Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’hypothétique « refondation du capitalisme » fait toujours le (...)

L’hypothétique « refondation du capitalisme » fait toujours le bonheur des spéculateurs !

La spéculation, vous savez, cette « habitude » des milieux financiers si décriée au G20, à laquelle Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir mettre fin ? Et bien, elle ne s’est jamais si bien portée !

C’est Le Figaro qui nous l’apprend : " Des dirigeants de hedge funds majeurs se sont accordés lors d’un dîner discret à Manhattan pour parier gros sur la baisse de l’euro, selon le Wall Street Journal vendredi. Parmi eux, le milliardaire américain George Soros ... / ... "

Mais encore ?

" ... / ... Par exemple, si George Soros - célèbre pour avoir fait « sauter » la banque d’Angleterre - décide de mettre sur la table 10 millions de dollars sur une position courte sur l’euro (pari à la baisse), il spécule en fait avec 200 millions de dollars. Or, si le taux de change recule de 10%, comme cela a été le cas ces trois derniers mois, George Soros aura gagné quelque 20 millions d’euros sur ce trade. En excluant les 10 millions qu’il a engagé au début, il reste dans sa poche quelques 10 millions d’euros. Taux de rendement : 100% en trois mois ! ... / .. "

Ce qui en termes courant s’appelle de la spéculation financière.

La spéculation, vous savez, cette "habitude" des milieux financiers si décriée au G20, à laquelle Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir mettre fin ? Et bien même après toutes ses déclarations et discours, y compris celui de Davos : où il a dressé sur un ton très offensif : "un long réquisitoire du système qui a abouti à la crise, devant une assemblée de patrons de multinationales et de banquiers " ... parfaitement indifférents ! (Voir Slovar du 24 février 2009 ) elle ne s’est jamais si bien portée !

Et pourtant, le 8 octobre 2009, on pouvait lire sur le site du Gouvernement un article/communiqué portant le titre suivant : "G20 : le sommet de Pittsburgh a posé les bases d’une nouvelle gouvernance économique et financière mondiale"

" ... / ... A Pittsburgh, le monde s’est doté d’une nouvelle instance de pilotage de l’économie mondiale grâce à l’institutionnalisation du G20. ... / ... Lors du sommet de Pittsburgh, les 24 et 25 septembre, le G20 est devenu la nouvelle instance de coordination de l’économie mondiale ... / ... Cette harmonisation permettra notamment d’envisager un renforcement des fonds propres des banques en regard de certaines opérations spéculatives. En effet, le comité de Bâle publiera d’ici à fin 2009 une nouvelle norme de liquidité minimale, qui introduira un "ratio de couverture".

Ainsi, les activités de spéculation qui représentent un risque pour la stabilité financière seront découragées ... / ... Dernier point, souligné par le président de la République, les pays du G20 ont décidé de mettre à l’étude une taxation des activités spéculatives ou risquées. ... / ... "Source Gouvernement

Tout récemment, le 19/02/2010 : Le Premier ministre britannique Gordon Brown s’est dit confiant vendredi sur l’obtention d’un accord au sujet "d’une constitution mondiale pour le système financier mondial" lors des sommets du G20 au Canada et en Corée du Sud cette année : " ... / ... "Une chose est claire : soit les gouvernements coopèrent au niveau international, soit la main invisible d’un marché sans entraves pourrait nous faire défaut une fois de plus". ... / .. Gordon Brown, dont le pays a présidé le G20 en 2009, a estimé qu’à moins que le monde ne tire les leçons de la crise financière, "nous retomberons dans les anciennes méthodes de travail et attirerons de nouveau une crise sur nous"- Source Le Figaro
... /... "
Ce qui semble "terroriser" les fonds spéculatifs qui s’en donnent à coeur joie contre la monnaie européenne !

" Jean-Pierre Jouyet pense que des fonds spéculatifs sont à l’origine de ces attaques mais explique qu’il ne peut les nommer avec certitude, étant donné que ces marchés n’opèrent aucune centralisation des ordres, des volumes de transaction et des prix."Objectivement, c’est plus immoral qu’illégal, c’est un des problèmes et une des lacunes qu’il faudra combler dans les futures réunions du G20"- Source Le Monde
 
Et le site Boursier.com d’ajouter : " En 11 ans d’existence, l’Euro n’avait jamais connu un telle attaque spéculative... Ces dernières semaines, les investisseurs et autres fonds spéculatifs ont amassé des positions vendeuses atteignant 8 Milliards de Dollars sur des contrats à terme sur la monnaie européenne, un montant record depuis la création de l’Euro ... /... Il reste que la spéculation grandissante sur l’Euro, accompagnée d’une chute brutale des marchés boursiers, accroît les risques de faire capoter la toute jeune reprise économique... "

Pendant ce temps là, " ... / .. les dirigeants de hedge funds majeurs se sont accordés lors d’un dîner discret à Manhattan pour parier gros sur la baisse de l’euro, selon le Wall Street Journal vendredi. Parmi eux, le milliardaire américain George Soros. ... / ... Avant de réfléchir à une possibilité d’un retour à la parfaite égalité entre l’euro et le dollar, ces géants de la finance auraient parié des sommes gigantesques sur le repli de l’euro. Or leur poids énormes sur les échanges internationaux pourraient bien expliquer une bonne partie du recul de la monnaie européenne ... /...

sur le marché des changes, appelé chez les professionnels le Forex (pour Foreign Exchange), il est possible de miser cent fois sa mise. C’est l’effet de levier. Autrement dit, avec 10.000 euros, n’importe quel investisseur qui travaille sur les devises peut engager 1.000.000 euros sur le marché ... / ... ces stars des hedge fund sont les premiers à profiter des paniques successives sur l’endettement public du pays, qui poussent les CDS (Credit Default Swap, contrats assurance qui gère le risque d’un crédit émetteur) à la hausse, et l’euro à la baisse. En un mot, c’est le jackpot
... / ... "

Qu’est-ce qui a changé en fin de compte depuis le début de la crise financière devenue crise économique ?

Pour les fonds spéculatifs (banques comprises) rien ! Mais pour les populations des pays de l’Union Européenne touchées par la crise : Baisse des salaires, fermeture ou délocalisation des usines, chômage ou précarité (voir "8 millions de personnes pauvres en France... et ce n’est pas fini" ) accrue, report de l’âge de la retraite (voir : "UE : une réforme des retraites chez les 27 nécessaire selon M. Barroso"), diminution des prestations sociales et de santé, ...

Et, naïfs que vous sommes, nous pensons que les chefs d’état et de gouvernements présents au G20 vont taper violemment du poing sur la table et prendre des mesures déterminantes pour contrer ces "vautours" de la finance mondiale !

Et bien, sachez que : " ... / ... Fin janvier, le premier ministre canadien déclarait au Sommet de Davos que « le Canada n’opterait pas pour une réglementation excessive, arbitraire ou punitive du secteur financier ... / ... En novembre dernier, Jim Flaherty avait déjà annoncé son intention de rejeter la proposition britannique d’une telle taxe ( mondiale sur les transactions et les services bancaires) ... /... alors que la crise économique se résorbe graduellement " - Source Radio Canada

Dans l’immédiat : Le Figaro, qui semble pourtant bien informé sur la réunion des "dirigeants de hedge funds majeurs" n’a pas été en mesure de nous dire, si ceux-ci, ont repris plusieurs fois du dessert et combien de bouteilles de champagne ils ont consommées à l’issue de ce "dîner discret à Manhattan".

Ni, s’ils se sont repassés, afin de rire un peu, les vidéos indignées des responsables politiques du G20 et surtout, celles où ils expliquent à leurs populations, les réformes drastiques qu’ils vont leur appliquer ... pour sauver le capitalisme !
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 27 février 2010 10:30

    En ce moment ils sont visibles ces gros spéculateurs-charognards, pourquoi ne pas en profiter pour geler leurs avoirs et en saisir la majeure partie pour remettre (un peu) d’ordre ? certains d’entre eux pouvant goûter au frais de la princesse aux délices d’une geôle « aménagée » à coté de celle de Madoff...


    • sisyphe sisyphe 27 février 2010 11:27

      Bien sûr, rien n’ a changé, et tout continue même d’aller dans le sens du pire (pour les états et les citoyens).

      Et comment pourrait-il en être autrement, puisque, comme le dit un des analystes ; « c’est plus immoral qu’illégal ».

      Eh oui ; tout le problème vient de là ; rien « d’illégal », puisque, dans le domaine de la finance du capitalisme néolibéral, il n’ y a AUCUNE LOI, pour empêcher que les effets de la spéculation s’attaquent aux proies qu’ils choisissent.

      Et pas de risque d’en voir surgir de sitôt, tant que n’aura pas eu lieu (je continue à crier dans le désert), la vitale réforme monétaire (celle-ci est celle proposée par Bunzl et Robertson), qui enlèvera le pouvoir de création de l’argent (et de l’argent virtuel, comme le démontre l’article, qui multiplie par 10 la mise de départ) aux banques privées et aux spéculateurs, pour le confier à un organisme central, contrôlé par les états, et chargé de le prêter aux dits états, (sur présentation de leurs budgets), SANS INTERET, et de le prêter aux banques et autres organismes privés, mais AVEC INTERETS.

      En bref, de supprimer le pouvoir absolu des usuriers privés de dépecer la planète au profit de quelques mafias auto-cooptées.

      J’ai lu, dans un autre article, hier, sur ce sujet, qu’effectivement, en plein coeur de la crise, en 2009, les états avaient la solution toute simple de NATIONALISER les banques en faillite et en difficulté, les mettant ainsi sous contrôle ; mais, évidemment, au lieu de ça, les petits valets des états asservis aux financiers au pouvoir , on préféré les renflouer, pour leur permettre de reprendre, plus que jamais, leur sanglant trafic de mise à sac (il ne s’agit pas d’un « casino » puisque, dans un casino, le gain ou la perte sont liés au hasard, et le perdant n’y est pas renfloué par le casino).
      Il n’y a eu, comme d’habitude, que la nationalisation des pertes ; les bénéfices, eux, sont restés réservés aux vampires de l’humanité, qui continuent leur petit bal, avec jubilation.

      La solution, pour les pays endettés, et qui refusent de céder aux diktats de la finance prédatrice ?
      Se déclarer en cessation de paiement de toutes dettes vis à vis des fonds privés (comme de la Banque Mondiale), nationaliser leurs banques (et leurs actifs), et repartir avec des finances saines, avec des budgets respectant la nécessaire protection sociale, des investissements, la mise en place de grands travaux ; donc, résorber le chômage, faire repartir l’économie sur des bases saines, et supprimer définitivement le pouvoir mortifère des usuriers privés.

      Par ailleurs, établir DES LOIS d’interdiction de la spéculation sur tous les produits de necessité ; aliments, logements, éducation, santé, transports, énergies, habillement, et TAXER LOURDEMENT les bénéfices de la spéculation sur tous les autres produits.

      Il suffirait qu’UN PAYS ait les c.... de décider ça (qu’aurait-il à craindre, disposant des moyens financiers des banques nationalisées ?) , pour que l’effet domino joue, et mette à bas l’empire dictatorial de la finance internationale.

      On demande des volontaires....


      • anty 27 février 2010 18:40

        Bon,

        Sinon que propose tu pour résoudre le problème ?


      • sisyphe sisyphe 27 février 2010 23:35

        Je propose que tu aprrennes à lire.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 février 2010 00:51

        Anty doit avoir quelques actions qui dorment au fond d’un tiroir. C’est ce qui explique sa réaction atrabilaire.
        Mais prend garde, Anty, car lorsque la pyramide de Ponzi s’effondrera, tes titres ne vaudront pas plus que les emprunts Russes de 1918.

        D’ailleurs ils ne valent déjà plus grand-chose. Si jamais ils ont valu quelque chose.


      • anty 28 février 2010 11:02

        a sisy

        Les solutions que tu proposes sont autant des problèmes pas très sains plus vraiment acceptables de nos jours ou alors vus dans certaines conditions exeptionnelles (Haïti par ex)
        Je te rappelle que même les pays de l’Est communistes ne dérogeaient pas aux règles des institutions financières.


      • ddacoudre ddacoudre 27 février 2010 18:44

        bonjour JCB

        merci de rappeler les agitation des illusionnistes.

        cordialement


        • Raymond SAMUEL paconform 28 février 2010 14:10

          Bonjour,

          La réaction (l’obsession plutôt) de Candide :

          Est-ce normal que personne ne pointe l’incongruité du fait que l’argent soit concentré dans des institutions appelées « Banques » ?

          L’Histoire a inventé les banques. Pourquoi n’inventons-nous pas autre chose ?

          L’argent est la propriété de tous. Il n’a sa justification que dans son utilité pour permettre les échanges de biens et services dans de bonnes conditions.
          Est-ce obligatoire de le stocker quelque part au lieu de le laisser circuler entre les mains de ceux qui en ont besoin pour produire les biens et services (sous réserve d’étendre les services aux actions non matérielles, sociales notamment) ?

          A condition que la fausse monnaie ne revoie pas le jour sous une autre forme.


          • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 28 février 2010 23:00

            Les spéculateurs, c’est pire que des vautours. Ça s’en prend à des corps malades et ça les tuent à petits feux . . . des parasites quoi. Il y aurait des moyens simples de limiter ce genre de personnages, mais les politiciens manquent de courage pour mettre au pas la haute finance. Je vous promets de m’y attaquer quand je serai reconnu comme celui qui a sauvé le monde d’une troisième guerre mondiale.
            Pierre Boisjoli
            Le conseiller divin
            le seigneur des seigneurs
            le roi des rois
            le prince de la paix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès