

Heures sup chez les fonctionnaires...

Travailler plus pour gagner plus. C’est facile à dire, mais plus difficile à faire car pour qu’il y ait heures supplémentaires, il faut, en principe, qu’il y ait un surcroît de demande. C’est d’ailleurs une des limites mises en avant par l’opposition ou les syndicats au mot d’ordre du notre président.

Il y a par contre un endroit où le problème ne se pose pas tellement la demande est forte, il s’agit de la fonction publique et des fonctionnaires. Le ministre du Budget, Eric Woerth vient d’annoncer en effet le grand succès de la mesure de l’accès aux heures supplémentaires défiscalisées et exonérées pour les fonctionnaires. Elles sont en effet en hausse de 18 % par rapport à 2007 ce qui vous coûtera 1,14 milliard d’euros de plus pour l’instant. Administration la plus consommatrice d’heures supplémentaires, l’Education nationale qui, malgré les grèves, va nous coûter 420 millions d’euros supplémentaires. Sans compter les récupérations de ces heures que vous retrouverez sans nul doute... à la rentrée.

Le principe de base de la mise en place de ces heures supplémentaires défiscalisées est qu’elles se traduiront par du pouvoir d’achat supplémentaire qui fera tourner notre industrie pour nous apporter ce point de croissance supplémentaire qui nous manque tant et qui arrangerait si bien les choses. A ceci près que cette manière de penser très keynesienne est un peu datée car elle part du principe que nous achetons français ce qui hélas n’est aujourd’hui vrai qu’à moins de 50 %. Espérons néanmoins que nous retrouverons dans la consommation, l’argent investi dans cette mesure car si son effet se traduisait par une augmentation des ventes de Golf, de PC Acer ou de textile chinois, voire à payer le surcroît de coût de son plein de carburant, elle ne servirait malheureusement à rien...

Il reste à s’assurer que la manière dont ces heures sont accordées corresponde bien à des surcroîts de travail effectifs et pas, comme c’est le cas avec le dernier coup de pouce au salaire en fin de carrière pour les retraites, à des gentillesses de la hiérarchie pour arrondir les fins de mois...

Car sinon le petit salarié du privé, qui a quelque peine à croire à du surcroît de travail effectif quand il va à sa caisse de Sécurité sociale, à la Poste ou aux impôts à 4 heures de l’après-midi, se sentirait sans doute un peu floué.


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 11 juin 2008 11:02

    L’echec de la grêve sur les revendications des 35h ont démontré auprès des syndicats français (un peu déconnectés des réalités sociales et économiques) du peu de ferveur à défendre une loi qui n’a fait qu’accroitre la productivité par unité de poste de travail sans aucune augmentation de salaire ou d’évolution salariale.

    La carotte étant pour le salarié des RTT,qui ne remplissent pas le caddy du travailleur consommateur ni ne paie son loyer ou ses crédits.

    La modernisation du service public est de proposer aux citoyens des services public ouverts du lundi 6h00 au vendredi 22h00 et du samedi 7h00 au samedi soir 20h ,afin de correspondre à la sociologie réelle de la société française.

    Il convient de se débarasser du conservatisme exacerbé au sein de l’administration qui tue la notion même de service public

    Les suédois ont montré la voie de la modernisation

     


    • La mouche du coche La mouche du coche 11 juin 2008 12:36

      Cet article est idiot parce qu’il ne tiend pas en compte le fait que les français n’ont pas envie ni besoin de gagner plus puisqu’ils ne veulent pas racheter leur RTT. à partir de là, on peut débattre sur nimporte quoi


    • Bulgroz 11 juin 2008 12:54

      Le ministre du Budget et de la Fonction publique, Eric Woerth dit :" La loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat (TEPA) est appliquée aux fonctionnaires depuis le 1er octobre 2007 et, "comme dans le privé, les heures supplémentaires (exonérées d’impôts et de cotisations sociales) sont désormais payées 25% de plus que l’heure normale", a-t-il rappelé.

      Par ailleurs, "le rachat des jours de RTT a rencontré une attente chez les agents : sur les 140.000 détenteurs d’un compte-épargne temps, 106.000 ont demandé une monétisation" de ces jours, a expliqué le secrétaire d’Etat. "37,2 millions d’euros ont été ainsi redistribués", a-t-il précisé.

      http://www.lesechos.fr/info/france/300271097.htm


    • Bulgroz 11 juin 2008 12:56

      "hausse de 18 % par rapport à 2007 ce qui vous coûtera 1,14 milliard d’euros de plus pour l’instant."

      Lle ministre du Budget et de la Fonction publique, Eric Woerth a dit :"Depuis le 1er janvier 2008, 569 millions d’euros ont déjà été payés au titre des heures supplémentaires exonérées de charges sociales", a ajouté André Santini, en précisant que "les agents de l’Etat devraient utiliser en 2008 l’ensemble des moyens proposés pour les heures supplémentaires, c’est-à-dire 1,4 milliard d’euros".

      1,4 pour l’année !!

      http://www.lesechos.fr/info/france/300271097.htm


    • 5A3N5D 11 juin 2008 12:00

      @ L’auteur,

      "Elles sont en effet en hausse de 18 pct par rapport à 2007 ce qui vous coutera 1,14 milliards d’euros de plus pour l’instant."

      Je trouve le calcul admirable : on "ne remplace plus un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite", mais dans le même temps, on met en place une possibilité d’heures supplémentaires défiscalisées qui coûtreront très cher à l’Etat.

      Il serait d’ailleurs intéressant de savoir si le bilan est avantageux ou pas (entre les suppressions de postes et l’attribution de ces heures supplémentaires.)

      Sur la "nécessité" de ces heures supplémentaires, dans l’Education Nationale, puisqu’elle semble un peu montrée du doigt, c’est le ministre lui-même qui créé la demande (stages de mise à niveau pendant les vacances, soutien scolaire) alors que la seule motivation, pour les enseignants, est de gagner un peu plus d’argent, tout en sachant que ces cours extra-scolaires ne servent strictement à rien. On offre donc à certains (ils n’en sont d’ailleurs pas très fiers) la possibilité de gagner plus pour effectuer un travail... inutile. Quel est le but ultime de l’administration ? Moyen opportuniste d’augmenter le pouvoir d’achat des "volontaires" ? C’est bien le seul effet qu’on peut en attendre.

      Il est dommage également que vous ne mentionnniez pas la situation des "jeunes retraités" invités à reprendre du service pour effectuer des vacations (en heures défiscalisées) : c’est donc que le besoin existe bien.


      • herved 11 juin 2008 12:18

        Quelles heures supplementaires ?....

         

        Je travaille dans un laboratoire de recherche publique et pour nous, les heures supplementaires n’existent pas, de meme que les journées de récupération pour les fois ou nous revennons le week-end pour suivre nos expérimentations.

        Je n’etais meme pas au courant, ainsi que mes collègues que ce texte est applicable a la fonction publique. Il faut dire que que les directions de nos administrations, n’aimerait peut etre pas que nous reclamions ces heures supplementaires cas cela leur coutreraient cher.... Quand nous arrivons le matin, nous ignorons a quelle heure nous finirons le soir (ce qui agace parfois nos conjoints au début).

         

        Cela me fait penser aux rachats des jours de RTT, en décembre dernier, ou nos administrations nous on envoyer le formlaire a remplir la veille de la date limite de demande.

        Or de nombreux collègues ne prennent pas et loin de là, la totalité de leur jours de congés.

         

        Je ne me plains pas malgré tout car j’ai fait le chox de travailler dans la recherche publique en toute connaissance de cause. Et je pense que ce secteur est peut être (hors le milieu artistique) le dernier secteur du monde du travail ou l’imagination et le rêve sont au pouvoir.

         

        Malheureusement, cela risque bien de se terminer bientot car depuis de nombreuses années, les gouvernements successifs (quelque soit leur couleur politique) nous parlent de recherche économiquement rentable....

        A ce sujet qui sort du cadre de l’article pour ceux qui desirent plus d’informations, voir le lien suivant :

        www.sauvonslarecherche.fr/


        • Gilles Gilles 11 juin 2008 14:17

          Pour suivre herved

          Ma copine, maitre de conf en socio dans le sud ouest a appris que le CA de sa fac venait de décider (en catimini) d’étendre les périodes de cours (inclus correction session 1 et 2 et autre) de mi-septembre a fin juillet et d’augmenter le nombre d’heures par prof . Car ils n’ont hélas pas assez de profs ni d’ATER pour assurer les cours vu que des postes sont non remplacés et l’emploi de vacataires est difficile (trop loin, mal payés, aucun frais, peu d’heures par semaines) ...

          Donc heures supp demandées aux enseignants-chercheurs mais quasi obligatoires, et bien entendu hors de questions de les payer Il faudra qu’ils prennent ces heures sur leur temps de recherche ce qui pose déjà problème vu que le mois de septembre est souvent utilisé en entier pour parcourir les terrains


        • Ronny Ronny 11 juin 2008 12:49

          Intéressant article car il donne sans le vouloir une vision réelle de ce qu’est la fonction publique d’etat (FPE).

          Dans mon service, nous sommes 10 personnes , 3 statutaires FPE, 5 sous contrat ministère (CDD), 2 stagiaires... Je suis statutaire et je travaille sur 2 sites distants de 45 km. Mes trajets de l’un à l’autre ne sont pas pris en charge et considérés comme du déplacement domicile travail !

          Mes horaires de la semaine dernièrè au hasard : 54 heures avec 5 fois 45 min de pause déjeuner, soit autour de 50 heures. Heures sup payées : = 0, heures sup récupérées = 0. Mon cas est loin d’être unique malheureusement ! Elles ne sont tout simplement pas reconnues ! Pour une augmentaation de 18 % officielle, combien d’augmentation réelle ?

          Cela donne aussi l’image de l’excédent de fonctionnaires, idée que l’on nous vend à longueur de journée avec le stéréotype classique de la fégnasse payée à ne rien faire... Curieusement à la moindre grève du secteur public, nos joyeux libéraux sont les premiers hurler et à demander un service minimum : faut savoir, messieurs, ou on ne fout rien, ou on bosse !

          Pour le reste, je ne commenterai qu’à peine. Les promotions avant retraite ont peut être existé, mais la tendance lourde en ce moment et la non promotion au cours des 5 dernières années, autre que la progression limitée "à l’ancienneté".

          Quant au service fermé le vendredi, je le regrette certes, mais certains le sont parce que le manque de personnel est tel qu’il faut renoncer à accueilir le public certains jours simplement pour tenir les réunions de service et permettre aux agents de réaliser le travail de fond qu’a impliqué l’accueil du public, bref traiter les dossiers !

          De plus, vous me dites - pour les moins chanceux d’entre nous - comment on fait pour motiver un agent qui avec 15 ans d’ancienneté gagne 1500 euros net, perd en moyenne 2% de pouvoir d’achat tous les ans et n’a aucune perspective de carrière....

          Dernier point, ceux qui imaginent que la FPE c’est le paradis peuplé de personnes ne foutant rien et partant bronzer à Deauville ou à Cannes tous les vendredi à 15H00 n’ont qu’a passer les concours et venir voir de l’intérieur....


          • sisyphe sisyphe 11 juin 2008 13:02

            Tiens, tiens !!!

            Voilà une des mesures du "paquet fiscal" défendue avec acharnement par les pro-sarkozystes, car emblématique du "travailler plus pour gagner plus" de campagne.

            Et puis, brusquement, comme une partie profite aux fonctionnaires (et notamment à l’éducation nationale), voila que, brusquement, on se soucie de "ce qu’elle va nous coûter", qu’on mêt en doute son application (les "gentillesses de la hiérarchie pour arrondir les fins de mois"...) , son efficacité sur le pouvoir d’achat (acheter non-français), etc, etc....

            Bref, qu’on rejoint les préoccupations exprimées, depuis le début, par l’opposition, sur le coût social et l’efficacité de cette mesure. Nos ardents droitistes seraient-ils en train de retourner leur gilet ? Ah, mais c’est qu’il s’agit de fonctionnaires : cruel dilemme.... Un début de schizophrénie chez les pro-sarko ?? ..


            • Gilles Gilles 11 juin 2008 15:22

              Mais non Sysiphe.

              Il ne faudrait tout de même pas que les budgets prévu par la merveilleuse loi TEPA ne tombent dans le ventre bien gras de ces fonctionnaires qui vivent déjà que trop bien sur la Bête.

              D’autant plus que par une expérience acquise le long de dure journée d’oisiveté ils connaissent trés bien tous les passes droits et autres mécanismes qui leur permettraient encore une fois de capter pour leur caste ce qui devrait revenir de droit à ceux qui se lèvent tôt

              Rien que de trés logique pour les sarkoïques


            • Fergus fergus 11 juin 2008 16:42

              L’auteur évoque "le dernier coup de pouce au salaire en fin de carrière pour les retraites" dans un article consacré aux fonctionnaires en laissant croire que cette pratique n’existe que dans le public.

              C’est bien évidemment faux, et les primes ou gratifications offertes aux salariés du privé sont, dans de nombreuses entreprises, bien supérieures aux "cadeaux" de la fonction publique, notamment pour les cadres.


              • chmoll chmoll 11 juin 2008 19:05

                j’sais pas comment les fonctios vont des heures sup,vu qu’leurs horloges est bloquée sur 16h30


                • antochrit 11 juin 2008 21:04

                  quelle haine envers ce terme générique de FONCTIONNAIRES !

                  C’est un vrai fourre-tout ! et autant je pense que effectivement il y a du ménage à faire à certains endroits, autant il faut réfléchir par corps !

                  que direz vous quand les infirmières, qui manquent déjà cruellement et dont les effectifs, sans réductions drastique vont voire leurs effectifs se réduitre drastiquement d’ici 2015 pour cause de retraite..... ?

                  que direz vous le jour où il n’y aura plus que des établissements d’enseignement privé ???

                  que direz vous quand les pompiers, privatisés vous demanderont si vous avez de quoi payer leur intervention avant de vous secourir...,

                  Arrêtez de penser petit petit petit.... Ouvrez vos neurones si vous en avez au lieu de cracher dans la soupe !


                  • antochrit 11 juin 2008 21:11

                    une infirmière ça travaille à 6h, ça fini à 22h, ça travaille la nuit, les dimanches et jours fériés pour 40 euros de plus( généreux comme prime non !)

                    cela fait aussi des gardes et des astreintes non payées....eh oui....gratos ! (c’est vrai que c’est pas partout...mais croyez moi le public n’est pas généreux)

                    Elles se démerdent aussi pour trouver des nounous qui prennent leurs momes à 5 h du mat et les gardent jusqu’à 23h pour des tarifs qui font qu’elles gagnent plus qu’une infirmière quand elles ont 2 gamins en garde.

                    Eh oui, le gouvernement demande aux entreprises de créer des crêches pour leurs employés mais...faites ce que je dis pas ce que je fais... à l’hosto...elles sont rares... et une créche avec horaires de bureau...ça ne sert à rien !

                    Bref...la vie de rève du fonctionnariat.... Mais où irez vous quand les idiotes comme nous seront toutes en libéral et qu’il n’y aura plus personne à l’hosto ????


                  • antochrit 11 juin 2008 21:14

                    En fait, au vu de certains commentaires haineux et sans aucun esprit critique, au sens philosophique du terme, un constat s’impose.... !

                    IL VAUT MIEUX NE PAS PARLER AUX CONS......CA LES INSTRUITS !


                  • sisyphe sisyphe 12 juin 2008 06:22

                    Mais bien sûr !

                    Bosse et ferme ta gueule !

                    Pauvre abruti !

                     


                  • Gilles Gilles 12 juin 2008 12:00

                    Tient, il y en a un qui s’autoproclame par ancien du gud

                    C’est pas le groupuscule d’extrême droite fondée par des ex d’Occident (Devedjian, Longuet entre autre), élitiste, racistes, certains antisémistes, adorarteur de Pétain, Franco, Mussolini et qui aiment castagner les gauchos a coup de barre de fer ?

                    Qui on fini par se dissoudre dans des groupuscule néonazi auquel appartenait le débile maxime Bruneie qui a essayé de buter Chirac ?

                    A des loques comme ça on devrait leur interdire la liberté puisqu’ils n’aiment pas celle des autres


                  • sisyphe sisyphe 12 juin 2008 10:31

                    Comment attendre autre chose que l’éternel petit refrain démago-poujadiste, de la part des trolls qui sévissent là-dessus ?

                    C’est touchant de voir comment ils mettent un point d’honneur à ressembler à leur pire caricature..

                    Presque de quoi inspirer de la compassion......


                  • sisyphe sisyphe 12 juin 2008 11:13

                    Et, dis moi, tuserastoujoursaussicon, puisque tu prends plaisir à parler de mon cv, tu n’hésiteras certainement pas à nous faite état du tien : j’ai hâte d’en savoir plus : merci d’avance. ...


                  • Emile Red Emile Red 15 juin 2008 14:46

                    Encore une manipulation, l’auteur réfléchit de son seul neurone.

                    Il est clair qu’en crachant sur les fonctionnaires on en oublie le but de cette magouille, l’auteur l’effleure involontairement mais elle devrait sauter aux yeux :

                    Plus d’heures de moins de fonctionnaires, c’est d’une part moins d’impôts dans les caisses de l’état, et d’autre part moins d’argent dans les caisses sociales (défiscalisées et exonérées...)

                    Comment casser l’état providence et la solidarité sociale en trouvant un bouc-émissaire qui plait.


                    • bob 15 juin 2008 23:03

                      Monsieur,

                      Vous tombez dans le piege devenu classique qui consiste a stigmatiser "les fonctionnaires" limites a une classe moyenne ou basse sans jamais nommer les hauts fonctionnaires qui s’augmentent regulierement et pour lesquels vous votez avec une certaine assiduite.
                      Vous souhaitez changer le systeme ?
                      Commencez par voter correctement au bon moment plutot que de critiquer a fortiori.

                      PS : Je ne suis pas fonctionnaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès