Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’OMC aurait conclu un accord « historique », qui sauvegarderait sa (...)

L’OMC aurait conclu un accord « historique », qui sauvegarderait sa pertinence…

Je ne partage pas les idées du front National et pourtant Marine Le Pen a hélas raison dans son analyse… ce qui lui laisse de très beaux jours à venir… 

Les difficultés politiques, économiques et sociales, celles démocratiques comme environnementales, auxquelles nous sommes confrontés, nationalement comme internationalement, sont bien plus fondamentales que ce que pensent ces politiques de tous bords qui entendent nous diriger.

Le terme, celui de « mondialisation », essentiellement « économique », et non d’une « mondialité », d’une mondialité croissante, liée aux moyens de communication qui rapprochent les peuples de toutes les Nations, et qui font du monde un quasi village avec des aspirations démocratiques, politiques, économiques et sociales, communes ; cette mondialisation économique fantasme d’une économie mondialisée pour tout affairiste, est idéologiquement exploité, même par les socialiste, en termes de libéralisme, d’un libéralisme sans foi ni lois en réalités, ceci contrairement à ce que l’on veut nous faire croire avec ces accords spécieux et fallacieux !

D’ailleurs, que signifie cette expression, surtout reprise par un ministre socialiste, d’assurance anti-protectionnisme, tout simplement d’un libéralisme accru, d’un libéralisme total ne pouvant plus être remis en cause. Sans tomber dans le protectionnisme, sauf à faire le jeu de tous les affairistes, il y a besoin d’une protection des économies nationales. Il est évident que les économies nationales doivent bien sûr être ouvertes mais sans être permissives à une mondialisation économique qui n’est que l’expression d’un total libéralisme… paroxysme de liberté !

Sauf à favoriser un jeu exclusivement capitaliste, et à fausser tout jeu proprement économique, il n’est pas normal qu’une monnaie nationale, pas plus le dollar que l’Euro, ni aucune autre, soit en même temps une monnaie nationale et une monnaie d’échange internationale. Avant toute autre chose, ce qui serait le plus important pour l’OMC, le plus « pertinent », ce serait de reprendre le projet d’une monnaie internationale d’échange, exclusivement d’échanges internationaux, avec des monnaies nationales qui y seraient rattachées par un système de compensation internationale : une sorte de Bancor comme le préconisait en son temps John Maynard Keynes ; bien sûr sans rattacher cette monnaie internationale à l’or mais à un indice moyen pouvant être adapté, même accomodé, pour favoriser un développement et une croissance durable pour tous les pays.

Tout se passe comme s’il existait une « économie mondiale », un « système économique mondial », or il n’y a pas de système économique mondial à proprement parler. Ce qui existe au plan mondial c’est uniquement un système d’échanges internationaux, qui, en aucune façon, ne peut constituer un système économique à part entière. Ce système d’échanges internationaux ne peut qu’être complémentaire, et non principal comme les libres échangistes veulent nous en persuader pour nous l’imposer. Ce système d’échanges internationaux est uniquement un « marché » auquel les Etats- Nations peuvent s’adresser pour satisfaire leurs manques nationaux ou pour écouler leurs surplus de production nationale. Une surproduction qui ne devrait jamais être organisée pour inonder et dominer les autres ! Pour les innovations en tout genre, qui ne manqueront pas, il faut des brevets internationaux qui soient protégés et qui seront l’objet de négociations internationales privées mais sous la surveillance de l’OMC, pour leur exploitation dans chaque pays !


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 9 décembre 2013 10:32

    Le gagnant n’est pas celui qui crée ou découvre, c’est celui qui dépose avant les autres.


    • claude-michel claude-michel 9 décembre 2013 11:13

      Bon article qui démontre la réalité de la mondialisation...+


      • JL JL 9 décembre 2013 11:34

        Je ne comprends pas bien ce mélange des genres entre finance et propriété industrielle, ce que semble aussi avoir noté Tuut ci-dessus.

        L’auteur ne devrait pas ignorer que l’OMC et OMPI sont deux organisations différentes, la seconde dépendant directement de l’ONU, elle-même différente de l’OMC.


        • Cassiopée R 9 décembre 2013 13:12

          Ce qui est mondial, ce sont les multinationales de nos jours, c’est à elle que s’adresse ses sommets internationaux sur le commerce.

          Les Etats ne sont présents que pour baisser les droits de douanes, c’est tout. Les 90% restants sont pour faire baisser les droits douanes entre les Etats. C’est l’agriculture qui va rentrer en compétition maintenant, l’Union Européenne n’ayant pas décider de protéger plus longuement ce secteur d’activité.

          On remarque aussi l’émergeance d’une entité mondiale qui décide des choix commerciaux pour le monde, donc du début d’un gouvernement mondial, car c’est le commerce et l’économie comme il est écrit qui est mondial.

          Les sommets économiques ont pour but de baisser les salaires et les coûts sociaux, et d’en même temps de baisser les droits de douanes pour que le maximum de produits circulent., ce sont les multinationales et l’oligarchie financière mondialisée qui profitent de ses sommets.


          • Onecinikiou 9 décembre 2013 14:27

            « Je ne partage pas les idées du front National et pourtant Marine Le Pen a hélas raison dans son analyse… »


            Vous savez, l’escroquerie intellectuelle (notamment à gauche, chez Mélenchon et consorts) consiste à laisser croire que l’on pourrait avoir tord pour de bonnes raisons : sur Maastricht, sur le libre-échange, sur l’humanisme, sur l’universalisme, sur « l’Humain d’abord »... 

            Or on a jamais tord pour de bonnes raisons, et raison pour de mauvaises. On a raison parce qu’on a raison, parce que la réalité des événements passés vous donne raison, et valide votre système de pensée

            Ce qui est en mesure, toute chose égale par ailleurs, de renforcer votre capacité de projection et de prospective, de vision pour l’avenir, et maintenir un cap déterminé par une analyse qui s’ancre dans le réel, débarrassé de scories idéologiques néfastes ou soumission illégitimes à des contraintes extérieures. Voilà la quintessence de la saine et grande politique qui nous fait cruellement défaut aujourd’hui parmi les usurpateurs qui nous gouvernent.

            Il n’est pas trop tard pour accepter cette évidence - donner prime à LA compétence - et cessez de donner des gages au passage, assez petitement, à vos adversaires. Vos prétendus adversaires.

            • Pere Plexe Pere Plexe 9 décembre 2013 20:06

              ...reste qu’en 40 ans d’existence le FN a défendu pendant au moins 35 un capitalisme libéral !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès