Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’arnaque centralisée institutionnalisée

L’arnaque centralisée institutionnalisée

Qui a une assurance ? Un compte dans une banque ? Un garagiste ? Un avocat ? Un notaire ?

 

Certainement, tout le monde. Du moment que vous avez une voiture, vous devez allez au garage. Du moment que vous avez de l’argent, et même si vous n’en avez pas d’ailleurs, vous avez une banque. L’assurance étant obligatoire, vous en avez une. Du moment que vous avez un litige, vous faites appel à un avocat. Une succession ? un notaire.

 

Nos sociétés, pour éviter les querelles, ont mis en place la tierce personne. Pour départager quelqu’un, quoi de mieux qu’un parti neutre ? Jusque la, rien à dire.

Le souci, c’est quand ce tierce parti devient obligatoire. Parce que, une fois que nous sommes obligés de passer par une tierce personne, plus rien ne l’empêche de fixer ses prix, mais aussi ses lois.

 

Et, jour après jour, nous entrons petit à petit dans ce système centralisé, unique, devenu obligatoire, ou tout est contrôlé, nous rendant dépendants, enchaînés à ces règles fixées par d’autres.

Au départ, cela semblait aller de soi. Si nous ne payons pas notre amende, on vient saisir certains de nos objets. Puis on est passé à la saisi sur le salaire. Désormais, nous sommes directement passés à la saisie du compte, même si l’amende n’est plus de nous.

L’automobile, c’est la même. Les constructeurs font de plus en plus en sorte de rendre leurs voitures impossibles à réparer sans passer par leur réseau. Idem pour les portables, les ordinateurs. Tout est fait pour verrouiller la débrouille et rendre obligatoire le passage à la caisse.

 

Si encore le travail était irréprochable et à la bonne valeur, cela ne serait pas forcément une mauvaise chose, si ce n’est la restriction de la liberté. Mais même cela, le compte n’y est pas ! Quand on voit les marges pratiquées, cela frise l’arnaque pure et simple, surtout quand, en plus, le travail est mal fait.

 

Le summum dans le domaine, c’est la politique, qui, de la gestion de la cité est passé à la gestion de son image. On les a laissé gérer le côté administratif, ils en ont fait un fouillis incompréhensible faisant perdre un temps énorme à tout les niveaux, de la conception à l’utilisation et au consommateur. Et ils ont pris le monopole du pouvoir, à tel point que désormais, ils ne gèrent plus le côté administratif, mais leur propre image, avec des discours, des mesures et des faits et gestes qui n’ont que pour but d’assurer la sympathique du public, au détriment de leur réelle mission qui est, rappelons le, le bien être général, et non pas le seul bien être de leur parti et de ses sympathisants.

 

A force de laisser faire les autres, après avoir gonflé les prix, voilà qu’ils nous marchent dessus. Et si on tente de passer par quelqu’un d’autre, ils crient à la contrefaçon ou à l’arnaque.

Le problème, c’est que nous avons laissé cette situation s’imposer, sans réagir. Petit à petit, ils ont verrouillé tout les niveaux, au point ou si on tente de se plaindre, il faut passer par leur système et espérer pouvoir se payer un bon avocat, parce que vous ne gagnerez pas si votre avocat n’est pas assez bon, jetant aux orties toute véritable Justice pour une justice au ras des pâquerettes, servies par des gens qui n’ont d’autre conviction que l’argent.

 

Quand on voit les marges pratiquées, on réalise l’ampleur de l’arnaque, ou le dindon de la farce, c’est forcément et toujours le consommateur. Il doit payer toutes les taxes et tout les intermédiaires, sans aucune exception. Et le pire, c’est que bien souvent, on nous fait croire que l’on nous accorde une remise exceptionnelle, alors que la marge reste très largement conséquente.

 

Nous sommes surexploités et nous trouvons ça normal. Voilà toute l’ingéniosité de ce système ! De libres, nous sommes passés 100% dépendants d’autres, et nous ne faisons plus rien sans intermédiaire. Voyez plutôt. Une panne ? Le garage, le plombier, le magasin ou n’importe quel autre intermédiaire.

Un litige ? Assurance, notaire, avocat.

Une réclamation ? Le service clients.

Un mécontentement de la politique ? Il faut aller voter pour un parti censé nous représenter.

 

Nous ne sommes plus libres de rien, et cela empire d’années en année, car la plupart de ces systèmes se centralisent peu à peu. Ainsi, il n’y a plus de proximité, juste des intermédiaires ; il n’y a plus de contact, simplement des échanges.

Et après, on s’étonne que le marché noir se porte aussi bien ? Mais il faut être conditionné à mort pour accepter l’intégralité de ce système. Et on est en train de l’imposer pour tout le monde. Union Européenne, TAFTA, migrants, salaire moyen… Nous ne contrôlons plus rien, nous dépendons de tant d’intermédiaires que nous n’essayons même plus. Il serait temps de réagir. Heureusement, certains commencent à le faire, par exemple en remettant au goût du jour la bricole, mais le mouvement semble bien lent face aux forces déjà mises en place.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


    • zygzornifle zygzornifle 30 mai 11:31

      c’est les bienfaits de la mondialisation qui force a la consommation a outrance .....


      • tashrin 30 mai 12:04

        autant de portes ouvertes défoncées dans un meme article me laisse pantois :)


        • Jean Keim Jean Keim 30 mai 13:10

          Cet article serait-il une prise de conscience ?



          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 30 mai 13:21

            Voilà une critique autrement plus importante que celle sur la loi travail.
            Effectivement, le grignotage permanent de l’autonomie des individus auquel s’ajoute l’usage immodéré du crédit et les revenus de l’assistance, sont autant de chaînes qui permettent de s’assurer du pouvoir sur les masses.
            Aujourd’hui, les jeux sont pratiquement faits et quasiment personne ne peut se dégager de ces contraintes.


            • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 30 mai 15:03

              Avec 2 dynasties parlementaires qui verrouillent l’intégralité de la démocratie qui n’en est plus une, où la voix du peuple va t’elle s’exprimer ? Et lorsqu’elle s’exprime, une fois tous les 5 ans, a t’elle le choix ? Tous les 5 ans, est ce suffisant ? etc ...
              Liberté, égalité, fraternité : on en est très loin, très, très loin ...
              Je pense toujours qu’il faut reposer des nouvelles bases si on veut aller plus loin dans une certaine reconstruction de la vie politique. Alors oui, il faudrait une 6e république, plus ouverte, plus citoyenne, plus transparente, moins accaparée par des professionnels politiciens vivant sur une autre planète au bout de 30 ans de pouvoir, etc ...
              https://www.change.org/p/pour-le-renouveau-de-la-d%C3%A9mocratie


              • doctorix doctorix 30 mai 15:45

                Un exemple concret : j’ai trois malheureux pins à abattre avant qu’ils ne tombent sur la maison.

                On ne trouve personne pour les abattre d’un coup, comme l’aurait fait n’importe quel bûcheron digne de ce nom. Il faut grimper et le couper par tronçons.
                De plus il est interdit de faire du feu, alors que je comptais en brûler les branches au milieu de mon terrain d’un hectare, ce que je fais depuis trente ans et qui ne présente aucun danger.
                Résultat : on me demande 2.000 euros, pour les couper et les réduire en copeaux.
                Si je veux vendre les futs, des bois magnifiques de 60 cm de diamètre, du pin Douglas qui a 60 ans, il n’y a pas d’acheteur, et il faut même payer aussi pour les évacuer.
                Ce monde marche sur la tête.
                On a l’impression de payer tout le temps et pour tout, comme un tonneau des danaïdes.

                • izarn 30 mai 18:48

                  @doctorix
                  Depuis 60 ans ces malheureux pins n’ont pas eu le courage de tomber sur votre maison ?
                  N’ayez crainte, ils ont l’air bien solides !
                  Quand vous serez dans la tombe ils seront toujours la !

                  J’ai des voisins de votre genre, que nous font chier pour abattre des platanes centenaires....
                  Leur maison sera ruinée et eux seront à l’état de squelette avant qu’ils ne tombent....

                  Mais ce sont les sociétés d’assurances qui racontent n’importe quoi pour augmenter leurs primes, ou ne pas rembourser.
                  Voyez ou se trouvent les escrocs, vous vous trompez d’adresse...


                • francesca2 francesca2 30 mai 18:56

                  @izarn

                  excellent commentaire. Plus 100, si je pouvais.

                • doctorix doctorix 30 mai 22:54

                  @izarn
                  Des arbres, j’en ai cinquante, et de plus belle espèce.

                  Je suis en train d’acheter un tracto-pelle pour en planter une cinquantaine d’autres. Des chênes, des cèdres, des fruitiers, comme l’avait fait mon grand-père il y a 60 ans.
                  Il se trouve que ces pins poussent à l’emplacement de l’agrandissement de ma maison destiné à loger mes petits enfants. De plus ils pourrissent mes toitures et me bouffent la lumière. En 1999, j’ai perdu 29 grands arbres, et ce n’est que par miracle qu’aucun n’est tombé sur la maison.
                  Alors votre écologie de salon et vos bons sentiments, vous pouvez vous les carrer tous les deux.

                • njama njama 31 mai 08:12

                  @doctorix

                  On ne trouve personne pour les abattre d’un coup, comme l’aurait fait n’importe quel bûcheron digne de ce nom. Il faut grimper et le couper par tronçons.

                  bien sûr les branchages amortissent la chute, on ne les coupe avant que si ça pose problème. Un bon bûcheron le fait tomber où il veut, au besoin en s’aidant d’une barre à mine et d’un tire-fort.
                  Du pin douglas, si les fûts sont bien droits et l’arbre sain, faudrait voir avec des chantiers navals construction bois, ça pourrait les intéresser ...
                  83 chantiers navals de construction bois en Bretagne (voir liste en annexe 1) ...

                  http://www.lesateliersdelenfer.fr/mesDocuments/file/inventaire%20des%20chantiers%20en%20bois/Inventaire%20des%20chantiers%20-%20copie.pdf

                  http://www.bourgoinbois.com/mat-de-beaupre-pin-douglas


                • julius 1ER 30 mai 19:56

                  il y en a qui découvrent ce qu’est le Capitalisme monopoliste Privé .....


                  enfin mieux vaut motard que jamais !!!! 

                  • JMichel (---.---.13.157) 30 mai 20:52

                    Je connais bien le milieu de l’informatique, je peux vous aider concernant votre ordinateur, et vous liberer de la prison Microsoft windows ou Apple OSX. Je vous conseille de tester un systeme d’exploitation GNU/Linux libre et open-source par le biais d’un live-cd ( pas d’installation requise pour ce test). Ce sera deja une chaine et un boulet en moins a trainer.

                    Pour commencer un peu de lecture wikipedia:GNU-Linux
                    Comprendre ce que signifie distribution GNU-Linux

                    Quelques noms de distributions : Debian, Mint, Fedora, Mageia


                    • JMichel (---.---.13.157) 30 mai 20:55

                    • cevennevive cevennevive 31 mai 07:58

                      Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.


                      Voilà ! C’était déjà prévu dans la Constitution de 1793...

                      Comment peut-on se laisser ainsi mener par le licou, comme des bêtes de somme ?

                      Ruer, protester, manifester, refuser, crier son indignation... Où alors, vivre en ermite dans son tonneau, comme Diogène.

                      Bonne journée à tous.
                       


                      • smilodon smilodon 1er juin 22:20

                        En France, si tu veux tout ce qu’il y a de meilleur, c’est con, mais faut rien « avoir » !.... Quand t’as rien, en fait t’as tout !.... Faut surtout jamais bosser !... JAMAIS !.... Faut être « malade » ou mieux « handicapé » !... Faut « souffrir » et être en mesure de le prouver !.... Dans « l’esprit », c’est mieux d’arriver d’ailleurs par « bateau », que « pondu » directement par ta mère sur « le » sol !.... En France, pour s’en sortir mieux que la moyenne, suffit juste« d’avoir l’air !....... C’est pas en »bossant« qu’on s’enrichit dans ce pays !...C’est en pleurant !...... Faut avoir l’air plus malheureux que les autres !..... C’est tout !..... Vrai ou pas ???....Ca va faire 42 ans que je bosse le 15 Juillet 2016. J’ai RIEN !... Mais c’est de ma faute !...Je pensais que pour »avoir« un »truc« fallait bosser !... Je suis un con !.. Faut juste se »plaindre«  !.....Et je savais pas !... Mon père m’avait dit qu’il fallait »bosser«  !......Mon père était un »con«  !... Mais je ne lui en veut pas !.... Il ne savais pas !... Ce serait à refaire !!.... Ce serait une autre histoire !.........Mais on ne refait pas une histoire !... Trop tard pour moi !.. Par contre, ma fille, sans vouloir offusquer personne, je l’ai »un peu«  »briffé" !....Ca ne se reproduira plus !...... On a bien compris comment ça marche !..... Trop tard pour moi....Mais longue vie à ma fille !/../....Adishatz.


                        • foufouille foufouille 1er juin 22:39

                          @smilodon
                          " C’est pas en »bossant« qu’on s’enrichit dans ce pays !...C’est en pleurant !...... Faut avoir l’air plus malheureux que les autres !..... C’est tout !"
                          le RSA, c’est pas grand chose. et pour le handicap, il faut l’être gravement. donc pas rentable.


                        • Langlemort Langlemort 29 juin 20:21

                          Racket des intermédiaires obligatoires — Cas d’école, le monopole des notaires, profession prospérant sur une rente consacrée sous Vichy, en récompense pour leur zèle à mettre en oeuvre l’aryanation économique, c’est à dire la spoliation des juifs.

                          Quasi impunité judiciaire (exemple, Xynthia), et dont classe politique est à la merci, contrepartie des services frauduleux qu’ils leur rendent (exemple, la prise illégale d’intérêt de Sarkozy dans L’île de la Jatte, pour 1 million d’euros, authentifiée par son notaire, et don quasi-irréversible). 200 000 euros en moyenne, soit 4 fois le salaire (net !) d’un avocat, soit une rente de 150 00 euros ; rapporté à 10 000 notaires titulaires d’office, ça fait 1,5 Mrd d’€, soit le budget de la lutte anti-terroriste ; racket ’légal’ nullement remis en cause par la loi Macron, contrairement à la promesse de « redonner du pouvoir d’achat aux Français ».

                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/loi-macron-le-betisier-166340
                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/macron-le-mirage-166293
                          http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/notaires-la-fin-d-un-regne-159306

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

POlivier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès