Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La crise ? Pas pour tous

La crise ? Pas pour tous

En page 32 du n° 1225 de Courrier International, nous apprenons que 167 669 personnes au monde ont un patrimoine - hors résidence principale - au moins égal à 21,6 millions d’euros. Elles sont 59 % de plus qu’il y a 10 ans.

Histoire de vous donner un ordre de grandeur comparatif, ces personnes possèdent donc ensemble une richesse qui représente deux fois la dette de l’Etat français. Pendant ce temps, nous avons un petit nouveau premier ministre qui fait ses meilleurs efforts de rabotage des budgets sociaux pour récupérer 1,5 % de cette somme afin de payer les intérêts (pas même le capital) de cette dette française.

Nous entendons depuis des années l’argument selon lequel appauvrir les riches n’enrichira jamais les pauvres. Cette formule date d’Abraham Lincoln (seizième président des Etats-Unis, deuxième moitié du 19ème siècle). Sauf que… Je vous recommande l’ouvrage « le prix de l’inégalité », de Joseph Stiglitz, prix Nobel d’Economie, qui montre que la richesse des 1 % les plus riches se fait non seulement au détriment des pauvres et des classes moyennes (page 41), mais qu’en plus cette accumulation de richesse se fait au prix de la détérioration de l’efficacité économique, laquelle pourrait améliorer la condition de tous.

Certains riches, d’ailleurs, n’ont pas la malhonnêteté de cacher leur stratégie : Warren Buffett, homme d'affaires américain qui fait partie des personnes les plus riches du monde, a déclaré : « Il y a une lutte des classes aux Etats-Unis, évidemment, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène la lutte. Et nous sommes en train de gagner. » (interview de CNN, le 25 mai 2005, citée par le New York Times le 26 novembre 2006).

Enfin, Joseph Stiglitz nous précise, en page 299, que le 1 % supérieur, aux Etats-Unis, reçoit 20 % du revenu national. Un impôt supplémentaire de 10 % sur leurs revenus engendrerait donc des recettes égales à 2 % du PIB.

Au fait… J’ai parlé du patrimoine « hors résidence principale ». A Londres, « One Hyde Park » est une récente résidence de luxe, dans laquelle l’appartement duplex du dernier étage coûte 165,7 millions d’euros (même référence Courrier International). Mais ça, on compte pas, c’est les miettes…

Xavier


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • lsga lsga 6 juin 2014 12:35

    http://www.challenges.fr/classements/fortune/

     
    En France, 500 personnes ont un Capital supérieur à 64 Millions d’euros.
     


    • lsga lsga 6 juin 2014 12:45

      cela fait à peu prêt 329 Milliards d’euros, soit le 1/6 du PIB annuel français (2000 Milliards d’Euros) . Ces 329 Milliards proviennent pour la plupart d’activité néo-coloniale réalisées en dehors du territoire (ils reviennent donc plus au prolétariat africain qu’au prolétariat français). 

       
      Les prélèvements en France CHAQUE année représentent environs 1000 Milliards d’euros, soit 3 fois la somme des 500 plus grosses fortunes française (accumulées elles sur des décennies).
       
      Il n’y a donc pas de « trésor caché » à redistribuer. La somme des plus grosses fortunes mondiales représentent une goutte d’eau par rapport au PNB mondial. 
       
      Il y a une propriété privée des moyens de production à abolir, pour pouvoir organiser scientifiquement la production et la distribution.
       
      En cas de Révolution, ces 329 Milliards d’euros ne seraient pas redistribué. Ils seraient EFFACÉS. 
       
      Instaurer les conseils ouvriers, améliorer la production et la distribution ; ce n’est pas redistribuer des bouts de papiers qui ne correspondent à rien. 

    • Remi 12 juin 2014 17:12

      Isga, 1/6 du PIB national ( je sais, vous n’aimez pas ce mot, sortez vos grigris), ça ne serait rien ?


    • rocla+ rocla+ 6 juin 2014 12:46

      Y en a aussi qui ont une santé de fer et un moral d’ acier .


      • rocla+ rocla+ 6 juin 2014 12:47

        Même il y en a qui sont plus grands que des petits .


        • zygzornifle zygzornifle 6 juin 2014 13:33

          En tout cas pas pour les politiques ni les euros députés qui passent totalement à travers et qui seront les tout derniers a toucher leurs salaires en cas de banqueroute (500 000 élus coûtent 130 milliards d’€ par an au contribuable) ni les amis du gouvernement vivant des prestations familiales en cités. Pour ceux qui bossent au Smic ou chôment la c’est le coup de massue et cela risque fort bien d’empirer.....L’argent qu’ils ne touchent plus éxiste toujours mais change tout simplement de poche....


          • bnosec bnosec 10 juin 2014 08:00

            VOUS POUVEZ PAS ARRETER D’ECRIRE EN GRAS VOS COMMENTAIRES ???


          • Robert GIL ROBERT GIL 6 juin 2014 13:36

            Parait qu’il y a une crise, mais soyons réaliste, si la crise ne profitait à personne il n’y aurait pas de crise.........

            voir : CRISE, QUELLE CRISE ?


            • lsga lsga 6 juin 2014 13:37

              les crises sont un produit naturel de l’économie capitaliste qui est instable. Pas un complot organisé par les esquimaux et les juifs pour s’enrichir. 


            • Remi 12 juin 2014 17:14

              En quoi cela empêche-t-il certains de profiter de la crise, comme d’autres profitent de la violence ou de la guerre, Isga ?


            • Spartacus Spartacus 7 juin 2014 00:22

              Le livre de Stiggliz est une fumisterie. 

              Le livre ne contient aucun graphique, aucun tableau de données. Ce n’est que des « ressentis » d’un Nobel du piston.

              Stiggliz est un con qui ne sait pas que le capital est dynamique.

              C’est quoi le capital dynamique. C’est comparer la richesse du moment en ignorant la valeur cachée de la source de la rente.

              Pour donner un ordre de grandeur le Revenu de Solidarité Active français, le paiement socle de €475 par mois sur 30 ans représente un capital de rente de €190.000 au taux actuel de 3% payé par les obligations d’État de longue durée.

              Il faut donc 190 000€ pour un Français n’ayant que les revenus de placement pour obtenir un niveau de rémunération d’une personne au RSA...

              Un néo-égalitariste exclut la valeur massive des transferts sociaux pour rester dans la statistique manipulée. 
              La prise en compte de la redistribution économique de l’État meit tout ce charlatanisme à bas toute son argumentation.

              • Gandalf Claude Simon 7 juin 2014 07:35

                Tout en sachant que le rôle d’un état n’est pas de faire de la plus-value, d’où la nécessité de faire de l’argent avec de l’argent pour rémunérer le rentier qui a une préférence pour le capital quand la personne au RSA a une préférence pour le social.


              • Spartacus Spartacus 7 juin 2014 09:00

                Dans votre esprit Bolchevique, vous n’intégrez pas la dynamique du capital.

                L’argent du riche ne se fait pas au détriment des pauvres, mais les pauvres peuvent devenir riches quand il y a des riches.
                Les 1% qui soi disant s’accapareraient la "richesse totale ne résiste pas aux faits.
                Entre les 1% d’il y a 20 ans et ceux d’aujourd’hui ce ne sont pas les mêmes. 
                Dans les 1% sont ajoutés ceux qui y rentrent et retirés ceux qui en sortent. Une analyse sur les 1% des plus riches, sur un intervalle de temps, n’a de valeur que pour les gauchistes qui aiment qu’on leur rabâche que les riches sont toujours plus riches. 
                Cela leur fait une excuse pour asseoir leurs idéologies socialistes, dans laquelle, leur lobby a plus de chance de leurs donner des privilèges que par leur intelligence a créer leur propre fortune.

              • lsga lsga 7 juin 2014 11:31

                « néo-égalitariste » : c’est un bon terme, je vais le réutiliser. 

                 
                Mais laissez tomber les bolcheviques : ils étaient de pauvres soldats envoyés au casse pipe et qui ont eu le courage de retourner à la Capitale pour renverser le Tsar.
                 
                Ils n’ont pas « REdistribuer » les richesses du Tsar façon « néo-égalitaristes ».
                Ils ont aboli la richesse du Tsar (effacée d’un trait de crayon), et tenté d’organiser le plus rationnellement que possible la production. Leur Étatisme bureaucratique les met certes plus du côté de Bismarck que de Marx... 

              • Aristoto Aristoto 7 juin 2014 18:52

                ’le capital est dynamique’

                ... ???

                Sans blague ?!

                ... !!!

                Je préfère rester sur les énoncé de lsga fait de béton, de ciment, de plomb, d’acier, d’eau et autre sphère de dyson, ça parle bien plus à ma raison que la dynamique du capital ( c’est une branche de la physique ça ? )

                La vie est simple les gars pas la peine de vous la compliqué : Il faut d’abord penser à cultiver sa terre car c’est connu, on ne philosophe que le ventre plein smiley (et la sphere de dyson c’est pas de la tarte, faut en avoir des calorie en stock à bruler ) !


              • Xavier Saint-Martin Xavier Saint-Martin 12 juin 2014 22:08

                Bolchevique, gauchiste, ou socialiste ? Ce n’est quand même pas la même chose smiley
                Xavier


              • Xavier Saint-Martin Xavier Saint-Martin 12 juin 2014 22:15

                Le débat ne porte pas sur une rente de 3 % d’un capital, dont les plus riches rigolent en le laissant aux petits épargnants, pour trois raisons :
                - avec de telles sommes, ils visent 10 %, pas 3 %...
                - les krach boursiers ont l’habitude d’appauvrir les petit épargnants, et d’enrichir les gros (« les pigeons, comptez-vous... »).
                - leur but n’est pas d’être rentier, c’est de revendre leurs actions. Et là, ce ne sont pas les intérêtes qu’ils touchent, c’est tout le capital. Capital qu’il n’ont jamais gagné par leur travail.

                Xavier


              • Gandalf Claude Simon 7 juin 2014 08:08

                « La crise ? Pas pour tous » 


                Heureusement, un capitalisme d’hystérie générale est un capitalisme mort.

                • zygzornifle zygzornifle 9 juin 2014 11:55

                  340 Députés de 50 ans mis en préretraite à 9000€ par mois :

                  Consultez la liste sur :

                  http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Et ude_27.pdf

                   

                  Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot ( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60 ? pour 5 années de commissaire européen aux transports À cela il faut ajouter sa retraite d’ancien député, celle d’ancien ministre, d’ancien président du Conseil général de la Haute Loire, de maire d’Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel.

                   

                  Pour eux, c’est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d’obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire. Car, c’est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.

                   

                  Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l’allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c’est 15,5 ans... De qui se moque-t-on ? A l’origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d’autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.

                   

                  Mais le pire, dans cette affaire, c’est qu’ils ne cotisent même pas pour leur super retraite !!! Pas un centime d’euro, tout est à la charge du contribuable....

                   


                  • claude-michel claude-michel 9 juin 2014 14:16

                    ++++
                    Une question à l’auteur...Y t il des femmes dans cette caverne « D’Ali-Bobos »... ?


                    • Xavier Saint-Martin Xavier Saint-Martin 10 juin 2014 15:42

                      Claude-Michel, je n’en sais rien. Je n’ai que le nombre total. Mais si vous avez des infos, je suis preneur : si les plus riches ne sont que des hommes, c’est encore pire !

                      Xavier


                    • rocla+ rocla+ 9 juin 2014 18:49

                      s il existait pas les riches pour les désigner du doigt et si tout

                      le monde était pauvre on envierait le voisin dont le pommier 
                      a plus de pommes que le sien .

                      L’ âme humaine est pourrite .

                      • HELIOS HELIOS 9 juin 2014 19:29

                        juste une question, car je n’ai pas lu la référence dont parle l’auteur :

                        La calcul a-t-il était fait a pouvoir d’achat « constant » ou en monnaie absolue ?

                        mais dans tous les cas, c’est plutot une bonne nouvelle.
                        Et pourquoi c’est une bonne nouvelle ? tout simplement parce que le volume de richesse global de la planete n’est pas fixe, ce qui voudrait dire que la part des « nouveaux riches » n’a pas été prise sur les autres, les pauvres donc !

                        Plus de riches cela veut dire moins de pauvres n’est-ce pas ??? alors, je comprends bien que la répartition de la richesse pourrait etre mieux faites..... mais au final c’est plutot une bonne nouvelle, pour ceux qui ne sont pas jaloux....



                        • Xavier Saint-Martin Xavier Saint-Martin 10 juin 2014 15:52

                          Helios, je pense que c’est en valeur absolue, mais l’article que je cite ne le précise pas.
                          Franchement, je ne suis pas jaloux : je vis très bien avec ce que j’ai, sans cette richesse. Je voulais seulement transmettre ce que dit Stiglitz, à savoir qu’il y a de plus en plus de riches, et également beaucoup de gens de plus en plus pauvres. C’est d’ailleurs partagé par beaucoup d’économistes. Ce que Stiglitz ajoute, c’est que l’augmentation de la richesse des riches est au prix de l’appauvrissement des pauvres. On peut ne pas être d’accord.

                          Cordialement,
                          Xavier


                        • Spartacus Spartacus 10 juin 2014 08:54

                          L’auteur cite Waren Buffet, personne qui a gagné sa fortune en partant de 0, et qui fera don de 85% sa fortune à 5 associations caritatives à sa mort. sic....

                          L’auteur doit gagner certainement par ce que gagnent 10 000 Sahéliens, avec ses rentres d’obligé de l’état.
                          Va t-il nous annoncer qu’il va redonner 85% de sa fortune a des Sahéliens ?
                          Va t-il renoncer a des privilèges en droit social qui le différencie de la société civile pour les redonner chaque mois aux Sahelliens ? 
                          Va t-il au nom de la solidarité des fonctionnarisés cotiser en solidarité avec les gens du privé une assurance chômage dont il est exonéré ?
                          Comme quoi faut peut être sortir du fascisme de la jalousie des frustrés. 

                          • Xavier Saint-Martin Xavier Saint-Martin 10 juin 2014 15:57

                            Spartacus,
                            Je rends effectivement hommage aux actions altruistes de Warren Buffet. C’est pourquoi je trouve que sa parole (que j’ai citée) a d’autant plus de poids.
                            Je n’ai pas de rentes.
                            Je fais partie des gens du privé.
                            Je ne suis pas jaloux des riches.

                            Enfin, veuillez garder votre calme et ne pas faire d’attaques personnelles. Il y va de la pérennité d’Agoravox.

                            Xavier


                          • Spartacus Spartacus 10 juin 2014 22:19

                            Ne voyez aucune attaque personnelle, l’auteur étant pris au sens large, mais simplement comme exemple pour illustrer un misérabilisme ambiant qui semble jaloux des autre et se réfugie dans des lectures de statisticien qui leur disent ce qu’ils ont envie d’entendre. 


                            Quand à Agoravox, belle idée de départ mais avec une équipe éditoriale tellement partie prenante et orientée que sa pérennité n’a aucune importance. 
                            La nature a horreur du vide et c’est remplaçable...
                            Aucune chance pour qu’un article qui informe des supercheries statistiques de Stiggliz ou Piketty ne puisse passer leur censure....


                          • Xavier Saint-Martin Xavier Saint-Martin 11 juin 2014 18:33

                            Spartacus,
                            Merci pour votre réponse ! Je croyais que vous m’en vouliez personnellement à cause de mon article (qui sait, je suis peut-être parano...).
                            En ce qui concerne la censure sur Agoravox, je suis très surpris : à ma connaissance, les seuls qui décident de la publication ou non d’un article sont les « modérateurs ». Pour l’être, il suffit d’avoir eu 4 articles publiés.
                            Les avis (positifs ou négatifs) des modérateurs sont simplement comptés, et quand le quota requis est atteint, l’article est publié. Si vous avez d’autres infos à ce sujet, j’en suis friand.
                            Je suis modérateur, et il ne me viendrait jamais à l’idée de noter négativement un article sous le prétexte qu’il s’oppose à mon point de vue. Je ne note négativement que :
                            - les injures, grossièretés (exemple : « Stiglitz est un con » - même si c’est vrai)
                            - le racolage pour des partis politiques, quels qu’ils soient
                            - les articles illisibles ou très mal structurés
                            - les contenus illégaux : pédophilie, haine raciale...
                            - la pub...
                            Cordialement,
                            Xavier

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès