Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’or : arme politique du 21eme siècle

L’or : arme politique du 21eme siècle

Nous assistons aujourd'hui à un mouvement global de protestation, mais dans l'ensemble, les manifestants ne comprennent pas la cause fondamentale de cette crise et ne savent pas vers quoi concentrer leurs revendications ni comment formuler des demandes précises.

On peut blâmer les gouvernements, les banques, les Chinois, les spéculateurs etc ... mais il faut une analyse beaucoup plus fondamentale pour identifier ce qui a déclenché ce chaos financier.

Pourquoi est-il si difficile de comprendre la cause de cette crise ? car cela nécessite une révision complète de notre connaissance réelle du système monétaire actuel.

Etudier l'histoire monétaire depuis le début du 20 ème siècle permet de comprendre le mécanisme qui a causé le dérèglement du système financier mondial.

Comprendre l'histoire de la monnaie et du système monétaire :

Nous vivons aujourd'hui la fin d'un système monétaire dont l'origine date de la décision du président Américain Nixon de mettre fin au "Gold standard"en août 1971. Du jour au lendemain, la convertibilité du dollars en or, a été suspendu imposant un régime de changes flottants.

Depuis cette date, nous vivons dans un système de monnaie non convertibles en or, une expérience monétaire, où la monnaie peut être créé à partir de rien. Un système dans lequel rien n'empêche les banques de créer de la monnaie à partir de l'émission de dette.

Ce système est appelé système bancaire de réserve fractionnaire ou plus simplement système de monnaie 'papier'.

Il est important de comprendre que depuis cette période, l'argent est créé à partir de dette, le secteur bancaire percevant des intérêts sur la totalité de la dette émise.

En analysant ce système on réalise rapidement qu'il y a moins de monnaie en circulation que le montant total dû aux banques : l'argent en circulation est inférieure à la dette due plus les intérêts, car les banques ne créent que le capital (pas les intérêts dus), ce qui condamne automatiquement les entreprises, les gouvernements, les individus à la faillite sur le long terme si suffisamment de monnaie (via l'émission de nouvelle dette) n'est pas créé perpétuellement afin de rembourser les anciennes dettes.

L'étalon-or avait une caractéristique très importante : il imposait une discipline aux banques et aux gouvernements, et rendait impossible la création d'une dette massive, sans avoir au préalable une réserve d'or correspondante.

La création monétaire était limitée à la quantité d'or qu'un pays (ou une banque) avait en réserve.

Sous un système d'étalon Or, il n'y a pas d'explosion de la quantité de monnaie en circulation, donc pas d'inflation, en conséquence de quoi les prix restent stables. Sous un système d'étalon or, il n'y a pas d'exposition à une perte de pouvoir d'achat due à l'augmentation de la masse monétaire (inflation).

A l'inverse, si aucune limite n'est donnée à la création monétaire comme dans le système actuel, la masse monétaire explose, ce qui dévalue la valeur de la monnaie.

Un exemple simple pour comprendre l'inflation :

Considérez 1 pomme sur une table, 2 personnes avec chacune 1000 dollars sont en concurrence pour acheter cette pomme, on peut logiquement évalué que le prix maximum de cette pomme atteindra 1000 dollars.

Donnez maintenant 10 000 dollars à ces 2 personnes. Quel prix pensez-vous que les pommes atteindront ? Le prix sera bien supérieur aux 1000 dollars de l'exemple précédent car la quantité de monnaie en circulation est plus importante. Donc le pouvoir d'achat de chaque dollar dans le cas 2 diminue car 1 dollar permet d'acheter moins de quantité de pomme dans le 2 ème cas, que dans le premier cas.

L'inflation est une augmentation plus rapide de la quantité de monnaie en circulation que le nombre de produits et biens disponibles.

Ceux, dont le salaire ne suit pas le taux d'inflation (ou la vitesse à laquelle la monnaie est imprimée) perdent automatiquement du pouvoir d'achat.

Le taux d'inflation réel aujourd'hui (pas le taux manipulé communiqué dans les médias grand public) se situe aux alentours de 5% par an en France.
Placer son argent dans une banque à un taux de 3% par an aujourd'hui ne permet pas de "battre" l'inflation car cela correspond en réalité à un rendement négatif de -2% (3%-5%). L'inflation détruit le pouvoir d'achat des monnaies.

La création exponentielle de la monnaie a été rendu possible avec la fin du "Gold standard". Nous vivons dans un monde de monnaie papier, où l'argent n'est pas convertible en actifs tangibles comme l'or ou l'argent.

Rien d'étonnant donc, qu'en 40 ans de création monétaire exponentielle le monde ait contracté plus de 40 trillions de dollars de dettes, et la plus grosse bulle de crédit de l'histoire de l'humanité.

La dette totale des Etats-Unis a atteint 15 trillions de dollars. Chaque minute, la dette nationale des Etats-Unis croît de 2 Millions de dollars.

Guerre contre l'or :

Depuis la fin de l'étalon-or, et en réalité depuis la création de la Réserve fédérale aux Etats-Unis, une guerre constante fait rage entre les partisans d'un système monétaire basé sur la monnaie papier et ceux partisans d'un l'étalon Or.

Le secteur financier a été en mesure de générer d'énormes profits grâce à ce système de monnaie papier. Ils ont dont essayé de le protéger en se battant constamment contre l'or (lobbying et manipulation du cours telle que décrite par le GATA) et en modifiant la compréhension qu'on les gens sur les bases d'un système monétaire réellement stable.

Avez-vous déjà assister à un cours expliquant le mécanisme de création monétaire au collège ou au lycée ? j'en doute.

Les économistes comme Milton Friedman et Keynes étaient supposés être les plus brillants esprits dans les cercles économiques, ce sont ces économistes dont les thèses sont enseignées dans les universités, or ils n'ont fait la promotion que d'un seul système monétaire dans leurs écrits : le système de monnaie papier qui s'effondre aujourd'hui.

Les systèmes de monnaie papier finissent toujours par s'effondrer, comme l'histoire l'a prouvé à chaque expérience de ce type, la valeur de la monnaie revient toujours à sa valeur intrinsèque : zéro.

Notre système de monnaie fiduciaire est responsable de tous les problèmes économiques majeurs que nous connaissons depuis la fin du standard Or : inflation, pauvreté, guerres, chômage et dégradation des standards moraux.

Citons Ferdinand Lips, banquier privé et historien monétaire, auteur de Gold Wars (que je recommande vivement pour comprendre le rôle stratégique de l'or dans l'histoire) :

« Si les pays en guerre lors de la Première et Seconde Guerre mondiale n'avait pas abandonné l'étalon-or, la Première Guerre mondiale n'aurait pas durée plus de six mois, car les pays en guerre auraient épuisé tout leur or ... Je soutiens que la Première Guerre mondiale a duré aussi longtemps parce l'étalon-or a été abandonné. Le financement du déficit a permis à la guerre de durer plus de quatre ans, de détruire l'économie, un patrimoine culturel riche et surtout de tuer des millions de jeunes soldats et de gens innocents ».

 L'or : arme politique 

La fin de ce système de monnaie fiduciaire est maintenant très proche. Nous avons atteint le pic de la dette : les gouvernements, les individus, les entreprises ont presque tous atteint un niveau où ils ne peuvent plus s'endetter d'avantage. Comme expliqué précédemment, si la dette ne peut plus être augmentée, le système financier s'effondre, la monnaie se raréfiant rendant impossible le remboursement des dettes et entraînant faillites des entreprises, individus et gouvernements.

L'écroulement de la pyramide de la dette a donc commencé, accentué par la perte de confiance progressive dans la monnaie papier et la ruée (par ceux qui comprennent le risque systémique), vers l'or ou des actifs tangibles dont la valeur n'a pas été artificiellement augmentée par la bulle du crédit.
(L'immobilier contrairement à l'opinion générale est un des secteur qui a le plus bénéficié de l'explosion de la dette par la facilité d'accès au crédit, d'ou les prix astronomiques actuels.)

Etant donné le montant faramineux de la dette mondiale, il est impossible d'apporter une solution en ajoutant encore plus de dette à cette montagne de dette.

La crise actuelle est une crise du système monétaire, elle se terminera par de l'hyper-inflation ou de l'hyper-deflation. Tout dépend des choix politiques de nos gouvernements, des milliards de dollars/euros qui seront imprimés et de la « vélocité de la monnaie » dont parle l'éminent Professeur Antal Fekete.

Dans un cas comme dans l'autre, ce système de monnaie fiduciaire finira très mal, comme toute expérience antérieure de monnaies “papier” non convertibles en actif tangible.

Le seul moyen de rétablir la stabilité du système financier est un retour à l'étalon-or, ce qui n'est pour le moment pas réellement au programme de notre classe politique (de gauche comme de droite).

Ceux qui ne possèdent pas leur "richesse" en actifs tangibles seront ruinés par l'implosion de la gigantesque bulle de la dette dans les années qui viennent. Cela est déjà arrivé par le passé (les assignats, John Law), mais cette fois nous allons en faire l'expérience sur une base mondiale, car le système monétaire mondial est basé sur une monnaie de réserve internationale "papier" : le dollars.

Soyez prêts et protégez-vous car l'effet domino a déjà commencé avec l'effondrement de la Grèce et de nombreux autres gouvernements à venir. Les états ne pourront pas s'endetter indéfiniment pour renflouer le système bancaire, il n'y aura pas suffisamment d'argent pour nationaliser toutes les banques et protéger tous les épargnants.

Conclusion :

L'or est beaucoup plus qu'un actif dans lequel on investi pour réaliser une plus value, l'or est plus puissant qu'un vote de nos jours. Il représente un choix politique ayant des effets directs sur la stabilité économique, sociale et politique internationale.

L'étude de l'histoire monétaire permet de comprendre que l'or a un rôle (politique) dans l'avénement d'un monde équilibré.
 
Citons à nouveau Ferdinand Lips pour conclure :

« La connaissance de ces quelques personnes qui ont pris le temps et l'effort d'étudier l'histoire de la monnaie sera nécessaire un jour. Lorsque le temps sera venu, cela servira à mettre fin aux souffrances de l'humanité et à relancer l'économie mondiale en remettant le système financier mondial sur une base monétaire stable : l'or ».


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • picpic 30 novembre 2011 08:01

    En résumé...si vous voulez vraiment faire une révolution toute simplissime.
    Cloturez vos comptes et transformez le tout en or physique que vous planquez quelque part, mais surtout pas dans un de leurs coffres hein !
    Ca, c’est une révolution éfficace, qui leur fait peur !
    Et rien ne s’effondrerait pour autant, puisque les derniers arrivés se retrouveront juste avec un or beaucoup plus chère, mais bien avec une valeur réelle en poche.
    Le pouvoir doit être retiré des mains de ces oligarques et redistribuer, diluer dans nos mains et c’est là, une manière toute simple et sans violence de le faire...


    • Jean 1er décembre 2011 01:51

      "Le pouvoir doit être retiré des mains de ces oligarques et redistribuer, diluer dans nos mains et c’est là, une manière toute simple et sans violence de le faire..."

      Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

      La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

      En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

      Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

      On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

      Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

      http://www.democratiedirecte.fr/

      http://www.dailymotion.com/video/xl...

      http://www.dailymotion.com/video/xi...


      Un parti sans étiquette
      pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
      (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

      On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

      Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

      Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

      Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

      Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

      Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


    • picpic 30 novembre 2011 08:04

      Je voulais dire, c’est cela la véritable révolution !
      Et même pas perdre son temps à s’indigner...


      • AniKoreh AniKoreh 30 novembre 2011 10:51


        @ l’auteur : Clair, compréhensible. Ecriture maîtrisée. Merci !


        Mais il y aurait d’autres raisons, moins avouables encore, dans l’opposition féroce d’une certaine coalition financière à toute tentation d’un retour à l’étalon-or.

        Que s’est-il réellement passé avec l’or de Fort Knox depuis la décision de Nixon ? Avec cet « or » US, par exemple, vendu aux Chinois ? (des lingots assez spéciaux, vous savez..)

        Et encore, quels liens avec l’affaire DSK qui, dit-on, avait « une idée derrière la tête », ou encore avec l’élimination de Kadhafi, qui avait lui aussi eu le projet, assez similaire, d’une monnaie garantie par l’or..


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 novembre 2011 11:57

          sans parler de cette folie du rachat d’or par correpondance où tous les pauvres gens envoient leurs bijoux de famille croyant faire la bonne affaire mais ne flairant par l’arnaque du système qui assure ses arrières pour un temps.


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 novembre 2011 17:21

          d’ailleurs l’auteur de cet honteux publi-reportage jouant sur la peur, à lui aussi son petit site d’achat-vente d’or, sponsor de BFMtv... y a pas de petit profit dans leur monde de merde


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 30 novembre 2011 18:23


          Même si l’auteur prêche pour sa paroisse, il me semble que l’analyse est assez bonne.
          Notez cependant que la monnaie or peut amener de l’inflation si on l’amène par bateaux entiers depuis l’amérique du sud comme l’ont fait les espagnols.
          Les prix des biens stables jusqu’alors se sont mis à grimper face à l’afflux de monnaie.

          Maintenant, face à la situation présente et le risque d’effondrement et d’hyperinflation, l’or apparaît une bonne solution.

          Mais encore faut-il que la société reste organisée.

          Si nous basculons dans le chaos social, quelle valeur aura l’or ? Nul ne le sait, ni ne le saura alors.
          Ce qui aura de la valeur est ce qui permettra la survie.

          Donc oui, cloturez vos comptes, achetez de l’or si vous pouvez (il est des endroits en France où il ne s’en vend pas) mais surtout achetez du tangible : de la terre agricole, de la nourriture de réserve et tous les objets du quotidien que vous pourrez troquer.

          Quand tout s’effondre, la monnaie fiduciaire s’effondre (à l’extrême, même la monnaie or) et la circulation de valeur se fait par le troc...


          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 30 novembre 2011 19:03

            Merveilleux article !

            Il faudrait en faire un résumé percutant en 20 lignes.


            • Wàng 1er décembre 2011 14:27

              Personnellement ça fait déjà un moment que j’ai voté avec mes pieds pour l’or et l’argent métal. Maintenant, il y a toujours le problème de la sécurité, mettre tout ça à l’abri des voleurs, des huissiers et des tentacules de l’état socialiste en général, mais on n’a rien sans rien !


              • Wàng 1er décembre 2011 14:36

                Cela dit, il n’y a pas que Keynes (un pur charlatan) ou Milton Friedman (authentique libéral mais naïf et méthodologiquement insuffisant) en économie, ceux qui analysent le mieux les mécanismes liant la monnaie et les crises économiques sont les économistes autrichiens avec leur théorie du cycle économique : Mises et Hayek. la théorie autrichienne des cycles connait un renouveau spéctaculaire aux Etats-Unis, Ron Paul est un de ses promoteurs.

                En France, il y a de nombreuses personnes compétentes sur la monnaie et l’économie (Nataf, Garello), le meilleur de tous à mon sens, c’est Pascal Salin, c’est un peu un mixte de l’école de Vienne et de l’économie de l’offre.

                http://www.dailymotion.com/video/xcskth_pascal-salin-l-etat-et-la-crise_news?ralg=thefilter#from=embed

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès