Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’état de la France vu par le FMI (de DSK)

L’état de la France vu par le FMI (de DSK)

Je vous livre ici quelques extraits, commentés succintement, des conclusions de la mission du FMI, écrit en juin 2010 (avant le vote de la loi sur les retraites).

 Les commentaires en rouge sont du rédacteur du présent article. Ils ne font évidemment pas parti du rapport. Dans le corps de texte des extraits, les mises en gras et soulignements sont du présent rédacteur.

La déclaration de fin de mission résume les constats préliminaires effectués par les représentants du FMI à l'issue de certaines missions (visites officielles, dans la plupart des cas dans les pays membres). Ces missions s'inscrivent dans le cadre des consultations périodiques (en général annuelles) au titre de l'Article IV des Statuts du FMI, ou sont organisées lorsqu'un pays demande à utiliser les ressources du FMI (à lui emprunter des fonds), ou encore dans le contexte des discussions sur les programmes suivis par le services du FMI, ou d'autres exercices de suivi de la situation économique.

France : Consultations de 2010 : Conclusions de la mission du FMI

Une reprise fragile

1. Des mesures appropriées ont permis à la France de sortir rapidement de la récession, mais la reprise est fragile et se trouve à présent confrontée à l’affaiblissement de la demande domestique et européenne.

Voici donc un beau satisfecit envoyé au gouvernement de droite actuel.

 2. Compte tenu des turbulences sur les marchés de la dette publique en Europe et d’un programme ambitieux de réformes domestiques, les perspectives économiques de la France sont très incertaines.

 3. Quelles sont les mesures à prendre ? Les politiques devront porter sur trois domaines prioritaires d’intervention :

  • en matière budgétaire, il conviendra de définir une stratégie de consolidation pluriannuelle crédible et fondée sur une réforme des retraites  ;
  • dans le domaine financier, les mesures prises devront contribuer au rétablissement complet du système financier et renforcer encore la stabilité financière ;
  • L’« Objectif Croissance » requiert des progrès visibles et accélérés en matière de réformes structurelles.

Le FMI, et son actuel président, sont donc engagés sur la réforme des retraites (nous ne savons pas si celle là a rempli leur appétit de financiers). Le rétablissement complet du système financier indique bien là l'orientation capitaliste et uniquement financière du système mondial, représenté par le FMI.

Quant aux réformes structurelles, il faut savoir lire : privatisation de tous les services rentables, abandon des autres.

4. Les mesures de relance budgétaire ont été un succès

Voici donc un beau satisfecit envoyé au gouvernement de droite actuel.

5. La stratégie budgétaire devrait viser la soutenabilité à moyen terme des finances publiques tout en limitant au maximum les risques pour la reprise.
....
D’importantes réformes de long terme (en particulier concernant les retraites et le système de santé), ne produiraient que des économies limitées dans l’immédiat, mais auront des effets positifs et significatifs en termes de crédibilité auprès des marchés financiers et sur la demande intérieure. La stratégie budgétaire devra également veiller de façon adaptée à limiter la hausse disproportionnée des dépenses des collectivités territoriales.

Voilà ce que pense le FMI et son président de la stratégie budgétaire d'un pays : Le budget ne doit avoir qu'un but : la crédibilité des marchés financiers !!!

Quant aux collectivités locales, comme elles ne sont pas au niveau du FMI d'une part, et que d'autre part, étant plus nombreuses, elles sont plus difficilement contrôlables (à la botte), il convient de les faire disparaître en les étranglant financièrement.


6. L'effort de consolidation devrait s’appuyer sur des hypothèses macroéconomiques réalistes.

...Afin d’éviter toute interruption prématurée du processus de consolidation et la perte d’élan qui s’ensuivrait, le programme d’ajustement budgétaire devrait reposer sur des prévisions macroéconomiques validées par un conseil indépendant. De plus, les autorités devraient préparer un ensemble de mesures contingentes prédéfinies susceptibles d’être mises en œuvre en cas de reprise plus lente que prévu.

 Le conseil indépendant préconisé est celui de "l'Europe qui protège".... et les désirs du FMI et de son président sont des ordres, puisque l'Europe impose désormais, et notre gouvernement de lâches l'a accepté, que nos budgets soient soumis à la commission Européenne préalablement à son adoption par le parlement national !!!!!

7. La stratégie de consolidation budgétaire annoncée réunit un certain nombre d’éléments indispensables, mais la maîtrise des dépenses sociales est cruciale.

 Les mesures de rigueur prises par les administrations centrales, notamment la poursuite de la réduction des effectifs des fonctionnaires (avec le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux) et l’annonce récente des gels des dépenses publiques en valeur nominale, permettront de maîtriser la hausse des dépenses des administrations publiques. Pour réussir, la démarche de consolidation doit inclure un contrôle renforcé des transferts de ressources de l’État à la fois vers les administrations de sécurité sociale et vers les collectivités territoriales. La proposition d’interdire l’introduction de nouvelles dépenses fiscales et exonérations de cotisations de sécurité sociale (mesure appliquée de fait à compter de mi-2010 et destinée à être, inscrite par la suite dans la Constitution) constitue un progrès encourageant dans l’amélioration de la discipline budgétaire.

Vous ne voudriez pas quand même avoir un état SOCIAL ! quel gros mot ! Quand au FMI, il vient de se faire blouser (les citoyens Français à l'exception des plus riches aussi, d'ailleurs) par notre monarque qui vient de faire voter à ses godillots une révision de l'ISF en la faveur des plus riches, ce qui crèe donc une dépense fiscale supplémentaire. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles sont toujours la contrepartie de la moindre décision du gouvernement (à ce jour, la dernière en date : la pseudo prime de 1000 € !!)

 8. La réforme des retraites et du système de santé doivent constituer la pierre angulaire de la stratégie budgétaire de moyen terme.

 ...Le gouvernement accorde donc à juste titre une attention particulière à une réforme des retraites visant à repousser l’âge effectif de départ à la retraite, des mesures concrètes devant être dévoilées sous peu...L’augmentation rapide de la dette du système français de santé et d’autres composantes du système de protection sociale appelle la mise en place urgente de mesures audacieuses visant à rééquilibrer les comptes du système de sécurité sociale.

Au moins, le FMI, et son président sont clairs dans le but poursuivi : Consolidation des marchés financiers (cf §5) et rabotage extrême des droits sociaux.

 9. Les efforts déjà mis en œuvre pour maîtriser les dépenses des collectivités territoriales doivent être poursuivis avec détermination sur le moyen terme.

 L’accroissement des dépenses publiques avant la crise est attribuable pour une grande part aux collectivités territoriales, dont la forte autonomie de décision en matière de dépenses complique le processus de consolidation. Cependant, la réforme récente de la taxe professionnelle et les efforts pour renforcer la transparence et l’obligation de rendre compte, y compris en liant les futures augmentations de la fiscalité locale des entreprises à celles appliquées aux ménages, constituent des initiatives bienvenues....

 Le gel des transferts en valeur nominale de l’État vers les collectivités territoriales sur la période 2011-2013 favorisera les gains d’efficacité, notamment en réduisant la taille de chacun des quatre niveaux d’administration locale et en limitant les doublons.

Etranglons le pays vivant, il risque de se débattre ! le but : les marchés, un point c'est tout. Il est à noter que dans la totalité du rapport, il n'y a pas une seule mention des services publics !!!

 10. Un cadre budgétaire davantage assis sur des règles contribuera à la consolidation et renforcera la crédibilité des réformes de gouvernance budgétaire engagées à l’échelle européenne.

 ...Elle doit surtout englober les administrations centrales et le système de sécurité sociale et prévoir un dispositif efficace afin d’assurer un comportement responsable des collectivités territoriales....

Les collectivités territoriales sont plus difficilement contrôlables (moins à la botte des financiers), il convient de les faire disparaître en les étranglant financièrement.Le système de sécurité sociale ne sert que le peuple, il doit être asservi au marché et au capital.

 

Compte tenu de la longueur du rapport, il m'a semblé bon de le découper en 2 parties égales, la partie #2 vous sera livrée dans quelques jours.

  Le texte complet peut être consulté sur le site du FMI (lien).


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • yoananda 14 mai 2011 10:51

    cet article est un bon résumé, mais un synthèse serait plus apréciables ... il y a des milliers d’articles a lire sur internet, on a pas le temps de rentrer dans tous les détails de tous les articles aussi bon soient-ils ... faut qu’on puisse juger D’ABORD si ca en vaut le coup.
    La, c’est article est trop pénible a lire.


    • Marco07 14 mai 2011 20:21

      Bof, le prémaché à ses limites, perso j’ai du mal à accrocher à un texte de plus de 10 pages sur un sujet qui ne me passionne pas, par contre quand ça m’intéresse, je suis vite frustré les articles courts. (un résumé de 5 lignes sans sources à tendance à m’énerver)


      Par exemple c’est ce qui se fait sur tous les articles parlant d’austérité, j’ai compilé une liste avec les mesures prises, mais c’est très dur de trouver les détails de ce qu’il y a derrière ce mot... (d’ailleurs mis bout à bout, c’est assez lourd à digérer niveau changements.)

    • SEPH 14 mai 2011 11:51

      Ce qui est sûr , c’est que les riches favorisent les riches. En effet, aujourd’hui les riches sont de plus en plus riches ( plus 40% en 2010) et les pauvres de plus en plus pauvres selon les statistiques de l’INSEE, de l’ONU,ainsi que toutes les autres.

      D’un coté Sarkozy appauvri les classes populaires et s’attaque à la classe moyenne  : salaire bloqué, retraite de misère, plus de service publique,......... De plus, l’éducation nationale, la santé, la justice, le logement sont à la dérive.

      De l’autre D$K est plein de fric et en plus en tant que directeur du FMI il affame la planète en demandant aux pauvres de faire des sacrifices pour les nantis .

      Ainsi le FMI de D$K poursuit ainsi 5 objectifs  :


      Diminuer les salaires des fonctionnaires,

      -Remplacer les retraites par répartition par un recours aux assurances privées

      -Réduire les investissements dans la santé, l’éducation, la culture, vendre les services publics aux firmes transnationales

      -Flexibiliser le marché du travail en démantelant le droit du travail, en favorisant les délocalisations et en rendant les licenciements plus faciles

      -Augmenter les profits des firmes privées en multipliant les exonérations de cotisations sociales ou d’impôts et en gelant ou en réduisant les salaires.

      Comment un véritable socialiste peut diriger le FMI qui affame le planète pour les banques  !


      • bernard bernard 14 mai 2011 16:48

        D$K Socialiste ?

        Ça se saurait ?
        Non ?


      • latortue latortue 14 mai 2011 15:35

        il conviendra de définir une stratégie de consolidation pluriannuelle crédible et fondée sur une réforme des retraites = et les socialistes qui poussaient des hauts cris pour les retraites en disant que quand ils seraient au pouvoir il rétabliraient la retraite a 60 ans tous des menteurs ces politicards

        DSK est un pantin aux ordres des banquiers ,oui je sais ça ne fait pas plaisir a lire mais c’est la vérité ,lui au manette et c’en est finis de la gauche.


        • Blé 14 mai 2011 16:54

          Jusqu’à quand, les média dominants vont nous vendre DSK homme de gauche ? Parmi les militants P.S quelques uns voulaient l’ exclurent du parti, pour une bonne idée c’était une bonne idée. Mais les banquiers sont-ils d’accord ? Il semble que non, vaut mieux avoir deux candidats de droite sur le feux des présidentielles.


          • Laury 14 mai 2011 17:14

            Voila pour ceux qui voie en DSK un changement ???
            Mais en réalité nous somme bien en UMPS  !!!


            • snake 14 mai 2011 17:47
              De cet article, entre autres, je note ceci.

              - Sarko, encouragé par le FMI (DSK), repousse l’âge d’accés à la retraite.

              - Le PS, visiblement « outré » par cette politique libérale, fait opposition (sans succés).

              - Quelques mois plus tard, le PS accueille DSK à bras ouverts.

              Le PS se fout de notre gueule ou bien c’est moi ?

              • Castel Castel 14 mai 2011 18:22

                 smiley

                La politique aujourd’hui est du théâtre...


                •  C BARRATIER C BARRATIER 14 mai 2011 21:00

                  C’est exactement la politique menée par SARKOZY, ce qu’il peut faire grâce à sa majorité UMP qui partage ses vues, dictées par les USA et les profits personnels de sa garde rapprochée.

                  Il faudra chasser l’UMP et ses cousins du FN de tous les lieux de décision. Il faudra soigner l’élection législative, puis, quel que soit le président lui dicter la volonté du peuple en faisant des lois qui reviennent à notre tradition de république sociale. Un président ne donne pas des ordres mais en reçoit. Il ne peut pas faire les lois ni les empêcher.

                  J’aurais du plaisir à voir un SARKO avaler son chapeau devant une assemblée nationale qui le prendrait totalement à contrepied, revendrait son avion gaspilleur, et diviserait par 5 sa paye exagérée.


                  • irmat 14 mai 2011 21:10

                    moi, je n’ai rien compris.


                    C’est pour çà d’ailleurs que j’ai mon permis de vote.



                    • irmat 14 mai 2011 21:19

                      Irmat, vas dormir, c’est le mieux à faire dans ton cas.




                      Désolé, c’est un conseil brutal, mais quand même un conseil.

                    • bo bo 14 mai 2011 22:16

                      Faut être très décervelé pour croire qu’en 2011 ... il y a encore des socialistes au PS ou au FMI.......
                       smiley


                      • jako jako 16 mai 2011 08:30

                        Amusant, aujourd’hui la France regarde l’état du DSK....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

h2b1


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès