Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La bataille des airs transatlantique commence...

La bataille des airs transatlantique commence...

Vous venez d’apprendre que British Airways lançait une filiale à part entière, baptisée OpenSkies, Cieux Ouverts, pour gérer la desserte des Etats-Unis au départ des principales capitales européennes. Vous aviez peut-être remarqué également, il y a quelque temps, l’annonce par Air France/KLM et un de ses partenaires américains dans Sky Team, Delta Airlines, de la mise en commun de l’exploitation des lignes transatlantiques entre Europe et Etats-Unis. Que se passe-t-il donc, allez-vous me dire ?

C’est simple, c’est la conséquence des accords dit de Ciel Ouvert qui après des années d’accords bilatéraux, pays par pays, ont été signés en 2007 entre les Etats-Unis et l’Union européenne après quatre années de négociation. Un accord qui permet que les compagnies de chaque pays européen soient désormais considérées comme étant de nationalité européenne. Avec pour conséquence principale qu’elles peuvent désormais desservir les Etats-Unis à partir de n’importe quel pays européen, comme pouvaient le faire leurs homologues américaines, United Airlines, American Airlines ou leurs confrères.

Air France pourra donc desservir New York à partir de Paris, mais aussi de Berlin, Londres ou Rome de même que British Airways pourra désormais faire la liaison Paris/ New York. Vous avez compris, il s’agit d’une nouvelle phase de concurrence exacerbée entre compagnies américaines et européennes. Ce qui explique que chacun se prépare à mettre en commun ses moyens pour s’emparer le plus possible de parts de marchés sur les liaisons Europe/Etats-Unis.

Un effet collatéral inattendu, c’est l’ouverture à la concurrence de l’aéroport le plus important, mais aussi le plus protégé d’Europe, Londres Heathrow. Car Heathrow bénéficiait d’un accord bilatéral de 146 réactualisé en 1977 entre les Etats-Unis et l’Angleterre qui ne prévoyait qu’un nombre limité d’opérateurs à Heathrow, United Airlines, American Airlines, Bristish Airways et Virgin Atlantic. Toutes les autres compagnies européennes vont donc pouvoir aller chasser sur les terres de British Airways comme British Airways le fera sur tous les autres aéroports européens.

Mais même si les cieux sont soudain ouvert à tous, les créneaux pour atterrir ou décoller, les fameux "slots" ne vont pas pour autant se multiplier et en particulier à Heathrow. Vous avez peut-être remarqué qu’Alitalia en difficulté financière vient de vendre ses slots londoniens pour pas loin de 100 millions d’euros à, pense-t-on, Northwest Airlines qui est dans la même alliance qu’Air France et KLM. Lufthansa vient de s’allier avec la compagnie américaine Jet Blue et lorgne sur British Midlands (BMI) et ses créneaux. British Airways via Openskies compte ouvrir des liaisons entre les Etats-Unis et cinq villes européennes, Paris, Bruxelles, Madrid, Milan et Francfort.

La grande bagarre sur l’Atlantique Nord est déclenchée. Rendez-vous dans trois ou quatre ans pour en découvrir les vainqueurs.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Trick Trick 21 janvier 2008 14:37

    L’accord de Ciel Ouvert favorise la concurrence des compagnies aériennes sur les aéroports principaux européens et américains.

    Mais aussi permet des liaisons transatlantiques en provenance et à destination d’aéroports secondaires, liaisons qui n’existaient pas auparavant.

    D’un coté cela permettra sans doute de délester certains aéroports saturés mais d’un autre coté d’accroître les nuisances autour de ces nouvelles plateformes. Les futurs passagers s’y retrouveront peut-être avec des accès facilités (moins de temps perdu pour s’y rendre, pour passer la sécurité...).

    Autre conséquence possible des départs/arrivées sur des aéroports secondaires (liaisons point à point), le nouveau Boeing Dreamliner se trouve favorisé par rapport au gros porteur d’Airbus (A380).

    RDV dans quelques mois (30 mars) pour l’application effective de cet accord.


    • Bobby 21 janvier 2008 15:58

      Bonjour,

       

      Oui, les perspectives commerciales changent, car pour ce qui concerne l’écologie... si les nouveaux porteurs et on peut s’en réjouir, consomment moins et perturbent moins l’environnement que leurs petits frères moins récents (indice par personne transportée), il faut quand même bien dire que c’est le moyen de transport le plus polluant !

       

      Je reste persuadé que planter un arbre pour chaque passager, à chaque fois qu’il prend l’avion, demeure une très bonne manière de prendre conscience de l’impact sur notre milieu environnemental aérien dont la qualité est déjà fort altérée.

       

      A rechercher (sur internet ?) : combien de litres de combustible par Km et par personne pour chaque moyen de transport (et pour différents types de véhicules au sein d’une même catégorie) ?

       

       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès