Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La disparition de l’Euro fait partie du plan d’avenir pour les (...)

La disparition de l’Euro fait partie du plan d’avenir pour les banques européennes et des États membres de l’UE

C’est à peine croyable et pourtant, l’Euro, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est amené à disparaître de nos portes-monnaie. Alors que les personnes âgées font encore les comparatifs entre les anciens francs, les francs et l’euro, dans un avenir proche, il va falloir adopter un nouveau comportement vis-à-vis de l’argent ! 

Zone de destruction monétaire {PNG}

Nous venons à peine de nous familiariser à ces billets de banque et pièces de monnaie en Euro, et voilà que les banques et les États membres de la zone euro pensent déjà à un monde meilleur. Ils sont déjà à l'aube d'un Nouveau Monde Financier, dans lequel, les transactions et les fraudes fiscales seront mieux contrôlées.

 

Les banques apprivoisent les consommateurs.

En 1967, la carte bancaire fait son apparition en France. 1968 le premier guichet automatique est inauguré à Paris. 1974, avec le développement de la carte à puce, il ne sera plus nécessaire de sortir le porte-monnaie chez les commerçants. Au fil du temps, la carte de crédit devient un mode de paiement fiable et sécurisé. 2014, progressivement, l’argent commence à se dématérialiser.

 

La nouvelle génération de Porte-monnaie.

Fini les porte-monnaie et les portefeuilles encombrants, sonnons le glas des cartes bancaires. Désormais, pour donner une petite pièce aux SDF ou payer votre baguette de pain chez le boulanger, il va falloir sortir votre smartphone. Ils sont loin nos souvenirs des téléphones portables des années 90, ce sont aujourd’hui de véritables ordinateurs de poche dont l’interactivité et les modes intuitifs soulagent notre quotidien. En effet, cette boîte à outil multimédia portative permet à tout un chacun d’être : photographe, vidéaste, de communiquer sur Twitter, Facebook, Google+ et permet d’être, par exemple, rédacteur sur Agoravox. Des applications sont disponibles pour prendre soin de soi : gérer son poids, connaître notre dépense énergétique, notre taux d'insuline et d'avoir une consultation médicale via Skype. En plus d’être une console de jeux hyperconnectée, d'autres applications sophistiquées permettent de trouver un restaurant ou une boutique chic à proximité de là où vous êtes grâce à la géolocalisation de votre appareil téléphonique portatif. Souriez, vous êtes épié par Big Brother ! Vous l’ignorez peut-être, mais votre téléphone mobile est un vilain cafardeur, avec votre complicité, il réalise votre profil de consommateur qu’il va s’empresser de communiquer à votre opérateur. Ces informations valent de l’or, elles seront négociées sous forme de statistiques, celle d’une masse humaine géolocalisée consommant au gré de leurs envies. Votre smartphone, dont l'intelligence intuitive n'est plus à faire, se fera un plaisir de vous indiquer où sont vos préférences et là, où il serait préférable de dépenser votre argent virtuel. Vos achats se régleront facilement avec cette toute nouvelle application proposée par votre banque : «  le paiement sans contact  ». Il va falloir se faire à l’idée que votre porte-monnaie est désormais intégré à votre téléphone portable et que votre argent est virtuel. Aujourd’hui, il suffit de poser votre smartphone sur la borne pour payer votre baguette de pain, votre parking, votre ticket de tram, train, bus. Dans une brocante, payer le vieux vinyle « The Stones » devient un jeu d’enfant avec le « peer to peer » par smartphones interposés. Les SDF devront également posséder un smartphone dont une application « E-gobelet » leur permettra de recevoir un peu de monnaie virtuelle de la part des passants dépouillés de leurs billets de banque et centimes d’euro.

 

La fin des braqueurs de banque et de la petite délinquance ?

Les convoyeurs de fonds vont devoir se reconvertir ainsi que les conseillers des agences bancaires. Les commerçants n’auront plus à craindre de voir surgir des individus cagoulés qui exigent, sans ménagement, les trois francs six sous qui se trouvent dans le tiroir-caisse. Nos grands-pères et nos grand-mères pourront à nouveau se balader en toute quiétude dans la rue, ils n’auront plus peur de se faire molester pour 5 euros de butins. Les petites frappes et braqueurs récidivistes vont devoir se faire une raison et (re)devenir des élèves assidus sur les bancs des grandes écoles d’informatique. Ces futurs Cybercriminels vont devenir des Hacker’s indisciplinés sachant pirater les smartphones des vieilles dames du quartier. Après avoir mis à la poubelle leur cagoule devenue inutile, ces individus de mauvaise réputation pourront se former au braquage de l’une de ces banques sans pognon palpable. Dans un sens, cela fera beaucoup moins de victimes de violences dans les rues. À ce propos, les policiers et gendarmes seront-ils amenés à prendre les dépositions des victimes et à interroger les suspects dans un cybercommissariat ?

 

Les dealers et trafiquants à la pointe du progrès.

La Mafia à papy, les gangs à la noix et les autres trafiquants en tout genre ont intérêt à se mettre à la page de l’économie parallèle. Qu’ils remercient par la même occasion Satoshi Nakamoto et son incontournable Bitcoin, il s’agit d’une monnaie virtuelle et d’un moyen de paiement facile et redoutablement discret aux yeux des grandes banques et services fiscaux. De façon honnête, cette économie parallèle est utilisée pour des échanges de services et transactions commerciales. Quant au côté obscur de cette monnaie virtuelle, sans laisser la moindre trace, il est tout aussi simple de payer une cargaison de drogue ou d’armes lourde par l’intermédiaire d’une transaction en Bitcoin sur le Darknet. C’est un véritable casse-tête pour les cyberflics qui luttent contre la cybercriminalité.

 

La fin des économies sous les matelas.

À l’avenir, il sera beaucoup plus complexe de mettre de l’argent sous le matelas en cas de coup dur. L’état se réjouit de savoir que la fraude fiscale sera désormais l’affaire de la délinquance spécialisée et non l’affaire de monsieur et madame tout le monde. La tirelire de nos enfants deviendra un objet vintage, une application smartphones remplacera la petite pièce glissée dans la fente du petit cochon. Cela dit, durant un contrôle de police, il ne sera plus nécessaire de se faire accompagner au guichet automatique le plus proche pour payer une amende, votre smartphone vous y aidera.

Le Nouveau Monde Financier ?

D’ici peu, l’argent liquide et nos économies seront dématérialisés. Les billets de banque et pièces de monnaie seront progressivement retirés du marché. L’argent virtuel fait déjà partie de notre quotidien, sommes-nous vraiment préparés à vivre dans la nouvelle ère financière ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 21 avril 2015 13:35

    Avec le traité transatlantique on va se faire refourguer le dollar .....


    • mario mario 21 avril 2015 14:33

      Le reve (pour les banquiers bien sur ) est aussi vrais ...Qu’il ne se realisera jamais .
      parce que meme meme si tu met les euros a la poubelle, la solution pour le peuple est le troc !
      Pour ta gouverne, le « liquide » ou le « troc » c’est le dernier des derniers recours a la liberté .
      T’inquiet , ils y ont pensés avant toi et les comptes sont cruel en leurs défaveur ....


      • jef88 jef88 21 avril 2015 16:47

        le rêve de la GROOOSSE phinance ?
        20 monnaies en Europe !
        quel beau champ de tir pour les spéculateurs .......


        • Marc Chinal Marc Chinal 26 avril 2015 17:48

          @jef88
          Oui... malheureusement le manque de connaissances et la mémoire courte font que l’humain raisonne hors sol...


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 26 avril 2015 20:24

          @Marc Chinal & Jeff...

          Tiens ? Vous dénotez. Reflexion de bon sens de l’un et complément pertinent de l’autre.
          Si rare, de nos jours...
          Merci, donc.


        • tashrin 21 avril 2015 17:12

          d’accord avec Mario

          Sans compter que les banquiers et autres decideurs politiques sont finalement les premiers utilisateurs de mallettes de billets...


          • Facochon Facochon 21 avril 2015 18:16

            Il faut pousser le raisonnement à son terme, le risque pour la banque en cas d’absence de monnaie réelle c’est que le bon peuple n’aura plus besoin d’elles. les monnaies virtuelles existent déjà Le Bitcoin est très apprécié des services de renseignement et des gouvernements car la clé permet de retracer tous les achats réalisés par le bitcoin depuis sa création, mais le propriétaire du Bitcoin peut être anonymisé.
            Vous vous demandez comment faire pour l’accès aux crédits ? on fait appel a du crowdfunding sous forme de fcp, ce qui revient à établir des titrisations hors secteur bancaire mais directement des preteurs à l’emprunteur sans avoir recours à l’intermédiaire bancaire devenu inutile, et oui , en l’absence dépôts physiques, quelle serait la valeur ajoutée des banques de dépots ?


            • Gasty Gasty 22 avril 2015 11:39

              Francs, Euros, Dollars, c’est une affaire de conversions, tout comme 1kg de carottes en 3,50€.

              Tant que la souveraineté des pays n’est pas rétabli, les banques s’en tapent.


              • Loatse Loatse 22 avril 2015 13:32

                ..L’application E-Gobelet smiley smiley smiley


                Et l’application E- pot de vins, alors ????

                Sinon, très bon article qui décrit bien les implications dans notre vie quotidiennes de ce qui pour moi s’apparente à un cauchemar, la fin d’une certaine forme de liberté.. (enfin ce qu’il en reste depuis qu’il est devenu impossible de survivre sans passer par la case « banque », laquelle définit à quel rythme elle vous délivre une partie de vos pépètes, combien elle daigne vous en rendre et ce que vous comptez en faire (au dela d’un certain petit plafond de retrait en liquide)...

                Fini les pèpètes chaque mois versées dans le cochon de porcelaine « au cas ou », ou pour les plus petits pour mettre chaque années étrennes et billets des tontons et taties...

                Application E- tirelire ?

                Déjà on sait tout de vous, ce que vous consommez, ou vous retirez vos pèpètes (ce qui restait tout de même vague) maintenant avé le smartphone plus de problème, vous êtes enfin géolocalisable...

                « Tiens glandu se trouve à la manif pour l’augmentation du MS (minimum de survie) !? Mettons le sur la liste des éléments subversifs ! »

                Un bifton ca résiste à tout, hors braquage bien entendu, vous pouvez l’oublier dans une poche, il passera à la machine à laver sans problème... abimé, on vous l’échange contre un neuf et... ca pèse rien dans la poche ; le poids d’une plume !

                Mais déjà aujourd’hui pour les récupérer à la banque, il faut tomber sur le jour ou les systèmes informatiques ne sont pas en panne....« ah désolé, nous avons un bug ! revenez demain...

                Maintenant imaginez l’horreur absolu... panne de réseau généralisée pour les smartphone, panne électrique de grande ampleur ou cyber attaque de tout le système bancaire...

                L’alternative, c’est quoi ? Troquer votre cochon en porcelaine vintage contre une boite de cassoulet ?

                L’insécurité ? y’aura toujours des abrutis finis pour voler des télés (échangeables contre d’autres objets ou denrées diverses), vider les congelo des villas en plus du coffret à bijoux trocables frapper la mamie qui s’accroche à son cabat rempli de poireaux et braquer les bureaux de tabac, les boutiques de fringues et de gadgets informatiques..

                Le troc au noir fleurira partout... les travailleurs au black se feront payer en gigots, télés, bouteilles de whisky, pièces de voitures, climatisations, etc...

                Des E citoyens vigilants agents de caisse, branchés à l’application »suspects achats massifs« seront amenés à dénoncer le quidam écureuil( 10 gigots, c’est pour quoi faire ? » pourquoiii vous avez acheté deux clims cette année ?) 

                Les rapetous s’adapteront.... quand aux gus suivant des formations de programmation, il seront fichés et surveillés comme le lait sur le feu...

                Les dealers de shit quitteront ils les halls d’immeuble ? que nenni ! un poulet fermier la barrette de shit ou une bouteille de téquila.... et l’affaire sera dans le sac... ;) on trouvera de temps à autre un des leurs mouru, tué à la machette par un fournisseur mécontent : « j’avais dis 100 poulets du gers et 500 bouteilles de téquila, et tu me fourgues du poulet de roumanie aux pattes passées au bleu, de qui tu te moques boloss ?!!! »

                Y’a pas à dire : ca va nous changer la vie.... 







                • BA 23 avril 2015 08:41

                  Dans l’Union Européenne, il n’y a pas que la Grèce.

                  Neuf pays de l’Union Européenne sont en faillite.

                  La Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, Chypre, la Belgique, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni sont en faillite.

                  Chiffres Eurostat publiés le mardi 21 avril 2015 :

                  1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 317,094 milliards d’euros, soit 177,1 % du PIB.

                  2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2134,920 milliards d’euros, soit 132,1 % du PIB.

                  3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 225,280 milliards d’euros, soit 130,2 % du PIB.

                  4- Irlande : dette publique de 203,319 milliards d’euros, soit 109,7 % du PIB.

                  5- Chypre : dette publique de 18,819 milliards d’euros, soit 107,5 % du PIB.

                  6- Belgique : dette publique de 428,365 milliards d’euros, soit 106,5 % du PIB.

                  7- Espagne : dette publique de 1033,857 milliards d’euros, soit 97,7 % du PIB.

                  8- France : dette publique de 2037,772 milliards d’euros, soit 95 % du PIB.

                  9- Royaume-Uni : dette publique de 1600,862 milliards de livres sterling, soit 89,4 % du PIB.

                  http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/6796761/2-21042015-AP-FR.pdf/7466add3-3a70-4abb-9009-bc986a5d2c0a


                  • Bracam Bracam 27 avril 2015 00:07

                    @BA, j’aimerais vous contredire de la manière suivante :


                    vous habitez dans votre « propre logement »... 350’000 euros, votre dette est encore de 240’000 euros. Votre revenu net annuel est de 60’000 euros. Vous êtes donc en faillite totale et endetté de quatre fois votre PIB. Mais pour l’instant, personne ne vous a mis en prison, ce qui paraît logique.

                  • lloreen 26 avril 2015 11:47

                    « L’argent virtuel fait déjà partie de notre quotidien, sommes-nous vraiment préparés à vivre dans la nouvelle ère financière ? »

                    L’ argent virtuel fait partir du quotidien des individus soumis au système de l’ argent-dette c ’est à dire de l’ escroquerie systémique de la FED et de ses affidés.Il sont partie intégrante de ce système où ils sont les objets (esclaves) consuméristes et consomptibles tant qu’ ils restent dans le système.Même usés jusqu’ à la moëlle (malades, sans emploi) le système leur verse ses dernières cartouches sous forme de retraites ou d’ allocations diverses et variées, la plupart du temps pour qu’ ils survivent au seuil de la pauvreté en attendant l’ échéance fatale.

                    Il y a de nombreuses alternatives à ce monde virtuel auquel l’ humanité ne résiste pas puisque les maladies se développeront de plus en plus qu’ au stade actuel.Les français sont champions en matière de consommation d’ anxyolitiques.Une mauvaise solution de s’ attaquer aux symptômes d’ un malaise plutôt qu’ à sa source, ce qui soit dit au passage, engraisse les cartels pharmaceutiques qui ne peuvent que se réjouir de l’ augmentation des pathologies et qui ^sont d’ ailleurs d’ une totale incurie pour soigner les racines du mal.
                    la Banque du Canada est passée sous silence par le gouvernement-ce qui est encore une autre preuve du sérieux de l’ action- est en bonne voie de réalisation.

                    Les informations à ce sujet en lien :
                    https://susauxbanques.wordpress.com/2015/01/31/le-peuple-gagne-un-proces-historique-contre-la-banque-du-canada-silence-des-medias-sur-ordre-du-gouvernement/

                    En Belgique cette fois, une alternative à l’ euro a été créée sous la forme d’ une monnaie locale.
                    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_liege-a-sa-monnaie-locale-le-valeureux?id=8292707

                    En France, les monnaies locales existent aussi depuis bien longtemps.
                    http://selidaire.fr/

                    Ceci dit, ce qui est à combattre est la privatisation du contrôle de la monnaie comme depuis la loi Rothschild de 1973, en France et ailleurs.
                    Les références de l’ action auprès de la Cour fédérale du Canada (en français).

                     http://decisions.fct-cf.gc.ca/fc-cf/decisions/fr/item/72554/index.do


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 26 avril 2015 20:30

                      A l’auteur

                      Vous travaillez pour quel lobby ? argent plastique, téléphonie mobile, banques... ?
                      Pas clair votre truc.
                      Pas clair du tout.
                      Et croyez-moi, il en faut, sur ce sujet-fleuve, pour arriver à dissimuler une opinion.
                      Bel effort.
                      Mais tant qu’on n’y verra pas d’avis, deprise de position ou simplement un petit air critique, comment voulez-vous qu’on vous prenne pour autre chose que ce pourquoi vous tenter de nous prendre ?


                      • Andy Andy 27 avril 2015 08:40

                        Bonjour @Emmanuel Aguéra et merci pour votre intervention. Je profite de ce commentaire pour remercier les nombreux intervenants qui sont venus compléter cet article par leurs commentaires favorables ou défavorables... heureusement qu’il nous reste cette liberté d’opinion...

                        Rassurez-vous, il n’y a aucun lobby derrière moi, à moins que celui-ci se cache sous la forme de « cookies », n’y voyez donc aucun message subliminal, il n’en est rien.

                        Il s’agit d’un constat sur l’argent virtuel qui prend une place privilégiée dans notre société. Les billets de banque ainsi que les monnaies seront amenés à disparaître, puisque nous utilisons de plus en plus ces systèmes informatiques et applications de paiement facile.

                        Quant aux lobbys, ils sont là, soutenant les services et les nouvelles technologies que nous proposent les banques, la manœuvre consiste à nous familiariser à ces facilités de paiement. Chacune de ces transactions électroniques est une information précieuse sur votre vie privée. Ces informations privées ne peuvent être négociées, puisque cela relève du secret bancaire. Par contre, une statistique regroupant un ensemble de transactions anonymes géolocalisées est une véritable mine d’or pour les partenaires et investisseurs des banques. Avec l’argent virtuel, que vous soyez honnête ou non dans votre vie de tous les jours, celui-ci sera suivi à la trace. Par votre comportement de E-consommateur, vous viendrez grossir les chiffres de statistiques qui serviront aux commanditaires des lobbys, qui ne sont autres que des investisseurs, économistes et banquiers. Il s’agit d’un échange tacite de bons procédés entre multinationales, banques et politiciens.

                        Dans cet article : « Money, money, money ? ABBA l’argent liquide !  » dit Björn Ulvaeus, membre du célèbre groupe suédois. Le contenu de cet article permet de se faire une autre opinion de l’argent dématérialisé.

                        Ah, vivement demain...   smiley


                      • Antoine 4 mai 2015 16:23

                        Bonjour,

                        Je voudrai réagir sur les quelques lignes au sujet du bitcoin : la mafia faisant ses achats en bitcoin relève du FANTASME !

                        Il y a plusieurs raisons :

                        - Un achat n’a rien de discret car par nature, toutes les transactions réalisées depuis le commencement sont en possession de chaque participants au réseau ! Une grosse transaction peut se détecter de façon très simple...

                        - S’il faut utiliser un pseudonyme/adresse pour faire un paiement, il faut une vraie identité sur les sites pour les convertir en argent et là, la police peut faire son travail !!

                        - Le principal site de ventes de produits prohibés (silkroad) a été mis hors d’état de nuire par la police américaine.

                        - Pour faire un paiement vraiment « discret », il est nettement mieux d’utiliser Paypal qui accepte une simple carte bancaire ou un compte de n’importe quel paradis fiscal...
                        https://www.paypal.com/fr/webapps/mpp/country-worldwide

                        Cordialement,


                        • Andy Andy 5 mai 2015 09:05

                          Bonjour @Antoine et merci pour votre commentaire pertinent.

                          Ah, si tout était aussi simple... ça l’est d’ailleurs, puisqu’en matière d’informatique, tout est contrôlable à distance, peut être leurré ou détourné de sa fonction initiale. Ce monde est paradoxal, bien sûr que Monsieur et Madame tout le monde sera localisé avec précision grâce à l’IP et la signature du support utilisé. C’est d’ailleurs la clé qui ouvre les portes aux pirates, ils ont trouvé la parade afin de disparaître sans laisser de trace. (Ou presque) ils se fondent dans la masse en utilisant les Ghost, c’est à dire, en utilisant l’ordinateur d’un particulier qui devient, à son insu, l’un des nombreux serveurs du hacker et là, tout est possible. (Méthode utilisée pour pirater TV5 monde.)

                          Sur le Web, il s’agit d’une succession de 0 et de 1 atteignant des milliards de combinaisons dans un flux continus. Les petits génies de l’informatique parviennent à lire cela entre les lignes. J’en suis incapable, lorsque j’ai débuté sur un ordinateur, c’était encore à la préhistoire de ces systèmes d’exploitation. À cette époque, nous devions taper des lignes de codes pour utiliser un ordinateur. Pour jouer à « Pong » ou à « Worm », il y avait encore les K7 magnétiques ou alors, il fallait encoder des pages entières du jeu. La nouvelle génération des bidouilleurs va utiliser plusieurs logiciels « Bot » capables de résoudre les problèmes et d’identifier les erreurs système. En une fraction de seconde des milliers de routines (pompées ici et là et incorporée dans le logiciel Bot) vont se succéder en quête d’une éventuelle faille dans un système quelconque. Imaginez un instant, ce que peut faire une communauté de «  cybermafiosi » avec de tels outils informatiques. smiley


                        • watcher 10 mai 2015 08:28

                          tres bon article,il y a un danger pour les libertés à utiliser une puce NFC RFID comme moyen d’identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

                           « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse ! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six. »

                          Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation que nous achetons, même sur votre nouvelle carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits (barre de garde ou guard bar en Anglais) à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres visuellement donne le 6, les chiffres de la partie droite du code barre ne sont pas cryptés, si vous avez un 6 au-dessus vous avez systématiquement les 2 petits traits comme pour les guard bar = 6, regardez les barres codes qui sont chez vous pour vérifier (pour quelle raison occulte cette norme a été validé dans le monde entier ?). Je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666, puce RFID verychip ) ...

                          après le futur krach économique à cause de la dette et des crises on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé pour les épidémies (avec une modification faustienne de notre ADN en bonus) il faudra faire le bon choix ...
                          on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
                          « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein


                          • Andy Andy 15 juin 2015 19:46
                            Sans le cash, il suffira d’un « clic » pour que votre argent soit bloqué !Par  Amid Faljaoui.

                            Les Suisses sont connus pour être des personnes prudentes . C’est donc avec étonnement, mais surtout beaucoup d’intérêt, que j’ai lu l’enquête réalisée par le journal suisse Le Temps consacrée à la disparition programmée du cash dans nos sociétés.


                            • Andy Andy 3 octobre 2015 09:01
                              Banques : Vivrons-nous bientôt dans un pays sans agence ? ( 20 minutesLa Société générale envisage de fermer 400 agences en France en moins de cinq ans. Soit presque 20 % de son réseau. Si la décision n’est pas encore officielle, elle suscite la colère de Serge Maître, secrétaire général de l’Association française des usagers des banques : « Je me demande comment elle peut l’envisager alors qu’elle a réalisé au premier semestre 2015. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès