• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La fable du « ruissellement »

La fable du « ruissellement »

Cette vielle théorie, chère aux libéraux et aux capitalistes de tout crin, qui voudrait que « plus les riches s’enrichiront, moins les pauvres le seront  », le débordement de la richesse leur étant bénéfique, a fait son temps…

Cette théorie aurait été imaginée par un certain Will Rogers, acteur dans de nombreux westerns, qui déclara, au sujet des baisses d’impôts décidées par le Gouvernement d’Herbert Hoover, en 1928 : «  on a mis tout l’argent en haut de l’échelle, en espérant qu’il finisse par ruisseler vers les nécessiteux. Monsieur Hoover (…) ne savait pas que l’argent ruisselle toujours vers le haut  ». lien

On sait aujourd’hui, et depuis un certain temps, ce qu’il en est, puisque la France d’aujourd’hui regorge de riches de plus en plus riches, des pauvres toujours plus pauvres, entrainant dans leur chute la classe moyenne.

L’année 2013 a été l’occasion de faire ce constat accablant, révélé en juillet 2013 par la revue Challenges publiant le classement des 500 plus grosses fortunes de France (lien) prouvant que l’écart entre riches et pauvres n’en finit pas de se creuser, illustré par le film de Michel Munz « ah ! Si j’étais riche  » : dans un échange savoureux : « finalement, quand on est riche, ça ne s’arrête jamais ? Rassurez-vous, c’est pareil quand on est pauvre ». lien  

Aujourd’hui, 500 français se partagent un gâteau de 350 milliards, et 2013 compte 10 milliardaires de plus qu’en 2012, portant leur nombre à 55…

Si la moitié du patrimoine des 500 plus grosses fortunes françaises était distribués aux 2,7 millions d’enfants qui vivent dans les familles pauvres, ils recevraient chacun 61 000 euros.

En 1996, le capital des 10 français les plus riches représentaient 25% du patrimoine des 500 plus grosses fortunes…en 2013, il en représente 40%...

Etonnante situation sous une présidence se prétendant socialiste, avec à la tête de l’état un homme qui affirmait, droit dans ses bottes, avant son investiture : «  mon adversaire, c’est le monde de la Finance  ». lien

On ne demande qu’à le croire, mais quasi au 1/3  de son mandat, on serait en droit de douter de la parole présidentielle.

Rien ne l’empêche aujourd’hui de légiférer sur la séparation des banques de dépôt, et des banques d’affaires…ni de décider, comme il le voulait, une échelle de salaire qui ne dépasse pas de 1 à 20 alors qu’elle est aujourd’hui de 1 à 400lien

Et quid de la taxe à 75% sur les plus hauts salaires, de la fin des stock-options, de la limitation des bonus, du plafonnement des rémunérations des dirigeants des entreprises publiques, et de l’encadrement de celles des patrons d’entreprises privées ?

On attend en vain des idées neuves, comme celle de mettre en place un revenu de base, quasi seule solution pour remettre l’égalité, la fraternité, au cœur de la République, faisant reculer la misère, et relancer la consommation.

Il voulait renégocier le traité européen, mais a finalement abandonner l’idée…

Pourtant récemment, une grande avancée aurait été réalisée au niveau bancaire européen, s’il faut en croire Michel Barnier ou Pierre Moscovici, évoquant l’un après l’autre « un changement révolutionnaire dans le secteur financier européen" et « un accord historique » affirmant que l’Europe vient de prendre une décision capitale, destinée, parait-il à organiser le contrôle des banques…

C’est sans compter sur l’analyse lucide qu’a fait le 23 décembre, l’économiste (et jésuite) Gaël Giraud, chercheur en économie au CNRS, et auteur de « lire l’économie » (éditions de l’atelier-prix lycéen du livre).

Il a qualifié cet accord « d’union de façade qui ne garantit aucune sécurité pour le secteur bancaire européen  ».

En principe cet accord devait casser le lien entre les banques et les états, afin de ne pas faire payer les erreurs des banques aux contribuables comme ça a été le cas jusqu’à présent, et même si un fond européen de résolution des banques a été décidé, « ça n’est pas suffisant » a-t-il déclaré.

Ce fond sera, dans 10 ans, à la hauteur de 55 milliards d’euros, et même si la somme parait considérable, elle est largement insuffisante.

Comme le rappelle l’économiste, l’actif au bilan de BNP-Paribas, c’est plus de 2000 milliards aujourd’hui, et lors de l’épisode Dexia, la France avait mis en garantie plus de 80 milliards…quant au fond de résolution français il ne contient que 2 ridicules milliards, et si la loi bancaire envisagée par Moscovici prévoit de le faire monter à 20 milliards c'est seulement dans 10 ans, donc beaucoup trop tard… si des problèmes surgissent, ce qui est probable, les citoyens seront une fois de plus mis à contribution.

Comme les banques savent qu’en cas de pépin, ce seront de nouveau les contribuables qui seront mobilisé pour les sauver, elles ont tout fait pour limiter le montant de l’accord.

De plus, cette loi protège les créanciers et les actionnaires, puisqu’elle fixe pour leur éventuelle contribution un plafond de 8% sur le passif de la banque, et comme les fonds de résolution sont trop modestes, c’est une fois de plus le contribuable qui sera sollicité.

L’objectif de cette loi était donc bon, mais le résultat final est pour le moins décevant, malgré les félicitations que se sont partagés les décideurs européens.

De plus, ce nouveau choix donne a la Banque Centrale Européenne, la mission de superviser les banques européennes, et pour Gaël Giraud, avant tout ça, il aurait fallu mettre en place toute une série de réformes.

S’il est évident qu’il faudrait avancer vers un véritable fédéralisme européen, aujourd’hui on retire aux états le contrôle de leur secteur bancaire, on le donne à la BCE, qui n’a pas de mandat démocratique, qui est très soumise à la pression et aux lobbys bancaires, et qui va devoir constamment arbitrer entre sa fonction de régulatrice de l’inflation, et sa fonction de supervision du secteur bancaire, se décrédibilisant en ayant ses deux mandats.

Aujourd’hui donc, cet accord dépossède les états d’un droit de regard légitime sur leurs secteurs bancaires, mais aussi de tous les attributs de leur souveraineté.

Giraud rappelle qu’une banque ne dira jamais quand elle va mal, tout comme la BCE, car si elle refusait l’opacité, elle pourrait mettre en faillite une partie du secteur bancaire européen…comme le dit avec humour l’économiste, « le ciel est bleu même quand il pleut  », ajoutant que les stress test mis en place par la BCE ne sont pas crédibles, et qu’ils seront calibré, afin que la casse soit minimale, ce qui permettra d’épargner les banques françaises et allemandes, les pertes n’étant déclarées que pour les pays déjà naufragés comme l’Espagne, la Grèce, le Portugal... lien

Pas étonnant dès lors que les bonnets rouges en France et les fourches en Italie soient de sortie…

Car si la naissances des bonnets rouges à une origine au départ plutôt corporative, le peuple des Fourches italien rassemble maintenant des chômeurs, des étudiants, des syndicats, alors qu’à sa création en Sicile en 2012, ce n’était qu’un mouvement corporatiste, dans lequel on ne trouvait que des agriculteurs, des pécheurs, et des routiers en colère contre l’austérité du gouvernement de technocrates de Mario Monti. lien

Ce « mouvement des fourches » prend de l’ampleur, multiplie les manifestations, et promet de marcher sur Rome en 2014, soutenu qu’il est par le « mouvement 5 étoiles  », lequel avait crée la surprise lors des dernières élections, emportant un joli nombre de sièges.

En France, on le sait, les bonnets rouges ont été à l’origine lancés en Bretagne pour lutter contre l’écotaxe, voulue par de pseudo-écolos, en manque d’imagination, portés par la volonté de pénaliser les poids lourds, sans imaginer une seconde qu’elle n’enlèverait que peu de camions sur les routes, et qu’au final, c’est le consommateur qui serait pénalisé.

Alors, en 2014, allons-nous assister à la mutation de ce mouvement, tout comme en Italie, puisque récemment Christian Troadec, l’un des leaders, maire de Carhaix et animateur du festival des vieilles charrues, à décidé de rejoindre la lutte de Notre Dame des Landes ? lien

En tout cas, devant l’acharnement d’Ayrault à imposer son inutile et dévastateur aéroport à NDDL (lien) il ne serait pas impossible que la colère se propage…d’autant que les grands projets inutiles, comme le « Lyon Turin » et d’autres, se multiplient, avec l’accord du premier personnage de l’état. lien

Alors si Hollande n’est pas le Père Noel que l’on attendait pour la France, braqué sur son illusoire inversion de courbes du chômage (lien) on sait au moins qu’il est le Père Noel de sa bonne ville de Tulle, qui constate que, depuis 2012, les subventions pleuvent généreusement. lien

Devant l’exaspération citoyenne de voir appliquer de mauvaises solutions à des problèmes réels, ces colères ne devraient pas être une surprise.

En continuant d’augmenter les taxes, impôt injuste puisqu’il pénalise toujours plus les pauvres, François Hollande ne semble pas avoir dans sa boite à outils ni les moyens de réparer les erreurs commises…ni les outils pour combattre celui qu’il prétend désigner comme son adversaire… le monde de la finance…

Comme dit mon vieil ami africain : « celui qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles  ».

L’image illustrant l’article vient de « herboyves.blogspot.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Un président tétanisé

Nucléaire, l’autre pays du mensonge

1000 euros pour tous, utopie ou nécessité ?

Des Maliens aux malins

Morts pour Areva ?

Qu’est-ce qui cloche ?

L’improbable révolte des « sans »

La sauce hollandaise ne prend pas

Energie, la facture sera salée !

Signer la pétition pour la séparation des banques : ici


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (90 votes)




Réagissez à l'article

187 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2013 10:08

    Les riches deviennent encore plus riches parce que les pauvres deviennent encore plus pauvre voila la réalité, comme les riches contrôlent le pouvoir les gouvernements les entreprises, la police les milices, les médias et l’armée les pauvres sont contraints de se la jouer Cosette autrement c’’est le bain de sang  smiley ....


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 10:26

      zygzornifle

      êtes vous convaincu que le « bain de sang » soit inévitable ?
      l’histoire nous a montré qu’il était possible que le peuple reprenne le pouvoir sans en arriver à ces extrémités...mais à l’évidence, elles peuvent se produire.

    • T.REX T.REX 28 décembre 2013 15:58

      Bonjour Olivier,

      J’ai bien suivi ta démonstration jusqu’à ce que tu mélanges tout ! Que vient foutre l’écotaxe et l’aéroport de Nantes dans ce papier sur les banques et la finance ?? !!

      Si je partage l’opposition au projet de construction de l’Ayraultport pour des raisons écologiques
      je ne vois pas ce que tu reproches à l’écotaxe dont le but est de limiter les transports inutiles !?
      De la part d’un écolo militant je suis pour le moins surpris !
        
      Par ailleurs Es-tu sûr que le projet Lyon-Turin soit inutile ?


    • JL JL 27 décembre 2013 10:12

      En matière progrès industriel, il n’y a qu’une alternative : transformer les gains de productivité en augmentation de la production, ou bien en augmentation du temps libre. La première solution est dangereuse dans un monde de surproduction pour deux raisons : parce que l’appareil productif se cancérise et ruine son environnement ; et parce qu’elle induit de fait un système ploutocratique. La ploutocratie étant le gouvernement par les riches dont la seule justification serait la ridicule théorie de ruissellement.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 10:28

        JL

        augmentation de temps libre, bien sur...mais pourtant, dans les projets gouvernementaux, il serait plutôt question d’allonger l’age de la retraite, d’allonger le temps de travail...non ?

      • JL JL 27 décembre 2013 11:17

        L’autre jour, avec philouie on parlait de non pensée néolibérale.

        J’ai trouvé ce lien, et cette intervention d’un pseudo Brutus, au sujet de la théorie du ruissellement, je cite :

        ’Il ne s’agit pas d’une « théorie ultralibérale », mais d’une thèse d’inspiration libérale qui trouve son bon sens quand on comprend que la monnaie n’a pas pour vocation à être stockée, et qu’inévitablement elle est injectée dans le circuit économique sous forme de consommation ou d’investissement. Le seul facteur qui pourrait perturber ce schéma est un manque de confiance dans l’économie qui verrait alors la monnaie sortir du circuit économique pour s’investir dans des actifs inertes tels que l’or ou les matières premières.’’

        Non pensée caractérisée ! En effet, pour une personne qui achète de l’or, il y a bien une personne qui le vend, non ? Et que fera cette personne, de l’argent reçu en échange de son or ? Je ne vois dans cette transaction, aucune sortie de monnaie du circuit économique !

        Le plus drôle, c’est que sur le site, cette réponse de Brutus était classée meilleure réponse à la question qui y était posée : ’’ La théorie ultralibérale du « ruissellement » a-t-elle jamais été vérifiée quelque part ?’’


      • JL JL 27 décembre 2013 11:22

        Au sujet des projets gouvernementaux : que voulez vous insinuer, Olivier ? Que le gouvernement est inféodé à cette théorie imbécile ? Pour ma part, je n’en ai jamais douté.

        Sur un autre fil, je rappelais ce matin, cette formule célèbre : ’’ La compréhension est une adéquation à nos intentions ’’.

        En l’occurrence, tous les dirigeants politiques malhonnêtes (je ne me permettrai pas ici de dire que c’est rédhibitoire) ne font pas autre chose : la théorie du ruissellement n’est comprise que par les riches.


      • JL JL 27 décembre 2013 17:48

        Le Socialisme de l’offre, cette stupidité absolue qui tient davantage de la théorie du ruissellement que de la politique industrielle, n’est qu’une redistribution à l’envers hypocrite.


      • diogene 27 décembre 2013 18:31

        @JL

        Il y a bien sûr ceux qui achètent de l’or en spéculant une hausse des cours, mais en général l’or s’achète pour être mis de coté en attendant des jours meilleurs et lorsque la confiance dans la monnaie papier et les banques est au plus bas.. Du moins pour ceux qui ne sont ni bijoutier ni dans le dentaire. C’est dans la crainte de l’avenir proche qu’on constitue les bas de laine
        Passée la 1ere transaction, une bonne partie de cet or sera donc retiré du circuit économique pour un certain temps.
        Pour être optimal, ledit circuit économique doit tout faire circuler.

        Ainsi, celui qui achète de l’or par crainte de l’avenir proche, retire une part du flux dans ce circuit.
        Mais tout ceci est assez normal en temps de crise. Ce qui l’est moins par contre, c’est d’injecter par milliers de milliards de la monnaie dans le circuit sans que cette monnaie ne corresponde à une quelconque richesse créée dans l’économie réelle. Cette monnaie est une monnaie de singe, pourtant elle permet de consommer des biens réels pendant un certain temps avant ... qu’elle n’explose comme une énorme bulle.
        Ce que font la FED (Usa), la BOJ (Japon), la banque d’angleterre et bien sûr la BCE avec ses LTRO.


      • Croa Croa 27 décembre 2013 18:47

        L’augmentation du temps libre est la seule solution raisonnable... Le problème c’est que la plouto-oligarchie qui dirige ce monde en veut toujours plus : Elle n’est pas raisonnable ! 

        La solution est évidente mais il faudra d’abord passer par l’élimination physique de ces gens !  smiley


      • JL JL 27 décembre 2013 22:37

        Diogène,

        l’un de nous deux a manqué une marche quelque part.

        Quand quelqu’un achète de l’or, il y a bien quelqu’un qui vend, non ? C’est un échange comme un autre, non ?

        Il n’y a pas que l’or qui change de main : l’argent de l’or aussi ! Quand j’achète du beurre, la crémière ne met pas l’argent du beurre au frigo ! Si l’acheteur d’or sort son argent du ’circuit économique’, où passe l’argent qu’a reçu le vendeur ? Il thésaurise ses billets ?

        La non réponse pertinente à cette question est bien le symptôme de la non pensée libérale.


      • JL JL 27 décembre 2013 22:49

        Diogène,

        ma question relative à la symétrie des avoirs et le fait qu’il n’y a pas de réponse cohérente met en évidence l’absurdité de l’énoncé de Brutus que j’avais donné en exemple, je le rappelle :

        ’’ (la théorie du ruissellement n’est pas une) « théorie ultralibérale », mais une thèse d’inspiration libérale qui trouve son bon sens quand on comprend que la monnaie n’a pas pour vocation à être stockée, et qu’inévitablement elle est injectée dans le circuit économique sous forme de consommation ou d’investissement. Le seul facteur qui pourrait perturber ce schéma est un manque de confiance dans l’économie qui verrait alors la monnaie sortir du circuit économique pour s’investir dans des actifs inertes tels que l’or ou les matières premières.’’.

        C’est pourquoi je dis que la théorie du ruissellement en particulier, et plus généralement le dogme néolibéral, est une non pensée.


      • julius 1ER 28 décembre 2013 09:39

         Le seul facteur qui pourrait perturber ce schéma est un manque de confiance dans l’économie qui verrait alors la monnaie sortir du circuit économique pour s’investir dans des actifs inertes tels que l’or ou les matières premières.


        eh bien, on est en plein dans ce schéma là ??????? jamais eu autant de spéculations sur les matières premières consommables, quand aux ventes d’or n’en parlons pas !!!!!!!!!!!!!! 

      • diogene 28 décembre 2013 09:51

        @LG

        Cela est vrai si, et seulement si, la valeur d’un produit est immuable.
        Mais la valeur d’un produit évolue sans cesse.
        C’est pour cela qu’il y a des spéculateurs, c’est à dire des gens qui parient à la hausse ou à la baisse de la dite valeur.
        La valeur évolue à la hausse lorsqu’il y a moins de disponibilité du produit, et à contrario, elle évolue à la baisse lorsque cette disponibilité est plus importante.
        L’or n’est pas une plaquette de beurre, il ne se consomme que très peu. Son rôle a longtemps été de servir de monnaie d’échange.
        Une monnaie placée dans un coffre ne circule plus ni ne s’échange contre biens ou services.
        Mais tout ceci n’a que peu d’importance et nous restons d’accord sur l’essentiel.
        Par exemple sur la "non pensée neolibérale et sa théorie du ruissellement.


      • JL JL 28 décembre 2013 10:30

        diogène,

        dont acte sur notre accord.

        Néanmoins, je persiste dans mon incompréhension, vous dites : ’’Une monnaie placée dans un coffre ne circule plus’’.

        Si j’achète un tableau de maître, il ne circule plus ; si j’achète une île, elle ne circulera pas davantage  ; etc.

        Ce que je soutiens, c’est que une transaction commerciale se concrétise par un échange de monnaie et d’un bien ou service, qu’importe la nature de ce bien et service. Donc, en aucun cas, la monnaie n’est sortie du circuit : il n’y a pas destruction de monnaie ; elle ne s’évaporer pas ; pas davantage que la belle au Bois dormant, elle ne roupille dans la jungle.

        Un jour, j’entendais un néconomiste détailler le patrimoine d’un homme politique : il déplorait le fait de n’y compter que des actifs immobiliers et autres valeurs sûres ou liquides, et pas d’actions ni titres : diriez que seul l’achat d’actions est un placement qui relève du circuit économique ? Non, assurément pas !

        Cette distinction entre l’achat d’or et les autres types d’achats me semble relever de la même non pensée - d’un même sophisme - que la distinction que font les zéconomistes libéraux font entre dépenses publiques et dépenses privées, entre le pouvoir d’achat des fonctionnaires et celui des salariés du privé, chose que se garde bien de faire le boulanger de mon quartier.

        ’’ il y a deux impensés dans l’idéologie libérale : Premièrement, ce sont les travailleurs du secteur capitaliste — et non pas les consommateurs — qui créent la valeur monétaire dont une partie sera accaparée par les capitalistes, et ce sont les travailleurs du secteur non marchand — et non pas les contribuables — qui créent la valeur monétaire des services non marchands … » sont effectués sur un produit intérieur brut (PIB) déjà augmenté du fruit de l’activité non marchande.’’ (Jean Marie Harribey)

        nb. C’est moi qui souligne.


      • diogene 28 décembre 2013 12:27

        @LG

        Je comprends tout à fait votre point de vue, même si je ne le partage qu’en partie.
        Cela mériterait débat mais ce serait hors sujet dans ce fil de discussion.
        Je suis tout à fait d’accord sur le fait que la richesse réelle c’est l’agriculteur qui la crée, de même que le plombier, l’infirmière, le facteur ou le commerçant (et tant d’autres). La monnaie (métal ou papier) ne sert que d’étalon à cette richesse. Elle n’est là que pour simplifier les échanges. Comme disait Keynes « la monnaie c’est le voile mis sur un troc ».
        Donc, effectivement, la richesse se créée en bas et irrigue en haut. Si il y a ruissellement, c’est vers le haut. Et c’est là qu’elle s’accumule.
        Certains parlent de créer une monnaie fondante pour, justement , limiter cette accumulation. D’autres suivent Keynes pour les mêmes motifs, dans son idée de Bancor. Toute ceci ne tend à rien d’autre qu’à limiter l’accumulation et la thésaurisation, donc à faire sortir la richesse des coffres..


      • JL JL 28 décembre 2013 14:05

        diogène,

        en effet, nous sommes hors sujet, mais un mot encore, si vous permettez.

        Ce ne sont pas les achats d’or qui ralentissent l’économie, c’est le ralentissement de l’économie qui provoque les achats d’or. Les achats d’or n’impactent pas plus l’économie que le font les achats (ventes) de devises : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. 


      • diogene 28 décembre 2013 15:44

        @LG

        Nous sommes d’accord, « Ce ne sont pas les achats d’or qui ralentissent l’économie, c’est le ralentissement de l’économie qui provoque les achats d’or. »

        Tout notre débat porte sur un sujet longtemps débattu entre les néo-classiques et les keynésiens.
        Les premiers, dont vous semblez adopter les vues, pensent que l’épargne est l’élément moteur de la croissance.
        Quelque chose comme : L’épargne crée la croissance qui à son tour favorise l’épargne. Cercle vertueux par excellence.

        Les seconds, vers lesquels je pencherais, pense que c’est l’investissements qui fait la croissance et donc que c’est lui le vrai moteur de la croissance.
        Quelque chose comme : l’investissement crée la croissance et par cela favorise l’épargne.

        Vieux débat en vérité et, comme je ne crois pas aux vérités taillées dans le marbre, je pense que les deux points de vue ne sont pas incompatibles.
        Question de dosage entre épargne et investissement, sûrement !

        Aussi n’est-ce pas là que je situe le problème mais plus dans cette intervention, de plus en plus manifeste, de la finance dans l’économie, et ces injections massives de monnaie n’ayant aucune réalité à travers des QE devenus permanents..


      • JL JL 28 décembre 2013 16:09

        diogène,

        si vous pensez que je suis séduit par la théorie néoclassique, alors c’est que je me suis mal exprimé.

        D’une part, je ne suis pas de ceux qui cherchent à donner une légitimité scientifique à l’économie, bien au contraire. Et je ne crois pas avoir dit quelque chose qui ressemble à cette croyance que l’épargne créerait la croissance. Et surtout, rien dans ce que j’ai pu dire ne vous permet de m’assimiler aux néolibéraux.

        D’autre part, je considère que keynésien ça n’a plus de sens aujourd’hui tant ce terme est dévoyé et cette politique devenue caduque. Le gouvernement socialiste actuel a même inventé ce concept monstrueux de socialisme de l’offre parce que, dans le contexte de la mondialisation libérale et du libre échange, une politique de la demande (augmentation du pouvoir d’achat des masses) est pire qu’inefficace : dangereuse pour la nation qui la pratique.


      • diogene 28 décembre 2013 18:50

        @LG

        J’ai parlé de néo-classique, Schumpeter ou Kondratief par exemple, pas de Hayek ou Friedman qui eux sont des néo-libéraux.
        Loin de moi l’idée de vous associer avec ces derniers.
        Je ne pense pas, non plus, que le keynésianisme soit vraiment adapté à notre époque car basé sur une croissance devenue hypothétique dans un monde où les ressources ne sont pas éternelles.
        D’autres pistes sont à trouver .


      • JL JL 28 décembre 2013 19:39

        diogène,

        pourquoi m’appelez vous LG ? Est-ce que vous ne confondez pas avec un autre  ?


      • colza 27 décembre 2013 10:50

        Le jour où l’on me prouvera que l’eau remonte de la mer vers les moindres ruisselets, je croirai à la théorie du ruissellement.

        En attendant, c’est bien en asséchant le pouvoir d’achat des plus modestes (encore que ça remonte de plus en plus vers les « un peu plus riches ») que les « vraiment très riches » augmentent encore leurs fortunes.
        Il n’y a qu’un gâteau et plus la part est grosse d’un côté, plus elle diminue de l’autre. smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 11:52

          Colza

          merci...
          c’est frappé au coin du bon sens... ce bon sens qui manque tant à nos politiques...entourés d’énarques qui sont coupés de la réalité.

        • Le printemps arrive Le printemps arrive 28 décembre 2013 06:32

          « Le jour où l’on me prouvera que l’eau remonte de la mer vers les moindres ruisselets, je croirai à la théorie du ruissellement. »

          Par contre l’eau revient toujours dans ces moindres ruisselets par évaporation puis précipitations...

          Aura-t-on des orages ou une pluie fine bien distribuée sur l’ensemble du paysage afin que cela bénéficie à la nature dans son ensemble sans faire trop de dégâts ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 07:44

          le printemps arrive

          bravo pour cette jolie métaphore
          en effet c’est la question des dégâts qui est posée, et bien posée.
           smiley

        • julius 1ER 27 décembre 2013 10:58

           « celui qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles »

          Merci Cabanel, j’ apprécie ton sens de la mesure et ta pondération car ce que tu dis là est malheureusement très juste, l’exemple de la ligne LYON-Turin en est une preuve patente, cette ligne peut-être un jour rentable mais pas avant 100 ans aussi il y a certainement d’autres investissements générateurs de richesses à réaliser avant cela ; la meilleure preuve en est le tracé TGV « Lyon - Genève » remis en état à partir d’une ancienne ligne à force de milliards, mais qui n’est pas du tout rentable dans l’immédiat !!!!!!!!

          • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 11:56

            Julius

            la contestation faite sur le Lyon Turin s’appuie sur deux rapports :
            l’un a été demandé par le gouvernement (mobilité 21 ou rapport Duron) le quel a conclu qu’il fallait mieux rénover l’existant, que d’aller gaspiller près de 30 milliard pour un projet qui ne sera jamais rentable
            l’autre émane de la cour des comptes, qui dit exactement la même chose,
            mais voila, ce gouvernement, comme le précédent, est autiste.
            tétu...et incohérent.


          • Croa Croa 27 décembre 2013 18:55

            Même pas, entretenir et améliorer que qui existe serait largement suffisant !
             Derrière « l’investissement » se trouve l’intérêt exclusif des fabricants de liquidités. Toujours plus d’investissements ou toujours plus de croissance, ce sont les mêmes idioties


          • Le printemps arrive Le printemps arrive 28 décembre 2013 06:39

            Si l’on fait de grands travaux, il faut des emprunts avec des intérêts à payer (si possible à vie)... il y a donc une rentabilité évidente.... pour les investisseurs*.

            * investisseurs = propriétaire de la bergerie,
            * bergers = état,
            * chiens de garde = média,
            * moutons = le reste


          • gaijin gaijin 27 décembre 2013 11:23

            ce n’est pas exactement que le ruissellement est faux mais en fait ils détournent un fleuve et laissent sortir un ruisseau ......
            en disant et encore soyez contents ça pourrait être pire .......


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 11:56

              gaijin

              belle image : le ruisseau et le fleuve.
              c’est tout à fait ça !
              merci d’y avoir pensé

            • AlainV AlainV 27 décembre 2013 18:57

              à Gaijin
              « ils détournent un fleuve et laissent sortir un ruisseau ...... »
              Et qui crée la valeur ? Les riches avec leur capital ? ou tous ceux qui travaillent avec leur cervelle, leur corps et leurs mains ?
              En réalité, les riches détournent tout le fruit du travail, sous prétexte qu’ils ont prêté de l’argent. C’est le monde à l’envers. Et ça leur convient, puisque personne ne se révolte et n’essaie véritablement de les arrêter. On les laisse même s’armer jusqu’aux dents et nous espionner, cf. article 20 de la loi de programmation militaire .
              Sur l’action de prédation des riches, voyez donc le livre de M. et Mme Pinçon, chercheurs eu CNRS, « La violence des riches ». C’est très documenté.


            • Croa Croa 27 décembre 2013 19:00

              Nous pourrions aussi dire que les liquidités monétaires ont des propriétés physiques particulières : Plus elles ruissellent, plus elles retournent à la source ! smiley


            • Croa Croa 27 décembre 2013 19:10

              Oups, smiley ! j’oubliais : Les ruisseaux ce sont les fuites. Sous-entendu  : « plus ça ruisselle plus il y aura quelques fuites de liquide pour les pauvres » !

              Sauf qu’ils font tout pour limiter les fuites justement ! smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:19

              croa

              bien vu !
              ces fleuves de liquidités qui retournent à leurs sources...j’aime bien l’image.
              il ne reste plus qu’à puiser dans les nappes phréatiques.
              mais l’accès aux puits semble bien compliqué.
               smiley

            • julius 1ER 27 décembre 2013 11:24

              la duplicité de ce système qui devient vraiment exaspérant en France comme ailleurs, on là retrouve dans les actus en provenance du Japon aujourdhui où Tepco demande à l’état japonais une aide de 7,5 milliards d’euros ou de yens je ne sais plus afin d’indemniser les victimes de Fukushima, comme je sais que tu es branché la-dessus, la nouvelle va te faire plaisir......

              «  »Privatiser les profits et socialiser les pertes«  », c’est aussi un des aspects de la trop fameuse théorie du ruissellement.
              Je suis d’accord avec toi, avec Hollande il ne se passera rien, il n’est qu’un gestionnaire de crise et au 1/3 de son mandat, on n’a encore rien vu et on ne verra rien ce n’est pas un chef de guerre ou plutôt si, mais il se trompe de guerres, il se lance dans des opérations de police aussi inutiles que coûteuses dans les bourbiers africains pour redorer son blason( vieille technique éculée, Thatcher l’avait fait aux Malouines) mais sa guerre à la finance est au point
              mort, et comme tu le soulignes aucun projet qui aille dans le sens, de redonner un sens à l’économie moribonde, il est vrai que la mise en place d’un revenu citoyen pourrait redonner un coup de boost à l’économie, mais là on est dans le domaine de l’Utopie en ce moment.
              C’est sûr que au vu de la situation, il ne va faire que prélèvements sur prélèvements sans rien résoudre au contraire il ne va faire qu’aggraver la situation des plus précaires et cela va se payer très cher à terme...........je crois que l’on va assister à un embrasement général, je ne sais pas comment cela va démarrer, mais les récentes jacqueries dans l’ouest ne sont que des répétitions, du confit riches vs pauvres qui va bientôt commencer.

              • Croa Croa 27 décembre 2013 19:19

                à priori l’embrasement ne viendra qu’avec la crise. De plus en plus de gens savent que nous nous faisons rouler par une toute petite mafia (petite mais puissante) mais tant que ça fonctionne encore tant bien que mal personne n’ose vraiment bouger jusqu’à ce que tout s’écroule... Alors là smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley ....


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:34

                Croa

                en effet, j’ai le sentiment qu’il ne faudrait pas grand chose pour que la situation évolue rapidement...
                il y a quelques sursauts, pour l’instant assez corporatistes...l’équi-taxe, l’écotaxe...etc
                mais si comme en italie, les choses se radicalisent, je vois assez bien ce qui pourrait se passer sous peu.
                on voit qu’en Espagne, la tentation du pouvoir de revenir à une époque bien triste...il serait question d’interdire l’avortement...
                en Italie, Berlusconi est dans une trappe, et le pouvoir en place a de la peine a trouver des alliances pour le garder...
                en Allemagne, l’illusoire victoire de Merckel n’a pas améliorer la détresse sociale du pays
                et en France, n’en parlons pas... quand un gouvernement joue la politique de l’autruche et s’emmêle les pinceaux dans une sombre histoire de redressement de courbes...
                il serait temps que les français quittent leurs pantoufles et partent en guerre contre tous les députés godillots.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 07:45

                juilius 1er

                je partage complètement cette analyse 
                merci.
                 smiley

              • Pepe de Bienvenida (alternatif) 28 décembre 2013 10:31

                Non mais voous êtes encore en plein délire ! Si vous ne croyez peut-être plus au Père Noël, vous pensez pourtant que le peuple va se soulever et changer le monde. Pourquoi ? Parce que voilà plus de 200 ans, dans un environnement totalement étranger au nôtre, des êtres qui avaient quelques gènes communs avec nous l’ont fait ? Regardez atour de vous, et surtout écoutez : personne ne désire le changement profond de la société, chacun désire une amélioration personnelle de sa situation, point. Ceux qui se battent pour les autres, on peut les compter sur les doigts d’une main. Le monde ouvrier dont il restait des bribes dans mon enfance, ça n’existe plus, aujourd’hui c’est une horde d’individus sans lien social. Quant à la classe moyenne, tout ce qu’elle sait faire c’est voter, et le jour où elle en a marre elle vote pour le pire (Allemagne 33).
                Ce système, dirigé par une classe dont la solidarité repose sur des intérêts financiers communs, a donc de beaux jours devant lui. Ce qui n’empêchera en rien, pendant ce temps, les coqs de la politique de gonfler leur plumage et de drainer les voix des gogos insatisfaits.


              • Fergus Fergus 27 décembre 2013 11:59

                Bonjour, Olivier.

                Merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure sur la réalité de nos sociétés modernes, entièrement formatées par la doxa libérale et capitaliste.

                En fait, on ne peut pas dire que le ruissellement n’existe pas. Il existe, mais sur un sol pentu infiniment plus spongieux dans les zones supérieures qui absorbent ainsi la majeure partie de la richesse pour n’en laisser que des gouttelettes aux zones les plus basses.

                Rien à voir : comme je sais que le sujet t’intéresse, j’ai aujourd’hui en ligne un article sur George Wyman, l’homme qui a construit le Bradbury Building de LA.

                Cordialement.


                • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:20

                  merci de l’invitation,

                  je vais de ce pas découvrir l’article.
                   smiley

                • le moine du côté obscur 27 décembre 2013 12:09

                  De ce que je perçois le système a été conçu par et pour « les riches ». Donc peu étonnant que les riches le deviennent de plus en plus quand les pauvres s’appauvrissent. De plus ce système est à l’avantage des psychopathes ! Mais vu que beaucoup d’humains sont aisément séduits et manipulés pas étonnant que les « riches » prospèrent et maintiennent leur pouvoir.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 13:05

                    le moine du côté obscur...

                    j’en déduis, comme les lecteurs, que les riches ne sont pas très intelligents, 
                    appauvrir les autres pour s’enrichir est un peu se tirer une balle dans le pied.
                    car, à un moment, ou a un autre, ceux qui ont encore un peu de lucidité décident que la plaisanterie a assez duré...
                    en 1789 on se souvient comment ça s’est passé.
                    si il y avait un partage plus équitable des richesses, ça permettrait de faire perdure un communauté plus ouverte, plus conviviale, acceptant que certains soient plus riches, mais dans les limites acceptables.
                    de plus, ces riches sont finalement assez pauvres dans leur raisonnement, puisqu’en provocant un déséquilibre social, ils n’ont que peu de chance a échapper a un rééquilibrage citoyen.
                    tout ça n’est que théorique, et, à mon humble avis, il vaut mieux oublier tout ça, et construire un monde différent.
                     smiley

                  • le moine du côté obscur 27 décembre 2013 22:44

                    Je pense cher ami que les riches ne raisonnent pas comme vous et moi et que d’un certain point de vue ils sont déconnectés de la réalité. Je ne serais pas étonné qu’ils se voient comme des dieux de l’olympe, intouchables et ayant tous les droits. Difficile de leur donner tort quand je vois comment ils manipulent aisément tant d’humains qui se laissent corrompre par leurs « lumières ». Dans mon pays la Côte d’Ivoire quasiment tout le monde a des téléphones portables (certains pourtant assez pauvres en ont plusieurs) par exemple et certains sont prêts à beaucoup de choses pour avoir « la vie de rêve ». Difficile de leur faire comprendre qu’il y a d’autres choses plus importantes. Quand j’essaie de parler avec eux on me traite de bobos, de fils de riche qui ne peut les comprendre. J’avoue que je suis né dans une famille aisée, mais mon père est né pauvre et a construit sa « fortune » en se sacrifiant et en se serrant la ceinture. Le pauvre a succombé à un AVC. Mais il m’a dit bien avant de mourir de raisonner comme « un pauvre » et de ne jamais me considérer comme un riche. Mais j’ai côtoyé des riches et même des très riches ! J’ai vu leur arrogance et le mépris qu’ils ont pour les « pauvres ». Pour moi pas mal d’entre eux ne sont plus humains du tout. Ils ont une peur bleue des pauvres qu’ils ne peuvent comprendre.


                  • Arnaud69 Arnaud69 27 décembre 2013 22:56

                    Les seules priorités de ceux qui dominent le monde et ont déjà tout c’est de se faire passer pour l’égal des dieux.
                    C’est le seul rêve qui reste à ceux qui possèdent tout, institutions internationales et états y compris.


                  • Arnaud69 Arnaud69 27 décembre 2013 12:15

                    Petit rappel avant le nouvel ordre mondial de l’URSS pour tous :

                    Selon un rapport du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) :
                    Les 3 personnes les plus riches du monde sont aussi riches que les 48 pays les plus pauvres.

                    Les avoirs des 84 personnes les plus riches dépasse le produit intérieur brut de la Chine avec ses 1,2 milliards d’habitants.

                    Les 225 personnes les plus riches disposent d’une fortune équivalente au revenu annuel cumulé des 47% d’individus les plus pauvres de la planète, soit plus de 3 milliards de personnes.

                    Selon le même organe des Nations-Unies, il suffirait de moins de 4% de la richesse cumulée de ces 225 plus grosses fortunes mondiales (évaluées à plus de 1000 milliards de dollars) pour donner à toute la population du globe l’accès aux besoins de base et aux services élémentaires : santé, éducation, alimentation.
                    Rapport ONU - PNUD 1998 - disponible chez Economica, 49, rue Héricart, 75015 Paris
                     

                    122 entreprises sont à l’origine de 80% de toutes les émissions de dioxyde de carbone

                    Pour sa fabrication, un yacht de luxe nécessite 200.000 heures de travail, soit 96 années de travail d’une personne (8 heures par jour, 5 jours sur 7). Ainsi, avec ce qu’il gagne en quelques jours, un milliardaire peut s’approprier la vie entière d’un autre être humain.

                    Aux États-Unis, les 100 plus importants PDG gagnent chacun en moyenne 1000 fois plus que leurs salariés « ordinaires »

                    La fortune personnelle de Bill Gates (50 milliards de dollars) est égale à la fortune cumulée des 106 millions d’Américains les plus pauvres...

                    Le budget militaire américain de la seule année 2004 a été de 480 milliards de dollars, ce qui représente une dépense de 27.342 dollars par heure depuis la naissance du Christ.

                    En 2002, George W. Bush a décidé une hausse des dépenses militaires de 40 milliards de dollars.
                    Cette seule augmentation du budget militaire américain représente exactement la somme qui serait nécessaire pour résoudre définitivement le problème de la faim dans le monde. (selon les estimations de l’ONU)

                    Le nouvel ordre mondial oligarchique ne sert qu’à préserver les privilèges de certains et non pas à faire le bonheur de tous, bien au contraire ..

                    La gauche se contente de suivre le nouvel ordre mondial sous des dehors de démagogie et d’internationale au genre humain.

                    Cette gauche là je la méprise, l’URSS pour tous elle peut se la garder !
                     smiley


                    • julius 1ER 27 décembre 2013 12:33

                      Cette gauche là je la méprise, l’URSS pour tous elle peut se la garder 


                      @Arnaud 69
                      toute ta rhétorique et ton discours ne servent à rien, car hormis la vraie gauche, quelle force pour inverser cela ??????????????

                      • Arnaud69 Arnaud69 27 décembre 2013 12:48

                        @ julius 1ER

                        Quelle vraie gauche ?
                        Le NPA mondialiste, EELV les eugénistes, le FdG avec son bombeur de torse anti-France, le PCF de l’internationale au genre humain compatible avec le nouvel ordre mondial ?

                        La gauche actuelle peut abuser des jeunes de 20 ans qui ne connaissent rien à l’histoire, pas au delà.

                        La gauche est complétement paumée, prise au piège des contradictions dont ses leaders ont usé et abusé. Trahison de la laïcité, dumping social, dumping salarial, européanisme ultralibéral forcené, immigrationnisme infini etc...

                        La gauche n’est plus crédible en rien, absolument rien !


                      • jaja jaja 27 décembre 2013 23:10

                        « Le NPA mondialiste..... »
                        Plus les commentateurs sont stupides plus ils se répandent en dizaines de commentaires sur tous les fils de ce site...

                        Le « mondialisme » cher à Arnaud, et la « gouvernance mondiale » sont des attrape benêts... Le monde est caractérisé par la mondialisation capitaliste sous hégémonie américaine. La « gouvernance mondiale » c’est cette volonté hégémonique qui repose sur la force des armes US et qui tente de s’imposer aux autres blocs et Nations....notamment en contrôlant les ressources énergétiques de la planète...

                        Il n’y aura pas dans un avenir proche de « mondialisme » ni de « gouvernance mondiale » mais bien plus certainement un affrontement Chine-USA soutenus par leurs alliés respectifs. Affrontement économique bien sûr mais aussi, à terme, certainement militaire.

                        C’est bien au choc des Nations que l’on assiste actuellement et non pas à leur disparition sous un invisible gouvernement mondial.... Stupidité qui, si elle avait un brin de réalité, aurait pu apporter, au moins, la paix des armes à ce monde en guerre perpétuelle...

                        Car que ce soit à l’échelle de la Nation ou à celle de ce « gouvernement mondial » illusoire, honni par les souverainistes, reconnaissons que rien ne change pour les peuples esclaves, que ce soit sous la domination de l’oligarchie capitaliste « nationale » ou sous celle, fantasmée, qualifiée de « mondialiste »....
                        Aucune des deux n’entend le mot « peuple » autrement que dévoué et à son service exclusif...

                        La citation de Jaurès affirmant « A celui qui n’a plus rien, la Patrie est son seul bien ! »s’oppose violemment à celle de Marx qui dit « Les prolétaires n’ont pas de patrie  ». En germe, chez Jaurès, cette trahison du socialisme internationaliste au profit du nationalisme bourgeois, qui se finira quelques décennies plus tard à la SFIO, puis au PS, dans l’horreur des boucheries coloniales et ce jusqu’aux agressions impérialistes contre l’Afghanistan ou l’Irak ainsi que dans les pays de la « Franç-a-fric »

                        L’internationalisme s’oppose à ce qu’Arnaud appelle le « mondialisme » et qui n’est rien d’autre que l’impérialisme dominant. Ainsi les internationalistes soutiennent les résistances afghane, irakienne ou palestinienne que la plupart des « souverainistes » ignorent superbement. De même les internationalistes dénoncent leur propre impérialisme et soutiennent les peuples des dernières colonies en lutte en affirmant leur droit à l’autodétermination et à l’indépendance... (Kanaky, Guadeloupe, Martinique, Guyane Réunion)...

                        Paix et désarmement...alliance avec les peuples du monde contre l’oligarchie impérialiste et capitaliste et non pas alliances d’États bourgeois à États bourgeois qui ne peuvent que se tramer contre d’autres alliances étatiques du même type et donc mener obligatoirement à la guerre où les pauvres s’étripent pour le compte des oligarques. De cela nous ne voulons plus..

                        A commencer par le retrait de toutes les troupes françaises de tous les théâtres d’opération extérieurs où elle ne font qu’agresser des peuples pour le compte de l’impérialisme US ou au profit des volontés néo-coloniales et exploiteuses de nos dirigeants....
                        L’internationalisme bien compris commence par exiger de l’oligarchie capitaliste de notre pays la fin de ses ingérences criminelles extérieures....

                        Les prolétaires, les exploités, les dominés n’ont aucun intérêt commun, national ou autre, avec « leur bourgeoisie exploiteuse. L’intérêt national symbolisé par le drapeau tricolore, c’est toujours l’intérêt du Capital....


                      • Arnaud69 Arnaud69 27 décembre 2013 23:34

                        Cher Jaja

                        _"La « gouvernance mondiale » c’est cette volonté hégémonique qui repose sur la force des armes US et qui tente de s’imposer aux autres blocs et Nations....notamment en contrôlant les ressources énergétiques de la planète...« 

                        Et vous croyez qu’en aidant les USA à s’emparer de continents entiers comme ils l’ont fait avec l’Europe, tout ira beaucoup mieux . Ha ha ha
                        Au lieu de devoir conquérir 30 pays un à un, grâce à vous en un tour de main ils s’emparent d’une entité continentale comme l’Europe,.

                        _ »Il n’y aura pas dans un avenir proche de « mondialisme » ni de « gouvernance mondiale » mais bien plus certainement un affrontement Chine-USA soutenus par leurs alliés respectifs. Affrontement économique bien sûr mais aussi, à terme, certainement militaire."

                        Si vous pensez qu’il y a de la résistance du côté de la Chine... La Chine est liée aux USA et l’Angleterre . (Taïwan est un cadeau de la Chine pour ses colons Britanniques qui ont permis de détruire l’empire ancestral..)

                        La Chine détient les plus grandes réserves de bons du trésor US et de réserves de change en Dollar au monde. Si le dollar ne vaut plus rien la Chine perd des milliards de pétrodollars

                        _"La citation de Jaurès affirmant « A celui qui n’a plus rien, la Patrie est son seul bien ! »s’oppose violemment à celle de Marx qui dit « Les prolétaires n’ont pas de patrie ». En germe, chez Jaurès, cette trahison du socialisme internationaliste au profit du nationalisme bourgeois"

                        Le couplet sur Marx vous pouviez éviter, Staline avant lui avait été mis au pouvoir par qui on sait.... C’est le même mécanisme pour les printemps Arabes, les oligarques ont financé la « révolution » pour s’emparer des régimes.

                        La révolution Russe a été planifiée à partir de l’Angleterre et les troupes révolutionnaires ont été formées aux USA, nous avons même le lieu d’entrainement précis...

                        Donc le couplet sur l’internationale de genre humain vous pouvez remballer la marchandise définitivement et la fumer demain.

                        VOTRE URSS POUR TOUS VOUS LA GARDEZ 

                        MERCI DE NE PAS NOUS IMPOSER VOTRE VISION DU MONDE TELLE QUE VOUS NE VOUS L’ÊTES PAS IMPOSÉE A VOUS MÊME A VOTRE ÉPOQUE.

                        Votre « internationale Bisounours » n’a pas été réalisée aux grandes heures du PCF et vous pensez qu’en 2013 elle va se réaliser là où le NPA ne représente que 0,98% des voix aux législatives et 1,15% des voix aux présidentielles ?

                         smiley  smiley



                      • Le421 Le421 28 décembre 2013 08:29

                        @Arnaud

                        Vous confondez visiblement ceux qui sont vraiment, dans leur idées et dans leur corps, pour une politique de gauche, et ceux qui passent à la télé ou sont au gouvernement en se revendiquant de gauche.
                        Il y a un monde entre les deux.

                        Exemple. Mélenchon, que vous critiquez joyeusement, a essayé dans la campagne présidentielle de sensibiliser sur les risques du GMT.
                        Pas de danger que ce soit passé à la télé. On a préféré retenir quelques phrases accessoires, sorties de leur contexte et répété à l’envi.

                        Ensuite, vous oubliez que l’être humain est par essence imparfait.
                        Nous devons en permanence faire le choix du « moins pire ».

                        Et ne me parlez pas de la gauche de Solférino. Elle est aussi crédible que l’extrême droite sur son souci de la classe ouvrière.


                      • Arnaud69 Arnaud69 28 décembre 2013 12:45

                        @ Le421

                        Ne pensez pas qu’à titre personnel je confonde PS et gauche, c’est loin d’être le cas.

                         En revanche quand dans les vrais partis de gauche aux deuxième tour on dit aux électeurs « votez pour notre famille politique » (sous entendu PS), là ça m’amuse beaucoup.
                        On ne peut pas dire aux élection « le PS est notre famille politique » et s’en distinguer après, il faut rester cohérents.

                        Croire que j’en veuille au front de gauche, ce serai une erreur, je n’aime pas du tout les « leaders minimo » d’où qu’ils viennent,
                        Je n’aime pas le culte de la personnalité, je n’aime pas la dévotion, la bigoterie et l’hystérie.

                        J’ai passé du temps à analyser le personnage que vous citez, tant sur le plan sémiologique que sémantique et psychologique, mon avis personnel : C’est un danger public.
                        (je peux même en faire une vidéo avec des parallèles historiques sur quelques-uns de ses jumeaux, c’est flagrant..)
                         

                        C’est un avis personnel, je suis gentil, je n’ai jamais encore produit de vidéo sur lui pourtant il y a matière...


                      • Le421 Le421 29 décembre 2013 09:15

                        Ah !! Vous avez « zappé » une de mes phrases, et sûrement la plus importante...
                        Celle ou on parle du « moins pire » !!  smiley


                      • Mowgli 29 décembre 2013 12:59

                        Demain l’Internationa-aa-le sera le j’enrhume un.

                        ATCHOUM !


                      • Cassiopée R 27 décembre 2013 15:20

                        Le capitalisme ne sert qu’à une minorité pour se goinfrer d’argent.


                        • Graffias Graffias 27 décembre 2013 15:22

                          Bonjour

                          Si les dirigeants souhaitent limiter la démographie et déclencher un conflit planétaire ils ne s’y prendraient pas autrement. 


                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 07:47

                            Graffias

                            effectivement, ça y ressemble beaucoup.
                            cette solution dramatique permettrait, comme en 40, de relancer la consommation, la croissance, prouvant que tout est un éternel recommencement, et que nous sommes incapables de retenir les leçons du passé.

                          • Laurenzola Laurenzola 27 décembre 2013 15:26

                            @Olivier,

                            Je m’inscris en faux par rapport à votre analyse, la théorie du ruissellement est totalement vérifiée dans les faits, jamais autant de larmes n’auront coulées sur les visages, seul problème, ce sont principalement des larmes de tristesse, c’était un peu prévisible, quand même !!!


                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:35

                              LaurenZola

                              merci pour ce moment d’humour décalé.
                              larmes et sourires...
                              curieux mélange

                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:09

                              Joyeuseté

                              merci de ce complément d’info.
                              ça recoupe ce qu’on peut lire un peu partout chez les économistes éclairés.
                              tout est en place pour un joli flop bancaire...
                              mais, comme on l’a vu, grâce à Gaël Giraud, les actionnaires sont bien à l’abri.
                               smiley

                            • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:36

                              joyeuseté

                              j’oubliais, merci...
                              et Bonne année aussi
                               smiley

                            • Le421 Le421 29 décembre 2013 09:22

                              Les banques font partie prenante du système d’escroquerie généralisée.
                              A coup de 10€ par ci, 20€ par là, ces voleurs se font des couilles en or sur le dos des gogos comme moi.
                              Pas étonnant qu’il ne soit plus possible de créer une Banque de France mutualiste pour tout un chacun avec des services minimum gratuits, ce qui permettrait déjà de gagner beaucoup d’argent au niveau national.
                              Imaginez ça !! Une Banque de France utilisable de la même façon que le Crédit Labricole du coin, avec l’argent des français ou autres, ou les services comme l’indispensable carte bleue seraient gratuits, sans se goinfrer sur d’autres trucs !!


                            • yoananda 27 décembre 2013 17:25

                              Tiens c’est bizarre, les riches ne s’enrichissent qu’en volant aux pauvres, cependant :
                              En France, nous sommes 10X plus riches, travaillons 2X moins, et vivons 30 ans de plus qu’il y a 100 ans.
                              D’où ça pourrait bien venir alors ?
                              Ha oui, c’est parce qu’on volé a d’encore plus pauvres que nous !
                              Ben non ...
                              http://yoananda.wordpress.com/2013/12/26/quelques-rappels-sur-le-mechant-capitalisme-marchand/
                              Il ne faut pas confondre le conjoncturel (ce qui se passe aujourd’hui avec la crise) et le structurel.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:14

                                yoananda

                                merci de nous inviter à découvrir votre blog...
                                ceci dit, je reste dans l’expectative... car ce que vous affirmez presque entre les lignes, soit d’affirmer que nous sommes bien plus heureux qu’il y a quelques siècle risque de ne pas convaincre les millions de français qui n’en peuvent plus de cette situationi.
                                je vous cite :
                                « A l’inverse, si nous devenions tous zégaux : soit marxiste, c’est la révolution, la fin des classes, on répartit de manière égalitariste l’argent. Chiche. 7 milliard de personnes. PIB mondial 70 000 milliard. Soit un revenu annuel de 10 000$, soit 606€ par mois. Le seuil de pauvreté étant défini à 977€ en France »
                                en conclusion, si j’ai bien compris, vous êtes totalement satisfaite de la situation actuelle.
                                grand bien vous fasse.

                              • yoananda 27 décembre 2013 19:12

                                J’ai la faiblesse de croire que propager des contre-vérités ne l’améliorera pas.
                                Malheureusement, vous procédez avec mon blog de même qu’avec l’économie : un petit coup d’oeil rapide et orienté selon ce qui vous arrange.
                                Je vous ai connu meilleur sur d’autres sujets.


                              • Croa Croa 27 décembre 2013 19:38

                                « En France, nous sommes 10X plus riches, travaillons 2X moins, et vivons 30 ans de plus qu’il y a 100 ans. »

                                FAUX ! Nous gaspillons 10x plus de saletés jetables qu’autrefois (et même plus que ça) mais les vrais biens (avoir sa maison par exemple) sont toujours aussi inaccessibles. Les salariés font moins d’heures certes mais deux salaires par familles sont désormais nécessaires ( et les indépendants travaillent plus qu’autrefois !) L’espérance de vie a effectivement augmenté mais c’est bien fini ! 


                              • yoananda 27 décembre 2013 21:06

                                Intéressant point de vue Croa. Je vais y réfléchir. Notamment sur le temps de travail /2 ... par individu, mais pas par famille au final ! C’est très pertinent. Merci.
                                Pour le reste, y a pas photo, santé, éducation, confort, on est 10X mieux loti qu’un roi d’il y a 300 ans !


                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 21:58

                                yoananda

                                votre commentaire comparant la misère des rois d’il y a quelques siecles avec la richesse de nos pauvres mériterait d’être mis sous cadre.
                                un grand moment d’humour.
                                 smiley
                                je pense que c’est involontaire, mais l’essentiel n’est-il pas d’avoir une occasion de rire ?


                              • davideduardo davideduardo 28 décembre 2013 05:04

                                La notion de pauvreté évolue avec le temps, 


                                tout comme l INSEE ne prend pas en compte chaque année les mêmes produits pour calculer l inflation (en 2000 il mettra un appareil téléphonique a clapet qu il remplacera en 2013 par un iphone)


                                Mais il est clair qu un pauvre d aujourdhui possède des choses qui n étaient destinés qu aux riches il y a 60 ans (voiture, frigo, téléphone....)
                                Les pauvres doivent il donc se contenter de cette état de fait en pensant a ses aïeux ?

                                C est la que rentre en jeu l analyse marxiste :
                                les prolos produisent aussi plus qu il y a 60 ans, donc il serait juste qu ils y gagnent en proportions et ne reçoivent pas seulement les miettes des gains de productivités que s octroient aujourdhui en totalité les investisseurs.



                                Pour résumer, disons que en soi la theorie du ruissellement fonctionne , mais qu il y a tellement de pertes de liquide en amont et tellement de secheresse en aval, qu il est temps d appeler le plombier pour drainer tout ca un peu mieux   smiley


                              • Pepe de Bienvenida (alternatif) 29 décembre 2013 18:06

                                yoananda, tu raisonnes en termes matériels. Mais la pauvreté aujourd’hui n’est pas compensée par les bénéfices qu’a apportés le « progrès ». C’est vrai, nous ne mourons plus de faim et nous vivons en moyenne plus vieux. Mais l’individu n’a que faire des moyennes. Parce que la pauvreté aujourd’hui, c’est d’abord la précarité et l’exclusion. Quand tout le monde doit manger ses semelles pour subsister, d’accord c’est dur, mais chacun se sent comme les autres, et avec les autres. L’exclusion, c’est être mis au ban de la société, et tu l’as peut-être oublié, mais nous sommes d’abord des animaux sociaux. Et pour ceux qui ne sont pas encore exclus, c’est la précarité même dans les classes moyennes, et personne ne dort tranquillement avec cette épée de Damoclès. La société actuelle est peut-être plus riche, mais sa mainmise sur l’avoir est surtout un instrument de contrôle de l’être, et c’est en cela qu’elle est la plus inégalitaire. Tout le monde a compris depuis longtemps que ce n’est pas un problème de richesse absolue, mais que la pathologie d’un Tapie met tout le monde en danger d’exister.


                              • epicure 29 décembre 2013 21:37

                                ben oui justement en 100 ans, il y a eu de nombreuses politiques qui on permit une meilleure répartition des richesses entre français, donc d’appauvrir relativement les plus riches pour enrichir les plus pauvres, ce qui a permis la naissance d’une classe moyenne conséquente
                                Ce n’est pas en accumulant les richesses dans les poches des plus riches que cela s’est fait.
                                Donc le SMIC, la sécurité sociale, les retraites, les politiques salariales etc... tout ce qui a permis aux pauvres d’être vraiment moins pauvre , sont des mesures qui vont à l’encontre du dogme libéral du ruissellement.
                                Dans aucun pays les riches n’ont amélioré le sort des autres en accumulant toutes les richesses.

                                D’ailleurs la situation actuelle montre le mensonge de cette théorie :
                                les plus riches accaparent le plus gros des richesses crées, pendant ce temps totues els autres strates de gains s’appauvrissent.

                                C’est mathématique : s’il y a 2% d’augmentation du PIB mesuré, et que les 1% les plus riches voient leur gain de richesse augmenter de 36% c’est donc que cet enrichissement se fait au dépend d’autres couches de population, et donc que ceux ci s’appauvrissent.

                                Par conséquent l’enrichissement des plus riches ne profite pas au plus pauvres, mais se fait bien à leur dépend.
                                CQFD


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 décembre 2013 08:56

                                yoananda,

                                Voici comment la richesse « ruisselle » aux USA :
                                 « Inégalité de la répartition de la richesse aux USA »,

                                Et gâteau sur la cerise : « 1,3 million d’américains viennent de perdre leur allocation chômage »

                                Si la situation est un peu moins pire chez nous, c’est grâce à ce qui reste des acquis du CNR, et à ce qui reste des services publics qui sont une répartition de la richesse nationale.

                                Ce qui n’existe pas aux USA où la charité remplace les services publics, la sécurité sociale et les retraites par répartition.

                                Tous ces acquis sont d’ailleurs dans le collimateur des néo-cons de chez nous, comme Denis Kessler idéologue du Medef : « Adieu 1945 ! »

                                « La liste des réformes ? C’est simple, vous prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement la programme du Conseil National de la Résistance ! »


                              • Gauche Normale Gauche Normale 30 décembre 2013 10:03

                                Yoananda a raison l’émergence d’une société de classes (dirigeantes et dirigées) a permis un sacré progrès : 2 guerres mondiales au début du 21ème siècle ! smiley

                                En 1914, les Allemands détestaient ils les Français ? Les Français détestaient ils les Allemands ? J’en doute mais comme « leur » bourgeoisie respective voulaient défendre leurs intérêts leur gouvernement ont déclaré la guerre et ont envoyé les pauvres au casse-pipe. On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour les industriels, disait Anatole France.
                                On peut donc dire que les conséquences de la cupidité des riches ont « ruisselé » jusque dans les tranchées.

                              • Gauche Normale Gauche Normale 30 décembre 2013 13:50

                                Ce que dit Épicure est bien plus proche de la réalité : les impôts sont un levier puissant (bien que loin d’être le seul) pour réduire les inégalités entre les 20% les plus riches et les 20% les plus pauvres.

                                Pour plus de détails, cet article très bien fait de Fakir
                                Et un schéma plus clair que sur l’article => ICI
                                Vive les impôts. smiley

                              • epicure 30 décembre 2013 19:54

                                oui précisons pour certains, que les impôts ne sont qu’un outils, ils peuvent favoriser la répartition des richesses des riches vers les pauvres, ou au contraire agendir les inégalités en allégeant les impôts des riches et faisant porter l’essentiel sur les catégories modestes et moyennes, par exemple ne faisant supporter l’impôt par la TVA uniquement.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2013 20:02

                                épicure

                                oui, c’est vrai.
                                le problème c’est que l’état utilise de plus en plus les taxes qui remplir ses caisses, or les taxes sont les impots les plus injustes...
                                il serait bien inspiré a redonner à l’impot la place qu’il mérite, en luttant contre les niches fiscales, et toutes les « combines » utilisées par les plus nantis pour y échapper...

                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2013 17:32

                                Bonjour Olivier,

                                Selon le classement du magazine américain Forbes, le monde n’a jamais compté autant de milliardaires : ils sont 1 426 cette année, 200 de plus que l’an dernier. Un record absolu depuis 30 ans. source

                                Selon Forbes toujours :

                                Les 147 grandes sociétés les quelles contrôlent tout (article en anglais)

                                ’ Monsieur Hoover (…) ne savait pas que l’argent ruisselle toujours vers le haut  ’’

                                Il est grand temps que cela change.

                                Voici quelques mesures que propose l’UPR pour sortir la France de la crise et pour retrouver la souveraineté qui à été confisque par le monde de la finance.

                                http://www.dailymotion.com/video/xx...

                                Programme de Libération Nationale - UPR


                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:41

                                  eau du robinet

                                  merci de tous ces compléments d’information.
                                  je partage.

                                • yoananda 27 décembre 2013 19:21

                                  Ca ne prouve rien, si ce n’est qu’il ne fait pas bon investir en France sous peine que s’enrichir ne déplaise trop a son peuple ou ses dirigeants.
                                  D’abord, comme expliqué ci dessus : le fait que certains s’enrichissent ne signifie pas que d’autres s’appauvrissent, puisque l’histoire prouve sans cesse le contraire.
                                  La France est le seul / dernier pays au monde ou la croyance que s’enrichir ne peut pas être dû au mérite personnel persiste envers et contre toutes les évidences.
                                  Ensuite, actuellement, depuis 2008 nous sommes dans une période très particulière ou les indicateurs économiques sont faussés (sciemment). Ce qu’il signifie qu’on est dans le « wealth effect » : « fausse création de richesse ». Il ne s’agit pas de vraie richesse : elle peut s’évaporer du jour au lendemain.
                                   
                                  Le vrai problème n’est pas la richesse (il faudrait s’intéresser au patrimoine hors inflation) mais le pouvoir.
                                  Et le problème, c’est la concentration du pouvoir. Le problème n’est pas la situation observée, mais le fait que la situation observée soit faussée et pourquoi elle l’est...
                                  bref ...


                                • epicure 29 décembre 2013 21:44

                                  pour ce qui est de l’écoulement d’eau, eau-du-robinet est forcément plus crédible que yoananda.

                                   smiley

                                  Et les dénégations de ce derniers ne changeront pas les faits qui deviennent de plus en plus connus ces dernières années.
                                  La seule connaissance des gains de richesse par tranche de revenu permet de réfuter absolument la théorie du ruissellement.
                                  A moins d’admettre que « si les pauvres s’appauvrissent c’est qu’ils s’enrichissent » est une une réflexion logique, rationnelle.


                                • Fourmi Agile Evrard 27 décembre 2013 17:37

                                  Selon Mr Cabanel, les riches sont riches car ils exploitent les pauvres. 

                                  Votre attitude est humiliante pour les pauvres parce que vous affirmez en fait qu’ils sont donc incapables de s’opposer aux riches, donc incapables de choisir leur vie. Ce sont des abrutis.

                                  Ensuite la pauvreté est une notion subjective : certains vivent pauvrement mais sont infiniment plus heureux que certains riches.

                                  Pour terminer, il y a des riches qui font un travail parfaitement honnête, qui n’exploitent personne. Vous connaissez Mick Jagger, Sting, Madonna.

                                  Lisez donc mon article de ce jour aussi sur Avox.




                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:19

                                    Evrard

                                    j’ai bien peur que ce ne soit pas seulement « selon moi »
                                    sans tomber dans un populisme de mauvais aloi, vous devriez quand même reconnaitre que le gateau de la richesse est bien mal partagé...
                                    mais si j’ai bien compris, tout comme yoananda, (voir plus haut) cette situation ne vous pose pas de problème.
                                    disons que vous avez une vision tres subjective des mots égalité et fraternité... et n’en parlons plus.
                                     smiley

                                  • AlainV AlainV 27 décembre 2013 19:24

                                    "Pour terminer, il y a des riches qui font un travail parfaitement honnête, qui n’exploitent personne. Vous connaissez Mick Jagger, Sting, Madonna.« 
                                    Aïe !
                                    Bill Gates, alors, est aussi un travailleur honnête...
                                    Et pourtant rien ne justifie qu’il garde pour lui seul le fruit du travail de ses milliers de »collaborateurs« . Un riche est quelqu’un qui vend trop cher un produit (CD ou spectacle) et qui rémunère mal ceux qui travaillent pour lui. Ensuite, que fait-il de son argent ? Il le place pour qu’il lui rapporte, cela signifie qu’il prend une partie du fruit du travail des entreprises où il a placé son argent, etc.
                                    Il ne peut y avoir de riche qui ait la conscience tranquille, il a forcément pris de l’argent à quelqu’un.
                                    Regardez aussi ce que font les Fonds de Placement : ils achètent une usine, en tirent tout ce qu’il peuvent, et la ferment en licenciant tout le monde, ou en la revendant en morceaux, comme Tapie le faisait à son heure de »gloire« . Lisez donc » La violence des riches" des Pinçon. Vous en sortirez plus intelligent.


                                  • Arnaud69 Arnaud69 27 décembre 2013 19:29

                                    Alain V
                                    Est un homme qui mérite d’être lu au delà des dogmes.
                                    Souvent mesuré, pondéré, poussant à se documenter et réfléchir.

                                    Merci .


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:41

                                    Alain V

                                    merci de ces judicieux conseils, 
                                    je vais aller lire cet article

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:45

                                    Alain V

                                    et pour ceux que ça pourrait intéresser, un article qui illustre bien le Livre de Monique Pinçon-Charlot.
                                    sur ce lien
                                    extrait :
                                    « Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH, est en tête du palmarès des grandes fortunes professionnelles de France, publié chaque année par la revue Challenges. Il possède 370 fois la fortune du 500ème de ce classement. Et le 501ème est encore très riche ! Comparez : le Smic à 1120 euros, le revenu médian à 1600 euros, les bons salaires autour de 3000 euros, et même si on inclut les salaires allant jusque 10 000 euros, on est toujours dans un rapport de 1 à 10 entre ces bas et hauts salaires. Par comparaison, la fortune des plus riches est un puits sans fond, un iceberg dont on ne peut pas imaginer l’étendue. »

                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 décembre 2013 09:12

                                    Olivier Cabanel,

                                    Et si saviez comment il a débuté sa fortune, comme tous nos riches français, vous en tomberiez de l’armoire !! Lisez donc « Argent public, fortunes privées » d’ Olivier Toscer

                                    « Peu à peu la vérité est apparue : la France vit sous l’empire d’un nouveau régime : le favoritisme d’ Etat. Ses lois n’ont été consignées dans aucune Constitution, ni débattues sur aucune estrade. Elles ne sont ni de Droite ni de Gauche. Simplement gouvernementales. Scrupuleusement respectées de puis 20 ans par tous les gouvernements. »

                                    « La règle est de privatiser les gains et de socialiser les pertes. Leur métier d’industriels privés st de gagner de l’argent. Celui de l’ Etat est-il de les financer sur fonds publics ? »

                                    Le patron de la FNAC y est largement disséqué, ce qui explique que le bouquin soit déclaré « épuisé »...


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2013 09:14

                                    merci fifi

                                    du coup, je crois que cet homme mériterait un article bien documenté...
                                     smiley

                                  • Hervé Hum Hervé Hum 27 décembre 2013 18:06

                                    On attend en vain des idées neuves, comme celle de mettre en place un revenu de base, quasi seule solution pour remettre l’égalité, la fraternité, au cœur de la République, faisant reculer la misère, et relancer la consommation.

                                    Bonjour Olivier, difficile de s’affranchir de ses vieux réflexes, comme de dire qu’il faille relancer la consommation !

                                    C’est un peu comme dire à un obèse que pour maigrir il faut qu’il mange encore plus.

                                    Enfin, le revenu de base seul ne changera rien, pour qu’il soit efficace, il faut que cette mesure soit accompagné par une transformation de la société, non plus tournée vers une consommation aveugle, mais consciente, c’est à dire qui recherche la maximisation de l’efficacité de la production en terme de qualité. En d’autres termes, produire toujours mieux pour produire moins et donc, polluer, travailler moins et se donner plus de temps d’activité créatrice et sociales.

                                    Mais allez expliquer à un drogué qu’il se fait du mal à lui même...


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:34

                                      Hervé Hum

                                      perso, je suis favorable à RdB (revenu de base), mais je ne suis pas sur qu’il faille « relancer la croissance »...ce qui pourrait paraitre contradictoire, et pourtant.
                                      dans un article récent, je tentais une explication différente pour justifier ce RdB
                                      Personne ne peut imaginer une nouvelle guerre mondiale… et pourtant, il y a tant d’instabilité dans ce monde qu’il est difficile d’écarter définitivement une telle issue, à moins que les dirigeants de la planète ne décident de réduire les inégalités entre les plus riches et les autres… ce que permettrait en partie leRevenu de Baselien
                                      et j’ajoutais ceci
                                      Il serait en effet grand temps de faire quelque chose, car le nombre de riches continue d’augmenter dans ce bas monde, et l’humain, comme le démontre ce court dessin animé, reste le pire ennemi de la planète.


                                    • gogoRat gogoRat 27 décembre 2013 21:23

                                      La vraie idée neuve, sous l’idée du Revenu Minimal d’Existence, ce serait d’arrêter de se tromper d’utopie :
                                       il faudrait accepter un principe de réalité et comprendre que ce n’est pas par la législation qu’on atteindra la vertu, c’est à dire une répartition la plus juste possible, à tout niveau, des « biens » ou « richesses » produites par les humains. 
                                       Ce qu’il est par compte possible, et indispensable d’obtenir est à l’opposé de la vertu maximum, soit : la coopération minimum nécessaire pour la survie ensemble !
                                       Si nous n’apprenons pas à vivre ensemble comme des frères, nous mourrons tous ensemble comme des idiots.« 
                                       Il suffirait d’être beaucoup moins exigent encore que
                                      Martin Luther King : puisqu’on ne sait pas vivre comme des frères, apprenons au moins à laisser survivre nos frères ! Enfin plus que survivre en fait : les laisser développer autant que quiconque une vie, et une intégration sociale digne !
                                        »N’a l’esprit libre que celui dont l’existence matérielle est assurée" aurait dit un certain Jacques Duboin

                                       On doit alors pouvoir faire ce pari  :
                                       lorsque tous nos frères auront l’esprit libre ... de moins en moins se laisseront entraîner dans les dérives des déséquilibrés qui veulent tirer toutes les couvertures à eux ...
                                       


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 07:49

                                      gogorat

                                      bravo, 
                                      je partage et remercie.
                                       smiley

                                    • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 27 décembre 2013 18:27

                                      Toutes nos dépenses font la recette d’un patron et le salaires de ses employés... Qui consomment !!!

                                      AIRBUS ruisselle très fort autour de Toulouse.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:38

                                        Gilles Bertin

                                        bien sur, bien sur...
                                        mais trouvez vous que l’échelle des salaires entre serge Dassault et celui de ses employés soit réellement égalitaire ?
                                        car, si évidemment, l’entreprise que vous citez donne du travail à beaucoup de monde, mais ne pensez vous pas qu’une meilleure répartition des richesses éviteraient bien des problèmes ?
                                        Dassault interrogé assure avoir un tout petit salaire (2000 euros)
                                        ce qui pourrait faire sourire si cette posture n’était pas si scandaleuse.
                                        extrait :

                                        Le magnat des affaires, âgé de 85 ans, faisait presque pitié mercredi matin 15 décembre sur Europe 1. Interrogé sur les salaires des patrons français, par Marc-Olivier Fogiel, le sénateur UMP a affirmé : « J’ai très peu de salaires, j’ai des revenus d’actions, mais c’est tout. Je gagne 2.000 euros à Dassault Aviation ». Vraiment ? Aidons un peu le président honoraire du groupe à refaire ses additions.

                                        Effectivement, Serge Dassault reçoit une rémunération annuelle faible, selon les documents officiels de la société : 9.148 euros, par an, comme conseiller, mais il a oublié de compter les jetons de présence reçus au titre du conseil d’administration : 22.000 euros. Et puis, il a aussi omis de citer 34.268 dollars (26.400 euros) pour le conseil de la filiale Dassault Falcon Jet. Et surtout, il aurait pu ajouter 400.000 euros au titre de GIMD, la société familiale, actionnaire majoritaire de Dassault Aviation.

                                        Et puis, pourquoi ne pas compter aussi 20.000 euros de jetons de présence dans cette entreprise. Au total, cela fait près de 480.000 euros en 2009. C’est tout ? Bien sûr que non. Les fameux revenus d’actions, les dividendes versés par Dassault Aviation, ont augmenté de 52%, l’an dernier. Cela fait quand même 45 millions d’euros. Et cette fois, c’est tout ? Non, car la famille est propriétaire des installations que lui loue le groupe. Mais, cette fois les chiffres ne sont pas publics.

                                        Thierry Philippon



                                      • AlainV AlainV 27 décembre 2013 19:36

                                        à Gilles BERTIN

                                        Ironique ?
                                        On peut penser aussi aux actionnaires qui préemptent souvent plus que les bénéfices de l’entreprise, celle-ci se séparant alors d’un bras ou d’une main, ou d’un pied, afin de satisfaire l’appétit de ses actionnaires.
                                        Combien d’entreprises françaises ont dû fermer depuis 5 ans, à cause de l’appétit féroce de leurs actionnaires anthropophages ?
                                        Et pour les satisfaire davantage, notre Etat leur a fait cadeau de 200 milliards par an, depuis l’ère Sarkozy
                                        .
                                        Il n’y a plus d’argent pour les hôpitaux, la sécu, les retraites, mais il y en a toujours pour les actionnaires.

                                        Ca ruisselle plut.ôt vers le haut en ce moment


                                      • Croa Croa 27 décembre 2013 19:47

                                        Dassault est une bonne boite coté salaires. Ils ont aussi un Comité d’entreprise (CE) de rêve (Il n’y a qu’EDF qui fasse mieux à ce sujet.)


                                      • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 27 décembre 2013 20:12

                                        La distribution de salaire annuel s’élève en France a 1450 milliards d’Euros... 34% font le CA de toute nos sociétés de distribution


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 20:44

                                        Croa

                                        pour Dassault, je ne de mande qu’à te croire...
                                        mais quand on voit comment il est empêtré aujourd’hui dans une vilaine affaire d’achat de voix...(lien)
                                        quand on voit comment il argumente sa pauvreté (voir plus haut, l’affaire de son salaire qui ne serait que de 2000 euros)
                                        j’ai de la peine à lui manifester toute ma sympathie.
                                         smiley

                                      • julius 1ER 28 décembre 2013 18:51

                                        la déclaration de Dassault m’a fait « pisser » de rire, à cela on devrait ajouter la célèbre phrase d’ Audiart«  le con c’est celui qui ose tout » mais à défaut il nous prend vraiment pour des cons. 

                                        Je trouve cela très énervant à force, qui plus est il n’a même pas mentionné ces indemnités de sénateur qui bien sûr, on l’aura compris ne représente rien, une paille au milieu d’une meule ; Ces gens -là n’ont plus le sens des réalités et dire qu’il y a encore des millions de gens pour les encenser, c’est bien là le fond du problème .............

                                      • GdeBell 27 décembre 2013 18:29

                                        Les inégalités s’accroissent, les « socialistes » passent... Honte à eux !


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 18:40

                                          GdeBell

                                          pas mieux !
                                          merci...
                                          je partage

                                        • Gauche Normale Gauche Normale 27 décembre 2013 18:44

                                          Merci olivier.

                                          Je suis en train de lire POURQUOI L’ÉGALITÉ EST MEILLEURE POUR TOUS : passionnant bouquin ! Ses auteurs (Kate Pickett & Richard Wilkinson) y démontrent que plus un pays est inégalitaire, plus il va mal. On y apprend que si les USA réduisaient les différences de revenus de leur pays au même niveau que les pays industrialisés où règne la plus grande égalité - Japon, Norvège, Suède, Finlande - alors :

                                          • la part des Américains qui croient pouvoir faire confiance aux autres augmenterait de 75%
                                          • le taux de personnes souffrant de troubles psychiques ou d’obésité pourrait reculer de 2/3
                                          • le nombre de grossesses d’adolescentes baisserait de 50%
                                          • le nombre de détenus baisserait de 40%
                                          • les Américains pourraient travailler chaque année l’équivalent de 2 mois de moins

                                          C’est dire à quel point le « ruissellement » est bel et bien une fable : on peut toujours attendre 100 ans que ça n’arrivera jamais. Tous ce que les inégalités stimulent ce sont la délinquance, le surpoids dès l’enfance, les prisons surpeuplées, la toxicomanie...

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 19:37

                                            Gauche Normale

                                            je partage totalement, 
                                            merci...
                                            et merci d’avoir proposé ce livre... idéal pour aborder 2014.
                                            je pense que l’élu élyséen n’aura pas eu l’idée de le lire.
                                             smiley

                                          • Croa Croa 27 décembre 2013 19:55

                                            L’oligarchie ploutocratique s’en fout totalement : Ces gens sont maintenant au dessus des nations qui peuvent donc bien crever ! (Ils ont bien des nationalités de rattachement mais possèdent des résidences et des biens un peu partout.)


                                          • Gauche Normale Gauche Normale 27 décembre 2013 19:55

                                            De rien. Je le conseille à tous et surtout à ceux qui sont encore convaincus du bien-fondé de cette théorie du ruissellement : les graphiques qui y sont présentés sont limpides. Les auteurs reconnaissent qu’il est dur d’établir un lien de cause à effet entre inégalités et fléaux. Mais les conclusions vont trop souvent en ce sens pour être le fruit du hasard.


                                          • epicure 29 décembre 2013 21:53

                                            @Par Gauche Normale (---.---.183.44) 27 décembre 19:55

                                            oui par exemple il y a un lien entre le taux de criminalité dans un pays et son indice GINI, qui mesure a répartition globale des richesses par rapport à l’égalité parfaite.
                                            Et les pays à faible GINI (faible écart) sont ceux où la criminalité est plus basse, et ceux aux plus forts indices GINI les pays où il y a le plus de criminalité et de violence.


                                          • Gauche Normale Gauche Normale 27 décembre 2013 20:04

                                            @ croa

                                            Ils ont bien des nationalités de rattachement mais possèdent des résidences et des biens un peu partout.
                                            C’est pour ça que je me suis toujours demandé comment on pouvait croire qu’un Peugeot serait plus « sympa » ou plus « patriote » qu’un Mittal au motif que le premier serait de nationalité française. Tout ça n’est qu’illusion. Leur seule patrie, c’est l’argent quelque soit le coin du monde.
                                            Et je ne suis pas marxiste. smiley

                                            • eric 27 décembre 2013 21:13

                                              Toujours le même problème.
                                              Cette fascination pour les « riches »

                                              Le seul moyen que le capital des riches se transforme en 61 000 euro par enfant pauvre, ce serait de vendre leurs boites a un investisseur étranger...En effet, si tu le vend a un autre riche français, tu ne fait que déplacer le problème...
                                              Par ailleurs, cela pose vite un problème puisque, entre autre, 41,5% des montant de l’IR sont paye par 1,5% des contribuables.

                                              La seule question réellement digne d’intérêt est en réalité la situation des pauvres. Ils sont des millions. Cela me gêne plus de savoir qu’il y a 2,7 millions d’enfants pauvres que de savoir qu’il y a 500 français riches.

                                              Il ya des riches dans le monde entier. Des pauvres aussi. Que le régime soit « libéral »ou pas. En revanche ce qui est évident, incontestable et mesurable, c’est bien que la situation des pauvres est la meilleure dans les pays libéraux. Du reste, ils ne s’y trompent pas, chaque fois que c’est possible, c’est vers ceux la qu’ils migrent a la recherche d’une vie meilleure.

                                              C’est le principal facteur qui explique le dépérissement de toutes les idéologies socialistes dans le monde entier. Le réel.

                                              Du reste Cabanel le confirme ici, la principale force se réclamant formellement encore de ces idées d’un autre age dans notre pays, c’est le PS français...c’est tout dire.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 22:05

                                                eric

                                                fascination ? comme vous y allez !
                                                je suis seulement étonné du manque d’intelligence de ceux qui s’approprient (provisoirement) la plus grande partie des richesses d’un pays,, juste par avidité.
                                                incapables de deviner que finalement, ça pourrait se retourner contre eux.
                                                alors qu’un partage plus équitable des richesses changerait en profondeur toute la société
                                                essayez d’y réfléchir.
                                                 smiley

                                              • eric 28 décembre 2013 09:02

                                                Quand l’homme de gauche montre la Lune (les « 500 »), l’imbécile regarde la Lune et pas le doigt encore gluant de confiture.
                                                Les dividendes distribues après impots prélèvements et taxes doivent se compter sur la moitie des doigts d’une main en France. L’État dépense dans le même temps 60% de la richesse produite.
                                                Quand des gens qui émargent d’une manière ou d’une autre a nos impots se passionnent tellement pour le taux marginal d’imposition de Madame bettencourt, il y a gros a parier qu’ils veulent surtout que nous ne nous intéressions pas a notre argent.

                                                Du reste, la méthode est toujours un peu la même. On compare des stocks, du capital productif, des valeurs boursières, des revenus, et hop, tout dans le même panier.

                                                Cela ne suffit pas a cacher que 10% d’efficacité en plus dans le dépense publique nous donnerait beaucoup plus d’argent pour lutter contre toutes les pauvreté que 100% d’imposition des revenus des 500.

                                                D’autant que dans le second cas cela marche une année. Dans le premier, ce serait tous les ans.

                                                L’égoïsme rapace des gauches prebendieres, qui sociologiquement vivent de leurs prélèvements sur la part de notre argent que nous voulions consacrer au social est vraiment nauséabond.


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 10:02

                                                eric

                                                c’est amusant votre réflexion car, au fond, vous nous tendez le bâton pour vous faire battre.
                                                vous connaissez le vrai sens du dicton chinois que vous citez ?...je suppose que oui, et pourtant on en viendrait a en douter.
                                                car dans le proverbe en question, l’imbécile c’est celui qui regarde le doigt...et non celui qui regarde la lune.
                                                oublions ce détournement dénué de bon sens, car on sent bien que ce qui vous gène, c’est de dénoncer celui qui a le doigt dans le pot de confiture... qu’il s’appelle cahuzac, ou sarközi..qu’importe, ils ont été pris avec le doigt bien sucré...
                                                quand d’autres ont financé leur campagne sur des fonds secrets, des rétro commissions, affirmant qu’ils ont seulement vendus quelques tee-shirt...
                                                manifestement, ça ne vous gène pas, ce qui vous gène, c’est ceux qui le montre du doigt.
                                                amusant.
                                                 smiley

                                              • eric 28 décembre 2013 16:07

                                                Marrant de vous voir réfléchir a haute voix... « ah il n’a pas du comprendre de quoi il parle, mais bon quand même, ce serait surprenant..en tous cas il faut que je montre que j’ai compris au moins la référence. ....
                                                Mais comme de fait, vendre l’appareil productif ne semble pas être une vraie solution a la pauvreté, parlons d’autre chose, revenons aux fondamentaux, un coup a droite, un coup a gauche ... »
                                                Cahuzac avec ses malheureux millions planques mais surtout, le fait qu’il y avait un mec compètent au gouvernement, que c’était un voleur et un menteur, et que personne ne s’est jamais pose de question. Et bien sur Sarkozy, avec votre traditionnel faute d’usage..
                                                Comme si les fraudeurs socialistes avaient quoi que ce soit a voir a voir avec l’exemplaire contribuable qu’est Nicolas jusqu’à plus ample informe,( et avec l’actuelle équip au pouvoir, si il y avait quelque chose a trouver, le fait qu’ils n’y soient pas encore parvenu serait un nouvel hymne a leur incompétence..).

                                                Et tous cela pour quoi ? Pour ne pas revenir au cœur du sujet : avec un état qui dépense 60% de notre argent, la question du ruissellement n’a d’intérêt qu’avec l’argent public : pourquoi ne ruisselle-t-il pas ? Ou est il ? Et Pourquoi certains s’intéressent ils tellement aux pailles qui restent entre des mains privée et si peu a la source évidente de toute solutions a toutes les questions sociales de notre pays qui réside dans une autre gestion de notre argent commun ? Cela peut il etre lie au fait que eux en recoivent suffisemment mais ne sont pas presse de partager avec les pauvres. La question reste posée....On comprend qu’ils preferent montrer la Lune...


                                              • epicure 29 décembre 2013 22:03

                                                eric, c’est bien beau de parler des 60% prélevés par l’état, mais tu oublies ce qu’il y a derrière.
                                                Oh bien sûr i y a des gaspillages, des choses dispensables, notamment tout ce qui alimente le monde de la finance, les dispenses d’impôts pour les plus riches etc....
                                                Mais justement une partie de ces prélèvement réalise ce que n’a jamais fait l’enrichissement des plus riches sans limite, c’est à dire une meilleure répartition des richesses, et notamment de donner aux pauvre un meilleur minimum ( pas toujours suffisant ).

                                                Quand dans une entreprise d’un côté tu as des travailleurs qui ne gagnent même pas de quoi pouvoir se loger ET se nourrir, alors que chaque année les actinonaires de cette même boite ont des gains de richesse supérieurs au chiffre d’affaire et bénéfice de la boite. Tout ton discours pro-riche il n passe pas et n’est pas crédible.

                                                Au lieu de cracher sur le doigt de l’article regardes vraiment la lune et ses cratères. Tu es du genre à voir la lune cmme un astre parfait, uniforme, conforme à la doxa dominante , comme les gens d’avant Galilée.


                                              • Mowgli 30 décembre 2013 05:22

                                                Pauvre dicton chinois ! Il est mis à toutes les sauces.

                                                Et d’une, ce n’est pas un dicton, mais un aphorisme dû à Houei-Nong (ou Huineng), un moine Zen du septième siècle.

                                                Et de deux, voici ce qu’il dit vraiment :

                                                « On ne confond pas son doigt avec la lune quand on la montre avec le doigt
                                                Pourquoi confond-on le mot avec la chose quand on la montre avec un mot ? »

                                                C’est, exprimée en deux lignes et avec treize siècles d’avance, la théorie du signe de Ferdinand de Saussure.


                                              • Xavxav 27 décembre 2013 21:24

                                                Je suis assez d’accord avec ce que vous dites. Mais je m’attendais à une analyse plus en profondeur de ce qu’est cette théorie du ruissellement.


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2013 22:07

                                                  XavXav

                                                  j’ai quand même l’impression que les lecteurs ont bien compris, et prolongé la réflexion... non ?


                                                • Croa Croa 28 décembre 2013 08:32

                                                  C’est un sophisme : Dès lors qu’un point d’irrationnalitè est cité, inutile de pousser plus avant !


                                                • Zobi Zobi 27 décembre 2013 23:04

                                                  Très bon article qui me rappelle la fable de la machine qui devait soulager l’homme de sa pénible tâche, mais qui en fait l’envoya au chômage. L’ouvrier ne récupéra jamais sa part du gâteau dans le contrat de la grande mécanisation. 

                                                  Pour arriver à manipuler à ce point le quidam, le pion (cf de funès dans la folie des grandeurs : « vous êtes mon pion »), ce n’est plus un ruissellement mais plutôt un dégoulinement, mais celui-ci est un dégoulinement de bons sentiments et de belles vertus, affichés ostentatoirement dans le but de lui faire avaler l’immonde breuvage. Et pour certains, jusqu’à en redemander ! ;)

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 07:50

                                                    Zobi

                                                    pas mieux !
                                                    merci !
                                                     smiley

                                                  • mpag 28 décembre 2013 02:27

                                                    La fable du ruissellement.......ne marche plus comme avant soit mais vous vous vous trompez sur les causes de son pseudo échec ou demi succès au choix, vous partez sur une mauvaise base
                                                    Aujourd’hui il s’agit d’un problème de productivité donc de création de richesse, comparons l’invention de l’électricité à celle de Twittter nous rêvions de voiture volante nous avons crée une application internet qui permet d’écrire 140 mots.........
                                                    Comprenez bien que la valeur crée par l’un est nettement plus important que l’autre ne serais ce qu’en terme d’emploi, de valeur ajouté et de possibilité de synergie
                                                    Certaines entreprises créent énormément de valeurs mais peu d’emploi, logique, la productivité est décroissante car les synergies ne sont plus suffisantes pour créer de valeur et la redistribuer, elle reste en vase clos,
                                                    Elle est relier essentiellement à une insuffisance d’énergie disponibles ajouter ceci à une avancé de la robotique, et informatique (omniprésent dans la fabrication des nouvelles technologies) qui permet de capitaliser la force de travail humaine
                                                    Le plus ironique dans cette histoire, c’est qu’on n’arrête pas de nous rabâcher de fantastiques avancées qui n’en sont pas ou qu’à moitié grâce à ces nouvelles technologie informatiques,

                                                    Après concernant cette fameuse fable, mathématiquement plus une personne dispose de capital plus elle a des chances de devenir riche mise à part catastrophe elle minimise fortement ces chances d’être pauvres, je l’ai déjà démontré chiffre à l’appui dans un autre article
                                                    Il est plus facile d’augmenter les revenus des riches que ceux des pauvres, prouvé mathématiquement, aucune chance d’y échapper
                                                    Il n’y a rien de choquant, c’est une loi immuable, que voulez vous on ne donne pas la même chance à un lion y compris à une centaine de gazelles......le résultat est le même, cela s’applique aux humains également au cas où vous l’auriez oublié 
                                                    Devraient t’ils se sentir coupable de disposer et de l’utiliser de cette « force »comme bon leur semble ..........C’est bien mal connaitre l’être humain que de penser l’inverse......

                                                    Après concernant les sursauts semi révolutionnaires, j’ai l’impression d’avoir un microcosme
                                                    d’un mauvais film ou il n’y a que des acteurs mais aucun réalisateur, chacun jouant sa partition dans un joyeux méli-mélo
                                                    On veut que sa change mais personne ne sait pourquoi, ni avec qui
                                                    mais je peux vous assurer que tout le monde veut que ça change pour ces intérêts, les pauvres continueront leur combat, les autres le leur

                                                    La nature ne connait pas l’égalité, tout n’est que rapport de force, inévitablement la roue tourne mais surtout rien n’est acquis qu’elle soit bonne ou mauvaise (suivants ces intérêts bien sûr, on reste terriblement humain...)

                                                    Bref j’ai une fable pour l’auteur, elle s’appelle le loup et l’agneau, elle est terriblement injuste pour l’un mais terriblement jouissif pour l’autre cependant la dénoncez ne reglera pas le problème, le loup l’a déjà fait pour lui.....
                                                    Méchant riches et gentil pauvres dans l’esprit binaire de l’auteur.....dommage


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 07:52

                                                      mpag

                                                      la fable de la Fontaine est rattrapée pour la dure réalité qui frappe le loup.
                                                      si on applique cette métaphore a la situation des riches, ils seront bientôt frappés d’extinction...
                                                      enfin moi je dis ça... je dis rien.
                                                       smiley

                                                    • Hervé Hum Hervé Hum 28 décembre 2013 10:04

                                                       L’histoire du lion et de la gazelle, ou du loup et l’agneau est un autre exemple de fumisterie, comme celle du ruissellement.

                                                      La comparaison vaudra le jour ou vous verrez la gazelle ou l’agneau venir se jeter dans la gueule du lion ou du loup à leur demande .

                                                      En attendant, le loup et le lion doivent courir après leur victime sans être sûr d’attraper celle qu’ils veulent.

                                                      En d’autres termes, dans la nature, le prédateur doit se fatiguer et se risquer pour attraper sa proie, et cela, chaque jour. Bref, il ne peut pas, capitaliser ses proies ; si celles ci disparaissent, il meurt. Sa force ou supériorité est limité à lui même et non étendu à autrui.

                                                      Enfin, dans la nature un animal n’est propriétaire que de lui même et de ses moyens d’action propres.

                                                      Imiter vraiment la nature consiste donc à réduire la propriété privé à celle du corps physique et placer tout le reste en bien commun.

                                                      Cela consiste à dire qu’on acquiert une valeur personnelle, mais on transmet un bien commun. Car dans la nature, ce qui se transmet ce sont des gènes et seulement les capacités et qualités personnelles qui en découle. Mais il n’y à pas de propriété privé, ni d’héritage,Ceci est contraire à la nature, car cela implique l’abandon du principe de sélection naturelle.


                                                    • mpag 28 décembre 2013 13:21

                                                      c’est déjà le cas avec le contrat de travail Hervé
                                                      Il y a tellement d’agneaux et de gazelles pour si peu de prédateur, bref plus besoin de les chasser ils viennent directement et avec joie parfois


                                                    • epicure 29 décembre 2013 22:11

                                                      Loi de la nature :
                                                      si le loup a un appétit sans limite et mange tous les agneaux, à un moment donné il se retrouve sans nourriture et il crève de faim.

                                                      Dans la nature un prédateur se contente de ce qu’il a vraiment besoin, il ne tue pas 10 gazelles pour en manger une et construire un palace en os et peaux avec les 9 autres.

                                                      La voracité c’est l’extinction.
                                                      Hors nous sommes sous un régime de voracité des plus riches.

                                                      Donc ce que tu défends au final c’est la voracité sans limite des plus riches.

                                                      Donc n’utilises pas la nature comme pseudo argument.

                                                      le top des plus riches se comportent comme un cancer au niveau de l’économie accumulant de plus en plus de richesse au détriment de tout le reste.


                                                    • Le421 Le421 28 décembre 2013 08:37

                                                      La seule chose qui me vienne à l’esprit, c’est ce fichu phénomène de l’entropie.
                                                      Si nous arrêtons de penser en heures, mais en années, nous constatons que le bordel s’installe de façon insidieuse dans tout ce qui semble le mieux dans le meilleur des mondes.
                                                      A force de saloper la Terre comme nous le faisons actuellement, il va falloir bientôt payer cash l’addition.
                                                      Et là, je pense que riches ou pauvres, la différence sera piètre.

                                                      Finalement, si haut que l’on soit assis, ce n’est jamais que sur son cul.

                                                      Et si nous arrêtions, nous, les petits, par notre comportement de tous les jours (gaspillage effréné, surconsommation inutile), de nourrir les fortunes de tous ces géants ??

                                                      Ah oui, mais mon I-phone 5, j’y tiens.
                                                      Pauvre con, dans deux mois sort le 6, tu seras « has-been »...

                                                      Le jour ou je tomberai dans ce système là, piquez-moi !!


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 10:07

                                                        Le421

                                                        il est vrai que l’argent ne se mange pas... mais il est vrai aussi que lorsqu’un patron met son entreprise en faillite, je ne me fais pas de soucis pour lui... son bon argent est bien à l’abri...
                                                        les seuls qui passent à la casserole, ce sont les ouvriers licenciés...
                                                        en tout cas, je partage globalement votre réflexion, bien évidemment, sur le gaspillage effréné, la sur consommation, 
                                                        vive les produits durables, et mettons un terme à l’obsolescence programmée....ce serait déjà un bon départ.
                                                        mais dans le fond, quelle que soit la forme qu’elle prendra, la résistance s’impose.
                                                        soit en organisant, comme c’est le cas aujourd’hui, des réseaux parrallèles...basés sur le partage, 
                                                        soit une méthode plus radicale.
                                                        l’avenir nous le dira.

                                                      • joletaxi 28 décembre 2013 11:44

                                                        je n’ai pas lu l’article, ni les commentaires,on sait déjà que cela va être une resucée des habituels bobards gaucho bienpensants

                                                        en allant au bout de la page pour voir le dernier commentaire je tombe sur le vôtre, qui est très intéressant car il résume et éclaire le mal dont souffre des pays comme la France.

                                                        je ne me permettrais pas de vous donner un conseil, mais vous seriez avisé de lire ce petit article sur l’origine du cancer qui mine nos sociétés.

                                                        http://www.lecolocritique.fr/verts-d-ailleurs-et-d-ici/contributions/

                                                        il semblerait que vous ,comme toute la clique verte, ne soyez que les idiots utiles d’une oligarchie bien réelle celle-là, et en plus vous êtes aussi « croyant » que les protestants que l’on conduisait au bucher .

                                                        Ce pays est foutu....comme le dit si bien un chroniqueur à succès


                                                      • joletaxi 28 décembre 2013 11:56

                                                        mais il est vrai aussi que lorsqu’un patron met son entreprise en faillite, je ne me fais pas de soucis pour lui... son bon argent est bien à l’abri...

                                                        les seuls qui passent à la casserole, ce sont les ouvriers licenciés...

                                                        ben voyons
                                                        c’est tellement gros, que cela pourrait faire rire.

                                                        être à ce point « lobotomisé » par une croyance confine à l’imbécilité.

                                                        vous ne réfléchissez jamais ?


                                                      • Croa Croa 28 décembre 2013 23:34

                                                        Il ne faux jamais dire « fontaine, je ne boirais pas de ton eau ! » smiley

                                                        (Proverbe éculé que certains ignorent encore.)


                                                      • oncle archibald 30 décembre 2013 18:46

                                                        « lorsqu’un patron met son entreprise en faillite, je ne me fais pas de soucis pour lui... son bon argent est bien à l’abri.. Les seuls qui passent à la casserole, ce sont les ouvriers licenciés... »

                                                        Hum-hum .. Attention Olivier. Ne pas confondre faillite frauduleuse et faillite tout court. 

                                                        La faillite peut survenir très vite dans une entreprise qui ne voit pas à temps que la commande va manquer alors que hier tout allait si bien. J’ai connu le cas d’une entreprise de construction familiale très prospère grâce à un brevet de préfabrication pris par son ingénieux ingénieur de patron. Elle construisait des écoles à tour de bras lors du baby boum ... et n’a pas vu à temps que basta, les communes avaient toutes leur école .. 

                                                        Elle a gardé son personnel à balayer les ateliers en attendant la reprise, elle a augmenté son découvert en banque, elle a vendu une tuilerie et une briquetterie qui étaient parfaitement rentables pour renflouer le vaisseau amiral, elle s’est lancée sur le marché de la maison individuelle avec les mêmes procédés, mais tout cela en vain, c’était trop tard ...

                                                        Je peux vous dire que cette famille d’entrepreneurs hyper honnêtes, le père et les deux fils tous trois ingénieurs arts et métiers, a été plus à poil qu’à poil .. Tous les biens personnels vendus, compris les maisons qu’ils habitaient, les résidences secondaires à la mer et à la montagne, les bagnoles ... Ils se sont retrouvés bien plus démunis que leurs cadres qui ont bénéficié du chômage .... et en plus ça faisait rire les « braves gens » qui pendant plusieurs générations travaillaient pour eux et se demandent encore comment leurs patrons avaient pu être assez cons pour ne pas mettre à l’abri leurs biens propres ...

                                                        Patron honnête = con, puisque de toute façon patron = salaud .. Belles équations de notre temps qui aident à l’ambiance. 

                                                      • rocla+ rocla+ 30 décembre 2013 18:52

                                                        Les seuls à émettre des réactions négatives au sujets des patrons 

                                                        sont ceux qui ne l’ ont jamais été .

                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 30 décembre 2013 19:01

                                                        capitaine mon capitaine

                                                        pas d’accord... il ne faut pas généraliser, tous les patrons ne sont pas sur le même modèle...
                                                        fort heureusement.
                                                         smiley

                                                      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 28 décembre 2013 10:00

                                                        Le seul ruissellement qui peut changer votre vie, c’est celui de la nitroglycérine.


                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 10:08

                                                          Pepe...

                                                          alors Boum ?
                                                           smiley

                                                        • gaijin gaijin 28 décembre 2013 18:49

                                                          BOUM ! 


                                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 29 décembre 2013 13:07

                                                          What else ? comme dirait le vrp d’une multinationale de m... (excusez le pléonasme)


                                                        • joletaxi 28 décembre 2013 11:51

                                                           mais c’est quoi ce pins ?
                                                          un wagon bourré jusqu’à la gueule de saloperies nucléaires, déraille, et des milliers d’enfants vont mourir( bon ce sera peut-être des centenaires, mais le lien de causalité est évident)
                                                           200 litres d’eau de mort subite ont fui ,là bas, dans un pays voué à la disparition,qui risque d’entraîner notre perte à tous.,

                                                          et le mage cataclysmique passe son temps à fouiller les poubelles,

                                                          les zozos verts
                                                          des égocentriques, envieux,jaloux et aigris...

                                                          incroyable

                                                          ce monde est foutu...


                                                          • Muse 28 décembre 2013 12:06

                                                            Il va finir au rebut quand l’officine de propagande qui l’emploie n’aura plus envie de payer, probablement ce qui explique la sortie des écrans radar de cette autre caricature qu’est spartacus. Faut croire que c’est la crise pour tout le monde, y compris pour l’arrière-ban des frères Koch.


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 décembre 2013 16:08

                                                            qu’est-ce qu’il a Jo le marteau ?

                                                            il a mangé les huitres avec leurs coquilles ?
                                                            essayez le bicarbonate de soude....
                                                            enfin, moi je dis ça... je dis rien...
                                                             smiley

                                                          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 29 décembre 2013 20:36

                                                            Je remarque surtout qu’il voit de la jalousie partout. un oedipe raté, ça expliquerait pas mal de choses smiley


                                                          • alinea Alinea 28 décembre 2013 13:46

                                                            « Si la moitié du patrimoine des 500 plus grosses fortunes françaises était distribués aux 2,7 millions d’enfants qui vivent dans les familles pauvres, ils recevraient chacun 61 000 euros. »
                                                            Il est exactement là le problème : c’est rien !
                                                            Il faut, à mon avis, arrêter de penser le monde en terme de pouvoir d’achat ou d’avoir ! Qu’il y ait des riches !! grand bien leur fasse, qu’il y ait des pauvres, on s’en fout : il est des pays où les pauvres ont des compensations « sociales », amicales, innovatrices, créatrices, récréatives, chaleureuses,etc qui m’iraient bien !
                                                            C’est la « misère » , à tous les étages, mental, intellectuel, social, qui est une plaie ; relire le bouquin , l’enquête plutôt de Bourdieu à ce sujet.
                                                            Pensons la vie autrement et tournons le dos à ces anti philosophies de la vie !! si tous les pauvres boudaient les valeurs des riches et retrouvaient les leurs, les riches auraient bonne mine !!!


                                                            • Alain Astouric Alain02 28 décembre 2013 13:48

                                                              Bonjour, Je ne suis pas calé en économie mais j’ai une question : Où est passé le fric ? Je veux dire qui s’est emparé de l’argent qui coulait à flot dans les années 70 et 80 ?


                                                              • alinea Alinea 28 décembre 2013 13:51

                                                                chez les actionnaires ; ily a une foultitude de documents là dessus, et un bon paquet de discours de Mélenchon ! smiley


                                                              • Croa Croa 28 décembre 2013 23:58

                                                                Le fric n’est pas perdu pour tout le monde, rassure-toi !

                                                                à propos, ils ont parlé d’un certain Frick tout à l’heure sur TV5, un type qui portait bien son nom !!! L’émission présentait l’histoire d’autres riches encore plus connus  : Très instructif  !  smiley (Sauf que ça parlait surtout de riches américains de la belle époque quoique les même familles soient encore là aujourd’hui.)


                                                              • mpag 28 décembre 2013 13:59

                                                                Ce système nous a tellement donné que quelques personnes oublient que la grande majorité de personnes sont au chaud avec de l’énergie acheté à l’étranger, mangent à leur faim, sont le cul sur un chaise design by Ikea et made in china et en train d’écrire sur un ordinateur made in Taiwan, et on peut aller encore loin.................
                                                                La fable du « ruissellement », ils le vivent chaque jours en dénonçant ce qui leur permet de vivre et faire vivre les autres mais ils crachent dessus par une pseudo conscience bien ironique au vue de la situation
                                                                Ils dénoncent les captations de richesse par le haut en regardant ceux qui ont sont dépourvus ou n’en ont pas suffisamment mais en oubliant la très grande majorité qui ont suffisamment pour passer un bon noël ou d’excellente fêtes par exemple
                                                                Vous voulez voir des pauvres autres que ceux qui ont perdu leur emploi et qui manifestent mais qui sont dans leur maison aux chauds l’hiver, continuent à manger et à avoir quelques loisirs, regardez certains pays africains, ils méritent le termes « pauvres »

                                                                Je pense que beaucoup ont oublié la chance qu’ils ont, malgré un certains dénuement dans leur vie professionnelle, la société occidentale a été habitué à un relative confort 
                                                                cette article et certaines réactions d’enfants gatées mais incapable de voir leur chance sont la triste réalité

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès