Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La centralisation face à l’association

La centralisation face à l’association

C’est en associant des matières premières, des molécules ou atomes entre eux que l’humain possède une économie viable. Plus il est possible d’associer dans notre société, plus notre économie se développe. La centralisation ne sert alors plus un empire mais l’association. La centralisation doit laisser place à l’association, car l’association développe notre économie.

Dans les temps anciens, ce sont le peu de villes, dus à un manque industriel, qui créaient des dirigeants malhonnêtes. La police n’existait pas et les fermes étaient régulièrement pillées. Cela incitait aux représailles. C’est le monde souhaité par les spéculateurs, car c’est le non développement et donc l’appauvrissement qui permet le maximum de gains et de pouvoir. En effet, la raréfaction fait monter les prix et le trafic. On peut faire le parallèle avec aujourd’hui où la police manque de moyens et laisse faire les milices fascistes quand la droite est au pouvoir, où les milices rouges quand c’est la gauche. Ainsi les campagnes sont pillées. Ce sont là où sont les richesses de subsistance. Ainsi cela crée l’implosion d’un pays qui ne se développe pas, donc s’appauvrit, car la vie c’est le mouvement.

L’empire va tenter de centraliser les villes autour des ressources qui l’intéresse. L’empire agit selon une économie conservatrice de la rente, qui n’existe pas dans l’économie réelle, selon l’évolution de la vie. En effet nous ne pouvons qu’évoluer ou régresser. Dans les autres pays cette centralisation sert à s’approprier les denrées ou produits des pays qui ne se protègent pas. On va par exemple trouver des voies de communication qui servent à amener des denrées ou produits vers l’empire, comme des trains près de la mer, des bateaux ou des avions allant directement vers des villes de l’empire. Le pays de l’empire sera lui sur-centralisé. Il se sera accaparé tellement de ressources d’autres pays qu’il deviendra lui-même pauvre et implosera. Il utilisera la dissociation pour fomenter la guerre.

L’agriculture a besoin de transports plus ou moins rapides en fonction de la capacité à conserver et à manger, ainsi que d’une industrie lui permettant de fournir un travail plus facile à élaborer. C’est l’énergie qui sera la matière première de ce gain de temps et de travail. Certaines denrées peuvent être stockées longtemps, et nécessiteront d’être déversées le plus près possible de leur lieu de production. C’est une perte de temps et de relation avec ses voisins que de vouloir emmener des denrées à ceux qui en veulent le plus, ce qui est dévoyé par la centralisation. Certaines denrées sont très périssables et nécessitent des transports rapides. L’empire essaye d’appauvrir l’industrie d’un pays pour le posséder et s’accaparer l’agriculture du pays devenu pauvre. Cela ne sert donc à rien d’amener des denrées trop loin, si d’autres pays plus proches en veulent.

Avec la densité de flux d’énergie il est possible de créer des champs dans les déserts ou sous terre. En effet en il est actuellement possible d’amener l’eau dans les déserts. Nous disposons aussi de suffisamment d’énergie, avec le thorium-uranium, pour l’amener sous terre.

L’industrie a besoin d’un état qui la protège des fluctuations de prix poussant à son appauvrissement. Il est même possible de créer une monnaie qui donne autant que d’en recevoir. Le dollar a eu cette particularité. C’est la raison de son implantation.

Une meilleure qualité de vie doit être protégée. Cette meilleure qualité de vie est permise par les industries et l’agroalimentaire, par les grands travaux aussi. L’industrie a aussi besoin d’un état qui favorise l’association entre les différentes industries. Cela se fait par les découvertes scientifiques permettant plus de complexité donc plus de décentralisation par l’association. Ces industries doivent être complémentaires, car une industrie produit en série et se spécialise donc. Sans coordination des industries meurent.

Le commerce sans une industrie forte peut s’apparenter au trafic, car le trafic consiste à acheter pas cher pour vendre cher, sans réelle création de richesse, donc vers un appauvrissement. Acheter pas cher pour vendre cher fait pression sur la production. Si l’industrie et les grands travaux permettent d’augmenter la qualité de vie, le commerce devient alors moral car il y a développement. Le commerce sert alors le développement, pas la rente.

Ainsi les canaux et le train permettent avec plus ou moins de vitesse de répartir les denrées sur le territoire. La route, dont le lobby est très important ne devrait servir qu’à faire le relais entre les transports collectifs et le particulier. En effet la route demande à répartir trop de moteurs sur trop de transports. Elle n’est alors pas la plus rapide. Il est en effet possible de créer des trains sans frottement pouvant aller de 400 à 700 km/h. Avec ces trains sans frottements les denrées seront vite réparties, les pertes moindres, la qualité de vie meilleure. Les industries pourront aussi accroître leur portance, ce qui nécessitera pour les autres pays de ce protéger, c’est à dire de n’accepter que les produits ou machines-outils qui permettent son développement.

Le train à lévitation magnétique ou Maglev à Osaka au Japon, pouvant aller à 400 km/h rapidement

Sources


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Aristoto Aristoto 15 septembre 2014 21:46

    S&P !!! Enfin un mouvement de croissance ! La vrai celle qui consiste à prendre la terre et à la travailler !

    Cheminade c comme Méluche, il a malheureusement 50 ans d’avance sur le reste de cette crasse classe politique !

    Oui de l’industrie, des ingénieurs et encore de l’industrier ! Foutons le plus gros effet de serre que puisse imaginer un esprit sain sur la planète mars le plus tot possible !


    • soi même 16 septembre 2014 13:36

      ( Cheminade c comme Méluche, il a malheureusement 50 ans d’avance sur le reste de cette crasse classe politique ! ) C’est vrai les clowns sont des fins politiques, c’est pour cela qu’ils font rire !


    • Aristoto Aristoto 16 septembre 2014 19:37

      Et ta soeur !....

      Je nique une grosse bonne femme tous juste débarqué noir à qui je ferai plein de petits ’futurs chance pour la france’ et je te m’emmerde raciste de mes deux !

      attention y’aura du bruit et de l’odeur !

      Merde en passant !


    • soi même 16 septembre 2014 20:02

      ( je te m’emmerde raciste de mes deux ! ) Montre tous de suite, ton degrés de t’as valeur humaniste hypocrite hypocondriaque ! bouseux !


    • trevize trevize 15 septembre 2014 23:37

      Oui finalement, l’univers c’est des trucs qui s’associent, qui se dissocient, et ces trucs s’échanget des trucs qui circulent entre eux.
      Pour s’associer, il faut échanger quelque chose, mettre quelque chose en commun. Quand deux trucs s’associent, ils deviennent autre chose que la simple somme des deux trucs pris isolément. Quelque chose de plus complexe. De la valeur s’est créée grâce à l’échange
      Ce n’est ni le capital, ni le travail qui créent la valeur. C’est l’échange. On sait déjà que des monceaux d’objets sans valeur se vendent à des prix fous ; mais quelque soit le capital investi dans la création d’un objet, et le temps qu’on y a passé, si personne ne l’achète, si personne n’en veut, alors il ne vaut rien, tout le temps et le capital investi dedans sont perdus. Un artiste peut passer une année à peindre une toile, s’il est inconnu et que les gens préfèrent donner leur argent aux artistes du star-system, alors sa toile ne le fera pas vivre.

      Il est aussi très intéressant de noter que c’est lorsque deux atomes s’associent en mettant en commun un électron que de l’énergie est libérée. A l’inverse, pour casser une liaison, il faut apporter de l’énergie. De même, il n’est pas nécessaire, pour nous les hommes, de détruire pour créer de la richesse ; c’est lorsque nous associons des choses existantes que nous créons de la valeur. Et la plus écologique, et la plus enrichissante de toutes les associations, de tous les échanges, c’est l’échange humain. Deux personnes s’associent, échangent, partagent un savoir ou une tranche de vie, tout le monde est gagnant, sans que ça n’ait rien coûté ni détruit.


      • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 2014 08:17

        la politique est une association de malfaiteurs le jour qui se transforme le soir en association de mâles fêteurs....


        • soi même 16 septembre 2014 13:28

          ( C’est en associant des matières premières, des molécules ou atomes entre eux que l’humain possède une économie viable )

          ( Avec ces trains sans frottements les denrées seront vite réparties, les pertes moindres, la qualité de vie meilleure. Les industries pourront aussi accroître leur portance, ce qui nécessitera pour les autres pays de ce protéger, c’est à dire de n’accepter que les produits ou machines-outils qui permettent son développement. )

          Au que c’est beau de fondé la société sur le miracle industriel, à chaque avancer tecnique toujours la même espèrance, la faim va reculer dans le monde, les hommes auront une vie meilleurs, tous les problèmes seront résolus !

          En clair, nous devons adhérer sans réserve à vos exubérances de cet avenir radieux, inconditionnel et merveilleux ?

          Jusqu’à pressent, toute les projetions futuristes ne se sont pas réalisés, regarder comment dans les années 60, l’année 2000 étaient présentés idéalement avec un monde propre et prospère !

          Es que vous voyer où cela cloche dans votre article ?


          • matthius matthius 16 septembre 2014 14:17

            Quand la finance a privatisé la monnaie, elle avait choisi avant de nous rendre indécis. Vous semblez l’être. Maintenant elle veut nous mettre les une contre les autres.
            Seulement l’humanité s’est créée au moment d’une crise biologique. Nous sommes capables du bien plus facilement quand nous connaissons une crise :
            http://www.devenircreatif.com/Utiliser-les-echecs


          • soi même 16 septembre 2014 14:37

            je ne vois pas le rapport mis avec votre article mis avec votre lien, si ce n’est que votre optimisme béat que tous peut être rééquilibré par la technique !

            Comme vous dites dans votre article que tous vas êtres résolus, il est intéressant que vous faites pas la place d’une façon hypothétique à l’échec cuisant de votre hypothèse !

            En fin de conte, l’hyper intelligence conduit à la naïveté la plus crasse !


          • matthius matthius 17 septembre 2014 10:46

            Je réagis à votre message.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès