Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La France face au cauchemar du chômage

La France face au cauchemar du chômage

 

Dernièrement ont été publiés par le ministère du Travail les chiffres du chômage pour le dernier mois de 2015. Sans surprise, le taux de chômage a encore augmenté selon les données officielles. Le gouvernement martèle (depuis trois ans déjà) que le chômage baissera dans les mois à venir et l’opposition pointe du doigt la médiocrité de celui-ci. En réalité, les principaux leviers de manœuvre du gouvernement pour faire baisser le chômage ne lui appartiennent plus. Ils ont été transférés aux institutions européennes.

 

Dans une interview chez Jean-Jacques Bourdin, le Président de la République en exercice, François Hollande, avait laissé supposer que si la courbe du chômage ne s’inversait pas, il ne se représenterait pas en 2017.

Manuel Valls, sur BFM TV, avait quant à lui lancé sur un ton confiant que le taux de chômage baisserait. De même pour la nouvelle ministre du Travail, la franco-marocaine Myriam El Khomri.

Cependant, DARES vient de publier les chiffres du chômage pour le mois de décembre. Le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 0,4% (+15 800) sur un mois, ce qui fait une croissance de 2,6% sur toute l’année. Pour justifier ces chiffres mirobolants, la locataire du ministère du Travail invoque les attentats sanglants de novembre qui auraient « eu pour conséquence une baisse d’activité dans les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie » notamment.

Un tel argument est mis en défaut par la tendance haussière du taux de chômage depuis plusieurs années maintenant.

On ne saurait imputer cette tendance aux seuls attentats tragiques survenus en 2015 en France. Cela est causé par des facteurs à la fois structurels et conjoncturels.

 

Les chiffres du chômage sont-ils représentatifs ?

La méthode de calcul adoptée, entre autres, par l’Insee est celle du Bureau international du travail (BIT). Celui-ci définit le taux de chômage comme étant le rapport entre la proportion de chômeurs et la population active. Le BIT définit un chômeur comme étant une personne en âge de travailler (c’est-à-dire âgée de 15 et plus) qui répond aux critères suivants :

  • ne pas avoir travaillé au moins une heure durant une semaine de référence ;
  • être disponible pour occuper un emploi dans les 15 jours ;
  • avoir cherché activement un emploi durant le mois précédent.

À sa lecture, on constate immédiatement que de facto, plusieurs dizaines de milliers d’individus sont exclus hors du champ de la définition. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes qui occupent un emploi précaire de quelques heures à peine par semaine ou de ceux qui se sont découragés à chercher activement un emploi (donc qui ne se rendent plus à Pôle emploi).

L’Insee cache donc sous le tapis toutes ces personnes qui si elles étaient prises en compte ne feraient qu’accroître les chiffres encore plus. Il faut donc avoir à l’esprit que lorsque le gouvernement annonce une baisse du nombre de chômeurs et s’en félicite (comme ce fût le cas en novembre dernier), en réalité cette baisse résulte plus probablement d’un traitement statistique que d’une baisse réelle.

 

Les politiques de lutte contre le chômage

Plusieurs théories économiques ont été élaborées pour résoudre le problème du chômage. Mises à l’épreuve, certaines ont fonctionnées, d’autres non. Cependant, trois vecteurs de lutte contre le chômage sont à souligner parmi d’autres.

Dévaluation compétitive : on dit d’une monnaie qu’elle est dévaluée lorsque les autorités monétaires décident d’abaisser son taux de change par rapport à une monnaie de référence (généralement le dollar américain). La monnaie nationale perd ainsi de la valeur sur le marché de change. Ceci fait augmenter inévitablement les prix-valeurs des importations, les matières importées deviennent donc plus chères et cela dégrade la balance commerciale. Cependant, le prix des exportations diminue ce qui crée un « effet volume », et permet au pays en question d’augmenter ses exportations à l’étranger, gagnant de fait en compétitivité. Le prix des importations incitera à les diminuer et à favoriser une production locale sauf pour les éléments impossibles à diminuer comme les matières premières stratégiques. Stimulant son activité, ce pays peut augmenter sa production et donc une main d’œuvre qui était au chômage sera désormais occupée.

Baisse des taux d’intérêt : la Banque centrale peut ajuster ses taux d’intérêt directeurs comme bon lui semble, permettant de réguler l’activité économique au jour le jour. Une baisse des taux directeurs entraîne de ce fait une baisse des taux d’intérêt qu’appliquent les banques commerciales à leurs clients. En effet, les banques commerciales peuvent emprunter à la Banque centrale en cas de besoin, moyennant un taux d’intérêt fixé par cette dernière via le taux directeur. Cette décision augmente la demande de monnaie puisque celle-ci devient « moins chère ». Le résultat est que les entreprises accroissent leurs investissements en empruntant plus et les ménages font de même pour consommer. L’économie ainsi stimulée permet encore une fois d’embaucher de la main-d’œuvre pour produire les quantités projetées.

Politique budgétaire : troisième option, l’État peut envisager d’injecter de l’argent public dans certains secteurs via des subventions pour inciter les entreprises à produire davantage et donc embaucher plus de personnes. Certains secteurs stratégiques et créateurs d’emplois sont dans ce cas-là privilégiés. Les sommes injectées sont alors restituées par les taxes sur la consommation et les impôts perçus sur les revenus des ménages.

 

La France n’a plus les moyens d’agir

Les politiques énoncées au-dessus supposent par essence que le pays en question soit souverain. Or la France, en étant membre de l’Union européenne, n’est plus souveraine sur ces questions.

Le traité de Rome signé en mars 1957 institue la Commission européenne comme étant l’organe « exécutif » de la C.E.E (future U.E). Celle-ci possède un monopole (ou quasi-monopole) sur le droit d’initiative en matière de décision, notamment sur les questions douanières ou le marché intérieur. De ce fait, les compétences budgétaires qui appartenaient jadis aux gouvernements des États membres de l’U.E ont été directement transférées à la Commission. Au-delà du simple avis, elle peut sanctionner un État qui ne répond pas à ses exigences en lui infligeant une amende.

Depuis l’introduction de l’euro en 2002, les pouvoirs monétaires ont été transférés quant à eux à la Banque centrale européenne siégeant à Francfort. La fixation des taux d’intérêt directeurs et le change de la monnaie commune relèvent de la compétence exclusive de cette institution. On constate donc qu’un euro fort n’avantage pas tous les membres de l’euro-zone, puisqu’il détruit à petit feu l’économie française tandis qu’il avantage l’économie allemande par exemple. Ceci met également en lumière le fait qu’il y a des écarts de compétitivité soutenus dans l’union monétaire, remettant ainsi directement en cause une telle union.

La classe politique ne peut pas se contenter d’expliquer un chômage massif en invoquant seulement des problèmes ponctuels alors que le pays s’enfonce durablement dans la crise. Trouver une solution durable suppose de dresser le bilan de la construction européenne et d’expliquer les causes de son échec. Le premier point est étalé à longueur de journée sur les médias de l’Hexagone, le second ne l’est pas du tout. En attendant la situation ne fait que se dégrader au détriment des travailleurs.

 

PDF - 587.5 ko
[DARES] Demandeurs d’emplois inscrits en décembre 2015

Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 2 février 08:37

    En ce qui concerne la baisse des chiffres du chômage, le gouvernement continue avec les vieilles recettes. Comme les années précédentes, il avance un plan de formation «  des demandeurs d’emploi  » vers «  les métiers de demain  » concernant 500 000 bénéficiaires. Il ne s’agit plus de cibler en priorité les proches de l’emploi via des formations complémentaires courtes, mais d’offrir des formations longues, de 400 à 500 heures, à des chômeurs de longue durée, en ciblant les «  métiers en tension  » et «  les secteurs d’avenir  ».Le coût serait de 1 milliard d’euros partagé entre l’État et les régions, puisant dans les budgets de la formation professionnelle. Le principal objectif de ce plan est de faire «  sortir  » des chiffres officiels du chômage ces chômeurs et chômeuses, basculant ainsi en catégorie D.

    .

    Dans le même temps, le plan gouvernemental ressort la carte des aides à l’embauche dans les PME, où, selon lui, «  l’emploi se crée  ». Elles viendraient compléter le «  small business act  » déjà présenté en juin, qui a créé une prime de 4 000 euros, jusqu’au 30 juin, pour une première embauche dans les entreprises sans salarié. La nouvelle mesure devrait prendre la forme d’une prime forfaitaire — de l’ordre de 1 000 à 2 000 euros — sur les nouvelles embauches en 2016 de salariés peu qualifiés (jusqu’à 1,3 SMIC) dans les PME...lire l’article complet


    • soi même 2 février 14:14

      @Robert GIL, arrêtes ton char tu n’es plus à Prague ... !
       


    • mmbbb 7 février 12:57

      @Robert GIL vous pouvez vous en prendre aux entrepreneurs francais mais desormais les produits manufactures sont produits par les camarades chinois c’’est incontournable Les ouvriers peuvent desormais chanter l internationale et remercier les grosses putes comme Con Bendit qui apres avoir brandit le livre rouge sont pour le libre echange les ouvriers peuvent remercier aussi la gauche dure qui sont pour une ouverture des frontieres ect ect Regardez dans les magasins hormis un certain luxe qu’est ce qui encore fabriquer en France l’alimentation quoique bientot les agriculteurs vont etre liquides.. Il n’’est plus possible de fabriquer quoi que ce soit dans ce pays meme la petite culotte francaise n’a pu etre sauvee Le Jaby pres de Lyon a du ferme apres un redressement judiciaire Dommage la petite pour la petite culotte Et que proposez vous hormis une economie collectiviste rien Les francais meritent un peu ce destin dans un pays il y a toujours quelque pour casser casser dans ce pays est le credo mais des qu il s’agit de construire d’avoir un avenir commun la c’est le desert
       


    • rocla+ rocla+ 7 février 13:08

      @Robert GIL


      D’abord promesse de campagne de François Hollande, le projet de loi permettant aux dealers de quartier de bénéficier d’allocations-retraites est désormais chose faite. C’est seulement à 4 voix d’avance que la majorité a pu faire passer ce projet tant attendu par les dealers de tout âge.

       

      « Quand un dealer travaille jour et nuit, presque tous les jours de la semaine, pour dégager un bénéfice sur ses ventes d’auto-entrepreneur, qu’il embauche des guetteurs dans son quartier en « emploi-jeune », et qu’il forme d’autres gens à son métier de petit artisan/commerçant sans forcément demander des subventions à Pôle emploi, cela mérite une récompense » explique, confiante Myriam El Khomri Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

      Des dealers surpris mais satisfaits

      Jimmy et Bachir* sont deux dealers d’Aubervilliers (93) de 21 et 27 ans. « On est très heureux de voir qu’on aura droit nous aussi à une retraite, comme les autres, même si on ne cotise pas pour le reste ! » affirme Jimmy, ce grand gaillard boutonneux qui empeste l’Aqua di Gio. « Ouais ! On va peser quand on sera vieux » ajoute Bachir en mâchonnant un Carambar périmé.

      Des quartiers qui ne sombrent pas grâce au trafic

      Selon les études les plus récentes, le trafic de drogue permet de faire vivre plusieurs quartiers en France ce qui permet au gouvernement de « souffler » et de « relâcher un peu la pression ». Ainsi, dans certains quartiers de Saint-Ouen (93), les dealers s’occupent aussi bien de l’éducation des enfants (les cours sont donnés dans un terrain vague où des 4×4 tressautent sur du hip-hop west-coast), de la sécurité dans les rues et du traitement des déchets ménagers.

      Toujours selon la ministre du Travail «  Les coins où les dealers décident de s’installer sont de vrais pôles d’activité dans les cités. L’argent rentre, les dealers embauchent, sous-traitent, et surtout cela permet à tout ce petit monde de consommer. Combien de familles ont pu se payer un téléviseur haute définition grâce à l’argent récolté ? Combien de kebabs ont pu se monter en quelques semaines pour blanchir tout cet argent ? Le gouvernement soutient les bonnes initiatives, et comme dit Emmanuel Macron : il faut aimer l’entreprise ! ».

      *Les noms n’ont pas été modifiés.


    • rocla+ rocla+ 2 février 09:01

      Une bonne question à poser aux chats qui se mordent la queue :


      Quelle est le rapport entre la durée d’indemnisation du chômage qui 
      est en France la plus longue de l’ Europe sur le prix final d’ un produit ? 


      • sophie 2 février 09:06

        @rocla+
        Bonjour, vous dites : « la durée d’indemnisation du chômage qui est en France la plus longue de l’ Europe », c’est faux en Belgique je connais pas mal de gens n’ayant presque jamais travaillé ( et sont bien sur « indemnisés » et très bien.


      • ZenZoe ZenZoe 2 février 09:20

        @rocla+
        Aucune mon général puisque les consommateurs français achètent des produits chinois et pas français puisqu’on a démoli presque toutes nos usines ici ou qu’on les a vendues aux Chinois.
        Signé : un chat qui s’en mord les doigts et qui ne donne sa langue à personne.


      • rocla+ rocla+ 2 février 10:42

        @sophie


        Bonjour chère amie Sophie , 

        Rassemblez toutes les parties de votre cerveau et  reufleuchissez 

        Quelqu’ un qui n’ a jamais presque travaillé ne touche pas de chômage .

        Il faut une certaine durée de travail pour prétendre à des indemnités . 






      • rocla+ rocla+ 2 février 10:47

        @ZenZoe


        La réponse est dans la question Zenzoé , 


        Si les usines en France ont été démolies c’ est parce que nos coûts de revient 
         étaient plus chers ou beaucoup plus chers que dans les autres pays .

        Pensez-vous que les chinois aient cinq semaines de vacances , des tickets restaurant
        des indemnités de chômage de trois ans ?

        Les avantages et acquis sociaux  plombent les prix de revient . 

        Alors on est les plus forts en France 

        Nous avons les meilleures lois sociales .

        Et nous avons plus de boulot . 




      • ZenZoe ZenZoe 2 février 11:23

        @rocla+
        Certes, nous aussi en France on peut abolir les congés payés, les filets de sécurité, et pourquoi pas aussi revoir les normes de sécurité dans les entreprises, le salaire minimum. Tous les pays en fait peuvent utiliser le Bangladesh comme dénominateur commun et référence suprême.
        Non, attendez, le Bangladesh, c’est encore trop, voyons plutôt du côté de l’esclavage. Les Etats-Unis et d’autres pays n’ont-ils pas bâti leur prospérité sur le dos des noirs ? Imitons-les.

        Bien sûr Rocla. Bien sûr. Mais est-ce le sens du progrès ? Quand nous aurons une planète entière d’esclaves affamés, courbant l’échine sous les coups de fouet des 62 personnes les plus riches, vous ferez quoi ?

        On peut voir les choses autrement.
        Le chômage élevé en France est surtout dû à une fonction publique pléhtorique occupée souvent à des tâches futiles, une multitudes d’élus voraces, des régimes spéciaux coûteux, des assocations et autres comités Théodule subventionnés en pagaille , un système de formation inefficace, des strates administratives à tous les échelons, une fiscalité qui avantage les gros et pénalise les petits, un système de subventions aux entreprises gravement inégalitaire.
        Tout ceci plombant lourdement un secteur privé exsangue, aggravé par une paperasserie toujours plus délirante. Libérons nous d’abord de tout ça !
        Le chômage est dû aussi à la course au toujours moins cher. Pourquoi ne pas encourager une montée en gamme des produits, fabriqués par des ouvriers qualifiés et formés ? Exporter des produits de haute qualité, du Made In France...
        Les pistes ne manquent pas, mais réduire toujours plus les droits des travailleurs du privé et des chômeurs n’en est pas une à mon avis.


      • rocla+ rocla+ 2 février 11:30

        @ZenZoe



        en fait il y a une solution 

        Dans le monde entier tout le monde a le même salaire les mêmes avantages 
        le même nombre de jours d’ indemnisation chômage les tickets restau tout ça .

        Faut aller leur dire ...

      • ZenZoe ZenZoe 2 février 14:04

        @rocla+
        Au lieu de rentrer dans ce jeu, on peut aussi faire un peu de protectionnisme et privillégier le made in France. Pour avoir vécu dans les pays anglo-saxons, je sais qu’eux le font, et on est bien bêtes de ne pas en faire autant.
        En France, on peut aussi éviter de se laisser dépouiller de nos innovations technologiques et de nos fleurons.
        Tirer vers le haut, Rocla, tirer vers le haut, et jamais vers le bas...


      • joaopessoa 2 février 14:31

        @rocla+

        Rock ici ou là tombe le masque.il rêve du modèle chinois.en bon libéral qu il est.


      • Ar zen 2 février 18:02

        @rocla+

        Quelle est la définition du substantif : « solidarité » ?


      • rocla+ rocla+ 2 février 18:18

        @Ar zen


        Je répondrais le jour où je saurais pourquoi une bande de privilégiés 
        d’ EDF m’ ont fait jeter une centaine de KG de pâte à pain suite 
        à leur grève en coupant l’électricité dans le quartier où j’ avais ma boulangerie .

        Que cette bande de salopards pourris , de branleurs compulsifs , de nuisibles
        phagociteurs  m’ explique pourquoi ils m’ ont coupé le courant , alors 
        que pendant ma vie entière je paye le leur .

        Si j’ obtient une réponse satisfaisante  je vous décrirais ce que je pense de ce mot .

        merci pour votre question .

      • foufouille foufouille 2 février 18:28

        @rocla+
        « jeter une centaine de KG de pâte à pain suite 

        à leur grève en coupant l’électricité dans le quartier où j’ avais ma boulangerie . »
        tu avais pas payer tes charges, c’est pas pareil. EDF ne coupe pas le courant à ses clients pour faire grève, en plus. remercie les salariés d’EDF de payer ta retraite, sinon tu serais obliger de vivre en Roumanie.

      • rocla+ rocla+ 2 février 18:36

        @foufouille


        Cher Monsieur Foufouille quand un jour vous aurez de quoi vous parlez 
        ce sera un grand jour . 

        Ce jour là le courant était coupé dans tout le quartier Drouot à
        Mulhouse et je suppose dans toute la ville . 


        Alors insinuer que je n’ aurai pas payé mes charges relève de pure diffamation 
        de l’ espèce d’enculé que vous êtes  .


      • foufouille foufouille 2 février 18:48

        @rocla+
        c’était un jour où tu avais trop bu de picrate, une des raisons de ton pain invendable, tu t’es dit que c’était gratuit comme tes cotisations retraites.
        mais si c’était toute la ville, ça s’appelle une panne.
         smiley
        et pis c’est trop vieux pour vérifier.


      • Lalita 2 février 21:00

        @rocla+
        Sophie nous fait part sur ce fil de discussion de son exxpérience. ça vous dérange pas vous de la rabaisser !
        C’est parce que c’est un pseudo féminin, je suppose... Vous n’avez aucun argument, vous êtes un troll.
        Aprés recherche il existe bien en belgique des allocations chômage non contributives :
        http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/allocation-dinsertion


      • rocla+ rocla+ 3 février 08:27

        @Lalita



        Bonjour Lalita , 

        Enchanté de faire voter connaissance et tout ça , 
        sinon vous êtes vous aperçue qu’ ici on est en France .

        Vous pouvez relever Sophie  ... smiley

      • Ar zen 3 février 21:21

        @rocla+

        Des jugements tout plein, cela ne mange pas de pain et c’est vraiment troll ! Vous n’aimez pas vous faire rouler dans la farine ? le feu de bois, rien de tel.


      • exocet exocet 3 février 23:04

        @rocla+
        Et des gens qui se font passer pour des patrons au boulot qui postent pendant les heures ouvrables les jours de semaine.....
        Quant au trop de social en France, l’OCDE a épinglé dans son rapport 2014 le fait que dans notre Pays, les 20% de ménages les plus pauvres reçoivent 17% des prestations sociales versées.
        En France même les riches et les patrons reçoivent des prestations sociales...


      • petipoi 4 février 04:14

        @ZenZoe : Un Etat peut faire du protectionnisme, mais en revanche aucun peuple n’est protectionniste. Il y a simplement des pays qui fabriquent des produits de qualité et que donc, logiquement, les habitants achetent, et les autres, contraints d’acheter à l’étranger.


      • Ruut Ruut 4 février 09:52

        @sophie
        ça a changé récemment.


      • mmbbb 7 février 13:05

        @ZenZoe et oui mais bon je vais achete bientot un lecteur reseau qui permet de lire et d’ecouter tous les fichiers Je peux faire le choix entre la marque Attol 2000 € et la marque Pionnier japonaise qui soustraite en Chine de 700 à 900 € selon les modeles Hormis le marketing il n’y a guere de difference puisque la marque Attol utilise peu prou les memes composants La différence est la Le patriotisme francais Ma prochaine voiture sera une Decia ras le cul de pays qui ne cesse d’emmerder le citoyen et de le ponctionner ce qu oublier notre camarade Robert Gil taux de prelevement le plus haut des pays de l’OCDE


      • fred.foyn Le p’tit Charles 2 février 10:31

        Pour baisser le chômage, seul les patrons (si ils ont des commandes) peuvent le faire...Pas la peine de tergiverser..ce sont les seuls maîtres à bord.. !


        • gaston gaston 2 février 20:35

          @Le p’tit Charles
           effectivement y a que eux qui peuvent réduire le chomage , et pas le président Hollande comme le pense bon nombre de bourrins de France !
          Mais en ont t-ils la volonté ET l’intérêt ???
          Il est clair que NON !
          Ou alors que quelqu’un m’explique un seul avantage qu’auront les entreprises à voir le chômage baisser......par contre des avantages à le voir monter on peu en citer quelques uns , entre autre des cadeaux fiscaux en tout genre ,tout le monde à genoux devant les employeurs ,des syndicalistes peu ou pas du tout revendicateurs et la précarisation facile !
          Même avec les carnets de commandes plein à ras bord pour plus de 10 ans ils refusent d’embaucher , je travaille dans une de ces grandes entreprises qui entretiennent volontairement le chômage , alors Hollande ne pourra rien y faire !
          Surtout que ces fdp embauchent encore moins bien entendu sous un gouvernement de gauche puisque ils sont tous de droite !


        • rocla+ rocla+ 2 février 10:49

          Pas du tout petit Charles 


          tous les jours des petits malins , ceci depuis la nuit des temps , ont une
           idée et la transforment en argent . 

          Il faut deux choses :

          un matin 

          une idée .

          • fred.foyn Le p’tit Charles 2 février 12:24

            @rocla+...Bonjour..en France il y a 3 millions d’entreprises qui se foutent du matin suivant..seul compte de carnet de commande.. !


          • rocla+ rocla+ 2 février 12:54

            @Le p’tit Charles



            faut pas compter sur autrui , on t’ a jamais dit : aide-toi et le ciel t’ aidera ?

          • tonimarus45 7 février 10:38

            @rocla+— bonjour— arretez avec vos allusions sur votre metier ;Vous etes un menteur compulsif et un affabulateur ce qui fait que lorsque peut etre vous dites une verite, on ne vous crois plus

            Vous dites«  »il faut de choses un matin, une idee«  »« et surtout UN SACRE COUP DE POUCE ?????Car revenant de l’arme apres un an dans un magasin »d’electronique«  » je doute fort que avec votre salaire de vendeur vous ayez pu prendre une boulangerie dans aides.Tant mieux pour vous mais cessez de stigmatiser ceux qui n’ont pas eu cette chance( un bon mariage,une famille un peu fortunee, une captation d’heritage d’une pauvre vieille. ;ECT) ou tout simplement «  »avoir fait l’effort«  » ??,de naitre dans la bonne famille

          • rocla+ rocla+ 7 février 10:55

            @tonimarus45



            Bonjour  cher ami , 

            j’ ai le plaisir de vous faire part de ce communiqué  :

            L’organisation Oxfam dévoile un rapport alarmant sur l’accroissement des inégalités en matière de connerie dans le monde. Le résultat de l’étude fait froid dans le dos : d’ici 2016, 1% des cons pourraient posséder plus de 50% de la connerie mondiale, et devenir à eux seuls plus cons que 99% du reste de la population.
            L’organisation Oxfam dévoile un rapport alarmant sur l’accroissement des inégalités en matière de connerie dans le monde. Le résultat de l’étude fait froid dans le dos : d’ici 2016, 1% des cons pourraient posséder plus de 50% de la connerie mondiale, et devenir à eux seuls plus cons que 99% du reste de la population.

            « Bande de cons »

            « Il y a toujours eu des cons à travers l’histoire. Mais nous traversons une période particulièrement faste en matière de stupidité humaine » commente Louis Turmasse, historien spécialiste de la connerie et auteur de « Des souris et des cons »« Il s’agit d’un phénomène connu : plus certaines personnes sont connes, et plus le reste du monde s’indigne et relativise. Alors, le fossé se creuse. » explique-t-il.


          • rocla+ rocla+ 7 février 11:06

            @Tonimarius , 


            C ’est la vie , certains naissent une cuiller en argent dans la bouche 
            et d’autres avec un doigt dans le cul . 


            Norbert Paluchon 

             Essai sur la raison des cons .

            Tome 1986547

          • foufouille foufouille 7 février 13:08

            @rocla+
            la plupart ont les deux, surtout dont la bouche est près du trou du cul. en plus, certains ont une forêt de poils dans la main.


          • rocla+ rocla+ 7 février 13:12

            Bélier : Méfiez-vous des Balance, votre conjoint pourrait coucher et partir à l’étranger avec l’un d’entre eux cette semaine

             

            Taureau : Le grand amour n’est pas pour aujourd’hui. Vous aurez au pire un vague semblant d’affection avec un animal de compagnie.

            Gémeaux : Il faudrait peut-être songer à changer de sous-vêtement cette semaine.

            Cancer : L’alignement entre Vénus et Jupiter, combiné avec l’action de la Lune, n’aura strictement aucun effet sur vous cette semaine.

            Lion : Ce garçon que vous aviez traumatisé pendant 4 ans au quotidien à l’école primaire pourrait ressurgir cette semaine dans votre vie.

            Vierge : C’est la semaine parfaite pour coucher avec le ou la conjoint(e) d’un Bélier.

            Balance : Insatisfait par cette prédiction, vous irez sans doute lire un autre horoscope dans la foulée.

            Scorpion : Avec Jupiter en Bélier, c’est le bon moment pour annoncer à vos enfants qu’ils ont été adoptés.

            Furet : Vous sortirez la tête de l’eau ce mardi, le temps que quelqu’un vous replonge vers le fond de la piscine.

            Sagittaire : Le hip-hop va changer votre vie. Si c’est déjà le cas, rien de spécial pour vous cette semaine.

            Capricorne : L’alcool ne résoudra pas vos problèmes d’alcool cette semaine

            Verseau : Vous allez probablement mourir.

            Poissons : Mars et Neptune augmentent vos chances de recevoir une crevette dans l’oeil. Tenez vous éloigné de toute paella.



          • Shawford Shawford 7 février 13:15

            @rocla+

            Verseau : Vous allez probablement mourir.

            Ah merde, bon je vais rester sous la couette smiley


          • rocla+ rocla+ 7 février 13:19

            @Shawford


            Toi c’ est pas pareil , tu as de l’ ascendant... smiley

          • Shawford Shawford 7 février 13:34

            @rocla+

            Et plein de tabourets qui savent se révéler en temps et en heure, le reste du temps, ben, c’est comme l’horoscope koi... en principe (parce qu’il faut quand même pas me faire trop ce genre de prédictions vu ma situation clinique avérée) je passerai donc la journée : cool smiley smiley


          • bartneski bartneski 2 février 11:02

            90 milliards d’aides diverse aux entreprises ont été versés en 5 ans pour créer de l’emploi. Résultat, 1 million de sans emplois supplémentaires...


            On continue comme ça ou on utilise les 90 prochains milliards pour créer de l’emploi ? Le privé ne remplit pas son rôle de créateurs d’emplois, alors c’est à l’état de remplir ce rôle.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès