Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La descente aux enfers des Etats-nations !

La descente aux enfers des Etats-nations !

Dette des Etats-nations
La dette

Les 92% de dettes (en pourcentage du PIB) pour la France en 2012 sont confirmés par le FMI (graphique ci-dessus) et 99 % sont prévus en 2011 ce que j’ai annoncé il y a 2 ans.
Vous remarquerez que le Japon bat tous les records avec 197% de dette, 130% pour la Grèce et l’Italie dont personne ne parle.

L’Irlande explosera sa dette en 2011 avec +12%.
L’Espagne est en comparaison "peu endettée" avec 68% en 2010. Les 74% prévus me semblent sous évalués avec un dépassement que j’évalue pour ma part à plus de 80%.

Source : BRI http://www.bis.org/publ/othp09.pdf page 4.

Les produits dérivés

Les produits dérivés continuent leurs décrues (sauf aux USA).
Ils avaient atteint la somme faramineuse de 690 000 milliards de dollars au début de l’année 2008 et ne représentent plus que 444 000 milliards de dollars (8 fois le PIB mondial) au quatrième trimestre 2009 d’après la dernier rapport trimestriel BRI de mars 2010.

On le voit ici, il existe un découplage entre les activités sur les produits dérivés aux USA et dans le reste du monde.
Pour rappel, le 30 juin 2008 , l’OCC (Comptroller of the Currency, l’autorité gouvernementale de tutelle des banques) déclarait que les USA possédaient 182 100 milliards de dollars de produits dérivés (des métastases), or, il y a quelques mois, le dernier rapport faisait état de 200 000 milliards de dollars (contrôlés par 5 banques).

La finance US a donc créé 20 000 milliards de dollars de produits dérivés en 1 an, soit 1,5 fois le PIB des USA alors que le reste du monde a pris conscience du danger qu’ils représentent.
Plus inquiétant encore, les USA détiennent désormais près de la moitié de ces produits financiers qui sont au coeur du risque systémique.

Vous comprenez mieux pourquoi Tim Geithner, le ministre américain des Finances (secrétaire au trésor), a vivement critiqué le plan que va présenter la Commission européenne de régulation des produits dérivés et notament des CDS afin de prévenir les effets « systémiques » de ces produits financiers dont la banque Golman Sach (un cheval de Troie) s’est servie afin d’affaiblir l’Europe au profit des USA. Affaiblir l’euro renforce en effet le dollar, une monnaie en sursis.

En ce qui concerne l’euro, ne vous inquiétez pas, une solution est en cours (les explications bientôt).

Sources : OCC page 12 http://www.occ.gov/ftp/release/2009-114a.pdf.
BRI rapport trimestriel page 11, http://www.bis.org/publ/qtrpdf/r_qt1003b_fr.pdf
 

 Gilles Bonafi


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 13 mars 2010 13:31

    Le mur de granit des lamentations arrive à grande vitesse......


    • non666 non666 13 mars 2010 13:53

      Bien entendu, l’auteur , qui est modeste, ne publie que les chiffres officiels, ceux qui sont transmis aux institutions internationnales mais que notre presse « oublie » de transmettre au public.

      Thierry Breton avait laché une autre information, en arrivant au ministere des finances :
      a L’epoque l’endettement officiel de la France etait de 60% (du PIB) si l’on ne prenait en compte que la dette de l’Etat.
      Mais si l’on tenait compte des ENGAGEMENTS , en pariculier pour couvir les deficits des caisses de retraites des monopoles d’Etat en cours de privatisation pour pouvoir obeir a bruxelles , il atteignait deja 120%...
      François de Closet nous indiquait meme , dans un de ces livres (encore plus ?) la methode de nos argentiers :
      Avant chaque election ils encaissaient la tontaine de l’entreprise pour se desengager de ces couts futurs , les inscrivaient aux recettes , communiquaient bruyament dessus (« Je suis bon, jai reduit le deficit du budget cette année ! ») et oubliaient d’inscrire l’engagement aux dettes....
      DSK, Fabius, Sarkozy ont TOUS fait pareils...

      Si l’endettement atteint effectivement cette année 123 % , il va falloir rajouter ces + 60% d’engagement dues aux retraites ...

      Sans compter les dettes de TOUTES les subdivisions administratives de la France (Communes, departement, regions...)

      Nous priver de notre souveraineté grace a l’’argent, c’est le seul moyens pour la racaille du NWO pour imposer la domination d’une minorité sur les majorités des peuples.


      • rastapopulo rastapopulo 13 mars 2010 14:48

        Sans parler, en Belgique (pareil sinon pour certains fonds de pension déjà dépensés), des opérations « one shot » de ventes de bâtiments publiques qui accentuent les dépenses de fonctionnements (location des bâtiments vendus !!!) et donne une impression d’équilibre budgétaire... pendant 1 an.


      • non666 non666 13 mars 2010 16:35

        Ils ont en effet de nombreuses idées originales pour nous vendre du confort a court terme pour mieux nous museler a terme.
        La technique consistant a bruler les meubles pour se chauffer est en effet, sans limite dans ses variations.


      • appoline appoline 13 mars 2010 16:49

        Tu te doutes bien que cela ne va pas pouvoir perdurer. Implosion ou explosion ? Tout dépendra d’où vient la pression.

        Amicalement.

      • casp casp 13 mars 2010 17:12

        la question a se poser :

        Est ce que cette crise des états nations à venir, est intentionelle, ou simplement désiré par certains, ou est le simple fait de l’incompétence des états, ou de l’incompétence du systême.

        Une chose est certain, voulu ou non, une crise systématique de nombreux pays important en même temps permettrait à ces m^me pays de se rebatir rapidement sur un nouveau systême.

        Car si il est difficile de changer ses habitudes, et si il est difficile de changer les choses seul. Si on est plusieurs et que les habitudes ont volé en éclat par la force, la moitié du changement est déjà fait.

        Maintenant, il suffira d’être prudent, et de ne pas laisser ce choc être utilisé par quelques personne malveillante. Car il est évident que qui dis changement dis au moins 10 ans de précarité pour la majorité du peuple. C’est peu être l’occasion de vanter les mérite de la décroisance, du potager et de l’humilité... Après tout en france on ne manque pas de terre. Ni de bras pour travailler cette terre. On ne manque pas non plus de toit si on se sert un peu les coudes... Alors quoi ne tombons pas dans le piège et adaptons nous.


        • epapel epapel 13 mars 2010 18:00

          D’une certaine manière, les dettes du système financier ont été transférées aux Etats pour éviter qu’il ne s’effondre. Maintenant ce même système et ceux qui lui sont associés exigent des Etats le remboursement de ces dettes. Or le niveau des dettes et des déficits publics dans les pays occidentaux est devenu tel que non seulement tout cela est irremboursable même en bradant les Etats, mais que ça ne peut qu’augmenter mécaniquement à cause du poids des intérêts devenu insoutenable.

          L’alternative est désormais entre un effondrement généralisé et une réforme radicale du système. La voie suivie pour le moment est de maintenir la logique actuelle moyennant quelques aménagements à la marge, c’est donc l’effondrement qui nous guette.


          "Est ce que cette crise des états nations à venir, est intentionnelle, ou simplement désiré par certains, ou est le simple fait de l’incompétence des états, ou de l’incompétence du systême ?"

          La réponse est :
          - l’incompétence du système néolibéral à se protéger de ses propres excès et son penchant naturel à en ajouter toujours plus
          - l’incompétence des Etats à réformer le système néolibéral et à penser en dehors de ce modèle économique, leur impuissance aussi face à la domination écrasante du système financier
          - l’affaiblissement intentionnel et systématique des Etats nations par le système financier néolibéral pour réduire à zéro le risque de toute remise en cause.

          Je penche donc pour un effondrement inéluctable puisque la remise en cause concrète du système néolibéral est de fait impossible.


          • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 13 mars 2010 19:34

            Ouai, et quand ils ont pas la chance de trouver un travail, ils feraient comment pour vivre sans les aides que tu dénigres ? Sans compter que travailler maintenant ça ressemble à du taillage de pipes en continu, et on nous parles d’être payé au mérite...


          • lebreton 13 mars 2010 19:01

            si ma mémoire est bonne fillon a bien dit a une époque que la france etait en situation de faillite ,on peut legitimement se poser la question s’il a menti ou pas ça auras du lui echapper apres une gueulante de son patron ! mais là c’est grave .


            • FYI FYI 13 mars 2010 19:42

              Alors finalement Crise ou Coup d’État ?

              Voici quelques éléments de réponses nourries :

              http://www.dailymotion.com/relevance/search/michel+drac

              Il y a 4 vidéos, le son est un peu médiocre mais le fond est saisissant.


              • Gabriel 14 mars 2010 04:16

                 Bonjour,

                A l’aube de mes 22 ans, je pense connaitre que 10% de l’interêt de mon existance.
                J’ai besoin de plusieurs avis, et ma question est celle-ci :

                J’ai de l’argent épargné depuis 3 ans, dois-je le récuperer avant qu’il n’y ai une fin ?
                Ou, aucun risque, ils s’endetteront même apres leurs fin ?
                Merci d’avance =)

                Gabriel


                • tchoo 14 mars 2010 12:08

                  On parle de % de dettes (? ??) par rapport au PIB.

                  Mais le PIB, mesure quoi ?

                  est-ce une mesure fiable ?

                  J’ai des doutes.

                  J’ai lu ici ou là, que les francais se plaignaient et avaient peur d’apprauvissement alors que le PIB augmentait.
                  Pourtant chacun peut constater (à part quelques privilégiés, dont celui qui écrivait cela) que la pauvreté augmente dans notre pays, touchant de plus en plus de travailleurs (pour les sans travail, ce n’est m^me plus de ce niveau).


                  • Montagnais Montagnais 14 mars 2010 14:43

                    A Pyralene : « des lamentations » ? Mais non.. Exultation, hymne à la joie, immanente justice.

                    Les grandes fêtes populaires de préparent, à nouveau. Vous vous rappelez.. Vos ancêtres d’il y a deux siècles, et d’un siècle.. Place de grèves, les machines à Guillotin, les machettes et les piques, les chants et les rires sardoniques, la nationalisation des biens. Pas de la fiction ça, pas de la télé-alitée. La rage irrépressible, le goût des sauvages bacchanales s’étaient emparé pour moins que maintenant, pour moins de raisons, pour presque rien en comparaison.

                    Bon, cette fois-ci, vrai, ce ne sera pas notre affaire à vous, à moi, ce ne sera pas les nantis à 1000 fifelins le mois garantis et cartes de crédit, spectron, SUV, foutre et Star Académie, patinettes et assurance vie. Mais bien la multitude largement édentée, amaigrie, 4 milliards à 3 dollars par jour de sinistre labeur d’esclave au service de l’oligarchique ploutocratie matérialistique et orgiastique qu’aucune histoire précédente n’avait produite. Le monstre eschatologique.

                    Car.. faudra bien un jour tenter de leur expliquer à ces obscurs prols, dont les riches milliardaires s’accommodent si facilement. Ce serait étonnant que la surboum, la fin du carnaval attendent longtemps désormais. Même Maman Terre en peut pu de l’orgie.

                    Donc pas de lamentations. On est au spectacle. Observons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès