Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La droite immunisée contre son propre venin – Europe 2009

La droite immunisée contre son propre venin – Europe 2009

P.Jorion qui prédit la crise des surprimes, augure une seconde onde de choc dans l’économie planétaire. De bien plus grande ampleur que celle qui a débuté à l’automne 2008. Le scrutin n’a que faire des cassandres. Frappé d’hébétude, le citoyen préfère l’immédiat, le prodigieux, le succulent. Sidéré par le Spectacle, il oublie les mauvais génies de la dérégulation. Aux miracles des élections, la droite européenne fait bombance.

La droite a gagné. Celle qui dérégule qui privatise. Elle disposait de la majorité, elle progresse encore. L’ancien maoïste converti à l’antiétatisme J.M.Barroso va pouvoir briguer un nouveau mandat de président de la commission européenne. Le dispositif se met en place pour perdurer. Recroquevillés, presque contrits par les conséquences de leurs actes, les libéraux attendent sagement que l’orage passe. Ils entonnent en cœur le refrain de la protection étatique. Sur l’échiquier européen, l’opération est menée de main de maître. A la clef, cinq nouvelles années de pouvoirs. Contrairement à la gauche, le (méta)programme d’accaparement du pouvoir fait partie intégrante des projets libéraux. Rien n’est laissé au hasard, lobbies à Bruxelles, mass médias prévenants, stratégies politiques de concentration aboutissent à une coupe réglée de l’espace politique. C’est stratégiquement parfait. Ils abandonnent à l’opposition le choix d’alliances contre nature, d’éparpillements ou de votes défouloirs. La victoire peut survenir, un épiphénomène, un accident ou un affreux malentendu. Pour les néo conservateurs, cela permet de voir loin. Peut-être, jusqu’à la fin de la crise. Les hostilités pourront alors reprendre sans retenue et à visage découvert.

Étrangement, les chantres de la responsabilité s’y soustraient dès qu’il faut passer devant les électeurs. Sur le plan national ou international, depuis trois décennies la droite déploie son discours libéral et organise les privatisations et le démantèlement du service public. Aux vues des différents scrutins, il faut moins d’une année pour en oublier trente.

De son côté, la gauche paie comptant ses reniements. Sanction après sanctions, défaites après défaites, elle boit jusqu’à la lie ses années de pouvoirs truffées de promesses. Son ralliement aux thèses libérales ne lui est pas pardonné. Dans l’euphorie des années frics, toute tentative d’interventionnisme fut stérilisée par un discours patronal et spéculatif. Cédant au “enrichissez-vous”, ils ont oublié que le jeu à somme positive distillé par les nouveaux “intellectuels marchéisés” n’est qu’imaginaire fantaisiste. La crise de solvabilité prophétisée par P.Jorion est là. Aveuglante, pour le prouver. Pour une pauvre gauche décatie, 30 années de purgatoire seront nécessaires pour oublier les trahisons.

P.Jorion annonce paisiblement que l’Europe n’a pas encore vu l’ampleur des dégâts, alors que la deuxième vague de la crise de crédit des banques n’a pas encore éclaté. Contrairement aux affabulations de D.Strauss-Khan, C.Lagarde ou F.Fillon, la reprise n’est pas pour 2010, mais plutôt pour 2020. Mais qu’importe, les chantres de la concurrence, de la liberté et du marché restent fidèles à leurs préceptes d’autoréalisation. C’est un immense exploit que de faire passer l’idée de moralisation du capitalisme après un tel échec. D’autant plus marquant que les responsables du naufrage sont plébiscités sur des promesses de continence et de protection. La droite a réussi à s’immuniser à son propre venin. La gauche y succombe immanquablement.

Souvent raillés pour le vide et l’archaïsme de leurs propositions, les partis sociaux se contentent aujourd’hui d’un rôle figuratif lors des élections. Ils existent juste assez pour être considérés grands perdants. Sur le plan programmatique, la droite n’a souvent pas mieux à proposer. Qui se souviendra de la vision européenne de R.Dati ?


Par contre, certains se souviendront des prédictions de P.Jorion. Certains se souviendront de ses propositions radicales contre la spéculation sur les prix, l’instauration d’un G192. À la martingale du pouvoir politique et économique, les solutions salvatrices sont méthodiquement écartées au profit du jeu des potentats.

Vogelsong


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • JL JL 25 juin 2009 11:51

    Ce matin il se disait aux infos que les bonus des traders sont repartis de plus belle, depuis que les banque ont acquis l’assurance que quoi qu’il leur arrive désormais, l’Etat paiera. Le grand emprunt annoncé n’est-il pas là pour nous montrer à qui profite le crime : ce ne sont bien entendu pas ceux qui ont des fins de mois difficiles qui vont profiter des rentes promises, mais ceux qui déjà ne savent quoi faire de leur argent.


    • millesime 25 juin 2009 14:39

      pour jacques Attali la porte-parole de l’establisment, la situation est beaucoup plus grave qu’on nous le dit...l’avalanche est déclenchée et elle va grossir, grossir...

      le groupe Bilderberg..a besoin d’une seconde vague de crise pour imposer le Nouvle Ordre Mondial (NOM)

      pour LEAP/2020 il n’y a pas de reprise en 2010 ni d’ailleurs l’année suivante...suite à l’absence de traitement des problèmes à l’origine de la crise...

      pas de quoi être optimiste.. ;

      http://millesime.over-blog.com


      • Yaka Yaka 25 juin 2009 16:43

        Très bon article.
        Merci de m’avoir fait découvrir le blog de Paul Jorion.

        Évidemment que la crise n’est pas finie, les banques continuent de titriser leur prêt (ce qui est quand même à la base de la crise).

        Le plus étonnants est qu’on a tendance à minimiser les -3% de PIB alors que l’année dernière ont affirmait que 2 points de croissance, c’était bien trop peu.

        On a fait sauter les barrière établit après 1945 pour éviter une autre crise semblable aux années 30.

        Faut pas oublier que la crise à commencé en 1929, Hitler est arrivé au pouvoir en 1933, soit 4 ans après et que la guerre a commencé en 1939, soit 10 ans plus tard.

        le chomâge est monté avec la même pente en Allemagne en 1929 qu’en France aujourd’hui.


        • fhefhe fhefhe 25 juin 2009 17:31

          Le

          P euple (sera)
          I mpitoyablement
          R incé (et)
          E tranglé.... !!!

          Le Pire c’est pour ceux qui sont nés aprés 1960.... !!!!

          La Crise permet de faire « Vivre » ou « Survivre » prés de 13 Millions de Retraités...pour moins de 20 Millions d’Actifs( y compris les « Temps Pariels » , les CDD , les Intérimaires« ... !!!)

          Enfin »Bison Futé« annonce un samedi »Rouge« pour les Premiers départs en vacances...et »Noir« pour le 4 Juillet.....(Indépendance Day... !!!!)

          Soldes + Vacances.....il fait »Bon Vivre en Sarkoland.....

          1,5% d’augmentation pour le SMIC soit 15€......pour 3 millions de Bénéficaires...cela fait 45 Millions d’€ dans le circuit......
          Combien pour le bouclier Fiscal.....8 à 15 Milliars d’€ ( c’est écart est du à l’interprétation qu’en font les « Spécialistes » de la Question....

          45 Millions d’€ par mois pour 3 millions de Salariés
          750 Millions d’€ (hypothése basse du bouclier fiscal) pour maxi 300 000 « Personnes »

          Cherchez l’Erreur.... ?????

          La Vie n’est pas ce que l’on « Pense » mais ce que l’on « Dé-Pense ».... !!!!


          • herve33 25 juin 2009 20:40

            Il faut ajouter à cela que les 15 E , vont sans doute etre absorbé par une future hausse de la cotisation chomage de 0,5% chez les fonctionnaires , dernière trouvaille de la sarko mafia , pour un fonctionnaire au SMIC , cela fait 5 E.


          • Daniel Roux Daniel R 25 juin 2009 17:58

            L’écume du bouleversement

            Pour que la démocratie fonctionne, il faut que les citoyen soient éduqués et informés loyalement. On est loin du compte ( Baisse drastiques des budgets de l’éducation nationale, secret défense renforcé, poursuites et harcèlements judiciaires systématique des journalistes d’investigation ).

            Les hommes politiques (de tous bords) et leurs gesticulations sont l’écume sous laquelle le nouvel ordre européen et mondial se met en place depuis 30 ans.

             On peut d’ores et déjà distinguer les grandes structures de ce nouvel ordre, à travers les trames qui le supporte, contrôles des citoyens (sous prétexte de lutte contre le terrorisme) et des moyens de productions.

            Considérons ce deuxième volets.

            En France par exemple, tous les réseaux stratégiques et les produits de base sont sous le contrôle des entreprises monopolistes issus des anciens services publics dont le développement a été financé par les citoyens jusqu’à leur seuil de rentabilisation.

            Vendus pour quelques milliards par l’Etat, noyautés dès le départ par les hommes aux pouvoirs (comme en Russie, les Aparatchicks ). Ces entreprises florissantes sont devenues des multinationales arrogantes qui ont organisé le rançonnement de leurs clients captifs.

            FRANCE TELECOM pour les réseaux télécom, EDF (énergie électrique), GDF SUEZ (finances et énergie gaz électricité) TOTAL (pétroles et dérivés), toutes ex entreprises publiques mais aussi celles entretenant des liens étroits quasi institutionnel avec l’Etat comme La GENERALE DES EAUX devenue VEOLIA (eaux - recyclage et transport) et une poignée d’autres.

            Toute ces entreprises ont une stratégie commune, sécuriser leurs recettes, neutraliser la concurrence, contrôler le pouvoir politique.

            Elles utilisent toute la même tactique, financement des campagnes électorales, intense lobbying national et européen, normes contraignantes et coûteuses, directives européennes tatillonnes, sélectives voire stupides (comme celles sur le chocolat ou les graines), la stérilisation de toutes réformes fiscales ou sociales progressistes, le chantage aux délocalisations pour obtenir un maximum de subventions, le pantouflage des élus, etc.. (voir le Traité Constitutionnel Européen)

            Le résultat est la mise en place d’un prélèvement automatique obligatoire mensuel de sommes colossales sur les ménages contraints de s’abonner ou d’avoir recours à ces entreprises directement ou indirectement.

            Nous avons tous constaté un alourdissement de ces charges sur nos budgets pour des services en constantes détériorations depuis les privatisations sans que les hommes politiques s’en émeuvent. Au contraire, ces impôts privés ne font qu’augmenter et cela va s’aggraver avec la déréglementation annoncée des prix du gaz et de l’électricité.

            Le nouvel ordre mondial, c’est la mise sous coupe réglée des citoyens devenus des assujettis pour le plus grand profit de l’aristocratie financière, riches actionnaires de ces entreprises monopolistes, sponsors ou corrupteurs des hommes au pouvoir d’où la nécessité de maintenir les paradis fiscaux.

            Cela mériterait un article sur Agoravox.

            Je n’ai hélas, ni les dispositions, ni le temps de rassembler les informations, de les organiser et de les analyser.


            • Emile Red Emile Red 25 juin 2009 18:40

              HADOPI 2........... ; c’est de mal en pis

              Suspension plus amende


              • herve33 25 juin 2009 20:34

                Comme le souligne l’auteur , il semblerait comme dans le titanic , les passagers de 1er classe n’avait pas bien entendu le premier choc financier , ils pensaient que la fête dans la luxueuse salle de bal allait reprendre comme avant comme si rien n’était . Voilà ce qu’il se passe actuellement , à la différence près que le gouvernement américain a décidé d’augmenter la vitesse du paquebot , en augmentant les déficits et en rachetant les dettes des banques . Les fêtards de la 1er classe continuent de gaver à coup de bonus comme champagne . Pendant ce temps , les passagers de la 3ème classe commencent à prendre l’eau , certains même ne sont pas loin de la noyade .

                Jusqu’au second choc qui fera chavirer complètement le bateau , et là même les passagers de 1er classe ne pourront échapper à la débacle .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles







Palmarès