Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’économie est basée sur l’énergie

L’économie est basée sur l’énergie

Notre civilisation a connu des bons technologiques à chaque nouvelle énergie trouvée. Nous sommes ainsi passés de l'énergie des biomasses peu dense pour aller vers celle du nucléaire, plus sûre qu'on pourrait le croire.

Les énergies de la biomasse, que nous évaluons à 4 000 en production d’énergie théorique, avec l’utilisation du feu, nous ont permis de connaître un premier bon. On a connu le solaire qui permet d’une certaine manière de connaître de l’efficacité avec les moulins à vent et les fours solaires.

Ensuite nous avons trouvé des sources d’énergie plus denses comme le charbon, de valeur 8 000, à la première révolution industrielle. Puis le pétrole, de valeur 11 000, ensuite la liquéfaction du gaz, de valeur 12 5000. Le charbon, qui a pourtant permis moins d’esclavagisme, est très polluant et radioactif avec le carbone 14. Il a pour vocation à remplacer le nucléaire selon les pseudos-écologistes.

En 1942 a été découvert la fission de l’uranium, de valeur 1 000 000 0000, et a donc eu vocation à être utilisé ensuite. Cette énergie n’est pas suffisamment dense et stable comparée à la fission thorium-uranium, qui aurait pu être utilisée dès le début des réacteurs nucléaires.

Nous transformons des énergies vers d’autres énergies afin de pouvoir les utiliser. Il y a de la perte à chaque conversion. Les radiations servent aux rayons X. Le thermique est central dans l’utilisation d’énergie. Le chimique, la mécanique et le nucléaire permettent par exemple de créer de l’électrique, pas en quantités équivalentes. L’électrique est réutilisé vers d’autres énergies.

La production d’énergie et la croissance sont intimement liées. Les sources d’énergie les plus longues de durée de vie sont l’uranium avec 300 ans de durée, le charbon avec 800 ans de durée pour l’instant, et le thorium-uranium avec une durée de vie de 10 000 ans si on la mettait en place dès maintenant. Ces énergies pourront ensuite être remplacées par la fusion. La torche à fusion permettra de recycler les déchets très facilement.

Les déchets nucléaires sont en fait des actinides mineurs, par conséquent transmutables pour redevenir stables avec le projet pilote MYRRHA. L’énergie du thorium est la plus stable que l’on connaisse. Les réacteurs au thorium tels que le mini-FUJI et un vieux projet allemand peuvent être arrêtés en produisant moins de déchets voire en recyclant des déchets. L’énergie nucléaire est utilisée au tiers. Cependant les 2 tiers restants permettraient de chauffer des villes avec une perte minime. La technologie permet maintenant cela.

Le thorium-uranium permettrait de réutiliser le bombes atomiques pour produire de l’énergie avec le plutonium. Mieux il permettrait cette fois-ci d’améliorer la nature en verdissant les déserts, avec notamment la dessalinisation de l’eau de mer près des côtes et le pompage en masse au-dessus du Sahara. En effet de l’eau passe en dessous du Sahara pour aller dans la mer.

Il n’est donc en aucune manière question de baisser la production d’énergie, par ailleurs propre avec le thorium et MYRRHA. Cheminade indique dans son projet qu’actuellement la population peut encore monter à 25 milliards d’individus. Pourtant la dépopulation a commencé et les courbes démographiques fléchissent. La finance est en train de créer un génocide en revenant à des énergies moins denses et par conséquent moins utiles.

Réacteur MYRRHA

Sources

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • amipb amipb 21 avril 2013 00:14

    Allez donc parler de la sûreté du nucléaire aux japonais, vous m’en direz des nouvelles.

    Ou encore mieux, allez vivre dans les villages désertés autour de la centrale, qui continue à fuir sans que quiconque sache pourquoi, et où de gros rats court-circuitent les pompes, vos arguments seront alors plus crédibles.


    • matthius matthius 21 avril 2013 18:12

      Le thorium aurait pu être mis en place dès le début du nucléaire. En fait il a été décidé de choisir l’uranium pour créer des bombes atomiques au détriment de la sureté.


    • Laurent Deregnaucourt 21 avril 2013 09:00

      La population peut encore monter jusqu’à 25 milliards d’individus ? On arrive déjà pas à loger les chinois correctement alors..


      • matthius matthius 21 avril 2013 18:15

        Vous réfléchissez à l’envers. Beaucoup de terres sont inutilisées. Utiliser les déserts est un premier pas vers la conquête de mars. Plus tard il n’y aura pas de limite à la population de l’homme dans le système solaire.


      • epicure 21 avril 2013 20:44

        IL y a déjà beaucoup de problèmes avec 7 milliards d’habitants, alors avec 25 milliards en plus qu’est ce que cela donnerait ?

        Comment caser les 18 milliards de plus, avec quelles terres agricoles les nourrir, et en ajoutant bien sûr les teeres utiles pour l’élevage du bétail.
        Tu la trouve coment l’eau pour être bu, l’irrigation, les usages domestiques etc... ?
        Alors que déjà c’est un problème.
        Produire plus dénergie ne résoudra pas ce problème.

        Super monde avec aller soyons optimistes 1 milliards de gens vivant dans des conditions décentes, modernes, 6 milliards de pauvres, et 18 milliards de misérables dans le tiers monde. De nombreuses guerres , massacres etc... en perspectives.


      • ecolittoral ecolittoral 21 avril 2013 12:52

        L’auteur me rappelle...moi, quand j’avais 18 ans. Je savais tout, j’avais tout compris, le nucléaire était une « énergie d’avenir »...En Afrique, il suffisait de...Pour les cultures yavait ka...Pour la nature on devrait...

        Quand j’ai commencer à approfondir mes connaissances, voyager et étudier LES FAITS, je me suis vite calmer.
        L’eau des sous sols sahariens est en grande partie une eau fossile donc non renouvelable.
        Les unités de désalinisations peuvent être une solution locale mais demande beaucoup d’énergies.
        « Meunier, tu dors ton moulin va trop vite » je l’ai vu. J’ai vu aussi dans l’Atlas une meule à grain tourner sur un filet d’eau. Des cochons et du fumier pour produire chaleur, gaz pour la cuisine et finalement engrais dans les champs....et viande non toxique. Des norias pour l’irrigation et aussi pour alimenter deux ampoules et un congélateur. Et une multitudes d’autres solutions.
        Des solutions qui venaient de personnes ingénieuses et qui...ne savaient ni lire ni écrire !!!!

        Bref ! En quelques années, j’en ai pris plein la gueu...avec mes idées lumineuses.
        Je conseille à l’auteur d’attendre quelques années avant de balancer des yaka, et de se baser sur des faits, des réalisations, des catastrophes pour évaluer les capacités des uns et des autres...à vivre des ressources qu’ils sont capables d’utiliser SANS produire de catastrophe.

        La meilleure école, à mon avis, c’est la vie des autres. 
        Aujourd’hui, je suis content d’être un peu moins ignorant.


        • benedicte_gab 21 avril 2013 13:00

          A ce qui a déjà été dit, je rajoute que la désalinisation de l’eau de mer est une catastrophe sur le plan écologique, parce que c’est déjà en oeuvre ... mais ce n’est pas un souci, une fois qu’on aura détruit tout ce qui est vivant, il ne restera aux générations futures qu’à agoniser sur une terre stérile et y composer leur épitaphe.

          Quand au 25 milliards d’être humain, si c’est un scientiste comme Cheminade qui le le dit c’est forcément « vérité absolue » (lol) ... et pour vivre comment ? En clapiers verticaux comme des volailles en batterie, en bouffant de la merde, entourés de décharges et sans espace dans lequel se mouvoir (et ce n’est pas le pire scénario) ... quel avenir radieux !

          Tous les pro-nucléaires devraient faire un stage de 6 mois à Fukushima ... et on devrait leur imposer de vivre autour de leurs chères centrales et au-dessus des déchets que l’on enfouira sous le sol de leurs habitations ... puisque c’est « propre » et sans danger.

          Il faut changer de mode de vie c’est tout, d’autant plus que celui de tubes digestifs décérébrés et comateux sous perfusion, ça ne rend visiblement pas heureux et en bonne santé et ça semble méchamment détruire les neurones ! De toute façon nous y serons contraints mais si nous étions intelligents nous préparions une phase de transition pour éviter les drames et souffrances que cela engendrera ... 

          • chems eddine Chitour 21 avril 2013 18:57

             Un article qui va dans tous les sens
            Je n’ai pas compris grand chose à cet article , il part dans tous les sens. Il affirme que le charbon a réduit l’esclavage ! A-til lu Germinal ? ou les romans anglais ? qui parlent des bienfaits du charbon des Corons, des enfants mineurs à 10 ans ?
            S’agissant des unités arbitraires je crois comprendre qu’il parle de pouvoir calorifique sans naturellement donner les unités.. Dire que le GNL est plus important en terme de PCS dans quelles conditions car en règle général, les PCS sont équivalents ;
            Parler de la duré&e de vie des réserves, sans dire « au rythme de consommation actuelle » n’a aucun sens ; d’autant que tout dépend du cout de l’extraction qui fait que des ressources peuvent devenir des réserves. 
            De là à dire qu’avec le nucléaire c’est tout benef, je lui laisse la responsabilité de ces assertions qui reposent sur du vent . justement le vent, énergie disponible sans durée de vie limiée, est au mieux sous estimée au pire dénigrée par l’auteur qui s’en remet au tout nucléaire. Nous lui souhaitons de ne pas subir un Fukushima ou un Tchernobyl, la vie est stérilisée à des dizaines de km à la ronde...
            Quand à ces 25 millions d’habitants, la planète aura longtemps depuis explosé du fait justement de l’incurie de tout ceux qui poussent à la roue d’une consommation débridée d’énergie fossile ou d’énergie dont on ne mesure pas assez les dangers. Dernière information, le problème des déchets nucléaires n’est toujours pas résolu . Ce qu’on fait à la Hague c’est de vitrifier justement les déchets et les entreposer en attendant des jours meilleurs en guise de cadeau pour les générations futures comme dans le « labo de Bure »



            • Stof Stof 22 avril 2013 06:24

              La Chine se lance déjà dans les centrales au thorium.


              • Jean-Philippe 22 avril 2013 07:40

                Bonjour,

                Oui, l’activité économique est directement contrainte par notre aptitude à rendre de l’énergie utilisable.

                Pour le reste, il est clair que nous ne vivons pas sur la même planète. Car sur ma planète à moi, il est aujourd’hui largement probable qu’il ne restera plus guère qu’environ un milliard d’hommes d’ici dix ans, justement en raison du lien économie énergie.
                Et pour les religions, nucléaire ou autre, il est bien tard ...


                • Ruut Ruut 22 avril 2013 10:07

                  En quoi la géothermie est dépassée ?
                  En quoi les centrales a Hydrogènes sont inefficaces ?

                  Le Nucléaire nous en avons besoin que pour les futures Vaisseaux spatiaux de colonisation ou de Terraformation et encore uniquement comme appoint loin des soleils.

                  Le nucléaire sur terre c’est trop dangereux en cas de problème.


                  • ecolittoral ecolittoral 22 avril 2013 11:53

                    La géothermie est déjà utilisée. On peut améliorer les rendements mais cette énergie ne peut être utilisée que localement (ce qui est déjà pas mal). On ne remonte pas que de la vapeur !!!

                    L’hydrogène, c’est comme la voiture électrique....et le nucléaire. On parle d’énergie en oubliant bien vite les énergies primaires utilisées pour les produire, le stockage, le rendement, les risques...les coûts.

                    Voitures à hydrogène, voitures électriques même combat !
                    Pour produire de l’hydrogène, et de l’électricité pour batteries, il faut des centrales puissantes...Ce sont de nouveaux marchés et une raison suffisante pour maintenir en fonctionnement....nos centrales nucléaires.
                    Centrales à bout de souffle et, plus ou moins épaves.
                    Ces jours ci, l’ASN a pointé du doigt 5 centrales « à problèmes » et comptabilisé plus de milles incidents dont une centaine classés niveau 1 et quelques uns niveau 2 sur une échelle de 7 !
                    Pourtant, à l’ASN, il n’y a pas d’écolo, d’anti nucléaire, bien au contraire.
                    Notre EPR de Flamanville est aussi problématique. Le coût de construction explose et des malfaçons ont été révélées. Pour des « pro » de l’atome avec 50 ans d’expérience, c’est inquiétant !
                    La construction de centrales nucléaires en Chine se fait à la Hussarde et avec les conseils (?) de nos « pro ». Le jour du démarrage, espérons que personne ne se trouvera à proximité.

                    Pour le titre « L’économie est basée sur l’énergie » on pourrait déjà se demander comment on faisait avant ? On peut aussi aller voir ailleurs. Là ou le « progrès » n’existe pas et observer qu’une économie existe quand même !!! 
                    Comment est ce possible ? C’est assez simple. Beaucoup d’huile de coude et des neurones.
                    Pas de gigantisme, pas de miracles mais beaucoup de monde au travail. 
                    L’énergie humaine ! Une énergie primaire, elle aussi négligée.

                    •  C BARRATIER C BARRATIER 22 avril 2013 13:00

                      Tout est dans l’énergie ! Pas seulement l’économie, la vie, l’univers...c’est inépuisable
                      .
                      En table des news :


                      Sens de la vie, sens de l’univers

                       

                       http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=59

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès