Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’énergie en France

L’énergie en France

A l’heure où le prix du baril de pétrole flambe et où la France s’inquiète sur l’avenir énergétique du pays, il est bon de se poser les bonnes questions et de faire des constats sur les énergies actuelles.

Selon le rapport 2005 sur l’énergie en France du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, la part annuelle du budget de l’Etat consacrée à l’énergie est de 2,5 % du PIB ( produit intérieur brut ).
Si on prend le PIB de la France en 2005, on trouve 2118 milliards de dollars en 2005 ( source Wikipédia).
On obtient donc, par une simple conversion :

Part du budget de l’Etat pour l’énergie : 52,95 milliards de dollars par an.

Au cours actuel du dollar, on a donc 41,31 milliards d’euros qui sont annuellement consacrés aux dépenses énergétiques.

Pourtant, d’autres solutions existent :

L’éolien :
Investissements : 1000 euros par kilowatt, soit 3 000 000 euros pour les éoliennes de nouvelle génération, frais d’installation compris.
Coût annuel d’entretien d’une éolienne : 1 % du prix initial
Durée de vie : 20 ans
On a donc un coût d’exploitation par an sur 20 ans de : 180 000 euros par éolienne et par an.
Ces éoliennes produisent 3 000 kW et peuvent faire vivre entre 1500 et 2000 familles, en fonction du vent.
En France, il y a 65 millions d’habitants, soit environ 20 millions de foyers.
Il faudrait donc 11 500 éoliennes pour faire vivre tous les Français grâce à l’énergie éolienne.
Cela représenterait 2 milliards d’euros par an pour la consommation d’énergie des Français.

Bien sûr, il n’y a pas toujours de vent, alors il faudrait coupler cette énergie avec une autre source.

Le solaire :
Actuellement, le panneau en lui-même, l’ondulateur et la pose coûtent 7 euros du WattCrête.
Il faut 8 à 10 m2 pour obtenir un kiloWattCrête
un panneau solaire offre 1000 kWh/m2/an.
On a : un panneau de 9 m2 qui coûte 7000 euros et qui offre 1000 Wc
C’est donc 9000 kWh/an pour 7000 euros
Coût annuel d’entretien : aucun
Durée de vie : 30 ans
On a donc un coût de 78 euros par foyer pendant 30 ans pour avoir une consommation énergétique entièrement solaire.
Il faudrait donc 60 millions de m2 de panneaux solaires sur les toits français et cela coûterait 1,5 milliard d’euros par an sur 30 ans.

Ce couplage énergétique couvrirait largement nos besoins énergétiques actuels, et offrirait l’avantage d’être 100% naturel, peu coûteux au démantèlement des installations, et surtout donnerait à la France une indépendance énergétique réelle.

Alors, il ne reste plus à nos politiques qu’à oser faire le choix de l’avenir et à enfin renoncer à satisfaire les lobbies pétrolier et nucléaire.

Source :


Rapport 2005 sur l’énergie :

http://www.industrie.gouv.frwww.industrie.gouv.fr/energie/statisti/pdf/reperes.pdf

Wikipédia France : http://fr.wikipedia.orgfr.wikipedia.org/wiki/France

Convertiseur de monnaie en temps réel :

http://www.euroinvestor.frwww.euroinvestor.fr/currency/

wikipédia sur l’éolienne :

http://fr.wikipedia.orgfr.wikipedia.org/wiki/%C3%89olienne

Association danoise de l’industrie éolienne :

http://www.windpower.orgwww.windpower.org/fr/tour/econ/oandm.htmoandm.htm
site de l’ADEME : www.ademe.frwww.ademe.fr/

site d’information sur l’écologie :

http://www.olln.bewww.olln.be/environnement/ficheconseil.htmficheconseil.htm

Energie solaire sur Wikipédia :

http://fr.wikipedia.orgfr.wikipedia.org/wiki/Panneau_solaire


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Gregory (---.---.252.241) 18 mai 2006 11:17

    Il me semble que l’analyse est un peu simpliste et ne concerne que la consomation énergétique des foyers. Mais il reste, nos bureaux, nos industries, nos établissement publics et surtout nos transports à alimenter.

    Bien sur, il faut promouvoir les énergies renouvelables. Concernant l’habitation on est capable aujourd’hui de construire une maison qui produit plus d’énergie qui n’en consomme (bien sur, tous cela à un coût). Mais il sera certainement très difficile, sans changer nos modes de consommation, de ne dépendre que d’elle.


    • tom (---.---.121.247) 18 mai 2006 11:34

      Mille merci pour cet article..Utile.

      Bien sur un débat sur l’énergie est impossible ici. Cependant les chiffres me semblent quelque peu différents de ceux que j’obtiens en lisant les données officielles et celles parues récemment sur le net. Durant l’année 2004, la moyenne de la puissance appelée pour la consommation électrique française a été de 53.993 MW, avec un creux de consommation électrique franchi le 15 août 2004 à 7 heures à 30.374 MW. En 2003, la moyenne de la consommation électrique française a été de 51.628 MW avec un creux franchi le 9 juin 2003 à 6h30 à 30.300 MW appelés. « 11 500 éoliennes pour faire vivre tous les Français grâce à l’énergie éolienne »

      Soit 34500000 kw .... La consommation électrique moyenne d’un habitant varie de 1600 kWh à 2800 kWh selon que l’on prenne en compte les seuls usages domestiques et agricoles, ou que l’on intègre les usages professionnels et les services publics. Une éolienne de 1MWh de puissance produira en Bretagne en moyenne 2 millions de kWh par an, ce qui correspond à une consommation électrique moyenne (2000 kWh) d’environ 1000 personnes.

      Selon les chiffres officiels il faut 2000 éoliennes pour atteindre la capacité d’un réacteur REP 1450 MW ( seulement 4 de ce type) En France nous avons 59 unités diverses pour un total de 63363 MvE..

      La France ne produit toujours pas d’éoliennes et de capteurs. Pourquoi ? Quel gouvernement aurait l’intelligence et le courage de se lancer dans cette voie ? En luttant donc contre les lobbies de l’énergie qui engrangent de plus en plus de bénéfices ? Quand on voit les difficultés pour construire des parcs éoliens ( refus des riverains et parfois refus des écologistes !!), le prix rédhibitoire du matériel solaire, la toute puissance de l’EDF , état dans l’état, et bien hélas nous avons encore du chemin à faire. !!!!


      • jcm - Freemen (---.---.0.86) 18 mai 2006 12:10

        Eolien et solaire photovoltaïque, il semblerait que ce sont les deux principales (seules ???) possibilités d’énergies renouvelables auxquelles on pense (hors biomasse, qui appelle des processus de récupération assez indirects) s’il s’agit d’une récupération directe des énergies disponibles dans l’environnement.

        Il ne faudrait pas au passage laisser dans l’ombre le SOLAIRE THERMIQUE qui permet le chauffage des bâtiments et de l’eau sanitaire, ni l’énergie des mers qui, pourtant, intéresse certains pays !

        Et nous serions bien placés pour en profiter : L’énergie des mers : une chance pour la France


        • dacnet (---.---.144.91) 18 mai 2006 13:27

          Après l’informatique centralisée avec les « main frame » on a eu l’informatique répartie et distribuée avec aujourd’hui une sorte d’aboutissement avec internet. L’énergie répartie et commmuniquante est certainement la seule solution viable qui sera durable dans le temps. Chacun doit produire et distribuer un peu d’énergie.

          panneau photovoltaiquue

          éolienne

          panneau pour chauffage et eau sanitaire etc..


          • Stephane Klein (---.---.101.8) 18 mai 2006 13:28

            Hum, je suis ennuye : j’aimerais souscrire a cet article mais il est bien trop confus pour cela.

            C’est vrais que les consommations administratives et industrielles sont un peu vite laissees dans l’oubli or elles sont importantes.

            Je soutiens effectivements que toutes les EnR (eolien, solaires, hydro, biomasse, biogaz, energies de la mer) peuvent nous permettre de remplacer toutes les energies fossiles dont fait partie le nucleaire, il faut pour cela une politique volontaire, intelligente, concertee et de long terme et non pas du saupoudrage comme c’est le cas en ce moment.

            Rectification : la France n’a PLUS d’industrie eolienne : Jeumont a ferme faute de clients, ceci grace a notre politique nationale, merci Jospin, merci Raffarin. Le ùmarche est aujourd’hui truste par les Allemands, Danois et Espagnols. La France a ecnore une industrie solaire mais atrophiee : Photowatt est un tom-pouce en comparaison de BP Solar, Conergy, MSW, Sharp ou Kyocera.


            • marcel thiriet (---.---.184.184) 18 mai 2006 14:05

              Dossier passionnant et problème urgentissime.Des choix politiques clairs doivent être faits le plus vite possible, car la déplétion du pétrole est très proche .Pour ne pas répéter tout ce qui a été déjà excellement dit sur ce sujet, voir les dossiers sur Agoravox (cliquez sur « tous les dossiers »)

              Je me permets de recommander la lecture de J-L Wingert :« La vie après le pétrole », de J.M.Jancovici :« Le plein,s’il vous plaît » , de Y.Cochet :^« Pétrole apocalypse ». En ce qui me concerne,y réfléchissant depuis deux mois, ces livres m’ont « réveillé », même s’ils appellent parfois discussion et critiques.


              • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 18 mai 2006 15:17

                je vous conseillerais de refaire vos calculs concernant le nombre d’eoliennes necessaires a nourrir en energie entretenir les foyers francais. Vous sous-estimez leurs nombre un certain nombre de fois en prenant seulement la conso des foyers.

                Actuellement cette tache est tres bien rendue par le nucleaire et la prod d’electricite d’origine non fossile est quasiment saturee puisqu’il faut toujours du faussile pour palier au manque de vent ou de soleil (qq % de fossile le reste eolien + nucleaire + hydro).

                Le prix de l’eolien est nettement superieur a celui du nucleaire. Et si l’on considere que les bons gens hurle deja au voleur vu les augmentations du prix actuels, je vous laisse imaginer ce qui va se passer si l’on passe a l’eolien. San parler de bon gens qui vont hurler au crime contre le paysage en voyant 1000 eoliennes tout autour d’eux...

                Analyste tres simpliste sur le lobby energetique. Le premier constructeur en France d’eoliennes est Total !!!

                Un autre pb c’est qu’on a toujours pas appris a rouler ou voler avec du vent... et ca c’est problematique puisque c’est la que se situe les principaux rejets de CO2...

                Comme d’habitude la solution sortira d’un mix domine par le nucleaire et complete d’eolien, hydro, solaire et que sais-je d’autre... Les pays ne s’y trompent pas en relancant la construction de centrales nucleaires, l’Italie y pense tres fortement, l’Allemagne commence a se douter de la decision prise a la hate de les arreter etc...


                • tom (---.---.121.247) 18 mai 2006 15:23

                  Le pétrole a bon dos !! Paravent subtile qui rend service aux lobbies... et aux pouvoirs repus de l’argent noir....

                  Avec cette facétie du destin les 20 ans de Tchernobyl sont passés inaperçus et les études libres concernant la plus grande catastrophe nucléaire de tous les temps aussi. Pendant ce temps les cancers évoluent par millions.. Des millions d’hectares en France sont encore pollués par les scories russes...absolument rien en filtre.... Bizarre ?? Le pétrole à force de manipulation des esprits est devenu l’occultant du nucléaire.. Et pendant ce temps là on continue en toute inconscience la course .....aveugle..Et pendant ce temps les capitaux de l’or noir progressivement servent au compte goutte à construire des éolienne set des cellules.. Jospin, Raffarin, et autres futurs, sont passés nettement à coté du problème majeur .... Tout à fait volontairement. Why ?? Pourquoi en 2006 en France est il si difficile d’installer des éoliennes sans se heurter aux lobbies manipulés y compris les fameux « écologistes » ?? Pourquoi en 2006 aucune entreprise ne peut se lancer dans la fabrication des cellules pourtant peu couteuses en production de masse ?? Alors que la Chine est entrain de se positionner sur ce marché ? Le carburant à 3 euros le litre c’est pour demain, tout le monde le sait mais.... Le gaz augmente sans cesse ;. Tout le monde le voit... Le nucléaire va poser très bientôt d’énormes questions sans réponse.. Tout le monde le sait. Le solaire est venu volontairement hors de prix malgré les fausses primes de l’état ! Tout le monde le sait. Les barrages à l’éolien n’ont jamais aussi si fort. Tout le monde le sait. Alors ?


                  • Daniel Milan (---.---.168.77) 18 mai 2006 15:30

                    La bouffe industrielle, « la grande distribution », le pétrole, l’armement et la viande, sont les principales pompes à fric des lobbies et les sources de pollution et de destruction de la planète. Il est temps ? de redécouvrir l’autosuffisance !


                    • Plus Robert que Redford (---.---.200.196) 18 mai 2006 22:47

                      Ouais, et vêtons-nous de peaux de bêtes, baisons à tout va et sans capotes, car la vie sera courte, mon frère !


                    • éric (---.---.166.26) 18 mai 2006 15:35

                      Il est clair que les foyers pourraient s’équiper de capteurs solaires pour la production d’électricité (solaire photovoltaïque) et pour l’eau chaude sanitaire (solaire thermique). Certes, pour le moment le coût est élevé, mais produits en grand nombre ces systèmes verraient leur prix baisser. seulement cela n’arrange pas les pétroliers et le lobby du nucléaire, mais aussi l’état qui ne pourra plus percevoir de taxes sur une énergie autoproduite. Sauf à imaginer un compteur sur les systèmes afin de calculer les taxes. Démarche qui serait probablement très mal perçue. La consommation moyenne d’un ménage est d’environ 3500 Kwh à l’année, hors eau chaude sanitaire.

                      D’une façon générale, tout ce qui permet aux individus une autonomie au moins partielle a du mal à percer (récupération d’eau, solaire...) car bien des intérêts industriels et financiers sont en cause.


                      • Cassandre (---.---.155.6) 18 mai 2006 17:13

                        Pour une info SERIEUSE sur le complexe énergie-climat, passer une bonne trentaine d’heures sur www.manicore.com, site qui cite toujours ses sources (on peut donc aller vérifier si on n’a pas confiance).

                        J’ai un truc simple pour voir si un argumentaire énergétique est sérieux ou pas sur l’électricité : y parle-t-on des besoins d’électricité EN POINTE (W et multiples) ou seulement en production globale (Wh et multiples) ? N’aimant pas les délestages, je considère que passer les pointes est essentiel.

                        Ici, pas question de pointes de demande électrique : pas sérieux.


                        • marcel thiriet, (---.---.244.127) 18 mai 2006 19:02

                          Oui, le site dont parle Cassandre est des plus remarquable : sérieux, trés informé,humoristique parfois (pour compenser l’aspect assez inquiétant du problème)...J’y ai passé déjà pas mal d’heures, sans y voir de failles majeures. Mais je ne suis pas spécialiste... JANCOVICI est vraiment un pédagogue extraordinaire et commence à être écouté dans certains milieux politiques.


                          • marcel thiriet, (---.---.244.127) 18 mai 2006 19:15

                            Jajoute que les sites NEGAWATT, ASPO-France et OLEOCENE ,ainsi que le site de ERIC LAURENT méritent le détour...


                            • faxtronic (---.---.183.158) 19 mai 2006 00:05

                              j’aimerias faire installé des panneaux photovoltaique sur mon toit ! J’ai trouvé un site clipsol.com. Mais je ne connais pas le marché suffisamment (ok, ce n’est pas vraiment une intervention utile dans un forum, m’enfin ça m’interesse). Je me chauffe au fuel, au bois et avec une pompe à chaleur (grande maison) et je veux en plus une source d’energie solaire.


                              • Suzzarini JF (---.---.136.195) 19 mai 2006 17:17

                                La meilleure énergie étant celle que l’on ne consomme pas, pourquoi, au lieu de « collectionner » les sources d’énergie (quel intérêt énergétique et surtout financier d’avoir trois types de chauffage ?), ne vous poseriez-vous pas d’abord la question de savoir comment améliorer drastiquement la qualité énergétique de votre « grande » maison : sur-isolation par l’extérieur des murs de manière à supprimer tous les ponts thermiques de la structure (j’entend par là 20cm de fibre de bois par exemple et pas 50mm de polystyrène), sur-isolation de la toiture (même remarque), remplacement des menuiseries actuelles par des menuiseries performantes et des triple-vitrages, installation d’une ventilation double-flux à récupération de chaleur connectée à un puits canadien, ... ? Vous y gagneriez tout d’abord en confort thermique et en confort physiologique. De plus, lorsque vous aurez fait tout cela, vous aurez réduit par 4 ou 5 vos besoins en énergie de chauffage et vous pourrez supprimer deux de vos chauffages devenus inutiles sur les trois (! !!) - fuel et PAC en priorité. A ce moment-là, vous pourrez penser à installer des panneaux solaires, et là, vous aurez fait de réelles économies.


                              • Stephane Klein (---.---.101.8) 19 mai 2006 13:18

                                ? ????

                                Il faut préciser votre besoin : chauffage et/ou électricité ? Autonomie complète ou partielle ?


                                • Cony Jaro Cony Jaro 21 mai 2006 22:06

                                  Je suis heureux d’avoir permis à de nombreux lecteurs d’apporter leurs connaissances sur le sujet. Les sites sont trés bien documentés et chacun peut piocher l’information qu’il recherche. C’est à plusieurs qu’on y arrive smiley


                                  • Thibault (---.---.193.51) 13 avril 2007 16:36

                                    Je voudrais juste corriger quelques erreurs que j ai notées. Tout d abord le tout puissant EDF comme il est cité à dépensé à ce jour autant dasn la recherche sur les éoliens que pour le nucléaire, et il double la puissance d éoliennes installées chaque année. Il faut totu de même savoir que l eolien n est pas et ne sera jamais un source d energie majoritaire dans notre pays car les ressources sont trop faible et le cout trop élévé. Les consommateurs refuseraient net l augmentation de la facture. Je voulais aussi préciser que les véhicules ne sont responsables que de 10% du CO2 produit en france, donc meme si on a pas encore appris a rouler « au vent », l eolienne reste une très bonne alternative.

                                    Dernière précision : Avant de lever les bras au ciel car vous êtes révoltés par ce que vous lisez sur ce forum, vérifiez les données... Elles peuvent parfois (souvent) s avérer fausses ou incomplètes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès