Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La 4e licence mobile enterrée « à 98 % »

La 4e licence mobile enterrée « à 98 % »

Contre toute attente, l’exécutif devrait annoncer lundi 20 que la 4e licence mobile sera attribuée en lots aux opérateurs existants. Une mauvaise nouvelle pour la concurrence.

Ce sont les termes d’un proche du dossier cité par Le Figaro, qui le 15 octobre nous confirmait ainsi le choix du gouvernement de ne pas attribuer la 4e licence 3G à un nouvel entrant, pour la réserver aux opérateurs existants (Orange, Bouygues, SFR). Une nouvelle qui va à l’encontre de l’avis de l’ARCEP, le régulateur des télécoms, qui avait prôné l’ouverture de ce marché somme toute dominé et fermé par les trois opérateurs à la concurrence.

Cette décision était extrêmement attendue au vu de l’importance des conséquences : l’ouverture du marché de la 3G aurait fait chuter les prix, permettant l’accès à l’internet mobile d’une plus grande partie de la population, mais aurait également entamé le monopole existant sur les tarifs. A croire que les opérateurs existants ont su être très convaincants, peut-être ont-ils dû accepter en retour d’être taxés pour financer les télévisions publiques comme je l’écrivais récemment.

Si la nouvelle est à prendre avec précaution, elle devrait être officialisée lundi par le président Sarkozy dans le cadre plus large du "Plan Numérique 2012" qui fixera les grandes orientations du secteur des télécoms et des médias (qui deviennent un, comme le montre la stratégie d’Orange) pour les années à venir.

Free est donc renvoyé dans ses cordes à 2012 pour éventuellement pouvoir mettre la main sur les "fréquences en or" libérées par la télévision analogique... mais ces fréquences coûteront de 1,5 à 3 milliards d’euros, bien au-dessus des 619 millions d’euros de la 4e licence, que Free n’avait déjà pas pu payer l’année dernière, et qui demandait à nouveau cette année un étalement du paiement.

A souligner, la Bourse a applaudi cette rumeur en poussant à la hausse le titre Iliad, maison-mère de Free... Peut-être n’était-ce donc pas à leur niveau.

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Traroth Traroth 17 octobre 2008 16:28

    C’est vraiment scandaleux. Le Canard enchainé l’avait déjà indiqué il y a plusieurs mois : les fréquences réservées au 4eme opérateur vont être offertes aux opérateurs existants, qui sont tous dirigés par des copains de Sarkozy. C’est important, l’amitié !

    Il ne reste plus à Free qu’à racheter Bouygues Telecom...

    Et si la bourse "salue" cet événement par une hausse du titre Iliad, c’est juste parce que ça va améliorer la rentabilité à cours terme de l’entreprise. Les actionnaires, en France, se moquent bien des visions à long terme de l’entreprise.

    La mort du capitalisme financier, vraiment ?


    • xa 17 octobre 2008 17:11

      "Et si la bourse "salue" cet événement par une hausse du titre Iliad, c’est juste parce que ça va améliorer la rentabilité à cours terme de l’entreprise. Les actionnaires, en France, se moquent bien des visions à long terme de l’entreprise."

      Si les actionnaires minoritaires d’Iliad saluent cet évènement...

      75% des actions d’Iliad sont dans les mains de Xavier Niel (66%) et de ses proches collaborateurs, lesquels ne peuvent pas vendre en bourse sans annoncer à l’avance ces ventes.





    • Alpo47 Alpo47 17 octobre 2008 17:58

      Vous ne croyez tout de même pas que Sarko allait prendre une décision qui "flingue" encore plus les profits de son ami Martin Bouygues.
      Déjà TF1 voit ses télespectateurs et revenus baisser , on n’allait pas lui augmenter la concurrence sur la téléphonie mobile ....
      Non, mais... Réveurs que vous êtes .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès