Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’agroalimentaire à Cuba

L’agroalimentaire à Cuba

Cuba est trop souvent cachée par l’image d’Épinal touristique faite de plages blondes, de rhum et de cigares ! Il existe une réalité cubaine tout autre : celle d’un pays soucieux de l’environnement (loi sur l’eau draconienne), du développement durable et des énergies renouvelables : cette éthique est soutenue par le haut niveau de la formation de la population en général mais aussi par la qualité de sa recherche et de ses ressources humaines. En outre, et par voie de conséquence, Cuba est leader sur le marché ibéroamericain. Cuba est donc un partenaire de choix pour le développement de l’innovation, que ce soit au niveau de la recherche, de l’industrialisation ou de l’exploitation de licences, ce partenariat pouvant se conjuguer tant à l’export qu’à l’import. Ces opportunités sont particulièrement sensibles dans les domaines suivants : les technologies de l’environnement, la biotechnologie, l’agroalimentaire, le hardware médical, les logiciels et les énergies renouvelables. Voici une première fiche sectorielle.

L’industrie agroalimentaire cubaine couvre la production de produits laitiers, de céréales, confitures, boulangerie viennoiserie, la transformation de produits carnés, les conserves de fruits et légumes, sodas, bières, malte et rhum.
Les productions de tabac et de produits de la pêche sont classées à part, de même que la production sucrière.
Près de 750 unités industrielles, réparties sur l’ensemble du territoire, assurent cette production.
Le MINAL contrôle 96 sociétés, intégrées dans des unions d’entreprises spécialisées dans les différentes branches composant cette industrie :
Union de la viande,
Union laitière,
Union des conserves de fruits et légumes,
Union meunière,
Union de la confiserie,
Union des boissons et sodas,
Union des brasseries.
Le système de production est certifié via la norme de qualité ISO 9000, mis en place et contrôlé par le Centre national d’inspection de la qualité.
Le développement de l’industrie alimentaire cubaine a été limité par l’insuffisance de ressources financières de l’île du fait de la détérioration des termes de l’échange. L’objectif des autorités est de réaliser une intégration complète de la filière, de la production à la commercialisation. A ce titre, sont recherchées des coopérations avec des partenaires étrangers, pourvoyeurs de financements et de savoir-faire, susceptibles d’introduire de nouvelles technologies et d’ouvrir des marchés extérieurs.
Cuba n’a jamais assuré son autosuffisance alimentaire et continue d’importer près de la moitié des aliments consommés.
Le volume total des ventes de produits agroalimentaires à Cuba avoisinait les 2,2 milliards de pesos en 2004 (équivalent dollars). L’essentiel des produits vendus sont en fait réservés à la population et distribués à des prix subventionnés.
En 2004, le marché domestique en devises et le secteur touristique ont rapporté plus de 265 millions de CUC à la filière. La même année, les exportations de produits agroalimentaires ont augmenté de 16 % par rapport à 2003, atteignant plus de 73 millions de dollars.

ORGANISATION DU MARCHÉ

Le marché des produits alimentaires exportés vers Cuba est tributaire de l’industrie du tourisme. Effectivement, à l’exception des produits alimentaires et agricoles de base destinés à la population locale, le gouvernement cubain importe des produits alimentaires afin de répondre aux demandes des touristes. La demande pour les produits importés devrait s’accroître, puisque le nombre de touristes continue d’augmenter. Le secteur de l’hôtellerie restauration est le principal débouché. 70% des hôtels cubains sont classés en catégorie 4 et 5 * et proposent des formules de séjour tout inclus.

Les circuits de distribution en monnaie nationale et en devises
Il existe 3 marchés en monnaie nationale à Cuba :
• Un marché subventionné garantissant l’approvisionnement de la « Libreta » par les bodegas ;
• Un marché où les prix sont contrôlés et fixés par l’État. Le MINCIN est en charge de ce circuit de distribution. Il s’agit d’enseignes du type Doña Yuya.
• Un marché plus étroit, où les prix sont fixés entre les agriculteurs et l’État qui contrôle, correspondant aux marchés paysans.
La plupart des produits étrangers vendus sur ces circuits sont achetés par ALIMPORT. Il s’agit souvent de produits à bas prix.
Il existe, d’autre part, le marché en devises qui est alimenté par des sociétés d’import-export.
• CUBALSE : importe des produits destinés à son circuit de distribution, notamment les boutiques pour diplomates ;
• TRD CARIBE : alimente un réseau de 1 200 points de vente ;
• CARACOL : approvisionne le secteur du tourisme (centrale d’achat du MINTUR) ;
• CIMEX : alimente également 1 200 points de vente ;
• HABAGUANEX : approvisionne les centres commerciaux de la Vieille Havane.
Ces cinq sociétés importent exclusivement des produits qui seront distribués par leur propre réseau.
Cinq autres entreprises disposent d’une licence d’importation. Elles peuvent alimenter les sociétés précitées, ainsi que l’industrie touristique et l’industrie alimentaire (de transformation).
• ALIMPORT : 90% de ses achats sont destinés à l’approvisionnement de la population, soit via des bodegas, soit par l’intermédiaire des points de vente en monnaie nationale. Les 10% restants sont destinés au marché en devises ou à l’industrie.
• D’LEONE : entreprise mixte hispano-cubaine ;
• ITH, du MINTUR ;
• INVERSIONES LOCARINOS ;
• GAVIOTA : centrale d’achat appartenant au MINFAR.
A noter que les entreprises mixtes de l’industrie agroalimentaire peuvent importer directement leurs produits, sans passer par l’une de ces sociétés.

NORMES

Obligation de registre sanitaire des produits alimentaires avant toute commercialisation sur le marché local. L’INHA (Institut national d’hygiène des aliments) contrôle l’enregistrement sanitaire (indépendant du Registre vétérinaire et du Registre phytosanitaire pour les espèces d’origines animale et végétale respectivement et contrôlés par le ministère de l’Agriculture). Le Registre sanitaire, délivré entre 10 et 20 jours à partir de la présentation des échantillons, doit être sollicité par le distributeur et/ou par l’importateur direct à qui il convient de "tenir la main", et il est généralement préférable de faire établir autant d’enregistrements que de types de produits alimentaires proposés à l’importation..
En matière d’étiquetage, les produits doivent satisfaire le CODEX STAN 1-1985 sur l’étiquetage des produits alimentaires préemballés.
De manière générale, les normes requises sont similaires aux normes sanitaires européennes et/ou celles codifiées dans le Codex Alimentarius.

TARIFS DOUANIERS

La France bénéficie du statut de la « Nation la plus favorisée » - NPF, donc de tarifs préférentiels appliqués aux produits en provenance du territoire français.
Les droits de douane sont supportés par l’importateur qui doit être muni de la licence correspondante délivrée par le ministère cubain du Commerce extérieur - MINCEX.

FOIRE SECTORIELLE

ALIMEXPO : foire internationale de l’alimentation, de l’emballage et des équipements.
Le MINAL organise chaque année à la Havane la Foire internationale de l’industrie agroalimentaire, ALIMEXPO.


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Pie 3,14 5 novembre 2007 12:41

    Un mauvais publi-rédactionnel qu’on croirait écrit par le ministère de la propagande.

    Décrire Cuba comme l’ile du développement durable relève de la franche rigolade. La seule chose durable à Cuba, c’est la dictature et la stagnation économique.

    Quant à l’industrie agro-alimentaire, elle est dans un état tellement piteux que le pouvoir peine à nourrir la population.


    • louis michel bonnemaire louis michel bonnemaire 5 novembre 2007 14:15

      je serais curieux de savoir si vous avez deja séjourné à cuba (et quand) pour ma part j’y vis depuis dix ans et n’ai vu personne y mourrir de fain ! vous devriez avant d’écrire n’importe quoi consulter les chiffres (rapport de l’ONU par exemple qui n’est pas precisement une oficine de propagande de cuba)

      de toute façon les lecteurs jugeront , l’article est une simple description de l’organisation du secteur sans option militante


    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 5 novembre 2007 14:29

      Tenir de tels propos est proprement scandaleux. Demandez au milliers de Cubains réfugiés au USA ce qu’ils en pensent, et aux opposants, journalistes ou écrivains qui croupissent dans les prisons cubaines.

      De telles allégations sont une collaboration avérée avec un régime dictatorial.


    • Pie 3,14 5 novembre 2007 16:28

      Relisez mon commentaire, je n’y affirme pas que les cubains meurent de faim . Ce serait le cas s’il n’y avait pas d’importations. Mais tenter de faire passer une des dernière dictature communiste du monde pour un modèle de développement durable en matière d’industrie agro-alimentaire relève véritablement de l’imposture.

      Il serait intéressant de connaître votre fonction et la nature de votre travail à Cuba.


    • heyben 5 novembre 2007 16:54

      Bien sûr, il est évident que ceux qui regrettent la main mise de Battista, de la pègre et des USA sur cette île sont une source objective de données.


    • louis michel bonnemaire louis michel bonnemaire 5 novembre 2007 16:59

      je serais egalement interessé à connaitre votre position et ce qui vous rend si expert au sujet de Cuba j’ai crée ma propre entreprise qui depuis dix ans à vocation d’accompagner les entreprises françaises désireuses de s’implanter à cuba je n’ai nullement écrit que Cuba soit un quelconque modèle en matiere de developpement durable mais « un pays soucieux de l’environnement (loi sur l’eau draconienne), du développement durable et des énergies renouvelables » par ailleurs mon propos se place stricto sensus au plan economique je n’ai pas à me prononcer sur la question politique qui est , à mon point de vue ,le probleme des cubains ! quelle tête ferions nous si un etranger venait à critiquer nos institutions ! en outre les autorités et entreprises françaises n’hésitent pas à commercer avec des régimes trés sympathiques en chine en iran en corée ou divers coins d’afrique ........... demandez à monsieur strauss khan les chiffres vous constaterez que loin de la stagnation economique on assite à une croissance réguliere ou referez vous aux dernieres cotations Coface j’ai vu pour ma part en dix ans se remplir les marchés et les magasins et pas avec des produits d’import sur l’environnement j’ai vu fermer des centres de production pour cause de normes environementale j’ai negocié pour un grand groupe français pour 10m€ de contrat de traitement de l’eau j’ai participé au plan de création du monitoring de polution(air et eau) sur la baie de la havane et le rio armendariz j’ai réalisé le congrés Naturamed sur les medecines douces etc........ pour moi Cuba est une destination export aussi valable qu’une autre ; et peut etre plus du fait de l’ouverture qu’elle represente vers le marché ibéroaméricain


    • Pie 3,14 5 novembre 2007 18:11

      Cela ne me gêne pas que vous fassiez des affaires avec Cuba mais vous pouvez difficilement séparer le politique de l’économique dans un pays où l’économie de marché n’existe pas et où votre interlocuteur est l’Etat.


    • maumau 5 novembre 2007 20:10

      C’est le seul commentaire que mérite ce petit morceau merdique de propagande (l’agoalimentaire à Cuba). Ce qui m’étonne quelque peu, c’est pourquoi l’auteur a cru bon de faire cette propagande sur Agoravox.


    • Michel Maugis Michel Maugis 5 novembre 2007 22:54

      Michel Maugis @ l’homme qui se croit libre

      Il faut vraiment être totalement aliéné par le système pour clamer dans son pseudo être un homme libre. Libre de dire des conneries, assurément.

      Tenir de tels propos est proprement scandaleux.

      Ah oui ? POURQUOI ?

      Vous-même ne savez pas !

      Demandez au milliers de Cubains réfugiés au USA ce qu’ils en pensent,

      Vous avez demandez vous ? Pourquoi ne pas demander aux millions de cubains de Cuba ?

      Ceux de Miami ( certains et une minorité) sont justement contre CUBA pour le BIEN qu’elle est. Cela ne vous vient pas à l’esprit que les personnes viles et contre révolutionnaires n’aiment pas Cuba.

      Qu’elle idée idiote de leur demander ce qu’ils en pensent. Il me suffit de savoir que Bush et toute la pourriture fasciste sont contre Cuba,

      et aux opposants, journalistes ou écrivains qui croupissent dans les prisons cubaines.

      Jusqu’à ce jour, on ne connaît aucune personne qui serait dans les prisons cubaines pour le fait d’être journalistes, écrivains ou opposants.

      On attend encore des preuves.

      Ets vous sûr qu’il n’y a pas des opposants, des journalistes et des écrivains dans les prisons françaises ?

      Votre « argumentation » est vraiment nulle.

      Toutes les personnes en prisons à Cuba le sont pour avoir violé les lois cubaines.

      De telles allégations sont une collaboration avérée avec un régime dictatorial.

      Et votre commentaire est une preuve accablante de votre petit esprit.


    • Pie 3,14 5 novembre 2007 23:32

      A Monsieur Maugis, le cubanophile hystérique.

      La langue de bois la plus éculée et l’injure sont manifestement vos registres préférés et je vous y laisse.

      Je ne suis pas certain que l’auteur de l’article apprécie véritablement le soutien que vous lui apportez tant vous prêtez à la caricature.

      L’ironie de l’histoire est que notre homme d’affaire participe probablement , non pas à l’édification du Socialisme, mais à sa destruction en injectant du développement dans ce système à bout de souffle qu’est le castrisme.

      C’est la raison pour laquelle je suis opposé au blocus imposé par les USA. Sans lui, il y a belle lurette que le régime aurait changé sous l’influence de la hausse du niveau de vie et du développement économique.

      L’isolement a toujours été une bénédiction pour les dictatures totalitaires .

      Je compte imprimer votre diatribe afin d’en conserver un souvenir car ce n’est pas tout les jours que l’on croise quelqu’un qui croit encore à la dictature du prolétariat et à la démocratie socialiste.


    • Michel Maugis Michel Maugis 6 novembre 2007 01:25

      Michel Maugis @ Pie 3.14

      Pi aevc un « e » ? Qu’elle belle imbécillité.

      Dans tous les systèsm qu’ils soient soicialistes ou capitalistes on ne peut séparer l’économie du politique.

      Dans tous les cas, l’état est au service de la classe sociale au pouvoir.

      A Cuba c’est le peuple qui est au pouvoir, et c’est bien ce qui vous emmerde, vous et vos semblables.


    • Pie 3,14 6 novembre 2007 12:07

      A Monsieur Maugis, le castrophile pathologique.

      Imbécile.


    • Michel Maugis Michel Maugis 12 novembre 2007 06:05

      Michel Maugis @ Pie 3,14 Vous me traitez d’imbécile sans apporter un minimum de raisonnement sur mes propos. Vous avez fait censurer ma réponse

      Et pourtant qu’aviez vous dit ?

      Votre première réaction à l’article a été ce commentaire- « Décrire Cuba comme l’ile du développement durable relève de la franche rigolade. La seule chose durable à Cuba, c’est la dictature et la stagnation économique. »

      « Quant à l’industrie agro-alimentaire, elle est dans un état tellement piteux que le pouvoir peine à nourrir la population. »

      Vous mentez et insultez l’auteur sans apporter une argumentation basée sur l’article. Vous diffamez Cuba sans jamais relevé l’impacte du Blocus pour lequel vous êtes donc manifestement pour.

      Cependant, à mon accusation de défenseur du blocus que vous êtes, vous me répondez par :

      "C’est la raison pour laquelle je suis opposé au blocus imposé par les USA. Sans lui, il y a belle lurette que le régime aurait changé sous l’influence de la hausse du niveau de vie et du développement économique.

      Ainsi, vous reconnaissez le but fondamental du Blocus. Empêcher la hausse du niveau de vie et le développement économique.

      Mais selon vous, la stagnation économique est l’œuvre d’une « dictature »

      On ne saurait faire une démonstration plus claire de votre hypocrisie dévoilée par votre crétinité.

      Dîtes le : vous n’aimez pas qu’un article disant des faits sur Cuba puisse donne une image positive de Cuba. Car vous haïssez tout ce que vous taisez de Cuba.

      Vous haïssez la justice sociale et toute pensée mue par une éthique sociale.


    • Pie 3,14 13 novembre 2007 18:47

      Monsieur Maugis

      Vous m’acusez d’avoir fait censurer votre réponse alors que je n’y suis pour rien. Depuis que je vais sur Agoravox, je n’ai jamais signalé le moindre abus parce que je considère que tout peut être dit et que ceux qui profèrent des insultes ou expriment des idioties n’insultent qu’eux même.

      Si les modérateurs vous ont censuré, c’est peut être parce qu’il y avait plus de « crétin , imbécile, imbécilité, etc... » qu’à l’accoutumée.


    • Michel Maugis Michel Maugis 13 novembre 2007 19:37

      Michel Maugis @ Pie 3,14

      Vous ne répondez pas sur le fond.

      A savoir que vous avez montré que vous étiez un imbécile doublé d’un hypocrite. Je vous en fait encore une fois la démonstration. Je suis prêt à vous faire des excuses si vous arrivez à donner une explication cohérente en réfutant ma démonstration.

      La vérité n’a aucune raison d’être censuré. On ne doit pas censuré une accusation d’imbécillité si celle ci est argumentée. Dans le cas contraire, jouer de l’imbécillité serait un atout diffcile à combattre dans les forums.

      VOUS, vous m’avez insulté et produit votre premier commentaire avec des insultes implicites à l’auteur sans faire aucun raisonnement. Ce qui est une signature d’imbécillité. Vous l’avez traité d’imposteur gratuitement, parce qu’il rapportait des faits qui contredisent vos idées reçus alors qu’ils sont en ligne avec les rapports d’organistations internationales telles que UNESCO, WWF, FAO.

      Démonstration :

      Vous avez soutenu que Cuba d’une part, est une dictature qui retarde le développement économique et empêche l’augmentation du niveau de vie, sans mentionner l’effet dévastateur du blocus US et de sa politique terroriste. Votre commentaire n’avait aucun rapport avec l’article, montrant ainsi votre dégout du débat démocratique et de la liberté d’expression en ne pouvant supporter des données, des faits qui donnent une image positive de Cuba par rapport à l’ensemble des pays de la planète et en particulier ceux d’Amérique Latine et Caraibes, au regard de son développement humain et de son empreinte écologique.

      et d’autre part, devant mon accusation de votre soutien à la politique criminelle des USA, vous avez dit être contre le blocus en prétextant que sans celui ci Cuba se serait développé et son niveau de vie aurait augmenté, à tel point qu’elle se serait détournée de la voie socialiste pour choisir celle du capitalisme.

      Votre hypocrisie est donc manifeste en ce qui concerne votre soutien au blocus US, blocus que vous ne condamnez jamais, car c’est celui de votre camp, celui de la « liberté » d’exploiter pour que quelques uns vivent bien et très bien.

      Votre crétinerie est démontrée en ce sens que pour sauver votre probité intellectuelle, vous avez osé vous contredire en disant que le retard économique et faiblesse du niveau de vie étaient dus au blocus.

      Vous avez osé dire aussi, que par cette augmentation du niveau de vie Cuba aurait choisi la voie capitaliste et abandonné la voie socialiste, alors que c’est exactement le contraire qui se passe depuis plus de 50 ans en Amérique Latine, en raison de l’appauvrissment soutenu dû aux « biens faits » du capitalisme. Pour empêcher ce choix libre et démocratique, VOUS et vos amis de la « liberte’ » installez des dictatures fascistes par l’intermédiaire des USA et du Vatican. Maintenant que l’Empire est piégé en IRak et Afghanistan, alors les peuples reprennent de plus belle leur lutte vers un avenir meilleur avec le soutien indéfectible de Cuba et des progressistes du monde entier.

      Enfin, l’idiotie et hypocrisie des gens comme vous concistent toujours à ne jamais comparer Cuba avec la réalité de la masse des gens d’amérique Latine et Caraibes.

      Cuba est 5 ième en IDH en Amérique Latine, mais la première et de loin si on compare ses richesses avec celle du Chili et Argentine.

      Il faudra vous y faire, Cuba est un bijou d’éthique, et elle n’a pas fini de mettre mal à l’aise les personnes vils qui ne vivent que pour défendre par le mensonge et la calomnie leurs dogmes économiques en se regardant le nombril.


    • Guillaume Guillaume 5 novembre 2007 17:31

      @ l’auteur : Merci pour cet article... A part ca, les commentaires me navrent...

      je fais passer un lien.. J’entends deja les cris que certains vont emettre quant à la source de l’info, mais il n’y a pourtant que des faits réels qui y sont relatés.

      http://www.voltairenet.org/article152690.html


      • hetset hetset 5 novembre 2007 17:49

        je pense pas que beaucoup de gens se laissent avoir par les plages et le soleil....beaucoup savent que la situation cubaine n’est pas ensoleillée...mais beaucoup ferment juste les yeux quand ils bronzent...

        mais sinon très bon article


        • Jean Bourdariat Jean Bourdariat 5 novembre 2007 17:57

          Cher Louis-Michel,

          Votre article est intéressant.

          Vous ne devez pas accorder trop d’attention aux commentaires idéologiques et aux propos passionnés, pas toujours circonstanciés, qui vous sont envoyés et dont on ne comprend pas clairement la cause.

          Une chose est sûre, et votre article va dans ce sens, c’est que malgré leurs nombreux problèmes de vie quotidienne et le manque de démocratie du régime, les cubains n’ont pas envie de connaître les grandes difficultés dans lesquelles se débattent une majorité des populations des pays voisins, centroaméricains et des caraïbes.

          Je vous invite à jeter un coup d’oeil sur cet article d’Agoravox qui va, à sa manière, dans le même sens que vous. http://www.AgoraVox.fr/article.php3?id_article=21755

          Je vous souhaite de contribuer concrètement au développement économique cubain par votre propre action. Les cubains ont besoin d’entrepreneurs.


          • maxim maxim 5 novembre 2007 18:40

            en équivalent €uro ou Dollar ,quel est le revenu mensuel moyen d’un Cubain ,disons l’équivalent d’une middle classe de chez nous ,et ce revenu, est il suffisant pour vivre décemment là bas ??ou bien les grilles de salaires sont elles légiférées par l’état ,suivant le statut ,la profession,l’appartenance au parti ,la population a t’elle le même niveau de vie que chez nous ???la population a t’elle également la possibilité de savoir comment l’on vit ailleurs ou bien ,est ce que l’information et l’ouverture sur le monde sont censurés ????

            quels sont les avantages offerts aux étrangers qui veulent s’installer là bas ,ne faut il pas s’inscrire au PC Cubain ,quelles sont les garanties demandées ???? avez vous la possibilité de vous exprimer librement ou bien être vous obligé de manier la langue de bois pour ne pas froisser les services secrets qui doivent certainement vous lorgner de loin....


            • Act 6 novembre 2007 01:25

              Louis Michel,

              Merci pour cet article économique clair et précis auquel il n’y a rien à rajouter. Je souhaiterais juste savoir dans les grandes lignes quel est l’impact de la collaboration avec le Vénézuela de Chavez et quelles perspectives peut-on envisager au vu de la situation actuelle pour l’économie Cubaine.

              Merci également à Jean Bourdariat pour son papier plus ancien. J’aurai juste une précision à apporter quand au malheur des autres pays cités. Vous auriez probablement dû expliquer que les difficultés des autres pays d’Amérique latine sont dus à l’interventionisme (impérialisme) américain qui favorise une corruption politique devenue endémique.

              Quant au Congo Kinsasha, ses malheurs ne proviennent pas de la démocratie qui est une excellente chose quand on en respecte TOUTES SES CONDITIONS (celles d’un choix libre et éclairé), mais plutôt de la main mise de puissances étrangères sur ses matières premières. Les dirigeants de ces pays complices de redoutables « businessmen » créent et alimentent des conflits pour installer des gouvernants fantôches et extraire à vil coût ces ressources naturelles tuant et avilissant au passage des millions d’hommes, de femmes et d’enfants. A titre d’exemple, l’assassinat de Lumumba avec la complicité onusienne et le génocide Rwandais avaient pour objectif les richesses minières du Kasaï et du Shaba congolais.

              La réalité est autrement plus cruelle que l’imaginaire construit à travers des médias aux ordres.


              • vivelecentre 6 novembre 2007 06:53

                heureusement, Raoul enfin a mis le doigt dans l’engrenage de l"ouverture !!

                Esperons qu’un jour, les cubains ne vivent plus dans l’autosurveillance et que les comités de quartier et la delation ambiante ne soient plus que mauvais souvenir

                Une seule chose importe :

                qu’enfin la liberté d’expression soit une réalité sur l’ile mais il faudra du temps pour guerir de la torpeur du conditionnement ambiant et l’autocritique du systeme planifié pourra enfin avoir lieu aussi bien pour la population que pour les inconditionnels qui ce sont manifesté plus haut dans ce sujet...

                50 ans de ronronnement d’un systeme qui pensent à votre place laisseront beaucoup de cubains desemparés dans un monde libre, il faudra les ressources et la jeunesse de ce peuple pour conquerir le statut d’homme libre !

                mais déjà l’absence de la « reference supreme » conduit à un debut d’emancipation


                • Rapetout 12 novembre 2007 09:34

                  Article sans le moindre intérêt, si ce n’est démontrer la suffisance et l’insolente bêtise de l’auteur. Un exemple :

                  « En 2004, le marché domestique en devises et le secteur touristique ont rapporté plus de 265 millions de CUC »

                  Aucune explication préalable de ce que veut dire CUC. Moi, je sais. Vous, démerdez-vous.

                  Pour ceux qui ne lisent pas l’espagnol, vous en apprendrez autant et plus ici :

                  http://www.granma.cu/frances/index.html

                  le site du torchon quotidien de Cuba, en version française.

                  Pour ceux qui lisent l’espagnol, allez directement chez http://www.granma.cu car, comme le serinaient Le Pen et ses copains : laissez tomber la copie, prérérez l’original !

                  Encore un magnifique article à la gloire d’Agorapox !

                  Tiens, et juste pour faire chier l’auteur :

                  http://www.babalublog.com/

                  http://www.therealcuba.com/

                  Mais tout ça c’est des menteries, n’est-ce pas, mon auteur joli ?

                  Ça, par contre, c’est un lien utile :

                  http://www.havana-guide.com/havanajineteras.html

                  dépêchez-vous d’aller là-bas tant que ça dure car, comme le raconte un touriste, vous ne risquez rien :

                  Don’t worry about violence — the police are still all over and, if they feel a tourist is being unduly harassed they will step in for your benefit.

                  ¡Viva la revolución ! ¡Arriba Cuba que báratas son las chicas !


                  • Gilles Mesnard Gilles Mesnard 12 novembre 2007 09:54

                    Connaissez-vous Cuba au moins ?


                  • Rapetout 12 novembre 2007 09:47

                    Pie 3,14 (IP:xxx.x15 : A Monsieur Maugis, le cubanophile hystérique.

                    Maugis n’est pas cubanophile. Il HAIT les cubains. Il ADORE leur tyran.


                    • Naomaste 13 novembre 2007 00:16

                      Un peu de modération messieurs . Cuba n’est ni le paradis sur terre , ni un avant gout de l’enfer .

                      Mais une chose est sûre c’est que l’organigramme de l’agriculture cubaine est juste là pour faire jolie , c’est un pays communiste ne l’oubliont pas , l’URSS faisait la même chose : une vitrine offerte au monde montrant une société parfaite ou tout le monde été heureux mais la réalité est tout autre.

                      Cuba connait certainement une pénurie structurelle de certains produits de consommation courante donc alimentaire , la vie quotidienne des cubains est difficile, du fait en partie de l’embargo américain .

                      Cuba est aussi un régime autoritaire qui écrase toutes dissidences un peu voyante.

                      La corruption doit etre aussi largement répandu dû au manque de produit de consommation courante ( je me rappel un documentaire où une cubaine venant en Allemagne dans le cadre d’un échange de correspondant scolaire hurle de joie en voyant pour la première fois un supermarché avec des milliers de produits proposé )

                      Néanmoins la situation par rapport au temps de Battista s’est sensiblement amélioré dans l’éducation et la santé en particulier ( peu d’illètrisme , une espérance de vie et un indice de développement humain correcte vu le pnb par habitant) Et aussi les cubains ne crèvent pas de faim et n’ont pas un gourvernement totalitaire comme en Corée du Nord

                      Les opposants castristes sont pour certains des gens peu recommandable et sponsorisé voir doctrinisé par les E.U .( il y a aussi bien sûre bcp de démocrates tout ce qu’il y a de sincère et respectable )

                      Je souhaite un avénement rapide de ce pays à la démocratie mais qu’il ne fasse pas dès lors une cure brutale à la sauce des penseur de l’école de chicago . Le remède économique au cas cubain serait pire que le mal comme on l’a vu en Russie ou en europe de l’est ( merci Friedeman ^^)

                      En bref je souhaite que Cuba ai des dirigeants comme ceux qui ont dirigé l’Espagne après Franco politiquement et économiquement .


                      • Pie 3,14 13 novembre 2007 18:49

                        A Naomaste

                        Vous avez tout à fait raison. Votre commentaire est certainement le plus pertinent de ce fil.


                      • Michel Maugis Michel Maugis 14 novembre 2007 06:15

                        Michel Maugis @ Naomaste

                        Un peu de modération messieurs .

                        Tiens donc, vous seriez donc modéré. Modéré très sélectif et qui juge les révolutions que vous abhorrez par principe—conservateur. Alors si on dit du bien de Cuba en citant des faits, il faut vite trouver des défauts sortis de contexte pour effacer cette impression positive sur Cuba.

                        Il faut sauver ses dogmes, pas question de laisser penser que le socialisme ( le véritable pas celui de nos socialos charlatans) puisse être bien. Alors on fait des tautologies basées sur des prémisses fausses pour aboutir à des conclusions incluses dans les prémisses.

                        Cuba n’est ni le paradis sur terre , ni un avant goût de l’enfer.

                        Si vous avez le sentiment que Cuba n’est pas l’enfer que certaines personnes laissent entendre, prenez vous en à elles directement en les réfutant clairement sur ce qu’elles disent. Vous pouvez aussi les traiter de menteurs et de calomniateurs si vous le prouvez. Et non en inventant la fausse symétrie que Cuba serait le paradis selon certains, d’après vous. Le paradis n’existe pas, pas encore, mais pour des milliards d’être humains du 1/3 monde Cuba est un paradis de la dignité. Personnellement, je ne fais que réfuter les mensonges et les calomnies contre Cuba. Vous, vous le ferez jamais, vos dogmes économiques vous l’interdisent.

                        Mais une chose est sûre c’est que l’organigramme de l’agriculture cubaine est juste là pour faire jolie ,

                        C’est tout ce que vous avez à dire ? Et vous avancez votre première tautologie.

                        Vous n’avez aucune preuve mais c’est un moyen pour noircir Cuba, faute de pouvoir réfuter quoique ce soit de l’article.

                        Ah si, la preuve la voilà, une magnifique tautologie :

                        c’est un pays communiste ne l’oublions pas,

                        Donc forcément Cuba est mal, puisque communiste. Communiste ? Ni Cuba ni l’URSS sont ou ont été des pays communistes, mais des pays socialistes. Combien de fois faudrait il le dire ? Ce mot communiste est utilisé pour jouer du terrorisme verbal. S’il était communiste, au sens économique du terme ( que vous ignorez certainement) alors cela serait le paradis, par définition. Mais il faut encore attendre quelques siècles, sinon c’est la fin du monde.

                        l’URSS faisait la même chose : une vitrine offerte au monde montrant une société parfaite ou tout le monde été heureux mais la réalité est tout autre.

                        C’est ça. Il y avait régulièrement des reportages TV et des commentaires dans les journaux pour venter les succès de l’URSS. URSS qui reste malgré tout la plus grande réussite économique en un temps si bref, qui passa d’une société féodale à la deuxième puissance mondiale en l’espace de 50 ans, en sortant d’une guerre mondiale dévastatrice, avec une guerre civile qui en suivi alimentée par 18 pays, puis une deuxième guerre mondiale qui lui coûta plus de 20 millions de morts, qui provoqua la décolonisation FASCISTE du monde par les empires occidentaux dont la France, et ce sans exploiter d’autres peuples par la colonisation.

                        Rabâcher une contre vérité comme prémisse, vous permet de monter une tautologie aboutissant à la même prémisse. Cuba est socialiste donc mauvais, donc vive le capitaliste que j’adore.

                        Cuba connaît certainement une pénurie structurelle de certains produits de consommation courante donc alimentaire , la vie quotidienne des cubains est difficile, du fait en partie de l’embargo américain .

                        Bien sûr et alors ? Vous escamotez l’essentiel : Partout ailleurs, et en France en particulier et aux USA, des gens sont sous alimentés et dans la misère extrême ALORS QU’IL N’Y A AUCUNE PÉNURIE ALIMENTAIRE.

                        Donc, quel est exactement ce que vous vouliez dire ?

                        Connaissez vous l’Amérique latine pour oser cette sélection discriminatoire sur Cuba, alors qu’on creva de faim en Argentine en conséquence de votre système politique et économique. Connaissez vous la misère extrême au Brésil et au Mexique ?

                        « du fait en partie de l’embargo américain »

                        Il eut été intéressant que vous chiffrassiez l’apport du Blocus dans cette pénurie alimentaire qui permet tout de même à Cuba d’avoir le plus faible taux de mortalité infantile et la meilleure des longévités des Amériques ?

                        Voyez vous monsieur le modéré, l’honnêteté est d’expliquer votre position A LA LUMIÊRE de ces réalités, en les réfutant avec forces argumentations si vous vous sentez capable de le faire. Sinon, on révise sa position et on change ses dogmes.

                        Vous avez la charge de résoudre vos contradictions si vous ne les estimez qu’apparentes.

                        Cuba est aussi un régime autoritaire qui écrase toutes dissidences un peu voyante.

                        Pourquoi insultez vous les cubains en les traitant de lâches et de peureux, alors qu’ils renversèrent une réelle dictature avec des assassinats, des tortures, des charniers etc... seraient ils devenus lâches tout d’un coup ?

                        Qu’est ce une dicature ? Cuba est une vraie démocratie en plein développement, elle vient de célébrer les élections des conseils municipaux populaires avec plus de 95% de participation, alors que le vote n’est pas obligatoire. Comment ça, vous n’étiez pas au courant ? Il y avait des pages entières de propagande dans Libñé, Le Monde et tout ses journeaux de gaaaauuuches ! Non , je plaisante bien sûr.

                        Mais, en admettant votre hypothèse de dictature, Quel serait le problème exactement si Cuba était une dicature ? Est-ce si important alors que vous semblez reconnaître des succès incontestables dans les domaines qui alimentent justement les oppositions dans les sociétés que vous appelez démocratiques ? Pourquoi ne cherchez vous pas ici l’explication sur la faiblesse extrême de la dissidence cubaine ?

                        A Cuba, l’opposition au système économique est très faible. Les opposants qui n’ont pas de relation avec la CIA ne sont pas inquiétés. Ce sont des dissidents car ils ne critiquent pas, ils veulent un retour au capitalisme. Ceux qui ont des relations avec l’ennemi sont emprisonnés et non assassines, pour trahison et non pour être dissidents. Ils peuvent se présenter aux élections.. ils le font et recueillent 10 voix sur 1000. Mais ceux là, on en parle pas, puisqu’ils ne sont pas emprisonnés.

                        Il est vrai que pour vous, l’idée de révolution est à bannir. Pourtant vous êtes certainement un adorateur de la République, régime qui s’est installé à la suite d’une révolution qui ne permettait certainement pas la dissidence contre révolutionnaire en provenance de Coblance- Reconnaissez que Cuba est beaucoup plus modéré que nos révolutionnaires bourgeois de 89, avec les dissidents alimentés par Miami.

                        Mais oui monsieur, commencez par comprendre que Cuba fait sa triple révolution, celle de la conquête de la souveraineté, de la dignité et du socialisme.

                        Vous n’aimez pas la révolution, sauf la votre, vieille de plus de 200 ans. Alors continuez de vivre avec vos dogmes, vous serez obligé de mentir et calomnier pour les satisfaire.

                        La corruption doit etre aussi largement répandu dû au manque de produit de consommation courante ( je me rappel un documentaire où une cubaine venant en Allemagne dans le cadre d’un échange de correspondant scolaire hurle de joie en voyant pour la première fois un supermarché avec des milliers de produits proposé )

                        Cette corruption n’a absolument aucun rapport avec la corruption que nous connaissons dans nos « démocratie ». A Cuba un Chirac, DSK etc.. serait en tôle. Ici Vous votez pour des gens que vous savez corrompus. Vous êtes donc corrompu vous-même. Et pour attaquez Cuba, vous êtes contraint de sortir des banalités.

                        Pourquoi les Morales, Ortega, Carrera, Chavez sont arrivés au pouvoir EN DËFENDANT CUBA. Pourquoi le boufon fasciste imposé par franco dit à Chavez de la fermer, alors que Chavez disait la vérité sur le fasciste Aznar ?

                        Je souhaite un avènement rapide de ce pays à la démocratie mais qu’il ne fasse pas dès lors une cure brutale à la sauce des penseur de l’école de chicago .

                        Que Cuba soit socialiste, vous ne pouvez le digérer. Vous souhaitez hypocritement non un retour à la démocratie, mais un retour au capitalisme, c’est à dire à l’illétrisme, l’élimination du système de santé, tout ces trucs inutiles qui pèsent sur le taux de plus value des capitaux à investir.


                      • vivelecentre 15 novembre 2007 19:13

                        si ce n’est pas de l’endoctrinement, cela y ressemble

                        le pompon du jour ( ou de l’année) pour :

                        « S’il était communiste, au sens économique du terme ( que vous ignorez certainement) alors cela serait le paradis, par définition. »"

                        bravo, rien d’autre à dire !


                        • vivelecentre 15 novembre 2007 19:15

                          c’est bien sur le let motif de tout ceux qui ne veulent reconnaitre leur aveuglement sur les mefais du communisme, et remmettre en cause toute une vie de militantisme et de conviction

                          pretendre que cela n’a jamais vraiment été experimenté...

                          mais bien sur....

                          il y a que les imbeciles pour ne jamais changer d’avis !


                        • Naomaste 18 novembre 2007 00:20

                          @ Michel Maugis

                          Tiens donc : je suis donc conservateur ... vous m’apprennez quelque chose que j’ignorais moi-même jusqu’à lors .

                          Ma réaction est la suivante : Quel vision du monde manichéenne . Il y a soit le bien absolu ( le « socialisme » cubain ) soit le diable ( en bref tout ceux qui ne partage pas votre point de vu politique )

                          Nulle réthorique ne dissipera le fantasme que vous entretenez sur Cuba et le « socialisme » . Je ne gacherai pas mon temps à tenter l’impossible en pseudo débat stérile, je déplore juste votre romantisme aveugle.

                          Bonjour chez vous .

                          Naomaste


                          • Michel Maugis Michel Maugis 18 novembre 2007 13:15

                            Michel Maugis @ Naomaste.

                            Vous êtes bien pire qu’un conservateur. Une personne qui parle hypocritement, qui le sait et refuse le débat. Vous confirmez superbement que vous êtes un conservateur et un hypocrite qui a été mouché.

                            A l’opposé de votre procédé qui consiste à rabâcher des formules toutes faites, je vais vous citer et faire un raisonnement autour de votre rhétorique de faux cul. Vous croyez vous défendre de votre conservatisme, bien réel, en disant :

                            « Tiens donc : je suis donc conservateur ... vous m’apprenez quelque chose que j’ignorais moi-même jusqu’à lors ».

                            ET bien maintenant vous le savez !!! Vous étiez donc un conservateur comme M. Jourdain faisait de la prose. Mais je vais enfoncer le clou. Pourquoi ne dites vous pas explicitement ce que vous êtes dans une tentative de réfutation ? Cela eut été plus simple- Pourquoi de mon commentaire vous ne retenez seulement cette constatation mienne et ne parlez de rien d’autre ?

                            Je vais vous donner ma définition de conservateur. Libre a vous de confirmer que vous n’êtes pas dans cette catégorie avec un raisonnement et non une remarque de faux cul.

                            Un conservateur est celui qui ne veut pas remettre en cause le principe fondamental de la société depuis la fin du communisme primitif. L’exploitation du travail de l’homme par des privilégiés qui possèdent les moyens de productions. Ceux-ci en font de ce principe un dogme intouchable car ils sentent bien que c’est grâce à ce principe qu’ils peuvent jouir d’un certain niveau de vie au dépend de la grande masse. Jamais il n’essaieront de justifier en théorie la supériorité morale et technique de ce système économique DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI, évidemment.

                            Alors, que font t’ils devant les succès extraordinaires d’une petite île, assiégée, victime du terrorisme médiatique, économique, militaire, financier depuis 50 ans. On répète comme un lâche : Cuba n’est pas le paradis, c’est une dictature, c’est un pays communiste ne l’oublions pas, on n’a pas le droit à la dissidence l’embargo (au lieu de blocus) n’explique pas tout, etc....

                            Pour vous, il vaut mieux crever de faim, être analphabète, ne pas pouvoir se soigner, ne pas avoir de retraite, etc... afin d’être en démocratie et manifester son opposition à toutes ces tares du système que vous défendez.

                            Vous défendez le blocus, car c’est le vôtre.

                            A Cuba personne ne manifeste pour une retraite, pour ne pas crever de faim, pour pouvoir s’éduquer, pour se faire soigner... il n’y a pas d’opposition... c’est donc une dictature. La preuve Castro reste au pouvoir, alors qu’en démocratie on peut changer son petit larbin du Capital régulièrment. Et ceux qui s’opposent, ne font que s’opposer à cette impossibilité de s’enrichir au nom de la liberté d’exploiter le travail d’autrui. Ils ne peuvent le faire que grâce à l’appui matériel des USA de la CIA. Cela est archi démontré et reconnu par tous les journaux qui jamais réussissent à démonter les chefs d’accusations de la justice cubaine.

                            Vous n’avez pas répondu ma question. En quoi est ce mal une dictature ?

                            Mais vous ne pouvez dire autre chose, car dans ce cas vous seriez tout simplement honnête et seriez obligé de réviser vos dogmes de conservateur.

                            Votre réaction à mon commentaire :

                            «  Quel vision du monde manichéenne . Il y a soit le bien absolu ( le »socialisme« cubain ) soit le diable ( en bref tout ceux qui ne partage pas votre point de vu politique ) »

                            Vous êtes de plus un menteur malhonnête. Si vous déduisez cela de mon commentaire, alors faites un raisonnement qui y conduit à partir de celui-ci. Ne faites pas une affirmation conservatrice d’un idiot du café du commerce conservateur.

                            En général, je ne fais que défendre Cuba devant des affirmations creuses, Vous, vous attaquez Cuba hypocritement pour défendre VOTRE SYSTEME politique dont vous avez la lâcheté de ne pas dire lequel. Le socialisme cubain n’est pas un point de vue politique, mais une réalité que vous ne pouvez accepter car c’est un mauvais exemple de pays qui SEUL en Amérique Latine a résolu les problèmes fondamentaux de la société, et ce devant les actes terroristes des conservateurs.

                            De surcroît, vous confirmez bien plus que votre conservatisme. Chassez le naturel, il revient au galop.

                            « Nulle réthorique ne dissipera le fantasme que vous entretenez sur Cuba et le »socialisme«  »

                            Quel fantasme ? Je ne fais que répondre à vos clichés, à votre ignorance, à votre hypocrisie de celui qui se refuse à voir la réalité en face. Vous n’avez donné aucun argument.

                            « Je ne gacherai pas mon temps à tenter l’impossible en pseudo débat stérile, je déplore juste votre romantisme aveugle. »

                            Quel romantisme ?

                            C’est votre baroud d’honneur ! Vous êtes vraiment un conservateur hypocrite. Vous voulez passer pour une personne objective alors que vous m’avez en rien répondu à toute ma réfutation de votre commentaire de faux cul.

                            Quelle est votre opinion politique au juste ? Difficile à dire n’est ce pas.

                            Comme je ne vous connaîs pas , je n’ai aucune raison de répêter votre formule hypocrite du « bonjour chez vous »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès