Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La connerie des « Foires aux vins »

La connerie des « Foires aux vins »

Un peu d’humeur ne fait pas de mal. On en a pour 1 mois et c’est la bonne occase pour les « artistes-critiques » en tous genres, du web comme de la presse -du Point au Fig-Mag...- pour faire leurs choux gras (les grandes surfaces sont de très très gros annonçeurs et fidèles tout au long de l’année, un hasard, sûrement) avec cela pour nous abreuver de conseils pertinents : « la vérité sur les bonnes affaires », « achetez vos grands crus les yeux fermés grâce à nous », etc, etc... C’est du pur marketing, qui est fait pour vous balader dans les autres rayons et remplir votre caddie de choses inutiles. C’est aussi devenu des « marronniers » (terme de journaliste pour reprendre régulièrement le même thème). On avait de vraies affaires dans les foires aux vins il y a… 10 ans !

Bref, des prix et des « occasions à ne pas louper » qui me font « sourire » où comment mieux comprendre que vous ne risquez pas de trouver ces vins dans mon GUIDE...

Une chose est sûre : ce n’est pas sur un mois que vous achèterez, comme par hasard, votre vin au meilleur prix.

Vous ferez les mêmes affaires, tout au long de l’année, en faisant ce qu’il faut faire : ACHETER SON VIN DIRECTEMENT A LA PROPRIETE, GÔUTER, PARTAGER. Pour les très grands crus, il y a des négociants de Bordeaux qui méritent votre confiance et disposent de moyens et d’entrepôts réels qui évitent tout « dérapage » sur le vieillissement des bouteilles...

Ce qu’il faut absolument savoir : les millésimes très « délicats » et d’un rapport qualité-prix fort discutable :

1/. Les millésimes « jeunes »

  • comme le 2008 à Bordeaux pour lequel il faut particulièrement frapper à la bonne porte
  • comme le 2007 où les prix ont eu tendance, à l’époque des « primeurs » à vraiment prendre les consommateurs pour des pigeons, et qui ne sont pas forcément plus intéressants maintenant...

2/. Les millésimes « anciens » qui reviennent sur le marché d’on ne sait où, comme, toujours à Bordeaux les 2004 et 2003 (ou en Languedoc).Attention au 2003, on se rend compte qu’il est très décevant, déséquilibré, beaucoup moins réussi que le 2002, notamment en Médoc... N’oubliez pas qu’un vin qui est (re)présenté sur le marché 5 ou 6 ans après sa sortie peut avoir fait le tour du monde en restant sur des docks « plein soleil »... Rien ne garantit ce que vous avez dans la bouteille !!! N’achetez des vieux millésimes qu’à la propriété ou chez de très grands négociants inattaquables de Bordeaux comme Duclot.

3/. Ne vous faites pas piéger non plus par des offres de « marques »spécialement créées pour les foires aux vins, en Champagne, évidemment (bizarre, je n’ai pas réussi à savoir d’où vient celui-ci) comme dans n’importe quelle appellation, provenant soit de négociants et caves coopératives, soit d’un producteur qui écoule ainsi ses invendus sous une autre dénomination...

4/. Ne vous pas plus embobiner par les « conseillers » sur place : ce ne sont pas vos copains, ils se moquent bien de vos goûts et sont payés pour faire tourner les stocks, pas pour vous aider àn faire le bon choix.

5/. Ne faites pas confiance aux « recommandations » de tel ou tel Guide ou magazine. Leurs collerettes, notes et autres affichettes le sont uniquement pour être revendues par la même occasion aux grandes surfaces pour les aider à vendre les vins « sélectionnés »... C’est du business, pas du conseil... On peut me reprocher ce que l’on veut MAIS je n’ai jamais accepté que mon GUIDE devienne un outil professionnel pour les marchands.

Pour conclure, il y a 2 règles de base :

* Vous ne trouverez jamais un vrai bon vin de Bordeaux à 2 ou 3 € ni un Champagne de qualité à 9 € dans une grande surface (ou ailleurs, d’ailleurs). On ne peut pas faire un vin typé de ces appellations dans cette gamme de prix, voilà tout. Mieux vaut, pour le premier, chercher un vin de Loire et, pour le second, un Crémant (Alsace, Loire, Bourgogne...). C’est clair et archi-clair.

* Des vins qui voient leurs prix chuter sont tout simplement des vins qui étaient très surcôtés (merci Parker) et qui le sont bien souvent encore. Aucune raison que cela devienne des bonnes affaires, même si leurs prix sont à la baisse, d’autant plus que les millésimes mis sur le marché aujourd’hui risquent de décevoir. Vous ne ferez pas plus de bonnes affaires en surpayant un grand cru de Bordeaux ou une cuvée ultra-barriquée du fin fond du Languedoc, du Rhône ou de je ne sais où... Acheter une bouteille de Coteaux du Languedoc « bradée » à 15 €, c’est ridicule, comme s’offrir un Saint-Estèphe, un Pessac-Léognan ou un Pauillac assez connu, dans des millésimes difficiles à … 40 ou 80 €. Laissez cela aux Russes ou aux lecteurs du Fig-Mag...

Quelques exemples (merci de comprendre que ce ne sont que des exemples, glanés au hasard du net, et que je peux faire mes courses (mais pas celles-là) dans les enseignes citées...

- Sur Cdiscount, on vous annonce un Faurie de Souchard 2003 (bon, sans plus) qui passerait de 34,90 € à... 14,99 €... On peut très légitimement se demander d’où sortent de tels écarts de prix. Moi, je n’achète même pas à ce prix...

- Phélan-Ségur 2003 : 35,91 €

- Lynch-Bages 2007 : 55,20 €

- Lagrange 2004 : 39,20 €

- Joanin-Bécot : un Côtes-de-Castillon 2006 (si, si) à 29,90 €, merci Vinogusto et Auchan (le même prix que Chevalier 2007, somptueux, lui, fallait oser) !!! On a aussi un Nenin 2004 à 35 € (Savour-Club) et un Beaucastel 2003 à... 55€ chez Casino. Je me demande si c’est pas  que j’ai le plus rigolé en tournant les pages... tant on trouve des vins bien trop chers... même à 8 ou 9 €.

Ici, on a un magnum de 1993 de La Conseillante à 129,99 €. Vu le risque que l’on prend en se procurant un tel millésime sans savoir d’où sort le vin, cela risque de faire cher le vinaigre... En voilà un site qui mérite son nom !

- Et vendu/conseillé par un « sommelier » (n’oubliez pas ce que je vous ai dit sur les millésimes trop anciens) : avec des prix risibles tant ils sont inappropriés :

Faugères 2003, Hecht & Bannier à 14,95 €

Ferrand 2001 (! !! : y’a plus de 1987 ?) : 20,90 €

Génot Boulanger "Les Bacs" 2008 : 17,10 € pour un Mercurey !!!!!

Domaine Giraud "Les Gallimardes" 2006, oups, un Châteauneuf bien peu connu à 30€ lorsque le Fortia ou leMont-Redon sont entre 17 et 25 €...

ET celui-là, le « pompom » pour faire une bonne affaire (pour le vendeur) : 43,70€ (vous lisez bien, la bouteille) pour un Nuits-Saint-Georges de 2000...

LIRE LA SUITE SUR LA QUALITE DES MILLESIMES DE BORDEAUX

ET

DES AUTRES REGIONS

Enfin, cela n’ayant rien à voir, pour le plaisir et savoir lire entre les lignes des commentaires :

Texte d’un vendeur sur un vin d’Afrique du Sud : « Un Chardonnay sur mesure. Ce vin blanc sec issu d’un élevage prolongé en fûts de chêne vous présente ses délicieuses notes de noisettes, d’agrumes et d’épices. En bouche le plaisir se prolonge avec des notes vanillées sur un bel équilibre et une finale persistante : le haut de gamme de la collection Lyngrove. Finesse et élégance pour un moment privilégié. »

Traduction : « Un vin blanc issu du cépage Chardonnay planté n ’importe où. Ce vin abruti par un élevage en barriques dont la chauffe donne les arômes qu’on lui demande de donner (sûrement des bois américains, déplorables), qui lui apporte de délicieuses odeurs de bureau de chêne, de parquet ciré et de vanille, auxquelles s’ajoute en bouche cet agréable goût sec, un rien oxydé... Standard et insipidité pour des amateurs qui n’en sont pas...” 

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 9 septembre 2010 19:25

    ben mon gars !
    j’achete en destockage
    rarement decu


    • Bertrand 4 février 2014 12:44

      Oui aussi. Le mieux étant d’acheter son vin sur des sites spécialisés.


    • millesime 9 septembre 2010 23:31

      Bravo  !
      j’achète pour ma part les bordeaux en « primeur » chez Millesima depuis fort longtemps, et jamais les grands crus ..j’ai vu le château Lafite-Rothschild 2009 en primeur 1100 € H.T la bouteille... ! hihi
      c’est effectivement des prix pour les milliardaires russes.


      • antonio 10 septembre 2010 00:20

        Merci pour ce salutaire article...j’espère qu’il ouvrira les yeux de quelques uns.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 septembre 2010 02:24

          Bonjour,

          j’ai fait beaucoup de vendanges et j’ai donc bien vu qui fait du bon et du mauvais vin.
          _C’est facile à savoir, le bon vin ne circule pas dans les commerces mais sont souvent vendus aux carnets d’adresse des éleveurs.
          _Pour ce qui est du commerce, j’ai trois méthodes. Leclerc, la plus grande cave de France en vin, jamais déçu parce que je choisis les bonnes années. Nicolas, cher mais on pouvait faire confiance avant qu’ils ne soient rachetés. Les déstockeurs, ils proposent des bonnes années issues de magasins ayant fait faillite. Quand il y a plusieurs caisses disponibles, j’en prends une bouteille que je goûte le soir même. Simple.
          _Pour le Champagne, j’ai ma marque, mais le prix a doublé depuis l’euro. Pensez à Limoux, ce sont eux qui ont donné la recette au Champagne.
          _Pour info, Limoux, c’est cette région des Corbières où l’on peut voir passer des camions citernes immatriculés 33..............
          allez, bon vin à tous.


          • tchoo 10 septembre 2010 09:06

            Limoux n’est pas dans les Corbières
            Des citernes immatriculés 33, vous en voyez sur l’axe Béziers-Bordeaux parce que tout simplement, de nombreux négociants implantés en bordelais, commercialise des Vins de Pays d’Oc, cela ne date pas d’aujourd’hui.
            Tout autre relation fait plaisir aux gogos.

            Je doute fort que le fait de faire les vendanges vous donne une telle acuité, mais si vous le croyez.........

            Article décapant mais salutaire..........


            • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2010 09:48

              j’ai acheté en juin à Auchan pour 2 caisses 1eres cotes de Blaye achetées 3 gratuites , à 1.85 la bouteille au final il est vachement bon ! vive le destockage ! bon comme il faisait trop chaud , je suis passé au rosé de provence ....


              • Emile Red Emile Red 10 septembre 2010 16:18

                Un bon vin c’est d’abord un ou des bons viticulteurs et un bon maître de chai.
                Il y a d’excellents vins de coopérative et des piquettes infâmes chez de bons gros bourgeois replets.

                Conseils pour des achats de Bordeaux (je ne sais rien des indigènes ailleurs ...) :

                Les meilleures affaires ne se font que sur place, quelques congés à dépenser qui se transformeront en fête au sortir du bouchon.

                L’idéal est de partir avec des références, millésimes, côtes, quelques notions sur le cru, prix moyens dans le commerce.

                Ensuite fureter, être culotter et frapper aux portes des producteurs, avec un peu de discernement on sent celui qui veut vendre à tout prix et celui qui regrette de voir partir son travail, c’est déjà une information salutaire, ensuite celui qui laisse goûter et celui pour qui c’est une affaire d’état.

                Quand il est attenant, jeter un coup d’œil au vignoble, une vigne propre et entretenue est montre de respect du travail et du produit.

                Ne pas aller dans les bâtisses trop ostentatoires et éviter le personnel de maison, préférer l’homme en botte que le costume trois pièces au 4x4 rutilant.

                Excepté pour les grands crus, une étiquette tape-à-l’œil ressemble au liquide interne, la sobriété peut-être un gage de sérieux.

                Enfin parler des voisins, si le bonhomme ne les critique que très peu ou pas, il est sûr de sa production.

                Vient le prix, le couronnement, au dessus de 20 €, ou le vin est un super produit et goûter est impératif ou c’est une arnaque et passer son chemin.

                En cas de doute, choisir dans les années sans risques.

                Bien qu’il y ait de très grands et bons choix chez les négociants, comme le dit l’auteur, laisser tomber, leurs marges sont souvent prohibitives et les quantités non discutables...


                • Laminak 10 septembre 2010 16:32

                  Ah bonne idee de parler des bordeaux. A EVITER completement depuis au moins 5 6 ans.
                  De tres belles choses en Cotes du Rhone et surtout Languedoc. Moins cher et de meilleure qualite.
                  En cas de doute, choisir dans les années sans risques." Exemple ? Bordeaux a boire ca veut dire pour les grands crus au dela de 10 ans, pour les 1er crus au dela de 5 ans.
                  Et donc un bordeaux d’une belle anne de plus de 5 ans on les trouve ou les vins a moins de 20 euros ?
                  Lami.


                • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 10 septembre 2010 16:39

                  Merci pour ce commentaire. Par contre, vous avez du ma me lire : "Bien qu’il y ait de très grands et bons choix chez les négociants, comme le dit l’auteur, laisser tomber, leurs marges sont souvent prohibitives et les quantités non discutables...


                  Je dis qu’il faut : ACHETER A LA PROPRIETE, en long et en large.

                  Dont acte.

                • Laminak 10 septembre 2010 16:28

                  Merci a l’auteur pour cet article partiellement interessant.
                  Une question : pour 5 euros que peut on trouver de bon a Paris ?
                  Si on elimine tout ce qui est a base de gamay.

                  Partiellement choque je le sais bien. Partiellement car on y lit ce qu’il faut eviter.
                  Cela ne nous donne pas ce qu’il faut faire.
                  Les hordes de gens qui vont aux foire aux vins pour acheter du vin a consommation immediate et qui repartent avec des bordeaux a consommer dans 5 a 10 ans ne se tarira pas suite a cet article. La publicite pour le Dussert Gerbert m’amuse egalement.

                  Pour les critiques je suis d’accord.Completement. Mais ca ne resoud en rien nos pauvres confreres qui veulent consommer du vin dans le pays du vin. Sachant que M. Dussert Gerbert est dans le milieu, edite annuelement un guide...
                  Guide dont j’ai deux version a la maison... Je proposerais le guide Hachette...

                  Quand les professionnels du vin nous aideront a choisir du vin ? Je ne parle meme pas de moi j’ai largement ce qu’il faut. Je parle pour tout ceux qui aimerait encore plus le vin s’il se faisait moins arnaquer ...

                  Exemple : rechercher les vrais cavistes, s’interesser aux collioure blanc (presque tous), aller du cote des languedocs rouges. Deux cavistes : celui de la place Ste Marthe. Celui de Saverne en Alsace.

                  Bonne journee a tous.
                  Lami.


                  • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 10 septembre 2010 16:37

                    merci pour ce commentaire plein... d’humour. Ne soyez pas trop amusé par la pub sur mon Guide, comme vous dites, il y a une raison : c’est moi qui ait fait l’article, donc il est logique que je parle de mon Guide. Vous remarquerez que j’ai la délicatesse de ne pas citer d’autres livres.


                    Je ne suis pas plus « dans le milieu » que vous et, dans mon Guide, que d’autres apprécient, ce ne sont pas des professionnels qui « jugent » leur propre pinard... vous trouvez que c’est plus objectif ?

                  • Laminak 10 septembre 2010 16:40

                    Oui l’humour est tres important. Et qui dit que je ne suis pas dans le ’milieu’ hehe.
                    Je ne discute pas de la methode, j’ai simplement fait des tests pragmatiques il y a quelques annees : je prends certains coup de coeur, vais les voir et teste (degustation et achat eventuels). En ce qui me concerne (ainsi que les gens autour de moi qui ont fait le test) pas photo : un le guide Hachette. Deux les autres ... Et de loin.
                    Votre jolie reponse non agressive et pleine d’humour fait plaisir a voir.
                    Pour le vin je suis encore a convaincre...
                    Lami.


                  • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 10 septembre 2010 16:47

                    c’est très bien tout cela mais... pourquoi vous cacher derrière un pseudo ? est-ce aussi de l’humour ? ne vaut-il pas mieux assumer : c’est ce que je fais en signant mes artiicles. Rien n’aurait été plus simple d’avoir comme vous un pseudo et d’écrire que Dussert-Gerber est génial... Amusant, tout cela, non ?


                  • Laminak 10 septembre 2010 16:59

                    Je reconnais le courage de poster un article sous son nom propre.
                    Meme sur un sujet bien connu.
                    Le cote anonyme sur le net est un leurre.
                    D’autre part signe de facon anonyme en mettant un lien sur votre guide me parait....
                    Sinon je n’ai pas eu de reponse a mes questions.
                    Lami.


                  • Patrick Dussert-Gerber Patrick Dussert-Gerber 10 septembre 2010 17:04

                    merci.


                    pas répondu à quelle question ? à celle du bon Bx à 5 € à Paris ? Désolé, je n’ai que les réponses des bons Bordeaux à ce prix mais elles sont dans ... mon Guide (sic). Mais je ne doute pas qu’Hachette va vous donner tout cela.

                    Amicalement.

                  • Laminak 10 septembre 2010 17:06

                    Ah ^^
                    Pas de reponse dans d’autres regions de France ? Erf :)
                    Et pour mon autre question ?
                    Et pas de reponse car il n’y en a pas ou car vous n’avez pas choisi de vous y interesser ?
                    Lami.


                  • envert94 envert94 10 septembre 2010 16:58

                    http://anti.grande.surfaces.over-blog.com/

                    Savez vous également que la grande distribution « invente » des concours, afin de médailler leur vins MDD...
                    Carrefour à été condamné à ce sujet...

                    Notez aussi l’abondance des bonnes bouteilles...Auchan conamné car plus de bouteille après....5h le 1er jour.


                    • Laminak 10 septembre 2010 17:01

                      Bah les concours de toutes facons sont a bannir de nos elements de choix.
                      Depuis bien longtemps...
                      D’autres part (avec de la patience) il faut demander a Carrefour de livrer le produit demande. Ou un produit equivalent. Ils sont tenus de le faire.
                      Et il y a de bonnes affaires a faire. Bon il faut etre tres patient...
                      Lami.


                    • Claude 28 août 2012 08:40

                      PDG prétend être un spécialiste des vins et connaisseur des meilleures propriétés viticole..ça laisse rêveur, heureusement que les vrais amateurs se sont rendu compte de la qulité de ses publications (j’ose pas dire guide..) les vrais vignerons aussi !
                      à lire pour info : http://minilien.fr/a0n05p
                      sa réponse à pdg : « ..pas intéressé par ceux qui n’ont pas réussi... » et :"..Ah ! et ceux qui sont cités sans qu’il n’y aie de dégustation de leur vins..c’est de la chance ? et en + ils ne paient pas (eux)...« 
                      vous dites n’importe quoi ou reprenez des propos diffamatoires.
                      ne poussez pas le bouchon là où vous ne pouvez pas aller.. »
                      édifiant de supériorité !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès