Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Krach et survie de l’espèce

Krach et survie de l’espèce

Nouriel Roubini un des rares économistes avec Paul Jorion à avoir prédit le krach économique d’aujourd’hui annonce que « le pire est devant nous » !
Nous assistons en ce moment à un débat pitoyable pour savoir si nous sommes oui ou non en récession. En fait il ne s’agit ni d’une récession, ni d’un krach, mais d’une crise systémique (crise du système).
De quel système s’agit-il ?
Le fonctionnement de notre économie possède en effet deux défauts majeurs :
-la croissance perpétuelle.
-la création de la monnaie (privatisée) à partir de dettes.

I. Un système économique schizophrène basé sur la croissance constante.

 
Nos économies modernes fonctionnent selon un processus fondamental : la croissance constante.

Pour la mesurer, on utilise l’évolution du PIB et ainsi l’on sait si le niveau de vie (qui dépend de celle-ci) a augmenté ou au contraire diminué.
 
Or, la croissance est impossible sans progrès technologique. Le premier mensonge des économistes et de nos hommes politiques est de nous faire croire que les avancées technologiques sont au service de l’humanité. Malheureusement, une grande partie du progrès technologique est tributaire de l’industrie de l’armement.
 
Le deuxième mensonge est de nous faire croire que cette croissance sera éternelle, or, une croissance constante signifie une augmentation exponentielle de la quantité de biens produits.

Cependant, la majeure partie de la croissance économique n’existe que grâce à l’exploitation des ressources naturelles. Comment obtenir une croissance infinie dans un monde fini ? La réponse est aussi simple que terrible : en détruisant la planète ! En effet, il faut sans cesse consommer plus de papier, de minéraux, de pétrole, etc.

Kenneth Boulding, économiste a ainsi affirmé :
« Toute personne croyant qu’une croissance exponentielle peut continuer à jamais (infini) dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. »
Albert A. Bartlett, physicien a conclu
« La plus grande déficience de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle. »

II. La création de la monnaie à partir de dettes
 
Les habitants de la planète sont persuadés que l’on crée de la monnaie à partir des dépôts et des placements. C’est faux !
 
Il existe une vérité méconnue : l’argent est créé à partir de la dette. D’ailleurs, les crédits bancaires représentent 95 % de l’argent en circulation dans le monde. L’argent n’appartient donc plus aux gouvernements, il a été privatisé.

 
 
Ainsi, Graham F. Towers, gouverneur de la Banque du Canada 1934-54, déclara : « Chaque fois qu’une banque fait un prêt, un nouveau crédit bancaire est créé. De l’argent tout neuf. »
 
 Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques en 1988 affirme :
« Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. »
 
John Kenneth Galbraith, économiste :
« Le procédé par lequel les banques créent de l’argent est tellement simple que l’esprit en est dégoûté. »
 
Donc, sans dette, pas d’argent, et sans argent, pas de dette. La crise des subprimes a d’ailleurs posé un problème fondamental puisque les crédits n’étaient pas honorés. Lorsque l’on analyse le krach actuel sous cet angle, tout s’éclaire.
Une économie fonctionnant sur la dette est contraire à l’évolution de l’espèce humaine car elle génère non seulement du malheur, mais, de plus, elle détruit la planète en l’obligeant à créer de la croissance.
 
Ainsi donc, tout est lié, et nous assistons aujourd’hui à la fin d’un système, avec en point d’orgue, la cessation de paiement (hyperinflation) des USA au deuxième trimestre 2009.
 
La fermeture des bourses est imminente (peut-être le 18 novembre)et la destruction du dollar en cours (l’on devra remplacer cette monnaie par une autre, peut être l’Améro ). D’ailleurs Xu Xiaonian, un professeur d’économie et de finance à la China Europe International Business School, a déclaré lors d’une conférence que « la cause fondamentale de l’effondrement de Wall Street est attribuable à la surémission de monnaie de la Réserve fédérale. La Chine a déjà menacé (et elle le fera lorsque la situation va s’aggraver) de liquider ses énormes avoirs en bons du trésor US, qui s’élèvent à 1330 milliards de dollars. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi Barack Obama a été élu.

  
 
Cette crise systémique va générer de grands drames (chômage, fonds de pensions détruits, guerres, etc).

Nous sommes à la croisée des chemins et il n’existe malheureusement que 2 solutions.

Je reprends ainsi l’analyse d’Immanuel Wallerstein chercheur au département de sociologie de l’université de Yale, ex-président de l’Association internationale de sociologie :
« Nous sommes dans une période, assez rare, où la crise et l’impuissance des puissants laissent une place au libre arbitre de chacun : il existe aujourd’hui un laps de temps pendant lequel nous avons chacun la possibilité d’influencer l’avenir par notre action individuelle. Mais comme cet avenir sera la somme du nombre incalculable de ces actions, il est absolument impossible de prévoir quel modèle s’imposera finalement. Dans dix ans, on y verra peut-être plus clair ; dans trente ou quarante ans, un nouveau système aura émergé. Je crois qu’il est tout aussi possible de voir s’installer un système d’exploitation hélas encore plus violent que le capitalisme, que de voir au contraire se mettre en place un modèle plus égalitaire et redistributif. »
 
Ce qui est en cause ici, pour reprendre l’expression de Paul Jorion, « c’est la survie de l’espèce ».Nous avons l’opportunité historique de changer les choses et faire en sorte que cette forme d’esclavagisme cesse. Les élites par cupidité et faiblesse nous ont abandonnés, mais je sais qu’une grande partie d’entre elles ne veulent plus de ce fonctionnement stupide.
 
Il faut donc que chaque citoyen et surtout ceux qui ont du pouvoir (Francs-maçons, militaires, journalistes, etc) se lèvent et construisent un monde nouveau dans lequel l’homme, et non l’argent, retrouvera sa place.
 
Mahatma Gandhi
« Vous participez à un système machiavélique de manière plus efficace en obéissant à ses ordres et décrets. Un tel système ne mérite pas l’allégeance. L’obéissance à ce système équivaut à s’associer à l’enfer. Une personne intelligente résistera de toute son âme à ce système diabolique. »

Documents joints à cet article

Krach et survie de l'espèce

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • chlegoff 20 décembre 2008 10:33

    J’avais eu la chance d’avoir une discution sur ce sujet, il y a 7 ou 8 ans avec un prof d’une université parisienne et les raisonnements de cet article confirme tout à fait les explications que m’avait donnés ce cher homme. J’ajouterais que le plus inquiétant dans cette affaire, c’est que les fondements même de la culture occidentale, sont depuis ses origines imprégnés de cette notion de croissance dont nous sommes chacun d’entre nous inhibé sans en être très conscient.


    • Mathias Demain Mathias 20 décembre 2008 13:52

      La technologie est formidable, on arrive maintenaint à filmer les cauchemards... Cela semble impossible, improbable, et pourtant !

      A chaque fois que je découvre une nouvelle vidéo de Sarkozy... j’en ai une nouvelle preuve.

      Sarkozy le cauchemard permanent de la France.


      • c.d.g. 20 décembre 2008 14:13

        la croissance economique ne signifie pas toujours plus de bien materiels
        au contraire
        Vous produisez de l immateriel (ex les logiciels de votre PC, un film, un roman ....)
        Pour pouvoir se consacrer a la production d immateriel (ou a sa consommation) il faut avoir atteint un certain niveau materiel (si vous etes pas sur de manger ce soir, vous allez consacrer votre temps a trouver de la nourriture pas a composer une symphonie)

        Pour le reste, il est vrai que la societe de consommation genere des montagnes de dechets et que ca va se resoudre non pas par la prise de conscience des gens (ne revons pas) mais par leur appauvrissement (delocalisation qui joueront sur les salaires + augmentation des impots pour financer le cout du papy boom (retraite + secu))


        • Croa Croa 20 décembre 2008 23:11

          Ce n’est même pas cela.

          La "croissance" n’est que celle de l’argent, lequel ne représente que les valeurs que voulons bien lui accorder.

          Exsistent aussi les richesses réelles, lesquelles peuvent être matérielles (outils par exemple) ou immatérielles (les connaissances.)

          Dans un monde parfait les richesses sont partagées entre tous, jeunes, vieux, actifs, inactifs, etc...
           smiley Ce monde reste à inventer, hélas ! smiley


        • Fadge Fadge 20 décembre 2008 14:36


          CE SERAIT BIEN DE PASSER DU CONSTAT AUX SOLUTIONS !!

          Les causes sont largement admises maintenant :
          * Croissance eternelle
          * La création de la monnaie à partir de dettes

          OK, mais LES SOLUTIONS EXISTENT !! et c’est pour ELLES QU’IL FAUT SE BATTRE
          plutôt que se resigner a une dictature totale et globale
          IL NE FAUT PAS s’en remettre à "ceux qui ont du pouvoir (Francs-maçons, militaires, journalistes, etc) se lèvent et construisent un monde nouveau"

          LA SOLUTION en 2 etapes
          1/ Creation monetaire publique sans interet 
          2/ Système économique créditiste

          (voir détails dans mon profil)

          Les banques et la finance internationale ont triché, menti, dissimulé
          ILS NE SONT PLUS LEGITIME A UTILISER LE DROIT DE CREATION MONETAIRE QUE LES ETATS LEUR ONT CEDER


          • JL JL 20 décembre 2008 14:48

            Dans ce texte fait de citations et poncifs nouveaux mais néanmoins pertinents et qu’il n’est pas inutile de rappeler, tel la notion d’argent dette, on discerne mal quel votre message.

            Et quand on lit : "" Il faut donc que chaque citoyen et surtout ceux qui ont du pouvoir (Francs-maçons, militaires, journalistes, etc) se lèvent et construisent un monde nouveau dans lequel l’homme, et non l’argent, retrouvera sa place."" On s’interroge sur vos motivations.

            Question : êtes-vous certain que la croissance est impossible sans progrès technologique ? D’une part, je n’en suis pas si sûr. D’autre part, il faudrait définir la croissance. Le PIB, cet indice qui mesure en fait le Chiffre d’affaires de la nation, en est le Chiffre d’affaire. Associer comme le fait la doxa économique, croissance du PIB et progrès, cela revient à prescrire l’augmentation du Chiffre d’affaire pour maintenir le bénéfice, et c’est une imposture puisque le progrès c’est l’accumulation des bénéfices et non pas leur croissance.

            Mais j’ai peut-être la réponse à ma première question : avec votre raisonnement mal étayé vous arrivez quand même à dire une chose juste : cette croissance du PIB conduit à la destruction de la planète.


            • non666 non666 20 décembre 2008 15:10

              Pour defendre cette position dans tous mes posts "economique" , je ne vais surement pas critiquer cet article.

              Il faut juste souligner le role particulier des etats unis dans cette arnaque planetaire.
              En effet, chez eux , la banque centrale est, de fait une BANQUE PRIVEE appartenant aux autres banquiers...
              De plus le dollar est IMPOSE comme monnaie d’echange forcée dans toutes les transactions internationale par le FMI et la banque mondiale.
              Si on rajoute a cela que le senat US n’a JAMAIS ratifié l’existence de la fed , nous nous trouvons devant une bombe a rettardement enorme.

              En cas de faillite du dollar (qui est de toute façon inevitable et imminente) les etats unis qui en ont imposé l’usage, qui ont beneficié de cette inflation gratuite et exportée, ne seront pas responsables ....

              Si on rajoute le fait que la possession d’or privé est desormais illegale aux etats unis, qu’une bonne partie du stock d’or destinée aux echanges internationaux a disparu le 11/09 sous le WTC et que les stocks d’or "federaux" sont en fait possesion privée des banquiers US nous arrivons a la conclusion que meme ruiné, ils seront quand meme les seuls aux etats unis a posseder quelquechose qui vaudra encore...

              Le jour du krach , pas la répitition actuelle, le vrai krach, il sera trop tard pour se desengager de la zone dollar. En calir , tous ceux qui auront preter aux etats unis ou vendu de vrais produits seront excroqué de cette valeur...

              L’etape suivante pour nous "proteger" sera de creer une "gouvernance mondiale economique" imposée par NOS etats et sans AUCUN controle démocratique.

              Aujourd’hui ils font une petite mine en agitant les bras en disant : ce n’est pas de ma faute , c’est Bruxelles !
              Demain ce sera  : nous devons nous soumettre à l’autorité de marché INTERNATIONALE sinon, c’est la faillite.

              Nous , nous serons deja ruiné mais on nous signifiera que cela pourrait etre pire...


              • JL JL 20 décembre 2008 16:15

                ""une bonne partie du stock d’or destinée aux echanges internationaux a disparu le 11/09 sous le WTC""

                Vous êtes sûr ? Et les 50 milliards de Madoff ? ... volatilisés ? Perdus à jamais pour l’humanité ? Vraiment ?!

                " la doctrine néolibérale, cette " non-pensée intégrale " (Cornélius Castoriadis)


              • non666 non666 20 décembre 2008 22:37

                Oui je suis sur.
                c’est perdu pour l’humanité et les anciens propriétaires "legitimes".

                Mais ce qui est encore plus clair, c’est que l’or du WTC n’a pas été perdu pour tout le monde.

                Je mise personnelement sur les memes qui avaient spéculé sur la baisse des actions des compagnies aeriennes et des compagnies d’assurance , juste avant le 11/09.

                On les designe plus précisement ?

                Je mise sur ceux qui ont été les gagnants des contrats d’armement pour l’afghanistan et l’irak, mais qui ont loupé le pétrole.....
                Je mise sur ceux qui avait planifié les gazoduc et oleoduc qui traverserait l’afghanistan et qui ont installé un des leurs a la tete de ce pays....
                 


              • Frabri 20 décembre 2008 15:25

                Le monde nouveau ne va pas se faire avec ceux qui ont du pouvoir(Franc-maçon, militaires, journalistes...etc) mais contre ceux qui ont du pouvoir. Car l’intérét de ceux qui ont le pouvoir c’est de le garder de le renforcer et pas de le rendre aux citoyen-ne-s.

                Sur internet le meilleur "nouveau projet politique " c’est la décroissance. Cela indique que de nombreux-se-s citoyenn-e-s ont pris conscience qu’avec la croissance des pouvoirs de droite et de gauche on va dans le mur. La crise actuelle est peut être de début de la décoissance.


                • Deneb Deneb 20 décembre 2008 15:50

                  Il y a, à mon sens, deux sortes de technologies : les propres et les sales.

                  Les technologies sales sont gourmandes en energie et produisent beaucoup de déchets. Le plus souvent elles utilisent les carburants fossiles et rejettent des particules et des gaz. Elles ont une tendance naturelle à grandir et occuper toujours plus d’espace.

                  Les technologies propres fonctionnent avec relativement peu d’energie, produisent peu de déchets. Le plus souvent elles utilisent du courant eléctrique à faible voltage. Elles abolissent les distances par la transmission à la vitesse de la lumière. Elles ont une tendance naturelle à la reduction ; ainsi les appareils sont de plus en plus petits.

                  La sortie de la crise se fera en privilegiant les technologies propres au détriment des autres. La croissance pourra ainsi continuer à suivre la courbe de la loi de Moore. Mais cette courbe n’est apparement pas exponentielle, on dirait qu’il puisse y avoir une singularité. Elle est evoquée par plusieurs penseurs actuels, en France c’est Jean-Pierre Dupuy qui la place vers 2040. A quoi va ressembler cette singularité, où la fonction disparait dans l’infini, pour apparaître dans l’infini négatif ? La virtualisation totale de la société humaine ? Les paris sont ouvers.


                  • Fadge Fadge 20 décembre 2008 17:32

                    Non, la sortie de crise n’est pas un problème technologique
                    C’EST UN PROBLEME DE CREATION MONETAIRE !!


                    Sans ca, on ne pourra jamais lutter contre les lobbys qui empeche le deploiement des technologies propres qui existent déja.

                    Sinon, dites moi un peu pourquoi le moteur Japonais minato qui marche A RIEN est produit au japon a 140’000 exemplaires pour des climatiseurs, financé par la seule banque qui ne depend pas du trust des 4 banques américaines. Et il y a des tonnes de système propres qui existent deja.

                    Les technologies existent déja, le problème est le droit de les utiliser qui est confisqué par les trusts.
                    La seule facon de s’en sortir c’est de reprendre une creation monetaire publique, seule solution pour financer son developpement pour son industrialisation a grande échelle.

                    En 1 an, et 1 milliard, on peux sortir des voitures totalement propres.

                    Alors pourquoi c’est pas fait.
                    C’est pas une question technologique


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 décembre 2008 16:21

                    " Il faut donc que chaque citoyen et surtout ceux qui ont du pouvoir (Francs-maçons, militaires, journalistes, etc) " avez vous écrit,

                    Vous demandez aux puissants de ce monde la recette de la sauce à laquelle nous allons tous être mangés, alors qu’ils s’organisent en ce moment même pour refermer le couvercle sur la casserole et mettent le gaz à fond...

                    " nos hommes politiques est de nous faire croire que les avancées technologiques sont au service de l’humanité "

                    Bien sûr que les avancées technologiques peuvent sauver le monde, car seule la machine ne ment pas. En créant une monnaie unique mondiale informatique, vous condamnez chaque fortune à se déclarer. et c’est là que le bât blesse. En effet, tous les escrocs moyens se voient immédiatement contraints d’avouer leurs larcins ou de fuir sur Mars. Seulement, les francs maçons conservent l’historique des textes Incas et appliquent à la lettre les prédications de Nostradamus. les militaires du monde entier sous leurs ordres étranglent toute l’humanité et les miliardaires terrorisent les pauvres sous le joug de l’usure et condamnent notre avenir exaxtement comme dans le carré de Gaza. Ils tirent tous ensemble les ficelles pour qu’elles lâchent le douze décembre 2012. Quand la guerre civile éclatera, ils seront tous établis dans leurs paradis fiscaux et îles paradisiaques et abris anti-atomiques, savemment protégés et ravitaillés par toute la flotte mondiale.

                    Moi même, je suis en train de terminer ma maison qui flottera sous l’eau...et je l’ai appelé " la vendée blug "

                    Bien à vous. L.S.


                    • alberto alberto 20 décembre 2008 16:53

                      Cet article m’a bien intéressé et je suis globalement d’accord avec les constats présentés sur l’impossibilité d’une croissance perpétuelle, et la création de richesses fictives par le dette...

                      Il y a cependant une question dont j’ai le sentiment que la plupart de ceux qui commentent sur la "chose" économique négligent, c’est d’y introduire le paramètre de l’évolution de la population planétaire : croissance stable, ou accélération de la croissance, ou ralentissement ? Quelles schémas économiques dans l’hypothèse d’une population mondiale à succéssivement 5, 10, 20 milliards d’individus ? Cette croissance de population est-elle maîtrisable, ou doit-on laisser faire la "nature"(guerres, maladies, stérilisation des mâles par pollution...)

                      Les prévision économiques me semlent établies pour les dix ans à venir dans l’hypothèse où la population actuelle sera la même ! 

                      Quoiqu’il en soit des actions actuellement tentées par les différents gouvernements de la planète supposés à agir sur l’évolution de la "crise" financière, je ne vois ni n’entends sinon pour les déplorer quelles dispositions prendre face aux prévisibles exodes climatiques et économiques des populations en surnombre dans des région inaptes a la prospérité des hommes.

                      A suivre : bien à vous.


                      • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 17:11

                        hello,
                        je suis abonné au leap 2020
                        si certain veulent que je leurs envoie ,gratuitement,ce sera avec plaisir
                        je demande juste en echange un minimum de discussion sur le sujet


                        • aye 20 décembre 2008 18:35

                          j’ai lu le compte rendu partiel du N° 30 dans la presse.
                          je le trouve bien obtimiste.Il me semble que les USA , après avoir mis le taux à 0 nous préparent une petite surprise pour les fêtes .Ils pouraient bien dévaluer le $ avant les autres pays , histoire de prendre de l’avance dans la guerre économique sur les autres.


                        • millesime 20 décembre 2008 20:21

                          je viens de publier sur mon blog le compte rendu du n° 30 de LEAP/2020 ainsi qu’une communication faite par Lyndon Larouche au Parlement européen de Strasbourg....
                          à lire....


                        • millesime 20 décembre 2008 20:30

                          je suis tout disposé au dialogue sur le sujet.. !


                        • FYI FYI 23 décembre 2008 17:10

                          Tiens, Lyndon Larouche n’est plus considéré comme un gourou d’une secte ?


                        • spark 3 février 2009 14:47

                          Bonjour,

                          Je suis interressé par l’exemplaire de Janvier 2009.

                          Cordialement


                        • jackyd 8 mars 2009 04:48

                          Bonjour, je serais heureux d’échanger avec vous au sujet des prévisions de ce think tank, que je connais par ces communiqués publics depuis bientôt deux ans. Leurs prévisions pour la fin de l’année sont en effet des plus pessimistes, mais force est de constater qu’en dépit d’erreurs leur lecture globale du déroulement de la crise est plus que confirmée par les faits !
                          A bientôt
                          J


                        • aye 20 décembre 2008 18:20

                          " Il faut donc que chaque citoyen et surtout ceux qui ont du pouvoir (Francs-maçons, militaires, journalistes, etc) se lèvent et construisent un monde nouveau dans lequel l’homme, et non l’argent, retrouvera sa place "

                          Difficile sans controle , ça risque de se terminer en guerre civile surtout lorsque on a longtemps été privé de liberté de pensée et de parole. C’ est toujours le voisin qui a tort.


                          • herve33 20 décembre 2008 18:30

                            @non666

                            En cas de faillite du dollar (qui est de toute façon inevitable et imminente) les etats unis qui en ont imposé l’usage, qui ont beneficié de cette inflation gratuite et exportée, ne seront pas responsables ....

                            Nous allons assister très prochainement au plongeon du dollar , peut-etre même dès le début 2009 .

                            La FED ne peut plus baisser ces taux qui sont proche de 0 . Elle agit maintenant sur les taux longs en rachetant massivement les bons du Trésor . 
                            Leur cours doit monter et le taux, qui évolue à l’inverse de celui-ci, devrait baisser. Cette politique peut également être appliquée en se portant acquéreur de titres émis par le secteur privé ou les agences de l’Etat. D’où vient l’argent ? Il est créé pour l’occasion. Il faut se souvenir que les banques centrales détiennent le privilège de l’émission monétaire et peuvent créer de l’argent par une simple inscription dans leurs livres de compte.

                            Aucun doute que les investisseurs vont bientôt fuire le dollar .


                            • goc goc 20 décembre 2008 18:39

                              En plus il semblerait que la Chine en aurait assez de soutenir la dette americaine


                            • goc goc 20 décembre 2008 18:36

                              Dans le constat repris par l’auteur des causes de cette crise, il manque une autre cause, qui pour moi est meme la cause originelle de cette crise, c’est le basculement des "benefices". Avant on gagnait de l’argent en fabricant des produits, cet argent gagné etait redistribué de façon égalitaire entre ceux qui produisent et ceux qui investissent, bref les salaires suivaient la richesse et le patron investissait dans la R&D pour le moyen et le long terme. Aujourd’hui les "investisseurs" veulent beaucoup et tres vite. Plus de vue à moyen ou a long terme, on va meme jusqu’a vouloir gagner avant meme d’investir (les achats d’actions à decourvert par exemple). Bref les investisseurs deviennent des mongoliens avec un QI d’huitre.

                              il faut aussi parler du scandale de la pyramide boursiere. Le basculement du productif vers le "boursicottage" n’a ete possible que grace à la methode de la pyramide. Danns le domaine boursier, il n’y a pas milles façons de gagner de l’argent. Soit on gagne de l’argent parceque la société dans laquelle on a investit, gagne de l’argent, soit on vend plus cher l’action qu’on a acheté . Or dans ce dernier cas, pour vendre plus cher il faut qu’il y ait plus de demande que d’offre. Et quelle façon simple d’avoir plus de demande que d’offre : et bien il suffit de faire venir de nouveaux "boursicotteurs". Et c’est comme ça qu’on a assisté a une politique effrenée de racollage de nouveaux pigeons. Puis quand on est arrivé au bout du "filon", il faut trouver autre chose, et c’est là qu’on a commencer a penser a ces produits financiers debiles.

                              Bref si madoff a ete pris la main dans le sac, on prefere faire le silence sur une plus enorme pyramide, celle des bourses mondiales protégées par nos gouvernants complices ou incompetants


                              • fifilafiloche fifilafiloche 20 décembre 2008 18:45

                                Bon demain je mise tout sur un tracker Bear


                                • herve33 20 décembre 2008 19:20

                                  L’auteur de cet article souligne tout le paradoxe du capitalisme occidental . La croissance exponentielle illimitée surtout des cerveaux des économistes idéologues d’un coté et les limites finies des ressources de l’autre .

                                  Tout système n’est viable sur le long terme que si il atteint un certain point d’équilibre .

                                  Or le système capaliste est instable par nature , d’où la nécessité de crises , guerre pour que celui perdure .

                                  Or nous sommes arrivés à un point où la survie de ce système menace notre propre survie .

                                  Or toutes nos sociétés ( occidentales ) sont basées sur ce système , toutes les têtes pensantes et l’élite qui peuplent les universités les banques et les grandes entreprises ne connaissent rien d’autres , et/ou n’ont d’ailleurs rien à proposer en substition .

                                  Nous allons vivre une période de profondes remise en cause ( aussi bien collectives et qu’individuelles ) , sur la nature même de nos sociétés et même et surtout nos modes de vie .

                                  Il pourra en en ressortir le pire ( la dictature , la guerre , destruction , bouleversement écologique ) , comme le meilleur ( un monde plus juste où chacun aura sa place ) .

                                  Nous sommes tous un maillon de cet avenir , et l’espoir ne viendra que si chacun de nous , essaie de construire un monde plus solidaire .



                                  • catastrophy catastrophy 20 décembre 2008 19:31

                                     Est-ce que de l’argent en salade avec un peu d’huile d’olive c’est nourrissant ?

                                     Si l’argent crée surtout de l’argent, il va bien falloir se résoudre à bouffer du bifton.

                                     Quelque part dans un système solaire d’une galaxie..., sur une petite planète bleue appelée " monnaie de singe..., survivent des êtres simiesques qui ne se nourrissent que de morceaux de petits rectangles de papiers verts... 


                                    • fifilafiloche fifilafiloche 20 décembre 2008 19:34

                                      Entre manger du papier ou manger des pierres, mon choix est tout fait et mes molaires me remercient


                                    • millesime 20 décembre 2008 20:27

                                      ce qui est devant nous n’est guère réjouissant hélas, qui plus est le "risque" c’est qu’autour d’Obama il y a des gens qui ont des concepts des plus risqués pour la démocratie tel Sbi Brzezinski très influent... !
                                      en France Attali ...
                                      qui aura le plus d’influence ? grande et grave question ... !


                                      • Croa Croa 20 décembre 2008 23:57

                                        Prétendre que « sans dette, pas d’argent » est exagéré smiley mais il y en aurait évidemment bien moins !
                                        La locution « Sans argent, pas de dette » est vraie, mais...
                                         smiley Monsieur de La Palisse en aurait dit tout autant ! smiley

                                        Dire qu’ « Une économie fonctionnant sur la dette est contraire à l’évolution de l’espèce humaine » est un peu vrai mais pas exact. L’argent, en se substituant au troc des sociétés primitives, aurait dû représenter les richesses réelles. Le problème vient de ce qu’il y a eu embrouille dès lors que l’argent a été créé avant les richesses, ce qu’on fait les banquiers en prétant de l’argent qu’ils ne possédaient pas. A partir de là cet argent représentait pour partie du rêve et pour partie une servitude. L’alliance du rêve et de la servitude ne pouvait qu’aboutir à un résultat  :-> cauchemardesque :-> et diabolique :-> ! Ce fut le culte de la croissance.

                                        Nota : Ne confondons pas le progrès (utile et de tous temps) et la croissance (nuisible et caractéristiques des sociétés capitaliste.)


                                        • ObjectifObjectif 21 décembre 2008 01:57

                                          @ l’auteur :

                                          Le danger de la situation actuelle est lié aux réactions émotionnelles (peur, tristesse, colère) de masse. Et tout est fait dans le système d’éducation/de dressage pour créer des failles émotionnelles qui créent une dépendance au système économique et politique.

                                          L’ironie de la situation financière actuelle est qu’elle touche surtout les personnes qui croyaient aveuglément en la valeur de l’argent.

                                          Pour les autres, cela va-t-il changer les choses importantes de notre vie ? La manière dont les plantes poussent pour nous nourrir, dont le pain se fabrique ?

                                          En confiant l’argent aux banques, chacun soutien le système financier moribond. Pour abréger ses souffrances, le plus rapide serait de chacun retirer l’argent de sa banque. Seule la peur peut nous en empécher, soigneusement entretenue par les pouvoirs qui en bénéficient.

                                          La seule solution à la crise qui s’annonce réside dans la prise de conscience de la responsabilité et du pouvoir personnels, à l’échelle individuelle :


                                          - Prendre conscience de ses dépendances liées aux émotions enfouies (peur, tristesse colère), pour se libérer des propagandes de masse et penser librement et objectivement :

                                          cf. www.thierrycros.net/ParcheminAccordsTolteques.html et le livre d’origine.

                                          Le livre de Laurent Gounelle peut être une autre entrée en matière, selon les inclinations personnelles.


                                          - Au niveau global, les conditions suivantes me semblent nécessaires pour se rapprocher d’un système stable à long terme :

                                          C1- Que les monnaies soient indexées sur les salaires moyens : la seule valeur importante d’un système d’échange international est le travail humain, le travail humain a la même valeur partout. C’est la seule valeur d’indexation qui permet de rappeler que le système financier n’est qu’un outil pour une meilleure vie des humains ;

                                          C2- Que le capital humain des employés soit intégré dans le capital des entreprises au titre des apports, au même titre que les autres valeurs. Les assurances savent parfaitement estimer le capital d’un humain. Tout humain dispose au minimum d’un capital égal au salaire moyen multiplié par son espérance de vie de travail. Ainsi, l’humain reprendrait le pouvoir sur les concentrations financières artificielles. Bien sûr, tous les apports en capital, quelle que soit leur nature , doivent être rétribués également et donner les mêmes droits de vote ;

                                          C3- Que chacun ne puisse préter que ce qu’il a. Un prêt ne crée pas de valeur, il ne doit donc pas créer artificiellement de monnaie, et il ne peut donc être que sans intérêt. Sinon, il s’agit d’un apport capitalistique en monnaie à une entreprise, qui sera rétribué en tant que capital sur la création de valeur éventuelle de l’entreprise  ;

                                          C4- Que les actions d’entreprises et tous les stocks de matières soient évalués au prorata de la valeur des échanges réels, comme pour les rêgles d’évaluation comptables des entreprises. Si une entreprise évaluait ses stocks de matière ou de produits comme les actions à la bourse actuellement, en valorisant l’ensemble du stock à la valeur de la dernière vente d’une unité, le responsable irait directement en prison ! Une bourse d’échange ne doit pas créer artificiellement de monnaie ;

                                          C5- Que le système politique représente enfin le peuple, en s’inspirant des principes originaux de la démocratie, introduisant du hasard dans les processus électoraux, afin de déjouer des plans de contrôle des masses par les émotions. cf. clerocratie

                                          C6- Que les minimums vitaux (nourriture, logement, santé, éducation) soient assurés par l’état, à partir d’un prélèvement de type TVA, automatiquement indexé sur les dépenses réelles d’une nation. Les salaires humains ne doivent subir aucune charge directe. La TVA est neutre dans les échanges internationaux ;

                                          C7- Que toute personne puisse être banquier si elle le souhaite. Aujourd’hui, la profession de banquier est protégée, sans raison. La rémunération ne peut être que forfaitaire sur les opérations, puisque les intérêts sont nuls. L’argent mis en dépot sur un compte reste la propriété du déposant, comme dans un coffre. Le banquier n’en assure que le dépot, la conservation et la restitution.

                                          C8- Que toute création de monnaie ne puisse être faite que par l’état, dans 2 conditions :
                                           * par attribution d’un capital à toute naissance et à toute arrivée à l’age adulte ;
                                           * par attribution d’une part égale à chaque humain adulte.

                                          Toute suggestion constructive sera bienvenue !




                                          • PtitLudo PtitLudo 21 décembre 2008 09:37

                                            C’est beau. Malheureusement comme jamais personne ne sera prêt à lâcher la moindre once de terrain, ça se finira bien plus mal que ça. Guerres, pandémies, ... et à l’issue, instauration d’états totalitaires pour reprendre le contrôle.


                                            • ObjectifObjectif 21 décembre 2008 13:38

                                              Ne sous-estimez pas votre pouvoir personnel smiley L’essentiel est là :
                                              "La seule solution à la crise qui s’annonce réside dans la prise de conscience de la responsabilité et du pouvoir personnels, à l’échelle individuelle :

                                              Prendre conscience de ses dépendances liées aux émotions enfouies (peur, tristesse colère), pour se libérer des propagandes de masse et penser librement et objectivement :

                                              cf. www.thierrycros.net/ParcheminAccordsTolt eques.html et le livre d’origine.

                                              Le livre de Laurent Gounelle peut être une autre entrée en matière, selon les inclinations personnelles. "

                                              Si vous propagez l’indépendance d’esprit, les choses peuvent aller très vite.

                                              Imaginez que vous expliquez cela à 3 personnes de votre entourage, qui feront elles-mêmes une propagation à 3 personnes, alors les conditions pour une réaction en chaîne globale sont réunies, de manière à ce que rapidement un majorité soit consciente du théatre des émotions qui se déroule sous nos yeux...

                                              En outre,
                                              un SEL : Système d’Echange Local permet de commencer rapidement et localement les principes permettant un équilibre et une solidarité entre les humains.


                                            • Oreille Oreille 21 décembre 2008 10:45

                                              Merci à l’auteur pour ce bref résumé.
                                              @Fadge, je suis une fois de plus d’accord avec vous, vous faites encore allusion à CH Douglas.


                                              Le problème aujourd’hui est que les facs d’économie, celles d’où sortent les acteurs principaux de ce système, n’apprennent que les théories (keynesiennes) perfides qui ont créé cette situation. Ces facs ne sont pas fréquentées par les bonnes personnes... J’entends par là que l’intellect n’y est pas autant suscité qu’ailleurs (sciences) et l’enseignement qui y est commis n’a pour seul but de renforcer le système actuel.
                                              J’ai l’impression que la plupart des étudiants de droit ou d’économie ne choisissent ces études que parceque les diplômes obtenus correspondent à un niveau de vie (salaires/responsabilités) plus ou moins garanti. La recherche de la sagesse et de la culture y font défaut, le but est d’atteindre un niveau d’étude pour atteindre un niveau de vie, ce qu’il y a entre les deux... on le subit le cerveau totalement éteint. L’individualisme y est sousjascent, et c’est le meilleurs moyen de l’inculquer profondément. Au final, la plupart des postes clef sont occupés par des idiots égoïstes...
                                              Le problème est donc que les études qui y mènent sont trop faciles et à sens unique vers le capitalisme, sans autre alternative. On y fabrique des éléments du système incapables de penser ailleurs que dans leur petit monde libéral. C’est de la perversion, et le bon peuple est obligé de la subir.
                                              Les propositions d’ObjectifObjectif sont très pertinentes et donnent un exemple du but légitime qui n’est pas recherché dans les facs d’éco. Bien au contraire, ayant été client de telles écoles, j’ajouterai qu’on m’y a enseigné en license la manipulation et le mensonge dans des cours de sociologie orientés programmation neurolinguistique (PNL pour les intimes). Ce qui est sûr, c’est que la PNL enseignée aux idiots, ne peut avoir qu’un impact négatif.

                                              Voilà pour les économistes, en ce qui concerne les juristes, ces gens là passent leur temps à apprendre des livres bourrés de mots incompréhensibles et des jurisprudences rédigées avec ces mêmes mots. Les lois ne sont faites que pour avantager ceux qui les connaissent le mieux... alors que la seule valable est : "ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse", facile à retenir, non ? Reste ensuite à déterminer si la nuisance est volontaire et à établir les sanctions/réparations adéquates. Ca devrait tenir dans un livre de 100 pages écrit avec des mots accessibles à tous, genre code de la route. Notons aussi que la France est un des rares pays qui impliquent les notaires dans l’environnement juridique ; ce péage obligatoire à l’accès aux biens de nos ancètres.

                                              ... 3 millions d’années d’évolution pour arriver là où on en est, j’ai de la peine, mais le bout du tunnel n’a pas l’air très loin.

                                              Avant l’insurrection qui nous pend au nez, le rôle urgent des médias est d’informer sur les alternatives existantes, sur le panel de systèmes sains élaborés par les hommes justes, afin que ce ne soit pas la colère qui la motive mais plutôt le désir de changement, et que le nouveau système qui s’installera soit autre que totalitaire et répressif.


                                              • Croa Croa 21 décembre 2008 23:09

                                                à Oreille qui a écrit : «  le rôle urgent des médias est d’informer »

                                                Tu rèves ou quoi ?
                                                 :-> Le role des médias est de nous bourrer le mou.

                                                Sauf rares exceptions bien sûr et l’Internet. Mais pour lire Agoravox il faut le vouloir, en conséquence de quoi les Français restent majoritairement des beaufs heureux et fiers de se faire bourrer le mou par le magnifique écran plat qui trône au salon.

                                                Reste peut-être le travail militant. Des syndicats par exemple auquel par ailleurs il ne reste que ça, un petit pouvoir de contre-information.


                                              • Oreille Oreille 22 décembre 2008 08:20

                                                Je sais bien, c’est pour ça que c’est en gras... Il est urgent qu’il fasse leur travail d’origine.


                                              • laurent douala 29 décembre 2008 19:44
                                                Je trouve cette phrase extraite de ce papier incroyablement dangereuse.et en meme temps cest l’invalidation de la pensee cumulative de petite phrase extraite de leur contexte de grand penseur pour pontifier une theorie vide de sens.


                                                "Il faut donc que chaque citoyen et surtout ceux qui ont du pouvoir (Francs-maçons, militaires, journalistes, etc) se lèvent et construisent un monde nouveau dans lequel l’homme, et non l’argent, retrouvera sa place."

                                                c’est justement les gens qui ont le pouvoir qui masquent toute verité depuis fors longtemps.
                                                Citoyen retrouve le shema de fabrication de la guillotine.................. ; et le monde changera comme en 89 et en 17

                                                • ouallonsnous 16 février 2009 19:22

                                                  "Nouriel Roubini un des rares économistes avec Paul Jorion à avoir prédit le krach économique d’aujourd’hui "

                                                  En êtes vous certain ? Connaissez vous Lyndon LaRouche aux Etats Unis et Jacques Cheminade en France, sans oublier les autres européens, moins illustres !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès