Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Je veux revoir ma Normandie

Je veux revoir ma Normandie

A quand la réunion des deux Normandies ? A Caen la capitale ou à Rouen ? Ce jeu sur les mots est un clin d’oeil à Raymond Devos qui était né en Belgique, un pays qui cherche plus la scission que la fusion. On sait que la Bretagne réclame depuis longtemps le retour en son sein de la Loire-Atlantique dont elle a été privée par un décret du Maréchal Pétain. Ce que l’on sait moins peut-être, c’est qu’un rapport examine la possibilité d’unifier la Normandie.

Le quotidien Ouest-France déclare que la publication du rapport de l’audit d’évaluation, sur les effets d’une réunification des deux régions, est repoussé depuis des mois. Des problèmes épineux en effet se posent.

Une question capitale :

En cas de fusion des deux régions administratives, la Basse-Normandie et la Haute-Normandie, où situer la capitale de la Normandie ? Le rapport évoque trois solutions. La première consiste à choisir entre Caen et Rouen. Mais la ville qui serait écartée perdrait des emplois : entre 2 500 et 3 200. La deuxième solution serait de créer une capitale et des annexes départementales mais, sous l’angle de l’emploi, même constat. Il reste la troisième hypothèse : un partage entre Caen et Rouen. Pas de perte d’emplois dans le cas de cette solution qui dégagerait même des économies immobilières.

Une occasion de réduire l’effectif des fonctionnaires :

On sait que le gouvernement est en quête d’idées pour réduire le nombre de fonctionnaires. Il pourrait trouver un effet d’aubaine dans l’opération. Selon le journal, l’économie de postes d’encadrement pourrait concerner au maximum, et selon l’option choisie, pour la capitale, 10 % de l’effectif.

Une source de croissance :

A l’heure où l’on parle d’aller chercher la croissance avec les dents tant elle est difficile à obtenir, l’audit estime que si la fusion avait été réalisée en 1990, le taux de croissance de la Normandie unifiée serait aujourd’hui de 1,8 % au lieu du 1,3 % actuel. Dans cette hypothèse, il évalue la création d’emplois à une fourchette de 300 à 420 par an.

Pour des régions plus dynamiques :

L’audit affirme que la Normandie, une fois unifiée, serait alors de taille à lutter comme les régions européennes. Elle serait aussi plus visible au niveau international et plus résistante à la force d’attraction de l’Île de France. Le tissu économique en sortirait renforcé.

Les constatations et prospectives de l’audit ne valent-elles pas aussi pour la Bretagne ? D’aucuns le pensent et des élus locaux défendent la cause d’une Bretagne réunifiée par le retour de la Loire Atlantique.

Voir sur ce point :

Site du parti breton.

44=Breizh

Bretagne réunie

"65 ANS APRES : « LA BRETAGNE TOUJOURS SOUS LE REGIME DE VICHY" (article)

(article écrit par Gérard Gautier sur son site. Gérard Gautier a été conseiller régional de Bretagne de 1992 à 1998. Il mène un combat militant pour le civisme depuis le début des années 60. Il a notamment défendu avec force la reconnaissance du vote blanc.)

Au-delà des militantismes locaux que ces questions suscitent, le renforcement des identités régionales ne constituerait-il pas une solution de rééquilibrage des territoires, notamment par rapport à Paris et sa ceinture, et de meilleure intégration au sein de l’Europe ? Mais aussi un mieux-être des Français en quête de retour aux identités locales qui complètent leur conscience de citoyen français ?

Documents joints à cet article

Je veux revoir ma Normandie

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 31 mai 2008 17:20

    La logique historique voudrait qu’en cas de réunification de la haute et de la basse Normandie, le choix du chef-lieu de région se porte sur... Caen, fief des ducs de Normandie et haut-lieu de la culture régionale. Une ville qui, de surcroît, perpétue, pour des élites certes restreintes, le désuet droit normand au sein de son université. Quoique... pas si désuet que ça : il est encore nécessaire d’en maîtriser la substantifique moelle pour toute personne aspirant à intégrer l’administration de Jersey ou Guernesey. Amusant, non ? 


    • La Taverne des Poètes 31 mai 2008 20:08

      Bon pour la capitale, on va pas en faire un formage : ce sera Camembert !

      "Camembert is a lovely village in Normandy and home of the world famous Camembert cheese."

      Ach ! Camembert ist ein schönes drf. Auf der Verpackung wird noch vorgschlagen ein schönes Baguette dazu zu reichen. 

      http://www.camembert-france.com/tit0001f.html

      Bref une carrière interationale assurée ! Le camembert je vous dis, ça marchera comme les Ch’tis.

       

       


    • moebius 31 mai 2008 21:59

      putain ! j’ai vraiment envie de me tirer trés loin d’ici...

       


      • vinvin 1er juin 2008 13:15

        Boujour a la taverne des poètes.

         

        Merci infiniment pour vos renseignements, ainsi que pour vos liens.

         

         

        Cordialement.

         

        VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès