Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La Banque Centrale Européenne est une anomalie

La Banque Centrale Européenne est une anomalie

Depuis une vingtaine d’année, le fait qu’une banque centrale soit indépendante du pouvoir politique et ne participe pas au financement de l’Etat est devenu une loi intangible de la zone euro, pour son plus grand malheur. Pourtant, il s’agit d’une anomalie économique par rapport au reste de la planète.

Un nouvel exemple : l’Inde
 
C’est un long papier de The Economist qui est venu rappeler à quel point une banque centrale et l’Etat peuvent décider de réglementer le système financier dans le sens de l’intérêt général. Et le cas mis en avant est celui de la première démocratie du monde, l’Inde. L’article souligne à quel point l’Etat tient sous sa coupe le système financier. En effet, les banques publiques assurent trois-quarts des prêts du pays et les banques étrangères ont une part de marché limitée à 5%. La banque centrale du pays, « relativement indépendante  » impose aux banques d’investir 23% de leurs dépôts en bons du trésor et d’en déposer 4% chez elle. Enfin, 40% des prêts vers les secteurs prioritaires, notamment l’agriculture.
 
Bref, l’Etat dirige plus de la moitié de l’épargne du pays dans la direction qu’il veut ! Bien sûr, The Economist critique ce dirigisme en pointant le fait que seulement 35% des adultes ont un compte bancaire (mais cela s’explique aussi par la pauvreté du pays), des défauts sur les prêts (mais cela arrive aussi dans le secteur privé – demandez en Europe), l’inflation, qui tourne autour de 10%, et les achats d’or, qui déséquilibrent la balance des paiements. Mais l’hebdomadaire des élites néolibérales souligne également que cela permet de financer sans problème le déficit public, à 7/8% du PIB et surtout que l’Inde s’est protégée efficacement de la crise de 1997-1998 et de la crise financière globale de 2008-2009.
 
Dirigisme et intérêt général
 
Au final, même s’il n’est pas sans limite, avec notamment un niveau sans doute trop élevé d’inflation, la politique monétaire indienne démontre qu’il y a intérêt à plus encadrer le système bancaire et financier. Cela permet d’éviter les crises venues d’ailleurs. Et quand on voit les conséquences en Europe, on se dit que cet avantage (partagé par la Chine) n’est pas neutre. Ensuite, ce dirigisme permet d’assurer le financement des déficits budgétaires, autre avantage considérable au regard de l’expérience récente de la zone euro. Selon The Economist, la banque centrale indienne détient aujourd’hui 17% de la dette publique du pays, qui est passée de 5% de ses actifs en 2008 à plus de 18% aujourd’hui.
PNG - 87.3 ko
http://www.agoravox.fr/IMG/png/taux-indiens.png
Certes, la croissance indienne a nettement baissé, mais elle reste tout de même autour de 5%. Et il faut noter que la Chine mène une politique similaire. Vous retrouverez sur le blog néochartaliste Frapper monnaie une analyse des taux d’intérêts indiens qui montre bien à quel point la fixation des taux directeurs influence les taux longs, pour les pays qui ont conservé une monnaie nationale. Et il faut souligner que la Fed aux Etats-Unis, la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon ou la Banque de Suède mènent des politiques actives de soutien à l’économie. En comparaison, c’est la Banque Centrale Européenne qui est une anomalie dans l’univers des banques centrales.
 
D’abord elle refuse de racheter les dettes publiques (ou seulement des montants dérisoires, pour se sauver elle-même), laissant les Etats dépendants des humeurs des marchés, au contraire de tous les autres grands pays du monde. Il faut dire que la BCE dépend de plusieurs Etats, posant des problèmes de responsabilité finale. Mais cela revient alors à démontrer qu’il est absurde d’avoir une seule monnaie pour plusieurs Etats. Mais cela est rendu choquant par le fait que la BCE n’a pas hésité à créer la bagatelle de 1000 milliards d’euros pour refinancer les banques privées à 1% sans la moindre contre-partie quand elle contraignait les Etats à des politiques d’austérité extrêmement dures.
 
Plus le temps passe, plus on comprend qu’il est absurde que plusieurs pays partagent la même monnaie. Pire, la BCE mène une politique au service exclusif de la finance, quand les autres banques centrales du monde défendent davantage l’intérêt général, comme l’explique bien Jean-Claude Werrebrouck.

Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 décembre 2013 12:40

    Bonjour Laurent,

    Le fait que la BCE est indépendante est voulu par l’oligarchie financière qui ne souhaite pas avoir de réglementation financière donc être sous le contrôle (tutelle) de l’état voire en ce qui concerne la BCE sous le contrôle des états européens. N’oulions pas que l’Europe à été crée suite à des ’’initiatives’’ de lobbying américaines en début des années 60 ... et de ce fait le libéralisme à la sauce anglo-saxonne veut que la BCE soit indépendante (hors de contrôle des états européens).

    L’Europe compte 28 pays membre mais seulement 17 pays forment Eurogroupe ont adopté l’Euro !

    Allemagne
    Autriche
    Belgique
    Chypre
    Espagne
    Estonie
    Finlande
    France
    Grèce
    Irlande
    Italie
    Luxembourg
    Malte
    Pays-Bas
    Portugal
    Slovaquie
    Slovénie

    Voici un graphique ’’ configurable " (sélection des pays sélectionné sur la gauche) qui permet de comparer le développement des 3 pays Européens (Norvège, Suède, Danemark) qui n’ont pas adopté l’Euro comparé avec la France. On constate que ses pays se portent bien mieux surtout en 2013 que la France.

    Programme de Libération Nationale - UPR


    • BA 12 décembre 2013 16:22

      Etats-Unis :


      La banque centrale des Etats-Unis achète chaque mois 85 milliards de dollars d’obligations  :


      - 45 milliards de dollars d’obligations de l’Etat US


      - 40 milliards de dollars de titres adossés à des crédits hypothécaires immobiliers.


      En 2006, le total des actifs de la Fed était d’environ 800 milliards de dollars.


      En 2013, le total des actifs de la Fed est d’environ 3750 milliards de dollars !


      http://criseusa.blog.lemonde.fr/files/2013/10/Poli-FED-QE.jpg


      Japon :


      La banque centrale du Japon (BoJ) achète chaque mois 7000 milliards de yens d’obligations de l’Etat japonais.


      « La BoJ alimente un spectaculaire programme d’assouplissement quantitatif. Chaque mois, elle achète sur le marché pour 7.000 milliards de yens d’obligations d’Etat nippones. »


      http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203157810431-le-japon-emporte-sa-premiere-bataille-contre-la-deflation-633478.php


      Europe :


      La banque centrale européenne a agi directement, et aussi indirectement.


      - Directement : la BCE a racheté 241 milliards d’euros d’obligations des Etats européens périphériques.


      - Indirectement : la BCE a prêté aux banques privées européennes 1019 milliards d’euros. Durée du prêt : 3 ans. Taux d’intérêt : 1 %.


      Avec cet argent, les banques privées européennes n’ont pas prêté au secteur privé, mais en revanche elles ont acheté des centaines de milliards d’euros d’obligations d’Etat.

      Les banques privées espagnoles ont acheté des centaines de milliards d’obligations de l’Etat espagnol.

      Les banques privées italiennes ont acheté des centaines de milliards d’obligations de l’Etat italien.

      Etc.


      « Les banques bénéficiaires de cette manne l’ont toutefois utilisée principalement pour acheter des obligations d’Etat, a expliqué M. Draghi, et les fonds n’ont pas nécessairement alimenté l’économie. »


      http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/12/05/comme-prevu-la-bce-laisse-ses-taux-inchanges_3526260_3234.html


      Conclusion :


      La banque centrale des Etats-Unis, la banque centrale du Japon, la banque centrale européenne sont devenues folles.


      Elles ont créé des gigantesques bulles obligataires.


      Quand ces gigantesques bulles obligataires éclateront, tous ces pays connaîtront un effondrement économique et financier.



      • Gandalf Claude Simon 12 décembre 2013 20:50

        « Quand ces gigantesques bulles obligataires éclateront, tous ces pays connaîtront un effondrement économique et financier. »


        Techniquement non. Justement un éclatement d’une bulle spéculative.
        Ensuite, certains peuvent pousser au fer pour étendre la crise à l’économie réelle afin de faire ses choux gras de la volatilité.

      • Le Yeti Le Yeti 13 décembre 2013 08:53

        o_O

        QE, réserve fractionnaire (insuffisante), exposition (massive) des banques aux dettes (des états), monnaies de réserve (en carton) et la ’culbute’ des CDS ; ça te parle ?
        Sans parler de toutes les gruges sur les cours et les divers indices socio-économico-financiers !

        Ce ne sont effectivement pas « tous ces pays [qui] connaitrons un effondrement économique et financier » mais bien la planète entière qui va connaitre un chaos économico-financier dépassant l’entendement.

        Bien sûr je peux me tromper mais toujours est-il que les promesses n’engagent que ceux qui y ’croix’ ...


      • Hamed 13 décembre 2013 17:16

        Pour BA

        C’est grâce à cette « manne finacière » injecté par les Etats-Unis, l’Europe (zone euro et grande-Bretagne), et le Japon, que si vous êtes salarié, vous n’êtes pas au chômage. Et qui auront évité des guerres civiles en Europe, et dans le monde.

        J’espère que je m’y suis fait bien commprendre.


      • spartacus spartacus 12 décembre 2013 16:49

        Mince une banque pas dirigée par l’état.

        Diantre les bolchéviques étatistes de droite et de gauche ne peuvent supporter !

        La nomenclatura Enarchique ne peut le supporter ! Eux étatistes forcenés sont « le bien commun » et on eu de dieu la connaissance de ce que c’est. 

        A chaque Pinsole correspond une idée d’attente aux libertés et l’étatisme dirigisme
        La droite « socialo-communliste ».....Ubuesque !

        • abelard 13 décembre 2013 12:06

          « Diantre les bolchéviques étatistes de droite et de gauche ne peuvent supporter ! »

          Hum... J’avoue ne pas très bien comprendre le combat mené par Spartacus le mal nommé.
          En Europe la BCE est « indépendante », tout au moins des Etats. Nous vivons donc au paradis. Tout va bien, l’économie régulée par le marché et la concurrence libre est non faussée fonctionne merveilleusement pour le plus grand bonheur de tous. L’industrie est florissante. Guidés par la main sûre bien qu’invisible du marché les investissements massifs dans l’économie réelle favorisent inventivité et créations d’entreprises...
          Le paradis vous dis je !
          Alors pourquoi tant de hargne Spartacus ? Tu vois bien que nous sommes dans le meilleur des mondes.

          Le problème avec les trilobites dans ton genre c’est qu’ils font passer les imams wahhabites, les cathos intégristes et les rabbins ultra-orthodoxe pour des tout mous de la croyance...
          Une foi pareille, que jamais la moindre réalité ne viendra perturber, force l’admiration... Et déchaine la curiosité des psychiatres de Ste Anne.


        • abelard 13 décembre 2013 12:14

          Ah au fait, Spartacus, avant d’aller te faire crucifier tu devrais vérifier le sens des mots que tu emploies.
          Essaye de comprendre ce que signifie vraiment « bolchévik », tu auras des surprises et peut être cesseras tu de psalmodier des mots que tu ne comprends pas. Tu me fais penser aux types qui dans les églises répètent à l’infini « kyrie eleison » sans avoir la moindre idée de ce que cela veut dire.

          Quant au « Ubuesque » qui conclut ton commentaire avec panache, dois je te dire qu’il m’a fait éclater de rire ?
          Si tu avais ne serait ce qu’un léger vernis culturel tu saurais que le roi Ubu, vieille baderne stupide et cupide ne pensant qu’à actionner la pompe à phynances, est exactement un type dans ton genre...


        • Gauche Normale Gauche Normale 13 décembre 2013 18:22

          Exactement abelard, vous avez là affaire à un caricatural qui entretient savamment la confusion entre méchants « bolcheviques »,« cocos » (et j’en passe) d’une part et ceux qui ne sont pas d’accord avec lui d’autre part. Au cas où vous ne seriez pas au courant il en est même à dire que les USA sont socialistes ! Ça le prend parfois. Sans doute avec l’espoir de cacher la responsabilité de son système dans la misère qu’il y a là-bas.

          Et surtout, vive le règne de la BCE, même si la France doit en crever ! smiley

        • claude-michel claude-michel 13 décembre 2013 08:20

          Toutes les banques sont des anomalies...Il est impossible de savoit ce qui s’y passe.. ?

          Les chiffres sont pipés...et ils utilisent l’argent des dépositaires pour jouer en bourses....et se retrouver avec des actifs pourris (crédit agricole 88 milliards) qu’ils tentent de faire passer dans des placements douteux aux clients.. ?

          • Hamed 13 décembre 2013 16:59

            @ l’auteur

             La Banque centrale européenne vous paraît une anomalie dans le sens qu’elle ne procède pas comme la Banque centrale indienne. Vous oubliez une chose : la BCE est d’envergure mondiale ainsi que la Fed américaine. La Banque de l’Inde non.
             
             Deux monnaies aujourd’hui règnent sur le monde : le dollar et l’euro. L’euro est l’autre face du dollar. Ou si vous voulez deux monnaies, les deux faces de la même médaille. La BCE et la Fed font tourner l’économie mondiale. Donc la Banque centrale indienne, chinoise, russe, etc., sont dépendantes des liquidités injectées par ces deux banques.

             Donc vous ne pouvez pas comparer l’incomparable. Les Banques centrales indiennes, chinoise, russe et enfin toutes les banques centrales du monde sauf la Banque d’Angleterre, du Japon et dans un degré moindre la Suisse sont ce qu’on peut dire des Banques centrales « clientes ». Y compris la Banque de Suède.

             Pour vous convaincre, voyez leurs monnaies. Leurs monnaies y compris suédoise relèvent d’un panier de monnaies, i.e. le dollar, l’euro, la livre sterling, le yen. Cela est suffisant pour comprendre que leurs monnaies fluctuent selon la taille de ces monnaies sur les paniers et leur évolutionde sur les marchés des changes. En clair, « elles n’ont pas de monnaies mais un panier de monnaie. Elles ont donc des sous-Banques centrales ».

             D’autre part, non comme le dit Simon, il n’y a pas d’effondrement du système. Tout est maîtrisé. La crise financière de 2008 en est un exermple, et avant 2008, 1997, 1987, etc., et même 1929. Sauf le trou d’air qui n’est pas garanti. L’effondrement est pour les marchés non pour les grandes Banques centrales.

             Maintenant, que vous dîtes que la BCE ne veut pas acheter les dettes publiques, elle a ses raisons. Et le problème est de la forcer mais comment ? Toute la question est là.

            Elle peut comme vous dîtes « la BCE n’a pas hésité à créer la bagatelle de 1000 milliards d’euros pour refinancer les banques privées à 1% sans la moindre contre-partie quand elle contraignait les Etats à des politiques d’austérité extrêmement dures » acheter de la dette piblique aux Etats (quoiqu’il y a là une astuce qu’il faut deviner) il faut cependant que les gouvernants européens arrivent à la convaincvre. Ce qu’ils n’ont pu. Il faut dire qu’ils sont tous soumis « à la dame de fer allemande, A. Merkel »


             J’espère que j’ai contribué à l’article qui traite de l’anomalie qu’est la BCE, c’est vrai, mais une anomalie importante pour l’Europe monétaire mais d’une nécessité considérable pour les pays du reste du monde.

             Des millions de travailleurs dans le monde en dépendent, surtout en Inde, pays pauvre, et démocratie ou pas.


             




            • Arnaud69 Arnaud69 13 décembre 2013 17:32

              @ Hamed

              Pour info un document qui vous poussera à vérifier que les banques centrales, la FED, le FMI, la Banque Mondiale, appartiennent à des personnes privées de l’oligarchie qui ne respectent aucune règle !

              Les noms nous les avons, ce sont les oligarques ; Rothshild, Rockefeller, Barbour, Openheimer etc.... Ceux qui ont financé deux guerres mondiales, tant du côté Allemand qu’Allié.


            • Hervé Hum Hervé Hum 13 décembre 2013 18:50

              Hum, j’espère que vous êtes bien payé pour sortir des conneries pareilles !


            • Hervé Hum Hervé Hum 13 décembre 2013 18:51

              C’est pour Hamed !


            • Hamed 13 décembre 2013 20:02


              @ Arnaud69

               Le problème des Banques centrales n’est pas dans leur appartenance à des oligarchies privé »es, ou au non respect des règles par celles-ci, ni dans les guerres mondiales qui appartiennent à l’histoire  dans le monde, mais sur ce que peuvent faire les peuples de chaque région du monde pour influencer leurs politiques. Ne pensez-pas que ces Banques ne sont pas à l’écoute des citoyens ? Elles le sont toutes  sauf qu’elles ont la part belle parce qu’il n’y a pas de véritables critiques. Le plus souvent les critiques sont à côté. Voilà le grand problème. Et les économistes qui savent sont évasifs et ne disent pas assez. Peut-être des obligations de réserve.

               D’autant plus que la situation aujourd’hui sur le problème financier et monétaire est difficile. Les  « Rothschild, Rockefeller, etc., et leurs successeurs » se trouvent eux-mêmes  dépassés par les événements.  

               Le problème est de comprendre les événements de notre temps, et la donne monétaire a un impact considérable sur la vie des peuples. Le seul moyen est que tous ceux qui ont quelque chose à dire le disent, c’est dans ce débat que l’on verra plus clair.


            • Arnaud69 Arnaud69 13 décembre 2013 20:13

              Hamed

              Si vous ne voyez aucun souci à ce que la Banque Mondiale, la FED, la BCE, soient aux mains de quelques oligarques et pas aux mains des peuples.
              Oligarques qui ne respectent aucune règle pas même celles qu’ils ont inventé, nous n’avons vraiment et définitivement absolument rien à nous dire.

              Le passé pour vous doit rester dans le passé, sauf qu’il est instructif sur les mensonges et manipulations que nous avons subi et qui conditionnent encore en 2013 notre perception du monde. Qui truquent la perception du monde pour ceux qui ne savent pas l’histoire vraie.

              Fin de la conversation, Hamed travaille pour le roi oligarque que je combats, on ne sera jamais amis.


            • Hamed 13 décembre 2013 20:14

              @ Hervé

              C’est en effet des conneries. Cela se comprend vous n’avez rien compris à l’économie-monde.


            • Hamed 13 décembre 2013 20:48

              @ Arnaud69

               Je suis heureux que vous sortiez de vos gonds, pour moi vous êtes sensible aux problèmes économiques et par conséquent aux problèmes du monde. Et c’est positif, ce qui veut dire vous vivez les problèmes de votre temps. Et cela me fait plaisir. Ce qui n’est pas le cas de beaucoup.

               Bien sûr, ce n’est pas dans un court commentaire que l’on peut s’expliquer et dialoguer. Le problème ce n’est pas que je vois les institutions financières internationales aux mains des oligarques ou aux mains des peuples. Vous voulez qu’elles soient aux mains des peuples, soient elles le sont : Et où est l’URSS ? La Chine communiste qui s’est convertie à l’économie de marché ? Ces pays n’ont-ils pas des banques ? Pourtant des grandes puissances qui dépendent des liquidités internationales émises précisément par la Fed et la BCE ?

               Vous dîtes qu’il y a des truquages, oui il y a des truquages, mais que faire ? Dénoncer par des mots ? Il y a un dicton vieux comme le monde : « Les chiens aboient et la caravane passe ». Non, mon ami, c’est en comprenant le système financier mondial que vous pouvez éclairer et combattre les lobbies financier dans le monde. Et les combattre intelligemment en montrant les défauts de la cuirasse.

               Ceci étant, je ne suis pas contre ce que vous me dîtes « Fin de la conversation, Hamed travaille pour le roi oligarque que je combats, on ne sera jamais amis. » puisque vous le pensez sans me connaître.


            • Hervé Hum Hervé Hum 13 décembre 2013 21:05

              @ Hamed,
               
              quand vous aurez répondu au commentaire que je vous ait posté sur votre article sur Rocard, je pourrai penser que je ne comprends rien à l’économie et dit des conneries. Voyez, si je n’ai pas argumenté en disant que vous écrivez que des conneries c’est pour cela.

              Moi je crois que vous n’êtes pas capable de débattre sur le fond, mais uniquement sur la forme.

              Par exemple, dans votre dernier commentaire à Arnaud vous parlez de l’URSS ou de la Chine communiste !? Mais ces pays sont (ou ont été) tout sauf communiste. Pour quelqu’un qui prétend faire la leçon en économie soit c’est de la propagande,n soit c’est de l’ignorance. Mais vu comme vous parlez, ce ne peut être que de la propagande.

              Bientôt vous allez rappeler que le communisme c’est 100 millions de morts et c’est vrai, c’est 100 millions de morts communistes....


            • Arnaud69 Arnaud69 13 décembre 2013 21:38

              Hamed

              Désolé mais quelqu’un qui me dit que la corruption et l’oligarchie ne sont pas vraiment un problème ça me donne des poussées d’adrénaline.
              Rien qu’arriver à dénoncer cela au point que ça soit connu de tous et visible partout ça mettrai à mal le système mafieux.

              Si vous regardez les cours de l’or depuis début 1800, au fur et à mesure de l’exploitation des filons, bien qu’il y ai plus d’or qu’il n’y en a jamais eu par habitant de la planéte, les cours ont monté pendant plus de 200 ans. Là aussi vous allez me dire que vous ne voyez pas le problème, ni le trucage, ni la contradiction ?

              Alors je vous dirai de faire des recherches du côté du système Octogon, les peuples sont non seulement pas du tout endettés mais ils sont riches, ultra riches et il y en a pour tout le monde .
              Il suffit de reprendre ce qui a été volé par les oligarques et les sectes. C’est connu, documenté et on connait même les estimations de la quantité.

              Si vous trouvez pas cela très important... Cela signifie rien de moins qu’il suffit de trainer en justice une centaine d’escrocs pour que 6,5 milliards de personnes voient leur vie changer pour beaucoup mieux et que plus aucun état ne soit endetté !


            • Hervé Hum Hervé Hum 13 décembre 2013 19:00

              L’absurde ce n’est pas de partager la même monnaie, l’absurde, c’est de se faire concurrence en se partageant la même monnaie !

              Partager la même monnaie n’a de sens que si on partage la même politique économique ET sociale. Bref, cela implique la coopération économique et la solidarité sociale et non l’inverse.


              • Hermes Hermes 17 décembre 2013 12:46

                Excellente remarque Hervé !


              • zygzornifle zygzornifle 26 décembre 2013 10:52

                Messieurs les politiques sur ce coup La Banque Centrale Européenne à été plus maligne et rapace que vous.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès