Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Etat subprime !

L’Etat subprime !

Selon les estimations de la Maison Blanche, les intérêts qui devront être réglés en 2019 par les Etats-Unis sur leur dette de 12’000 milliards de dollars excèderont 700 milliards de dollars ( et ce même dans l’hypothèse d’une réduction de leur déficit budgétaire ), comparés aux 200 milliards dont ils doivent s’acquitter cette année ! Ce différentiel de 500 milliards de dollars - équivalent aux dépenses annuelles des Etats-Unis sur l’éducation, l’énergie, leur sécurité intérieure et sur les deux conflits en Iraq et en Afghanistan ! - reflètera tout simplement une augmentation des taux d’intérêts qui sera inévitable dès lors que la Réserve Fédérale aura mit fin à ses programmes d’aides d’urgence.

 
En fait, un vent de panique - en tout cas de grande fébrilité - semble saisir depuis peu les responsables de la Trésorerie Américaine préoccupés à juste titre par les conséquences potentiellement dramatiques d’une remontée des taux d’intérêts. L’austérité et la rigueur n’étant pas constitutifs du gène Américain, leur seule parade consiste donc aujourd’hui à tenter de fixer les taux bas actuels en échangeant un maximum de leurs Bons à court terme en Bons à long terme ! Les Gouvernements successifs des Etats-Unis d’Amérique ont en réalité hypothéqué leur nation et sont parfaitement conscients de ne plus être en mesure de payer les intérêts en cas de hausse des taux !

Les Etats-Unis sont devenus une "nation subprime" à part entière et se retrouvent ainsi dans une situation identique à celles des ménages Américains sur endettés dont la maison fut saisie faute d’avoir pu régler leurs mensualités !

En fait, le paradoxe est cruel : Voilà en effet un pays qui, responsable de la crise financière, a néanmoins pu bénéficier d’une pression baissière intense exercée sur ses taux d’intérêts par les flux massifs de fonds en direction de ses obligations d’Etat considérées comme la valeur refuge par excellence en période tourmentée et qui doit, à présent que la crise internationale s’estompe, faire face à une faillite virtuelle provoquée par une embellie de la conjoncture internationale qui, en générant des ventes de ces mêmes Bons du Trésor, aura pour conséquence de remonter mécaniquement les taux... Voilà un pays qui creuse lui-même sa propre tombe car 1% de hausse de ces taux se traduirait simultanément en 80 milliards de dollars par an à payer en seuls intérêts supplémentaires sachant que, selon la Maison Blanche, le pays devra s’endetter de 3’500 autres milliards de dollars ces trois prochaines années !

Le destin des Etats-Unis est donc plus que jamais dans les mains de la Chine dont l’intervention - et les subventions - ont contribué de manière décisive à comprimer le taux des Bons à court terme, les T Bills, à 0.347% à fin Septembre 2009, soit à des niveaux historiquement bas. Pourtant, les économistes de la nomenklatura Américaine persistent à minimiser le potentiel de nuisance vertigineux des déficits de leur pays : Paul Krugman ne les a-t-il pas en effet qualifié ironiquement de "menace fantôme" dans un récent article du New York Times ? A moins que ces économistes très proches du pouvoir n’aient tout simplement pas le cran de vouer aux gémonies les responsables des Administrations US successives ayant mis leur pays dans une situation inextricable car les déficits sont toujours le symptôme d’une gestion déficiente et le résultat d’une mauvaise politique.

Les ingrédients d’une crise majeure sont toutefois bel et bien réunis car les paramètres fiscaux et autres signaux d’alerte scrutés par des organismes comme le F.M.I. dans le cadre de certains pays en grandes difficultés indiquent que le scénario de banqueroute de l’Etat Américain devient de plus en plus crédible.
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • fwed fwed 26 novembre 2009 11:16

    Comme d’habitude, merci M. Santi,

    « leur seule parade consiste donc aujourd’hui à tenter de fixer les taux bas actuels en échangeant un maximum de leurs Bons à court terme en Bons à long terme  »

    C’est vraiment ce qu’il font ces bureaucrates ? Encore un tour de passe passe pour maintenir l’illusion monétaire. Ca devient totalement pathétique.

    On est donc parti pour la faillite organisée des Etats. Citoyens pauvres serrez votre ceinture et eteignez votre cigarette pour le crash.


    • plancherDesVaches 26 novembre 2009 11:22

      Bonjour Monsieur Santi. Et merci pour cet article.

      Pourriez-vous expliciter votre dernier paragraphe, s’il vous plait.


      • Michel Santi Michel Santi 26 novembre 2009 14:33

        Les pays soutenus et secourus par le FMI ( en général des Républiques Bananières) présentent tous les mêmes déficiences que les USA aujourd’hui.
        En fait, le FMI avait déja émis des signaux d’alerte sous Bush... 


      • plancherDesVaches 26 novembre 2009 15:18

        Merci de votre réponse.
        Et c’est aussi un peu ça qui me gène au niveau du FMI.
        En effet, tels des vautours, il profite de chaque défection économique de pays pour imposer des règles de libéralisation.
        En exploitant la population bien au-delà de tout respect par une dette qui devra être remboursée par des dizaines, voire des centaines de générations. (voir l’Islande)

        Et n’oublions pas qu’ils sont bénéficiaires. Largement. D’où l’idée de monnaie internationale basée sur le DTS du FMI, dernière monnaie qui pourrait survivre car dernière entité qui serait en droit de pomper toute richesse mondiale.

        Et là est le paradoxe.
        Il vit sur l’endettement d’un pays qui le conduit à la ruine...(et à donc besoin de lui)
        Et prone la réduction de l’endettement...(en ne le faisant pas, car privatiser entraîne toujours plus d’endettement des citoyens, je parle, bien sûr)

        Economiquement. Vous en pensez quoi.. ???


      • fwed fwed 26 novembre 2009 16:54

        @ PdV

        Pour compléter ton commentaire :

        « l’ajustement structurel, est un programme de réformes économiques que le Fonds monétaire international (FMI) ou la Banque mondiale mettent en place pour permettre aux pays touchés par de grandes difficultés économiques de sortir de leur crise économique. »
        (source wikipedia)

        C’est la solution présenté depuis des décennies par le FMI à tous les pays du tiers monde.
        Sans le FMI ces pays n’auraient jamais pu s’élever au rang des pays pauvres aujourd’hui (peut être auraient ils disparu de la surface de la terre si le FMI n’avait pas été là)

        Merci qui ? Merci le FMI.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 novembre 2009 17:00

        @ Michel Santi :


        Ce n’est pas parce que quelqu’un creuse un trous qu’il veut en faire sa tombe. Attendons de voir qui sera couché dedans. Cet argent qu’on crée n’a aucune valeur et les dettes qu’on assume ne seront jamais payées. N’est-il pas évident qu’une nouvelle gouvernance émettra une nouvelle monnaie et effacera l’ardoise, réorganisera la structure de production et gouvernera autrement ?

         L’article de Bonafi hier était limpide



        Pierre JC Allard

      • plancherDesVaches 26 novembre 2009 17:04

        Fwed, je parle de REALITE économique. Pas de mirage commercial.

        Donne-moi un exemple de pays (hors le Royaume-uni) qui a fait appel au FMI et a pu passer du rang de pays pauvre au rang de pays riche ou même émergent.
        Merci de me répondre.


      • fwed fwed 26 novembre 2009 17:30

        keep cool PdV, je pense qu’on « se méfie/déteste » des dirigeants du FMI autant l’un que l’autre.

        En fait mon commentaire était ironique :
        « (peut être auraient ils disparu de la surface de la terre si le FMI n’avait pas été là) »
        Humour noir et tortueux mais humour quand même. Depuis que le FMI les aident ils sont toujours de plus en plus pauvres....c’est bizarre quand même avec toutes les matières premières qu’ils exportent.

        Je suis d’accord avec vous concernant le grand écart entre les pseudo miracles dont le FMI se vante et la réalité économique des pays subissant ces ajustements structurels.

        Pour le RU (et bientôt les USA) je pense que c’est uniquement du au fait que le FMI soit leur joujou.


      • plancherDesVaches 26 novembre 2009 17:37

        Monsieur Santi... ???


      • Augustule pipo 27 novembre 2009 10:33

        Je vous invite à lire le livre « Les confessions d’un assassin financier » pour vous rendre compte de la véritable raison d’etre du FMI et de la banque mondial.


      • Michel Santi Michel Santi 26 novembre 2009 14:30

        Non nul n’a intérêt à les y précipiter : ils font ça très bien eux-mêmes


      • plancherDesVaches 26 novembre 2009 14:56

        Complètement bien vu, Monsieur Santi.
        Souci, l’american dream a été poussé à fond, chez eux. Et la dommination mondiale aussi.
        Imaginez la future réaction qui pourrait être légèrement violente...


      • manusan 26 novembre 2009 11:38

        Puisque le $ ne vaudra plus grand chose, et que les bons du trésor c’est un peu comme les valeurs internet de 2001, regardons les réserves d’or par pays en 2009.

        http://fonds-souverains.over-blog.com/article-32473932.html

        plutôt surprenant.


        • plancherDesVaches 26 novembre 2009 13:09

          Hhmm.. petite nuance que je me permets d’apporter, Manusan.

          Dubaï est un symbole. Mais n’ayant pas de richesse naturelle comme les grands frères, ils ont toujours vécus au dessus de leurs moyens.
          Et ont joyeusement plongé dans la bulle immobilière...
          Espagne bis.


        • manusan 26 novembre 2009 15:10

          tout à fait, d’ailleurs Abu-dhabi à 80 km, va venir les sauver, encore heureux que l’émirat voisin ait du pétrole. Ceci dit, c’est tout un symbole dans la région qui s’écroule.


        • Augustule pipo 27 novembre 2009 10:40

          Concernant les réserves d’or de la France, il est bon de rappeler ceci :

          En 2004, dès sa prise de fonctions au ministère de l’économie des finances et de l’industrie, Nicolas Sarkozy avait décidé de vendre une partie importante du stock d’or de la Banque de France afin de résorber les déficits publics. Sur cinq ans, la Banque de France était chargée de vendre 500 à 600 tonnes d’or et d’accroître en parallèle ses réserves en devises. Cette vente s’est déroulée au moment même où le marché des devises était plus instable que jamais et alors que les cours de l’or s’envolaient.

          Le stock d’or de la Banque de France est ainsi passé de 3024 tonnes en 2004 à 2719 tonnes au 31 décembre 2006..... il atteint aujourd’hui 2487 tonnes.


        • Prometheus Jeremy971 26 novembre 2009 12:05

          J’ai une question ?
          En cas de banqueroute de l’état américain que se passera-t-il ? Qui prendra le relais ?


          • plancherDesVaches 26 novembre 2009 12:39

            Le FMI... en principe.
            Et c’est pour cela que le Royaume-« Uni » l’a recapitalisé.
            Mais une chute des US est « légèrement » plus grosse qu’une chute d’Islande.

            Là-dessus aussi, monsieur Santi, vous pourriez nous éclairer sur le « modèle » du Japon qui est resté hyper-endetté depuis des années.
            Ou pouvait-il se le permettre dans un contexte où le reste de la planète se portait bien.. ???
            (souvenez-vous : je vous avais fait un commentaire pour vous dire de ne pas faire de parallèle avec ce « modèle »)
            (sachant que je ne suis plus le seul à comparer avec la situation de 1929.. et viens de découvrir que nous étions encore plus proche de 1873.)

            Bien à vous.


          • Paul Muad Dib 26 novembre 2009 12:06

            bon d’accord mais vous êtes dans l’hypothèse de moralisation de ce qu’on nomme capitalisme ,qui n’est rien d’autre qu’une société de profit par n’importe quels moyens..issue elle même du match gagne par la force par les financiers, héritiers des voleurs de diligences, reconvertis en notables ,proprement habilles..on ne va pas aller tres loin avec cela..
            tout ceci me semble être du pipeau, de la complexification inutile...je ne dis pas de votre part, non..je parle de l’ensemble de la situation..
            pour moi la seule question que je me pose est : on continue sur le même chemin du profit ou on transforme le crapeau en prince charmant... ?
            non specialiste je trouve curieux de ne pas mentionner goldman-sachs, et autres banquiers communautaires qui possédant la FED, possède les USA , et pour s’amuser essayent de mettre la planète a genou...je me trompe peut etre ?? bientôt, le rêve de tous les tarés de pouvoir enfin accessible...aussi con que dans Dart Vador lorsque l’empereur dit : plus de limites a mon pouvoir..
            nous sommes devant un choix binaire, on continue ou on arrête ?
            dernière question : connaissez vous beaucoup de personnes muent par autre chose que leur petit intérêt mesquin ? ayant dépassée une vie basée sur l’ego/cerveau analytique..de tels humains de talent pourraient prendre en charge en collectif, l’organisation matérielle du monde tout en vivant simplement, non pas une simplicité de celui qui joue un rôle , mais une vrai simplicité d’un humain débarrasse de ses peurs donc du désir comme seule activité humaine...nous avons l’impression de vivre un moment exceptionnel , alors que ce n’est que la continuité de ce qui se passe depuis des siècles, ce fut une parenthèse occidentale tres courte , liée au développement des techniques, a des guerres permettant de démolir et reconstruire, point barre,
            pour l’instant la réponse est on continue avec le crapeau..pas de prince charmant..on n’a absolument aucune idée de l’origine du problème, sauf de pseudo explications techniques de pseudo économistes..pire on ne cherche pas, c’est la faute au système dit on, bien sur ! qui crée le système ? l’humain bien sur,c’est dans l’humain qui faut allez voir , pas chez le voisin ,mais chez soi...en soi ...
            comparons l’humain a une voiture dont le moteur est cassé, la transmission aussi, plus de freins ....que fait cet humain -voiture ? rien ou si peu, il dit que c’est de la faute des autres voitures si il ne marche pas, ne connaissant rien a lui même au niveau fonctionnement, il décide de repeindre la voiture en se disant : ca ira peut être ??
            voila on nous en sommes.........la voiture n’est pas prête de rouler !!!
            tout ceci m’a enerve ce matin , je vais aller de ce pas me manger un gateau et boire un cafe bien chaud, en regardant les Irlandaises si ..... ???


            • Prometheus Jeremy971 26 novembre 2009 12:12

              J’ai rien compris à ce que vous avez dit.... et on est pas le matin, il est midi....


            • plancherDesVaches 26 novembre 2009 12:29

              Relisez, Jeremy. Vous verrez, c’est trés simple.

              Bon, sinon, Paul Muad (qui est devenu aveugle, mais voit...)
              Cela PEUT paraître complexe car un niveau d’une mondialisation, les interactions se comptent par millions chaque jour. (je ne parle QUE des mouvements d’argent et autres décisions politiques vraiment importants)
              Sinon, au niveau de l’humain, et bien, comme d’hab, il ne bouge que si sa peau est en danger.....
              Peut-on lui reprocher... ???
              Je ne peux être juge, car je suis aussi partie smiley


            • plancherDesVaches 26 novembre 2009 12:33

              Hhmm... juge et parti... il ne doit pas y avoir de e, pardon.
              veuillez lire « au niveau ».

              Et le jour où l’édition refonctionnera chez Avox, j’espère que vous m’enverrez un fax, les mecs... !!!


            • Paul Muad Dib 26 novembre 2009 13:51

              Salut Plancherdesvaches...je vois que tu as répondu a ma place, merci donc ( je me permets ce tutoiement dans un sens amical et que je ne suis pas banquier, ni président quoique celui la est un mauvais exemple !! )....et oui être aveugle oblige a voir au delà des choses, au delà de la matière visible pour l’œil, au delà de la pensée.. on ne se bouge le cul que s’il y a danger dis tu ! ,sûrement , il y a une deuxième raison que je connais, c’est d’en avoir marre , totalement marre de sa vie a soi, pas genre suicide, pas en quête de choses grandioses non plus, juste marre de ce non sens ,plutôt donc genre ca suffit...et le voyage commence, le plus tôt le mieux..
              amicalement..
              ps. a jeremy..j’habite en Irlande donc pour moi quand j’ai écrit ce mot c’était le matin car nous sommes 1 heure derrière la france...


            • plancherDesVaches 26 novembre 2009 14:30

              Hello, Aveugle qui voit.
              Que fous-tu en Irlande (entre nous) ? Ce sont les raisons profondes qui sont à fouiller. Les « ressorts » (motivation(s)).
              Sinon, pour comprendre ton malaise, il y a déjà ça :
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins
              Généralement, comprendre est faire le moitié du chemin.


            • Paul Muad Dib 26 novembre 2009 15:35

              plancherdesvaches, bon entre nous seulement, je suis en Irlande parce que c’était ca ou bagarre generale avec les agents de l’anpe, coupables de tortures mentales selon moi..et je ne me suis jamais laisse faire , même a l’armée ils m’ont vires, je suis tres aimable mais allergique aux fachos .
              de plus ma femme travaille ici , moi pas !! je garde les enfants, j’ai un bateau pour la pèche, on va en bord de mer tres souvent, j’ai plein d’amis , soirée pub du week end , l’ecole des enfants aussi ,vraiment bien et severe contre les perturbateurs qui ne font pas long feu, voila quelques raisons il y en a encore pas mal... etc. + .je ne supportais plus l’ambiance en france, et quand mon beau pere , paysans en retraite a 600 euro par moi et adorateur du petit roi soleil ,nous a declare : les chomeurs il faudrait les enfermer....ma femme m’a dit : on se casse et voila...je connais bien la france ayant habite en bretagne d’ou je suis originaire, l’est ,le centre, ,royan,les pyrennees etc...cote paysage ,rien a dire ,le reste les gens sont tous tres stresses...normal bien sur, mais entre les racistes, les fachos, les adorateurs de sarko etc.etc..c’etait trop....j’y ai aussi bcp d’amis qui viennent ici nous voir..
              sinon merci du lien , mais je voyage bien dans ce petit cerveau /ego, me croirais tu si je te disait que je connais d’autres capacités humaines ,que je « travaille » la dessus, et que je réfute toute approche dite « analytique » des problèmes humains.. pour moi même , a chacun de voir....sujet complexe, a développer mais une autre fois, merci quand même et salutations..


            • plancherDesVaches 26 novembre 2009 15:54

              De rien quand-même.
              Royan et les Pyrennées, j’y suis en alternance. Malgré le sarko...Quoique.. Royan devient trés difficile au niveau circulation, je sens que je vais migrer.
              Salutations à toi.
              Garde le moral.


            • fwed fwed 26 novembre 2009 17:06

              A paul muad dib

              « c’est la faute au système dit on, bien sur ! qui crée le système ? l’humain bien sur,c’est dans l’humain qui faut allez voir »

              Je vous encourage fortement à aller voir les liens ci dessous, vous y trouverez une réponse primordiale (site assez dense) :
              http://monnaie.wikispaces.com/
              http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Etat-Dette-Monnaie

              et plus particulièrement cette page vulgarisatrice du problème de base de notre système monétaire qui est l’un des moteur de notre système social (page plus succinte que les liens précédents)
              http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=QuelJeuDeC


            • Paul Muad Dib 26 novembre 2009 19:40

              @fwed...merci beaucoup de ces liens que je mets en favoris ,j ’irais voir cela + tard..
              salutations..


            • Internaute Internaute 26 novembre 2009 12:43

              Vous voyez loin mais prenez la peine d’écrire une fois un mode d’emploi des taux d’intérêts et du marché des Bons du Trésor.

              « ... leur seule parade consiste à échanger des bons à court terme contre des bons à long terme... » Vous croyez que tout le monde vous suit ? Pas moi en tout cas, d’autant plus que les T-Bonds à 10 ans frôlent les 4% alors que le court terme est presque gratuit.

              ou encore « ... la conjoncture internationale qui, en générant des ventes de ces mêmes Bons du Trésor aura pour conséquence de remonter mécaniquement les taux ». Là je me lance à une explication. La conjoncture allant mieux, les acteurs vont dépenser leurs économies dans des secteurs qu’ils jugent plus lucratif. Donc on vend des bons du trésor pour avoir des sous à placer ailleurs, donc leur prix baisse, donc les intérêts payés (fixés une fois pour toute lors de leur émission par le Trésor) deviennent relativement plus élevés, donc si le Trésor veut en émettre de nouveau et que les gens les achètent il est obligé de proposer une rentabilité équivalente pour l’investisseur, cad un intérêt d’émission plus élevé ce qui augmente irrémédiablement la charge de la dette pour l’Etat US.


              • Michel Santi Michel Santi 26 novembre 2009 14:29

                1) les taux longs sont effectivement plus élevés que les courts mais, quand on anticipe une hausse des taux, on accepte néanmoins de payer plus cher en allant dès aujourd’hui sur des taux longs afin de « fixer » son budget sur du long terme alors qu’en restant sur des taux courts on paie certes moins aujourd’hui mais, comme ils sont nettement plus réactifs, on pourrait se retrouver dans 3 mois à 3% ... avec des taux longs à 6% !

                2) c’est plus ou moins juste comme interprétation : c’est la loi de l’offre et de la demande


              • plancherDesVaches 26 novembre 2009 14:44

                Un peu en marge du sujet, mais.. il s’agit de notre continent :
                http://contreinfo.info/breve.php3?id_breve=8109
                "

                Baigneurs de Soros : comment les banques européennes se refinanceront-elles après le retrait de la BCE ? (FT)« 

                Sorros n’est pas si idiot qu’il parait, malgré sa réflexion : »George Soros, spéculateur : « C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus »"
                En effet, pourquoi se baigner habillé ?

                Sinon, il a commencé à faire ses courses (tout comme buffet, autre prédateur) en convertissant sa fortune en biens bien réels. (et comme les Chinois qui achètent des terrains et mines en Afrique et les Indiens qui achètent de l’or)
                Ce qui nous annonce des lendemains qui chantent.

                Bonne crise à tous.

                • BA 26 novembre 2009 14:58

                  «  Banques  : le grand mensonge.  »

                  Peu à peu, les langues se délient.

                  Peu à peu, nous apprenons l’étendue des mensonges que les banquiers continuent à raconter.

                  Mercredi 25 novembre 2009, Dominique Strauss-Kahn révèle que les banques mentent sur l’état réel de leurs soi-disant «  actifs  ».

                  «  Le Figaro  : Quel est aujourd’hui le niveau des pertes non reconnues des banques  ?

                  Dominique Strauss-Kahn  : Il reste d’importantes pertes non dévoilées  : 50 % sont peut-être encore cachées dans les bilans. La proportion est plus forte en Europe qu’aux États-Unis. Je le redis  : l’histoire des crises bancaires, notamment au Japon, démontre qu’il n’y aura pas de croissance vive et saine sans un nettoyage complet du bilan des banques.  »

                  http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/11/24/04016-20091124ARTFIG00576-strauss-kahn-il-faut-revoir-notre-modele-de-croissance-.php

                  Les banquiers présentent des bilans truqués.

                  Les banquiers affirment détenir des centaines de milliards d’euros d’«  actifs  », mais en réalité la moitié de ces soi-disant «  actifs  » sont des actifs pourris. Leur valeur réelle est égale à zéro.

                  En clair  : les banques sont en faillite, mais les banquiers préfèrent donner des chiffres truqués pour ne pas déclencher de panique.

                  Les banques centrales elles-mêmes mentent sur leur propre bilan. Les gouvernements eux-mêmes mentent aux citoyens sur l’état réel des banques et des banques centrales.

                  Tous ces mensonges n’ont qu’un but  : éviter une panique type 1929.

                  Samedi 11 avril 2009, le journal économique La Tribune a publié un éditorial explosif en page 7  : «  Banques  : le grand mensonge  ».

                  Cet éditorial du journaliste Philippe Mabille était tellement compromettant pour les banques qu’il n’apparaît pas sur le site internet de La Tribune.

                  Les autres éditoriaux de Philippe Mabille sont en ligne sur le site de La Tribune, mais l’éditorial du 11 avril 2009 a été censuré.

                  Je recopie donc la fin de cet éditorial censuré :

                  «  Banques  : le grand mensonge.

                  Par un curieux retournement du destin, le climat boursier est, dans le même temps, redevenu favorable pour les banques. Un exemple frappera les esprits  : le cours de la Société Générale s’est apprécié de 45 % par rapport au cours de 24,5 euros qui avait été proposé pour le plan de stock-options qui a tant scandalisé l’opinion. En déduire que la crise financière est derrière nous serait toutefois une grave erreur. Bien au contraire, le pire est encore à venir.

                  Le calcul est assez simple à faire  : en janvier 2009, le Fonds Monétaire International prévoyait 2 200 milliards de dollars de pertes mondiales pour les bilans bancaires. Ce chiffre a été réévalué à 4 000 milliards de dollars, dont un tiers seulement a été comptabilisé. La conclusion coule de source  : les banques ne disent pas la vérité sur la réalité de leur situation. Et les autorités financières sont complices de ce grand mensonge, pour éviter de créer la panique.

                  On le voit avec la forte tension qui règne aux Etats-Unis à propos des «  stress tests  » réalisés sur la solidité des banques américaines. Mentir pour la bonne cause, on retrouve là un peu le même scénario que celui du Crédit Lyonnais, où la Commission Bancaire et le Trésor avaient été accusés d’avoir fermé les yeux sur les comptes truqués de la banque publique.

                  Mais, cette fois, ce n’est pas une seule banque qui est en cause, mais toutes les banques mondiales en même temps. De sorte que celle qui saura masquer ses pertes le plus longtemps sortira grande gagnante du jeu de poker menteur qui va maintenant succéder au théâtre du G20.  »

                   

                  http://ged.latribune.fr/zetasearch/hweb/index.html?DN_SEARCH=philippe+mabille&posted=1


                  • plancherDesVaches 26 novembre 2009 15:47

                    Ba, nous avons déjà eu quelques échanges, mais il me semble important de vous souligner une chose importante.
                    UNE BANQUE NE PEUT PAS ETRE HONNETE.
                    Sinon, ce ne serait plus une banque au sens capitaliste du terme. Soit, une rapacitude. Ou rapacerie, je vous laisse le choix du terme.

                    Maintenant, il serait tout de même judicieux que vous fouillez du coté des « tontines » asiatiques (regroupement de capital) et d’autres formes de mises en commun de moyens non pas financier MAIS SURTOUT BIEN REELS.

                    Merci à vous.


                  • Prometheus Jeremy971 26 novembre 2009 15:53

                    Ce que je ne comprends c’est qu’ets-ce qui fait remonter les cours de la bourse ? Si ceux qui empruntent et qui investissent sont pourris jusqu’à la moelle ?


                    • plancherDesVaches 26 novembre 2009 15:59

                      Jeremy : une question de base :
                      De combien de cours d’actions de sociétés est constitué le CAC 40 ?

                      Et bien, si tu fouilles un peu, tu te rendras compte que le cours des actions des banques US (les 5 plus grosses) a remonté de façon miraculeuse grace à des « investisseurs » anonymes. (pas les petits porteurs toujours floués, bien sûr)
                      Bizarre, non ?


                    • kalon kalon 26 novembre 2009 19:02

                      Ils employent le méme systéme que j’employais, étant jeune, pour bluffer ma banque sur mes capacités financiéres.
                      Je faisait tourné 100,00 euros ( c’était beaucoup d’argent à l’époque) en permanence par 4 comptes ouvert auprés de banques différentes.
                      Cela fausse les ratios et en jouant sur les dates valeurs, cela permet méme de gagner de l’argent.


                      • Marc Bruxman 26 novembre 2009 19:57

                        Eh oui, les états paient du social à tout va et ne vont jamais tenter d’équilibrer les comptes vu que cela nuirait aux résultats électoraux.

                        Aujourd’hui on fait le zorro pour éviter aux citoyens de subir la crise mais la conséquence va être terrible. Lorsque la bulle de la dette publique va exploser et les taux d’intérêts augmenter, nombre d’états dont la France seront techniquement en situation de cessation de paiement.

                        Et le FMI n’est absoluement pas capitalisé pour réparer les dégats. On va donc assister à une destruction de richesse sans précédent. Il va nous arriver la même chose qu’aux ex pays d’europe de l’est. Destruction de tout le social et de toutes les structures d’état pour revenir à un capitalisme plus sain. Mais au moins nous partirons avec des infrastructures à niveau.

                        Au final les réformes qui devaient être faites depuis longtemps vont devoir être faites dans la précipitation...


                        • plancherDesVaches 26 novembre 2009 20:31

                          Et oui, bruxman. Il va falloir que vous payez vos dégâts.

                          Mais... en parlant de dégâts : vous croyez vous riche avec au maximum quelques millions... ???

                          Car, si ça se trouve, malgré 10 millions, vous pourriez peut-être être bientôt obligé de quémander juste de quoi avoir à manger.

                          Bon courage à vous, et je sens que vous avez besoin de vous détacher de votre obsession de simili-domination ou d’influence style sarko-mercial.

                          Bien matériellement votre.


                        • BA 27 novembre 2009 00:26

                          En réalité, il y a en France 4 629 000 demandeurs d’emploi.

                          Demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi :

                          Catégorie A (actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi)

                          Catégorie B (actes positifs de recherche d’emploi, en activité réduite courte)

                          Catégorie C (actes positifs de recherche d’emploi, en activité réduite longue)

                          Catégorie D (sans actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi)

                          Catégorie E (sans actes positifs de recherche d’emploi, en emploi)

                          Total A+B+C+D+E = 4 629 000 demandeurs d’emploi.

                          Ce chiffre total de 4 629 000 demandeurs d’emploi est caché dans le tableau page 15 :

                          http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-4.pdf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès