Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Jeux d’argent sur internet : les répercussions sur les (...)

Jeux d’argent sur internet : les répercussions sur les Réunionnais

Alors qu’une récente étude de l’ORS (Observatoire régional de la santé) montre une plus forte addiction aux jeux de hasard à la Réunion par rapport à la métropole, le ministère du Budget a confirmé la préparation d’un projet de loi permettant à des entreprises privées de permettre des paris hippiques, sportifs et les jeux de casino sur internet.

Environ 400 000 à 800 000 personnes en France auraient, selon l’ORS, une conduite addictive face aux jeux de hasard et d’argent. Dans ce même rapport d’octobre 2008, l’ORS souligne une augmentation des offres et que cette problématique inquiète les pouvoirs publics, qui trouvent nécessaire d’apporter aide, soutien et soins aux personnes en difficulté avec le jeu.

A la Réunion, les mises par habitant sont plus élevées qu’en Métropole. L’enjeu moyen annuel du joueur réunionnais au PMU par exemple dépasse de 51 % celui du joueur métropolitain. De même, 50 % des parieurs réunionnais sont des réguliers, contre 35 % en Métropole. Pour les jeux de hasard (tirage, grattage, loterie), les Réunionnais dépensent en moyenne 3,20 euros par semaine contre 2,80 euros au niveau national. Pour les casinos, le rapport nous apprend qu’on observe une nette augmentation des demandes d’interdiction de casinos de la part des joueurs réunionnais. Le nombre a été presque multiplié par 3 entre 2005 et 2007.

Ce rapport nous prouve que le Réunionnais aime le jeu. Alors comment prendre la nouvelle d’ouverture sur internet en 2009 des jeux d’argent ? Bonne ou mauvaise ?

Tout d’abord, on est en droit de s’interroger sur la réelle volonté des pouvoirs publics à apporter du soutien aux joueurs addictifs comme le soulignait le rapport de l’ORS. Il est complètement hypocrite de s’inquiéter des joueurs et de leur offrir une nouvelle ressource puissante pour s’adonner à leur drogue. En effet, les jeux sur internet vont être la possibilité de jouer 24 heures/24, même le dimanche et les jours fériés ! Et ce, sans aucun contrôle ou possibilité de s’interdire cet accès, à moins d’arracher les fils de son modem.

A la Réunion, c’est 52 % de la population qui vit sous le seuil de pauvreté. Je ne vois pas bien comment l’Etat veut venir en aide à la moitié de notre population en ouvrant des jeux de hasard sur internet. Les joueurs réguliers vont l’être encore plus, c’est certain. Il ne faut pas se leurrer, l’Etat veut tout simplement trouver une nouvelle source de revenu en taxant ces jeux d’argent sur internet en 2009. D’ailleurs, le rapport présenté par le ministère du Budget fait l’impasse sur les intentions du gouvernement en matière de fiscalité sur les jeux en ligne.

Autre remarque intéressante : Sarkozy en tant que ministre de l’Intérieur avait interdit cette mesure. Pourquoi ce retournement de situation ? Est-ce que ses liens avec Partouche et Barrière (les deux plus grands éditeurs de jeux d’argent en ligne, et de casino en France) y sont pour quelque chose ? On ne sait pas encore à qui vont être accordé les licences, nous verront bien si elles iront à Partouche et Barrière. En tout cas, moi, mon petit doigt me le dit…

Pour conclure, permettre aux parieurs réunionnais une nouvelle source on ne peut plus attirante, avec notamment le poker, n’est à mon sens pas une bonne chose. On est loin des petites parties entre amis à 20 euros la mise. Le jeu d’argent devient vite une drogue, et est d’ailleurs considéré comme telle par notre gouvernement lui-même. Les cigarettes, l’alcool, et maintenant le jeu en ligne. Ne reste plus que le zamal et nous voilà tous des toxicomanes approuvés par l’Etat.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • jakback jakback 31 octobre 2008 18:02

    Selon vous les pouvoirs publics doivent être la conscience des citoyens, drôle d’idée de la liberté !


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er novembre 2008 17:23

      L’essentiel dans la vie n’est pas de s’amuser à jouer...mais d’arriver à rire. Peu de ces jeux y autorisent.

      Pour qu’un péquin moyen gagne un million d’euros, il en faut un million qui perdent un euro...la taxe de l’Etat va encore repousser ce chiffre déjà mirobolant...Pour gagner le gros lot au loto, il faut déjà viser juste sur quarante neuf...et cela six fois de suite...

      La meilleure règle garantissant de gagner est l’aléatoire des jeux. Elle n’est même plus respectée dans les grattages et l’informatique instantané permet de bidouiller tous les jeux électroniques y compris les machines à sous...

      Ce magnifique programme social qui permet de faire croire à lé génération numérique qu’elle peut, de son canapé, gagner des millions sur internet...n’est qu’un grossier leurre. Si une fois par an, le jeu du casino t’offrira le Champagne, c’est tous les jours que tu leur offres de le boire à ta santé, entouré des plus belles filles de ton secteur. Et encore, je suis poli.

      Nos gouvernants ne sont, en fait réel, que des " supers comptables ". Les terminaux de leurs complices banquiers sont installés dans l’enceinte même des casinos qui, d’ailleurs, sont les derniers pôles vivants ( après 22h ) dans les centre villes, même en province.

      Comme ils tolèrent la prostitution ( madame Claude, 20 ans au service des puissants ) en la taxant, il tolère la mafia en la taxant...Comment ne pas croire qu’ils ont vendu leur âme au diable.


      • appoline appoline 2 novembre 2008 13:12

        Le gouvernement a fait le choix de mettre en ligne les jeux d’argent, il me semble qu’il aurait voulu enfoncer davantage les conduites addictives qu’il ne s’y serrait pas pris différemment. Tant que les pauvres jouent et espèrent, ils ne pensent pas ; ils s’abrutissent.


        • Booz Booz 2 novembre 2008 13:38

          "Autre remarque intéressante : Sarkozy en tant que ministre de l’Intérieur avait interdit cette mesure. Pourquoi ce retournement de situation ?"

          Pourquoi ? la raison c’est l’Union européenne. Puisque ces jeux sont autorisés dans de nombreux pays de l’Union, il n’y a aucune raison qu’ils soient interdits en France.


          • Oweia 28 août 2009 00:29

            Booz relève la raison qui oblige l’état français à légaliser les jeux d’argent en 2010 (ça a été repoussé suite à de nombreuses tergiversations) : la libre circulation des services. Vous pouvez acheter un livre sur amazon en angleterre, de même vous devriez pouvoir jouer à des jeux de casino sur un casino en ligne ayant obtenu une licence européenne. L’état français est en train d’encadrer cette ouverture de monopole, pour l’instant la fdj et le pmu sont les seuls habilités à offrir des jeux en ligne en France...

            Pour revenir à l’article, quelques précisions :
            - seul le poker et les paris sportifs seront légalisés (selon les dernières nouvelles et le rapport JF Lamour)
            - il est évident qu’il y a un côté addictif aux jeux d’argent, et pourtant une étude semble montrer que les jeux en ligne ne sont pas plus « addictifs », information à prendre avec des pincettes.
            - A mon avis, avec tout le tapage médiatique qu’il va y avoir, en pubs etc., je suis certain que les français de métropole rattrapperont et dépasseront les Réunionnais en terme de sommes dépensées par jour dans les jeux
            - Barrière, tu vas rire, organise une campagne pour le jeu « responsable » : bizarrement, les images sont tirées de leur casino en ligne qu’ils préparent en Angleterre.

            Encore énormémemnt de choses à dire sur le sujet, je crois que je vais écrire un article à l’occasion smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès