Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La crise

L'attitude naturelle la plus répandue concernant l'argent est :

  • Essayer d'en avoir le plus possible ! et ce, quel que soit son niveau de richesse

C'est LE grand principe des systèmes basés sur une monnaie, c'est à dire pratiquement tous les systèmes de nos jours, et c'est donc à partir de là qu'on doit raisonner pour comprendre une "crise du système".

Tout le monde cherche à avoir le plus d'argent possible, et bien sur certains y arrivent mieux que d'autre. Comme il n'y a pas de "fortune satisfaisante", ni aucun maximum, "ceux qui y arrivent", ceux qu'on peut appeler "les riches" finissent par amasser une grande partie de la monnaie en circulation. On se retrouve dans une situation ou un petit nombre possède une grande partie de la monnaie en circulation et un grand nombre en manque. Ca devient une crise quand la fortune amassé par "les riches" devient trop grande et qu'il n'y a tout simplement plus assez d'argent en circulation pour que le système fonctionne.

Le gros problème c'est qu'a ce moment la situation ne peut qu'empirer car il n’y a AUCUN système de redistribution... En effet on ne prend pas l’argent "de force" dans une société civilisé, car quiconque possède de l'argent à "le droit" de le garder, rien ne l'oblige à l'utiliser, à "acheter", on a le droit de le garder, sous le matelas même si ça nous chante, ça fait partie du jeu, ce n'est pas interdit même si à la base l'argent est fait pour circuler, pour échanger des "choses de valeurs", pas pour être gardé en tant que "chose de valeur".

Aucun système de redistribution ? Ce n'est pas tout à fait exact, en fait il y en a un.. c'est une solution bien connue à ce problème : créer de l'argent, la fameuse planche à billets zéro "nouveau billet" !! c'est tout ! ils s'en foutent ! ils le disent les riches, haut et fort ! Et comme ils possèdent les médias on les entend bien, ils disent que la planche à billets utilisée "massivement", "sans compter", provoque des catastrophes (et c'est vrai d'ailleurs mais ils ne disent pas qu'il est tout à fait possible et très sain de l'utiliser de manière raisonnable). Ils rallient des économistes à cette cause extrémiste et tout le monde finit par y croire... Même les pauvres !!... C'est le comble...

Ils possède les médias, mais aussi le pouvoir alors ils ont réussi à limiter légalement cette pratique de la "planche à billets" en 1973, c'est la loi dite Pompidou-Giscard-Rotschild.. ça en dit long :( ... En 1993 ce fut complètement interdit au niveau national.. et puis carrément interdit à l'international avec l'article 104 du traité de Maastricht repris par l'article 123 du traité de Lisbonne... (riches de tout les pays unissez-vous ! :| ) Cerise sur le gâteau : non seulement les états ne produisent plus d'argent pour leurs dépenses en "ré-équilibrant" les "écarts de fortunes" mais en plus ils doivent emprunter à la place.. à qui ? mais à ceux qui ont de l'argent !! ce qui leur fait gagner des intérêts supplémentaires (gigantesques) et accélère leur enrichissement, donc les écarts... On se demande presque comment ils ont réussit à faire gober ce système à tout le monde :o c'est presque incroyable...

Evidemment ils vont trop loin, à chaque fois, depuis toujours, des vrais gamins qui ne savent pas s’arrêter : à un moment ils possèdent trop d'argent et les autres n'en ont plus assez pour acheter la production, donc elle régresse, on constate des faillites, des dépôts de bilan, ou de simples fermetures d'entreprises... Du coup il n'y a plus de travail, la situation est bloqué, les pauvres restent pauvres et les riches restent riches... Jusqu'à ce que les conditions de vie des pauvres deviennent insupportables et que l'ordre public soit menacé.

Comme je le disais c'est loin d'être la première fois que ça se produit, et à chaque fois, soit on redonne de l'argent à tout le monde par l'intermédiaire de la planche à billets, comme au Monopoly, et on continue de "jouer", soit on laisse les choses se dégrader et dans ce cas on arrête de "jouer". Mais dans le monde réel, arrêter de jouer.. c'est la révolution.. ou la guerre ! :(


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • fasafr 7 février 2014 15:40

    C’est dommage il y a eu une erreur dans le processus de publication :( deux paragraphes importants au milieu de l’article ont été « réduit » a un seul.. du coup on ne comprend rien... voici les deux paragraphes originaux :


    Aucun système de redistribution ? Ce n’est pas tout à fait exact, en fait il y en a un.. c’est une solution bien connue à ce problème : créer de l’argent, la fameuse planche à billets (remise au gout du jour sous forme d’assouplissement quantitatif) Ça permet de « redistribuer » un peu d’argent neuf là où il n’y en a presque plus. Ce nouvel argent est dépensé par l’état pour ses « frais de fonctionnements », donc il « arrose » toute la population, directement ou indirectement. En plus l’état ne s’endette pas pour le produire, bref, comme l’état c’est tout le monde, c’est équitable et très sain.

    Le hic c’est que ceux qui ont accumulé l’argent n’aiment pas ça du tout, car même si c’est fait de façon raisonnable, ils ressentent ça comme un « appauvrissement », et en substance c’est vrai, ça rend leur vie plus difficile.. heuu.. pardon, leur loisirs un peu moins luxueux, ils ne peuvent plus acheter le bateau de 50 mètres et doivent se contenter de celui de 40… Alors eux il veulent zéro « nouveau billet » !! c’est tout ! ils s’en foutent ! ils le disent les riches, haut et fort ! Et comme ils possèdent les médias on les entend bien, ils disent que la planche à billets utilisée « massivement », « sans compter », provoque des catastrophes (et c’est vrai d’ailleurs mais ils ne disent pas qu’il est tout à fait possible et très sain de l’utiliser de manière raisonnable). Ils rallient des économistes à cette cause extrémiste et tout le monde finit par y croire… Même les pauvres !!… C’est le comble…



    • zygzornifle zygzornifle 7 février 2014 16:10

      La crise en tout cas établit des records de fortunes pour certains ....


      • François-xavier 7 février 2014 19:49

        je peux me permettre deux suggestions pour en finir avec tout ça :

        -la fin du taux d’interêt à l’échelle universelle ( oui je sais y a du boulot ), les taux d’interêt rendent les riches plus riches avec de plus en plus de pauvres.

        ou 2 ème solutions

        - répartir l’intégralité des biens (matériels et financiers) à la communauté au décès, par ce lorsque l’on s’enrichit plus que la croissance économique d’une population lié entre autre à l’accroissement naturel de celle-ci et au progrès technique, c’est forcément au détriment de quelqu’un.


        • fasafr 8 février 2014 11:46
          Ces suggestions seraient peut-être bénéfiques, mais elles sont un peu difficiles à mettre en oeuvre pour le moment... En revanche la planche à billet est tout à fait à notre portée, et ce dans l’immédiat ;)

        • passtavie passtavie 7 février 2014 20:30

          Il y en a qui veulent une date de péremption à la monnaie... On peut y réfléchir.


          • fasafr 8 février 2014 11:49

            C’est un peu la même chose que pour François-xavier ce serait peut-être bénéfique, mais un peu difficile à mettre en oeuvre pour le moment... En revanche la planche à billet est tout à fait à notre portée, et ce dans l’immédiat ;)


          • zygzornifle zygzornifle 8 février 2014 11:08

            La crise se sent tellement bien en France qu’elle y a fait son nid ......


            • passtavie passtavie 8 février 2014 11:17

              Pas qu’en France, faut-il énumérer tout les pays en crise ?


              • passtavie passtavie 8 février 2014 11:18

                Des nids de poules qui gobent leurs oeufs smiley


              • « Who is John Galt ? » 8 février 2014 12:17

                J’espère que vous n’êtes pas sérieux de penser à la planche à billets ! Pour revenir à un post au dessus, l’économie n’est pas un jeu à somme nule. Quand quelqu’un gagne quelque chose, un autre n’en perd pas forcément. Je dirais même que le principe de l’échange volontaire est que chaque partie y est gagnante sinon qui accepterait un tel accord ? Sinon penser que l’Etat peut mieux faire que l’UE en imprimant des billets, c’est tellement naïf... Parler sans rien savoir est devenu la norme.Tout monopole d’émission de la monnaie qui ne base sur aucune valeur tangible par banque centrale ou nationale est néfaste. L’explication vous paraîtra grossière alors voici quelque paroles qui en disent bien plus...
                 
                 "Vous ne pouvez raisonnablement penser que si la quantité de blé, de draps, de navires, de chapeaux, de souliers reste la même, la part de chacun puisse être plus grande, parce que nous nous présenterons tous sur le marché avec une plus grande quantité de francs métalliques ou fictifs" (Frédéric Bastiat, Maudit argent)

                • Quelqu’un m’a demandé "Si nous sortons du système de la Réserve fédérale, avec quoi le remplaceriez-vous ?« et j’ai répondu »Quand vous sortez d’un cancer, avec quoi le remplacez-vous ?" Thomas Sowell
                • Appliquez le système soviétique à l’industrie bancaire, et vous obtenez la Fed. Ron Paul
                • Je crois que la FED est un échec d’un bout à l’autre. Je crois qu’elle utilise une méthodologie erronée, je crois que sa justification, d’assurer la stabilité des prix et de l’économie, a toujours été un échec. Je le répète, les prix depuis le début de l’existence de la Fed ont augmenté de 2241 % et il y a eu 18 récessions au cours de la même période. Personne ne semble se soucier ici de l’or auquel sont supposés être adossés les certificats d’or dans son bilan. L’empereur est nu. Robert Wenzel
                • «  Toutes les banques centrales servent uniquement à piller la population au profit de cartels d’intérêts politiquement organisés. »
                    Guido Hülsmann
                • La banque centrale joue un rôle clé entre l’État et les banques commerciales : c’est son existence qui permet une croissance ininterrompue de la dette publique. »
                   Gabriel Gimenez-Roche
                • «  Nous n’avons pas besoin de banque centrale, puisque nous n’avons pas besoin de création monétaire. Dans toute l’histoire de l’humanité, nous n’avons pas eu de banque centrale, jusqu’à une époque récente. Il n’y a jamais eu autant d’instabilité, de crises monétaires et d’inflation, depuis que les banques centrales existent. »
                   —Pascal Salin
                • Qu’est-ce que le scandale de Panama au regard de l’énorme « racket » permis par l’inflation ? Presque une goutte d’eau dans la mer. Maurice Allais
                • La première panacée d’une nation mal gouvernée est l’inflation monétaire ; la seconde, c’est la guerre. Toutes deux apportent une prospérité temporaire ; toutes deux apportent une ruine permanente. Mais toutes deux sont le refuge des opportunistes politiques et économiques. (Ernest Hemingway, Notes sur la prochaine guerre, 1935)
                • Recourir à l’inflation pour surmonter des difficultés passagères équivaut à brûler ses meubles pour se chauffer. Ludwig Von Mises
                • L’inflation est la voie vers le chômage. Friedrich Hayek, Nouveaux Essais de philosophie, de science politique et d’économie)
                • L’État est fondamentalement inflationniste : c’est parce que l’inflation est un moyen à la fois puissant et subtil de s’approprier les ressources de la population. Elle est d’autant plus dangereuse qu’elle est moins douloureuse que l’impôt. Murray Rothbard
                • La meilleure façon de détruire le système capitaliste est de s’attaquer à sa monnaie. Par des procédés constants d’inflation, les gouvernements peuvent confisquer d’une façon secrète et inaperçue une part notable de la richesse de leurs nationaux. Par cette méthode, ils ne font pas que confisquer : ils confisquent arbitrairement et tandis que le système appauvrit beaucoup de gens, en fait il en enrichit quelques-uns. La méthode se poursuivant, la valeur réelle de la monnaie variant de mois en mois, les rapports constants de débiteurs à créanciers, qui constituent le premier fondement du capitalisme, sont troublés au point de perdre toute signification. Et les procédés d’enrichissement deviennent un jeu de hasard, une loterie. Il n’y a pas de moyen plus subtil et plus sûr de bouleverser la base actuelle de la société que de corrompre la circulation monétaire. Le procédé range toutes les forces cachées des lois économiques du côté de la destruction, et cela d’une façon que pas un homme sur un million ne peut prévoir. J.M.Keynes, La Réforme monétaire, 1923)

                • fasafr 8 février 2014 12:54

                  Vous compliquez les choses inutilement, le problème est tout simple : 


                  Il n’y a AUCUN système de redistribution de l’argent (on ne reprend pas l’argent à ceux qui veulent le garder ! c’est comme ça !) et il y a une infinité de moyen de faire « fructifier » l’argent (l’argent appelle l’argent comme on dit) donc l’argent est FORCEMENT, LOGIQUEMENT même on pourrait dire, de plus en plus concentré entre les mains de certains ! (et on le voit, ça se passe bien comme ça, l’écart entre les quelques très riches et la nombre grandissant de « pauvre » ne cesse de grandir..)

                  Le seul moyen « acceptable » (de nos jour) de se sortir de cette situation terriblement dangereuse (insécurité, révolte, révolution, guerre) est que les banques centrales remettrent en circulation de la monnaie « fraîche »... Ca aura deux effets :

                  1 - redonner de l’argent à TOUT LE MONDE (l’état c’est tout le monde) pour qu’il puisse consommer à nouveau (des produits un peu plus cher en effet, mais il vaut mieux pouvoir acheter des produit un peu plus cher avec de l’argent que de ne pouvoir acheter aucun produit « bon marché » sans argent du tout !! )

                  2 - appauvrir un peu les très « riches ». Mais le problème c’est que ces derniers sont furieux quand ça arrive ! et je les comprends, ils sont obligés d’enlever des options sur le jet privé qu’ils voulaient s’offrir !! alors comme ils possèdent le pouvoir et les médias ils passent leurs temps à vous convaincre que c’est très mauvais...

                  Là ou je trouve ça triste c’est quand tout le monde y croit, même les pauvres :( mais c’est malheureusement ce qu’il se passe quand on arrête de réfléchir par soi même et qu’on se met a répéter bêtement ce qu’on a vu dans les médias, ou lu dans les livres, sans esprit critique, en le prenant pour.. argent comptant...



                • « Who is John Galt ? » 8 février 2014 13:03

                  Sans esprit critique, ne me faîtes pas rire... L’Etat c’est tout le monde, Bastiat vous répond :« L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde ». L’inflation est une taxe. Bernanke l’a avoué sous les coup de boutoirs de Ron Paul. Vouloir de l’inflation, je ne peux plus rien pour vous. Comment les pauvres pourront sortir de la misère, ce n’est pas en leur donnant de la monnaie de singe...


                  • fasafr 8 février 2014 13:33

                    Quand on donne de l’argent à l’état c’est pour nos écoles, pour nos routes, nos hôpitaux, notre sécurité intérieure, et extérieure, etc etc.. donc oui c’est « pour nous », pour tout le monde.. 


                    Ce qui est pathétique c’est que le premier budget de l’état soit le remboursement de sa propre dette alors qu’il devrait être impossible qu’il en ait une !! preter a un état qui garanti lui même la valeur de la monnaie c’est un aberration incroyable... ça revient a se tirer une balle dans le pied...

                    Sinon pour ce qui est de votre citation, j’ai l’impression que Bastiat a une idée bien négative de l’humanité, les gens ne sont pas si « profiteurs » que ça, en tout cas c’est très loin d’être une règle « générale » je pense (et ni moi même ni aucun de mes connaissances n’ont jamais vécu, « au dépend » de qui que ce soit ! (ou alors quand on était enfants :) ))

                  • zygzornifle zygzornifle 8 février 2014 13:06

                    « Essayer d’en avoir le plus possible ! » de mandats pour nos politiques ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

fasafr


Voir ses articles


Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur





Palmarès