Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La France va-t-elle s’effondrer ? Le mauvais présage des (...)

La France va-t-elle s’effondrer ? Le mauvais présage des Etats-Unis

Nous l'avons constaté à maintes reprises : l'Allemagne ne nous aime guère et ne nous veut pas grand bien. Mais qui aurait pu le croire des États-Unis ?

Aujourd'hui, le journal Les Échos vient de publier un article qui, s'il n'est pas du tout sympathique pour la France, est particulièrement inquiétant. L'une des grandes « stars » du Wall Street, Davis Einhorm vient de conseiller ce lundi de « parier sur les banques grecques et contre la France ».

Incroyable, mais vrai. Le PDG de Greenlight Capital qui n'est pas n'importe qui et à qui l'on doit notamment l'anticipation de la faillite de Lehman Brothers, dit les choses carrément. Ainsi, il dresse un tableau très angoissant de la situation de la France en déclarant : "les marchés obligataires considèrent la France comme l'Allemagne, alors qu'elle ressemble bien davantage à la Grèce". (…) "La Grèce a bu la potion amère, elle a restructuré ses obligations et son économie. Elle a cessé de vivre au-dessus de ses moyens. La France, elle, semble trop fière pour se réformer."

Ce qui est grave, c'est la réalité de la situation. En effet, Davis Einhorm ne bluffe pas. Et il arrive bien à démontrer, chiffres à l'appui, que la charge payée par la Grèce est maintenant inférieure à celle de la France.

Alors, que penser de tout cela ? Nous savons que la dette sur 10 ans ne négocie à 1,3 % en France et à 9 % en Grèce. Selon ses analyses, Davis Einhorm déclare en conclusion : "si les marchés révisent le risque souverain français à sa juste valeur, le service de la dette française va devenir insupportable. C'est pourquoi nous recommandons de vendre (à découvert) la dette française." En parallèle et inversement, il recommande d'acheter certaines obligations de banques grecques …

Pour terminer, le grand financier confie : "les investisseurs s'inquiètent tous de la Grèce, mais ils devraient s'inquiéter davantage de la France. Le rendement des obligations françaises, tel qu'on le connaît aujourd'hui, ne devrait pas exister."

La France va-t-elle donc s'effondrer ? Ne soyons pas trop pessimistes ni fatalistes, bien que les pays étrangers, pour la plupart d'entre eux, prédisent un mauvais sort pour notre Pays.

Nous pouvons encore nous relever, à condition que la Nation change d'état d'esprit. Ne crions plus que nous sommes les meilleurs alors que nous restons à la traîne de l'économie. Soyons modestes et faisons notre mea culpa pour nos erreurs et surtout pour notre laxisme.

Il semble que le président Hollande ne l'ait pas compris encore. Pourtant, il devrait savoir que la France ne se relèvera pas d'un coup de baguette magique ou par un fait de hasard.

Les grandes réformes sont nécessaires et parmi les socialistes du gouvernement, seul Emmanuel Macron semble l'avoir saisi. Ces réformes vont obligatoirement dans le sens de l'austérité. Et bien que l'on veuille repousser ce sacrifice, il faudra bien un jour ou l'autre admettre la rigueur si nous voulons préparer l'avenir de la Nation et forger le bonheur des jeunes générations.

Pierre Reynaud

Essayiste - historien

 

www.pierre-alain-reynaud.com

www.la-revolution2014.fr


Moyenne des avis sur cet article :  1.51/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • bourrico6 23 octobre 2014 16:34

    l’Allemagne ne nous aime guère et ne nous veut pas grand bien. Mais qui aurait pu le croire des États-Unis ?


    gnééééé ?

    Mais qui est assez niais pour s’imaginer que les USA nous veulent du bien ?


    • bourrico6 23 octobre 2014 16:36

      Les grandes réformes sont nécessaires

      Ah oui bien sur, « there is no alternative »
      C’est crève ou... crève.

      Thatcher aurait pu s’encarter au PS ou à l’UMP.


    • lsga lsga 24 octobre 2014 15:07

      Ce sont des conneries, car la France, contrairement à la Grèce, a une politique Impérialiste en Afrique qui lui permet de faire payer le déficit de son système social aux africains.


    • mmbbb 25 octobre 2014 12:09

      avec le franc CFA ? L’Afrique est desormais convoitee par les Chinois et les Americains qui veulent reconquerir ces territoires Nous ne sommes pas seuls


    • lsga lsga 25 octobre 2014 12:42

      @mmmbbb


      c’est pourquoi l’Impérialisme Français financent des guerres civiles en Afrique (comme en Côte d’Ivoire) pour ensuite pouvoir intervenir militairement : ça permet de protéger les marchés des investissements étrangers.

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 octobre 2014 16:39

      C’est pas de la haine mais un juste constat de la situation financière qui est TRES mauvaise.




      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 octobre 2014 16:42

        Le seul remède, c’est de ne plus s’endetter et de réduire progressivement l’endettement.


        Et, en plus, ça tombe bien, c’est très exactement ce que l’Union Européenne préconise.

        Evidemment, il faudra sabrer dans les dépenses non essentielles ( genre subventions culturelles et autres ) et il n’y a personne qui veut s’y coller.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2014 19:57

        Aloïs,
        Vous n’avez pas compris à quoi sert l’ UE et l’euro ?
        A faire du Reagan -Tchatcher, nous renvoyer 100 ans en arrière !


        C’est l’inventeur de l’euro qui vous l’explique, Robert Mundell.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2014 20:14

        Je ne suis trompée de lien, voici les déclarations de Robert Mundell, l’inventeur de l’ euro, sur les objectifs réels de l’ UE et de l’euro :

        Faire une révolution conservatrice.
        L’euro et la BCE sont désormais hors de portée des élus, ce qui les empêche de faire des politiques monétaires et budgétaire keynésiennes.
        Ils n’ont plus comme seule solution que d’envoyer les Etats providence aux égouts !


      • JL JL 24 octobre 2014 20:20

        @ Fifi,

        si je comprends bien, quand nous votons aux présidentielles et législatives, nous donnons un quitus aux liquidateurs de la République ?

        Je suis assez d’accord avec ça.

        C’est une idée forte.


      • JL JL 25 octobre 2014 08:42

        Cet article
         Qui mettra fin à la guerre fiscale entre Européens ?

        propose un tour d’horizon des dispositifs « attractifs » offerts par les pays européens aux grandes firmes : une véritable jungle de dérogations et de régimes d’exception, où le droit commun fiscal ne semble plus valoir que pour les « petits ». Un dumping fiscal qui mine l’Europe alors qu’une harmonisation se fait attendre depuis 30 ans.

        Au fil du temps, les pays européens sont devenus des paradis fiscaux pour les grandes firmes et les très riches en même temps que la fiscalité se reportait entièrement sur les classes moyennes laminées de surcroit par un chômage rampant.

        ’’Chaque pays développe ses propres niches fiscales à l’appui d’une stratégie économique. Cela peut être une stratégie de pur soutien au secteur financier, comme au Luxembourg. Cela peut être une stratégie de soutien à la recherche, comme en France. Le Crédit impôt recherche (CIR) est une énorme niche fiscale – le plus important dispositif de soutien à la recherche-développement en Europe.’’

        Au sujet du CIR, les les réductions fiscales pour les brevets, sont un véritable scandale en soi. Outre les raisons invoquées dans l’article - pooling de brevets dans des filiales purement financières -, je suis révolté par le principe. En effet, à qui appartiennent les droits relatifs à un brevet d’invention ? A l’inventeur ? Que nenni ! Les droits appartiennent à celui qui dépose le brevet, c’est-à-dire à celui qui paie !

        En d’autres termes, la France offre sur l’argent des contribuables, des brevets aux filiales financières des grandes firmes lesquelles, à l’instar de Total ne paient pas d’impôts en France.


      • 1871-paris 1871-paris 23 octobre 2014 16:39

        La premier de mesure a prendre celle qu’aurai pris De Gaulle, est de foutre tous ces cancrelats de financiers nous prêtant de la dette DEHORS !

        Re nationalisation de la banque de France !

        Le Trésor qui soumet ses demandes de crédit à nouveau à cette banque !

        Recherche une alliance avec les BRICS plutôt qu’avec la haute Bourgeoisie régnant en Amérique du nord.

         

        Enfin un vrai courage, être fort avec les forts et juste avec les faibles, pas une compromission avec les ploutocrates cherchant leur veau d’or comme vous le suggéré !

         

        Avez-vous vu le fait divers de l’enfant mort d’une pneumonie en Grèce ou les parents accusent la décrépitude du système sanitaire Grecque ? 

         

        Vous avez surement des intérêts à défendre la déflation salaria plutôt que son inflation, ceux du dividende et de la rente sans nul doute...


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 octobre 2014 16:44

          Sauf que toute personne qui a une assurance vie ou une pension complémentaire ou que sais je encore avec des produits financiers complexes sera de la revue parce que c’est lui qui détient la dette nationale.


          Faut juste dire stop au déficit, mais c’est pas fastoche pour les politiciens qui ont promis tout et n’importe quoi.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2014 20:00

          Au lieu d’avoir de l’épargne en monnaie de singe, achetez donc un potager !
          Ou si vous voulez faire des profits, achetez des nouilles, c’est plus sûr !
          Explications du Contrarien matin.


        • raymond 2 24 octobre 2014 00:15

          Les retraites par capitalisation son une arnaque et plombe l’économie.

          http://www.youtube.com/watch?v=7Tm_TXSMRqY


        • ummagumma34 ummagumma34 24 octobre 2014 10:23

          tout à fait d’accord avec vous


        • 1871-paris 1871-paris 23 octobre 2014 16:41

          les grandes réformes sont necessaire dites vous, tres bien engagez des controleurs pour lutter contre les fraudes, et la plus grande d’entre elle, celle du PATRONA FRANCAIS !!! complice d’une veritable entente avec l’ennemi !


          • Piotrek Piotrek 23 octobre 2014 16:49

            Non les profiteurs du système n’accepteront jamais une chute de la France à la grecque.

            Pour la bonne et simple raison que personne au monde n’a les moyens de « sauver » la France comme la Grèce. Ils veulent juste grappiller quelques dixièmes de pourcents d’intérêts à la hausse.

            Si par un étrange bidouillage, la France s’effondrerait sans en trainer avec elle le reste du monde, il nous resterait l’option « carte bancaire nucléaire », comme l’avait proposé Cantona il y a quelques années : on va tous retirer au distributeur en même temps, juste pour montrer le coté Ponzi planétaire du truc.

            Dormez tranquille.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2014 20:09

              Il y a surtout que les Français sont parmi les plus gros épargnants de la planète..., en moyenne 17% de leurs revenus, une vraie manne explique le FMI !
              «  Braquage à la chypriote, le FMI veut ponctionner 10% de l’épargne ! »


              C’est plutôt en appliquant « les réformes structurelles » de la Commission européenne, qui veulent en finir avec le modèle social français, que nous allons nous retrouver comme les Grecs !
              Et c’est bien cette feuille de route là que suivent Hollande/Valls et Macron...

              Heureusement, l’histoire de la France nous l’enseigne, les Français ont toujours été capables de s’unir dans les pires moments, pour sortir de la soumission !

            • Piotrek Piotrek 23 octobre 2014 20:43

              - En même temps, on confisque et on laisse 100.000 euros sur chaque compte de chaque français, on annule la dette. Zéro, fini, plus de problème de dette (et accessoirement certains français de dire « j’ai autant sur mon compte que Liliane Bettancour » en rigolant)

              - Ha oui on est tout droit sur le modèle Grec, pour en avoir été témoin (fonctionnaires pas payés, plus de médicaments à l’hôpital, coupures d’électricité sporadiques...) je peux dire que c’est pas une optique intéressante du tout !

              - Oui, Napoléon contre les Rois, Asselineau contre les capitalistes ? qui sait qui sait... smiley


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2014 06:55

              Pioteck,
              Vous croyez tout ce que vous disent les médias ?
              L’Etat dispose d’une réserve de 3 ou 4 milliards d’euros.
              Rien que les assurances vie, c’est 1400 milliards d’euros !
              « Achetez des nouilles, c’est plus sûr ! »


            • Piotrek Piotrek 24 octobre 2014 14:09

              Les médias ? J’écoute tout puis j’écrème.

              L’Etat dispose d’une réserve de 3 ou 4 milliards d’euros.
              Les dépenses de l’état ayant été de 379 milliards d’euro de 2014 (source pdf loi de finance 2015)
              Ca doit me rassurer quand vous me dites que l’état dispose de quoi tenir 3 jours 10 heures et 12 minutes ?

              Rien que les assurances vie, c’est 1400 milliards d’euros !
              Assurances vie, placées par les banques en actions et en obligations (d’état aussi) le tout dopé aux quantitative easing ? 1400 milliards, faut le dire vite alors.

              Le contrarien je connaissais pas. En plus ils se gourent : ça sert à rien de faire des réserves, on part je pense plus vers de la déflation. Ne jette-on pas déjà la moitié de ce qui est produit ?


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2014 20:29

              Piotrek,
              Je vous trouve bien optimiste...
              Lisez ce papier sur la FED : « De combien de temps disposons-nous avant que le système n’implose ? »


              Les fondamentaux ressemblent furieusement à la crise de 29 :
              " Effondrement économique mondial : quand les signes précurseurs du crack de 1929 réapparaissent. 

            • mmbbb 25 octobre 2014 12:13

              L’epargne des Francais represente 5 fois la dette Nous sommes dans la merde depuis que nous sommes rentres dans l’europe Vive la Suisse ne vous en deplaise qui a su avoir une ligne directrice et ne pas etre sous les ukases de telles comissions


            • tf1Groupie 26 octobre 2014 09:40

              La Suisse a décidé il y a quelques années de limiter l’accroissement de sa dette ; moralité leur dette est autour de 50% du PIB.  smiley.

              Si vous voulez prendre la Suisse en exemple il faut aller jusqu’au bout de la logique ...


            • mmbbb 26 octobre 2014 17:52

              La Suisse s’en sort nous pas Au lieu comme Moscovici d’avoir l’arrogance bien francaise de dire que ce pays n’est pas un pays tout a fait democratique au sujet de la derniere votation sur la limitation de l’immigration ( la notre dite induite nous coute tres cher ) alors que nous parlons tres peu des emigres raportent a leurs pays hotes Il faudrait avoir l honnete d analyser notre descente aux abimes


            • Jelena XCII 23 octobre 2014 16:52

              Papy il n’a pas encore compris que « réforme » ça veut dire se passer de dentiers et de lunettes afin de rembourser la dette. Mais il y a encore plus fort, d’après papy, le modèle grec, c’est le modèle à suivre.... Il est trop bon papy... Il y a le modèle ukrainien aussi qui est pas mal.
               
              Puisque le bonheur des banquiers vous préoccupe tant... Vous n’avez honte de vivre de la retraite ? Vous m’avez pourtant l’air en bonne santé ? Allez zoup au turbin papy.


              • Fantine 26 octobre 2014 07:31

                Pas suivi l’ (les) ordonnance(s) ? Normalement, deux matin, deux midi, deux soir.

                Si hallucinations paranoïaques, veuillez prendre contact avec le 112 ou le 15.


              • Passante Passante 23 octobre 2014 17:15

                belle déclaration de guerre, claire.

                ils veulent réveiller la France, 
                donc good news, c’est bien le bout du rouleau.

                • diogène diogène 23 octobre 2014 17:29

                  L’article de Hamed était plus intelligent que celui-là.

                  Voici le copié-collé de mon commentaire :

                  Il faut savoir que les crises sont organisées et provoquées par un petit groupe d’individus. 
                  Si les conséquences d’une nouvelle crise bancaire sont évaluées trop graves, alors la crise n’aura pas lieu.

                  Source : Etienne CHOUARD et son projet de nouvelle constitution. La constitution vénézuelienne d’Hugo Chavez. L’importance d’une constitution dans « L’esprit des lois » de Montesquieu


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2014 20:14

                    diogène,
                    Si, si, ils peuvent faire n’importe quoi ! Hélas !


                    Y compris une guerre mondiale. C’est d’ailleurs ce que les USA et l’ OTAN sont en train de faire : une guerre illimité au terrorisme, qu’ils ont eux-mêmes créé pour organiser le chaos.

                    « Comment pense la classe dirigeante ? » Les 1% dont parle Chouard.

                  • christophe nicolas christophe nicolas 23 octobre 2014 18:27

                    Regardez ce tableau des balances commerciales, les trois pays les plus nuls sont la France, l’Italie et les Etat-Unis.

                    Pour planter ma théorie à Kyoto 2012, il y avait une personne de chacun de ces pays. Lorsque les prêtres de l’argent dictent leur loi, les cancres obéissent. S’ils sont cancres, c’est parce qu’ils ont fait confiance à ces mêmes prêtres de l’argent qui sont motivés par la cupidité...

                    Et maintenant que les faits vont dans mon sens, la France fait sa fière, elle s’en fout mais qui dirige réellement la France ? 

                    • Gandalf Claude Simon 23 octobre 2014 18:52

                      Sauf que le nominal de la dette française, à ma connaissance, sauf via Eurex, n’est pas négociable. 


                      Et qu’est-ce donc à légitimer, qu’une nation qui s’est arrogée tout les droits monétaires prééminents aux autres, vienne donner des leçons d’égalité au rabais concernant nos modes de vie, à leur profit ?

                      La perversité des financiers, donneurs de leçon et culpabilisateurs, n’est là que pour mieux mettre en lumière la leur.

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2014 20:32

                        claude simon,
                        L’essentiel de la dette publique est rédigée en droit français.
                        Que devient- elle si nous sortons de l’ UE pour revenir au franc ?
                        Philippe Murer l’explique dans cette vidéo.


                      • mmbbb 23 octobre 2014 19:54

                        le titre est incorrect « Pays a vendre » Non la France a déja été vendue C’est un secret de polichinelle il y a un bouquin d’un journaliste a La FNAC sur le renoncemnt des elites comme en 1940 ou celle ci se couchait devant les allemands Si la France coule c’est europe qui s’effondre


                          • heliogabale heliogabale 23 octobre 2014 21:33

                            Les actifs financiers des ménages français représentent deux fois la dette financière des administrations publiques...

                            S’il y a effondrement, cela se passera en plusieurs étapes :

                            -Baisse de la note de la France et hausse (très modérée) des taux

                            -les créanciers non résidents se séparent de la dette française tandis que les créanciers résidents en achètent.

                            -lorsque le problème devient essentiellement domestique, on rase les épargnants : ponction sur les dépôts, effondrement de l’immobilier etc. bref tous les mécanismes de répression financière.

                            L’effondrement serait principalement supporté par les retraités et dans une certaine mesure les fonctionnaires. Ceux qui en profiteraient seraient les jeunes...

                            Il y a quelques signes qui montrent que ce processus est déjà en cours :

                            -baisse de la notation de la France depuis 2011

                            -hausse des taux d’intérêt réels depuis le début de la crise

                            -la dette de l’Etat était détenue en 2010 par des non-résidents à plus de 70% : cette part s’est réduite à 63% (cf bulletin mensuel de l’AFT).

                            Ensuite, il faudrait définir le montant de la dette à effacer : j’aurais dit 600 milliards d’euros en 2010-2011, maintenant c’est plutôt 800 milliards, soit environ 20% du patrimoine financier des ménages français.

                            Il est probable qu’une telle crise provoque la fin de la zone euro et à moyen terme la fin du dollar en tant que monnaie hégémonique... c’est pourquoi attaquer la dette souveraine française paraît hasardeux quoique possible...

                            Autre question : si le montant de l’épargne des ménages reste nettement supérieur au montant de la dette, pourquoi provoquer un défaut ? On peut se diriger vers un scénario à la japonaise... on gagnerait du temps (deux ou trois décennies...).


                            • Gandalf Claude Simon 24 octobre 2014 00:29

                              Il est évident que les financiers cherchent à importer le crash grec en France, afin de nuire au peu de salubrité économique qu’ils leur restent, puisqu’ils sont responsables de l’effondrement de la Grèce.

                              Leurs erreurs, nous n’avons pas à les payer.

                              Il serait cependant regrettable de par trop s’avancer sur le chemin japonais, car comme le souligne Ron Paul, la monnaie banque centrale est bien trop génératrice en casus belli, dont la France se repaît si volontiers.

                              La sagesse imposée par Berlin semble encore ce qui convient le mieux à l’hexagone.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès