Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Iran : une bourse pétrolière en euros, improbable ?

Iran : une bourse pétrolière en euros, improbable ?

Voici un texte inspiré du journal canadien The Globe and Mail (Lien)

Malgré de nombreux rapports au cours des derniers 18 mois, affirmant que la Bourse ouvrirait ses portes le 20 mars 2006 - et confronterait directement le New York Mercantile Exchange et le ICE Futures Exchange de Londres -, la date aurait été retardée d’au moins plusieurs mois et peut-être d’un an. [Voici d’ailleurs un communiqué de presse d’une agence russe confirmant que la Bourse pétrolière n’a pas ouvert ses portes le 20 mars 2006 (Lien)]

"Dès la mi-2006, nous devrions être capables de démarrer la Bourse", aurait déclaré Mohammad Asemipur, un conseiller spécial du ministre du pétrole iranien. Le plan serait d’échanger des produits pétroliers initialement, puis de graduellement ajouter d’autres produits, avec le pétrole brut arrivant en dernier. Le processus devrait prendre environ trois ans, déclare M. Asemipur.

"Le projet de Bourse est à un stade beaucoup moins avancé que ce que les gens pourraient croire", déclare le consultant britannique Chris Cook, qui revendique le crédit d’avoir eu l’idée de la Bourse. M. Cook est membre du consortium dirigé par le Tehran Stock Exchange, qui est responsable de la direction du projet.

"Vous pouvez être certains qu’il n’y aura pas de contrats de vente de pétrole avant un an - et cela serait vraiment au plus tôt", a déclaré M. Cook, un ancien directeur du prédécesseur du ICE de Londres, l’International Petroleum Exchange.

La Bourse électronique devrait être située sur l’île de Kish, dans le golfe persique, une zone libre de taxes iraniennes.

Il y a eu beaucoup moins de discussions à propos de la Bourse dans les médias de masse que sur l’Internet, particulièrement sur des sites visant à mettre en marché de l’or ou à avancer des théories économiques.

La théorie est que toutes les ventes utilisant la nouvelle Bourse seraient faites en euros plutôt qu’en dollars US, qui a été pendant des décennies la monnaie de réserve principale et la monnaie de référence lorsque vient le temps de fixer le prix de matières premières. En conséquence, les nations européennes et les autres pays, particulièrement les producteurs pétroliers du Moyen-Orient, n’auraient plus à acheter des milliards de billets verts.


Ceci, selon la théorie, déstabiliserait le dollar US et hâterait le déclin de l’empire américain, et en outre permettrait à l’Iran de donner une bonne leçon au grand Satan.

Cependant, continue la théorie, Washington préviendrait le phénomène en utilisant les ambitions nucléaires iraniennes comme prétexte pour attaquer le pays.

Kamal Daneshyar, président de la Commission énergétique de l’Iran, aurait déclaré à la Iranian Students News Agency en décembre que la Bourse opèrerait initialement en dollars et euros, mais se déplacerait graduellement vers la monnaie européenne de manière exclusive. Il aurait également été cité déclarant que ceci permettrait à l’Iran de se venger des dommages économiques que les États-Unis auraient infligés à la république islamique.

Le Dr. Asemipur, cependant, ne se serait pas prononcé sur la nature de la monnaie utilisée dans la Bourse iranienne, déclarant que la décision relevait des participants et non pas du gouvernement iranien. Il aurait également nié que la Bourse planifiée pourrait endommager l’économie américaine.

M. Cook aurait réfuté l’idée que le but de l’Iran serait d’utiliser la Bourse pour saboter le dollar américain.

En ce qui concerne l’idée de vendre le pétrole en euros, il déclare que les Iraniens auraient de la difficulté à la mettre en oeuvre, du moins au cours des prochaines années. "En fait, il n’y aurait pas suffisamment d’euros en circulation, et il n’y en aura probablement pas assez avant longtemps", aurait-il déclaré.

M. Cook aurait cité un article récent de William Engdahl dans le Asia Times Online : " Pour que l’euro commence à défier le rôle du dollar américain en tant que monnaie de réserve, une révolution virtuelle dans la politique financière devra avoir lieu en Europe", déclare M. Engdahl. "Premièrement, la Banque centrale européenne aurait à céder son pouvoir à des législateurs élus. La banque aurait alors à activer les presses et à imprimer des euros comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Une attaque sur le dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale - déclare M. Engdahl - impliquerait "de facto une déclaration de guerre à la dominance globale des États-Unis", et ce n’est pas quelque chose qu’un pays ou un groupe de pays soit prêt à faire en ce moment.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Quanthomme (---.---.114.55) 24 mars 2006 12:21

    Bonjour

    Une bourse en Euros amenerait un juste ré-équilibre des « forces » économiques puisqu’en vivant sur le petro-dollars, les USA peuvent se permettre une dette collossale qu’ils ne rembousent pas. Cette bourse en Euros obligerait les USA à rembourser leurs emprunts en les empechant de vivrent au-dessus de leurs moyens comme ils le font depuis des années. Cadence que les autres pays ne peuvent suivre car nous, nos emprunts, nous les remboursons. Sans vouloir déclencher de « crise » aux US, il faudrait convenir d’une bourse à la fois en euros et en dollars car il n’est pas normal que les US soient statués « rois du monde » à cause de cette situation « pétro-dollaresque » anti-concurrentielle à l’extrême.

    Si rien n’est fait, rien ne changera...

    Alors à quand une attaque des US ou d’Israel sur l’Iran ?

    Croyez vous que la Chine se contentera de rester passive ?


    • SebM (---.---.28.230) 24 mars 2006 14:39

      Théorie soutenue par le groupe Europe 2020 : A lire absolument.

      http://www.europe2020.org/fr/home.htm

      Un ré-équilibrage ne se ferait (fera ?) malheureusement pas sans une crise globale, ce qui explique la prudence de tous les acteurs économiques principaux.

      A suivre avec la plus grande attention ...


      • (---.---.113.187) 24 mars 2006 16:13

        Une attaque sur le dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale - déclare M.Engdahl - impliquerait « de facto une déclaration de guerre à la dominance globale des États-Unis », et ce n’est pas quelque chose qu’un pays ou un groupe« de pays soit prêt à faire en ce moment. »

        Cahin cahan, l’euro est devenue la première devise pour les émissions obligataires. Elle représente aussi environ 20 à 22 % de commerce mondial contre environ 55 à 60 % pour le dollar et l’écart diminue chaque année.


        • Dominique (---.---.3.176) 24 mars 2006 16:40

          Ah, M...alors moi qui avait vendu tous mes dollars suite aux prévisions de Mr.Nostradamus alias Franck Biancheri !!

          Poutant dans son article du 20/2/2006 il nous avait prédit la fin du monde !!(pour cette semaine !!)


          • douceur (---.---.57.218) 24 mars 2006 16:58

            Si le retard se confirme , c’est dommage mais cela empêcheras pas les américains d’être confronte a une crise économique majeur ..ils y arriveront tout seul comme des grands :)

            au moins alors ils pourront pas dire que c’est de la fautes des autres comme ils l’ont tjs fait et dernièrement en Irak ...


            • www.jean-brice.fr (---.---.9.140) 25 mars 2006 09:52

              CE N’EST CERTAINEMENT PAS COMME CELA QUE L’ON RETABLIRA UN EQUILIBRE ENTRE LES NATIONS. SEUL LE RETOUR A L’ETALON/OR NOUS RAMENERA A UNE ECONOMIE MONDIALE SAINE : c’est possible, mais il faudra une autre approche. Pour cela, lire RUEFF : les yankees le connaissent mieux que nous et savent qu’il faudra en arriver là ! Pourquoi garderaient-ils un stock d’or de 10 000 tonnes ...


              • Roland (---.---.118.63) 26 mars 2006 23:15

                La bourse aux conséquence cataclysmique tant annoncée pour le 21 mars n’aura pas lieu, la guerre aux conséquence tout aussi cataclysmiques prophétisée depuis deux ans et dont le dernier délai devait être aussi mars 2006 n’a pas eu lieu. Y aurait-il eu comme un acord secret ? Se pourrait-il que tout ce battage, en perticulier toutes les accusation de mauvaises foi des américains sur le nucléaire n’auraient été que des manoeuvres ? ça ne serait pas la première fois que la réelle politique se serait déroulée de manière cachée, comme au poker, et toute différente en réalité que dansl apartie affixhea sur le moment ! En tout cas lisez cet article d’Asia Times online : http://www.worldproutassembly.org/archives/2006/03/a_frenzied_pers.html World Prout Assembly : A Frenzied Persian New Year


                • Vincent (---.---.224.192) 27 mars 2006 01:12

                  Tu as choisi une superbe région pour tes études ! Félicitations !

                  Bon le problème pour le $ serait si le Canada et le Nigeria voulaient que les USA achètent leur pétrole en Euros. Canucks, gardez Terrence et Philips chez vous !

                  « Il y a eu beaucoup moins de discussions à propos de la Bourse dans les médias de masse que sur l’Internet, particulièrement sur des sites visant à mettre en marché de l’or ou à avancer des théories économiques. » Oui, bonne piste, mais à ne pas oublier, les bunions, activistes gauchistes et leur propagande ESL de niveau lycée U.S. sur internet genre Europe 2020( qui se prétendent Think Thank, mais de fait Thing Thank ).


                  • Roland (---.---.196.32) 3 avril 2006 00:46

                    n’empêche que cette bourse tant annoncée, en fait ne se fait pas, et sans doute ne se fera pas ; De même l’attaque Etat-unienne tant annoncée sontre l’Iran n’a pas eu lieu non plus. En fait on se demande si tout ça n’est pas du cinéma qui cache une partie de poker : Les américains ne voulant surtout pas de cette bourse (je rapelle qu’ils ont attaqué Saddam juste après que celui-ci aie exigé que son pétrole soit payé en euros) auraient « inventé » ce psychodrame sur la « bombe » hypothétique iranienne (alors que la bombe, réelle, pakistanaise n’a pas l’air de les inquiéter, or le pakistan est potentiellement aussi islamique que l’Iran) pour leur faire peur. Et chacun se seraient compris à demi-mot, tout en continuant à jouer le « cinéma » pour la galerie ?


                    • also (---.---.13.60) 3 avril 2006 17:01

                      Il serait intéressant de connaître la proportion de faux dollars états-uniens circulant dans le monde. Je me souviens d’avoir visionné un documentaire qui démontrait que la majorité des billets américains en circulation hors E-U étaient faux !


                      • Daniel (---.---.8.99) 14 avril 2006 15:02

                        Espace inconnu tel que..... ???? Civilisations inconnues ????? http://perso.wanadoo.fr/artivision/docs/Byrd.html


                        • Grouchy (---.---.8.99) 14 avril 2006 16:11

                          Comme l’illustre la plupart des 5 indices présentés dans ce communiqué, les dernières semaines ont confirmé le rôle d’indicateur décisif que constitue la décision par la Réserve Fédérale américaine d’arrêter le 23 Mars 2006 la publication de M3 [3]. LEAP/E2020 est désormais convaincu que cette décision anticipe une période qui va voir une accélération de fonctionnement de la planche à billets des Etats-Unis, camouflée derrière un discours de maîtrise de l’inflation, aboutissant à un effondrement du Dollar US et une monétarisation de la dette américaine (publique et privée) dont un nombre croissant de spécialistes aux Etats-Unis estiment qu’elle ne pourra jamais être remboursée [4] vu son montant gigantesque en augmentation constante (la dette publique américaine représente désormais plus de 8.000 milliards de Dollars [5], soit près de 4 fois le budget fédéral 2006 [6]). Selon la très conservatrice Heritage Foundation, si l’on intègre les conséquences budgétaires des décisions prises récemment par l’administration Bush concernant la santé et les retraites, la dette réelle est de 42.000 milliards de Dollars, soit 18 fois le budget fédéral, et trois fois et demi le PIB américain de 2005 [7].


                          • Raphael Fugere (---.---.144.24) 14 avril 2006 18:58

                            Je suis d’accord avec les faits que vous mentionnez, à part pour le 42 000 milliards. Le chiffre serait plus 46 000 milliards. Le communiqué est disponible sur mon site : http://echo-actu.blogspirit.com/archive/2006/03/19/analyse-la-dette-federale-americaine-atteint-les-46-trillons.html

                            La dette fédérale américaine (officielle) se chiffre maintenant à 8 406 milliards (http://www.publicdebt.treas.gov/opd/opdpenny.htm).

                            Tout ceci est bien beau, mais ne prouve pas qu’une bourse iranienne en euros aurait le moindre impact !

                            Bien sûr que les américains vont imprimer des dollars comme ils l’ont toujours fait, mais ile ne pourront trop le faire parce que ceci mènera à un déclin rapide du dollar, alors ils sont limités.

                            Je serais bien plus préoccuppé de voir l’état de notre approvisionnement en énergie ; jetez-y un oeil. http://futures.tradingcharts.com/charts/COM.GIF Si la théorie du pic pétrolier (ou du plateau pétrolier, peu importe) est correcte, nous ne manquerons pas de pétrole, nous pourrions manquer de pétrole abordable !

                            RF


                          • bella bartok (---.---.213.151) 20 septembre 2006 19:21

                            Notre pays,la france,a une politique « pro-arabe »:Elle a aidé à la sanctuarisation de l’etat hebreu en l’aidant,il y a une trentaine d’année,à avoir la bombe atomique !c’est à dire qu’elle a définitivement frustré les arabes en les rendants militairement impuissant face à israel...En loccurence,la france aujourd’hui joue les bons samaritains avec ces mèmes pays arabes en ce mèttant souvent,diplomatiquement,de leur coté ;et ces mèmes pays arabes souvent la remèrcient....(pour le liban,par éxemple)...à croire que ces mèmes pays arabes ne se souviennent mème pas que,justement,c’est à cause de cette mème france,qu’ils sont craintifs et impuissant face à israel...(hi !hi !hi !)...En revanche quand un pays de cette règion,en loccurence l’iran,veut de la tèchnologie nucléaire(civile,ils le hurlent depuis plusieurs mois ;contrairement aux arabes,eux savent qu’un jours ils n’auront plus de pètrole...mais on veut pas les croire !),là la france ce range avec israel,et condamne,fustige,menace,les iraniens.En gros cette stratègie moyen-orientale à la française,est simple:Quand c’est pas sèrieux,par éxemple si le juif d’a coté à volé le poulailler de son voisin arabe,la france défendrat l’arabe(pour raison economique ?) ;mais si c’est trés sèrieux,par éxemple un iranien,moins con que les autres,décide de se doter de deux option énèrgétiques(pètrole+nucléaire,comme le font les russes ou les amèricains)là la france réagira autrement...un bon arabe c’est un arabe qui achete une « pijo » à la france,et ferme sa gueule,et qui surtout vas pas chèrcher à savoir comment se fabrique ces « pijo » ;en loccurence,pour votre culture,les iraniens ont leur propre industrie automobiles,ils éxportent vers l’asie du sud-est !!Vous donner pas le bon éxemples messieurs les iraniens...faut vous éliminer... nb:pour les mauvaises langues:Je suis pas arabe,et je suis athé en plus.je bois de la bière,et j’aime le boudin blanc ;je suis un mec bien quoi(un vrai « goye »comme certain dise).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès