Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Empire de l’opportunisme

L’Empire de l’opportunisme

La Chine a fait main basse sur 90% des métaux rares extraits sur son territoire et sur les pays - Asiatiques et Africains - situés dans sa zone d’influence et qui sont indispensables à la fabrication des produits finis de haute technologie. Elle rafle ainsi sur les marchés des matières premières - quand elle n’interdit pas ou ne réglemente pas de manière très stricte toute exportation de ces métaux - qui constituent des composants cruciaux des pots catalytiques, automobiles hybrides, supra conducteurs et autres armements de pointe et de précision...exerçant ainsi un contrôle quasi exclusif sur des ressources vitales en matière d’innovation technologique et de sécurité !

 La Chine n’est pourtant pas que motivée par des considérations géopolitiques ou de domination internationale : En réalité, les autorités chinoises ont trouvé une solution idéale et extrêmement opportune de recycler leurs gigantesques stocks en direction de ces métaux dont le commerce international est (toujours) exprimé en un dollar Américain dont la valeur ne cesse de décliner.

Qu’en est-il par ailleurs de cette économie chinoise dominée de multiples bulles - du crédit, de son immobilier commercial et résidentiel - et attendue au tournant d’une crise caractérisée entre autres par un effondrement des flux commerciaux ? La frilosité du consommateur US et le ralentissement de l’économie globale ont-ils sérieusement mis en péril le secteur phare des exportations chinoises et le positionnement même de ce pays quasiment entièrement centré sur ce secteur a-t-il été menacé internationalement ?

En réalité, la masse des exportations chinoises ayant augmenté par rapport à ses concurrents directs comme l’Allemagne ou le Japon, la Chine prétendra cette année au titre de premier exportateur mondial devant l’Allemagne. En fait, la modification du comportement des consommateurs induite par la crise et par la récession a ouvert un immense boulevard dans lequel se sont engouffrés des industries chinoises ayant promptement réagi en réduisant salaires et coûts de production. La flexibilité légendaire de la main d’oeuvre chinoise a ainsi permis des ajustements incroyablement rapides dans un contexte de crise où la qualité des produits a également été revue en baisse par des consommateurs sinistrés et moins exigeants.

La Chine, qui s’attribue dès lors une part plus importante d’un secteur commercial international en pleine tourmente, conserve donc ses positions traditionnelles mais gagne également du terrain en direction de nouveaux marchés, figeant ainsi une domination qui lui permettra de toucher un Jack Pot à répétition en cas de reprise mondiale ! Ce pays qui conquiert des parts de marché dans la conjoncture actuelle n’est-il pas fascinant ? C’est d’abord bien-sûr face aux Etats-Unis - dont elle devient le premier fournisseur devant le Canada ainsi supplanté - que la Chine progresse.

L’illustration de ses exportations de textiles est au demeurant significative : Ses ventes en ce domaine, en baisse de 22% d’année en année, ont néanmoins décéléré à une cadence mois dramatique que les exportations dans le même secteur de l’Allemagne en baisse de 34% ou du Japon en baisse de 37%...( source : Global Trade Information Services ). L’industrie automobile, des équipements lourds et du luxe Européenne souffre-t-elle ? Les exportations des autres nations en voie de développement s’effondrent-elles ? ( Les ventes non pétrolières Séoudiennes en direction des Etats-Unis par exemple enregistrant ainsi un - 65% ! ).

Après avoir autorisé une légère appréciation de sa monnaie vis-à-vis du billet vert en 2005, la Chine se montre aujourd’hui très sourcilleuse de cette indexation de son Renmimbi vis-à-vis du dollar Américain : Et pour cause, la baisse progressive de la devise US par rapport à d’autres devises ( dont l’Euro ) contribue jour après jours à améliorer la compétitivité de ses exportations.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 octobre 2009 17:22

    Bien d’accord. Vous, comme moi et bien d’autres, annonçons depuis des mois cette issue favorable pour la Chine de cette crise qui touche le symbolique... alors que la Chine, tout en gardant les dollars américains pour donner le change ( dans tous les sens) , conquiert le RÉEL.


    Prochaine étape de la sinisation, à mon avis : un blitz conceptuel sur les modes de gouvernances comparées... qui donnera bientôt des dividendes.




    Pierre JC Allard

    • Daniel Roux Daniel Roux 14 octobre 2009 17:33

      Pour résumer, la Chine achète des matières premières avec son stock de dollars avant que la valeur de ces derniers ne s’effondre.

      Elle conforte sa position de première usine du monde en renforçant sa compétitivité en sous évaluant sa monnaie.

      « Ils nous vendront la corde qui les pendra » disait Teng Hsiao Ping, parlant des occidentaux et paraphrasant Lénine.

       Il savaient bien que la cupidité des riches actionnaires des multinationales est sans limite et que ces gens là ne se sentent absolument pas liés par leurs obligations morales et sociales à l’égard des peuples qu’ils spolient.

      Il ne reste qu’à attendre le moment où le développement de son marché intérieur en fera la première puissance économique mondiale. Pourvu qu’ils oublient les humiliations qu’ils ont dû supporter pendant le 19 et le 20ème siècle de la part des colonialistes occidentaux.

      Des empires s’effondrent et d’autres renaissent, il en est ainsi depuis l’aube de l’humanité.


      • Marco Marco 15 octobre 2009 13:53

        "Pourvu qu’ils oublient les humiliations qu’ils ont dû supporter pendant le 19 et le 20ème siècle de la part des colonialistes occidentaux."

        Pourquoi pourvu ?? C’est totalement stupide et stérile un tel ethnomasochisme.

        D’ailleurs je pense que les Chinois ont plus de rancœur contre les Japonais qui les ont vraiment colonisé et humilié que contre les Occidentaux.

        Et je ne crois pas que là bas on puisse trouver des Japonais pour dire « pourvu qu’ils n’oublient pas les humiliations nippones ».

        Il y a vraiment qu’en occident et particulièrement en France pour trouver ce genre de propos masochiste qui révèle ni plus ni moins que d’une psychopathologie collective provoquant la haine de soi, la haine de son propre peuple.


      • Daniel Roux Daniel Roux 15 octobre 2009 20:32

        Parfois je me demande si j’ai les yeux en face des trous. Vous me feriez douté.

        J’ai beau relire le passage sur la sellette : « Pourvu qu’ils oublient les humiliations... » et je ne vois pas l’horrible négation que vous semblez me reprocher et qui ferait de moi un malade atteint de maso-machinchosite.

        Excusez moi de vous importunez avec cette question mais pourriez vous être plus clair en l’occurrence ?


      • Marco Marco 15 octobre 2009 23:48

        Il n’y avait pas de négation explicite mais ce qui m’a fait réagir c’est surtout le terme « colonialistes occidentaux ». Pourquoi ne pas avoir citer par exemple le Japon, eux aussi ont été des colonialistes et ils ont bien plus humilié les Chinois que n’ont fait les « Occidentaux ».

        Pourquoi toujours prendre les Occidentaux comme les seuls colonialistes de ce monde ? Aurions-nous plus que d’autres une dette à payer ? Devrions nous nous excuser, nous repentir plus que d’autres ?


      • fhefhe fhefhe 15 octobre 2009 06:57

        Le Soleil depuis la nuit des temps ....c’est toujours levé à l’Est. !!!!

        Ils ont inventé la poudre pour« festoyer »sous les feux d’artifice...
        A l’Ouest elle a été utilisée pour « Guerroyer »

        Ils ont inventé l’imprimerie (Gutenberg...l’a mécanisée )
        Le petit livre « Rouge » est leur best seller...
        En occident c’est la « Bible »....

        La Chine + L’Inde ( à ne pas oublier...surtout dans le secteur des services informatiques) représentent près de 30% de la population mondiale....ont un potentiel de développement sur leur territoire , beaucoup , plus important que les Pays Occidentaux.... !!!

        Noél approche....et le Père Noél aura fait le plein dans les usines , ou des enfants travaillent minimum 8 heures par jour.

        Une « Nouille bien cuite » s’attrape plus facilement avec deux baguettes de bambous , qu’avec un couteau et une fourchette....( Dicton personnel )


        • DESPERADO 15 octobre 2009 12:52

          Il est clair que la Chine a les mêmes prétentions que des puissance comme les usa ou l’Europe.
          Va falloir nous y faire, et l’autocritique de ces derniers, devraient préceder la xcrtitique faites auc chinois.


          • Marco Marco 15 octobre 2009 13:51

            "Pourvu qu’ils oublient les humiliations qu’ils ont dû supporter pendant le 19 et le 20ème siècle de la part des colonialistes occidentaux.« 

            Pourquoi pourvu ?? C’est totalement stupide et stérile un tel ethnomasochisme.

            D’ailleurs je pense que les Chinois ont plus de rancœur contre les Japonais qui les ont vraiment colonisé et humilié que contre les Occidentaux.

            Et je ne crois pas que là bas on puisse trouver des Japonais pour dire »pourvu qu’ils n’oublient pas les humiliations nippones".

            Il y a vraiment qu’en occident et particulièrement en France pour trouver ce genre de propos masochiste qui révèle ni plus ni moins que d’une psychopathologie collective provoquant la haine de soi, la haine de son propre peuple.


            • lechoux 15 octobre 2009 17:24

              Il y a une éventualité dont vous ne parlez pas, et je la crois plausible, c’est que, rapidement, le peule chinois ait les mêmes exigences que les autres peuples, c’est à dire d’accéder à la démocratie. Cela pourrait déstabiliser tout plan, bien ficelé, du gouvernement chinois et déstabiliser leur économie. Cela pourrait être une chance pour nous, qui se traduirait par une reprise violente de notre économie avec des pans entiers de l’économie à reconquérir. Bien sûr, d’un point de vue humaniste, une guerre civile chez autrui n’est pas souhaitable ; cela n’est qu’une hypothèse stratégiste. D’un point de vue économique, sujet qui nous intéresse, c’est bien une guerre qu’ils nous livrent, et sans scrupule pour notre peuple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès