Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Inhumanité Européenne !

Inhumanité Européenne !

Pour la crise de la dette souveraine en Europe, la période actuelle est critique. Il devient impossible aux responsables de l’Union et aux gouvernements des pays riches membres de cette même Union de continuer à rivaliser au jeu de l’autruche car il n’est aujourd’hui plus question – et de très loin – de jouer la montre. Lent pourrissement de la situation grecque toléré par des technocrates bruxellois – à la compétence douteuse – coupables de négligence criminelle envers un pauvre pays à la dérive. Méga crise en gestation similaire à l’épisode dramatique de l’automne 2008 ayant suivi la faillite de Lehman ! A force de tergiversations et de lâchetés, les gouvernements allemands, autrichiens, hollandais mais également français vont donc apprendre à leur dépens (et bien-sûr au nôtre) qu’une tourmente majeure saisissant le système bancaire européen aura des retombées sérieuses, voire désastreuses, sur l’ensemble des pays Occidentaux.

La Grèce, ce petit pays honteusement abandonné à son sort, vient en effet de se rappeler à leur souvenir et voilà que nos brillants cerveaux bruxellois se rendent subitement compte que l’effet domino provoqué par le défaut de paiement grec sur le Portugal et sur l’Irlande sera … un moindre mal ! Non : cette contagion inéluctable atteindra le cœur même ou plutôt le système nerveux de l’Union en faisant vaciller – ou imploser – les coffres forts qui les nourrissent. Eh oui, nos élites dirigeantes qui ne prennent vraiment au sérieux que ce qui les atteint personnellement sentent le vent irrésistiblement tourner car le système bancaire européen se retrouve aujourd’hui sapé jusque dans ses fondements. Avec un retard pitoyable, ils sont confrontés à une vague de défauts des nations européennes périphériques qui feraient des ravages parmi les banques allemandes, françaises ou encore britanniques. Le non paiement de 30% de leurs engagements par la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne enverrait ainsi au tapis nombre d’établissements européens prestigieux (détenant près de 1.5 milliards d’Euros de papiers valeurs de ces pays) dans un cataclysme qui n’aurait vraiment rien à envier à la panique de Septembre 2008 !

Les dirigeants européens ont-ils enfin compris une évidence, à savoir que ces rigueurs budgétaires sans précédents imposées aux nations périphériques se devaient d’être atténuées par une vraie solidarité de la part de l’Union et ce faute de pouvoir être soulagées par la soupape de la dévaluation massive favorable aux exportations ? Comment et pourquoi ces nations hautement sinistrées seraient-elles toujours motivées au point où elles en sont par consentir encore plus de sacrifices alors même que l’étau de l’Euro qui les étouffent n’est contrebalancé que par les leçons doctement prodiguées par des dirigeants de l’Union qui y distillent au passage mépris et condescendance à leur égard ? A l’égard d’une population grecque (pour ne citer qu’elle) proche du point de rupture dont les jeunes subissent un chômage de 40% et où l’emploi précaire ou de courte durée est devenu routinier. Impossible en effet d’exercer son droit de grève sereinement dans un contexte où les réductions salariales sont régulières et ce à condition que le salaire soit toujours payé et n’évoquons même pas les vacances qui ne sont plus de mise.

Génération maudite qui n’a même plus le droit de se plaindre à force d’avoir été accusée d’avoir vécu au-dessus de ses moyens alors que ses dirigeants se complaisaient dans une corruption sans borne ! Ne nous étonnons pas que les valeurs de démocratie et de légalité soient désormais vides de sens pour un peuple qui lutte quotidiennement pour obtenir l’élémentaire et ne nous étonnons pas plus de l’explosion sociale inéluctable. Qu’ils sont devenus ridicules et pathétiques ces marchés qui font payer 25% à la Grèce pour ses emprunts à 2 ans ! Qu’ils sont devenus caducs ces chiffres économiques qui font état d’une contraction de 8% de son économie ou de 12% pour l’économie irlandaise ! Il est vraiment temps de laisser ces pays respirer. Accordons leur enfin le droit à la faillite.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • PhilVite PhilVite 18 mai 2011 15:46

    Que ne le prennent-ils pas eux-même, ce droit à la faillite ?
    Sûr qu’il faudrait quelques couillus aux manettes, et que cette engeance est plutôt rare.


    • Roosevelt_vs_Keynes 18 mai 2011 15:56

      @ Santi

      « Il est vraiment temps de laisser ces pays respirer. Accordons leur enfin le droit à la faillite. »

      A n’en point douter, c’est des banques dont l’auteur veut parler...

      Au congrès américain, Marcy Kaptur vous attend, M. Santi... à condition que vous ayez les « guts » nécessaires.


      • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 mai 2011 11:25

        Cette mascarade n’a que déjà trop duré ! Cette faillite est inévitable mais tout ce petit monde s’accroche à prolonger la chose, la chute n’en sera que plus rude !


      • kiouty 19 mai 2011 10:56

        Génération maudite qui n’a même plus le droit de se plaindre à force d’avoir été accusée d’avoir vécu au-dessus de ses moyens alors que ses dirigeants se complaisaient dans une corruption sans borne !

        Oui sauf que cette corruption, on l’oublie trop souvent, est en faveur non pas des rmistes ou des chomeurs, mais envers la dérégulation de la finance et de la fiscalisation favorable aux riches et aux entreprises du CAC40.


        • lolo 19 mai 2011 13:58

          Bon article qui résume bien la situation actuelle...

          En tous cas, cette génération maudite de précaires et chômeurs, ou génération perdue (42% de chomage chez les jeunes en Espagne, et 21% dans la population totale) est en train de faire d’elle en Espagne ces jours-ci. Je parle du mouvement du 15M de jeunes, chomeurs et précaires qui remplie la Puerta del Sol depuis quelque jours à Madrid et qui ne réclame rien d’autre qu’un changement de système et une démocratie réelle...Leur slogan est « democracia real ya » (pour une démocratie réelle). Ce mouvement m’a l’air bien parti pour s’amplifier...et leur campement sur la puerta del sol commence à faire penser sérieusement aux révolutions arabes. C’est un signe que socialement ce que l’Europe tente d’imposer aux pays périphériques ne pourra pas tenir.


          • UMP_POUR_ RICHES_DE_FRANCE 22 mai 2011 02:54

            Bonjour

            Je reste extrêmement touché par votre article qui me rassure beaucoup. La vrai peur qui me tue lentement tous les jours, c’est quand des gens qui savent comme vous se taisent. Les capitalistes vont tuer nos sociétés. Nous ne deviendrons des incultes. Nous courrons derrière des Iphone  ou Facebook , tout ce qu’on veut , des produits capitalistes  peints comme des solutions miracles pour nous rapprocher, alors qu’ils nous manipulent, nous divisent. Ces capitalistes ont détruit nos universités. Alors que des suicides, il ya en a France Telecom, à Renault, mais aussi il y en a dans les universités où des professeurs se suicident, on ne le dit pas. Ils nous cachent tout et préfèrent fomenter les complots dans des pays arabes pour nous dire voila nos systèmes sont bons, mêmes les autres veulent devenir comme nous.

            Ce qui me fait peur, c’est surtout la décadence intellectuelle. Il n’y a  pas une plus grande perte dans une société que la régression des intellectuelle. Nous avons les mêmes visages dans toutes les chaines de TV qui nous mentent tous les jours.

             J’ai même une théorie personnelle pour expliquer le problème. En effet, ayant lu des auteurs du 18eme et du 19eme siècle, j’ai l’impression que l’intelligentsia de l’humanité s’est arrêté au 19eme siècle. Pourtant  même si ce siècle été un temps de la barbarie capitaliste avec les guerres mondiales capitalistes, au moins des génies intellectuels  avaient réfléchi pour nous préparer à l’avenir. Seulement l’avenir, c’est les capitalistes qui le façonnent indépendamment de nos volontés

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès