Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Etat solde PSA à Dongfeng

L’Etat solde PSA à Dongfeng

Beaucoup se réjouissent de l’accord entre PSA, l’Etat et Dongfeng, qui devrait fournir les 3 milliards d’euros dont le groupe automobile a besoin. Mais quand on prend un peu de recul, on se rend compte que la France laisse faire un accord qui est une aubaine assez injuste pour la Chine.

Le beurre et l’argent du beurre pour la Chine
 
Ici, il faut rappeller comment la Chine a fait pour construire son industrie automobile. Dans les années 1990, elle a mis en place des droits de douanes d’environ 100% sur les véhicules importés, imposant aux grands constructeurs de construire une usine sur place en partenariat avec une entreprise chinoise (Dongfeng faisant partie des heureux élus), qui pourrait ainsi apprendre à fabriquer des voitures et bénéficier de transferts technologiques. Ce faisant, la Chine réplique le modèle de développement asiatique, initié par le Japon, puis suivi par la Corée, entre protectionnisme et dirigisme étatique.
 
Ce faisant, la France et la Chine luttent de manière totalement déloyale, comme l’illustre l’écart entre nos exportations vers la Chine (15 milliards) et nos importations (41 milliards). L’Empire du milieu accumule de l’argent en protégeant son marché intérieur et en bénéficiant de l’ouverture du marché des autres. Pire, Dongfeng, qui est une entreprise publique, s’est enrichie grâce aux partenariats imposés par l’Etat chinois aux constructeurs étrangers, le tout sans fabriquer le moindre véhicule seul. Et quand on sait que la Chine est championne de la copie et la contrefaçon industrielles…
 
La trahison du gouvernement

Bien sûr, on peut se dire que cela devrait encore renforcer la présence de PSA en Chine, qui devrait être rapidement le premier marché de la marque Citroën, mais ce serait oublier que toutes les autres marques ont également des partenaires chinois qui peuvent les aider. Mais surtout, il est assez effarant qu’une telle opération soit conclue au point bas du cycle automobile, alors que tout indique que les ventes du groupe vont rebondir en 2014 (si ses ventes ont baissé de 5% sur 2013, sur le dernier trimestre, elle progressait déjà de 4%), d’autant plus que le marché iranien pourrait se rouvrir.

Bref, Dongfeng va gagner une participation à bon compte. En fait, il faudrait que l’Etat s’inspire de la façon dont l’administration Obama a sauvé General Motors en 2009, en n’hésitant pas à prendre 61% du capital du constructeur, avant de céder progressivement son capital jusqu’en 2013. Et si les Etats-Unis ont perdu comptablement 10,5 milliards de dollars, cette perte aurait été bien plus importante en cas de faillite. Au final, les 3 milliards dont a besoin PSA sont faibles par rapport aux sommes mobilisées par le gouvernement étasunien pour sauver sa première entreprise automobile en 2009.
 
En outre, la prise de participation sera bénéficiaire à terme, avec le retournement du marché. Ce faisant, le gouvernement va faire une forte plus-value à Dongfeng, le loup qui entre dans la bergerie. Pire ce n’est que justice que d’aider un constructeur qui a conservé 40% de sa production en France, plus que les 25% de Renault, où l’Etat est pourtant actionnaire. Et ce d’autant plus que ses difficultés sont la conséquence d’une crise sans précédent du marché européen (en baisse pendant six années consécutives) et de sa sortie imposée du marché iranien par GM, le groupe étant bien géré par ailleurs.

Le plan du gouvernement est un véritable scandale qui profite beaucoup trop à Dongfeng, un compétiteur redoutable qui n’a pas nos états d’âme. Pour 3 milliards (0,3% de la dette publique), l’Etat aurait pu parachever le redressement de PSA sans même prendre de risque pour le contribuable.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 22 janvier 2014 15:49

    Vous vous plaignez donc des taxes chinoises. J’avoue à avoir du mal à comprendre pourquoi, rien ne nous empêche de faire exactement la même chose chez nous, de taxer à 100% toutes les importations. Sauf l’UE et le gouvernement français, bien entendu.


    Du coup, plutôt que dire « c’est les chinois les mauvais », il faudrait plutôt dire : « c’est nous qui sommes trop cons ». Et en plus, c’est vrai.

    • claude-michel claude-michel 22 janvier 2014 16:40

      Par bibou1324...Pour la simple raison que nous ne maitrisons plus rien...c’est Bruxelles qui décide pour nous...et Bruxelles c’est Merkel !


    • jef88 jef88 22 janvier 2014 17:51

      D’accord avec Bibou !
      Mais Bruxelles c’est d’abord Baroso qui est à la solde des USA !


    • Rensk Rensk 22 janvier 2014 21:46

      C’est con votre truc... Un *chef* mafieux en Europe qui vole les vote (où achète les votes) des élus


    • Rensk Rensk 22 janvier 2014 21:54

      Traduction Google, Babylon, Microsoft =

      Le Président d’UBS Axel Weber (56) met en garde, à Davos, qu’un Parti européen (style Tea Party US) pourrai prendre le pouvoir en Europe après les prochaines élections au Parlement européen... Beaucoup plus politiques anti-UE pourraient siéger au Parlement que par le passé !


    • claude-michel claude-michel 22 janvier 2014 16:08

      L’Etat solde PSA à Dongfeng...L’état solde la France pas que les voitures...faudrait s’en rendre compte.. ?


      • amiaplacidus amiaplacidus 23 janvier 2014 08:25

        L’État solde PSA ? Je ne savais pas que l’État était propriétaire de PSA !

        Je crois plutôt qu’il faudrait dire que la gestion calamiteuse des propriétaires (famille Peugeot par simplification) a conduit l’entreprise à la ruine. Et que, comme toujours, les possédants se tirent d’affaire et les prolétaires trinquent.


      • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 2014 16:38

        Au revoir PSA , dans 10 ans ce sera une marque Chinoise à 100%


        • Rensk Rensk 22 janvier 2014 21:42

          Au revoir l’UE qui veut un accord de libre échange avec les USA (depuis combien d’année cela a débuté ??)

          Nous avons mis en gros 2 ans pour le faire avec la Chine, c’est signé et bouclé...
          L’UE, qui tente de nous imposer ses vues par mme Reding, ne comprend pas la démocratie et menace cette dernière... tant pis pour eux !

          Nous allons imposer le libre échange entre la Chine et l’UE sitôt que cette dernière tentera de nous imposer le libre échanche entre elle et les USA (L’UE impose et ne respecte pas la démocratie)...

          Les USA ET l’UE n’aurons rien a dire vu le temps que l’échange est en vigeur entre la Chine et la Suisse depuis l’année passé (2013) (bien avant le vôtre, que la Suisse a toujours refusé « d’entrer en matière » vu les demandes injuste et déséquilibré des USA)

          Vous voulez nous imposer un truc que nous n’avons pas pu négocier ? Ben seulement si vous ne renégociez pas l’accord fait entre le Chine et la Suisse... (Je me mare)

          Demain nous aloons probablement faire de même avec la Russie... (c’est en discussion) et nous le ferons avant votre truc avec les USA... ne vous en déplaise smiley


        • amiaplacidus amiaplacidus 23 janvier 2014 08:30

          Rensk ?????


        • Robert GIL ROBERT GIL 22 janvier 2014 18:25

          PSA ce n’est pas ceux qui licencient et donnent des retraites dorés a leur dirigeants...et qui se sont également gavés de subvention publiques ?

          voir : RETRAITE INDISCRETE


          • gogoRat gogoRat 22 janvier 2014 19:46

            Question béotienne :
             est-ce que la fin des cotisations sociales famille pour baisser les ’charges’ de l’employeur peut avoir un lien avec la prise de participation de l’Etat dans des entreprises comme PSA ?


            • Pere Plexe Pere Plexe 22 janvier 2014 20:39

              LP défendant le dirigisme économique...

              Enfin pas de panique dans le prochain papier il défendra le droit inaliénable de la propriété...Et dans le suivant l’indispensable liberté d’entreprendre que ne saurait contrarier d’infâmes lois, règles et autres obligations pour nos valeureux patrons...


              • Rensk Rensk 22 janvier 2014 21:26

                Vous ne voyez pas que c’est la possibilité pour Peugeot de prendre pied en Iran ? Avant Renault ?!?!?

                Où comment faire pour ne pas perdre la face...


                • titi 22 janvier 2014 22:48

                  « d’aider un constructeur qui a conservé 40% de sa production en France, plus que les 25% de Renault »

                  Et oui.. Peugeot a essayé contrairement à Renault, de maintenir son activité dans l’hexagone. Et voilà le résultat...

                  De plus Peugeot pâtit d’un déficit d’image : depuis Jacques Calvet, le petit monde parisien aime à se gausser de Peugeot... Dans les années 90, vu que Jacques Calvet avait pris des positions qui n’allait pas dans le sens de la bien pensance parisienne, il ne se passait une soirée sans que les Guignol se moquent de Calvet en dénigrant au passage les produits de la marque Peugeot.
                  Dernièrement Mme Dufflot affirmait, en gros, que Peugeot c’était des burnes parce qu’ils avaient opté pour le diesel alors qu’ils auraient du faire de l’électrique... Euh Mme Dufflot, combien de voitures électriques vendues l’année dernière ? Et comment va donc Heuliez ?
                  Mme Ockrent affirmait la semaine dernière que Peugeot n’innovait pas... bah voyons. Une personne qui a vécu toute sa vie aux crochets de la nation donne des leçons d’entreprise. En oubliant que Peugeot a mis au point l’hybride diesel/electrique, et dernièrement l’hybride essence/air comprimé.

                  La vérité c’est que Peugeot aurait été dans n’importe quel autre pays, avec ses activités dans l’automobile, le deux roues, l’outillage, l’entreprise serait devenue mondiale.... un conglomérat à la Japonaise... mais pas parisienne.

                   


                  • Rensk Rensk 23 janvier 2014 02:34

                    Peugot ne sait pas se vendre...

                    Avant il y avait les italienne et les française qui perdaient leurs huile en stationnement... maintenant (depuis 1998 où le garage a été crée) sur le béton ont voir que ce sont les allemande qui perdent de l’huile (et en Suisse on change souvent de voiture vu le leasing pas cher)...

                    C’est la rouille qui handicape encore les française... sinon, moteur et boîte de vitesse... c’est « pas mal du tout »

                    Attention, selon le TCS (Ceux qui vous dépannent) c’est une voiture plus cher que la normale qui a le moins de panne statistiquement = Toyota, le plus c’est Opel...


                  • titi 22 janvier 2014 22:51

                    « d’aider un constructeur qui a conservé 40% de sa production en France, plus que les 25% de Renault »

                    Et oui.. Peugeot a essayé contrairement à Renault, de maintenir son activité dans l’hexagone. Et voilà le résultat...

                    De plus Peugeot pâtit d’un déficit d’image : depuis Jacques Calvet, le petit monde parisien aime à se gausser de Peugeot... Dans les années 90, vu que Jacques Calvet avait pris des positions qui n’allait pas dans le sens de la bien pensance parisienne, il ne se passait une soirée sans que les Guignol se moquent de Calvet en dénigrant au passage les produits de la marque Peugeot.
                    Dernièrement Mme Dufflot affirmait, en gros, que Peugeot c’était des burnes parce qu’ils avaient opté pour le diesel alors qu’ils auraient du faire de l’électrique... Euh Mme Dufflot, combien de voitures électriques vendues l’année dernière ? Et comment va donc Heuliez ?
                    Mme Ockrent affirmait la semaine dernière que Peugeot n’innovait pas... bah voyons. Une personne qui a vécu toute sa vie aux crochets de la nation donne des leçons d’entreprise. En oubliant que Peugeot a mis au point l’hybride diesel/electrique, et dernièrement l’hybride essence/air comprimé.

                    La vérité c’est que Peugeot aurait été dans n’importe quel autre pays, avec ses activités dans l’automobile, le deux roues, l’outillage, l’entreprise serait devenue mondiale.... un conglomérat à la Japonaise... mais pas parisienne.

                     


                    • spartacus spartacus 23 janvier 2014 00:10

                      Si des chinois investissent, c’est parce que les investisseurs Français n’y ont ni intérêt ni la possibilité.


                      De la part d’un auteur fustigeant les « actionnaires » et adepte du matraquage fiscal. Après avoir crié le climat délétaire pour chasser les investisseurs Français vers d’autres cieux que leur pays, faire un gros caca et l’étonné qu’il ne reste que des tiers sans face à eux des actionnaires Français capables d’investir. 

                      • Rensk Rensk 23 janvier 2014 02:52

                        Assez « pas vrai » votre affirmation... Les français sont plus « nationaliste » que les germains question investissement... (Le cocoricooo vous poursuit de très très près)...

                        Pas de possibilité ? Encore faux vu les bénéfices à la bourse et les lois nouvelles fait en France par « la gauche »...

                        faut vous renseigner et ne pas rester sur le passage entre votre ancien président et le nouveau...

                        Il est connu de par le monde, au niveau communal, État (département pour vous) et l’État central... que si les gauchistes viennent au pouvoir c’est que la droite a abusé très fortement... Qu’il ne reste à la gauche que de rétablir le budget et vu que c’est « sévère » la gauche (une fois réussi l’équilibre) ne sera plus élue...

                        Vous prenez les gens vraiment pour des cons en France... un parti est l’alibi de l’autre... les deux marchent dans la même direction ; contre le peuple, contre les électeurs !!!


                      • spartacus spartacus 23 janvier 2014 08:48

                        On voit que vous n’avez jamais cherché d’investisseurs de votre vie et ignorez le domaine complètement. 


                        La majorité du capit al risque des investissements français sont le fait de société principalement de sociétés d’investissement composées d’actifs de défiscalisation notamment d’argent utilisé pour réduire l’ISF. 3 régions représentent 80% du capital risque. Paris et RP, Bourgogne et Rhone-Alpes. 
                        Ailleurs en France c’est un désert incommensurable.
                        FCP, FCPI, FCPE. Cet argent est mis principalement à 90% dans des entreprises de services, orientés ubuesquement vers celles accréditées « oseo » pour que les bénéfices soient majoré du crédit impôt recherche. 

                        Les particuliers investissant directement se comptent sur les doigts de la main sauf ceux dans leur propre entreprise. Trop d’impôts ! 
                        Ils préfèrent investir aux USA ou GB et y laisser l’argent sans jamais le rapatrier.

                      • L'Auvergnat L’Auvergnat 23 janvier 2014 12:34

                        Lorsque je lis « debout la république » je me gausse.................

                        Aucune solution que des palabres et ces gens s’écoutent parler

                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 janvier 2014 13:05

                          Bonjour Laurent,

                          Idem pour Airbus ou le siège principal à été transféré à Munich (Allemagne) en 2013 après une restructuration avec EADS puis c’est un allemand qui vas diriger la nouvelle ’’structure’’ ! Écoutez le témoignage de Régis Chamagne, Responsable national de l’UPR en charge des questions de Défense.

                          Puis cette information est presque passé inaperçu :

                          L’État cède 1% du capital d’Airbus group

                          La cession de 1% du capital d’Airbus Group (ex-EADS), annoncée le 15 janvier par le gouvernement français, a été réalisée et va rapporter 451 millions d’euros à l’État. source

                          Au terme de cette cession, l’État français et l’Allemagne disposent chacun de 11% du capital, conformément à un accord bilatéral prévoyant que les deux pays détiennent une participation identique dans le capital du groupe aéronautique et de défense, ce qui avait conduit Berlin à augmenter de son côté sa propre participation pour atteindre le chiffre de 11%. source

                          Avez vous compris ce qui se passe ?!

                          La France ce fait spolier Airbus !

                          Et c’est pas fini !

                          Ce matin j’ai attendu à la radio que les sous-traitants d’Airbus prévoient une grève car il vas y avoir une perte d’environ 4000 emplois dans le secteur aéronautique en France due à un manque de projets. Le carnet de commande d’Airbus est pourtant plein ... mais ce sont les allemands qui décident désormais de la stratégie et des investissements d’Airbus ! La France ne compte plus !

                          Bravo, l’état à empoche 451 millions d’euros pour avoir brade 4000 emplois (et c’est que le début) ceci pour avoir fait un énorme cadeaux énorme aux Allemands !

                          Hollande c’est un traitre qui au lieu de créer des emplois détruit l’industrie (aéronautique et spatial) de la France !


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 janvier 2014 17:30

                            Complément d’information :

                            Le cours d’Airbus Group a gagné 74,63% depuis une année, notamment après la réforme de sa gouvernance intervenue en 2013, qui a rendu la direction de l’entreprise indépendante des trois États présents à son capital, la France, l’Allemagne et l’Espagne. Depuis cette réforme, ces Etats ne sont que de simples actionnaires et ne sont plus représentés au conseil d’administration.

                            Avec cette politique la France na plus d’avenir !


                          • mortelune mortelune 23 janvier 2014 13:36

                            Pourrir la France c’est pourrir les français, c’est le but ultime des classes dirigeantes depuis quelques décennies. Tout s’accélère depuis 2007 et rien ne devient plus caché. C’est la preuve de la victoire proche de ces fous furieux. Affaiblir les peuples c’est faire l’économie des guerres alors quand c’est possible pourquoi se priveraient-ils.

                            J’ajoute que faire une guerre à une armée c’est faisable et il est même possible de la gagner. Par contre l’histoire montre qu’aucune victoire n’est possible contre un peuple. Le meilleur moyen de la gagner est donc que les peuples se bouffent eux mêmes et c’est ce qu’ils font. Par exemple, je ne trouve plus aucun sujet de cohésion sociale en France.

                            • Arnaud69 Arnaud69 23 janvier 2014 13:39

                              @ mortelune

                              Effectivement c’est le but, vous avez tout compris. (voir

                              Les oligarques et certaines sectes ont toujours suivi certains délires style Kabbala ..


                            • dohc 23 janvier 2014 14:08

                              Faudrait peut-être arrête de considérer Peugeot comme une entreprise française...

                              Sauf quand il faut venir pleurer pour renflouer sur fonds publics les « mauvais choix » de la filiale financière...

                              La famille Peugeot ne paie plus ses impôts en France depuis longtemps.

                              L’accord avec GM a servi les actionnaires mais au prix de l’élimination du marché iranien, (10% du CA quand même...à récupérer sur les usines françaises)), les « partenaires » ayant changé d’avis et finalement ayant décidé d’envoyer leur force commerciale en Iran pour provider aux marchés délaissés par... Peugeot (merci Barack...), des nouveaux partenaires chinois pourront faire l’affaire pour la poursuite du versemment des dividendes.

                              Et qu’importe si Peugeot, qui venait bizarrement de renouer avec une production de qualité servie par un design judicieux, va offrir son outil industriel aux chinois, car l’essentiel est de conserver « la marge », et « les dividendes versés » à court terme.

                              Le long terme, mouhaha tout le monde sait que le système n’est pas viable, donc ce qui compte, c’est s’en faire un max avant la cata...


                              • Denzo75018 23 janvier 2014 15:33

                                L’état socialiste Français vend PSA à un « salaud » de capitaliste, oui mais grand frère socialiste !!!


                                • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 2014 09:29

                                  Bientôt le mode d’emploi de la voiture en Chinois, le Français sera tout à la fin....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès