Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > ISF : le pari fou du gouvernement

ISF : le pari fou du gouvernement

Décidemment, Nicolas Sarkozy semble bien avoir perdu tout contact avec la réalité. Lancer une réforme de l’ISF à un an de l’élection présidentielle semble bien téméraire quand on se souvient du précédent du gouvernement de Jacques Chirac en 1986.
 
Une réforme explosive
 
A la base, le gouvernement souhaite tourner la page de l’abaissement du bouclier fiscal à 50%. Le dé-tricotage du paquet fiscal de 2007 est désormais presque complet après la remis en cause de l’exonération des heures supplémentaires et de la déduction des intérêts d’emprunt immobilier. En effet, chaque année, les médias détaillent par le menu le coût du bouclier fiscal, et les sommes très importantes reversées à des contribuables pourtant très riches…
 
Mais le gouvernement souhaite utiliser la suppression de cette mesure, qui coûte quelques centaines de millions d’euros par an pour une réforme plus en profondeur de la fiscalité, incluant l’ISF, dont la suppression n’a sans doute été évoquée que pour rendre sa diminution plus acceptable. Car l’ISF rapporte six fois plus que ne coûte le bouclier fiscal. Mieux, son rendement progresse fortement, ce qui assez logique vu l’explosion des hauts revenus depuis une quinzaine d’années.
 
Du coup, entre les deux options évoquées par François Baroin, le gouvernement a fort logiquement choisi l’option d’une réforme de l’ISF et non sa suppression, ne pouvant guère abandonner 4,5 milliards d’euros de recettes. Plusieurs pistes sont évoquées : une remontée du seuil de déclenchement de l’ISF (au-delà de 1 million d’euros, au lieu de 790 000) et une baisse du taux supérieur (aujourd’hui 1,8% pour les patrimoines les plus importants).
 
Une réforme injuste
 
Bien sûr, limiter à 50% le taux d’imposition ne semble pas forcément injuste, d’autant plus que les impôts indirects rajoutent environ 10 points d’imposition. Certains pensent que les impôts sur les revenus du capital sont plus justes d’autant plus que, comme le souligne Le Monde, la France est le seul pays de l’UE à conserver un ISF. Cependant, il faut noter que ces impôts visent également à redistribuer les cartes et, avec l’impôt sur les successions, à limiter la constitution d’une aristocratie de l’argent.
 
En fait, une telle réforme pose un immense problème de justice. En effet, comme le rapportent Camille Landais et Thomas Piketty, les revenus des 90% les moins riches de la population ont progressé de 4.6% de 1998 à 2006, alors que ceux des 1% les plus riches de 19% (32% pour les 0.1%). Du coup, il est tout de même anormal de baisser l’imposition des plus riches alors que leurs revenus ont beaucoup augmenté et que ceux du reste de la population stagnent.
 
Pire, ces mêmes économistes viennent récemment de publier une étude dont les résultats sont très surprenants. Le taux d’imposition devient dégressif pour les 4% de revenus les plus élevés, et notamment pour les 2% qui gagnent le plus. Il passe ainsi de près de 50% pour les classes moyennes supérieures et aisées à moins de 35% tout en haut de la pyramide. Dès lors, toute baisse de l’ISF supérieure au montant du bouclier fiscal serait donc parfaitement injuste.
 
Baisser les impôts des plus riches alors qu’ils sont les seuls à voir leurs revenus progresser depuis 15 ans tout en sachant que l’imposition devient dégressive en haut de la pyramide me semble non seulement injuste, mais également un véritable suicide électoral.

Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • joelim joelim 5 mars 2011 10:03

    Sarkozy ne travaille pas pour l’ensemble des français, c’est clair. 

    C’est le président des jet-setters.

    • daniel paulmohaddhib 5 mars 2011 10:31

      le signe que tout va bien pour la caste des privilégiés parasites : on n’entend plus le medef depuis un moment déjà...
      c’est déjà ca de pris ,ils sont content.....
      quand je pense qu’il suffirait de redécouvrir la coopération....et ils seraient balayes..

      ami occidental qui a cru que la mort avait été éradiqué, réveilles toi ..le rêve est fini , le cauchemars débarque.... ne pas oublier que ce rêve fut construit sur le vol caractérisé des autres continents et de ton propre travail, eh oui pour être riche ca ne peut se faire sur soi même , un gagnant implique des perdants...
      dont le nombre va augmenter......
      la conjonction de progrès techniques inévitables et de guerres destructrices , sauvages, horribles ont donne un moment de répit a la folie des hommes , enfin ca dépendait ou on vit bien sur....
      tu vas devoir remettre en cause la compétition , le business, l’argent etc..
      regarde l’argent , que fait il de concret ? rien !
      regarde autour de toi , enlève le travail collectif des hommes , que reste t’il ? rien
      et pourtant tu refuse de coopérer volontairement ou cas ou ton voisin aurait 1 euro de plus, ou travaillerais 5 min de moins, et pour ces raisons a la con tu refuse de coopérer volontairement, mais par contre tu coopères quand même ,mais de force , pour un gars qui se fou de ta grande gueule et qui lui va se faire du blé sur ton dos....
      vois tu l’ironie ???????????????????????????
      .non je refuse de coopérer volontairement pour le bien et la paix, alors je choisis de me soumettre pour le pire et la guerre..
      ami du peuple d’où vient les pseudo élites, la première chose est de reconnaitre ceci : je suis un gros con ! ce qui est une vérité, la vérité libère et la ,enfin ,tu vas pouvoir avancer.....
      certes ca te fou les boules , tu as peur de tout, est ce pour cela que ta soumission au pouvoir est totale ?
      .c’est l’heure d’arrêter de courber la tête !!!!!

      un changement important se profile....il est trop tôt pour en apprécier la direction....si on le loupe , l’humanite va s’enfoncer dans le pire, comme trop souvent !


      • Yvance77 5 mars 2011 18:19

        Autant des fois tu fais sourire ou rire autant parfopis (comme là) t’es con à bouffer du foin.

        Punaise mais tu le relis !

        Ou tu as vu que la gauche hurle car le bouclier fiscal est supprimé.


      • slipenfer 6 mars 2011 08:11

        autant parfopis

        c est une expressiopn du sud ? opu tu as de grops dopigts
        copmme mopi

         smiley

        parce que avec des gros doigts,on a souvent un gros nez smiley


      • epapel epapel 6 mars 2011 18:36

        Rouge, le nez ?


      • fsald fsald 7 mars 2011 10:28

        depuis son inscrition plus de 7276 commentaires !
        depuis 1 mois 286
        En 5 jours 74

        et pas un article publié !

        Payé à faire que ça, le Calmos, c’est ça sa besogne...

        L’une des petites mains du FN sur le WEB,lui bave, ils bavent et re-bavent... il en restera toujours quelque chose. Ils connaissent leurs classiques, Goebels les guident...la propagande il l’a inventé.


      • TDK1 TDK1 5 mars 2011 10:41

        Bonjour,

        Selon le vieil adage paysan, « on en tond pas un oeuf », il est une règle de sagesse lorsque, présidant d’une manière ou d’une autre aux destinées de ses concitoyens on doit décider de fiscalité : S’assurer de l’assiette, de sa largeur, de sa pérennité.

        Dans un pays dont les prélèvements obligatoires représentent plus de 80% de la plus value que vous avez généré, vous vous trouvez forcément, à un moment, en danger de réduction de l’assiette. Les réflexes conditionnés de nos énarques consistant à en redimensionner le périmètre (créer de nouvelle taxes (presque une nouvelle taxe par mois depuis le début du mandat Sarkosy) trouve forcément ses limites et nous assistons, depuis maintenant quelques années à une paupérisation de la population française.
        Oh lala, j’entends déjà les économistes en chambre et en amphi crier que la richesse patrimoniale individuelle des Français augmente, que la consommation ne subit pas de restriction importante comme dans certains pays... A cela, depuis déjà plus de cinq ans, je réponds inexorablement : Votre calcul de la richesse patrimoniale est faussé par la valeur de l’immobilier (donnée importante dans la problématique ISF) calculée non sur la valeur locative (louez vous aujourd’hui votre bien à 5% de sa valeur de négo comme il y a quelques années ?), par la transmission intergénérationnelle (jamais dans le passé une génération n’ autant transmis que celles ui est actuellement en retraite et est en train de disparaitre...), votre estimation de la consommation est faussée par le soutien des générations actuelles en retraite dont le niveau de revenus et de vie est souvent supérieur aux générations dites actives et qui participent à leur soutien.
        Tout cela pour dire que les agitations du bocal sur le thème de l’ISF, pour intéressantes qu’elles soient (me permettrais je de vous recommander mon « excellent smiley site »gratuit« , je précise, d’information patrimoniale http://maviemonargent.info auquel vous pouvez vous abonner), ne sont que manœuvrent médiatiques et politiciennes qui ne résolveront pas le problème de fonds : Mener une politique économique et industrielle qui permettre la création d’emplois des secteurs primaire et secondaire générateurs de plus value sur notre territoire, inciter les Français à s’enrichir, tous, et non chercher à les paupériser, afin de générer des flux qui, dès lors seront captables. En toute logique, laisser pousser le gazon avant de le tondre, sinon on attaque la terre, il n’y a plus d’herbe et tout le monde crève.
        Un dernier mot sur la dialectique socialo-boboiste du »Monde« souvent cité en référence dans cette article. 1) Ne pas confondre »revenu« et »patrimoine« (ce qui est le cas dans un article cité) 2) Pourquoi, si les gros revenus et les gros patrimoines sont »si peu« taxés en France, se barrent ils tous (y compris la femme du ministre du budget !!!!!!!!) en des lieux plus accueillants ? Par haine du pays ou par intérêt ? Cela s’appelle »voter avec ses pieds« . Et cesser de tenir les discours haineux de l’ultra gauche : »Ils iront toujours où c’est le plus intéressant« , c’est faux. Qu’un ou deux requins se comportent comme cela, c’est inévitable, mais quand plus de la moitié des »grosses fortunes" françaises sont fiscalement domiciliées à l’étranger, c’est qu’il y a un problème spécifique, non ? Pensez que tout ce qu’ils claquent hors de france ne génère aucune plus value sur le territoire. Pire, si cet argent a été gagné en France, c’est à une fuite de plus value que nous assistons (le Mexique ou l’Italie il y a 20 ans...)
        Bon, allez j’arrête, sinon je suis capable de tenir comme cela pendant des heures....


        • daniel paulmohaddhib 5 mars 2011 10:58

          la gauche n’a encore jamais existe.....le trotskisme meurtrier chasse par le stalinisme se transforma en neo-con ...et oui la vraie histoire montre cela comme la vraie histoire montre que les élites financières américaines aimaient le style des dictatures européennes , et Adolphe en particulier .....le mythe de la bonne guerre ...

          il y a eu des sociétés pyramidales dominées par une caste de purs parasites....
          c’est le cas encore...
          c’est clairement ca qu’il va falloir démolir..
          il n’y a qu’une solution

          la fin du business , de l’argent comme moyen de vivre ensemble....
          la fin des privilèges..
          regardez autours de vous , l’argent a fait quoi ? rien , enfin si, ca a finance Hitler par exemple...et oui Allemagne en crise pas de pognon- chômeurs puis Allemagne qui prépare la guerre = plein de pognon..d’où vient le pognon ?

          ah la gauche....Attali conseille mitterand et sarkozy ,strauss kahn dirige le fmi.....
          trotsky et lenine massacrent , on est encore et toujours dans une societe pyramidale de privileges.....
          Voila , on en est la....il ne va pas falloir être timide mais coopératif....
          si vous estimez que vous valez mieux que les autres , alors il vous sera interdit de l’ouvrir le jours ou ce système va venir vous ecraser a votre tour.....


          • wesson wesson 5 mars 2011 11:15

            bonjour l’auteur,
            si on élargit un peu la caméra, on comprends le tableau d’ensemble. M. Sarkozy est carbonisé ! Il est grillé partout, y compris dans son électorat, et ne pourra pas remonter. Mieux, il ne préside plus rien du tout. Au dernier remaniement, il n’a pas pu virer Fillon, il n’a pas pu garder la politique étrangère, il a été obligé par contre de mettre guéant au placard, ce n’est plus lui qui décide, mais c’est l’UMP, avec en fait Copé à la manœuvre.

            Donc la droite qui se doute bien que ça sent le roussi pour les prochaines élections (il n’y a qu’à voir le nombre de candidats « sans étiquette » aux cantonales, qui sont en fait des UMP pur sucre) essaie d’aller le plus loin possible, et de faire passer les réformes les plus impopulaires, les plus injustes. Ce sera d’autant plus facile que tout cela pourra être mis sur le dos de Sarkozy, dont je me rappelle qu’ici nous prophétisions qu’il serait honnis au moins autant qu’il n’a été adulé.

            Bref, évidemment que cette « réforme » de l’ISF va être faite. On va effectivement virer les quelques centaines de millions du bouclier fiscal et alourdir en douce la note de plusieurs milliards en supprimant de facto l’ISF. Et d’ailleurs, on se focalise uniquement sur le bouclier fiscal qui n’est que l’une des mesures de l’ensemble « TEPA ». D’autres niches fiscales, d’autres exonérations pas moins scandaleuses et horriblement plus couteuses sont toujours là, et elles coutent un argent fou. Par exemple la niche Copé est la plus couteuse pour les finances de la France (10 milliards d’euros par an), entièrement consacré à la rente, la finance, et n’a strictement aucune utilité sociale. La TVA restauration à 5.5% est aussi une de ces mesure qui n’a servi à rien du tout. On pourrait aller bien plus loin que cela.

            Face au défi de la crise, l’UMP a trouvé une solution : supprimer l’ISF et lancer des débats sur la laicité, la religion, tout en agitant l’épouvantail des arabes, tantôt barbus islamistes, tantôt légion affamée qui va nous envahir. Et pour ce faire, l’UMP utilise sa marionnette Sarkozy en la mettant en première ligne, pendant que tout ce beau monde agit tapi dans l’ombre.

            Sans oublier les médias institutionnels parfaitement complice de ce théatre.


            • Samuel Moleaud 5 mars 2011 11:32

              Ce n’est pas l’UMP qui dirige. Mais le Medef et les copains industriels des multinationales.
              Mettre Claude Guéant au placard ? Je crois que nombre de hauts-fonctionnaires voudraient bien être dans de tels placards : un siège de ministre de l’Intérieur et de l’Immigration, pour des crapules bêlantes joufflues et bedonnantes comme eux, c’est un placard plutôt confortable !


            • Traroth Traroth 5 mars 2011 11:32

              « toute baisse de l’ISF supérieure au montant du bouclier fiscal serait donc parfaitement injuste » : Non, non, non ! Si la France entière veut la suppression du bouclier fiscal, ce n’est pas pour qu’on fasse cadeau de millions aux plus riches d’une autre manière ! Ce n’est pas pour qu’on baisse ou qu’on supprime l’ISF ! Personnellement, je suis pour la suppression du bouclier fiscal sans aucune condition, un retour à la situation avec 2007 ! Comme vous le soulignez parfaitement, les riches paient déjà MOINS d’impôts que les autres ! Ces cadeaux à des gens qui n’en ont pas du tout besoin sont donc totalement injustifiables, et brisent totalement la notion de solidarité nationale !


              • Giordano Bruno 5 mars 2011 13:16

                Sarkozy sait qu’il ne sera pas réélu. Il peut donc prendre les décisions les plus folles. Cela ne changera rien pour son destin politique. Par contre, ses amis pourront lui être reconnaissants.

                Un homme est d’autant plus dangereux qu’il n’a rien à perdre.


                • slipenfer 6 mars 2011 08:15

                  la main sur leur poitrine

                  seulement pendant les matchs, après c’est sur celle des autres  smiley


                • Taverne Taverne 5 mars 2011 16:18

                  Ils supprimeront l’impôt sur la solidarité.
                  Puis il supprimeront la solidarité.


                  • Taverne Taverne 5 mars 2011 16:20

                    Correction

                    Ils supprimeront l’impôt de solidarité.
                    Puis il supprimeront la solidarité.


                  • patdu49 patdu49 5 mars 2011 20:13

                    sondage ouvert à tous

                    qu’est ce qui motivera vos choix politiques en 2012 :

                    http://forum.doctissimo.fr/viepratique/politique/sondage-motivera-politiques-sujet_11144_1.htm


                    • Taverne Taverne 5 mars 2011 22:13

                      Calmos, vous écrivez « J’’ai ouvert ton lien ( chose que je ne fais jamais) ». Ce n’est pas la première fois que je vous vois utiliser cet argument et cela dénote le peu de curioisité envers les autres - euphémisme - dont font preuve les électeurs du FN.


                    • Taverne Taverne 5 mars 2011 22:26

                      Les derniers liens, tu les as ouverts il y a presque 1 an... Je ne suis pas sûr que ce soit un progrès : au FN, on n’ouvre pas et même on se referme... smiley


                    • Yohan Yohan 5 mars 2011 23:02

                      Patdu 49 . 49 pour les 49 entreprises qui n’ont pas voulu le garder. smiley


                    • Yohan Yohan 5 mars 2011 23:19

                      Marrant de voir l’UMPS crier à la falsification des sondages plaçant MLP devant tout le beau linge. Mélanchon prétend sentir le peuple. eh bien, à mon avis, Il doit avoir le nez bouché pour ne pas avoir anticipé la colère du peuple et ses attentes. Voilà qui prouve que nos politiques sont totalement déconnectés des réalités.
                       Je pense même que MLP peut monter jusqu’à 28% si elle ne fait pas d’impair et qu’elle garde son sang froid, surtout si l’UMPS contniue sur sa lancée smiley.
                       Je le dis depuis un bon bout de temps, si rien ne change d’ici les élections, MLP sera n° 1 au premier tour. 


                    • HASARD 5 mars 2011 21:51

                      immigration, insécurité, islamisation, identité nationale, école, santé, retraites, emploi...l’effet domino...
                      Marine interpelle les citoyens, tous les citoyens.
                      Le projet pour la FRANCE est en construction, il ne sera pas figé mais évoluera autour d’idées fondamentales.


                      • Taverne Taverne 5 mars 2011 22:15

                        Marine Le Pen n’interpelle pas les citoyens. Le FN n’est pas un parti qui donne sa place à la citoyenneté ni au débat d’idées. C’est plus un parti attrape-mouches.


                      • Yohan Yohan 5 mars 2011 23:22

                        Il y aura bcp de mouches consentantes smiley


                      • Taverne Taverne 5 mars 2011 23:50

                        Si vous appelez « consentantes » celles qui ont renoncé à s’informer, à penser et à s’exprimer...


                      • Le péripate Le péripate 5 mars 2011 22:27

                        Cette dégressivité est en trompe-œil, ce qui n’échappe pas à un lecteur attentif.

                        En effet les cotisations sociales (23% du total de 49%) pèsent relativement moins lourds dans les revenus des plus riches. Et elles sont fortement dégressives (plafonnement).

                        Mais ce n’est pas tout. Seules une part de ces cotisations sociales ouvrent à des prestations réellement ouvertes à tous indépendamment des revenus , ce qui n’est pas le cas du chômage et de la retraite qui sont plus des assurances obligatoires ou épargne forcée. Paternalisme mais pas « intérêt général ».Et c’est plus de la moitié à soustraire des dites cotisations sociales.

                        Le résultat est un système légèrement progressif pour les moins riches, « flat » pour la plupart et à peine dégressif pour les 1% plus riches.

                        Démonstration complète ici.

                        Quant à savoir si c’est juste, ou pas, c’est indécidable. Juste on peut remarquer qu’à ce niveau de prélèvements forcés on peut être presque certain que tout ce qui a été possible de faire a déjà été essayé.
                        Par mille moyens la société résiste à l’État.


                        • HASARD 5 mars 2011 22:35

                          Marine répond aux préoccupations des Français sans démagogie. Elle est la seule sur l’échiquier politique à le faire lorsque les autres gesticulent et trompent les électeurs depuis des lustres jusqu’à s’asseoir sur leur vote

                          les électeurs s’en souviennent encore et le feront savoir aux prochaines élections


                          • Taverne Taverne 5 mars 2011 22:54

                            Vous êtes marrant à l’appeler par son prénom comme si elle était proche de vous. C’est tout le contraire, le pouvoir est très éloigné des adhérents. Il ne se partage pas. La Base n’a pas voix au chapitre. Vous ne voyez sans doute pas que ce parti concentre tout le pouvoir entre les mains de sa chef qui n’autorise aucun débat d’idées sur ses dogmes. C’est un clan fermé et familial. Essayez donc d’exprimer vos opinions au FN et vous serez très vite édifié : viré sans aucun doute.

                            Ce qui se passe, c’est qu’il y a beaucoup de simples sympathisants du FN mais pas tant que ça d’adhérents et encore moins d’adhérents qui s’expriment.


                          • Taverne Taverne 5 mars 2011 23:48

                            Non. Le type de fonctionnement que je dénonce est celui du FN et aussi de l’UMP depuis Sarkozy. C’est le règne de la pensée unique. Interdiction ou étouffement de toute pensée non conforme. C’est le culte du chef et la censure. Ce qui n’est pas le cas au MoDem ou dans d’autres partis. Mais le MoDem n’est pas non plus le PS où s’affrontent violemment des courants et des leaders qui se nuisent les uns les autres. SI tu ouvrais des liens de temps en temps tu saurais tout cela. Mais il est vrai qu’avec des œillères, il est très difficile de voir comment les choses se passent à côté.de soi.


                          • Robert GIL ROBERT GIL 6 mars 2011 10:58

                            le vrai probleme c’est l’abdication des gens face a la bourgeoisie, et croire que rien d’autres n’est possible, lire cet article sur ce fleau...

                            http://2ccr.unblog.fr/2010/12/22/le-syndrome-du-larbin/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès