Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La fable de l’assistanat qui vise l’Etat-providence

La fable de l’assistanat qui vise l’Etat-providence

Il y a quelques mois, circulait sur Internet un tableau qui affirmait que pour une famille de 5 personnes, il valait mieux vivre du RSA que travailler au SMIC. Mais un papier fouillé de Rue 89, qui reprend le travail d’ATD Quart-Monde et les travaux de Martin Hirsch démontre que cela est totalement faux.

 
Un comparatif totalement bidon
 
Le tableau qui a circulé affirme que pour une famille de 5 personnes, celle dont le chef de famille touche le SMIC aurait 20 280 euros de revenus (en comptant toutes les allocations) contre 20 650 euros pour celle où il ne travaille pas. Mieux, du fait des exonérations de mutuelle santé (CMU), de redevance, d’impôts locaux, de cantine ou des tarifs sociaux, la première famille aurait 12 910 euros de dépenses contraintes (lui laissant 7 370 euros) contre 7 300 pour la seconde (lui en laissant 13 350). En clair, en France, notre système social ne pousse pas à travailler et pousserait à l’assistanat.
 
Mais cette rhétorique apparemment démontrée par le tableau ne tient pas une seconde, comme le démontre ce travail de fond réalisé par Rue 89. La liste des erreurs est impressionnante : l’oubli du RSA famille pour la première famille, la surestimation des allocations touchées par la seconde, l’allocation logement de la première famille est sous-estimée, alors que celle de la seconde est à nouveau sur-estimée. Dans le domaine des dépenses, le tableau oublie que la famille au SMIC peut elle-aussi bénéficier des exonérations ou des tarifs sociaux dont bénéficie la seconde famille.
 
Le bilan global n’a strictement rien à voir. La famille dont le chef travaille au SMIC a plus de 5 500 euros de revenus supplémentaires (25 812) alors que celle où il est au RSA en touche plus de 2 000 de moins, soit 18 560. L’écart dépasse 7 000 euros par an. Du coup, pour toutes les autres dépenses (nourriture, vêtements, téléphone…), il reste près de 17 000 euros par an à la première famille contre un peu plus de 9 600 euros pour la seconde. Le fait de travailler augmente le pouvoir d’achat de 75% hors dépenses contraintes (logement, transport, eau, électricité, cantine, impôt locaux).
 
Les leçons de cette mauvaise fable
 
La première leçon, évidente, est qu’il faut faire attention à l’information qui circule sur Internet. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas d’accord avec la ligne des principaux médias qu’il faut prendre au sérieux toute affirmation alternative. Trop souvent, dans nos sphères, circulent des affirmations totalement farfelues qui ne doivent leur existence qu’au fait qu’elles contredisent la doxa officielle. Gardons un esprit critique, y compris avec les critiques de la mondialisation néolibérale. Tout ce qu’ils disent n’est pas forcément sensé, comme avec JP Morgan, qui aurait prescrit la dictature  !
 
Ensuite, avant d’accorder de l’attention à de telles affirmations, il faut essayer de recouper les sources et vérifier si cela est tout simplement crédible. Ici, cela était difficile. On m’avait envoyé ce tableau, mais n’étant absolument pas spécialiste du droit social, il m’était difficile d’en vérifier la véracité. Enfin, il ne faut pas sous-estimer les arriières-pensées des personnes qui véhiculent ces « informations » ? Ici, il est difficile de ne pas y voir un procès contre l’Etat-providence à la française, un moyen de convaincre qu’il faut absolument couper dans les prestations sociales, qui seraient trop élevées.
 
Ce tableau est éminemment politique. A un moment où, parce que nos politiques refusent certaines solutions (protectionnisme, retour à une monnaie nationale adaptée à notre pays, monétisation, répression du monde financier, désobéissance européenne), les états européens sont contraints de tailler à la serpe dans les programmes sociaux. Quoi de mieux qu’un tel tableau pour le justifier ? S’il était vrai, il démontrerait qu’ils sont trop généreux. En fait, ils ne le sont globalement pas, comme le montre Rue89, même s’il y a certainement des choses à améliorer et des dépenses à optimiser.
 
Contrairement à cette fable, il vaut mieux travailler au SMIC plutôt que de toucher le RSA en France. Cela augmente de 75% le pouvoir d’achat, signe que notre système de protection sociale, s’il n’est pas parfait, n’est pas si mal conçu, grâce au RSA, un des rares points positifs du bilan de Nicolas Sarkozy.

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • gaspadyn gaspadyn 3 août 2013 14:07

    M. Pinsolle, merci pour cet éclairage et bien d’autres que vous diffusez régulièrement ici.


    • gaijin gaijin 3 août 2013 15:46

      pas mieux
      sauf peut être rappeler qu’un mensonge répété mille fois devient une vérité


    • titi 3 août 2013 17:44

      L’affaire meyric en est l’illustration la plus parfaite.


    • donino30 donino30 4 août 2013 22:43

      houla, y en a qui sont plus gravement atteints que ce que je pensais


    • Inquiet 3 août 2013 16:07

      Pour ma part, je pense que l’objectif de tels outils manipulateurs n’est pas de convaincre, puisque en définitive la cible est déjà convaincue.


      Cela joue de la même manière que la « décomplexion sakozyste » à savoir blanchir sa conscience des mauvaises pensées.

      Il s’agit de donner un sauf conduit au mal.

      • norbert gabriel norbert gabriel 3 août 2013 17:08

        Merci pour la mise au point, il y a tellement de gens qui prennent comptant des balivernes sans aucun souci de vérification ... dans le même genre il y a eu une Sylvie François qui s’est beaucoup épanchée sur son blog au sujet de la Goutte d’Or, un quartier où elle n’a jamais mis un pied. Et ses « infaux » sur ce quartier ont été abondamment reprises par une certaine catégorie de citoyens, peu regardants... 


        • Vipère Vipère 3 août 2013 17:35

          Zola aussi parlait de la « Goutte d’or » dans l’assommoir ! mais en connaissance de cause.


        • Pyrathome Pyrathome 3 août 2013 17:40

          Les mensonges et sophismes du totalitarisme financier pour mieux entuber les moutons....
          Merci de venir démontrer exactement le contraire, on attend le propagandiste de service pour venir se perdre en justifications foireuses....
          Mais ça prend plus leurs bobards....


          • titi 3 août 2013 17:43

            @L’auteur

            Votre démonstration prouve la manipulation... et elle prouve aussi une différence de 160 euros/mois...

            Et ca ne vous choque pas ?


            • yoananda 3 août 2013 19:46

              Il n’y a qu’une seule leçon à retenir :
              ça devient rentable d’être un professionnel de l’assistanat !!!

              Au contraire de l’article qui se place d’un strict point de vue comptable, il y a une question culturelle derrière tout ça. Tout le monde ne connaît toutes les aides auqelle il a droit, et a l’inverse certains sont devenus des pro de la réclamation.

              Les gens honnête et travailleur n’ont pas la culture d’aller réclamer toutes les aides auquelles ils ont droit. Et même, ils n’en ont pas le temps puisque souvent, ils travaillent !
              Les feignasses qui passent leur temps à pleurer et a se refiler les bons tuyaux ont tout intérêt à profiter du système car le gain en argent est minime rapporté au temps qu’on va perdre à travailler.

              Dans le meilleur du meilleur des cas, on va gagner 75% de pouvoir d’achat (donc hors dépenses contraintes) pour une perte d’environ 100% de son temps libre de vie (hors sommeil) !!!

              Dans la pratique, vu que les bosseurs ne vont pas réclamer et qu’ils souvent refoulés des lieux ou on peut les aider parce qu’ils sont autonomes, le différentiel va être bien moindre, et les 75% vont fondre comme neige au soleil...

              Au final, la France est le pays du monde ou les aides sociales les plus importantes.
              http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20130725.REU9045/la-france-toujours-numero-un-des-depenses-sociales.html
              La France est toujours le pays qui consacre le plus de moyens à ses dépenses sociales, qui devraient atteindre 33% de son produit intérieur brut cette année.

              Et en plus, sans parler de « moyenne » et de bilan comptable, il est clair qu’il y a une culture de l’assistanat qui se développe en France, et malheureusement ce genre d’articles « trop gentil » qui veulent prouver le contraire ne font que l’encourager ... parce que les gens qui se laisser aller a se faire biberonner par l’état son trop content qu’on dise que l’état ne gaspille pas ... tant qu’ils peuvent voler en dessous des radar, c’est tout benef pour eux.

              Bref ... y a pas pire aveugle que celui qui veut pas voir.


              • wesson wesson 3 août 2013 20:34

                bonsoir yoananda,


                « ça devient rentable d’être un professionnel de l’assistanat !!! »

                on sent bien que ce qui était important dans votre propos, c’était d’écrire cela en gras... 


                Donc non, le fait de ne plus travailler ne vous fait pas consacrer plus de temps à exercer vos droits, et en fait c’est le contraire : Arrêter de travailler vous désocialise avant tout.

                Il est clair que les tenants de ces fariboles ne reculeront devant aucun mensonge, aucun bidonnage, aucune contre-vérité asséné comme un argument d’autorité frappé au coin du bon sens « Tout le mode sait que », exactement comme vous venez de le faire.

              • foufouille foufouille 3 août 2013 20:39

                « Tout le monde ne connaît toutes les aides auqelle il a droit, et a l’inverse certains sont devenus des pro de la réclamation. »

                il faut aussi avoir la santé et surtout une « bonne tète » suivant ton interlocuteur


              • yoananda 4 août 2013 11:36

                @wesson
                tu m’as lu de travers. Concentres toi, prends le temps, ne divague pas. Lis moi littéralement et tu pourra faire une réponse qui ne soit pas à coté de la plaque.


              • non667 4 août 2013 16:04

                à yonanda
                o.k
                assistanat = resto du cœur = soins palliatifs pour laisser mourir une société que ( l’umpseelvmodem +fdg = front ripoublicain ) a tué et ne VEUT PAS sauver  ! smiley smiley smiley


              • sirocco sirocco 3 août 2013 20:30

                Le RSA n’est qu’un changement d’appellation du RMI, lequel existait bien avant l’arrivée de Sarkozy aux affaires.

                Pour les pauvres il n’y a absolument aucun point positif au bilan de Sarkozy, ce dernier s’étant employé, comme tout le monde a pu le constater, à favoriser les immensément riches.


                • ZenZoe ZenZoe 3 août 2013 21:47

                  Je suis comme l’auteur, j’ai voulu calculer moi-même. Sur le site de la CAF, on peut faire une simulation. Effectivement, au RSA, c’est peau de balle. En plus, es tarifs sociaux sont ridiculement bas, vraiment pas le Pérou. On retranche aussi plein de choses du RSA, les gens ne se rendent pas compte. A la fin, il ne reste plus grand chose. Ce qui explique pourquoi certains doivent recourir à quelques heures de travail au noir. Franchement, ce n’est pas moi qui irait leur jeter la pierre. Quand on ne peut pas faire autrement...
                  Par contre, je n’apprécie pas trop les authentiques fraudeurs, ceux qui peuvent faire autrement justement, mais préfèrent collecter toutes les aides en passant sous silence un boulot à plein temps ou des revenus réguliers - il y en a plein des gens comme ça, et pas seulement parmi les plus modestes !


                  • smilodon smilodon 3 août 2013 22:03

                    @ZenZoe... On nous fait nous battre entre nous.. RSA/SMICARD... Puisque tu as « internet » va voir les payes et les retraitres, de nos « ministres », « députés », « sénateurs » !.... Il est aussi là le « problème » !.... Notre « logistique » dépasse puissance 10 ce que nos entreprises rapportent !... Le fric que nous coûte les élus, français ou européens !.. Le FRIC que ça coûte, en salaires, en primes, ou en retraites !.... Y’a tant de « zéro » après le 1 ou le 2 !.... Nos « politiques » sont nos vrais gouffres !..... C’est presque « inimaginables » !..... Mieux vaut, si on ne veut pas attraper le « tournis », confronter le manant au gueux !... Le smicard au « r..miste » !.... C’est tellement plus facile !.. Pendant ce temps-là, eux se gavent !.. Sans rien faire pour les uns ou les autres !... Ils se gavent, avec leur salaires, et se gavent pour plus tard, avec leurs retraites !.... Dans tous les « sens », les « baisés », c’est nous... Smicards, fonctionnaires, militaires, r.mistes, RSA.istes....... Et nous tous en général... La « PLEBE » !.... Les vieux mots définissent mieux les situations, même actuelles !.. Rien n’a changé !.. Y ’a le « haut du pavé »............Et les autres !.. En 1788.... Comme en 2013 !........ Rien n’a changé !... Absolument rien !... Nos « rois » s’appellent désormais « présidents » !... Le vocable a changé !... Rien d’autre !...


                  • ZenZoe ZenZoe 4 août 2013 11:45

                    @smilodon
                    On est d’accord, c’est pourquoi je précise ... et pas seulement parmi les plus modestes !
                    Par contre, je n’oppose pas les riches et les pauvres, j’oppose les profiteurs et les méritants. Qu’on soit riche, qu’on soit pauvre, profiter sciemment du travail des autres sans contrepartie est toujours condamnable. Question de mentalité, et, effectivement, on trouve beaucoup de profiteurs parmi les politiques et comme par hasard, les revenus y sont intéressants.


                  • ZenZoe ZenZoe 4 août 2013 11:48

                    Je préfère redire quand même encore une fois :
                    1) certains n’ont pas le choix de l’assistanant,
                    2) non, l’assistanat n’est pas l’eldorado qu’on croit.


                  • Daniel D. Daniel D. 4 août 2013 15:55

                    Le riche profite d’absolument toute les aides, réductions d’impots et autres avantages qu’il peut avoir, son expert comptable est payé pour ça...


                  • smilodon smilodon 3 août 2013 21:47

                    Une chose est sûre, en tout cas, c’est que le travail n’implique pas la richesse !.. Je peux témoigner, ça fait 39 ans que je bosse « non-stop » !..... Mais bon, j’suis « smicard » depuis 39 ans.... Mais elle est où la VRAIE différence entre un mec qui se lève tous les matins pour 1200 euros/mois, et un autre qui dort jusqu’à midi pour 500 euros ?????...... Quand on sait bien que les 500 de l’un sont payés par les 1200 des autres !.. C’est pas les députés ni les sénateurs, qui payent !.... C’est moi !.. C’est vous !.. Moi et vous, surtout moi peut-être, qui ai de plus en plus de mal à me lever chaque matin !...... 39 ans c’est long !.... Encore 6 !...Ca va pas être facile !.. Désolé les RSA« ïstes » !... Mais j’en ai vraiment marre !.... J’ai mal partout !... Et quand je pars bosser, chaque matin du haut de mes 56 balais, ça m’emmerde vraiment de voir tous ces ptits jeunes, en bas de leurs immeubles, qui descendent faire pisser leur chien, à la « fraîche » !... Vous la voulez ma place ??.... J’vous la donne, même si j’ai pas de chien à descendre faire pisser !.. Pas grave, j’en achèterai un !....S’il n’y a que ça pour vous faire plaisir !... J’aurais le temps, enfin, à MON tour !.... Vous la voulez ma place !.... Vraiment ??.. Alors OK !...J’vous la laisse. 56 balais, y s’rai temps d’en profiter un peu !.. Moi aussi !...J’ai commencé à 17 piges... Et là... Ca me parait long !.. L....O......N........G... !...


                    • foufouille foufouille 3 août 2013 23:02

                      profites en, tu verras la merde que c’est


                    • le naif le naif 4 août 2013 10:58

                      @ smilodon

                      Je comprend parfaitement ton point de vue, mais je pense que tu te trompe de cible.

                      Qui fixe les règles du jeu ??? Du travail, je ne parle pas de job, du vrai travail rémunéré correctement, s’il y en avait, ça se saurait, il n’y aurait pas trois millions de chômeurs (probablement le double) J’ai fais pendant des mois les petites annonces, faut voir quand même ce qu’on nous propose et à quel prix... même pour des postes à responsabilités c’est le Smic ou guère plus. Il y a un paquet de mecs dans ce pays qui ne sont pas des patrons mais de véritables esclavagistes sans vergogne, en général c’est eux qu’on entend se plaindre que les gens ne veulent plus travailler...
                      Dans le cadre d’une formation/reconversion, j’ai du effectuer des stages en entreprise, le mieux que j’ai eu c’est 100€ pour 70 heures de vrai boulot bien crevant, ailleurs ça été carrément peau de zob.... ( et pourtant pour les trouver ces stages non rémunérés, j’en ai fait des pieds et des mains, je te laisse imaginer s’il y avait eu obligation de rémunération....)
                      Dans mon coin les communes ne font appel qu’à des entreprises d’insertion, des contrats aidés, elles contribuent ainsi a couler les artisans locaux. Les grosses entreprises privées usent et abusent également de stagiaires non rémunérés ( il ne s’agit nullement de former qui que ce soit, juste d’avoir de la main d’œuvre gratuite.... On va aller loin avec ce système...

                      Sans le RSA, les restos du cœur etc... ce serait déjà la guerre civile, l’UMPS achète la paix sociale depuis des années, mais pas assez cher pour que ça tienne encore bien longtemps, ça craque de partout


                    • smilodon smilodon 4 août 2013 13:33

                      @ le naïf :... T’inquiètes !... Je m’énerve des fois et pas toujours à bon escient !... Je sais. C’est pas « aux ptits jeunes » que j’en veux !.. Et même mieux, je les comprend et les plains aussi. Ma fille va avoir 22 ans bientôt. C’est pas une « feignante », et quand elle trouve un « job » elle y va !... Mais à son âge je sais bien qu’elle aimerait vraiment pouvoir se débrouiller sans l’aide, l’assistance, de son père ou de sa mère !...C’est normal !... D’un côté on essore les « vieux » jusqu’à la dernière goutte, de l’autre nos jeunes, plein de vie, plein d’envie, on les laisse sur le bord de la route !... Pendant ce temps, presque 600 députés, je sais plus combien de sénateurs, presque 40 ministres, derrière tous ça, des secrétaires, des avocats, des vigiles, 3 tonnes des « gens » qu’on paye une fortune, pour n’avoir au final, aucune solution !... Juste pour faire de la « com » !..... « 56 balais » de « rancoeur », parce que, quand j’ai commencé en 1974, c’était déjà la « crise » !... 1973, première crise pétrolière !... Quelle mémoire ces vieux, quand même !.... Mais t’inquiètes !... C’est pas aux « jeunes », comme moi à leur âge, c’est pas aux jeunes que j’en veux !... Pas du tout !..... Le « système » m’aura bouffé, ok, tant pis, bien fait pour moi !.... Mais le MEME système va bouffer aussi ma fille !... Et là, là vraiment ça me « peine » !.....Bonne journée à toi. Et merci de ta réponse. Adishatz.


                    • PtitLudo PtitLudo 3 août 2013 22:45

                      Tout un programme, opposer les pauvres (car 1200€/mois pour une famille de 5 personnes, on est en dessous du seuil de pauvrete) aux tres tres pauvres. Malheureusement, il ne sert a rien d’essayer de convaincre les personnes qui relaient ce genre de desinformation, la rhetorique sarkozyste (eux memes dans les traces du fn) relayee abondamment par les medias a fait son chemin dans les cerveaux. Il suffit de voir certains commentaires ici ou sur rue89 pour s’en rendre compte.


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 6 août 2013 10:23

                        MENONS LE MEME COMBAT.OPPOSONS LES TRES RICHES AUX RICHES......

                        requins ils ne se dévoreont pas entre eux LES PAUVRES...........OUI


                      • Inquiet 4 août 2013 08:50

                        Le problème de fond n’est pas de savoir si un salarié est plus ou moins rémunéré qu’un « assisté » mais pourquoi un salarié est si mal payé.


                        Pour ma part, je pense que financièrement parlant il vaut mieux travailler malgré tout.

                        Ce qui fait que les gens se battent pour des miettes, en évitant de mettre sur la balance conflit la volonté de la finance à nous diviser pour éviter qu’on s’occupe de son cas, c’est de laisser croire au fameux « temps libre » de l’allocataire du RSA qui même si au final touche un peu moins et compensé par sa « liberté de planning ».

                        Faisons une expérience : mettons quelqu’un au niveau d’une place centrale d’une grande ville à 7H00 du matin avec 5 euros en poche, et disons lui que avant de rentrer chez lui, il pourra s’adonner à toutes les activités qu’il veut dans sa journée : youpie, pleins de choses à faire, des trucs inoubliables.
                        Vous voyez le blême ou il faut que je détaille ?

                        • le naif le naif 4 août 2013 10:26

                          Tout à fait, il y en a beaucoup qui devrait tenter l’expérience avant de parler....


                        • barrere 4 août 2013 09:40

                          ainsi donc 150 euros de différence ....

                          suffit que le mec joue pas au loto et ne fume pas tout en ne travaillant officiellement pas et c’est gagné....
                          et je rajoute aucun frais de transport pour aller au boulot....somme colossale en milieu rural ...
                          et je rajoute la santé préservée pas quantifiable

                          arretez de comparer aussi les vrais chomeurs justement aidés et les vrais branleurs....et yen a un paquet...


                          • le naif le naif 4 août 2013 10:17

                            Ce qui ne cesse de me surprendre, c’est toujours cette indignation envers les « assistés » mais très rarement envers un Smic qui permet à peine de survivre, surtout lorsque le smicard est en plus à temps partiel contraint.....

                            J’ai moi-même « bénéficié » du RSA pendant un temps, à ceux qui pensent qu’il s’agit d’une aubaine, je leur suggère de vivre un mois à trois avec 650€, on en reparlera après...
                            Je ferais également remarquer que j’ai pas mal cotisé pendant 30 ans, payé aussi pas mal d’impôts... Alors oui comme partout, il y a forcement des gens qui « profitent » du système, mais il faudrait arrêter avec les généralisations. Au lieu de regarder vers le bas de la pyramide, regardez plutôt vers le haut, nos très chers banquiers, en matière d’assistanat, eux sont eux vraiment au TOP et ce ne sont pas les seuls....

                            Enfin tant que les pauvres et ceux qui craignent de le devenir se battent entre eux, en haut ils peuvent continuer à bouffer tranquille


                            • foufouille foufouille 4 août 2013 11:00

                              ce sont souvent des fils à papa avec boulot très cool, le bureau à coté de la fenêtre qui sont jaloux. ils font pas grand chose et pensent donc que les autres ne veulent rien faire par égocentrisme


                            • 6ber 6ber 4 août 2013 11:02

                              Salut Le Naif,
                              Je confirme et je ne parle pas du traumatisme psychologique, social, professionnel et la honte d’être tombé si bas.
                              Les amis et les sorties c’est fini, les enfants on ne peut plus les aider, conserver sa voiture ou mettre 25 € d’essence devient un véritable tour de force.
                              Quant au travail au black faut encore en trouver et les quelques heures légales effectuées par-ci par-là sont défalquées en partie des versements et ne permettent même pas d’atteindre le smic.
                              C’est cool le RSA.


                            • le naif le naif 4 août 2013 11:17

                              Bonjour 6ber

                              Tout à fait, à cette période, j’ai effectué le recensement dans ma commune à cavaler pendant un mois dans tous les sens, résultat des courses une royale indemnisation de 250€ net votée par le conseil municipal ( je n’ai même pas voulu calculer le taux horaire ) intégralement défalquée du RSA... en clair non seulement j’ai bossé à l’œil, mais j’ai même perdu du fric en frais d’essence.... Alors oui d’un point de vue purement comptable, j’aurai peut-être mieux fait de me branler les couilles.....


                            • barrere 4 août 2013 12:36

                              j’ai le droit d’^tre indigné contre les piliers de bar et les branleurs

                              j’ai 704 euros de retraite apres 40 années de cotisation. Alors oui ! moi non plus je sors, pas je fume pas.........


                            • foufouille foufouille 4 août 2013 17:51

                              t’avais kaka travailler plus !
                              (mode sarko off)


                            • barrere 5 août 2013 22:10

                              pourquoi t’en fais partie ?


                            • BarbeTorte BarbeTorte 4 août 2013 11:24

                              C’est paru quand dans Rue89 ? Au mois de janvier ?
                              Pouvez pas trouver des articles encore plus vieux ?
                              Parcourez donc les articles de journaux des années 70, vous trouverez certainement de quoi faire un papier pour nos éclairer


                              • PtitLudo PtitLudo 4 août 2013 12:40

                                Oui mais le tableau initial (celui bourré d’erreurs) continue, lui, à circuler sur Facebook (je l’ai reçu sur mon fil d’actualités cette semaine), la désinformation continue donc et ça ne fait pas de mal de faire un rappel régulier, même si je crains fort que les personnes qui propagent se tableau ne viennent pas lire les correctifs.


                              • miha 4 août 2013 13:47

                                Les mots sont importants ; outre le fait de démontrer que ce tableau était erroné (merci de l’avoir fait), il faut également ne pas employer le mot « assistanat » à connotation péjorative.

                                Il ne s’agit pas d’assistanat, il s’agit d’une (mesquine) compensation à l’absence d’emploi salarié qui, lui, est un droit reconnu par la constitution.

                                Et le revenu de base inconditionnel, alors ? Chacun a le droit de disposer du minimum vital sans aucune autre condition que d’être vivant.

                                Précurseurs, les Suisses (qu’on ne peut soupçonner d’affreuses idées communistes) vont bientôt légiférer sur ce sujet.


                                • non667 4 août 2013 16:11

                                  à miha
                                  Chacun a le droit de disposer du minimum vital sans aucune autre condition que d’être vivant.

                                  on est au paradis ? smiley smiley smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès