Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La dîme Bancaire « Lagarde »

La dîme Bancaire « Lagarde »

Christine Lagarde est contre l’interdiction du « crédit revolving » autrement dit notre gouvernement est pour l’usure, réprimée pourtant par la Loi, nous glissons doucement mais sûrement vers une dictature monétaire totale.

Le crédit revolving, c’est la possibilité d’avoir un crédit permanent (un débit nous devrions dire plus clairement !), ce qui dans une monnaie de crédit mutuel devrait être possible, mais gratuit, avec un plancher faible pour éviter les débits excessifs et progressif dans le temps pour augmenter la masse monétaire (dividende monétaire) ce serait l’idéal.

Mais là on n’y est pas. Les Banques vont tenter d’attirer un maximum de "clients" vers cette vente immorale de fausse monnaie, vendue à des taux d’usure dignes de la plus haute moyennâgerie.



Je vous informe simplement que les taux de "crédit revolving" vont de 19% à 21% ! C’est à dire le record historique du taux de retour long terme du plus grand investisseur du monde himsel Warren Buffet. Autrement dit les Banques ont un monopole sur un retour financier forcé équivalent à celui du meilleur investisseur du monde, sans prendre aucun risque, puisqu’elles ont un effet de levier de 10 20 ou 50 contre 1, et sont renflouées en plus quand l’économie a été saignée pendant 30 ans (Buffet joue son capital quand il investit, un crédit doit être remboursé sur vos actifs, le seul risque des Banques c’est de mal évaluer vos biens en bout de cycle monétaire global).

Imaginez simplement que muni de 1000 euros vous ayiez le droit de prêter 30 000 euros à 20%, récoltant donc 6000 euros / an, avec la possibilité de vendre les biens de celui à qui vous prêtez en cas de non paiement. Qui est preneur d’un métier comme celui-là ?

Couvert par la Loi, les Banques finiront par vendre vos biens en toute légalité pour se faire payer votre crédit revolving, par exemple vos maisons. C’est inévitable, parce qu’on ne peut pas massivement récolter 20% d’argent, sur une masse monétaire qui est contrôlée par une Banque Centrale s’assurant d’une croissance long terme de 5% / an. Ce type d’arnaque globale, invisible pour un individu isolé (bah 20% j’arriverai bien à les trouver quelque part... possible pour 1 individu isolé, mais impossible pour tous au sein d’une masse monétaire finie et contrôlée), vient d’arriver à son terme aux USA, on a appelé la vente massive des logements pour payer des crédits revolving d’usure "crise des subprimes"...
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 octobre 2009 13:43

    Faut interdire cette escroquerie de crédit révolving .

    Une arnaque légale .


    • zelectron zelectron 13 octobre 2009 07:27

      et confisquer les biens de ceux qui propagent cette « addiction » à l’instar des escrocs de casinos, paris, turf, foot et autres jeux d’argent.


    • lechoux 12 octobre 2009 14:06

      Personne ne vous oblige à souscrire ces emprunts. Vous me faites pensez à l’emprunt obligataire EDF : « C’est une obligation !!! » :))
      Je crois que le premier quidam vient de comprendre l’adage d’Adam Smith (de mémoire) : « La décision d’achat, c’est le pouvoir sur la production d’autrui... » Aujourd’hui, quel que soit les gesticulations des gouvernants, les consommateurs n’achètent plus, ou uniquement lorsque c’est bon marché, c’est à dire à un prix « déflationné » par rapport au prix du même bien pendant la période à prix forts que nous venons de vivre.
      Nos gouvernants s’inquiètent du déficit de la balance commerciale si la consommation reprend. Je l’ai déjà écris, ce déficit est structurel, c’est à dire qu’il est bien niais de n’en tenir compte qu’en période de reprise de la consommation. Et, de plus, voir les autre articles su AV, les importations nourrissent du monde en France.
      S’il y a une volonté de maintenir ces crédits de voleurs, c’est parce l’économie financière se nourrit du crédit : s’il n’y a pas d’emprunt, il n’y a pas d’économie.


      • Galuel Galuel 12 octobre 2009 14:55

        Je ne comprends pas cet argument « Personne ne vous oblige à souscrire ces emprunts ». Vous êtes en train de nous expliquer que rien ne vous oblige à acheter n’importe quoi, et que donc la fraude sur la marchandise ne doit pas être interdite.

        Il faut donc tout permettre, les jeux d’argent, les pyramides financières, tous les délits frauduleux, chacun n’a qu’à faire attention avec son argent.

        Non, l’argent n’existe pas dans ce système sans crédit, soit, mais que ce crédit soit appliqué à des taux d’usure est réprimé par la Loi. C’est le cas de ces crédits. Ce n’est pas le crédit révolving qui est frauduleux, c’est son prix. Par ailleurs considérer que chaque citoyen a 100% d’information sur tout ce qui lui est proposé est une erreur fondamentale, la réalité c’est que comme l’information n’est JAMAIS complète par nature, on se doit de protéger ceux qui ne la connaissent pas quand on la connaît soi même.


      • Candide 12 octobre 2009 21:08

        Oui da !

        Quand on est responsable que de soi, on peut choisir la rue, la honte, le déshonneur (arf !)
        On peut même, comme les indiens, s’écarter du groupe et aller mourir dans la forêt
        Sans déranger personne, qui plus est
        (Ouais, je sais... bientôt il n’y aura plus de forêt, ce n’est pas le débat)

        Quand-il en va autrement, c’est plus délicat...

        Une fois je me suis retrouvé dans l’eau, à moitié assommé
        Ben... J’ai pas trop regardé à quel bras appartenais la main à laquelle je me suis accroché

        « Ouais, mais pour acheter de l’écran plat et du son 5.1, quand même... »
        Me rétorqueras-tu

        « La communication commerciale étant étalonnée par des cogniticiens
        Faut pas s’étonner qu’è soit efficace »
        Te répondrai-je

        Ce sont bien les raisons pour lesquelles l’état, non pas ’’providence’’
        Mais tout simplement ’’utile’’
        Se doit d’interdire ce qui est nocif à la collectivité

        Non ?


      • dom y loulou dom 13 octobre 2009 13:15

        c’est vrais ce que vous dits lechoux

        mais on nous assimile de force à des états-nations qui empruntent pour nous... en prétextant que ’est notre volnté lors que la plupart sont mêmecomplètement inconscients de ces faits, alors que nous n’avons rien demandé.

        On nous enferme dans une identité ntionale qui nous fut collée sur le dos à la naissance ainsi qu’une religion, celle de l’état où nous apparaissons et ces intermédaires « divins », apparemment tous du même clan, nous ont concocté un système d’emprunt que chacun de nous a toujours vu au risque de croire une telle usure « naturelle ».

        Elle ne l’est pas, un dette implique un remboursement et tant que le système peut prétendre au remboursement des valeurs empruntées, aussi loingtemps ils ont continué ce jeu d’usure au lieu de chaque fois essayer d’assainir la situation.

        La guerre « contre le terrorisme », éternelle parce qu’abstraite et donc impossible à gagner objectivement à moins de tuer tous les gens qui ont un problème avec l’uniformisation totale de la planète à la sauce Bilderberg, « vous êtes avec ou contre nous » voilà le paradigme qui fut énoncé par walls treet... engloutit les derniers deniers valides qui retournent tous dans les poches précisément des tenants de ce système.

        Un vase clos donc, une merde sans nom appelée doctement « économie », mais dont aucun de nous n’a accès réellement aux mannes « célestes » de ces crédits vertigineux qui nous amènent tout droit dans des camps de travail pour remboursement inopiné.

        Alors d’un côté ils ont ruiné ce qu’on appelle encore tiers-monde.. c’est à dire le continents contenant les plus grandes richeses naturelles de la planète (ce qui est un non-ses absolu) et de l’autre ils ruinent les pays du nord si habitués à l’enrobage de sucre qu’ils ne veulent pas voir que les tenants veulent les détruire durablement parce que devenus bien trop éveillés et au courant de leurs petis arrangements entre têtes couronnées et marchands d’armes.

        L’occident est terminé (dans le sens de « terminator ») si les citoyens restent scotchés devant leurs télés à se faire programmer leur pensée comme des boeufs. TERMINE.

        Parce que seule une bifurcation dans d’autres paradigmes de perception et une réapropriation de leurs vies peut nous sortir de cette prison économique construite pour nous maintenir stupides, esclaves, abrutis et violents dans les souffrances imposées que ce système concocte à longueur de temps, favorisant tous les mauvais penchants des aom.

        Il faut arrêter de mendier auprès de ces sourds qui se demandent pourquoi les moutons (nous) réflchissons et ne sommes pas soumis et dociles comme d’autres générations tyranisées par les terreurs morales d’un dieu sadique qui va nous envoyer en enfer. Tout à fait digne d’un dieu d’amour non ?

        Les croyants sont-ils donc certains que leur dieu serait aussi illogique qu’ils le sont devenus eux-mêmes ? L’uivers n’avale pas’aspartame, lui. 

        Les croyants auraient -ils tendance finalement à se prendre pour le dieu qu’ils prient ? Parce que les caractère sadique du dieu de lancien testament ne fait aucun doute en parcourant ses « haut faits » envers les aom décrit dans ce même ancien testament.

        Leur dieu est bancaire en tout cas et très axé sur des valeurs matérielles puisque toutes les inquisitions ont assuré des pouvoirs très temporels et terrestres aux papes de la très sainte élise de ouailles endoctrinées.

        Les grands prêtres de l’église restent des reliques tandis que les grands prêtres d’aujourd’hui ont depuis longtemps construit de nouveaux temples appelés Warren Buffet ou wall street ou UBS ou Banque de France etc. Ce sont les temples d’aujourd’hui où le dieu de l’inquisition espagnole se montre plus « dénudé »... son axe purement matériel est en lumière aujourd’hui et il nous faut sortir de ces mystifications qu’on traine tandis que les tenants ont toujours su que c’étaient de grossses conneries faites pour nous scléroser dans la terreur mystique.

        Elle est appremment toujours très opérante puique nombre ne eulent as prendre le risque ’être assimilés avec « le rebelle » ... il ne faut sutout pas remetree en cause le royaume des ciex babylonines qu’e la machine de guerreet les masacres de la volonté de dieu sur les populations humaines.

        Force est de constater que nombre se comportent avec ce système consommateur comme avec la très sainte inquisition... il leur suffit quelques avantages sur d’autres personnes, cette ignominie de construction hiérarchique fait de la société occidentale une maison des démons où chacun se voit embrigadé dans des petits groupes hermétiques, même pour faire du jogging... c’est lamentable de soumission.
         
        Vous ne croyez pas à quel point tout en occident fonctionn ainsi ? regardz ce qu’il est advenu de la politique. Vous voulez parler politique ? alors vous devez vous choisir une boîte appelée doctement « parti » (c’est déjà suspect) mais ensuitevous aurez tout le loisir d’asister au spectacle des « ténors » de ces partis, tous du même bord ewt le tour est joué : ON VO FAIT PERDRE VOTRE TMPS A L’INFINI.

        Nous sommes foutus si nous n’arrivons pas à nous décider de reprendre les choses en main depuis nos sphères intimes. Et les possibilités ne manquent pas.

        Sortir principalement de la triangulation macabre bourreau-victime-sauveur qui semble être l’axe le plus prisé des occidentaux, celui leur rappelant absolument Tute la mthologie occidentale faite presque entièrement de schémas ramenant à cette triangulation là.

        il y a d’autres rôles dans l’esprit.

        Cette triangultion est une prison mentale qui donne pleins pouvoirs à ceux qui ont inventé ce paradisme pour lhumanité pour la scléroser.

        Pourquoi font-ils cela ? parce que leur lignée se prend pour des deiux de l’ancien temps, ce qu’ils ne sont plus depui frot longtemps quand ils nel’étaient déjà pas il y a4000 ans.

         Ils nous regardent comme des propriétés physiques, numérotées sur lequelles ils auraient le droit de vie et de mort. Mais personne ne leur a jamais donné ce droit supérieur sur les autres.

        Seule la conscience, au-travers des siècles et des millénaires, les a obligés à reculer de cette prérogative maladivement supérieure et qui mériterait en soi un vrais tribunal pénal de crimes contre l’humanité.

        Se cacher derrière des rois mis en fonction pour être à l’abri des soubresauts de colère de l’humanité torturée ainsi voilà une structure qui ut établie par Marduk à Bablone. Un dieu parcité à l’époque officiant dans le temple lui étant dédié... à cette époque ls étaient encore visibles ux populations héberluées et terrorisées. Depuis il ont dû se cacher de plus en plus jusqu’à devenir la commission trilatérale et le groupe Bilderberg d’aujourd’hui et nous vous y fiez pas, ils utilisent tous ceux qui se donnet à leur cirque sans scruèules et sans pitié. Ils défonceront lerus propres officines pour en faire apparaitre d’autres aux multiples appellations et ferot tber quelques têtes de leurs pions, comme Madoff par exemple pour nous lerrer encore et encore.

        S’il y avait une solution à leur présece sclérosante pour loccident et bientôt toute la planète... ce serait bien deentrer dans des activités quils ne vous serviraient pas comme divertissements assurant leurs dividendes sur vous.

        Pourquoi pensez-vous que les sport est mis en avant comme si ces championats étaient plus importants que l’eau que vous buvez et l’air que vous respirez ?

        Répondez à cette question et vous aurez mis un pied sur la lune pour l’humanité.


      • verdan 13 octobre 2009 21:59

        bonjour Dom

        d’accord..+1 ! tout est dit


      • fhefhe fhefhe 12 octobre 2009 15:22

        Mme Lagarde n’est-elle pas une « Grande » avocate d’affaires ???

        Sous le prétexte de préserver les emplois de l’industrie du CrimeCrédit....( A quoi sert un revolver.. ???) elle ne veut pas le prohiber... !!!

        Les BanKsters sont des « Intouchables ».... !!!

        Toutes les banques « Propres » ont leur filliales dans ces organismes à taux Usurier...ex :
        BNP = CETELEM / SOFINCO.... !!!!

        L’argent est l’Oxygène de l’Etre Humain (Cousteau)....avec ces organismes...vous respirez du :

        C rèdit (qui vous)
        O xycarbonise....
        fois plus vite !!!!!!!!







        • Candide 13 octobre 2009 00:30

          On accepterait une ’’grande’’ personne dans l’entourage de qui-vous-savez ?


        • Gabriel Gabriel 12 octobre 2009 15:50

          Pour maintenir les masses sous la coupe ils faut leurs faire abandonner toutes velléités de révolte, rien de mieux que la dépendance financière. La durée du confort que je te prête est fonction de la durée de ton allégeance au système.


          • Internaute Internaute 12 octobre 2009 16:09

            Je me souviens il y a bien longtemps d’une dame qui avait perdu sa maison pour une échéance impayée sur un poste de télévision. Un anglais l’ayant acquise à un prix ridicule dans une salle d’enchères vide a eu la gentillesse de la lui rendre.

            Il me semble que la première des mesures à prendre est d’obliger à spécifier dans tout accord de crédit la garantie mise en jeu et que la justice refuse d’en appliquer une autre. S’il y a des gens assez bêtes pour mettre leur maison en garantie contre un moulin à café, tant pis pour eux mais je reste convaincu qu’ils sont une infime minorité. Il faut laisser les banquiers assumer leurs risques. La sanction pour un crédit impayé doit se limiter à la prise de la garantie et ensuite la banque doit se débrouiller toute seule sans recours possible devant la justice. Vous verrez qu’il y aura subitement beaucoup moins de gens surendettés.


            • Galuel Galuel 12 octobre 2009 18:11

              Pas seulement ! S’il y a une garantie sur un bien où est le « risque » qui justifie 20% d’intérêt ? Il y a zéro risque, donc l’intérêt ne doit pas dépasser l’EURIBOR, c’est à dire 1% au 12/10/2009.

              C’est très curieux que le « coût du risque » justifie les taux d’intérêt, et que ce même risque qui vaut zéro pour un crédit d’argent, donc de valeur fictive, gagé sur des biens bien réels eux vaille alors 20% quand il s’agit de « crédit à la consommation » bien nommé alors qu’il s’agit bien d’un « prêt sur gage » !

              C’est proprement immoral, scandaleux, et ça mérite une révolution MONETAIRE globale !


            • Candide 13 octobre 2009 00:35

              Ha mais noooooon.....
              Ouah l’autréééééééééé....

              Ici la notion de risque correspond à : ’’Etre contraint au travail par le client’’
              Ça fait autrement plus frémir

              Bon, normalement c’est inclus aux frais de gestion
              Qui interviennent dès après le calcul du coût technique de la garantie

              Mais on a eu tellement peur...


            • Candide 12 octobre 2009 20:54

              Le crédit révolving est bon pour le consommateur
              Il le libère du fardeau d’un salaire trop faible au regard du coût de la vie
              Temporairement

              Le crédit révolving est bon pour les organismes de crédit
              Les taux pratiqués sont favorables au bailleur de fonds
              Et il n’y a aucune honte à gagner de l’argent

              Le crédit révolving est bon pour le gouvernement
              Car il soutient la croissance
              Soutenir la croissance de nos jours est un motif de fierté

              Si le rapport salaire/coût de la vie ne s’améliore pas

              Au bout du compte, quand on ne peut plus rembourser
              Quand l’individu passe du rôle de consommateur à celui de débiteur défaillant
              (Défaillance est le mot qu’on choisi nos amis journaliste pour ne plus parler de faillite)

              Au bout du compte, quand on ne peut plus rembourser, qu’obtient-on ?

              1) Une médaille « A Candide, la croissance reconnaissante » ?
              2) La crise des subprimes (Prêts hypothécaires à risque) ?


              • wawa wawa 13 octobre 2009 11:37

                incroyable ! ils veulent nous faire les subprimes à la française !

                 ils ne se rendent pas compte qu’ils ont un train de retard ?

                Les gens n’apprennent donc rien !

                Cà en dit long sur l’incompétence (et/ou) la duplicité de nos élites politiques.


                • signolab signolab 13 octobre 2009 11:57

                  des taux d’usure dignes de la plus haute moyennâgerie

                  non non et non ! le moyen-âge c’est précisément l’époque où le prêt à intérêt est interdit ! Il faut aujourd’hui de nouveau combattre la chrématistique, renouer avec la sagesse médiévale, elle-même issue de la pensée aristotélicienne.

                  Ceux qui ont exulté à la renaissance ont fait payer un prix révoltant à tous pour remettre à l’ordre du jour des pratiques inhumaines et condamnées. Il faut en finir.


                  • lechoux 14 octobre 2009 14:39

                    Voici l’original :

                    « Le pouvoir d’acheter : c’est un droit de commandement sur tout le travail d’autrui, ou sur tout le produit de ce travail existant alors au marché ». A Smith. Extrait de son traité d’économie intitule Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, 1776.

                    @ l’auteur : je vous cite :

                    "Je ne comprends pas cet argument « Personne ne vous oblige à souscrire ces emprunts ». Vous êtes en train de nous expliquer que rien ne vous oblige à acheter n’importe quoi, et que donc la fraude sur la marchandise ne doit pas être interdite.

                    Il faut donc tout permettre, les jeux d’argent, les pyramides financières, tous les délits frauduleux, chacun n’a qu’à faire attention avec son argent."

                    Là vous faîtes une association d’idées qui est malsaine, dans le but d’avoir raison envers et contre tout. Vous avez raison lorsque vous dites  :« rien ne vous oblige à acheter n’importe quoi ». C’est une évidence, par pour vous ?

                    Ensuite vous associez  : « et que la fraude sur la marchandise ne doit pas être interdite. » A aucun moment je n’ai dis cela. Vous avez raison, le fraude sur la marchandise doit être interdite.

                    Vous dites : « Il faut donc tout permettre, les jeux d’argent, les pyramides financières, tous les délits frauduleux, chacun n’a qu’à faire attention avec son argent. » Oui, il faut permettre les jeux d’argent, lorsque les règles sont connues et respectées. Non, il ne faut pas permettre les pyramides financières, tous les délits frauduleux. La loi règle ces arnaques. « chacun n’a qu’à faire attention avec son argent. » Oui, cela me semble évident, pas pour vous ?

                    Vous dites : « Non, l’argent n’existe pas dans ce système sans crédit, soit, » Je ne comprends pas ce que vous voulez dire par là.

                    VD :« mais que ce crédit soit appliqué à des taux d’usure est réprimé par la Loi. » Vous avez raison.

                    VD :« Par ailleurs considérer que chaque citoyen a 100% d’information sur tout ce qui lui est proposé est une erreur fondamentale, la réalité c’est que comme l’information n’est JAMAIS complète par nature, on se doit de protéger ceux qui ne la connaissent pas quand on la connaît soi même. » Dans ce cas là, il y a défaut d’information, les tribunaux sont surchargés de ces affaires là. C’est le droit des contrats qui s’applique. Lisez les contrats que l’on vous soumet. A aucun moment vous n’êtes obligé de signer, surtout face à huissier qui se jette sur vous le stylo à la main posé sur son acte. Le plus scandaleux était le placement proposé par La Poste, qui était risqué, qu’un grand nombre de client a saisi la justice et que la justice ne leur a pas donné raison. Là c’est un problème d’inexistance de justice en France.

                    Je pense que vous êtes jeune, 25 à 35 ans, et que vous recherchez une personne qui sera responsable de vos actes, un père par exemple.

                    A suivre...

                     


                    • lechoux 15 octobre 2009 16:41

                      De plus, le choix du titre « La Dîme Banquaire Lagarde », n’est peut être pas un bon choix car la Dîme Royale, c’est un bon impôt. C’est le principe de la flat tax appliquée sur le chiffre d’affaire , utilisée à Honk kong ( 12 %, à confirmer), en Tchéquie(15%) et pour notre tout nouveau statut d’Auto-entrepreneur ( 13% sur la vente et de 21,5 à 23,5 % sur les services, selon le type de service). C’est un juste retour que cet impôt s’applique en France, car c’est ici qu’il a été inventé, par Mr Lemaistre, plus connu sous le nom de Vauban en 1707. D’ailleurs Louis XIV l’a mis en prison pour cette invention.
                      @Candide :
                      Tu as écris : « Quand on est responsable que de soi, on peut choisir la rue, la honte, le déshonneur (arf !)
                      On peut même, comme les indiens, s’écarter du groupe et aller mourir dans la forêt
                      Sans déranger personne, qui plus est »
                      Le père Albaladéjo, père du commentateur sportif disait :« Il faut adopter la coutume ou quitter le pays ».
                      Donc je te donne raison, et comme tu le dis, c’est le rôle de l’Etat de décider ce qui est bon pour le citoyen et non l’inverse. S’il y a des gouvernants, qu’ils gouvernent, ils sont payés pour cela. Je n’ai pas à me substituer à eux ni à leur donner des conseils, surtout s’ils sont bons.
                      D’autre part, toi qui vit à Phoenix, tu ne m’a pas répondu sur un autre sujet concernant la date de ton départ pour la guerre en Afganistan.

                      @Dom : c’est intéressant ce que tu as écris, mais je n’ai pas parlé de dieu.

                      En ce qui concerne le sujet, à savoir le crédit revolving, il faut savoir qu’il y a à peu près 30 % du personnel des sociétés de crédit qui s’occupe de la signature des contrats et le reste qui s’occupe du recouvrement des impayés, avec les intérêts et frais afférents.
                      Rassurez-vous ils ont des pertes, comme par exemple un client qui souscrit un contrat d’emprunt pour l’achat d’un véhicule, qui leur explique que tant qu’il n’a pas acheté ledit véhicule, il ne peut pas produire la carte grise, et donc, vous comprenez, qu’il serait souhaitable de débloquer le crédit et qu’ensuite, le client fera parvenir la copie de la carte grise, enfin s’il a toujours envie d’acheter un véhicule lorsqu’il a obtenu le crédit.
                      La loi interdit à un organisme de crédit d’octroyer un crédit automobile sans la présentation de la carte grise du véhicule.
                      Ca c’est la règle du jeu, c’est comme au casino, les règles sont connues, celui qui ne respecte pas la règle est dans l’illégalité. Comme dit plus haut, les jeux d’argent sont autorisés, les règles connues et doivent être respectées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès