Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Electricité vecteur d’écologie ?

L’Electricité vecteur d’écologie ?

Revu à la hausse au mois de juillet 2012, le bonus de 7 000 euros accordé pour l’achat d’un véhicule électrique sera maintenu en 2013. C’est l’annonce qui a été faite par Arnaud Montebourg, Delphine Batho et Frédéric Cuvillier à l’occasion du lancement de la mission Hirtzman. Cette mission s’inscrit dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile annoncé le 25 juillet 2012 par Arnaud Montebourg.Peinte en vert la voiture électrique roule au secours de l’industrie automobile française !

JPEG - 53.4 ko
RENAULT ZOE
Consommation : 10,5 kWh/100 km

La véritable solution écologique, serait de réduire drastiquement tous les déplacements motorisés ou, à la rigueur, d’utiliser systématiquement les transports en commun tels que le tram, solution utopique tant l’ « auto » mobile personnelle s’assimile à l’autonomie comme composante essentielle de notre liberté individuelle.

La voiture électrique peut paraitre alors comme une bonne solution pour limiter l’empreinte écologique de cette liberté, dès lors que la production d’énergie électrique consommée par ce véhicule serait produite avec le minimum de gaz polluants.

Chacun sait que l’électricité n’est pas une énergie « primaire » mais qu’elle est « fabriquée » à partir d’autres énergies, fossiles ou non. Toutes ces sources n’ont pas le même impact écologique et doivent être distinguées en fonction de leurs qualités ou de leurs nuisances environnementales. Tout raisonnement purement quantitatif, confondant l’ensemble des énergies sans tenir compte de leurs caractéristiques, serait « mélanger des torchons et des serviettes » et ne serait pas très scientifique.

Nous avons la chance en France, grâce à une politique suivie constamment par tous les gouvernements depuis des décennies, d’avoir une électricité très décarbonée, puisque 90% de la production électrique est d’origine nucléaire et hydraulique et que la production solaire et éolienne devrait largement augmenter à terme.

Cela permet à la France, d’être parmi les tout premiers pays industriels les moins émetteurs de CO2 par tête d’habitant avec 5,6 tonnes de CO2/an alors que le Danemark ou l’Allemagne, souvent cités en exemple, sont respectivement à 5,9 tonnes/an et 9,1 tonnes/an en 2011 (cf http://www.statistiques-mondiales.com mai2012).

L’augmentation prévisible de la consommation électrique qui résulterait de la multiplication des véhicules électriques (l’équivalent d’une tranche nucléaire pour 600.000 véhicules) permettrait de s’abstraire de notre dépendance aux hydrocarbures, s’inscrirait dans une politique d’indépendance énergétique, et contribuerait à réduire les émissions de CO2 ; à condition que notre parc de production électrique reste aussi vert qu’il l’est à présent et que les batteries de ces véhicules soient rechargées pendant les heures où cette énergie verte est disponible.

On peut s’étonner alors que ces critères environnementaux et économiques ne s’appliquent pas, de la même façon, en matière de bâtiment et qu’une politique de Gribouille conduit aujourd’hui à des résultats inverses à ceux qui seraient souhaitables.

Le diable est dans les détails et le grand espoir écologique du Grenelle souffre d’un jeu politique domestique et international qui manque de clarté ou de cohérence !

La Loi Grenelle et la Réglementation thermique (RT2012) qui en découle édictent une exigence de sobriété pour les constructions neuves : elles imposent une limitation de la consommation énergétique en fonction de la surface du logement à 50 kWh/m²/an pour le gaz et le fuel mais à 19,3 kWh/m²/an pour l’électricité.

Cela conduit à disqualifier l’option électrique dans les logements neufs en augmentant l’investissement nécessaire pour sur isoler et laisse par contrecoup pour seul choix économique la solution gaz, cinq fois plus émettrice de CO2.

Si l’on ne peut contester la nécessité de mieux isoler nos bâtiments afin d’éviter le gaspillage énergétique, on peut s’étonner que cette exigence d’isolation ne s’impose pas de façon identique à toutes les constructions.

Si l’on ne peut contester non plus l’intérêt de développer les énergies renouvelables, on peut s’étonner qu’un handicap imposé à notre seule énergie nationale, sans exigence d’émission de CO2 aboutisse à accroitre notre dépendance énergétique, sans réel bienfait écologique.

Cette Réglementation thermique applicable au 1er janvier 2013 a en effet été anticipée par de nombreux constructeurs et promoteurs avec pour résultat de faire basculer la quasi-totalité des nouveaux programmes de construction en gaz.

Le CGDD (commissariat général au développement durable) constate lui-même que la consommation de gaz naturel corrigée des variations climatiques a augmenté en 2011 de 2,4% dans le résidentiel et de 2,2% dans le tertiaire et ajoute sans rire « l’inflexion de 2011 reste à confirmer mais pourrait s’expliquer par la RT2012 qui privilégie le chauffage au gaz … au détriment des logements chauffés à l’électricité » (sic) !!!

Constat étonnant lorsqu’on sait que le déficit de notre balance commerciale en matière de gaz a bondi de 9,7 milliards d’€uros en 2010 à 12 milliards d’€uros en 2011. Peut-être 14 milliards en 2012.

Combien de temps nos gouvernants pourront-ils tenir un double discours en encourageant d’une part le développement du chauffage au gaz et en essayant d’autre part de s’opposer vainement aux demandes d’augmentation répétées de GDF-SUEZ ?

Cette situation schizophrénique, illogique sur le plan économique et écologique est politiquement dangereuse à court terme : je ne peux raisonnablement penser que nos dirigeants soient incompétents ou qu’ils aient des intérêts inavouables pour privilégier une énergie étrangère au détriment de l’intérêt national.

Alors où est le truc ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 18 octobre 2012 12:49

    Montebourg vient de lâcher 50 millions d’euros pour équiper les rues et les parkings de prise pour véhicules électriques.

    On va à nouveau privilégier une usine à gaz , on va faire et refaire des tranchées pour la version la plus conne des véhicules électriques.

    Car il existe un système très simple, en 2 mn vous changer votre batterie pour une neuve, dans des stations de service (comme on le fait pour les bouteilles de gaz butane).

    Voir démonstration du remplacement des batterie d’un véhicule électrique

    L’autonomie n’a jamais été un problème, ca été un écran de fumée pour retarder le plus possible la sortie des véhicules électriques.


    • Romain Desbois 18 octobre 2012 12:56

      En parallèle il faut développer l’offre des véhicules en libre location (style autolib’)

      L’association Caisse Commune qui a initié cela il y a dix ans , a calculé avec le recul qu’une autolib remplace l’usage de 14 voitures !!!!

      C’est autant d’espace libéré par le stationnement ventouse (une voiture roule en moyenne moins de deux heures pas jour, le plus clair du temps elle stationne)


      • Croa Croa 18 octobre 2012 22:48

        FAUX ! Ce calcul repose sur un sophisme.

        Les gens achètent une automobile pour assoir un statut social. Après évidemment ils s’en servent d’autant plus qu’elle est récente et qu’elle a coûté cher. Ils n’utiliseront évidement pas d’autolib et leur voiture ne restera pas au garage ! Bref l’autolib n’intéresse que ceux qui ne peuvent pas avoir de voiture, les parisiens sans garage par exemple et cette solution rajoute en volume net des véhicules en plus dans la circulation.


      • Croa Croa 18 octobre 2012 23:49

        «  le plus clair du temps elle stationne »

        ENCORE HEUREUX !

        C’est un problème qui a son bon coté : beaucoup de vrais citadins renoncent à l’automobile. Ceux qui en ont les moyens ont un garage : L’auto ne s’y abîme pas !

        Les vrais citadins vont en effet aimer l’autolib  : Grâce à elle il peuvent être aussi cons que les autres !

        (Par « vrai citadin » j’entends habitant de grande villes, du centre ou du quartier mais pas banlieusard.) 


      • Romain Desbois 20 octobre 2012 08:38

        Croa

        Vous affirmez que ce calcul est faux . Allez le dire à Caisse Commune , puisque c’est eux qui l’ont constaté après dix ans de pratique.

        C’est un peu plus fiable que votre avis pompeux.


      • foufouille foufouille 18 octobre 2012 13:06

        vu le prix de la bagnole, c’est pas pour tout le monde
        et tres petite la voiture


        • Romain Desbois 18 octobre 2012 13:47

          justement avec les 50 millions et bientôt les 100 millions engouffrés dans l’installation de prises de recharge, on pouvait faire baisser les prix des véhicules.

          Puis ca va baisser tout seul si elles se vendent.

          Mais bon je préfère les hybrides.


        • foufouille foufouille 18 octobre 2012 14:19

          le probleme est le meme que pour celles a essence
          l’acheteur doit revendre son ancienne voiture
          ca bloque au niveau de ceux qui ne changes pas de voitures souvent car trop cher
          vu le prix des subventions, ca aurait ete plus simple et efficace de remplacer les vieilles bagnoles des pauvres


        • Romain Desbois 20 octobre 2012 08:41

          foufouille

          y a rien qui te va ?

          La vraie liberté est la liberté de choix. Chacun fait ce qu’il veut ensuite ou se qu’il peut.


        • jeanpaul01fr 18 octobre 2012 13:17

          Le « petit » problème, c’est que dans 20 à 25 ans, les matières premières naturelles servant à fabriquer les batteries seront épuisées.....


          • Romain Desbois 18 octobre 2012 13:47

            lesquelles ?


          • Punkonfou Punkonfou 18 octobre 2012 18:24

            et romain vous connaissez la voiture à air comprimé avec le compresseur d’air intégré à la voiture en auto-alimentation constante ou le compresseur d’air chez soi relié à un panneau solaire...la voiture peut fournir de l’électricité en mode inverse hors conduite...là y a progrès finit le nucléaire chacun sa voiture et/ou sa centrale électrique roulante...elles existent depuis 1999 et aurait pu être fabriqué en série en 2007 mais vu qu’il n’y avait aucun appui politique et aucun contrat avec l’industrie française c’est Tata motor qui récupère (MDI MOTOR)....et nous va continuer à rouler au gas-oil cancérigène...oups...pardon y a des hybrides...sans commentaires...ou alors y a la voiture électrique regardé un peu la voiture électrique depuis quand on aurait dû roulé avec..(qui a tué la voiture électrique ?)..tout ça c’est la poudre au yeux comme l’iphone 5, DUFRIC DU FRIC DU FRIC !!! mais seulement pour les même vous savez ceux qui en ont déjà trop mais qui en veulent toujours plus....


          • Croa Croa 18 octobre 2012 22:53

            Les matériaux actifs en question sont 100% recyclables. Le problème c’est l’extension du parc et les coûteux procédés mis en oeuvre.


          • Romain Desbois 20 octobre 2012 08:44

            punkonfou

            Oui je connais Guy Nègre depuis 20 ans , je l’ai découvert dans la revue S !lence . (toujours en avance sur son temps cette revue)


          • al.terre.natif 18 octobre 2012 13:43

            « s’inscrirait dans une politique d’indépendance énergétique, et contribuerait à réduire les émissions de CO2 ; à condition que notre parc de production électrique reste aussi vert qu’il l’est à présent et que les batteries de ces véhicules soient rechargées pendant les heures où cette énergie verte est disponible. »

            Pardon, mais vous considérez que le nucléaire est « vert » ?

            Il n’y a pas que le CO2 dans la vie, il y a aussi les risques liés au centrales qui fuient, à l’augmentation de la température dans les rivières, aux accidents imprévisibles ...

            D’autre part, pour faire du nucléaire il faut de l’uranium, que nous n’avons pas dans notre sous sol ! Donc en terme de dépendance énergétique, il s’agit en fait de déplacer le problème !

            Enfin, le recyclage des batteries usagées n’est pas spécialement ce qui est le plus « vert » ..

            alors enfumage électrique ?


            • Romain Desbois 18 octobre 2012 13:49

              1- le nucléaire ne fabrique pas d’électricité !
              2- le co2 est ni toxique ni polluant.


            • Croa Croa 18 octobre 2012 23:01

              Tu pinaille Romain smiley

              Les réacteurs nucléaires ne font que de la chaleur et des déchets, certes... Chaleur transformée en vapeur puis en électricité.

              Le CO2 n’est pas sale, certes...  c’est juste le principal gaz à effet de serre ! smiley


            • Aldous Aldous 19 octobre 2012 10:05

              La question n’est pas de savoir combien de CO² est rejeté dans l’atmosphère, mais de savoir quel est son cycle .

              Le CO² provenant de ressources fossiles augmente la quantité de CO² dans l’atmosphère alors que le CO² provenant de la combustion, par exemple de bois, peut être équilibré en étant absorbé par autant d’arbres nouvellement plantés.

              Cet article est biaisé et fait comme si

              1) il n’y avait pas un problème insoluble pour éliminer les déchets nucléaires.
              2) un problème insoluble pour se débarrasser des centrales vieillissantes
              3) un risque environnemental majeur spécifique à la technologie nucléaire
              4) l’uranium poussait sur les arbres.

              Le nucléaire est condamné pour la même raison que le pétrole : ce n’est pas un cycle.

              On extrait de l’Uranium et du Plutonium des entrailles de la terre et on l’introduit dans notre environnement. Sauf que c’est encore pire que le CO² car le CO², la nature sait qui en faire : des plantes.


            • Romain Desbois 19 octobre 2012 20:54

              non le CO2 n’est pas leprincipal gaz à effet de serre. Le méthane est beaucoup plus grave.

              Mais surtout c’est que justifier le nucléaire par l’economie de co2 est une fumisterie. Les mêmes qui ne croyaient pas au réchauffement.

              Le co2 est très facile à absorber , nous savons qui en consomme.


            • robin 18 octobre 2012 14:14

              La voiture électrique la plus modeste reste au moins 10 000 euros plus chère que les thermiques avec pour certaines d’entre elles l’obligation de louer une batterie, ce qui du côut n’a plus aucun intérêt hormis purement intellectuel par rapport aux thermiques puisque ce qu’on gagne en coût modeste d’électricité est perdu en location de batteries.

              Quand les concepteurs vont ils enfin se mettre au stockage par volant d’inertie comme le prévoit la société RICARDO ?


              • Romain Desbois 18 octobre 2012 18:09

                A Shangaï tous les taxis sont électriques et coûtent moins de 10 000 euros pièce.....


              • foufouille foufouille 18 octobre 2012 20:26

                sauf que le smic est de 140 a 185€
                ca fait donc une fortune 10k€


              • Romain Desbois 18 octobre 2012 21:12

                FOUFOUILLE

                Donc si elle coute ce prix là bas, elle peuvent coûter aussi cher içi !!!!!


              • foufouille foufouille 18 octobre 2012 23:25

                @romain
                non bien plus cher
                douane
                homologation
                tva
                marge de l’importateur

                ex avec le scooter electrique a 250 qui finit a 1500


              • foufouille foufouille 18 octobre 2012 23:25

                tu as aussi la logan : 3K€ en roumanie


              • Romain Desbois 20 octobre 2012 08:45

                foufouille

                Mais on fait exprès de ne pas les vendre en France et on surpaie les modèles français avec tous ces gadgets en séries.


              • Robert GIL ROBERT GIL 18 octobre 2012 15:11

                et le famaux moteur Pantone, tous le monde a laissé tonber ?

                http://2ccr.unblog.fr/2012/09/23/moteur-pantone-ou-moteur-fantome/


                • Romain Desbois 18 octobre 2012 18:10

                  Avec le moteur Pantone , on réinvente l’eau chaude.....

                  Au sens propre comme au figuré , car en fait c’est la vapeur d’eau que l’on utilise dans ce moteur à combustion.


                • Croa Croa 18 octobre 2012 23:30

                  Le moteur Pantone n’en est pas un ; Il s’agit juste d’un dispositif améliorant le rendement des moteurs normaux par récupération de pertes à l’échappement tout en réduisant les nuisances. C’est un truc de bricoleurs pas mal mais qui ne saurait résoudre le problème de fond.

                  Les constructeurs automobiles préfèrent les turbo pour le rendement et les filtres à particules pour réduire les nuisance = Même résultats  ! (Sauf que la solution fabricants améliore plutôt les performances alors que la solution bricoleurs améliore plutôt la consommation.)


                • joletaxi 18 octobre 2012 16:55

                  ça s’en va et ça revient....

                  A croire que la mouvance s’est enfermée dans une trajectoire, le nez dans le guidon, ignorant tous les signaux d’alerte,pour nous ruiner définitivement .

                  Pour information mais je sais que cela n’a aucun effet sur la secte, autiste à toute info qui viendrait troubler leur beau consensus sur le sujet, le MET, illustre officine du célèbre Jones, le héros des climategate,grand tortionnaire s’il en est des relevés de t°,pour leur faire avouer un réchauffement,vient de publier très officiellement une courbe des t° qui officialise ce que les gens un peu informés savaient depuis belle lurette, qu’il n’y a plus de réchauffement depuis 16 ans, un léger refroidissement ces 3 dernières années,et cela en dépit d’un taux de CO2 dramatiquement en hausse avec ou sans Kyoto d’ailleurs.

                  http://wattsupwiththat.com/2012/10/15/the-met-office-responds-to-global-warming-stopped-16-years-ago/
                  Toute personne qui a 2 neurones connectées devant cet évidence, proposerait sans aucun doute de tempérer les ardeurs à lutter contre le CO2,pas la mouvance, on sait que finalement cela ne les intéresse pas vraiment
                  http://notrickszone.com/2012/10/09/eu-official-uk-suffering-media-backlash-media-overkill-over-climate-change-issue/

                  The issue seems more as an opportunity to do social experiments – such as mass mobilization, steps towards a truly global governance – than dealing with efficiently limiting climate change and protecting society against ‘non-mitigatable’ climate change.”

                  Ceci pour dire que vos préoccupations CO2 ,on s’en tape.

                  Concernant maintenant la voiture électrique, encore une grande nouveauté promue par la mouvance(Mme Tatcher avait en son temps déjà réuni une équipe de scientifiques pour tenter de mettre au point une petite voiture citadine),il y aurait un moyen bien simple de savoir si cette solution est viable : laisser faire le marché.Or on constate que en dépit de sommes gargantuesques en subventions, la voiture électrique est un flop total,

                  http://climaterealists.com/index.php?id=10409

                  Comme il n’y a aucune raison de croire que ce qui se passe aux USA ne se passera pas ici, on peut déjà s’apprêter à un beau feu d’artifice de bon argent public qui va partir en fumée.

                  Aux USA , le sauvetage de GM avait parmi les conditions, de mettre sur le marché une voiture hybride, ce qui a donné la Volt, très réussie sur le plan technique, mais un flop commercial total.
                  Ainsi, à chaque exemplaire vendu, du fait des subventions, le contribuable y est de 170.000 $, ,pas à dire, des flèches nos petits hommes verts.

                  Concernant maintenant le chauffage des maisons, et l’isolation(une nouveauté encore que l’on découvre grâce aux petits hommes verts,) voilà ce qui résulte d’une étude sur les normes des habitations basse énergie en Allemagne,pays ou le vert s’est substitué au brun, quand il s’agit de régenter une population

                  http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/09613218.2012.690952

                  ainsi donc, les nouvelles constructions consommeraient 30 % de plus que prévu, et les batiments anciens, 30 % de moins que ce qui était estimé par les modèles,chose que les gens de terrain savaient depuis ... 40 ans.

                  On a un déficit abyssal dont les effets néfastes commencent à se répercuter sur la population,un prix de l’énergie qui explose, et on continue à écouter ces hurluberlus,experts autoproclamés en tout, et qui se sont trompés sur tout depuis des décennies.

                  il y a un article sur les agros carburant(on en finirait pas de citer toutes les merveilleuses trouvailles de la mouvance pour nous faire claquer du pognon pour rien),et un commentaire de bon sens

                  http://www.lalibre.be/societe/planete/article/772261/un-pas-en-arriere-sur-les-carburants-verts.html

                  • lomdespy - Belgique

                  • 18.10.12 | 11h28
                  Les écologistes feraient bien de cesser de perturber le cours normal des choses... Dans notre monde désormais totalement financier, les choses s’orientent naturellement vers le moindre coût et il se fait que de cette façon c’est également vers une utilisation de plus en plus rationnelle des ressources qu’on s’oriente globalement. Pourquoi ? Simplement parce que consommer moins permet de payer moins...

                  D’ici que cette opinion on ne peut plus sensée trouve un écho chez les petits hommes verts, c’est pas demain la veille


                  • Romain Desbois 18 octobre 2012 18:16

                    La « mouvance » est contre les agro carburants !!!!!

                    lire : Qui veut tuer les agrocarburants ?


                  • yvesduc 18 octobre 2012 20:15

                    L’auteur semble avoir la même position que Jean-Marc Jancovici, c’est-à-dire être favorable au nucléaire afin de nous décarboner. Le nucléaire pose malheureusement bien d’autres problèmes, à commencer par celui des déchets. Voir à ce sujet le documentaire d’Arte, « Déchets, le cauchemar du nucléaire ». Entre les inconvénients du réchauffement climatique et ceux du nucléaire, on peine à choisir…


                    • Romain Desbois 18 octobre 2012 21:09

                      yvesduc

                      Et voir également l’excellent « pièce à conviction »  sur le sujet


                    • Croa Croa 18 octobre 2012 23:18

                      La bagnole électrique ou hybride (nous devrions dire bâtarde) servent effectivement le marché automobile, pas l’écologie !

                      Tout ça c’est de la récupération de bonnes intentions au profit du commerce smiley

                      Il n’y a qu’une chose à faire : rouler moins (inutile de changer de bagnole pour ça) et calmement puisqu’il faut bien faire les courses (pas d’épicier arabe en banlieue !)

                      En plus,

                      Les véhicules électriques supposent justement un usage intense à cause du coût de la location des batteries (assez exorbitant) mais pas trop à cause de la faible autonomie de ces mêmes batteries.... Bref il faut être gros rouleur local : C’est donc un marché de niche et ce n’est pas ça qui sauvera la planète ! smiley


                      • foufouille foufouille 18 octobre 2012 23:27

                        « Il n’y a qu’une chose à faire : rouler moins »

                        et crever les vieux, malades, etc


                        • Xavxav 19 octobre 2012 09:26

                          Lors d’une conférence à Rennes le 30 septembre, Jeremy Rifkin a prévu une nouvelle manière de produire l’énergie. 


                          Elle ne serait plus produite par de grand des centrales électrique mais par des bâtiments à énergie positive fonctionnant à l’énergie renouvelable. L’énergie superflue produite serait stockée dans des piles à hydrogènes qui seraient ensuite consommées lors que les sources d’énergies seraient moins importantes (manque de soleil, de vent...). Cette hydrogène servirait aussi à alimenter les véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Les compagnie d’électricité ne seraient plus que des intermédiaires en les producteurs et les consommateurs. 

                          L’ensemble de ses prévisions sont dans son dernier livre : La troisième révolution industrielle. Je ne l’ai pas encore lu, mais je ne manquerai pas d’en parler une fois que je l’aurai terminé.

                          • joletaxi 19 octobre 2012 11:10

                            c ’est un livre de coloriage ?
                            ou bien encore un plaidoyer pour la fumette ?


                          • fcpgismo fcpgismo 19 octobre 2012 10:16

                            La solution la plus profitable en matière de chauffage urbain est la géothermie bien mal utilisé actuellement. L’ automobile individuelle est un fantastique moyen d’ évasion, mais le plus mauvais moyen de transport dans la cité. ( utilisateur de vélo,moto, auto,ULM )La bagnole détruit les rapports sociaux et transforme une bonne mère de famille en monstre sanguinaire.


                            • joletaxi 19 octobre 2012 11:13

                              des études très documentées, aux USA, là où le marché fait émerger les solutions les plus rentables en matière de return ,la voiture individuelle reste ,après l’avion, le moyen le plus économique de transport.

                              Si je n’ai guère d’appréhension à prendre ma voiture, par contre, le soir, il y a des lignes de métro et de RER que je n’oserais pas emprunter


                            • Fourmi Agile Evrard 19 octobre 2012 11:26

                              De toutes façons, avec les gigantesques réserves de gaz de schiste que les Usa vont exploiter, cela diminuera énormément la demande en pétrole...dont le prix va diminuer, donc le prix des carburants aussi.
                              Alors la voiture électrique ne sera plus du tout compétitive !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès