Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La cagnotte du fonds de réserve des retraites toujours aussi (...)

La cagnotte du fonds de réserve des retraites toujours aussi famélique

J’ai déjà eu l’occasion de vous signaler, dans des messages du 25 septembre puis du 20 décembre, l’aspect famélique des réserves du fameux fonds de réserve des retraites censé garantir le service des retraites entre 2020 et 2030, quand la démographie, durant cette période critique, ne permettra plus de le faire. Ce fonds est une création de Lionel Jospin, en 1999, et les besoins d’argent de cette cagnotte à constituer pour 2020 avaient été estimés à l’époque à 150 milliards. L’idée de ce fonds était ce que j’appelle un feinte de balayeur, en ce sens que cela donne l’impression au bon peuple d’avoir réglé le problème, alors qu’en réalité on laisse le soin aux successeurs de garnir la cagnotte. Mais passons, ce sont là méthodes courantes, à gauche comme à droite.

Le fonds devait être alimenté par des ressources diverses, certaines sûres comme des reversements de taxes, d’autres plus aléatoires comme une quote part des recettes de ventes des bijoux de famille, d’autres enfin carrément hypothétiques comme des excédents éventuels de la Caisse nationale d’assurance vieillesse ou du Fonds de solidarité vieillesse le jour où le taux de chômage serait tombé à...7 % !canalblog1_0091

Toujours est-il que les résultats de cet effort d’économie à ce jour sont loin d’être brillants, comme le montre le tableau ci-après. Après un départ relativement en ligne avec les prévisions, les contraintes des budgets ont vite amené nos gouvernants à utiliser ces quelques excédents pour d’autres tâches que l’alimentation du fonds de réserve. Au point que nous en sommes toujours à une cagnotte de l’ordre de 25 milliards, et que l’objectif des 150 milliards d’euros en 2020 est d’ores et déjà clairement hors de notre portée.

La seule recette sûre actuellement est une ressource fiscale de 1,3 milliard par an. En fin 2005, aucun fonds ne lui a été attribué sur les recettes de privatisation. Il est vrai que le ministre des Finances avait pour objectif prioritaire de descendre sous les 3 % de déficit de Bruxelles.

Un espoir, néanmoins, pour l’avenir. A la suite des affaires Mittal/Arcelor et Enel /Suez, le Premier ministre a donné consigne à la Caisse des dépôts et consignations d’investir ses fonds prioritairement en actions de sociétés françaises, ce qui est d’ailleurs la logique économique, puisque les obligations ne rapportent plus grand chose. La même logique devrait donc s’appliquer au FRR et peut-être susciter un nouvel interêt du gouvernment pour alimenter davantage le fonds, pour lui permetttre de défendre la notion de patriotisme économique.

Il reste un problème de base : pour alimenter la cagnotte, il faut déjà trouver de l’argent quelque part...

Futur retraités de 2020/2030, votre problème en revanche n’est pas encore résolu...


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Fred (---.---.155.75) 9 mars 2006 15:38

    Et le probleme va aller en s’empirant pour les generations futures. Le systeme de retraite par repartition aurait du etre modifie il y a bien longtemps ; cependant voila la timidite de nos politiciens liee au contestation de nos vieux citoyens de ne rien vouloir changer va condamner les generations futures a une precarite malgre le fait qu’elles auront cotise toute leur vie.


    • (---.---.162.15) 9 mars 2006 20:21

      Nous avons de piètres gouvernants. Surtout que, parallèlement ils ont creusé une dette impressionnante...

      Et ces gouvernants vont se ramener la gueule enfarinée pour qu’on les élise en 2007 ! Et plein de gogos voteront pour eux...

      Am.


      • Fred (---.---.155.75) 10 mars 2006 09:49

        Ca fait des annees que l’on connait les problemes des retraites. Pour garder le systeme par repartition, il aurait fallu changer le nombre d’annee et le taux de cotisation depuis un moment. Mais voila demander de faire plus d’efforts ca fache donc les politiciens conscients que la mesure est impopulaire refuse de le faire. Reste a savoir si un systeme par repartition pur est la solution au probleme des retraites.


      • patricemorize (---.---.200.173) 11 mars 2006 15:36

        Bon et bien moi cela fait 36 ans que je cotise ,ou sont mes sous ? Je me faisait une joie de prendre bientôt ma retraite que je pense avoir méritée . Je me suis renseigné auprés des organismes et ho ! surprise je vais toucher un tiers de moins qu’un collégue à salaire égale qui à pris sa retraite il y à moins de dix ans . J’estime avoir été volé ,de plus ils ont suprimer l’année de service militaire qui pour mon collégue à été prise en compte .Même si maintenant les cotisants diminuent il est un fait que j’ai payé .Aucun recour possible je suis fait aux pates ,mon cher pays m’a volé mon fric . Je voulai profiter du temps qu’il me reste à être en assez bonne santé ,et bien je vais profiter nada aprés une vie de travail .Si un patron gére sa boite comme cela il va direct dans le mur et en plus il à des comptes à rendre ,les dirigeants successifs n’on aucun comptes à rendre pourtant il s’agit bien d’une faillite (celle de la France).Si ces gens étaient responsables les caisses seraient pleines en taxant tous les produits et bénéfices de ces saloparts qui on expatrier les usines fondées avec notre travail .Je suis sur que les Français vont présenter l’addition à ces messieurs les téchnocrates incompétants sous peu ,ils sont allés trop loin ,nous venons de faire une marche arriere de 60 ans ,ils peuvent être fier et nous aussi idiots de les avoir laisser faire de la politique et non de la gestion.


        • fredo_liberal (---.---.183.220) 14 mars 2006 21:57

          C’est amusant : En France, tout le monde ne jure que par le système par répartition, mais tout le monde raisonne de façon individuelle, comme si ses propres cotisations donnait un droit INDIVIDUEL. Pour moi, vous ne faites que constater le mensonge et le système d’arnaque pyramidale lié au système par répartition. Ce système est par essence inique, irresponsable, et laid. Vous ne faites que constater la future ruine de ce système (La démographie défavorable le prouve). Demain, le problème sera plus criant encore. Je constate que l’on fait toujours porter le chapeau aux « technocrates », mais il me semble me souvenir d’un gouvernement, qui, en 1995, avait tenté (avec courage) de s’attaquer au problème des régimes spéciaux, qui pompent allègrement la sécu. On connaît la suite...

          Cordialement.


        • patricemorize (---.---.200.227) 13 mars 2006 17:23

          Pesonne ne vas prendre sa retraite apparament ,personne ne répond à cet article qui est surement plus important que la plupart .Le français n’est qu’un beau parleur ,l’état le sait .


          • Jacques (---.---.102.41) 14 mars 2006 19:27

            Cela fait plus de 20 ans que le problème est connu, mais à force d’assister les citoyens et aussi de mentir aux citoyens pour éviter les réactions incontrolées de quelques fonctionnaires ou assimilés nous sommes dans le mur. Economiquement comment peut-on expliquer que l’on cotise 30,36 ou même 42 ans pour être en retraite 30,36 ou +. Alors bien entendu ce sont nos enfants qui devront assumer, bientôt un travailleur productif (qui fait de la valeur ajoutée) travaillera pour 10 ou 12 personnes, à ce rythme le système va imploser, comme le dise les syndicats l’état doit payer, donc l’état prélèvera taxes et impots sur les retraites pour les redistribuer aux retraités, on a atteint la quadrature du cercle !


            • Fred (---.---.155.75) 15 mars 2006 09:43

              le systeme par repartition ne marche que si le nombre d’actifs reste eleve par rapport aux nombres de retraites. Tout le monde critique le systeme par capitalisation americain disant que c’est inegalitaire mais il y a peu de chance qu’il explose comme ca va etre le cas chez nous. Peut etre qu’un compromis entre les 2 systemes serait bien et que l’on laisse aux gens un peu d’argent pour decider.


            • Francis (---.---.108.204) 22 mars 2006 09:11

              Si comme les économistes le prétendent le PIB continue à augmenter d’environ 2% chaque année , le seul soucis restera de savoir comment redistribuer cet enrichissement:au bénéfice de tous ou de quelques-uns.NON ?


              • x026790 (---.---.101.8) 6 avril 2006 14:19

                Le systeme par repartition fut cree apres-guerre pour recuperer les cotisations des employers et les reinvestir dans la recustruction du pays.

                Aujourd’hui, ce systeme qui n’a de repartiteur que le nom (Si vous cotisez moins de 20 ans, vous n’avez qu’une retraite ultra-minimale), arrive ne bout de souffle et se profile ce que tout le monde voit mais personne n’admet : une baisse de regime de la retraite classique et montee en puissance de la retraite par capitalisation, ce qui est une tres bonne chose : la responsabilite individuelle.

                Il est fort probable que pour se garder un retraite convenable, il faudra cotiser plus en retraite privee qu’en retraite publique... jusqu’a peut-etre l’extinction de la branche publique par non revalorisation des pensions.

                personnellement, je verrai ca d’un bon oeil sachant que de toute facon le systeme actuel accorde des pensions en rapport avec les cotisations et que le systeme publique a cout de fonctionnement bien trop eleve.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès