Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La croissance démographique : utile ou dangereuse

La croissance démographique : utile ou dangereuse

La croissance démographique mondiale divise les réalistes et les utopistes. Ces derniers imaginent que les richesses et les ressources alimentaires seront partagées équitablement ; alors la population mondiale peut s'élever à 10 Md. Les réalistes constatent les inégalités, la cupidité des plus riches, les demandes légitimes des pays en voie réelle de développement (les BRICS et autres pays plus petits) et la croissance des consommations des ressources fossiles et des eaux douces, pour des stocks limités.

Au niveau européen, L'Allemagne encensée de tous les superlatifs économiques, financiers et sociaux, surtout par les têtes pensantes médiatiques, politiques et économiques de la France, serait cependant affublée d'un sombre avenir du fait de son déclin démographique, déclin auquel nous les français complexés échapperont ; et même dans quelques décennies nous deviendrons la première puissance européenne. Où est le rêve ? où est la réalité ?

La croissance démographique n'est pas un gage de croissance.

En Afrique la population totale est passée de moins de 150 M en 1900 à plus de 1,25 Md aujourd'hui, sans que cela soit suivi d'une croissance du PNB par habitant significative. Les pays qui s'en sortent le mieux sont ceux qui arrivent à réduire fortement la croissance de leur population. Aujourd'hui, dans certains pays la désertification s'accroît du fait de la déforestation ou du surpâturage : plus de gens à nourrir donc des troupeaux plus nombreux. Les effets désastreux du surpaturâge sont aussi dramatiques en Mongolie et en Chine dans les steppes détruites par les troupeaux.

A l'inverse, la Chine qui à partir de 1979 a imposé une politique forcée dite de "un enfant par femme" poussant même au meutre des enfants, est passée effectivement de près de 6 enfants par femme à 2 enfants par femme (du fait des falsifications des déclarations, des assoupissements pour les zones rurales et les minorités ethniques, et des amendes pour les plus riches). Globalement c'est des centaines de millions de naissances qui ont été évitées : avec autant de bouches en moins à nourrir, de personnes à éduquer et d'emplois à créer. Les importations de matières premières, dont les hydrocarbures, et de produits alimentaires auraient fait exploser les marchés mondiaux car la Chine actuelle est déjà importatrice nette dans ces catégories. De plus, les pollutions ravageant la Chine actuelle seraient devenues catastrophiques pour la santé des Chinois. La Chine avait et a besoin de créer 10 M d'emplois nouveaux chaque année, malgré la politique de l'enfant unique. Ce besoin continue et est difficilement atteint du fait de la stagnation des pays occidentaux : des usines ferment et le chômage se diffuse depuis l'arrêt des travaux des jeux olympiques de 2008. Sans sa politique démographique restrictive la Chine n'aurait pas connu le même rythme élevé de croissance : elle se serait rapprochée des conditions indiennes où la croissance du PNB annuel est absorbé par la toujours forte croissance démographique et par la cupidité des plus riches.

La croissance démographique mondiale est un facteur destructif de l'humanité

Quand on se rend compte que les carburants consommés en un an par les humains ont demandé 400 ans à la nature pour les constituer, et que les stocks d'énergies fossiles surexploités sont en diminution sensible, de même pour les ressources halieutiques et les ressources en eaux douces, la croissance de la population ne peut conduire qu'aux désastres ; sans tenir compte des effets du réchauffement climatique à venir. Les découvertes de gisements nouveaux difficilement exploitables d'hydrocarbures ne change en rien la diminution constante des stocks, mais repoussent l'effondrement final. La concurrence déjà active pour l'utilisation des productions agricoles, entre l'alimentation des humains et la production de carburants, milite pour la mise en place effective de politiques familiales, en fait de limitations des naissances.

La bonne situation de l'Allemagne, malgré sa démographie déclinante

Depuis 1975 la démographie naturelle de l'Allemagne est déclinante : le nombre de décès dépasse celui des naissances et le différentiel augmente chaque année : plus de 100 000 par an à partir de 2002 et presque 200 000 actuellement. Dans une Allemagne de plus de 80 M habitants le nombre de naissances est inférieur de près de 150 000 à celui de la France avec ses 65 M habitants. Plus les années passent, plus le développement de l'Allemagne est nettement supérieur à celui de la France !!!! Le déficit démographique de l'Allemagne est plus que comblé par un solde migratoire positif (270 000 par an) de travailleurs, techniciens, cadres, ingénieurs, infirmiers, médecins déjà bien formés dans leur pays d'origine et aux frais de ces pays : tant pis pour leurs déficits budgétaires ! L'économie, donc l'avantage de compétivité est énorme : moins de dépenses familiales, moins de crèches, moins d'écoles et de bâtiments scolaires, moins d'enseignants, moins de formation professionnelle.Les économies ainsi réalisées permettent à l'Allemagne d'afficher un budget exemplaire. De plus, appliquant l'esprit des directives européennes sur la migration des travailleurs de nombreuses usines allemandes utilisent des travailleurs des pays de l'Est dans les industries agroalimentaires et des industries sans conventions collectives à des salaires indignes de l'ordre de 500 € par mois pour plus de 40 heures par semaines ! A ce prix pourquoi aller délocaliser dans ces pays ? Et les protections sociales sont alors réduites au minimum. L'Allemagne n'est pas un paradis pour tous ses travailleurs ! Cette situation peut perdurer des décennies tant que L'UE ne sera pas suffisamment intégrée au point de mutualiser les dépenses d'enseignement (et d'autres dépenses affectant la compétivité).

La mauvaise situation de la France malgré la croissance de sa démographie

La France est à l'inverse de l'Allemagne sur le plan démographique : un excédent de naissances sur les décès de plus de 250 000 par an, avec 150 000 enfants par an, de plus que l'Allemagne, à scolariser et former, malgré une population et des ressources inférieures. Si l'on tient compte des départs à la retraite et non plus de l'accroissement naturel de la population, c'est un solde de 200 000 par an, positif pour certains, négatif pour d'autres en terme d'emplois à créer : dans la situation actuelle de stagnation économique donc de stabilisation de l'emploi, c'est donc un accroissement naturel de 200 000 chômeurs par an, qui justifie le nombre insoutenable de plus de 3 M de chômeurs en catégorie A. La croissance démographique française se traduit par une même croissance du nombre de chômeurs. En outre, cet accroissement génère une dépense publique supplémentaire alors que les bavards médiatiques, découplés de la réalité, considère qu'il constitue une recette supplémentaire indispensable pour l'équilibre des retraites et des comptes sociaux !!! La méthode COUÉ reste valable même sur ces grands esprits prétendus rationnels et critiques.

Ainsi, le budget de la France doit assurer non seulement les déficits des différents comptes sociaux (santé, retraite, chômage, famille) dus à un nombre d'actifs, donc d'emplois, insuffisant, mais encore prendre en charge et former un excédent de démographie naturelle de 3 M de jeunes (200 000 sur 15 ans) ! Ah quelle merveilleuse croissance démographique ? Il nous faudra créer plus de 3 M d'emplois productifs, et donc investir en conséquence : où trouver les ressources financières énormes pour créer ces emplois ? dans un abîme budgétaire !


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • jackirby 28 septembre 2013 12:03

    De toute façon si on ose parler de baisse programmée de la démographie, on se fait immédiatement traiter de malthusien, synonyme pour certains d’eugénisme, nazisme.
    Donc, en avant toute pour les 18 milliards d’individus, puisque certains, toujours eux, vous feront remarquer que cette planète peut nourrir ces 18 000 000 000 d’individus !


    • Abou Antoun Abou Antoun 29 septembre 2013 13:08

      De toute façon si on ose parler de baisse programmée de la démographie, on se fait immédiatement traiter de malthusien, synonyme pour certains d’eugénisme, nazisme.
      Oui c’est quasiment un automatisme. De toutes façons l’argument ’fascisme-nazisme’ est une manière bien connue de couper court à toute conversation. On a ici une splendide illustration du ’Point Godwin’.


    • Croa Croa 28 septembre 2013 12:13

      « poussant même au meutre des enfants »

      Faux, ce genre d’affirmation n’est que le fruit des propagandes natalistes françaises. Certes la politique de l’enfant unique n’est pas facile pour les chinois incités à se retenir smiley mais la pilule existe aussi là-bas !


      • non667 28 septembre 2013 12:19

        coucou les ver(t)s l’équilibre démographique ne fait pas partie de l’écologie ?????????????????  smiley smiley smiley smiley


        • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 2013 23:24

          Non, ils n’ont jamais entendu parler du problème. Angéliques et/ou crétins.


        • aberlainnard 28 septembre 2013 13:15

          L’étonnant serait que la croissance démographique n’ait aucune incidence négative sur l’écosystème et l’atmosphère terrestre.

          D’une façon plus générale, il serait temps que l’ensemble de la société prenne conscience que les courbes exponentielles de croissance, en matière de démographie et de consommation des richesses naturelles, ne peuvent pas être prolongées indéfiniment sans problèmes majeurs pour les habitants de la planète.

          Les travaux de Dennis Meadows, Marion King Hubbert et du GIEC ne font que nous avertir de cette évidence.

          Ceux qui prétendent le contraire devraient y réfléchir un peu plus sérieusement et surmonter leur peur du changement dans nos modes de vie d’enfants gâtés.



           


          • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 2013 23:33

            Les croissances exponentielles ont cela de traître que le désastre n’apparaît qu’au tout dernier moment. Juste là tout va bien.


          • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 2013 23:33

            rectif : Jusque là et non juste là


          • aberlainnard 29 septembre 2013 18:24

            Pour Abou Antoun

            Bien d’accord avec vous.

            Et en complément de mon commentaire :

            Dr. Albert A. Bartlett’s presentation on »Arithmetic, Population, and Energy."

            The Most IMPORTANT Video You'll Ever See (part 1 of 8) - YouTube



             

             


          • Loatse Loatse 28 septembre 2013 13:54

            On aura beau faire écologiquement parlant et il est déjà bien tard pour rémédier à tous les dégats causés par l’homme, plus nous serons, plus nos besoins en matières premières augmenteront... plus il faudra de routes, d’espaces goudronnés, de bois pour les constructions, le mobilier.. De pétrole.. Plus nous produirons de déchets..

            Sans compter que les paysages se modifient avec l’extension des zones d’habitations au détriment des espaces naturels à préserver, de la faune et de la flore terrestre et aquatique..

            Les surfaces cultivables diminuant, les terres exploitables sont déjà surexploitées jusqu’à épuisement ... il en va de même pour le bétail et le poisson dorénavant élevé en parcs.. le tout au détriment de la qualité et in fine de notre santé...

            Qu’est ce que c’est que ce besoin de remplir les pays, voire la planète.. Bref de laisser notre espèce croitre jusqu’à l’infini de manière exponentielle ? Mais le pire de tout cela est le sort que nous infligeons aux animaux et à ce qui est AUSSI leur environnement..

            Bref briser le tabou ne va pas être facile, d’autant plus que les religieux sont les plus ardents prosélytes de l’expansion de notre espèce et donc de notre suicide programmé..

            est ce bien éthique, cela ?




            • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 2013 23:30

              Bref briser le tabou ne va pas être facile, d’autant plus que les religieux sont les plus ardents prosélytes de l’expansion de notre espèce et donc de notre suicide programmé..
              Et que c’est le retour en force des religions ...


            • Claudec Claudec 28 septembre 2013 16:08
              Le fait démographique ne se limite pas à une vue manichéenne classant les hommes en vilains riches et gentils pauvres. Deux observations permettent de s’en rendre compte :
              1° - Concernant la pauvreté : Celle-ci (comme la richesse) est une composante de la société, structurelle et mécanique, aussi relative qu’incontournable ; et les inégalités de toutes sortes en résultent, qui viennent s’ajouter à celles pouvant être qualifiées de naturelles et qui sont les premières à distinguer les individus les uns des autres.
              En occident comme ailleurs, dans les pays développés comme dans les autres, la société des hommes est, a toujours été et sera jusqu’à sa fin, faite d’inégalités. L’exception y domine la masse ; le pouvoir y domine le peuple, la force la faiblesse, l’intelligence la sottise, le savoir l’ignorance , la richesse la pauvreté, etc. ; dans tous leurs aspects. Et plus les richesses augmentent – qu’elles soient d’ordre matériel ou immatériel –, plus s’accroît l’écart entre le sommet d’une pyramide sociale qui n’a pas d’autres limites que l’ambition humaine et les capacités de la planète et, à l’opposé, une base reposant sur la pauvreté absolue et l’indignité, dernier état de la condition humaine.
              Il existe des chiffres et un mécanisme vieux comme le monde, dont il faudrait avoir clairement conscience avant de tenter quoi que ce soit d’utile pour secourir durablement les plus nécessiteux d’entre nous. 

              2° - Pour ce qui est de la démographie : À l’aube de notre ère, la Terre était peuplée d’environ 250 millions d’êtres humains. Elle en compte plus de 7 milliards aujourd’hui, dont 1,5 milliard vivent dans un état de pauvreté profonde. L’homme a ainsi créé, en 20 siècles, 5 fois plus de miséreux qu’il y avait d’individus de toutes conditions sur terre au début de son entreprise visant au progrès. Et la population augmente, quotidiennement, de 220 à 250 000 âmes qui viennent dans leur grande majorité surpeupler la base d’une pyramide sociale dans laquelle le « descenseur social » prévaut sur l’ascenseur du même nom, démontrant s’il en était besoin que la pauvreté est plus facile à partager que la richesse.

              Il résulte de ce qui précède :
              - Que pauvreté, inégalités, pillage des ressources naturelles sont autant de maux contre lesquels les politiques économiques et sociales des États, comme des collectivités qui les composent, ne peuvent avoir de sens que si sont pris en compte les fondamentaux de la démographie mondiale et les problèmes de surpopulation qu’elle génère inexorablement, au détriment d’une planète mutilée de toutes parts et par voie de conséquence, des espèces qui la peuplent.
              - Que si la pauvreté augmente, si les inégalités se creusent, les raisons en sont avant tout l’augmentation considérable de la population et celle de la richesse globale que cette même population génère par son activité, avec l’aide du progrès ; le partage de cette richesse étant une toute autre affaire. Croissance démographique à l’origine de tous nos maux, mais sujet tabou dont personne ne parle.
              - Ceux qui, dans de grands élans de générosité inspirés aussi bien du marxisme que du christianisme et autres idéologies et religions, veulent imposer la dictature du prolétariat ou pour le moins leur vision compassionnelle de la pauvreté, sont en réalité les promoteurs de celle-ci, au détriment premier de ceux qui en souffrent. Croyant ou prétendant lutter pour ces derniers, ne s’obstinent-ils pas, dans une lutte des classes dont les avatars prouvent dorénavant l’archaïsme, moins à partager les richesses du monde qu’à rejeter sommairement sur la seule collectivité, la responsabilité du destin des pauvres ? Ne négligent-ils pas ce faisant, la part prépondérante qui en incombe à chacun d’entre nous ? Les pauvres enfantent des pauvres et les riches des riches. Quel que soit le sort de chacun, il est d’abord dû à sa naissance, et vouloir l’ignorer ne fait que retourner la colère des plus déshérités contre eux-mêmes, les enfonçant toujours plus dans leur condition en perdant de vue qu’elle est avant tout héréditaire et que c’est par conséquent sur ce terrain qu’il faut la combattre, en cherchant avant tout à réduire cette hérédité.

              Pour approfondir cette réaction, voir :
              Les articles et commentaires publiés sur ce blog sont accompagnés de schémas et tableaux, à l’intention des visiteurs que décourage la lecture.

              • howahkan Buddha 28 septembre 2013 18:10

                 Que si la pauvreté augmente, si les inégalités se creusent, les raisons en sont avant tout l’augmentation considérable de la population et celle de la richesse globale que cette même population génère par son activité, avec l’aide du progrès ; le partage de cette richesse étant une toute autre affaire. Croissance démographique à l’origine de tous nos maux, mais sujet tabou dont personne ne parle.

                on commence par qui ??? adepte de la Georgia Stone sans doute....

                les inégalités se creusent a cause de trop de personnes, mais su tout pas a cause du partage..et bien si précisément là aussi il faut inverser votre propos seuls les sionistoneoconuestalinoblochevicho le font aussi bien ...fallait osez vous l’avez fait..ceci est au delà du mensonge, il s’agit de falsification ..les inégalités se creusent parce que certains volent le travail des autres..tout en organisant volontairement une pauvreté extrême ainsi qu’une précarisation volontaire des conditions de vie,sans bien sur parler des massacres de masses pour le contrôle des ressources du justement a cette catégorie de voleur..voila une vérité, un fait objectif....catégorie de voleur qui sent tres bien qu’une telle population en un instant peut se retourner contre le maitre maintenant, la masse devient à tout moment limite incontrôlable à incontrôlable, voila la peur en fait...le combat changea d’ame et la peur changeza de camps dirait on

                bon quelles peuples voulez voir décimer en premier ??
                nous nous en sortirons en tant que groupe uni ou pas du tout....votre vision est maudite...


                • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 2013 23:27

                  Il est par ailleurs curieux de constater qu’à l’heure du discours permanent sur le développement soutenable, durable ou même de décroissance, on n’inclue jamais dans la nécessaire maîtrise de la démographie...
                  C’est curieux en effet ! Toujours le politiquement correct.


                • smilodon smilodon 28 septembre 2013 22:23

                  1 puceron sur le bouton d’une rose, il aura de quoi manger. 2 pucerons sur le même bouton, ils mangeront sans problème !.. 3,4,5 pucerons...Pas de problème !... 10 !... Y’aura encore à manger !.. 20 !.... Y’aura toujours à manger !... 30, 40, 50 !!... Peut-être !... 100, 200, 300 pucerons sur ce même bouton de rose !... Va falloir s’organiser un peu !... 1000, 2000,3000 pucerons !... Sur ce même « bouton de rose » !... On va avoir un problème !... 9 milliards de pucerons ??.. Là non !... Ce serait de la gourmandise !... Tout le monde va mourir !.. Le bouton de rose, et les 9 milliards de pucerons !.. Sans aucun doute !... J’aurais pu prendre une pomme et un ver comme exemple !... Mais j’aime bien les fleurs !... Les pucerons ou les vers.....Sans commentaire !...Mes excuses à la pomme. Adishatz.


                  • ovomaltine 28 septembre 2013 23:00

                    Oui, la croissance démographique est un facteur destructif de l’humanité. Non, les humains ne s’en sortiront pas en consommant mieux, moins, plus équitables, en luttant contre le grand capital, en se disant unis pour, unis contre etc...les terres arables se réduisent comme peau de chagrin, les déserts avancent, les ressources halieutiques, les réserves de minerais deviennent insuffisantes...il faut voir la réalité en face, la planète est limitée, l’espace est limité, les richesses consommables de toutes sortes sont limitées et nous voudrions que notre droit à nous reproduire soit illimité ! nous avons détruit déjà quasiment toutes les autres espèces animales ( on parle de 6ème extinction des espèces), nous déforestons, construisons des mégalopoles, polluons, nous entretuons pour des terres, du pétrole, bientôt pour la nourriture,que voulons-nous en refusant de considérer le problème démographique si ce n’est notre propre destruction !


                    • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 2013 23:37

                      on parle de 6ème extinction des espèces.
                      L’originalité sera sans doute qu’il va s’agir de la première extinction suicidaire et plus généralement causée par une espèce vivante. Suivant le principe de Peter appliqué aux espèces, l’humanité semble avoir atteint son seuil d’incompétence.


                      • howahkan Buddha 29 septembre 2013 11:13

                        Salut abou, tu parles de seuil d’incompétence..serais tu d’accord pour dire que ce seuil a démarré il y a très très longtemps mais que aujourd’hui les effets en sont si puissant que le pire peut être là...au passage j’observe partout que quasiment personne dans les forums, n’envisage une sortie de la démence ou nous nous trouvons....il suffit juste d’ arrêter la compétition qui n’est en fait qu’une élimination donc la société marchande de profit......donc la valeur donnée à un métier, donc la valeur donnée à des gens,valeur monétaire j’entends...les solutions extérieures sont très simples..il suffit de commencer là ou on en est aujourd’hui et d’arrêter le combat de tous les jours ,car le voleur qui aujourd’hui veut éradiquer une partie de l’humanité essaye là une de ses derniers cartouches,car il sait que le nombre d’humain approche l’incontrôlable pour qu’il continue à voler.............moi je dis que ce nombre d’humain est une chance formidable de se débarrasser des parasites névrosés qui dirigent....inversons donc la malédiction...se débarrasser genre : travail au champs dans les conditions de vie les pires qu’ils ont imposé aux autres...

                        attention a ne pas tomber dans leur piège mental une fois de plus..les humains sont unis en fait..mais on a perdu cette évidence de vue ,dans nos vies de tous les jours, les autres c’est moi et réciproquement...le présent de l’homme est dans l’unité..donc vivre ce qui nous est commun globalement, produire ensemble et partager pour survivre, les différences qui est juste une notion analytique humaine sans interet majeur en fait, ces differences ne pourrons plus alors poser de problemes,car les besoins vitaux satisfait , la seule sécutié que nous puissions avoir sera un fait...pour le reste vivre c’est autrement plus énorme..but « one step at a time »

                        salutation....rare apparition de ta part smiley


                      • howahkan Buddha 29 septembre 2013 12:03

                        Salut aladeen , je ne suis pas si sur que le génocide essaye de se mettre en place, si cela arrive leur monde est aussi fini de toutes facons....il ne faut pas oublier une chose, la haut dans les sphères du pouvoir ils sont eux aussi terrorisé comme le clampin du coin.
                        Ne pas perdre de vue donc l’aspect psyops(opération psychologique) pour comme toujours essayer d’utiliser le levier qui paralyse l’action, la peur ou fuite bien sur.

                        Au delà d’un certain point , la peur est dépassé par une autre attitude mentale......le non sens de cette société donc de cette vie imposée peut faire que le clampin comme moi,dépasse cette peur...et alors là si j’etais la haut, j’aurais réellement les boules..

                         smiley


                      • howahkan Buddha 29 septembre 2013 12:45

                        tout a fait Aladeen....le sionisme qui est simplement une mafia monétaire prédatrice du travail et des biens des autres arrive en bout de course..bon après si c’est juste pour changer de maitre en gardant les même valeurs pour finalement ne pas vivre ensemble mais les uns contre les autres....

                        cheers.


                      • Abou Antoun Abou Antoun 29 septembre 2013 13:16

                        serais tu d’accord pour dire que ce seuil a démarré il y a très très longtemps mais que aujourd’hui les effets en sont si puissant que le pire peut être là...
                        Bonjour Buddha,
                        Oui, l’agriculture et l’élevage c’est le début du capitalisme, de l’esclavage, du servage, du spécisme donc le début de la fin. 10000 ans c’était hier, mais on peut dire à notre échelle ’il y a très longtemps’.


                      • howahkan Buddha 29 septembre 2013 13:32

                        c’est ce que je vois aussi.... :

                        salutations


                      • soi même 29 septembre 2013 01:24

                        c’est affolement, est il due à notre égoïsme d’européen qui prend le reste du monde pour son terrain sa garden partie ?


                        • howahkan Buddha 29 septembre 2013 11:14

                          salut, certes c’est une possibilité, voir probabilité...bien vu smiley


                        • epicure 29 septembre 2013 03:22

                          Mauvais article, anti scientifique, basé sur une approche simpliste des chiffres , donc irrationnel et manipulateur.
                          A lire l’article les françaises pondent des enfants à foison provocant une forte hausse de la population.
                          Ben non ce n’est pas la réalité.
                          La France se contente d’assurer à peu prés le simple renouvellement des génération.
                          L’augmentation de la population ne vient pas d’une hausse de la natalité mais d’une baisse de la mortalité, où dit autrement nos vieux vivent plus longtemps tandis que les naissances se maintiennent, et ça donne quoi ? oh miracle une augmentation de la population.
                          Donc tout le discours sur la France est faux, mensonger.
                          Il ne peux y avoir de corrélation entre l’augmentation du chômage et la natalité puisque la natalité est à peu près stable.
                          Les 200 000 en plus ce sont des vieux, des retraités, donc ils ne génèrent pas de chômage.
                          Ce e n’est pas la baisse de natalité qui améliore l’économie allemande mais les choix politiques faits aux dépend des autres peuples européen (l’austérité demandée par merkel en est le nouvel avatar).

                          Mais quand l’Allemagne aura plus de retraités que de travailleurs que deviendra t elle, qu’elle sera la tête de son économie, et du pays en général ?
                           Que deviendront les retraités s’il n’y a pas assez de personnes pour s’en occuper ?
                          Et comment tournera l’économie ?
                          Petite piqure de rappel :
                          en France la période la plus florissante au niveau économique c’est les trente glorieuses, mais ça correspond aussi à la période du baby boum.
                          Donc cela démoli ton argument sur le lien entre baisse de la natalité et prospérité économique.

                          Bref c’est bien beau de dénoncer la surpopulation et ses méfaits à long terme, mais encore faut il le faire avec de bons arguments, et sans soutenir des politiques malsaines comme celle de l’allemagne qui se fait au dépend des autres pays, et même d’une aprtie de ses habitants.

                          Il y a quand même une bonne nouvelle : les populations dont les conditions économiques s’améliorent voient leur natalité baissent pour se rapprocher du seuil de renouvellement.
                          Donc pour certains pays du tiers monde, qui connaissent une croissance économique, la natalité devrait baisser et donc impacter la croissance démographique mondiale. Mais malheureusement ce ne sera pas pour tout le monde.


                          • ovomaltine 29 septembre 2013 08:33

                            Mais les 30glorieuses ne l’ont pas été grâce au baby boom, nous étions dans une période de reconstruction après les désastres humains et matériels de la guerre, d’où les emplois, nous avions aussi l’aide américaine, une fonction publique qui devenait pléthorique. les naissances offraient des débouchés à la consommation qu"on croyait alors toujours en progression . Rappelons que ce rêve a pris fin au premier choc pétrolier de 75. donc à la première prise de conscience de la rareté . On annonce la fin des énergies fossiles pour dans moins d’un siècle donc ne comparons pas ce qui n’est pas comparable, c’est bien parce que beaucoup espèrent continuer le rêve des 30 glorieuses que nous allons dans le mur.
                            Par ailleurs, le taux de natalité a effectivement tendance à décroitre dans les pays en voie de développement mais c’est un taux qu’il faut appliquer une population beaucoup plus nombreuse d’où l’inertie de la chute et d’où les chiffres de l’ONU qui montrent que l’Inde dépassera la chine en population et que l’Afrique comptera 4 milliards d’habitants en 2100


                          • epicure 29 septembre 2013 15:38

                            Qui parle de lien de cause à effet entre la natalité et l’économie ?
                            pas moi mais l’auteur de l’article.
                            En fait tu confirmes bien ce que je dis, c’est que la croissance démographique est compatible avec la croissance économique, c’est la seule chose que je voulais rappeler.
                            En fait il n’y a pas de lien causal entre fécondité et croissance économique, les facteurs sont plus nombreux et complexes.
                            La force de l’allemagne ce n’est pas sa baisse de la natalité mais bien le maintient de son industrie et de sa politique d’exportation.

                            Mais c’est sur qu’une natalité galopante plus de 3 enfants par femme, ne facilite pas la croissance économique vu que chaque génération divise la richesse par enfant de la famille.
                            Mais on est très loin de ça en France, donc tout le passage de l’article sur la comparaison entre l’Allemagne et la France est fallacieux.

                            De toute façon il n’y a pas de lien entre la fécondité actuelle en dessous du seuil de renouvellement ces dernières décennies ( pas plus de deux enfants par femme ), et le baby boom ( vrai explosion avec 2,5 et 3 par enfant ). S’il y a autant de naissances maintenant que lors du baby boom, c’est justement parce que la population a augmentée lors du baby boom, a fait beaucoup d’enfants, puis des petits enfants, c’est donc le nombre de mères qui a surtout augmenté, et non la natalité.


                          • hugo BOTOPO 1er octobre 2013 17:37

                            epicure, merci ;
                            Tu t’es dévoué pour porter la parole de la bien-pensance médiatique ; tu es politiquement correct.
                            Mais pourquoi commencer par de la hargne, des condamnations sans appel en se retranchant derrière la science et le rationnel ; cela rappelle les arguments des procès de l’Inquisition ou du stalinisme : au choix. La démographie et surtout l’économie ne sont pas des sciences exactes, mais des sciences humaines soumises aux aléa humains, à de l’irrationnel : si l’économie était une science exacte, rationnelle, cela se saurait et les problèmes seraient résolus,et les prévisions certaines. Mais tes arguments se veulent scientifiques : le fait de présenter des nombres n’a rien de scientifique.
                            A te lire, c’est toi qui écrit : « les femmes pondent des enfants à foison » ; merci pour ta misogynie.
                            Rien dans mon texte ne stigmatise les femmes ; cependant c’est bien la forte natalité encouragée par les gouvernements de la IVième et de la première décennie de la Vième République (Michel Debré) qui a encouragé et soutenu le baby boom : les familles nombreuses étaient à l’honneur et les plus grandes étaient même primées. Il y a eu un fort excédent de natalité, de filles et de garçons, dépassant de beaucoup le renouvellement des générations.
                            Depuis quelques décennies les françaises ne « pondent pas des enfants à foison » même si quelques femmes ont encore de nombreux enfants. Prétendre comme tu le fais que « la hausse de la population ne vient pas d’une hausse de la natalité » est contredit par l’évolution de la population française pendant le baby boom ! Que la baisse ou le report de la mortalité y soit pour quelque chose, c’est vrai. Depuis la fin du baby boom, ce sont les filles ou les femmes, nées en quantité pendant le baby boom, qui sont venues engendrer les nouvelles générations.
                            Bravo pour ton argumentation qui transforme les excédents de 200 000, entre naissances et décès, directement en 200 000 vieux et retraités annuels supplémentaires, sans passer par la case chômage et la case activité rémunérée ! Certes c’est l’avenir à terme de certains jeunes au chômage, mais attention aux raccourcis ! Le chômage n’augmenterait pas de plus de 200 000 chaque année depuis plus d’une décennie !
                            Quelle est ta définition « scientifique » des vieux ou du vieux ?
                            Les retraités, cadres, enseignants, fonctionnaires de bureaux, entre 65 et 70/80 ans sont-ils des vieux tout en étant retraités.
                            Les PdG, directeurs, sénateurs, chefs politiques, personnalités du show-bizz (animateurs, comédiens, chanteurs) vieux de plus de 70 ans, si ce n’est de 80 ans, en âge d’être classés en retraités (un grand nombre cumule avec la retraite) auraient besoin de « personnes pour s’en occuper » : où est le corps d’assistants de fin de vie pour les sénateurs âgés en plein exercice ?
                            Tous ces personnes alertes et bien dans leur tête et leur corps, sont-ils des gâteux et des grabataires pour nécessiter une assistance ?
                            « Petite piqure de rappel : en France la période la plus florissante au niveau économique c’est les trente glorieuses, mais ça correspond au baby boom,
                            donc cela démoli ton argument sur le lien entre la baisse de la natalité et prospérité économique »
                             
                            Bravo, quel raisonnement rationnel et scientifique !
                            J’ai vécu en plein comme jeune enfant puis adulte les trente glorieuses dans leur intégralité : ce n’est pas le travail des enfants comme au Bangladesh et dans d’autres pays à forte natalité et peu développés, qui a généré la création de richesses : ce sont leurs parents (jusqu’à 65 ans minimum, ou la mort prématurée) qui ont beaucoup travaillé pour reconstruire le pays après des dégâts de la guerre, pour construire des logements pour leur famille (dont le nombre dépendait de la natalité assez faible des années 20, 30 puis 40) puis ont fabriqué dans des usines françaises les principaux équipements dont la très grande majorité de français ne disposait pas : gazinières, machines à laver le linge, réfrigérateurs, vélomoteurs, première petite voiture, lave-vaisselle, poste de radio, tourne-disques, téléviseurs noir et blanc, le trop limité téléphone,... et sur le plan national les barrages hydro-électriques et même à partir des années 60 les premières centrales électro-nucléaires, sans oublier les moyens attribués pour la création et constitution de la force de frappe nucléaire. Si c’était « une période la plus florissante au niveau économique » selon tes écrits, ce ne l’était pas au niveau du confort et des commodités pour ceux qui la vivaient : le seul élément positif c’est qu’il y avait du travail pour tous, car tous les équipements nouveaux étaient fabriqués en France, au lieu de délocaliser le travail avec 50 à 65 Mds € de déficit commercial annuel (principalement avec l’Allemagne et la Chine). Les chambres de nos enfants débordent de jouets, de microordinateurs, de consoles et de smartphone dernier cri importés et nous déplorons plus de 3 M de chômeurs catégorie A, plus les temps partiels subis et les préretraités sortis des statistiques. Bravo pour la science économique !!!
                            Enfin, je ne comprends pas ton argumentation sur « il y a quand même une bonne nouvelle » liée à « la baisse de natalité » pour « impacter la croissance démographique mondiale » ; Quelles contradictions avec les arguments que tu m’as opposé ?


                          • howahkan Buddha 29 septembre 2013 10:44

                            ne voyez vous pas derrière ces pseudo citoyens normaux , ces messieurs tout le monde se cachent ici sur avox le groupe de ceux qui veulent éradiquer (tuer)une partie d’entre nous , en semant la peur panique que nous sommes de trop , ce qui est possible mais loin d’être sur si on sait vivre comme nous aurions du, je ne sais pas , mais derrière cela il y la patte odieuse de ceux qui essaye de préparer mentalement à accepter un genocide humain a taille planétaire par la peur de cela,aucun malade qui gouverne n’était encore allé aussi loin, c’est de la démence pure mais pas surprenante du tout...seriez vous si aveugle que vous ne voyez pas la manipulation, qui est l’oeuvre des pires humains que cette terre n ’ai jamais portée.....

                            Non je ne crois pas la masse si aveugle justement......l’éveil à la connaissance de la démence de ceux qui dirige commence doucement....les jeux ne sont pas fait.....ni dans un sens , ni dans l’autre..balle au centre..

                            Dans un cas comme dans l’autre la société marchande de profit et surtout l’état d’esprit qui va avec est fini....nul ne sait ce que ça va amener.


                            • howahkan Buddha 29 septembre 2013 10:56

                               .nul ne sait ce que ça va amener.

                              disais je !

                              Là est une spécificité du fonctionnement de notre cerveau dont nous sommes totalement ignare, pour la plupart. Comme nous avons perdu l’usage de la partie intelligente de celui ci , il y a des milliers d’années, il ne nous reste que la partie machine pure, celle qui analyse......sa propre mémoire donc ses propres desirs..Cette partie du cerveau ne peut pas regarder autre chose que ce qu’elle sait, alors quand par exemple elle rencontre la mort qui va venir, ou plus simplement demain dont j’ignore de quoi il sera fait, et bien cette partie limitée entièrement automatique et aléatoire qui nous reste ne peut plus « travailler ».....avant quand l’humain était intelligent il y a longtemps (le mythe d’Adam et Eve peut être ,qui sait ???), l’intelligence n’est jamais personnelle mais universelle, il y a longtemps donc, face à l’inconnu , car il s’agit de cela , ces humains intelligents avaient en eux cette capacité de rester avec l’inconnu....là ou vivre est seulement possible...l’inconnu c’est ’l’univers, dont nous sommes une partie....aujourd’hui déconnectés du sens ,donc de l’ensemble....nous ne sommes plus que machine comptable, mais la machine ne sait pas qu’elle est machine ,comme le marteau ne sait pas qu’il est un marteau....
                              L’humain régresse totalement avec les plus fous qui dirigent les autres fous............
                              A chaque moment, il est possible de sortir de là................elle est pas belle la vie, mais surement pas en écoutant les pires..


                            • ovomaltine 29 septembre 2013 11:45

                              comment pouvez-vous faire semblant de croire qu’il s’agit de TUER des citoyens quand il s’agit de parler de planification familiale !!  la pilule ou le stérilet ou le péservatif sont des armes de destruction massives ?? même le pape ne le dit pas , mais peut-être des intégristes de diverses religions...


                            • howahkan Buddha 29 septembre 2013 12:06

                              Salut aladeen, le bourgeois panique totalement pour moi.......c’est une réelle possibilité non..après tout il est peut être question de réveil de notre humanité.............. smiley


                            • howahkan Buddha 29 septembre 2013 12:40

                              Possible Aladeen ,mais rien n’est fixe pour toujours..il arrive un moment ou la peur change de camp et donc le combat change d’âme....c’est un truc que je pratique depuis tout jeune, ou a chaque agression j’utilise l’énergie de l’agresseur juste avant que la colère ne soit là et la lui renvoie en pleine poire, non physiquement, ça marche.........mais faut se bouger ...tu sais c’est avant tout mental bien sur....


                            • howahkan Buddha 29 septembre 2013 15:53

                              Re ,
                              j’ai vu la vidéo....intéressante .
                              le complot qui n’existe pas...ici en Irlande les gens sont beaucoup plus au courant de tout ça et même au niveau de l’école me rapportent mes enfants...les phrases assassines de certains profs laissent entrevoir une meilleure compréhension de tout ça.....ils vont se perdre tout seul......se démolir tout seul...l’effet de l’arrogance, tout arrogant fini quand même au cimetière...comme la souffrance d’un homme se détruit elle même en étant vécu,cela se passera ainsi car le dernier parcours est a découvert et ça ça change tout........c’est un fait que je vis des fois lorsque cela est nécessaire..il y a eux, nous on doit non pas répondre sauf superficiellement comme ici mais aller dans une direction tout autre et rassembleuse..voila ..

                              Après l’humain devra évoluer différemment globalement au lieu que de se combattre....nous verrons bien..

                              respect et.........robustesse


                            • Rémi Manso Rémi Manso 29 septembre 2013 10:54

                              Au delà des questions économiques, si l’on veut comparer la France et l’Allemagne, il faut aussi parler des densités de population. En 2011, nos voisins avaient une densité de 229 hab/km² et nous n’étions « que » 115 hab/km² et donc, avec la même densité que celle de nos cousins (germains) nous serions 63,3 millions fois presque 2, soit 126 millions de petits français ! Au secours !...

                              Tout cela pour dire que si l’Allemagne doit perdre un peu de population dans les décennies à venir, ses habitants ne s’en porteront pas plus mal, du moins ceux qui aiment la nature et les espaces pour s’isoler ou se ressourcer.

                              Pour ce qui est de la consommation des énergies fossiles, la phrase « les carburants consommés en un an par les humains ont demandé 400 ans à la nature pour les constituer » ne me semble pas correcte. En effet, j’ai plutôt lu par ailleurs que l’humanité brûle en un an ce que la nature avait mis UN MILLION d’années à « mettre de côté ». Le gaspillage n’en n’est que plus massif et il est hors de question de pouvoir compter sur une quelconque reconstitution des stocks : les générations futures devront se débrouiller autrement...
                              Pour le reste, je suis évidemment en accord avec l’auteur et j’irais même plus loin : la poursuite de la croissance démographique est un véritable fléau pour l’humanité. Les appels à la retenue de Démographie Responsable seront-ils entendus à temps ?

                              • howahkan Buddha 29 septembre 2013 13:35

                                Apres la guéguerre agoravoxienne, parole de Hubert Félix Thiefaine..........

                                J’me sens coupable d’avoir assassiné mon double dans le ventre de ma mère et de l’avoir mangé
                                J’me sens coupable d’avoir attenté à mon entité vitale en ayant tenté de me pendre avec mon cordon ombilical

                                J’me sens coupable d’avoir offensé et souillé la lumière du jour en essayant de me débarrasser du liquide amniotique qui recouvrait mes yeux la première fois où j’ai voulu voir où j’en étais

                                J’me sens coupable d’avoir méprisé tous ces petits barbares débiles insensibles, insipides et minables qui couraient en culottes courtes derrière un ballon dans les cours de récréation

                                Et j’me sens coupable d’avoir continué à les mépriser beaucoup plus tard encore alors qu’ils étaient déjà devenus des banquiers, des juges, des dealers, des épiciers, des fonctionnaires, des proxénètes, des évêques ou des chimpanzés névropathes

                                J’me sens coupable des lambeaux de leur âme déchirée par la honte et par les ricanements cyniques et confus de mes cellules nerveuses Je me sens coupable, coupable !

                                J’me sens coupable d’avoir été dans une vie antérieure l’une de ces charmantes petites créatures que l’on rencontre au fond des bouteilles de mescal et d’en ressentir à tout jamais un sentiment mélancolique de paradis perdu

                                J’me sens coupable d’être tombé d’un tabouret de bar dans un palace pour vieilles dames déguisées en rock-star, après avoir éclusé sept bouteilles de Dom Pé 67 dans le seul but d’obtenir des notes de frais à déduire de mes impôts

                                J’me sens coupable d’avoir arrêté de picoler alors qu’il y a des milliers d’envapés qui continuent chaque année à souffrir d’une cirrhose ou d’un cancer du foie ou des conséquences d’accidents provoqués par l’alcool

                                De même que j’me sens coupable d’avoir arrêté de fumer alors qu’il y a des milliers d’embrumés qui continuent chaque année à souffrir pour les mêmes raisons à décalquer sur les poumons en suivant les pointillés

                                Et j’me sens aussi coupable d’être tombé de cénobite en anachorète et d’avoir arrêté de partouzer alors qu’il y a des milliers d’obsédés qui continuent chaque année à souffrir d’un claquage de la bite, d’un durillon au clitoris, d’un anthrax max aux roubignolles, d’une overdose de chagatte folle, d’un lent pourrissement scrofuleux du scrotum et du gland, de gono, de blenno, de tréponèmes, de chancres mous, d’HIV ou de salpingite Je me sens coupable, coupable !

                                J’me sens coupable d’être né français, de parents français, d’arrière-arrière... etc. grands-parents français, dans un pays où les indigènes pendant l’occupation allemande écrivirent un si grand nombre de lettres de dénonciation que les nazis les plus compétents et les mieux expérimentés en matière de cruauté et de crimes contre l’humanité en furent stupéfaits et même un peu jaloux
                                J’me sens coupable de pouvoir affirmer qu’aujourd’hui ce genre de pratique de délation typiquement française est toujours en usage et je prends à témoin certains policiers compatissants, certains douaniers écoeurés, certains fonctionnaires de certaines administrations particulièrement troublés et choqués par ce genre de pratique
                                J’me sens coupable d’imaginer la tête laborieuse de certains de mes voisins, de certains de mes proches, de certaines de mes connaissances, de certains petits vieillards crapuleux, baveux, bavards, envieux et dérisoires, appliqués à écrire consciencieusement ce genre de chef-d’oeuvre de l’anonymat J’me sens coupable d’avoir une gueule à être dénoncé Je me sens coupable, coupable !

                                J’me sens coupable de garder mes lunettes noires de vagabond solitaire alors que la majorité de mes très chers compatriotes ont choisi de remettre leurs vieilles lunettes roses à travers lesquelles on peut voir les pitreries masturbatoires de la sociale en train de chanter c’est la turlutte finale
                                J’me sens coupable de remettre de jour en jour l’idée de me retirer chez mes Nibelungen intimes et privés, dans la partie la plus sombre de mon inconscient afin de m’y repaître de ma haine contre la race humaine et même contre certaines espèces animales particulièrement sordides, serviles et domestiques que sont les chiens, les chats, les chevaux, les chè-è-vres, les Tamagochis et les poissons rouges
                                J’me sens coupable de ne pas être mort le 30 septembre 1955, un peu après 17 heures 40, au volant du spyder Porsche 550 qui percuta le coupé Ford de monsieur Donald Turnupseed
                                J’me sens coupable d’avoir commencé d’arrêter de respirer alors qu’il y a quelque six milliards de joyeux fêtards crapoteux qui continuent de se battre entre-eux et de s’accrocher à leur triste petite part de néant cafardeux

                                Je me sens coupable, coupable


                                • ovomaltine 29 septembre 2013 16:16

                                  le rapport entre le texte d’adorévoltébienpensant de HF Thiéfaine et l’article sur la démographie ?


                                • howahkan Buddha 29 septembre 2013 17:37

                                  ça :

                                  J’me sens coupable d’avoir assassiné mon double dans le ventre de ma mère et de l’avoir mangé
                                  J’me sens coupable d’avoir attenté à mon entité vitale en ayant tenté de me pendre avec mon cordon ombilical....

                                  l’humain et sa souffrance sont en mode suicide, sans le savoir comme d’habitude..et ça va finir par le meurtre de soi même dans le ventre maternel...........nous sommes au delà des mots, rien ne peut plus décrire ce que nous sommes devenus,alors il faut prendre des textes de ce genre et les comprendre entre les lignes...

                                  nous sommes bientôt les cendres du phœnix....mais si c’est pour refaire pareillement, nous ne renaitrons pas....ce qui est sans importance je pense au niveau de l’univers...

                                  Il faut aller bien au delà des mots et de l’intellect pour se comprendre et donc comprendre le monde...mais nous allons peut être assister à la mort psychologique du pire ,si si smiley car ce sera pour tous et par tous que nous changerons..c’est même plus de l’optimisme c’est quasiment prophétique non ?? voir apocalyptique dans le sens de révélation...alors je suis peut etre un messager

                                  salutations...


                                • ovomaltine 29 septembre 2013 22:07

                                  Phillipulus parlait déjà ainsi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

hugo BOTOPO


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès