Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La crise expliquée à ma grand-mère

La crise expliquée à ma grand-mère

Ma grand-mère est charmante et plutôt de gauche. Elle m’a questionné sur l’actuelle crise financière parce que ce qu’on en dit à la radio et à la télévision ne lui semblait pas clair ! Alors, j’ai fait de mon mieux !
Dis-moi, mon petit, qu’est-ce que c’est que toute cette histoire ? On voit bien qu’on va se faire encore avoir, mais comment on a pu passer à côté, sans rien voir ?
La première chose qu’on n’a pas vue, c’est que le capitalisme, insensiblement depuis trente ans, a estimé que la production industrielle, c’est sale, c’est dur et, en plus, ça rapporte pas tant que ça. Et puis, il y a tous ces ouvriers qui revendiquent, qui menacent, qui réclament et ce n’est pas bon ! Ils ont préféré se consacrer aux doux frissons de la finance « pure » et renvoyer la production industrielle dans le tiers-monde.
Par ce transfert, le capital met en concurrence la classe ouvrière au plan mondial, et fait une formidable pression sur les salaires. Il satellise des pays du tiers-monde qui triment pour lui. Les mains libres, la spéculation, relativement limitée jusque-là, devient son exercice favori.
 
Mais tu m’as dit que la Chine était un grand pays socialiste. Elle a donc été satellisée elle aussi ?
Non. En fait, elle a su assez habilement tirer parti de ce mouvement. Elle était capable de produire des surplus (dans le textile, par exemple), dont elle avait moins besoin que de produits technologiques qui lui manquaient. Elle adhère à l’OMC, et dit : « Pour un million de tee-shirts, je voudrais un avion à construire moi-même. Qui veut de mes tee-shirts ? » Après dix ans de négociation, les pays occidentaux ont dit OK. Alors la Chine fait du commerce avec les pays capitalistes, se procure ce dont elle a besoin, améliore le niveau de vie chez elle, fait des progrès technologiques et se met à fabriquer téléviseurs, ordinateurs et toutes ces choses que les autres ne veulent plus faire et qu’elle apprend à fabriquer. Pas encore des avions, mais ça va venir !
Tu sais, Cuba aimerait bien exporter plus de sucre et d’autres produits qu’ils pourraient produire au-delà de leurs besoins, pour acheter d’autres choses qui leur manquent. Mais les Etats-Unis les en empêchent par le blocus.
 
Tu n’as toujours pas dit un mot de la spéculation, mon grand !
J’y viens. Donc, le capital financier spécule, surtout aux Etats-Unis, en Angleterre, en Espagne et dans d’autres pays. C’est en fait un type d’escroquerie que la police appelle « faire cavalerie » : emprunter pour rembourser la dette précédente. On dit « créer une bulle ». Celle qui éclate en ce moment, c’est la bulle immobilière.
Des courtiers en prêts immobiliers proposaient à des familles, même avec de faibles revenus, de leur prêter de l’argent pour acheter une maison. Puis, le prêt signé, ils le revendaient à une banque.
 
Mais c’est idiot de prêter de l’argent à des gens qui ne pourront pas rembourser !
Au début pas vraiment. Parce que, s’ils ne remboursent pas, la maison est saisie et revendue par la banque. Et comme il y a beaucoup de demandes de maisons parce qu’il y a beaucoup de prêts, les prix montent et l’affaire est bonne !
Jusqu’au moment où il y a tellement de maisons à vendre que les prix s’effondrent et fin de la chanson.
 
Donc les courtiers et ces banques-là ont fait faillite ?
Pas seulement eux. Parce que les banques qui avaient accordé le prêt, et avaient donc une créance, savaient que cette créance était douteuse. Alors, ils ont rassemblé toutes leurs créances, les ont découpées en rondelles et les ont revendues à d’autres banques plus grosses. C’est la fabrication de titres, très rentable au début parce que les intérêts des prêts sont élevés.
Si bien que, quand la bulle éclate parce que l’immobilier s’effondre, tout le système financier est gavé de ces créances pourries. Les assureurs qui garantissaient ces titres (ce sont par exemple Fannie Mae et Freddie Mac) ne peuvent plus faire face et c’est le système qui s’effondre (on parle donc de crise systémique).
 
Et où ça va nous mener ?
Tu vas payer, grand-mère ! Et probablement très cher ! Parce que, quand le capital engrange de formidables profits, il continue à se plaindre de ces ouvriers qui veulent toujours plus et que la réglementation les étrangle, mais, quand il y a des pertes, ils nous expliquent qu’ils ont un urgent besoin de milliers de milliards de dollars, d’euros, de yens, etc. Les travailleurs français vont donc contribuer à hauteur de 360 milliards d’euros : les “caisses sont vides” quand il faut prendre sur les profits, mais bien pleines quand on prend sur les salaires ! Bien sûr, on pourrait dire que l’économie spéculative n’est pas une vraie économie et que tout ça ne concerne que les spéculateurs, et pas nous, et que c’est bien fait pour eux. Certes ! Mais l’économie réelle est tout de suite touchée : effondrement du secteur de la construction, du commerce de détails, de l’industrie légère, puis lourde, etc. C’est une contagion. Résultat : fermetures d’usines, licenciements, baisse des salaires, des traitements des fonctionnaires, hausse des prix, hausse des impôts (tes impôts, pas les leurs bien sûr !). Et faillite des retraites par capitalisation !
 
Tu ne me rassures pas ! Mais qu’est-ce qu’on peut faire, alors ?
T’organiser grand-mère ! Il n’y a donc pas de syndicat des grands-mères ?
René Déhère
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Cug Cug 22 octobre 2008 13:50

     Pas forcément .... car en mettant les Etats dans la merde ... au final c’est bien tout le monde qui le sera.


  • Krusty Krusty 22 octobre 2008 15:24

    (Papy) "Vous n’avez décidement rien compris à la crise et aux solutions proposées....... "

    Tout à fait d’accord avec le vieux...Quand allez-vous comprendre que c’est pas du vrai argent ???
    C’est de l’argent virtuel, des lindens dollars en quelque sorte...

    La lagarde elle va injecter avec sa grosse seringue 40 milliards en liquide dans le cul des banques mais avec ses sous à elle, pas les nôtres...Bon, peut-être elle va demander quelques pièces à $arko pour faire la monnaie mais nous, on ne risque rien !!!
    Promis, juré, craché...

    D’ailleurs, ne dit-on pas honnête comme un banquier ?

    C’est incroyable ce que les gens peuvent être paranos maintenant...


  • L'éponge en porcelaine L’éponge en porcelaine 22 octobre 2008 17:35

     Question bête : "Quelle différence existe-t-il entre un bouclier fiscal et un paradis fiscal ?"


  • LE CHAT LE CHAT 22 octobre 2008 11:19

    voilà pour expliquer à ta grand mère la crise :

    dame Ginette tient une bistrot à Corgémont dans le Jura.

    Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au

    chômage de longue durée. Vu qu’elle vend à crédit, dame Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut

    augmenter un peu les prix de base du ’calva’ et du ballon de rouge.

    Le jeune et dynamique directeur de l’agence bancaire locale, quant à lui, pense que les ’ardoises’ du troquet

    constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à dame Ginette, ayant les dettes des

    ivrognes comme garantie.

    Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et

    autres sigles financiers imbitables.

    Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de

    Londres, aux Bourses de Zürich, Tokyo, Francfort, Paris, etc.,

    à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d. les ardoises des ivrognes de

    dames Ginette).

    Ces ’dérivés’ sont alors négociés pendant des années comme s’il s’agissait de titres très solides et sérieux sur les

    marchés financiers de 80 pays.

    Jusqu’au jour où quelqu’un se rend compte que les alcoolos du troquet de Corgémont n’ont pas un rond pour payer leurs

    dettes.

    La buvette de dame Ginette fait faillite.

    Et le monde entier l’a dans le c...


    • dom y loulou dom 22 octobre 2008 12:55

      bon paralelle le chat... et ensuite, après les banques ... qui va faire faillite ? les nations qui s’endettent auprès de la FED ? On a jamais pensé que des nations pouvaient être déclarées failite...

      mais ça fait longtemps qu’elles sont gérées comme des entreprises !!!

      et que se passera-t-il alors ? les ivrognes, tu dis, vont pouvoir rembourser ces dettes colossales par du travail gratuit pour une new-aristocratie ? leurs bien confisqués expropriations etc. ? qui acceptera cela ? 

      un plan d’esclavage en somme.


    • gaelec 22 octobre 2008 16:58

      Nous n’irons pas jusqu’à dire de la banque, comme de la ginette, que c’était des fausses septiques ! LoL


    • René Déhère René Déhère 22 octobre 2008 15:14

      Excellente vidéo : ma grand mère a adoré ! Le but est de comprendre ces mécanismes, certes un peu complexe, sans avoir recours à de soi-disant experts qui monoplisent l’espace médiatique et embrouillent les choses pour montrer que tout va très bien Madame la Marquise. La pédagogie est un réel besoin.


    • Eloi Eloi 22 octobre 2008 19:26

      Il y a des milliers de projets qui peuvent permettre de construire des choses et de donner du travail. Le tout est de s’y mettre aussi tôt que possible.

      * réseau TGV à l’échelle européenne ; réseau dense de transports en commun ; réseau de voitures de locations automatiques
      * reconversion de tous les bâtiments en bâtiments auto-suffisant
      * développement des surgénérateurs
      * reconversion de l’économie de pétrole à l’économie hydrogène, produit par solaire à concentration ou par chaleur nucléaire
      * développement des villes de moyennes importance pour décharger nos métropoles
      * réseau de trains en tunnels de grande profondeur sous vide, entre les capitales européennes
      * industrie spatiale ; ascenseur spatial ; tourisme spatial

      Au boulot !


    • fourminus fourminus 22 octobre 2008 13:12

      Pour aller plus loin :
      http://www.letemps.ch/template/international.asp ?page=4&article=242294
      Analyse de Michel Rocard sur la crise incluant un surprenant paralèlle avec la chute de l’empire romain.
      Message personnel : Intéressant de voir que les jeunes générations peuvent en apprendre à leurs ainés (grand mère ?). C’est très chinois ca, non ?


      • Serge Serge 22 octobre 2008 13:21

        " LES CAISSES SONT VIDES."
        N.Sarkozy,8 Janvier 2008,dans ses voeux à la presse !
        Mais ...10,5 Milliards d’euros pour les banquiers qui d’après C.Lagarde et Consort n’en n’ ont pas besoin ! Allez comprendre ?
        Mais...budget 2009:le "paquet fiscal"= 5,4 milliards d’euros de moins-value pour les caisses de l’Etat !!! Etc...
         
        " Je suis le candidat du pouvoir d’achat " avait-il dit ; Il avait oublié ( malgré ses 6 cerveaux ! ) de préciser... pour "ceux de ma caste",les grandes fortunes !
        Il n’a donc pas menti car pour "ces gens là" le pouvoir d’achat, (de boursicoter,de spéculer,bref de se gaver ) ne cesse d’augmenter !!!


        • CANAAN 22 octobre 2008 13:23

          Faudra dire à ta grand mère qu’une banque prête de l’argent à des personnes sensées les rembourser avec intérêt...et qu’il est responsable de gérer au mieux son porte monnaie...ne pas rouler en BMW dernier cri lorsque l’on est smicard et que l’on a pas gagné au loto, par exemple. 
          Ca vaut aussi pour les banques qui empruntent à leurs "concurrents"...


          • Internaute Internaute 22 octobre 2008 15:25

            De l’art de jeter la faute sur son voisin.

            L’auteur essaye de nous faire avaler deux mensonges pour cacher la responsabilité incontournable des socialistes dans la crise actuelle.

            Tout d’abord il utilise une forme d’écriture qui donne corps et âme au capitalisme comme si c’était une entité indivisible, douée de conscience, de raisonnement et de pouvoir de décision. C’est ridicule et dangereux. Au moyen-âge on faisait des procès aux cochons. L’auteur n’a pas évolué depuis.

            Ensuite il utilise le premier mensonge pour nous faire croire que le capitalisme aurait décidé tout seul comme un grand de déplacer la production dans le tiers monde car il trouverait que les usines sont sales et les ouvriers difficiles à gérer.

            Il espère ainsi créer chez le lecteur un réflexe de rejet "Beurk, le capitalisme est dégueulasse, heureusement qu’il y a les socialistes qui s’en sont rendu compte et vont lui faire un bon procès".

            Au mépris des travailleurs français il enfonce le clou en écrivant que la Chine se met à fabriquer toutes ces choses que les autres ne veulent plus faire.

            L’auteur a été adjoint au maire de Lille en 1989 et en 2001, c’est à dire qu’il a soutenu activement la politique du PS incarnée par Pierre Mauroy et par Martine Aubry, cette dernière étant fille de Jacques Delors (ex Chef de la Commission Européenne) et n’ayant jamais renié les penchants de son père pour une Europe mondialiste et supranationale.

            Souvenez-vous, M. Dehère, que les accors de l’OMC ont été préparés de septembre 1986 à avril 1994 par les premiers ministres Chirac, Rocard, Cresson, Beregovoy et Balladur. Les députés socialistes ont voté l’une derrière l’autre toutes les lois européennes pour élargir à tout va, supprimer les frontières extérieure et mettre en concurrence les patrons français et les travailleurs français avec ceux du tiers monde. Dans le cadre législatif que vous avez imposé aux français, il n’y avait pas d’autre issue que délocaliser ou faire faillite. Vous portez la totale responsabilité (avec l’UMP) des délocalisations et c’est se moquer des pauvres gens que de venir leur dire que les chinois font le boulot qu’ils ne veulent plus faire.

            Vos dérapages sont une insulte à tous les chômeurs qui ont tout perdu à cause de vous et vos boniments de marchand de foire. Le PS est le meilleur soutien de la finance internationale.


            • René Déhère René Déhère 22 octobre 2008 16:05

              Cher Internaute, ne regardez pas la mulleta, mais visez le toréador ! Vous n’êtes pas un taureau ? J’ai effectivement participer à la gestion de la Ville de Lille pendant douze ans, aux cotés de Pierre Mauroy. Il y avait des adjoints socialistes, mais aussi des communistes, et des "personnalités". J’ai toujours approuvé la façon dont Pierre Mauroy gérait sa ville, sans qu’il exige de moi d’être socialiste et de soutenir la politique de son parti. Je crois savoir que, lui-même, parfois, ralait ! Puis, en 2001, Martine Aubry s’est passé de mes services !
              Je ne suis pas le porte parole du Parti Socialiste qui a, en effet, de lourdes responsabilités : il soutient le capital contre le travail, et cette stratégie s’affirme chaque jour un peu plus.
              Essayons de comprendre la situation actuelle sans porter d’accusation incertaines !


            • Internaute Internaute 22 octobre 2008 19:43

              C’est quand-même bien vous qui écrivez que les chinois font le travail que les français ne veulent pas faire. C’est un peu gros pour un responsable dans une région qui a vu disparaître l’industrie de la maille au profit des importations chinoises. Etes-vous si sûr que les gens mis au chômage ne voulaient plus travailler dans la maille ?


            • Julius Julius 22 octobre 2008 15:58

              > Des courtiers en prêts immobiliers proposaient à des familles, même avec de faibles revenus, de leur preter de l’argent pour acheter une maison. Puis, le prêt signé, ils le revendaient à une banque.

              Vous avez oublié de mentionner que de tels comportements ont été requis par la loi appelée "Community Reinvestment Act - CRA" créées par les administrations démocrate (Carter, Clinton), pour donner aux gens des quartiers pauvres de maisons, dont ils ne pouvaient pas acheter. J’ai écrit un peu plus à ce sujet ici : http://hrivnac.free.fr/wordpress/?p=407

              CRA a été vigoureusement appuyé par ACORN - "Association of Community Organizations for Reform Now (Association des organismes communautaires pour la réforme maintenant)" - organization extrémiste avec une forte relation avec le Parti Démocrat. (ACORN est à l’origine de la plus récente scandale des démocrates - ils ont réussi à enregistrer 1,3 millions de faux électeurs démocrates.)


              • herve33 22 octobre 2008 16:10

                Il y a une manière bien plus simple d’expliquer la crise à ta grand- mère .

                Les élites ont trouvé qu’ils ne gagnaient pas assez d’argent sur le dos des pauvres et des classes moyennes , ils ont donc délocalisés l’industrie en Chine et dans les pays émergeants afin d’augmenter leur profit .

                A cause de cette concurrence au bas coût des pays émergeants , les pays développés ont bloqués les salaires , augmenter la précarité . Et pour que les pauvres et les classes moyennes des pays développés puissent continuer à consommer , on leur a prêté de l’argent sans condition , au delà de la capacité même de remboursement des ménages . 

                Comme des millions de ménages particulièrement au US ne peuvent plus rembourser leur dette , les banques font faillite . Il a donc fallu que l’Etat providence réinjecte de l’argent pour sauver les banques .

                D’un autre coté , les US se sont endettés au delà du raisonnable pour financer 2 guerres et leur complexe militaro-industriel , ils ne peuvent financer les investissements pour relancer leur économie .

                Comme le sauvetage des banques va augmenter gravement la dette , il sera impossible pour les US de créer de nouveaux emprunts pour relancer l’économie sans que leur monnaie soit fortement dévaluée et leur bon de trésor ne soit que de la monnaie de singe .

                Nous allons assister à l’effondrement de la 1 ere puissance mondiale d’ici la fin 2009 , evidemmment cela aura des répercutions incalculables sur le reste du monde







                • Michel Maugis Michel Maugis 22 octobre 2008 16:20

                  @ l´auteur

                  Chapeau !!!

                  Michel Maugis


                  • impots-utiles.com 22 octobre 2008 17:23

                    Un nouveau rapport accable la direction de la Caisse d’Epargne !
                    Il ne s’agit pas du tout d’ "un incident de marché" comme l’a d’abord qualifié la Caisse nationale des Caisses d’Epargne. La perte de 695 millions d’euros de l’Ecureuil est le fruit d’une véritable "dérive" dans la gestion des risques de la banque .

                    http://www.impots-utiles.com/le-rapport-qui-accable-la-direction-de-la-caisse-depargne.php


                    • CANAAN 22 octobre 2008 17:48

                      Le systéme bancaire est trés bon en corée du nord en birmanie ou à cuba...le communisme se charge de tout...misére pour tous...sauf les apparatchiks.
                      Les RUSSES en sont revenus, comme les allemands de l’est d’ailleurs...et la Pologne et la Croatie et.......


                      • CANAAN 22 octobre 2008 17:55

                        @l’auteur...n’en profite pas pour soulager ta grand mère de ses économies...


                        • frédéric lyon 22 octobre 2008 17:58

                          La crise, chère grand-mère, annonce la fin du capitalisme. Que je t’annonce pour demain, depuis que je suis tout petit.

                          Mais comme je suis très intelligent, ne suis-je pas ton petit-fils, je t’annonce aujourd’hui que c’était hier.

                          Quoi donc mon cher petit ?

                          La chute du...................Mur de Berlin.


                          • jaja jaja 22 octobre 2008 18:51

                            Et ces remboursements ont au minimum doublé, comme le dit Papy, car la FED, de 2004 à 2006, a relevé ses taux directeurs de 1% à 5,25% pour soutenir le dollar qui s’effondrait... au détriment bien sûr de tous les pauvres qui avaient contracté des emprunts qui devinrent ainsi insoutenables...

                            La crise actuelle est bien celle du système monétaire inique imposé au monde entier par l’impérialisme et le capitalisme américains...

                            Briser ce monopole d’une monnaie hégémonique sur le marché international et qui ne repose sur aucune valeur or ou autre est bien la tâche de l’heure...

                            Ce dollar, simple papier, qu’achètent en ce moment toutes les Banques centrales (y compris la BCE) pour éviter sa chûte doit disparaître en tant que monnaie de réserve internationale, fait qui permet aux Américains d’acheter les biens de ce monde avec du simple papier pendant que les peuples crèvent de faim....


                          • pseudo 22 octobre 2008 18:37

                            Je suis surpris que des banques à but non lucrative puissent avoir des fonds propres et spéculer en bourse. Les banques sont elles contrôlés en France ? ET par qui ?

                            Pourquoi les directions des banques fautives ne sont ils pas encore en prison ? Les jeunes de banlieue ont les enfermes pour quelques miliers d’euro. Combien de milliard  faudra-t-il avant que l’ont ne les jettes dans une geôle ?

                             Lien d’une association de victime de banque. Il est temps de créer une super association des victimes citoyens vu l’ampleur du désastre.

                             http://www.assvictimescreditmutuel.com/

                             http://www.sos-victimescreditagricole.org/

                             

                             


                            • CANAAN 22 octobre 2008 18:51

                              papy...les taux constants c’est pas mal aussi...perso, je me fiche comme d’une vieille guigne de l’explosion du taux variable...
                              Il est fini le temps ou les salaires suivaient l’inflation...et puis le chomage, la précarité...
                              Faut pas acheter une BMW dernier cri avec un smic...ou alors avec l’argent de la grand mère...hein RENE !


                              • Croa Croa 22 octobre 2008 20:16

                                .
                                Ta pauvre grand-mère ne peut qu’être perdue !


                                Montre-lui d’abord ça ( et regarde aussi) :
                                http://www.dailymotion.com/playlist/xny3y_jeffhannover_docreportages/video/ x6yhin_les-banksters-13_news

                                La crise devant arriver, s’il n’y avait pas eu les subprimes, il y aurait eu de toute façon un autre phénomène déclencheur !

                                Et pour conclure tu dois plus simplement admettre que si le système, dit capitaliste, est instable c’est parce qu’il est au mains d’un régime carrément ploutocratique. Que celui ci tire un max du système (spéculations, effets de levier, etc...) est normal puisque le pouvoir n’est justement pas partagé, la démocratie étant encore plus virtuelle que l’argent qu’ils se fabriquent !


                                • René Déhère René Déhère 23 octobre 2008 00:43

                                  Ben, c’est la même vidéo que celle proposée par Anouk, mais un peu coupé !


                                • 65beve 22 octobre 2008 21:37

                                  Bonsoir,
                                  très bon article ..... qui fait peur.
                                  Mais quand DSK aura refermé sa braguette, il va nous arranger ça en un tour de main.
                                  bv


                                  • moebius 22 octobre 2008 21:44

                                     a gaga

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès