Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Eolien limité à un rôle d’appoint dans la fourniture (...)

L’Eolien limité à un rôle d’appoint dans la fourniture énergétique

J’ai étudié en détails les contraintes d’installation et les possibilités techniques offertes par l’éolien dans le défi énergétique auquel nous devrons faire face à très court terme (Loi urbanisme et habitat, du 2/07/03, et circulaire du 10/09/03).

Sur les contraintes d’installation, telles qu’elles apparaissent dans la législation française récente : elles sont assez extraordinaires, car ils faut protéger les Français eux-mêmes des nuisances que l’éolien procure pour les habitants proches, particulièrement le bruit, mais également pour la faune et les oiseaux que les éoliennes ne doivent pas "couper en rondelles", et enfin veiller à l’esthétique, car les éoliennes peuvent affecter la beauté de nos paysages ( ce n’est pas mon avis personnel mais...) Au total, il en résulte des précautions assez exceptionnelles, qui peuvent expliquer pourquoi nous n’avancons pas très vite - au-delà des problèmes de coût de production et d’investissement dont j’ai déjà parlé- dans ce domaine. Sans compter que notre plateau océanique descendant très rapidement , les possibilités d’installation en off shore à coût raisonnable restent limitées.

Un autre élément important, dans les possibilités de développement de l’éolien, tient à ses possibilités techniques. Les fermes éoliennes qu’on installe à l’heure actuelle sont de petites fermes basées sur des éoliennes de puissance unitaire nominale de 2.5 MW. La puissance maximale des éoliennes les plus récentes ne dépasse pas les 20 MW. Par ailleurs, une éolienne, du fait de l’irrégularité des vents, ne développe qu’une puissance effective d’environ 30 pct maximum de sa puissance nominale, malheureusement aussi, pas nécessairement aux moments de pics de consommation.

Si l’on compare à une centrale nucléaire moderne, dont la puissance installée et utilisable à 100 pct en tout temps est de 1600 MW ( EPR de Flamanville), il faut pour obtenir la même puissance en éolien, avec des éoliennes à 20 MW unitaire :

Puissance effective 20 MWx 0.3 ( rendement) = 6 MW par éolienne

Nbre d’éoliennes 1600 : 6 = 166 éoliennes

Pour installer un parc de 166 éoliennes il faudrait , si on les plaçait en ligne, environ 135 km de côte continue, ou une bonne soixantaine de kilomètres en les plaçant en quinconce. Sans compter le couloir nécessaire pour les isoler des populations et installations humaines de tout type.

Pour remplacer les 60 000 MW de nucléaire installé en France, il faudrait donc de l’ordre de 2000 Km de côtes d’éolien permanent. Adieu les vacances à la plage !

Tout ceci pour dire que l’éolien, dans son état de développement actuel le plus avancé, ne peut être qu’une énergie d’appoint pour couvrir nos besoins d’aujourd’hui, en en acceptant les contraintes esthétiques et les inconvénients sur la faune et le bruit. Par ailleurs, je rappelle qu’elle ne peut couvrir les besoins spot, pour lesquels l’appel à d’autres sources (nucléaire + thermique classique au fuel ou au gaz) est incontournable.

Tout ceci à garder en tête, dans le débat sur l’énergie...

NB : Incidemment, quand on parle de puissance installée en Europe, Allemagne ou Danemark, il s’agit, à ma connaissance, de puissance installéee nominale, pas de puissance effective.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • S Man (---.---.30.65) 1er décembre 2005 13:40

    L’avantage de l’éolien, tout comme le solaire, c’est que l’on peut construire, et dans 50 ans, 100 ans, on peut démonter, sans laisser de traces ni de séquelles. Alors effectivement, si nos campagnes sont dénaturées un temps, au moins elles ne le seront plus pour les générations futures, quand elles auront trouvé une énérgie propre. C’est différent avec le nucléaire ou les barrages hydroliques. Comme vous le dites Cadérange, ce n’est que transitoire.


    • Jluk (---.---.84.148) 1er décembre 2005 20:20

      Vouloir démonter les éoliennes d’ici 50 à 100 ans c’est sympa, encore faut-il qu’elles soient encore debout ! Ces petites machines sont sensibles au ... vent. Comme la force de celui-ci pourrait évoluer dans le mauvais sens, leur pérennité n’est pas assurée. Côté esthétique, autant les moulins à vent s’inséraient sans problème dans le paysage (ils étaient de hauteur modeste), autant les éoliennes s’assimilent à des phares, visibles de très, très loin et en grand nombre. La première richesse de la France, son tourisme, risque d’en prendre un mauvais coup.

      Il ne faudrait pas oublier, au bilan des énergies renouvelables, les barrages, ils existent, produisent quand on en a besoin et peuvent même stocker l’énergie inutilisée (avec de grosses pertes tout de même). Il y a aussi le bois. Actuelement encore, lorsque l’on coupe des arbres, on laisse sur le terrain des volumes impressionnants de petits bois qui n’attendent que d’être employé, ce qui commence lentement.


    • eaglestorm (---.---.139.52) 1er décembre 2005 14:13

      et puis on parle DES énergies renouvelables, il faut conjuguer toutes les sources (solaire, éolien, géothermie ...), c’est à ce moment là que la production d’énergie pourra etre comparée avec celle du nucléaire. Imaginez une éolienne, un panneau solaire sur chaque maison individuelle sur toute la france.


      • Julo (---.---.140.188) 1er décembre 2005 14:20

        Voir un article de Libé qui decrit une expérience participative en Meurthe et Moselle. Cet exemple de parc éolien est, de mon point de vue, très prometteur...


        • (---.---.106.177) 1er décembre 2005 22:20

          il n’a jamais été question que l’éolien (ou toute autre forme d’énergie renouvelable d’ailleurs) subvienne à 100% aux besoins électriques.

          Pour rappel, il existe bien d’autres solutions pour la production d’électricité d’origine renouvelable, comme le solaire photovoltaïque, l’hydroélectricité, le biogaz, la biommasse (bois et autres), la géothermie (voir lien). Les 3 derniers peuvent fonctionner en base, comme le nucléaire (production constante).

          et avant tout n’oublions pas qu’on peut largement réduire la consommation d’électricité dans les foyers et les industrie...

          l’article n’est donc pas convaincant, et les chiffres sont farfelus.


          • Sylvio Sylvio 2 décembre 2005 08:15

            Les éolienne de l’Allemagne fournissent 16629 MW c’est donc pas si mal même si comme vous dites, pour moi, pour l’électricité, la solution est la diversification des énergies, de préférences renouvelable (barages, éoliennes, solaire, etc). Sinon c’est que misé que sur le vent n’est pas une solution


            • (---.---.30.118) 2 décembre 2005 22:40

              Ben oui mais si chaque pylone très haute tension du réseau de transport français d’électricité était équipé d’une éolienne, le paysage ne serait pas plus moche et la puissance installée serait proche de nos besoins...

              Par ailleurs le nucléaire est totalement inadapté pour répondre aux pointes.

              Je n’ai jamais entendu un partisan de l’éolien dire que cette source d’énergie résoudrait à elle seule tous les problèmes.


              • (---.---.212.64) 3 décembre 2005 18:05

                Les calculs dans l’article me semblent un peu rapide, les éoliennes les plus puissantes actuellement installées sont plus proche de 5MW que de 20MW, et 1600:6 = 266 et pas 166.

                Pour fournir 1600MW, il faut donc : 1600MW/(5MW*0.3) = 1066 éoliennes Avec un rendement de 0.3. Elles ne produisent que 30% du temps, et cela correspond à un très bon site.

                Pour la superficie du terrain, je vous laisse faire le calcul vous même.

                Quelques liens

                http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89olienne http://www.espace-eolien.fr/Centrales/CENTRALE.htm http://www.domsweb.org/ecolo/eolien.php


                • Régis Faguelin Régis Faguelin 3 décembre 2005 18:25

                  Les éoliennes qui font du bruit... Ca c’est trop drôle. Vous n’avez pas du en écouter beaucoup. Moi je me suis mis en-dessous (ferme éolienne du côté de Narbonne) et le bruit émis correspondait à peu près (et à l’aplomb de l’hélice), au bruit émis par une essoreuse rotative de linge, avec un rythme très lent, je dirais même apaisant.

                  Quant aux oiseaux coupés en rondelles, faudrait vraiment qu’ils soient suicidaires et qu’ils apportent des mini cutters de samourais dans leurs petits bagages. L’hélice tourne maximum à 1 tour toutes les deux secondes, essayez de couper quoique ce soit à cette vitesse-là. D’ailleurs, j’ai bien cherché les nombreux cadavres supposés d’oiseaux au pied des éoliennes et je n’ai rien trouvé, et pour cause.

                  Quelle tristesse de lire - spécialement en France - tant de mensonges à propos de sujets aussi graves et importants que la production d’électricité.


                  • caderange (---.---.43.231) 15 décembre 2005 21:50

                    Réponse de CaDerange/

                    Peut être devriez vous lire, comme je l’ai fait moi même, la loi et la réglementation française pour installer des fermes éoliennes ? Elles font bien réference,à tort ou a raison, au bruit des éoliennes et à la protection des oiseaux , je n’y peux rien.

                    Par ailleurs, installer des éoliennes ne semble pas particulièrement facile et suscite souvent des réactions négatives des populations proches. Parmi les raisons pour ces réticences, il y a bien la peur du bruit,celle d’un certain risque(la chute eventuelle) et en fin de compte la peur de la perte de valeur de leur maison ou de leur lopin de terre.

                    Ces réactions sont sans doute excessives comme toutes les peurs de l’inconnu mais peut être les trouveriez vous plus fondées si, un jour, on devait soudainement installer une éolienne juste derrière votre maison...


                  • Wadox 21000 6 décembre 2005 19:38

                    effectivement les eoliennes ne sont pas plus bruyante que la plupart des engins mecaniques qui nous entourent.

                    effectivement les eoliennes ne remplacerons pas les energies classiques mais c’est toujous ça de pollution en moins.

                    effectivement en devellopant des capteurs de presence nous pourrions economiser de l’energie (ex : à quoi servent ces eclairages nocturnes monstrueux qq capteurs et hop le tour est joué...ce n’est qu’un exemple)

                    effectivement 30% de la pollution actuelle vient des automobiles et autres camions : develloppons les transports en commun et rendons les efficaces il ne s’agit pas de faire rouler des trains et des bus vide ...

                    notre societé doit s’adapter aux nouvelles contraintes


                    • claude (---.---.176.182) 7 décembre 2005 01:20

                      Les éoliennes peuvent aussi fonctionner à plat...ce serait plutôt un prôblème de choix politique. Qui les installent en ce moment ? Des français ? pas sûr... Vaincre les pesanteurs administratives dans ce domaine (aussi),demande une grande volonté et, naturellement du courage !


                      • FILDRU (---.---.68.197) 13 janvier 2006 22:46

                        Nous disposons d’ une autre energie quasi gratuite apres installation : L’ energie gravitationnelle celeste qui produit la HOULE marine . Explications : Une serie de FLOTTEURS couples a des Electro-Aimants Verticaux peut produire de l’ electricite , transformer l’ eau de Mer en Hydrogene Propulsif et Oxygene Medical , et ce dans les Stations Offshore de petrole apres l’ epuisement de ce dernier ...En mer du Nord ils sont bien places les Britons. Sur les cotes des mer chaudes entourant les Deserts ,on pourrait construire des Tours a EVAPORATION qui , au sommets de celles ci recondenseraient l’ eau dans des conduites en pente douce sur des km vers les terres interieures ARIDES .La creation de Lacs Artificiels couverts et etanches , de vraies cuves gigantesques Sahariennes permettraient l’ IRRIGATION distributive donc a distance. Ces tours evaporantes munies de turbines electrolytiques pourraient aussi produire Hydrogene et Oxygene,tout un Programme a peine futuriste mais surtout humanitaire a court terme et peut etre industriel a long terme ,notre sauvegarde pour quitter un effet de serre a nos portes...Une tasse de CAFE pour continuer ?!? Des inventions SALVATRICES a profusion pour finir avec la civilisation du petrole qui nous a aussi bien aides mais couteuse.L ’ HYDROGENE sera il Gratuit pour les generations future ? A d’ autre... SALUT bonne heureuse annee.PL.


                        • FDV (---.---.181.223) 14 janvier 2006 00:13

                          j’espère vour revoir nous faire un prochain article qui s’intitulera : L’europe ne veut plus de l’énergie polluante de la France d’ici une vingtaine d’années.

                          Pensez vous, tous les autres pays européens vont attendre la permission de la france avant d"installer des énergies beaucoup plus viables et performantes qui vont gagner en puissance au point d’acheter une énergie certainement plus coûteuse rien que pour nos beaux yeux de Français.

                          je ne sais pas d’où vous tirez vos sources, mais je ne crois pas que L’allemagne démantèle ces centrales pour venir nous acheter le courant beaucoup plus cher.

                          Enfin, peut être que si. Après tout faudra bien que le réacteur de qua*darach (faute volontaire) serve à quelque chose.


                          • Stephane Klein (---.---.101.8) 7 avril 2006 14:22

                            Les chiffres de l’article sont totalement farfelus et tiennent au mieux du brouillon au pire de l’intox.

                            Les eoliennes les plus puissantes sont aujourd’hui de 3 MW en terrestre et de 5 MW en off-shore pour une hauteur de mat de 120 metre a peu pres.

                            Leur taux d’utilisation est de 25 % a peu pres tandis que celui d’une centrale nucleaire est de 75 % : et oui, un reacteur ca se debranche pour reparation, entretien, test...ou secheresse souvenez-vous 2003.

                            Ensuite l’eolien seul en peut evidemment pas remplacer le nucleaire et le thermique (10% de la production electrique francaise tout de meme) mais peut y contribuer fortement aux cotes de la micro-hydro, la biomasse, le biogaz, la geothermie, le solaire, les energies de la mer.

                            Comme je le disais dans un autre post : le remplacement du nucleaire etait un objectif volontariste mais atteignable en 2000 quand beaucoup de nos voisins ont decide une telle politique, ca l’est encore plus aujourd’hui, un a un cout identique aux energies fossiles (dont le nucleaire en fait partie).

                            Un excellent moyen de promouvoir le EnR est les certificats verts, sur un principe voisin des certificats d’emissionde carbone.

                            Voire sur www.cwape.be et en plus, tout est en francais.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès