Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La base aérienne d’Orange... partira, partira pas ?

La base aérienne d’Orange... partira, partira pas ?

Voilà des années que l’avenir de la base d’Orange fait l’objet d’articles à sensation dans la presse locale ou nationale. Pour ceux qui ne savent pas, Orange ne vit que sur la présence militaire où tous les corps (ou presque) sont représentés. Base aérienne de surveillance du territoire, police nationale, police municipale, gendarmerie nationale, gendarmerie mobile, légion étrangère, cela fait du monde et du képi dans les commerces. L’économie locale est exangue et dès qu’on éternue la possibilité de voir partir la base (cela fait des années qu’on en parle), la ville s’enrhume. Chaque fois, nous avons droit au même scénario :


1) un article dans la presse nationale cite un membre du gouvernement ou une rumeur au sujet de cette fermeture. Une liste des bases sur la sellette, les propos d’un ministre, une stratégie européenne à mettre en place et bien souvent, une baisse des budgets militaires.

Cette fois-ci, c’est dans le magazine Valeurs actuelles qui consacre un dossier complet intitulé :
Séisme dans les armées - Le Livre Blanc sur la défense dont un paragraphe sur l’armée de l’air :
"L’armée de l’air (65 000 personnels) serait la plus affectée par le maelström, avec une réduction de 25 % de son format, presque autant que la Délégation générale pour l’armement (moins 30 %).Pour les aviateurs, le “seuil stratégique” des 300 avions de combat a été revu à 250 appareils. Quelques bases doivent fermer : Reims, Luxeuil,Colmar,Cambrai, Orange et Dijon sont citées (notre carte page 15). Il y aura moins de Rafale et l’arrivée des Airbus A400M sera retardée, malgré l’âge vénérable des Transall (30 à 40 ans), déjà à la limite de leur potentiel."

2) Les quotidiens locaux relaient l’information en ajoutant un commentaire du Maire d’Orange
La Provence : Orange : la base aérienne 115 pourrait bel et bien disparaître !

Comme d’habitude, le maire interrogé s’en est ému, a commenté vaguement l’information car il n’en a pas. Il s’est empressé d’écrire une lettre au ministre concerné, comme à chaque fois (image © la Provence)

3) La grande muette reste... muette
La Provence titre encore :
Base aérienne : les militaires "confiants" sur son maintien
Comme le dit la brève : "Le lieutenant-colonel Georges Perrignon, s’est dit aujourd’hui "confiant" dans la pérennité de cette installation. Interrogé sur France Bleu Vaucluse, à propos de l’article, il a répondu : "Je pense qu’il s’agit d’une rumeur, je reste confiant"." Traduction : je ne sais rien et je le fais savoir. On m’a demandé de ne rien dire, c’est ce que je fais. L’armée a toujours raison, c’est pourquoi j’ai confiance...

Qu’en penser après tant d’années ? Nous sommes habitués à cette série orangeoise, jusqu’au jour où la base fermera. A force de crier au loup, chacun connaît la suite.

La presse dans son ensemble fera un historique, on dira "c’était prévu". Le maire (si c’est le même) accusera le gouvernement, sortira ses lettres, plaindra les Orangeois.
Le député Mariani sera sûrement en Europe de l’est et sera fidèle à son silence obligé.

Les militaires de la base seront muets et mutés, donc continueront à s’exercer, voler, atterrir, s’envoler, boire un coup au mess... Restera Orange, ses commerces, ses structures, ses Orangeois. Nous serons en 2009, 2012, 2020, ... ?

Que fait M. Bompard (le maire d’Orange) en attendant ? Quel plan de remplacement est mis en œuvre pour que l’économie de la ville ne tombe encore plus bas ? Et même si la base reste, l’économie de la ville n’a-t-elle pas besoin d’être relancée, réanimée, sortie du coma ?

Le dernier scrutin municipal a adoubé M. Bompard dès le premier tour à 61%.
Pas de programme, pas de projets, si ce n’est celui de bétonner des hectares pour installer des grandes surfaces qui ne pourront pas rester faute de développement démographique. Orange voit sa population baisser, ce qui est un comble en Provence. Nous avions l’exclusivité d’un maire d’extrême droite, en voilà une deuxième fort dommageable.

Parmi ses originalités, Orange possède aussi l’obligation, pour les chefs d’entreprise qui souhaitent s’y implanter, de s’interroger sur le risque d’identifier leur société à la ville d’Orange. Car de l’extérieur, on se demande le patron est d’accord avec les idées du Maire.

L’histoire a montré que de nombreuses entreprises étaient partie à cause de lui, donc si on y vient, c’est qu’on est solidaire ! Oui, de nombreux cas se sont répétés.
Une entreprise qui s’implante à Orange perd des clients pour raison d’étiquette politique. Triste privilège quand on sait que toutes les villes de France cherchent à attirer, séduire, fidéliser les créateurs d’emploi.

Les quelques employeurs de la ville ont donc une position de force face aux autorités, permettant à certaines de lâcher des polluants ou des odeurs disgracieuses sur toute la ville en toute impunité : "Si on m’embête, je m’en vais !"

Ce qui me dérange fortement dans le discours du Maire, que ce soit pour la base, pour la déviation (projet de + de 20 ans), pour Mistral Habitat (logements sociaux), pour tous les sujets où sont mêlés des intervenants extérieurs (collectivités terroriales et l’état), c’est qu’il fait aveu d’impuissance à gérer les chantiers ou les problèmes en collaboration avec l’extérieur, d’où l’isolement d’Orange.

A chaque fois, le même discours : "voilà des années que je demande, que j’essaie, que j’écris, que j’interpelle, que je dénonce, que j’invective..." On est en droit de se demander pourquoi cela ne marche jamais.

L’important pour l’Orangeois, c’est le résultat.

Pas de déviation, pas de rénovation des quartiers, pas de partenariats (ou très peu), pas de grands chantiers structurants. La seule exception est le plan de rénovation du patrimoine romain initié par la Région grâce auquel le Théâtre antique et l’Arc de triomphe sont en rénovation, dans lesquels la Mairie ne participe qu’à faible hauteur tout en étant maître d’œuvre.

Alors, si pour la base aérienne, il est vrai que ni la commune, ni le département, ni la Région ne peuvent faire quoi que ce soit, il semble que pour bien d’autres domaines de l’avenir d’Orange, le Maire pourrait en faire beaucoup plus et surtout beaucoup plus efficacement.

A force de rejeter la faute sur les autres, il pourrait remettre en cause sa capacité à fédérer les financements, les actions, les énergies, les projets. S’isoler, c’est mourir, Orange en est un exemple —vivant allais-je dire— flagrant.

Mais en attendant, on ergote sur un financement d’association, un mot de trop de l’opposition. On distille le budget municipal au bon gré des amitiés sous-jacentes.
Pendant que les associations caritatives peinent à tenir leur rôle dans la ville, M. le Maire s’octroie 11000 € de frais de représentation sans se donner la peine de les justifier auprès du conseil municipal. En cumulant son salaire + deux formes de remboursements de frais, ses émoluments de Maire montent à 5600€/mois environ + son indemnité de cnseiller général... pour une vile de moins de 30000 habitants ! Sa voiture de fonction est un monospace de 6 places, parmi les plus gros pollueurs, très souvent utilisé pour ne déplacer qu’une seule personne.

Que lui importe, l’avenir de la ville, la misère des habitants, les difficultés quotidiennes, les jeux pour enfants.

Alors, la base aérienne, qu’elle reste ou qu’elle parte, pour beaucoup d’Orangeois, cela ne pourra être pire qu’aujourd’hui.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Abraracoutrix 7 juin 2008 16:25

    En préambule, une précison : je ne suis pas un "fan" loin s’en faut de jacques Bompard ! Je me situe même à l’opposé, diamétralement des convictions politiques du premier magistrat de la ville. Ceci étant dit, il faut replacer l’existence de la Base Aerienne et autres entités militaires dans leur contexte, une angoisse viscérale de la petite bourgeoisie orangeoise à l’égard de tout ce qui peut perturber sa petite vie -et ville- tranquille. Lorsque, entre les deux guerres, il fut proposé par Daladier au premier magistrat de l’époque de la ville d’implanter quelques entreprises de renom, il lui fut répondu : "plutot des militaires". C’est ainsi qu’Orange devint une ville de garnison avec un régiment de cavalerie et des artilleurs (d’où le parc d’artillerie qui abrite aujourd’hui les...chevaux du Régiment de la Légion Etrangère, et puis la naissance de la Base Aerienne qui fut d’un grand secours à l’armée d’occupation de 3eme Reich ! La présence de cette base, associée à l’esprit étriqué des bourgeois-radicaux-commerçants d’Orange firent que nombre d’entreprises ne purent s’installer... Jacques Bompard mènerait grand train de vie...municipale ! Sans doute, mais hormis sous les municipalités Giorgi et Ricci -dont pour le second j’étais l’ami- le train de vie des édiles était tout aussi comparable. Et si Jacques Bompard a été élu -pour son premier mandat- celà n’a été possible que par la mésentente des responsables de la Droite et des erreurs de gestion de la Municipalité de Labbé-Gatel. Ajoutons à celà qu’Orange avait donné 12,7% de voix à Tixier-Vignancourt, tenant de l’Extrème -Droite à la Présidentielle de 1965, à une époque ou l’ancêtre du Parti de JM Le Pen au plan national ne représentait rien... Ceci explique aussi celà. Alors bien sur, J. Bompard refait les rues et les fossés, bétonne à tout va, mais les réalisations qu’il a mené -celles qui vallent qu’on s’y arrete- sont toutes issues de projets remontant à l’âge de pierre : le Cours Aristide Briand, comme la future rénovation de l’Avenue de l’Arc de Triomphe. Ses prédecesseurs avaient tout loisir de les mener à bien. La disparition de la Base Aerienne ne serait pas la fin du monde. Ses infrastructures seraient tout à fait aptes à recevoir des avions "civils" et une nouvelle chance s’offrirait aux Orangeois, dans un monde devenu soudain plus silencieux... Des entreprises pourrraient s’implanter et permettrent aux plus jeunes d’entre-nous de trouver des débouchés professionnels plutôt que de s’expatrier à Avignon ou ailleurs. Quand à la zone commerciale actuelle - ou sa future extension- avec l’envolée des prix des carburants, c’est une question que nous pourrons aborder un autre jour...


    • Dominique LIN Dominique LIN 9 juin 2008 09:07

      je veux bien qu’on parle encore des anciennes municipalités (je m’en fous, je n’étais pas là), mais c’était il y a 13 ans ! Ne pourrait-on pas vivre au présent et dans l’avenir.

      C’est l’éternel argument de Bompart, mais c’est oublier qu’il est aux commandes depuis 2 mandats. Et quand je dis aux commandes, ce n’est pas une image. Il ne fait que ce qu’il veut, ce qui le sert, ce qui le flatte.

      En ce qui concerne le développement d’Orange, je le répète, rien n’est fait, ni sur la base si elle part, ni ailleurs.

      La ZAC porte sud est une chimère dangereuse.

      Chimère parce qu’elle ne fonctionnera pas. Décathlon n’est qu’un magasin au rabais et les vrais sportifs filent au Pontet, Weldom ne marche pas, ...

      Dangereuse parce quen cas de pluies exceptionnelles, recouvrir encore et encore la terre de bitume et béton, juste au dessus de la ville, ce n’est pas de la meilleure stratégie. Mais de cela, Bouygues (le promoteur) s’en fout !

      Alors si mon texte est trop simpliste, revenir à Pini ou Labbé est rétrograde. Bompard est un ravaleur de façades pour cacher la misère. Et de la misère, à Orange, il y en a !


    • Asp Explorer Asp Explorer 7 juin 2008 20:59

      Ouais, c’est vrai, y font chier orange, ma livebox est en panne depuis dix jours et c’est toujours autant la merde pour avoir leur hotline pourrie !

       

      Hein ? Quoi hors-sujet ?


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 7 juin 2008 21:09

        Orange est sutout connu pour ses beaux quartiers ...


        • jkw 8 juin 2008 08:35

          Pour l’avenir de la France il faut mieux virer des militaires (payés à attendre de faire la guerre) que des enseignants. La "défense militaire" doit être Européenne ! 

          La vraie guerre est économique depuis de nombreuses années !

          L’aurait-on enfin compris ?

          et pout cette guerre là il faut investir sur :

          - la formation

          - la recherche

          - les PME

          tout le contraire de ce qui est fait par le gouvernement actuel !!

          Nous sommes au bord du gouffre, grâce à Sarko, demain nous aurons fait un grand pas en avant !

           


          • Plum’ 8 juin 2008 11:48

            Dites, est-ce que Orange ne pourrait pas accueillir la base 705 de Parçay Meslay près de Tours ? Cette base est en effet trop proche d’une grosse agglomération de 250.000 habitants avec de très fortes nuisances. Associations et habitants se mobilisent pour qu’elle parte, soutenez-les !

            La base 705 sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Base_aérienne_705_Tours


            • fonzibrain fonzibrain 8 juin 2008 19:08

              la honte

              notre défense est foutu

              voial une lettre des syndicat de la défense

              Fait sans précédent dans l’histoire de toutes les Républiques, les six fédérations syndicales représentant le personnel civil de la Défense viennent d’adresser une lettre-ouverte à Nicolas Sarkozy président de la République, chef des Armées.

              Dans ce document aux accents historiques, les six syndicats commencent par souligner qu’« un tiers des effectifs de personnels civils serait supprimé avec le triptyque RGPP (révision générale des politiques publiques), Livre Blanc (sur la fonction publique) et loi de programmation militaire ». Ils soulignent que les personnels civils du ministère de la Défense ont « déjà payé un lourd tribut aux restructurations permanentes, avec une réduction des effectifs de 50% en une quinzaine d’années ».

              Puis les personnels de la Défense lancent une solennelle mise en garde à destination de l’ensemble des Français : « Les orientations et les choix qui se dessinent et qui pourraient être annoncés aux personnels et à l’opinion publique le 19 juin, aboutiraient à anéantir les capacités industrielles et de soutien d’une Défense Nationale qui n’en serait plus une ».

              Plus terrible encore, les six syndicats expliquent que «  la réforme de la carte militaire va contraindre la France à passer d’une démocratie républicaine possédant des valeurs fortes avec des fonctions régaliennes à un Etat dépendant trop souvent des lobbies industriels dont les secteurs sensibles peuvent passer sous dominance étrangère par le biais de fusions capitalistiques non maîtrisées ».

              « Nous vous demandons solennellement, Monsieur le président de la République, de ne pas approuver de telles orientations et options destructrices de l’outil de défense de la France, aux conséquences sociales et économiques lourdes pour les salariés et les collectivités territoriales ».

              Cette déclaration publique et solennelle est un fait historique. Pour la première fois dans l’Histoire, les personnels civils de la Défense (soutenus secrètement par un très grand nombre de personnels militaires mais qui sont dépourvus du droit syndical) prennent à témoin l’opinion publique pour expliquer que le président de la République est en train d’ « anéantir notre Défense nationale » et notre « démocratie républicaine » pour les remplacer par un « Etat dépendant de lobbies industriels sous dominance étrangère ».

              Si les mots ont un sens, cela signifie que les personnels du ministère de la Défense accusent tout bonnement, entre les lignes, le chef de l’Etat de se rendre coupable de haute trahison au profit d’intérêts étrangers.

              Source : Union Populaire Républicaine

              This entry was posted on Samedi, avril 19th, 2008 at 16:17 and is filed un Collaboration der . You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

              — >

              rien que ca ,

               

               à pleurer

              sans faire la guerre sarko détruit notre armée

               

              http://www.geostrategie.com/711/aneantir-notre-defense-nationale-et-notre-democratie-republicaine

               


              • fonzibrain fonzibrain 8 juin 2008 19:16

                jkw

                 

                la situation international,l’histoire nous montre que posseder une armée digne de ce nom est essentiel pour que la puissance,le rayonnement et l’ unfluence d’un pays soit reconnu

                le monde malheureusement,je te le concède,n’est pas 68ard,le monde est dangeureux,il faut se faire respecter,c’est totament débile,animal,mais c’est comme ca

                les relations internationals sont fondées sur des rapport de force

                si les etats unis sont aussi puissant c’est parce qu"ils ont des portes avions sur toutes les mers du monde,ainsi que des bases disséminées un peu partout.

                c’est des armes secrète et extremement puissante

                les recherches et devellopement dans l’armée tire les innovations,regarde au usa ou ils en sont


              • fonzibrain fonzibrain 8 juin 2008 19:27

                un porte avion pour la france qui fait 260 metre

                http://www.chez.com/ereshkigal/

                alors que il y en a

                11 pour les usa dont certain font 320 metre de long 

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Porte-avions_actuels_de_l%27US_Navy 

                 

                 

                comment ils doivent ce foutre de notre gueule les ricains

                surtout que maintenant que l’on a qu’un porte avion,le rafale appren à apponter sur des portes avions us

                la honte,on fait trop clochard http://www.aerocontact.com/news/ac_news_art.php?ID=04689

                "hi,le ricain,on a de beaux avions ,mais notre bateau est en réparation pour 12 mois,c’est la guerre comment on fait,on peut se poser sur votre bateau,de quoi ,si on a pas honte ?"


              • chmoll chmoll 9 juin 2008 09:59

                purée 300 avions !! et un porte avion qui flotte avec des pneus

                 

                 

                bon ben ,en cas d’guerre,rest’ras plus que les réseaux de résistance,pour défendre s’pays

                 


                • Philippe D Philippe D 10 juin 2008 09:34

                  A 60km au Nord, Montélimar est en plein boom avec des projets de développement de tous les côtés.

                  Pourtant peu d’industries ici aussi, mais l’exploitation de la situation géographique privilégiée, dans le milieu de la vallée du Rhône. (Entreprises de transport, Bases logistiques)

                  L’accroissement de la population avec des familles, des retraités ou des étrangers qui privilégient une implantation au soleil. Ils ne connaissent pas le mistral qui rend fou !

                  Orange pourrait (aurait pû ?) bénéficier des mêmes atouts. Cette ville a de plus l’avantage de posséder des vestiges romains remarquables et un festival de renommée internationale. 


                  • Dominique LIN Dominique LIN 10 juin 2008 11:55

                    Non seulement Orange aurait pu se développer comme Montélimar le fait (malgré son image "nougat" qui lui colle, comme si elle ne avait faire que ça), mais Orange jouit d’une posirion de carrefour nor/sud - est/ouest incomparable.

                    Europe du nord, Espagne, Italie passent par Orange et monsieur le Maire n’a rien fait pour les arrêter, du genre ville de congrès, projet géostratégique, plate-forme de distribution, sans parler de filière formation/fabrication/transformation/distribution de produits liés aux énergies nouvelles, à l’écologie...

                    De nombreux marchés sont à ouvrir avec une cohérence globale. Orange a de nombreux atouts.

                    Pour le commerce, le point primordial, c’est l’emplacement. Que demander de plus lorsqu’on est sur la route de la moitié de l’Europe !

                    Mais bon, les Orangeois s’en contentent à 61%, on pourra dire ce qu’on veut, on ne peut rien contre les urnes (ou les machines à voter)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès