• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La faillite des comptes de la France à échéance de fin 2010 se (...)

La faillite des comptes de la France à échéance de fin 2010 se précise

Commentaire du Ministre du Budget Français, Eric WOERTH, sur la radio BFM, le 27 mai 2009.

« A ce jour, les recettes fiscales tirées de l’Impôt sur les Sociétés sont de 1 Milliard d’euros contre 17 Milliards l’année dernière à même date ».

I) Perspectives à venir des Comptes de l’Etat
 
1) Compte tenu de cet élément à replacer dans le contexte général de maigres rentrées fiscales recensées au premier trimestre 2009, le déficit du budget évalué à 6 % du PIB fin avril par le même Eric WOERTH,  pourrait s’élever à hauteur de 10 % en fin d’exercice budgétaire 2009, aux alentours de 150/170 milliards d’euros. Qui plus est, le déficit en accéléré des comptes de la Sécurité Sociale (20 milliards en date du 15 juin 2009) pourrait altérer plus encore ce chiffre.
 
2) Le dérapage des finances publiques françaises pourrait être plus accusé en raison de la situation calamiteuse des comptes des collectivités locales, certaines ayant déjà recours à des emprunts très risqués pour assurer leurs seules charges de fonctionnement. A terme, l’Etat pourrait être amené à assumer les défaillances de certaines de celles-ci, aggravant par-là plus encore le déficit global de l’Etat.
 
3) Dans les mois à venir, le risque d’une augmentation des cours matières premières est envisageable. Déjà, le cours du baril du pétrole reprend le chemin de la hausse et ce, malgré une demande en décroissance. Outre la spéculation, c’est aussi la situation inquiétante au Pakistan comme l’issue incertaine concernant le nucléaire iranien qui pourrait provoquer un nouvel emballement. Dans l’hypothèse d’une intervention Israélienne en Iran, le prix du baril pourrait bondir aux alentours de 200 $, ce qui – par ricochet – affectera plus encore le pouvoir d’achat des français et in fine les recettes fiscales disponibles.
 
II) Conséquences
 
1) Désormais, l’inévitable dégradation de la notation de la France (rating) se profile avec pour risque l’hypothèse d’une sérieuse difficulté, même d’une impossibilité à placer un emprunt à taux fixe comme cela a été le cas, le 25 mars 2009, pour la Banque d’Angleterre.
 
2) Comme les disponibilités financières des pays émergents ne sont pas extensibles à l’infini, la capacité à emprunter à l’étranger rencontre des limites croissantes. Selon cette perspective, si la dégradation des comptes de l’Etat se poursuit, à échéance de deux ou trois ans, faute de couverture de financement, le risque d’une faillite des comptes de l’Etat est envisageable.
 
3) Devant l’augmentation des pays de la zone euro en incapacité de répondre à leurs engagements financiers comme à la restauration de leurs comptes publics (ce qui est le cas déjà pour l’Irlande et la Grèce), les grandes orientations de politique monétaire européenne s’en trouveraient bousculer avec pour probable conséquence l’exclusion temporaire de certains pays de l’espace monétaire.
 
III) Remèdes
 
Pour sortir de cette situation, la France ne pourra compter que sur ses propres forces.
Trois solutions existent, toutes risquées et sans efficacité assurée :
 
1) Comme s’y prêtent de nombreuses collectivités, certaines étant déjà incapables de répondre à leurs charges courantes, le lancement d’un vaste emprunt public pourrait s’avérer nécessaire. Toutefois, l’existence d’une épargne élevée en France (mais en décroissance rapide) favorise la consommation, seul point d’appui du maintien de l’activité, ce qui serait alors de moins en moins le cas.
 
2) Une augmentation considérable des impôts. Cependant le taux des prélèvements obligatoires est déjà très élevé, à hauteur de 44 %. Même en opérant de nouvelles ponctions sur les tranches supérieures, toute augmentation pénaliserait l’investissement et la consommation, affectant par là le retour à la croissance.
 
3) Comme le pratique déjà le secteur privé, une diminution drastique des charges courantes de l’Etat avec une réduction des salaires et des pensions de la fonction publique de l’ordre de 10 à 20 % pourrait être considérée. Sur fond d’augmentation du cours des matières premières, grevant par là plus encore le pouvoir d’achat, cette orientation provoquerait une situation sociale extrêmement dangereuse.
 
Conclusion
En l’absence de solutions évidentes et compte tenu des impondérables de la situation internationale, la situation financière des comptes de la France est très inquiétante.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • mac 17 juin 2009 13:24

    A l’étranger et où ça ?

    En Islande, en Angleterre, en Irlande, en Espagne, aux USA ?

    Non seulement tous ces pays semblent au bord de la faillite (les USA pouvant pour l’instant et encore se le permettre vue leur position dominante) mais bon nombre de particuliers y sont criblés de dettes et ce bien plus qu’en France.

    Alors il est où l’Eldorado en 2009 ?


  • Courrier Danemark 17 juin 2009 15:14

    La réponse est : le Danemark


  • Claude Simon Tzecoatl 17 juin 2009 15:44

    A ce sujet, le danemark n’étant pas dans l’eurozone, pouvez-vous nous renseigner sur le système monétaire danois ?
    Comment fonctionne-t-il ?
    Est-il tout pareil que l’eurozone avec une Banque centrale à monnaie centrale, et une monnaie scripturale émanant des banques secondaires via le crédit ?

    Avez-vous des données sur ses masses monétaires et ses contreparties, genre d’informations que toute banque centrale communique ?

    Si vous pouviez nous éclairer à ce sujet, cela pourrait être intéressant.


  • Courrier Danemark 17 juin 2009 16:01

    Le Danemark n’est pas dans la zone euro, mais c’est tout comme, puisque la couronne danoise est tenue d’évoluer dans une bande de 2,25% par rapport à l’euro.
    Pour toutes les questions d’ordre monétaire, consulter le site de la Banque Centrale Danoise http://www.nationalbanken.dk/


  • Claude Simon Tzecoatl 17 juin 2009 17:35

    Merci Courrier Danemark.


  • fonzibrain fonzibrain 17 juin 2009 13:18

    « A ce jour, les recettes fiscales tirées de l’Impôt sur les Sociétés sont de 1 Milliard d’euros contre 17 Milliards l’année dernière à même date ».


    c’est pas possible,c’est hallucinant,c’est incroyable,c’est extrèmement grave

    • plancherDesVaches 17 juin 2009 17:27

      Ce qui est grave, est que vous ne compreniez pas.
      Les entreprises ont simplement provisionné fortement une chute d’activité et des dépenses pour licenciement.
      Il est donc tout à fait normal que le montant de la collecte d’impôt ait quasiment disparu.

      Si la situation recommence un jour à s’améliorer, elles seront obligées de remettre ces provisions dans l’assiette de calcul de l’impôt. Tout bêtement.

      Et il y a même des sociétés en pertes réelles qui ont versé des dividendes aux actionnaires... Que demande le peuple !!!


    • appoline appoline 17 juin 2009 20:17

      @ Plancher

      Heureusement que vos explications sont arrivées sinon nous aurions vu une vague massive de suicide sur AV. Mourir en se jetant sur son clavier, si c’est pas balot.


    • Elson Elson 17 juin 2009 13:23

      D’après le dernier billet du LEAP, il se confirmerait que les Etats Unis et la Grande Bretagne entreraient en état de cessation de paiement avant la fin de l’été 2009 avec les répercussions catastrophiques que l’on imagine sur l’économie mondiale... alors, la faillite de la France ne sera qu’un détail dans l’histoire de la plus grande crise de civilisation de l’histoire humaine !

      @ Actias : si vous en avez les moyens, partir sous d’autres cieux n’est pas une mauvaise idée, encore faudra-t-il choisir avec soin votre destination : aucune région du monde ne sera totalement épargnée...


      • Claude Simon Tzecoatl 17 juin 2009 13:27

        Le système monétaire de la zone euro et son idéologie libérale ont procédé au lessivage de son économie, en procédant à l’éviction d’énormes pans de son économie dans des zones émergentes aux conditions salariales plus propices, par nécessité de contrôler les revendications salariales et de maintenir un indicateur tel le NAIRU dans une frange propice.

        Les banques européennes répugnant désormais à prêter dans ce système pyramidal qui ne fonctionne que par croissance, les intérêts non-monétisés réclamés par celles-ci ainsi que l’absence de monnaie fraiche issue de nouveaux prêts se traduisent en déficit public. Comment peut-il en être autrement ?

        D’ailleurs, rien n’indique pour la zone euro que cela s’inverse. La croissance dans les pays émergents peut repartir, ce type de croissance risque d’avoir peu d’effet contaminant sur nos économies.

        "En l’absence de solutions évidentes et compte tenu des impondérables de la situation internationale, la situation financière des comptes de la France est très inquiétante."

        La voici la solution :
        - monétisation des intérêts réclamés par les banques sur tout les emprunts libellés en euros au service de nos dettes publiques. Et vous les verrez fondre au soleil nos dettes publiques artificiellement entretenues par une caste et pour une caste, la finance.


        • Claude Simon Tzecoatl 17 juin 2009 14:07

          Et quand bien même aucune solution politique ne serait trouvé à la dette (toutes les promesses des politiques depuis 30 ans sont à ce sujet éloquentes tel l’échec est mathématique), à quoi bon s’ (ou plutôt nous)inquiéter et se (ou plutôt)nous, n’est-ce pas Mr Fillon et consorts) culpabiliser pour cet artifice, dont la seule utilité trouvés par nos vaillants décideurs politiques de l’ump est de pressurer nos services publics, de l’infirmière au chercheur ? Autant la laisser filer jusqu’à la débacle, tel la réthorique réthoricienne sur la mondialisation.

          Je connais des libéraux qui il y a quelques années de cela se félicitaient de la chute du rating de notre dette publique afin de foutre à la poubelle notre modèle social et d’en faire ses choux gras. D’ailleurs, faisons une confiance absolue aux agences de rating, tout pareil qu’avec les subprimes. Les agences de notation, c’est Dieu sur terre, tout le monde le sait.


        • geko 17 juin 2009 14:26

          Les Etats nations sont le dernier rempart à détruire pour mettre en place.......« l’anarchie libérale » ?


        • Claude Simon Tzecoatl 17 juin 2009 14:48

          Salut Gecko,

          Content de te voir.
          Evidemment, l’anarcho-capitalisme est bel et bien incompatible avec l’état-nation, et dans une moindre mesure l’état, même si franchement la plupart des anarcho-capitalistes le sont plus pour tirer les choses dans un sens (celui de leurs intérêts et de leur idéologie aveuglante) et quitter l’état social que pour en finir complètement avec l’état. Ils sont en fait plus minarchistes qu’autre chose. Et second élément, c’est aussi une sorte de snobisme de s’afficher comme tel.

          Cependant, l’anarcho-capitalisme a sans aucun doute quelque chose de moral du fait des excès des états-nations passés. Mais l’histoire se répète, chaque reflux entraine un flux qui finit en reflux (on a fuit les excès du communisme en exacerbant le libéralisme et finir dans une belle panade, idem de l’état-nation pour finir en impuissance régalienne, etc).


        • LeGus LeGus 17 juin 2009 13:31

          Il existe une quantité d’autre solution
          -réduire le financement publique aux entreprises
          -reprendre le contrôle de la banque centrale et mener une politique visant à réduire le chômage et pas uniquement visant à réduire l’inflation.
          -Supprimer l’argent liquide et tracer les transactions afin de lutter contre le travail au noir et l’économie maffieuse
          -Instaurer une allocation universelle
          -supprimer la tva et la remplacer par un impôt égale a tous les types revenus, capital ou travail même taux d’impôt
          -supprimer la propriété intellectuelle dans le domaine des médicaments et réduire par la les bénéfices faramineux du big-pharma sur le dos de la sécu.
          -plein d’autre sans doute....

          Mais pour ça il faut sortir de l’orthodoxie économique, changé de logiciel de pensée.
          Quand on a qu’un marteau en tête comme outils, tout les problèmes ressemblent à des clous


          • Atlantis Atlantis 17 juin 2009 18:24

            excellentes idées. vu que de toute façon la cocote va exploser, autant fermer aussi les soupapes afin que ça aille plus vite, je suis entièrement d’accord.

            plus sérieusement, c’est des idées à la biiiiiiiip, tirées de brainstorming de partis bien connus pour n’avoir aucune réflexion : ça vaut kopeck. La seule solution qui s’imposera à terme pour TOUTES les économies c’est la monétisation, l’hyperinflation pour remettre les compteurs à zéro. ça sera difficile mais ça permettra ... de recommencer comme avant en ayant pas tiré le moindre enseignement. Pourtant l’analyse (et les solutions) a (ont) déjà été faite (proposées). Mais les crétins qui pensent pouvoir continuer à tirer sur la corde (à pousser le balancier) n’ont pas intégré qu’elle va claquer (qu’il va revenir dans les dents).

            On en est encore à l’age de l’adolescence où on croit l’énergie infinie, le monde sans limite et la connerie de bon goût comme critère de socialisation.


          • LeGus LeGus 17 juin 2009 19:24

            @Atlantis
            Mon propos est plutôt de dire qu’il peut exister d’autres solution en dehors de la pensée unique, sans pour autant en imposée une parmi cette liste très improvisée donnée à titre d’exemple.
            Pour ce qui est de l’hyper inflation, il y a des précédents historiques comme l’Allemagne avant Hitler ou le Zimbabwe de mugabe. Sexy en effet smiley


          • appoline appoline 17 juin 2009 20:23

            @ Atlantis,

            La solution, nous la connaissons tous. Il faut savoir regarder la réalité en face ; plus assez de place pour tout le monde et une poignée d’arrivistes qui régente l’économie mondiale. Un cocktail qui ne va pas tarder à nous péter au nez


          • fonzibrain fonzibrain 17 juin 2009 13:39

            non,mais je bloque sur ce chiffre tellement il est signifiant

            dans un an ,si ca continu le déficit sera de l’odre du budget dans son intégralté ;

            non mais vous vous rendez compte de la gravité de e chiffre
            c’est pas une recession,c’est un carnage,et pourtant je suis déja super pessimiste,mais la,

            imaginer que les recettte de l’impot sur les sociétés est 17 fois inferieur à l’année dernière est presque incroyable.

            actias,tu veux aller ou ?


            moi j’hésite entre rester en france,sur un terrain avec puit,panneau solaire et potager,et l’argent de l’état 
            ou aller au maroc ou thailande mais le travail n’a jamais été mon fort,donc pour y faire quoi

            • Montagnais Montagnais 17 juin 2009 23:29

              « ..rester en france,sur un terrain avec puit,panneau solaire et potager.. »

              Rassurez-vous, on est quelques un fort heureusement à avoir déjà préparé la solution : on vous accueillera.. Mais va falloir apporter la 12/7 et les munitions, vu que ça va être disputé !.. Maintenant, si c’est une tsar Bomba, on garantira pas..


            • ONEWAYTHINKING 17 juin 2009 14:31

              PAS D’ACCORD AVEC VOTRE CONCLUSION :

              IL Y A UNE AUTRE VOIE QUE L’AUGMENTATION DES IMPOTS.

              CELA S’APPELLE : COMMISSION PECORA.

              ALLEZ VOIR SUR LE BLOG : www.penseeunique.fr

              BONNE LECTURE


              • nounoue linga myon 17 juin 2009 14:41

                on vit vraiment dans un systeme absurde ... au lieu d’inventer des projets pour eviter les depensses inutiles on continue de miser sur l’emrunt et la dette infini ... un grand n’importe quoi et dire que ces gens ont fait de hautes etudes ... faite moi rire


                • fonzibrain fonzibrain 17 juin 2009 14:50

                  carrement qu’ils maintiennent leurs prévisions
                  donne moi ton mail,je t’envoie leurs derniers numéro,un double pour l’été

                  • plancherDesVaches 17 juin 2009 14:51
                    Concentrez-vous sur vos montages financiers, ça vaut mieux. Ceci dit, vous devez craindre pour votre petite entreprise, ça se comprend.

                    1) Comme s’y prêtent de nombreuses collectivités, certaines étant déjà incapables de répondre à leurs charges courantes, le lancement d’un vaste emprunt public pourrait s’avérer nécessaire. Toutefois, l’existence d’une épargne élevée en France (mais en décroissance rapide) favorise la consommation, seul point d’appui du maintien de l’activité, ce qui serait alors de moins en moins le cas.

                    Un emprunt public permettrait aux riches de devenir plus riches, et naturellement sur le dos des pauvres.
                    Je vous rappelle que nous sommes revenus à la même concentration de revenus qu’en 1929. Et que nous refaisons une crise car ce sont les mêmes causes qui produisent les mêmes effets.
                    2) Une augmentation considérable des impôts. Cependant le taux des prélèvements obligatoires est déjà très élevé, à hauteur de 44 %. Même en opérant de nouvelles ponctions sur les tranches supérieures, toute augmentation pénaliserait l’investissement et la consommation, affectant par là le retour à la croissance.

                    L’ISF est en cours de destruction par le gouvernement actuel.
                    Pourquoi.. ??? Parce qu’il a été élu pour favoriser les plus hautes fortunes. Si vous voulez accélérer la destruction de la classe moyenne, voyez ce que ça donne aux US.
                    Les plus riches n’investissent pas : ils stockent et/ou augmentent la spéculation.

                    3) Comme le pratique déjà le secteur privé, une diminution drastique des charges courantes de l’Etat avec une réduction des salaires et des pensions de la fonction publique de l’ordre de 10 à 20 % pourrait être considérée. Sur fond d’augmentation du cours des matières premières, grevant par là plus encore le pouvoir d’achat, cette orientation provoquerait une situation sociale extrêmement dangereuse.

                    Environ 100 000 postes de fonctionnaires seront supprimés dans l’année qui vient.
                    Les dépenses de l’Elysée ont, par contre, augmenté d’officiellement 22%, mais les chiffres semblent montrer que c’est de bien plus....

                    Dernier point : la notation de la France n’a aucune importance lorsque l’on sait que le Royaume-Uni devrait être noté pire que négatif et que le déficit US devrait les noter pas vraiment beaucoup plus.

                    Quant à l’exclusion temporaire d’un état de la zone Euro, il y a des fantasmes plus crédibles....

                    • finael finael 17 juin 2009 15:35

                      Fin 2009, fin 2010 !

                      Je prends date !

                      Et j’espère qu’en janvier 2011 tous nos chers devins voudront bien nous expliquer pourquoi nous serons encore là.

                      On nous avait déjà prédit :

                      - Une guerre avec l’Iran en 2008

                      - Un coup d’état militaire si Obama était élu

                      - Etc ...

                      Que ceux qui firent ces prédictions viennent donc se justifier maintenant !


                      • Yaka Yaka 17 juin 2009 16:41

                        Croire aux fins du monde est humain.
                        Les oiseaux de mauvaises augures ont toujours eu la côte ... Il faudrait retenir les noms et les confronter à leurs prédictions.

                        N’oubliez jamais :

                        - Le monde devait disparaître en l’an Mil
                        - Paris devait se prendre MIR en 1999
                        - Le bug de l’an 2000 ...
                        - la vache folle devait decimer nos pauvres cerveaux de mangeurs de viandes.

                        Cependant la situation es grave. Le système est viable tant qu’il y a de la croissance et de l’inflation.
                        Si tout se comprime, personne ne voudra lacher ses créances et l’économie s’étouffera d’elle même.
                        Il faut être conscient qu’il y a une crise très grave, et qu’elle touche de facon très dysimétrique la population.

                        L’État devrait imposer aux banques de diminuer leurs intérêts avant qu’il ne soit trop tard.


                      • plancherDesVaches 17 juin 2009 17:17

                        « l’état devrait imposer aux banques »....... HaHaHa !!!!

                        Ca fait 3 fois, depuis qu’il est élu, qu’Obama essaie de forcer les banques à de la transparence ou des réglementations.... IL N’A RIEN OBTENU.

                        Si maintenant vous niez ce qui s’est passé en 1929 et qui a donné 1936 et 1939, vous êtes le seul au monde. Restez devant une console de jeux, tant que vous avez de quoi vivre par ailleurs.


                      • rushalakon 17 juin 2009 18:59

                        guerre contre l’iran : regarde les actualités ces jours- ci. Les tanks n’y sont certes pas, mais la propagande a déjà commencé.

                        coup d’état MILITAIRE : sâche que le pentagone a bien fait son « coup », juste avant l’élection d’Obama, une fois que c’était sûr que ça allait être lui le président. L’armée a placé Robert Gates a la tête du Pentagone, en virant tout bonnement Donald Rumsfeld, alors qu’il était n°3 du gouvernement !!!! Pourquoi ? Pour réagir à la privatisation de la guerre pronée par les neo-conservateurs (le clan Bush quoi).
                        Il y a bien eu un « coup d’état militaire », mais nous ne l’avons pas vu, c’est tout. Car nous n’avons pas conscience d’où se jouent les « coups ».
                        De plus nous avons tendance à stigmatiser Bush et compagnie parce qu’ils portent des gros sabots. Mais nous devrions nous meffiez bien plus des « Chicago Boys » qui sont les maîtres du secret et des opérations undercover.

                        Un conseil à Finael : Essayez de lire entre les lignes.


                      • fonzibrain fonzibrain 17 juin 2009 21:20

                        salut yaka

                        il est évident que les média aiment bien faire peur,mais la en france,aucun média ne dis la vérité sur la gravité de la crise à venir.
                        il faut lire la presse anglo saxonne pour se rendre compte de la situation,il est claire que 29 va etre surpassé et de loin.

                        Mais la crise éco n’est qu’un début,sans etre nostramus,il faut etre aveugle,stupide ou les deux pour ne pas comprendre que nous vivons la periode la plus dangeureuse de l’humanité et cela pour de très nombreuses raisons,ca sent la fin,la fin de l’histoire,honnetement j’ai parfois du mal à accepter que beaucoup d’entre nous vont mourrir,si c’est pas la faim,la pandémie,la guerre civile et mondiale,ce sera le soleil,un météorite,ou une fausse invasion extraterrestre.

                        vous allez me prendre pour un dingue,mais c’est pour moi une certitude,j’ai retourné la question dans tout les sens et à chaque fois ça fini très mal.

                        et cela est pour bientot,quelque années toutes au plus.

                        mais ce qui me tarode le plus,c’est de me dire que si on croit aux réincarnations,qu’est ce que cela signifie de vivre à la periode de la fin des temps ?

                      • aetius320 17 juin 2009 22:37

                        « une fausse invasion extraterrestre »

                        Je tiens à réagir à ce propos.
                        Les vrais extraterrestres (qui n’existent pas comme chacun le sait puisqu’il est évident que des traces radars d’engins de 500 m de diamètre volant à Mach 30 en faisant des angles droits ne peuvent être que des phénomènes météorologiques ou des hallucinations psycho-sociales) ne léveront pas le petit doigt si on provoque des guerres qui feront 1 ou 2 milliards de morts.
                        Par contre ils ne laisseront pas faire un false flag ET pour la bonne raison que cela compromettrait définitivement tout contact (qui n’aura pas lieu comme chacun le sait puisqu’il est évident que ces fameuses hallucinations collectives fugaces qui traversent nos cieux depuis au moins cent ans ne sont en rien une préparation progressive à ce dernier).


                      • Yaka Yaka 17 juin 2009 22:41

                        fonzibrain,

                        Ne vous faîtes pas trop de bile, les civilisations disparaissent mais les hommes restent. Je ne sais plus qui me parlait des mayas, mais ils ne faut pas oublier que beaucoup de Mexicain sont leur descendants directs.

                        Cette crise va nous faire comprendre à quel point nous sommes partis dans la mauvaise direction.

                        Toutes les civilisations se complexifient jusqu’à disparaître, suite à cela les peuples reviennent à un mode de vie plus simple.
                        Et au vu des nouvelles technologies, quelque chose me dit que la fin se rapproche.

                        J’espère juste qu’on pourra garder nos ordis, pour continuer à avoir Agoravox ^^
                        Attention à pas trop s’empater, la suite risque d’être physique =)


                      • Yaka Yaka 17 juin 2009 22:46

                        @ plancher des vaches

                        Je pourrais vous répondre sur le fond s’il y en avait un, mais je vais juste vous montrer pourquoi je n’aime pas du tout ce genre de commentaire :

                        "« l’état devrait imposer aux banques »....... HaHaHa !!!!

                        [1) Vous vous moquez]

                        Ca fait 3 fois, depuis qu’il est élu, qu’Obama essaie de forcer les banques à de la transparence ou des réglementations.... IL N’A RIEN OBTENU.

                        [2) Vous caricaturez]

                        Si maintenant vous niez ce qui s’est passé en 1929 et qui a donné 1936 et 1939, vous êtes le seul au monde. Restez devant une console de jeux, tant que vous avez de quoi vivre par ailleurs.

                        [3) Vous croyez tout savoir, et en plus de ca vous n’êtes même pas pédagogique]
                        "


                      • Montagnais Montagnais 17 juin 2009 23:37

                        Salut Finael..

                        Au lieu de taper sur le commentateur promulgateur de verdicts pas si désopilants, vous pourriez nous expliquer comment vous voyez les choses vous ? 


                      • finael finael 18 juin 2009 10:04

                        @ Montagnais

                        Je ne pense pas qu’elles seront très différentes d’aujourd’hui. Ds articles paraîtront ici ou là pour nous prédire la fin du monde en 2011 ou 2012.

                        Personnellement j’ai plus tendance à me poser des questions qu’à apporter des réponses toutes faites.

                        Et je me documente autant que je le peux,
                         
                        Je dois constater que notre monde est complexe, que le nombre de paramètres est colossal et ingérable et qu’il y a nombre d’imprévus.

                        L’un de mes « sports » favoris consiste à conserver des articles faisant de telles prédictions, puis, le temps venu, à comparer avec la réalité du moment. Cela a au moins le mérite d’être très distrayant.


                      • Noel Flantier 17 juin 2009 16:14

                        Le protectionnisme et la preference nationale (notamment avec l’arret de l’immigration, des aides, le controle des beneficiaires) est la seule porte de sortie.


                        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 juin 2009 11:07

                          Des reactions stupides qui conduiront forcement à une troisieme horreur mondiale


                        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 juin 2009 11:12

                          500 000 chomeurs de plus part mois dans certains pays et vous voulez arreter les aides,,vous etes suicidaire c ça,,,

                          Je donnerais votre nom,aux affamés qui pilleront les champ Élysée quelques....
                          jours après les arrêts des aides sociales.

                          Yen a vraiment il pensent « jusq’ici ils n’ont pas eu de souci » alors aider les autres merde,c’est pâs leurs problème.Et on se demande pourquoi c’est la crise.......


                        • Yaka Yaka 18 juin 2009 16:47

                          Noel Fantier, un jour vous comprendrez que quand on arrête d’acheter au voisin, il arrête d’acheter chez vous.

                          Les économies sont maintenant construites avec des imbrications très fortes les unes avec les autres. Il faut imaginer le monde comme un gigantesque réseau.
                          Une grosse toile d’ariagnée avec différents amas, constitué eux même de petits amas reliés entre eux.
                          Couper brutalement tous les liens ferait un bordel pas possible, les entreprises devraient trouver les même partenaires en France ... et beaucoup de produits ne sont plus fabriqués en France.

                          Là ou je vous rejoint, c’est que la mondialisation a été faîte n’importe comment, sans prendre en compte les aspects géopolitiques, économiques et écologique.
                          Elle à été construite comme si tout allait toujours bien marcher, avec une belle croissance chaque année.

                          Il y a maintenant 2 solutions :
                          1) Le retour a un protectionnisme à coup d’accords internationaux, sur des secteurs stratégiques, avec échange de connaissances techniques. Celui ci devra être très progressif et étalé sur une 10aine d’année, en s’assurant que les entreprises soit informées des nouvelles dispositions suffisament à l’avance.

                          2) L’établissement d’une gouvernance mondiale, qui me parait utopique pour le moment

                          La solution intermédiare serait l’établissement d’une gouvernance européenne, avec un protectionnisme autour des pays européens. Mais on arrivera jamais à se mettre d’accord à 27 ... surtout que notre voisin grand exportateur ne veut pas ...

                          En l’écrivant je m’apercoit que c’est un sacré merdier =(


                        • citoyen 17 juin 2009 16:21

                          D’ou viennent ces chiffres ? Quelles sont les sources, tout lemonde s’emballe , s’emballe, s’emballe .
                          les perspectives de bénéfices des netreprises les plus grandes ( cotées en bourse ) ne sont pas « catastrophiques » , et leurs resultats du 1er trimestre non plus . Les impôts sur les sociétés qui suivent , ne peuvent donc pas l’etre logiquement non plus.
                          ces chiffres sont publics.
                          tout cela sent le catstrophisme.
                          6 pour cent de deficit ,et alors ? Comme tout lemonde en est plus ou moins au meme point , cela ne detourne pas les préteurs desfonds souverains francais ? les preteurs ils ont feront quoi de leur argent , a la place ?
                          ecarter un pays du "systeme monétaire (l’euro ? ) . on nous a expliqué en long et en large que ce n’etait pas possible.
                          la dette e l’etat est trop elevée, par rapport à quoi ? 70 pour cent du PIB ? et alors en italie c’est 110 -120 , et au japon 200 . Ni les italiens ni les japonais ne sont dans la catastrophe .
                          allons , allons , citez des sources , vérifiez la credibilité , et faites la part des choses ...


                          • Montagnais Montagnais 17 juin 2009 23:54

                            A Citoyen,

                            Merci de nous avoir donné la mesure pour chanter comme des coryphées requinqués : « Tout va très bien Madame la Marquise.. »

                            « ..faire la part des choses.. » Vous pourriez expliciter ?


                          • citoyen 18 juin 2009 11:55

                            @montagnais
                            mais non , mais non , tout ne va pas bien , madame la marquise . Je ne dis pas cela .Ce n’est surement pas moi qui dirait cela . Simplement , il ne faut pas donner dans ce qui pourrait passer pour du millénarisme ... Pour que la france , par exemple soit en defaut de paiement , il faudrait le passage de la crise à une toute autre dimension , mais alors là.... Pour le moment , on n’en voit pas les signes . Ici , étang de berre , les petroliers tournent « as usual » sous mes yeux , la centrale thermique debite du courant autant que d’habitude , et les containers entrent et sortent du port...
                            encore une fois , verifiez les chiffres . je ne sais pas ce que c’est que ce 1 milliard d’imots sur les sociétés au lieu de 17 , mais il suffit de regarder : 4 ou 5 boites du CAC 40 a elles seules l’ont deja payé, le milliard . Un peu de sens mathématique évite d’etre victime de toutes les manipulations ....
                            Une recession grave de 6 pour cent ne nous ramene qu’au PIB de ... 2005 . nous ne sommes pas par terre , tout de même. 
                            Maintenant que ces deficits soient embetants , c’est sûr , mais ce n’est pas le plus grave des problemes actuels ... Les deficits publics francais un peu elevés par tradition sont la contrepartie d’une augmentation de l’endettement des ménages moins élevé que dans beaucoup d’autres pays ...
                            La france et la GB ont deja 1 pour cent de plus mécaniquement que les autres européens pour la defense (ben oui , on a la politique qu’on choisit d’avoir ... ) . la france est parmi les pays europeens celui qui éléve en cemoment le plus d’enfants ( et de loin ) ..... d’ou ecoles , etc....
                            on peut prolonger la discussion si tu veux , mais en mode « respect de l’autre » , ok ? sinon , je ne reponds pas , pas la peine ....


                          • plancherDesVaches 17 juin 2009 17:20

                            Par contre, avec les actifs devenus subitement toxiques, on a vu le contraire.
                            Le « vrai » fric est devenu faux...

                            Mais il nous a permis de nous acheter un ordinateur, une bagnole, des maisons.... Fini tout ça.


                          • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 juin 2009 17:25

                            Oh là, depuis le temps qu’on nous dit que la France est en faillite et qu’on nous annonce la date, je me méfie. Et foutre la trouille aux gens permet de mieux faire passer quelques « réformes » désagréables. Serait-on devant un article « cheval de Troie », destiné à nous faire avaler (plus ou moins consciemment) quelque pilule amère qui se prépare à Bercy ou à l’Elysée ?

                            Quand tout le monde pense la même chose, du genre « il n’y a pas d’autre solution », ou même « il n’y a aucune solution », c’est qu’on a préparé tout le monde à avaler une solution sans discuter. Augmenter les impôts ?


                            • plancherDesVaches 17 juin 2009 17:30

                              Lis mon commentaire juste plus haut. L’auteur a juste peur pour son petit intérêt. Rien de plus.


                            • Zord Zord 17 juin 2009 18:48

                              Dans ce genre d’article, j’ai toujours trouvé drôles ceux qui annoncent leur départ pour l’étranger, dès demain, car c’est clair que passer la frontière il se met à pousser des billets sur les arbres. D’ailleurs la plupart d’entre eux annoncent fièrement leur destination exotique (auquel personne n’avait pensé !!), je parie qu’ils ont déjà la maîtrise de la langue locale.



                                • Yohan Yohan 17 juin 2009 20:12

                                  L’Etat a de quoi paniquer et il panique à juste titre.
                                  Imaginons simplement comment l’Etat va pouvoir honorer les futures retraites des fonctionnaires tout en payant les fonctionnaires actifs. Jusqu’ici il tapait dans les caisses du privé. Quand il n’y aura plus rien à faucher, que va t-il bien pouvoir inventer à part une bonne guerre ou une pandémie de grippe porcine ?
                                  SI nous ne ne faisions pas partie des big ten de ce monde et si nous n’étions pas dans l’UE, nous serions tout simplement proche d’une situation connue des argentins.
                                  Vous avez intérêt à assurer vos arrières, car je ne mettrai pas un Kopek sur l’avenir, vu les conneries accumulées par nos gouvernants.
                                  Et dire qu’il y en un a à côté qui nous explique doctement comment financer les retraites dès 50 ans
                                  Il y en a qui doutent de rien.....


                                  • Gasty Gasty 18 juin 2009 08:05

                                    Il n’y a que les fonctionnaires qui ont une retraite ??? Mais comment l’état a-t-il fait pour renflouer à coup de millions les banques ? Les caisses du privé sont pleine ??? Comment l’état va faire pour les caisses du privé ? Renflouer ses caisses et taper dedans ???


                                  • eugène wermelinger eugène wermelinger 17 juin 2009 20:29

                                    Je conseille aux lecteurs d’aller voir les autres articles de François de la Chevallerie, cela ne sera pas peine perdue. 

                                    C’est un réaliste, qui tel un baromètre prédit tempête.

                                    • herve33 17 juin 2009 20:57

                                      Faillite des comptes de la France se précise ... Nous vivons les conséquences de l’impact du tsunami financier qui s’est produit à la fin de l’année dernière , il faut en général 6 mois pour que l’économie réelle soit atteinte par l’insolvabilité du système bancaire . Nous sommes maintenant non pas en récession , mais en pleine dépression . NOus allons pas tarder à voir dans notre vie quotienne l’impact direct de cette crise comme aux US en ce moment .

                                      La solution serait de nationaliser toutes les banques , encadrer strictement les marchés , interdire la spéculation sur les matières premières ainsi que sur les ventes à découvert . Mais rien de tout cela n’a été fait , et ce n’est pas seulement la faillite de la France qu’il faut attendre , mais celui du système financier international dans son ensemble et plus particulièrement les pays qui ont ce système financier qui s’est fait plus grosse que le boeuf , comme les US et l’angleterre .

                                      Le problème c’est que l’opacité de la finance empeche d’épurer les comptes , et éliminer les dettes et les produits toxiques. 

                                      Mais ce qui encore plus inquiétant c’est que la finance n’en a pas fini de sombrer , de nouvelles vagues encore plus énormes ne demandent qu’à déferler , ce sont les crédits Alt A aux US . Conjuguer à la dépression en cours , le choc sera terrible .


                                      • Montagnais Montagnais 18 juin 2009 00:11

                                        « le choc sera terrible ».. Faut juste espérer que les plus gros acteurs potentiels du choc se réveilleront pas, se tiendront bien pépères.. 32500 têtes nucléaires, 6 milliards de pauvres à moins de quatre dollars jour (une autre affaire que la privation du crédit et du plastic money qui nous menace nous les petits Français) .. J’attends que les amoureux pointilleux de chiffres nécessaires et précis corrigent l’argument. Sans compter l’état de la planète, ravagée déjà par l’idéologie de la mondialisation-ruse-de-capitalistes-extrémistes full drogués au pognon.

                                        Constatations ? Ou grossières illusions ?


                                      • fonzibrain fonzibrain 17 juin 2009 21:22

                                        il est évident que les média aiment bien faire peur,mais la en france,aucun média ne dis la vérité sur la gravité de la crise à venir.
                                        il faut lire la presse anglo saxonne pour se rendre compte de la situation,il est claire que 29 va etre surpassé et de loin.

                                        Mais la crise éco n’est qu’un début,sans etre nostramus,il faut etre aveugle,stupide ou les deux pour ne pas comprendre que nous vivons la periode la plus dangeureuse de l’humanité et cela pour de très nombreuses raisons,ca sent la fin,la fin de l’histoire,honnetement j’ai parfois du mal à accepter que beaucoup d’entre nous vont mourrir,si c’est pas la faim,la pandémie,la guerre civile et mondiale,ce sera le soleil,un météorite,ou une fausse invasion extraterrestre.

                                        vous allez me prendre pour un dingue,mais c’est pour moi une certitude,j’ai retourné la question dans tout les sens et à chaque fois ça fini très mal.

                                        et cela est pour bientot,quelque années toutes au plus.

                                        mais ce qui me tarode le plus,c’est de me dire que si on croit aux réincarnations,qu’est ce que cela signifie de vivre à la periode de la fin des temps ?

                                        • furio furio 17 juin 2009 21:56

                                          il faut attendre une annonce lourde de conséquence. Des dépréciations pour les banques européennes de l’ordre de 380 MILLIARDS !!!

                                          Cette crise qui n’est pas encore là et l’incompétence de l’équipe de pieds nickelés qui sont au pouvoir, vont prendre la France dans une tenaille. Tous les effets de la crise vont être démultipliés par des mesures économiques et fiscales imbéciles.

                                          A+


                                          • King Bounty 17 juin 2009 22:03

                                            @fonzibrain
                                            fou a lier !!! pour toi je ne voit que rael ou la scientologie !
                                            Si tu arrives a passer l examen , ce qui au vu de tes propos n est nullement certain !!


                                            • Manu Manu 17 juin 2009 22:57

                                              Cet article est simplement ridicule !

                                              Pourquoi entend-on toujours parler de la presque future faillite de la France et jamais de celle du Japon ? Pourtant ce dernier est endetté à hauteur de plus de 160 % de son PIB (la France à moins de 65 %), une démographie moins favorable, etc..

                                              Bizarre bizarre…


                                              • pdth pdth 17 juin 2009 23:23

                                                En effet tant que le commerce extérieur japonais accumulait des excédents colossaux , donc des devises ,aucun problème en fait , de plus si l’ état japonais est très endettées , les ménages japonais sont de vraies fourmis.
                                                Ceci dit le commerce extérieur japonais est en train de nettement ralentir sous les coups de boutoir des autres pays asiatiques. La problématique démographique devient aussi prégnantes dans la mesure où le japon reste très fermé à l’immigration (des autres pays asiatiques) et que les taux de natalités sont très bas.
                                                Situation qui pourrait devenir préoccupante en effet.
                                                Notre pays pourraient toutefois perdre plus rapidement la confiance des investisseurs internationaux, notre commerce exterieur est déficitaire , comme notre balance des paiements ,nos taux de prélèvements obligatoires sont déjà les plus élevés du monde , malgré cela les déficits sont très importants et récurrents (ils datent de bien avant la crise) . Le pays est non seulement incapable de se réformer mais la population semble majoritairement totalement inconsciente que son État a atteint une telle envergure qu’il consomme littéralement les ressources disponibles du pays.
                                                Cette inconscience est telle qu’une majorité semble se dégager pour encore plus de dépenses publiques (! !!!) ou encore plus d’impôts (! !!) . Un peuple addicte à la dépense publique comme à une drogue dure , l’incapacité de réduire les doses , la perte du sens des réalités , l’anéantissement des potentialités positives et enfin la destruction progressive mais méthodique de toute perspective d’avenir favorable.


                                              • pdth pdth 17 juin 2009 22:59

                                                Budget 2009 de l’état Français. :

                                                Recettes : 267 milliards d’ euros (probablement inférieur au final)

                                                Dépenses 370 milliards d ’euros (probablement supérieur au final)

                                                Si du jour au lendemain , nous supprimions totalement l’armée (37milliards) la police et la justice (23 Milliards) , toute politique de sociale (ministère du travail , emploi, solidarité et égalité des chances (23 milliards) , Notre état serait encore en déficit !

                                                A noter que si on retire aussi le plan de relance de l’économie ( 14,6 Milliards) et les prêts à la filière automobile (6,7 Milliard d’ €uros) , le déficit persiste.

                                                Inutile à ce jour de retirer le plan de sauvetage des banques , qui pour l’instant , en l’absence de faillite bancaire rapporte aux contribuables plus qu’il ne coute.

                                                Il suffirait d’augmenter les impôts ?

                                                Notre état avec un taux de prélèvement obligatoire de 53% est l’ état avancé qui sur la planète préléve le plus ses citoyens. .

                                                L’impôt sur le revenu (50 milliards) est à rapporter aux seuls intérêts de la dette (40 milliards) ainsi , très bientôt , l’intégralité de l’impôt sur le Revenu sera absorbé par les seuls intérêts de la dette.

                                                De ce fait la seule question qui va se poser à notre gouvernement et qui se posera avec davantage d’acuité encore demain est « comment réduire de manière drastique la dépense publique ? ».

                                                Cette nécessité ne reléve plus de l’idéologie mais des mathématiques.


                                                • fonzibrain fonzibrain 17 juin 2009 23:27

                                                  simple clair concis précis


                                                  droit au but merci beaucoup pdth


                                                  vous imaginez de quoi on parle,la faillite de notre état,c’est pas délirant,bon je sais je me rassure en me disant que c’est le systeme dans son intégralité qui s’effondre tout doucement,la fameuse bulle obligataire,j’ai même gardé le monde économie du 13 janvier intitulé "la d ette des états,une nouvelle bulle financière


                                                  on vit une époque formidable,on voit des choses qui ne devrai pas arriver,trop fort

                                                  • Üriniglirimirnäglü Üriniglirimirnäglü 17 juin 2009 23:57

                                                    J’en ai marre de lire des réponses qui n’ont comme objet que le déversement de leur trop plein d’angoisses par des retraités trop jeunes, trop désoeuvrés, trop individiualistes et trop égocentriques pour avoir ne serait-ce que le début d’une once de l’idée qu’ils pourraient se mobiliser pour trouver un petit quelque chose à apporter aux autres.

                                                    Va falloir songer sérieusement à évoluer, les gars, sinon vous allez finir par nous donner envie de vous les matérialiser, vos angoisses !


                                                    • Montagnais Montagnais 18 juin 2009 00:27

                                                      « J’en ai marre de lire... » .

                                                      Merci au jeune perdreau de l’année, un rien ego-centré, un brin écervelé, mais si enthousiasmé, pour ses conseils éclairés et pertinents. Attendrissant. C’est bien ! Continuez ! En avant les jeunes..

                                                      NB : on a pas perdu le sujet ?

                                                      Xcusez l’Auteur.. Excellent papier.


                                                    • Rage Rage 17 juin 2009 23:57

                                                      Bonsoir,

                                                      J’ai bien lu votre article et je trouve, confirmant mon sentiment initial, qu’Agoravox perd en qualité à force de trop vouloir jouer sur la quantité d’articles parus.

                                                      En effet, je trouve que votre article n’est pas argumenté et se résume à un survol de très haut des comptes de l’Etat.

                                                      Oui, sans aucun doute, vous avez raison sur le fait que la situation est extrêmement préoccupante avec un déficit qui a plus que doublé en 2 ans. Le poids de la dette ne faisant que s’aggraver par ailleurs.

                                                      Néanmoins il ne faut non plus « broyer du noir » : nous avons certes un gouvernement d’amateurs en train de brader les savoirs faire, mais nous avons également énormément de marges de manoeuvre pour redresser le tir.

                                                      Les aides aux entreprises, les défiscalisations, la prolifération des élus et autre instances publiques ou parapubliques constituent autant de champs d’économies notables qu’il serait vital de mettre en oeuvre.
                                                      De nouvelles taxes, protectionnistes diront certains, comme une TVA sur les produits importés pourrait également être levé pour générer de nouvelles ressources.

                                                      Je crois que nous assistons à un changement de fond de l’économie - et malheureusement pas de ses pratiques - avec un positionnement d’une partie de l’humanité qui n’est plus à la quête de consommation, mais plutôt de qualité de vie.
                                                      Forcément cela bouscule les modèles et les certitudes, et plus on s’entetera à appliquer les remèdes du passé, plus on perdra du temps et on retrogradera dans les rangs mondiaux.

                                                      Suivre le modèle Anglo-Saxon serait une très grave erreur - n’en paie t’il déjà pas le prix ? - et il serait particulièrement bon de regarder en quoi notre bon vieux « modèle » nous a permis de limiter la casse pour mieux savoir comment rebondir.

                                                      Donc pour moi, le pire ce n’est pas le déficit, mais plutôt de savoir que ce sont des guignols qui sont aux manettes et qui vont continuer à le creuser aux risques et périls de toute la nation.

                                                      Cordialement,


                                                      • Montagnais Montagnais 18 juin 2009 00:40

                                                        Vous avez noté que nous sommes « mondialisés » ? Vous parlez, vous, encore, de la « Nation », des risques et des périls qui pèseraient sur elle ? Drôles de préoccupations dans la situation.. Zébulon l’a clairement claironné : plus de nations.. L’ordre mondial (« et personne ne pourra s’y opposer »)

                                                        Vous écrivez aussi : « avec un positionnement d’une partie de l’humanité qui n’est plus à la quête de consommation, mais plutôt de qualité de vie »...

                                                        Le plus grand problème, c’est celui de la plus grande partie, pas en recherche de qualité de vie, mais, tout simplement, EN SURVIE.


                                                      • Claude Simon Tzecoatl 18 juin 2009 22:52

                                                        @Rage :
                                                        « avec un positionnement d’une partie de l’humanité qui n’est plus à la quête de consommation, mais plutôt de qualité de vie. »

                                                        C’est vraiment excellent comme remarque (même si c’est sans doute un peu trop franco-centré). Mais les pays émergents n’y sont pas encore, et toute la difficulté tient à faire coexister ces différences d’aspiration, dans le cadre de notre mondialisation imposé.



                                                         


                                                      • christian 18 juin 2009 01:12

                                                        Bonjour,

                                                        Agoravox est toujours comme a son habititude le « palais des délires », pour ceux qui ont la fibre des chiffres et qui sont réellement en mesure de les commenter sérieusement je renvoie sur ce lien gouvernemental : http://209.85.229.132/search?q=cache:o6wc9gKSMtMJ:www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cfiab/08-09/c0809065.asp+A+ce+jour,+les+recettes+fiscales+tir%C3%A9es+de+l%E2%80%99Imp%C3%B4t+sur+les+Soci%C3%A9t%C3%A9s+sont+de+1+Milliard+d%E2%80%99euros+contre+17+Milliards+l%E2%80%99ann%C3%A9e+derni%C3%A8re+%C3%A0+m%C3%AAme+date&cd=8&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

                                                        Ce qui devrait surtout être relevé c’est la que diminution de l’activité économique donc de la croissance destructrice de notre environnement coute 10 milliards d’euros aux caisses de l’état.
                                                        Constat :aux memes mots les memes remèdes continuons à bousiller notre planète et nous aurons des comptes équilibrés.

                                                        Le logiciel de gouvernement et de comptabilisation de l’activité humaine doit être changé de toute urgence, c’est une évidence dont beaucoup non pas encore conscience,

                                                        Cetlle viendra, quand chacun n’aura plus assez d’unité de compte monétaire pour réaliser des échanges et vivre, alors naîtra un nouveau modéle, lequel je l’ignore, mais la faillite mondiale du systéme dollar et en miroir de l’euro qui s’affirme nous y contraindra !


                                                        • Login Login 18 juin 2009 01:15

                                                           Entre le debut de la crise et maintenant rien n’a fondamentalement changé dans le monde réel. Les capacités de production ne sont pas utililsées mais elles existent, les besoins restent les memes, etc. Seul le fait d’avoir fait de l’argent un produit est fondamentalement à l’origine de la crise.

                                                           Aussi incroyable que cela puisse paraitre,nous allons provoqués les catastrophes evoquées, parce que l’outil qui devait servir à gerer le controle et l’accès aux ressources du monde reel, a vu son usage detourné.
                                                           
                                                           Pour faire simple, la dette grandissant mathematiquement plus vite que la richesse et la payer necessite toujours une part plus importante de la richesse, et l’argent etant gere par des acteurs dont le revenu depend de la creation de dettes, donc de la croissance de la dette, et de la minimisation ’mathematique" du risque associé. 

                                                           La dette existe donc mathematiquement parlant, et uniquement mathematiquement . Le procesus de minimisation a fini par etre utilisé pour justifier d’accroitre la dette qu’en maitriser la croissance. 
                                                           
                                                           Controler l’argent c’est controler l’acces aux ressources reelles elles memes ce qui justifie l’existence de l’outil que represente l’argent. Nous sommes donc dans une logique circulaire, que rien ne peut rompre surtout que l’argent devenu produit est devient lui-meme une ressource dont il faut assurer le controle et l’acces ! 

                                                           En bouclant le tout, le paradoxe est que l’outil, l’argent, ne peut plus etre utilisé efficacement mais reste le moyen d’acceder aux ressources reelles et devient par consequent, le moyen de controler le monde reel.

                                                           La solution ? creer un nouvel outil pour gerer le controle et l’acces aux ressources basé non pas sur l’argent mais la conversion des transactions reelles en droit de tirage. En fait, inverser les choses pour le remettre dans l’ordre qu’elle n’aurait jamais du quitter. La technologie permettrait de le realiser. Evidemment, nous sommes la dans le domaine de la fiction.

                                                           Le pire est sur et je suis optimiste, mais je suis pessimiste sur la realité d’une prise de conscience, sauf pour ceux qui controlent le systeme et qui peuvent encore se proteger du pire. Certains imaginent une ditacture, d’autres utiliser les catastrophes pour transformer les choses, etc. et je crois qu’ils se trompent profondement sauf à renoncer à leur humanité
                                                           
                                                           Concretement, la seule solution pratique qui me vient à l’esprit est de commencer à travailler au monde de demain, en oubliant celui d’aujourd’hui, en assurant juste la coexistance avec une depense d’energie minimale. 

                                                           Je suis convaincu que ceux qui se sont engagés dans cette voie sont et seront de plus en plus nombreux.

                                                           
                                                           
                                                           

                                                           
                                                           


                                                          • chmoll chmoll 18 juin 2009 06:55

                                                            d’toute façon ça changeras rien, l’sarko sous ou pas sous il claque, vot pognon bé sur

                                                            ce type n’aurait jamais du ètre élu, comme d’hab vous vous ètes fait avoir


                                                            • JL JL 18 juin 2009 07:26

                                                              chmoll, je n’ai pas voté Sarkozy, et pourtant moi je dis ON s’est fait avoir. Et je ne dis pas votre pognon mais NOTRE argent.

                                                              Qui êtes-vous pour parler ainsi ? Un expatrié fiscal ? L’un de ces nombreux traitres à la nation ? Les expatriés fiscal sont des déserteurs dans cette guerre de la mondialisation.
                                                              En temps de guerre rappelez moi quelle est la punition réservée aux déserteurs ?


                                                            • JL JL 18 juin 2009 08:55

                                                              Vous votez Actias ?


                                                            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 juin 2009 11:19

                                                              cherchez pas à comprendre JL,ce genre d’individu rale quand il doit payer un livre pour l’ecole de son marmot,ou quand il a une grosse facture d’hopital.« ca devrait etre gratuit,avec » tout les impot que je paye".....

                                                              La triste realité de l’impot concerne les votant comme les non votant,quand un peuples accepte sans broncher que ces gouvernant s’en mettent plein les poches (augmentation des salaires,5 abns de chomage pour les deputés) Je dirait qu’il n’a que ce qu’ils merite.


                                                            • chmoll chmoll 26 juin 2009 09:02

                                                              merci agos d’avoir mis un correcteur itinérant,pour l’reste mon petit , j’ai bien vécu, assez pour rien te dire ,t’arriverais pas à suivre

                                                              éphitète a demain

                                                              veuillez corriger svp


                                                            • chmoll chmoll 27 juin 2009 08:37

                                                              non non tout simplement pas ètre pris pour un poireau ,donc faut pas généralisé ton cas


                                                            • JL JL 18 juin 2009 07:21

                                                              Je crois que l’article : « Question : communautés ou réseaux ? » fournit quelque clé pour comprendre ce qui se passe en accéléré sous nos yeux.

                                                              Le mouvement s’accélère parce que les populations sont en passe de découvrir comment on les manipule. Aux menaces mondiales : pandémies, guerres imminente, chute du dollar, la France répond par cette faillite crapuleuse.

                                                              Désormais chaque décision de ce gouvernement constitue un Casus Belli contre la population.

                                                              L’apathie des grenouilles qui nous sommes dans la marmite qui chauffe donnera-t-elle raison à Nicolas Sarkozy qui "

                                                              croit que plus la société va mal et moins le risque social est grand " ?




                                                              • Internaute Internaute 18 juin 2009 07:55

                                                                Sur la feuille qui accompagne la déclaration d’impôts, le budget indiquait déjà un déficit de 100 milliards. Deux mois plus tard c’est 150. A combien finira-t-on l’année ?

                                                                On cache l’énorminté du chiffre en le comparant au PIB. Si on le compare au budget de l’Etat il s’agit de 30% qui ne sont pas financés aujourd’hui.

                                                                C’est curieux que dans vos réformes n’apparaisse aucune restructuration de l’Etat. Pourtant il est sûr que si l’on continue pareil on aura besoin chaque année de plus d’argent. On pourrait commencer par supprimer la régionalisation qui est un gouffre financier est un emmerdement majeur pour l’ensemble de la population.


                                                                • JL JL 18 juin 2009 11:12

                                                                  @ internaute qui dit : « C’est curieux que dans vos réformes n’apparaisse aucune restructuration de l’Etat. »

                                                                  Voilà bien le genre de réflexion qui tue ! D’une part, si l’on remplace les fonctionnaires par des chômeurs cela n’arrange pas la demande intérieure : c’est un bon moyen pour accélérer la crise. D’autre part, cela supposerait que les fonctionnaires ne créent rien. Cette croyance est celle des prédateurs, pour lesquels les fonctionnaires ne leur procurent aucun profit !

                                                                  Je vous rappelle que pour les néolibéraux l’impôt est vu comme une double peine : ils doivent s’en acquitter, et par ailleurs, il sert à entretenir des activités qui s’opposent à leur soif de profits : en leur « volant » des marchés d’une part, en contrôlant et réglementant leurs activités, d’autre part.

                                                                  S’en prendre à l’Etat, c’est pour un citoyen être un idiot utile aux prédateurs, c’est la dinde qui vote pour Noël. S’il n’y a pas une activité non marchande d’au moins 50%, alors on va vers une accélération des inégalités, donc dans le mur. C’est pourquoi, le taux de prélèvement obligatoire peut très bien être de 50 %. Ce que l’on en fait est une autre chose :

                                                                  James Madison, président des Etats unis disait : « la principale mission d’un gouvernement est de protéger la minorité riche contre la majorité »

                                                                  Cela ne laisse aux citoyens, le choix qu’entre peste et choléra.


                                                                • Christoff_M Christoff_M 18 juin 2009 07:55

                                                                  La faillite est provoquée par une immigration massive de bas de gamme provoquant désorganisation et mise en péril de nos système de couverture !!

                                                                  Mais les neuneus et diverses gentils bobos,croient encore que le monde il est beau et gentil !!

                                                                  Pour preuve, les livrets dont madame Lagarde va baisser les taux pendant que les français piccolent en vacance !! pour faire un appel d’air sur les emprunts d’états et divers bons !!

                                                                  Ou comment vous la mettre bien profond par la gouvernance mondiale !!

                                                                  Comment après avoir augmenté les taxes, vous faire payer la crise par les impots indirects, souligner que la sécu s’effondre !!

                                                                  Et le summum demander aux gens de l’argent pour privatiser et liquider les services publics en douceur, sans avoir l’air d’y toucher !! comme dirait Coluche, on a beau etre prevenu ça fait mal au cul quand ça arrive !!

                                                                  merci messieurs mesdames, les avocats d’affaires de ce gouvernement, des avocats qui ont fait leur beurre ds des cabinets privés, et qu’on peut difficilement imaginer au service d’un état, comme monsieur Lefebvre et sa sale gueule, qui porte sur lui son interet de parvenu et son mépris d’autrui !!

                                                                  et madame Parisot, on ne vous entends plus, le Srkzy vous a surement dit de la fermer !! il faut dire qu’en période de crise, les petites opérations entre amis des banques, et les nominations de potes communs à la tete de toutes les entreprises françaises d’amis communs à vous et le sinistre Srkzy !! pour des salaires dépassant les 500 000 voir le million....

                                                                  Ça la foutrait mal pour les français à qui on explique le progrès du RSA RMI ou autres !!
                                                                  Merci mr Hirsch.... la cerise, un bon catho pour nous expliquer comme Boutin, qu’il font tout, qu’on a bien de la chance qu’ils soient la !! une générosité de bons bourgeois cathos plein de bonnes intentions !! rappelez vous l’enfer est pavé...


                                                                  • Christoff_M Christoff_M 18 juin 2009 08:03

                                                                     ah j’oubliais les romains qui nous servent de dirigeants, eux ne limitent pas leurs fiestas et leurs dérapages de frais, n’est ce pas monsieur Kouchner qui fait nommer bobonne pour plus de 500 000euros en fin de carrière, encore une rentraite que les trimeurs vont financer !!

                                                                    Travaillez plus, il faudra payer les retraites fastueueuses de la classe des 50-65 nantis actuels !!

                                                                    Ah elle est belle la démocratie du partage, comme dirait Guillon !!

                                                                    Et surtout n’oubliez pas de prendre votre emprunt d’état à 3% pour vous mais 10% pour eux !!
                                                                    pour financer les trous d’air de nos charmants avocats d’affaires au pouvoir !! Dommage qu’Al Capone soit mort, il aurait révé d’une bande de conseillers pareils, capable de faire avaler autant de pilules au peuple !!


                                                                  • Cogno2 18 juin 2009 12:55

                                                                    La triste realité de l’impot concerne les votant comme les non votant,quand un peuples accepte sans broncher que ces gouvernant s’en mettent plein les poches (augmentation des salaires,5 abns de chomage pour les deputés) Je dirait qu’il n’a que ce qu’ils merite.

                                                                    Que dire de la triste réalité du privé, qui concerne les votant comme les non votant, quand un peuple accepte sans broncher que des dirigeant incompétant s’en mettent plein les poches (salaires de plusieurs millions d’Euros annuels).

                                                                    En clair, votre argumentation ne monte absolument rien.


                                                                    • monavis 18 juin 2009 19:51

                                                                      La solution est pourtant simple :

                                                                      Redonner aux etats nation de pouvoir battre monaie, c’est à dire de pouvoir créer de la monaie sans interet à reverser aux banques privées.

                                                                      Quand l’auteur parle de budget, pourquoi ne parle t-il pas des interês de la dette qui est le 2ème budget de l’état juste derrière l’education nationale ?????

                                                                      Pourquoi il ne dit pas que les interets de la dette representeront d ici à 3-5 ans, 40% du budget national ???

                                                                      Pourquoi ne dit il pas que parmis les interets qu’on paie aux banques, 51% sont des banques internationales qui n’ont seulement nous prennent notre argent sans qu’on se pose la question mais ne viennent certainement pas investir cet argent en France mais certainement plus pour spéculer sur les matières premieres qui vont encore faire grimper les prix des produits de cons somations.

                                                                      Mes 4 centimes.


                                                                      • didir 19 juin 2009 19:32

                                                                        On peut imaginer que les états seront contraints d’augmenter la masse monétaire.

                                                                        Mais de toute façon dès aujourd’hui tout recrutement public toute création de postes (ADOPI etc Autorité de controle etc , ) sans aucun intérêt sinon celui de ruiner encore plus notre pays.

                                                                        Le Canada a supprimer des milliers d’emplois publics à l’époque ou la France continuait de les invente.
                                                                        Il faut sortir du service pouri à la française qui fait rire le monde entier


                                                                        • Chronos 30 décembre 2010 00:59

                                                                          Le problème des solutions, c’est qu’il faut qu’elles fonctionnent.

                                                                          - Ecraser les entreprises va encourager les délocalisations, et déclencher des faillites,
                                                                          - La politique visant à réduire le chômage n’est pas encore née,
                                                                          - Si l’argent liquide est supprimé, il existera toujours un moyen de remplacement (il y en a surement déjà !)
                                                                          - L’allocation universelle serait injuste. D’abord pourquoi ? Ensuite, comment ?
                                                                          - L’impôt sur tous types de revenus existe déjà, mais pourquoi devrait-il être égal, et qui serait gagnant ?
                                                                          - L’Etat n’a pas les moyens de financer la recherche. La propriété industrielle dans ce domaine est donc essentielle. Par contre, le lobby des médocs génériques est plus que discutables, à tous niveaux.
                                                                          - Problème à soulever : l’homéopatie, qui n’est basée que sur une croyance et dont l’efficacité n’a jamais été prouvée. Elle coûte une fortune à la Sécu. directement (absence de soins réels) et secondaires (complications pour absence de traitement).

                                                                          Dans votre post, vous avez donné quelques idées qui peuvent donner envie aux français de se barrer loin avec leur argent...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès