Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Or et le pouvoir

L’Or et le pouvoir

La conjoncture actuelle est inédite à plus d’un titre : Le F.M.I. ayant effectivement initié la semaine dernière les ventes progressives d’une partie de son stock d’Or, ces 200 tonnes ainsi déversées ont contre toute attente contribué à faire franchir un nouveau palier à la hausse aux cours du métal précieux...

Et pour cause puisque l’intégralité de cette transaction a été immédiatement absorbée par la Banque Centrale Indienne dans un contexte où la majorité des Banques Centrales Européennes écoulent pourtant régulièrement sur le marché des portions plus ou moins substantielles de leurs réserves, la Banque d’Angleterre ayant effectivement réduit le sien de moitié depuis le début de la crise...

Cette razzia Indienne incite à la réflexion car, si elle a à juste titre marqué les esprits, elle n’en dénote pas moins une différence de perception fondamentale - et de la part des Banques Centrales non Occidentales et des intervenants du marché - envers le métal jaune. Les prochaines ventes du F.M.I. verront-elles une ruée des établissements centraux Chinois, Brésiliens ou Russes, anxieux à l’idée d’en avoir un maximum en échange de leurs Dollars ?

Cette ruée vers l’Or, version XXI ème siècle, trahit tout bonnement un sauve-qui-peut généralisé hors d’une monnaie US - et hors de la monnaie fiduciaire d’une manière générale - et alors que les déclarations des autorités Américaines au plus haut niveau (Obama, Geithner) évoquant un Dollar fort (comme pour amuser la galerie ? ) ne trompent plus personne tant il est vrai que leurs actes sont à l’extrême opposé de leurs paroles ! Taux d’intérêts zéro et déficits abyssaux étant effectivement les paroles magiques qui agissent à la manière d’une véritable pierre philosophale sur les cours de l’Or.

Avec ses (seules) 1’000 tonnes de réserves, la Chine songe tous les jours de plus en plus sérieusement à convertir une partie au moins de ses 2’000 milliards de dollars en Or ... à condition bien-sûr qu’elle en trouve sur les marchés ! La vente récente des 200 tonnes ayant rapporté la somme de 6,7 milliards de Dollars au F.M.I., la Chine - et d’autres - se livrent inlassablement à des simulations de reconversion de leurs billets verts en métal jaune en imaginant un scénario idéal où certaines nations Européennes qui détiennent environ 70% de leurs réserves en Or ( comme la France, l’Italie ou l’Allemagne ) consentiraient à leur en vendre une partie...

La balance du pouvoir et de la richesse, qui passe inexorablement d’Ouest en Est, passera également par un ré équilibrage des réserves d’Or. A cet effet, le potentiel de perte d’importance de nos pauvres nations Occidentales débitrices est absolument gigantesque car la Chine, l’Inde et la Russie ne détiennent respectivement que 1.9%, 6.2% et 4.3% d’Or dans leurs réserves !


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Le péripate Le péripate 11 novembre 2009 13:21

    Sur ce sujet il y a ce papier du blog de Jesrad, amha plus complet.


    • monbula 11 novembre 2009 14:52

      Peripate

      En effet, votre lien est plus complet et plus simple pour la compréhension.
      Un article à garder au chaud.


    • Céphale Céphale 11 novembre 2009 20:55

      @Michel Santi

      Cet excellent article me rappelle que la spéculation est une pratique qui remonte au moyen-âge. Elle a commencé avec la spéculation sur les matières premières : acheter en période de faible demande, stocker, puis revendre avec bénéfice en période de forte demande. Cette pratique s’est amplifiée et étendue au commerce des actions avec l’apparition de la bourse.

      Maurice Allais (prix Nobel d’économie) disait déjà en 1960 que l’économie repose sur une gigantesque pyramide de dettes. Il avait évalué d’une part le flux monétaire qui accompagnait le commerce des biens et d’autre part celui qui accompagnait la spéculation boursière. En 1960 le second était déjà 30 fois plus grand que le premier. Actuellement je ne sais pas où on en est : 100 fois, 200 fois ?

      Permettez-moi une métaphore. Des animaux peuvent avoir des parasites, par exemple un chien peut avoir des tiques. Nous sommes en présence d’un cas unique où le parasite est 100 fois plus gros que son hôte.


      • Paul Muad Dib 12 novembre 2009 15:27

        très bonne métaphore !!


      • Philv 11 novembre 2009 23:02

        Pour le particulier possédant un patrimoine, l’or est une garantie tout risques.
        Un capitaliste achète de l’or en espérant qu’elle ne prenne pas trop de valeur.
        Car si l’or monte cela veut dire que ca va mal, qu’il y a un manque de confiance ou de l’inflation.
        Il est intéressant de constater que la quantité d’or disponible (déjà extraite) par habitant a été assez stable au cours des siècles.
        Même actuellement la quantité d’or extraite chaque année est environ 1.6 % des réserves soit pas loin de la croissance démographique.
        L’or a perdu de son brillant dans les jeunes générations.
        Depuis que les monnaies papier ne sont plus garantie par l’or (1971) et que l’on l’appelle la « relique barbare » même la mode occidentale boude l’or et
        le doré (trop blink blink).
        Pourtant acheter de l’or pour se protéger de l’inflation est très facile.
        N’importe qui peut se rendre avec 143 euros chez un courtier et ressortir avec un napoléon.
        Je suis né en 1971 et mon premier contact avec l’or comme « valeur » a été a Riyadh en Arabie.
        Il ont un centre des bijoux et de l’or . des dizaines de magasins dégoulinant d’or de 14 a 24 carats.
        C’est impressionnant. Il faut dire que les voleurs deviennent vite manchots ce qui doit rassurer les commerçants et les inciter a remplir leur vitrines.
        C’est une époque ou je gagnais bien ma vie et un collègue plus âgé m’a dit si tu es venu ici pour économiser place une partie de ton salaire dans de l’or.
        Ca m’a paru complètement futile, pourquoi acheter des objets dans ce métal même pas mode qui ne set à rien.
        Et bien j’aurais du l’écouter car si j’avais acheté pour 25 000 euros économisé en travaillant 6 jours /semaine 10 heures par jours (en 1999), ils vaudraient aujourd’hui 135 000 euros.
        En rentrant en Europe, j’avais placé mees économies à la banque, et chaque année qui passait je voyait de maigres intérêts se rajouter à mon « trésor » mais d’un autre coté l’immobilier augmentait bien plus,
        pourtant l’index ne bougeait pas.
        J’avais l’impression en gardant mes économie à la banque et en rajoutant pourtant chaque mois un petit extra que le pouvoir d’achat du total n’augmentait quasiment pas.
        Je n’avait pas encore compris que l’inflation se condense dans certains endroits en formant des bulles qui n’affectent en général pas le calcul de l’index.
        Lors du premier soubresaut de la finance je me suis rappelé de mon collègue et de son conseil en or.
        Je me suis renseigné et je suis allé en ville avec un chèque certifié de ma banque, j’ai acheté ce bête métal et je dois dire qu’il exerce une certaine fascination la première fois qu’on sent un certain poids en main.
        Mis à part cela ma banque ne doit plus me payer d’intérêts par contre je lui paye la location d’un coffre.
        Depuis je n’ai plus l’impression de me faire rouler j’ai vu la valeur de mon or fluctuer mais je m’en fiche, j’ai un projet pour dans quelques années
        et jusque la j’ai l’impression que mes économies résultat de travail et de privations sont à l’abri des rapaces.
        Ce qui est amusant c’est que la plupart des gens pense qu’acheter de l’or est un truc de gros bourgeois radin.
        En fait je pense que ca peut être un acte de rébellion contre le système des banques et banques centrales.
        L’or existait avant le capitalisme et existera après. Acheter de l’or c’est se réapproprier un moyen d’échange libre de tout gouvernement ou banque. L’or c’est un peu de liberté
        L’or est le seul stockage de valeur éprouvé par le temps, très liquide n’importe ou avec une valeur considérée comme intrinsèque car le travail nécessaire pour l’extraire et le raffiner à déjà été fourni.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès