Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La centralisation et l’association

La centralisation et l’association

C’est en associant des matières premières, des molécules ou atomes entre eux que l’humain possède une économie viable. Plus il est possible d’associer dans notre société, plus notre économie se développe. La centralisation ne sert alors plus un empire mais l’association. L’association et la centralisation doivent être productives, c’est à dire permettant l’autonomie du pays.

L'empire va tenter de décentraliser les autres pays pour s'approprier les denrées ou produits des pays qui ne se protègent pas. On va par exemple trouver des voies de communication qui servent à amener des denrées ou produits vers l'empire, comme des trains près de la mer, des bateaux ou des avions allant directement vers des villes de l'empire. Le pays de l'empire sera lui sur-centralisé. Il se sera accaparé tellement de ressources d'autres pays qu'il deviendra lui-même pauvre et implosera. Il utilisera la dissociation pour fomenter la guerre.

L’agriculture a besoin de transports plus ou moins rapides, ainsi que d’une industrie lui permettant de fournir un travail plus facile à élaborer. C’est l’énergie qui sera la matière première de ce gain de temps et de travail. Certaines denrées peuvent être stockées longtemps, et nécessiteront d’être déversées le plus près possible de leur lieu de production. C’est une perte de temps et de relation avec ses voisins que de vouloir emmener des denrées à ceux qui en veulent le plus, ce qui est dévoyé par la centralisation ou la décentralisation. Certaines denrées sont très périssables et nécessitent des transports rapides. Avec la densité de flux d’énergie il est possible de créer des champs dans les déserts ou sous terre. En effet en il est actuellement possible d’amener l’eau dans les déserts. Nous disposons aussi de suffisamment d’énergie, avec le thorium-uranium, pour l’amener sous terre.

L’industrie a besoin d’un état qui la protège des fluctuations de prix poussant à son appauvrissement. En effet une meilleure qualité de vie doit être protégée. Cette meilleure qualité de vie est permise par les industries et l’agroalimentaire, par les grands travaux aussi. L’industrie a aussi besoin d’un état qui favorise l’association entre les différentes industries. Ces dernières doivent être complémentaires, car une industrie produit en série et se spécialise donc. Le commerce sans une industrie forte peut s’apparenter au trafic, car le trafic consiste à acheter pas cher pour vendre cher, sans réelle création de richesse, donc vers un appauvrissement. Si l’industrie et les grands travaux permettent d’augmenter la qualité de vie, le commerce devient alors moral car il y a développement.

Ainsi les canaux et le train permettent avec plus ou moins de vitesse de répartir les denrées sur le territoire. La route, dont le lobby est très important ne devrait servir qu’à faire le relais entre les transports collectifs et le particulier. En effet la route demande à répartir trop de moteurs sur trop de transports. Elle n’est alors pas la plus rapide. Il est en effet possible de créer des trains sans frottement pouvant aller de 400 à 700 km/h. Avec ces trains sans frottements les denrées seront vite réparties, les pertes moindres, la qualité de vie meilleure. Les industries pourront aussi accroître leur portance, ce qui nécessitera pour les autres pays de ce protéger, c’est à dire de n’accepter que les produits qui permettent son développement.

JPEG - 32.8 ko
Le train à lévitation magnétique ou Maglev à Osaka au Japon, pouvant aller à 400 km/h rapidement

Pour que la capacité d’association grandisse dans les esprits, l’éducation doit permettre à l’élève de lier au lieu de dissocier, de créer pour produire au lieu de profiter. C’est loin d’être le cas en 2014. Les grecs avaient largement fait avancer la science, car ils définissaient pour lier avec la philosophie, la science et l’art. Des esprits scientifiques liant et créant peuvent résorber les problèmes de tout un pays, si leurs recherches sont suivies de grands travaux, eux-mêmes permis par une monnaie publique permettant un crédit productif. Ce crédit productif public c’est une création monétaire orientée vers le futur, pas vers la rente.

Si nous commençons à dissocier nous allons inéluctablement vers le trafic, car la science, les industries et l’agroalimentaire fonctionnent respectivement sur l’association d’atomes, de matières premières, d’outils. Le trafic est dû à une trop forte ou trop faible centralisation, que l’on appelle empire. Cet empire implosera par le trafic, appauvrissant les peuples en détruisant la qualité de vie.

Source

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • matthius matthius 17 février 2014 12:55

    J’ai fait une mise à jour :
    http://www.economie-reelle.org/La-centralisation-et-l-association
    Un empire essaye en fait de centraliser ou décentraliser autour des ressources du pays opprimé.


    • trevize trevize 17 février 2014 13:14

      D’accord sur l’association. D’accord sur les transports. D’accord sur l’éducation.
      Mais pourquoi la centralisation ??
      Vous ne devez pas être sans savoir que les systèmes les plus robustes et résistants sont au contraire décentralisés, distribués.

      Je crois que notre monde (pas que la France) souffre de beaucoup trop de centralisation ; que ce soit en terme de production d’énergie, de denrées, de biens physiques, d’éducation, ou de pouvoir politique, il faut qu’on casse les gros blocs et qu’on répartisse tout ça un peu plus uniformément.
      C’est une aberration que de produire des biens à des milliers de km de là où ils seront consommés.


      • matthius matthius 17 février 2014 20:34

        Effectivement j’ai trop mis en valeur la centralisation dans la première version de l’article. Je vais retravailler encore cela dans l’article lié de la première réaction.


      • claude-michel claude-michel 18 février 2014 11:50

        heu....comment avec tous ces atomes et autres gadgets il y ait un milliard de gens qui meurent de faim..(j’en parle depuis des années)..

        Sans doute que vos molécules ne sont pas finies.. ?

        • lsga lsga 19 février 2014 19:23

          Quand vous dites « Empire », vous faites référence à l’impérialisme Français, c’est ça ?

           
          Vous voulez rappeler que 90% de la production industrielle française consiste à transformer des matières premières africaines ? Et que la France intervient militairement en Afrique pour empêcher les africains de signer des contrats avec les Russes, les Chinois, et les USA ? 

          • matthius matthius 21 février 2014 14:32

            Oui il y a l’empire français, avec nottament la banque Bolloré qui achète et taxe des centres africains. Il y a aussi l’empire britannique et ses paradis fiscaux bien plus destructeurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès