Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La guerre des monnaies est imposée par la Chine

La guerre des monnaies est imposée par la Chine

Après une croissance de 10.3% en 2010, la Chine projette de voir son P.I.B. progresser de l’ordre de 9% cette année et elle se donnera tous les moyens pour y parvenir. A cet égard, comme les nouveaux investissements à l’intérieur même du territoire chinois seront évidemment déterminants dans la réalisation de cet objectif de croissance, la Chine n’entreprendra rien qui puisse brider trop substantiellement son système bancaire, grand pourvoyeur de liquidités à même d’autoriser cette croissance. C’est pourquoi les réglementations récemment imposées par la banque centrale chinoise à ses banques visant à restreindre et à encadrer les crédits accordés aux privés et aux entreprises seront, en temps voulu, assouplies ou modulées en fonction de l’évolution de la croissance dans le pays. Ces quotas seront vraisemblablement revus à la hausse à moins que de nouveaux financements destinés à l’économie ne soient tout bonnement consentis « hors bilan » par les établissements financiers… Bref, après 2009 et 2010 qui furent des années fastes du point de vue de l’investissement, les responsables chinois persévèreront en 2011 sur cette voie afin de stimuler la consommation de leurs ménages tout en accumulant les excédents commerciaux et ce en dépit de ceux qui mettraient – souvent à juste titre – en doute la qualité de cette croissance. 

C’est pourquoi la tension, souvent extrême, sur le front des échanges commerciaux internationaux n’est pas appelée à s’atténuer en 2011 tout comme la tentation de la part de certains pays de canaliser, voire de manipuler, le niveau de leur monnaie ne s’amenuisera pas. Une mise en garde formelle vient ainsi d’être adressée par le F.M.I. qui appelle à des règles de bonne conduite en matière de contrôle du flux des capitaux tout en insistant sur l’influence - potentiellement dévastatrice pour l’économie globale – de telles manipulations. Et pour cause puisque, après la Corée du Sud, voici le Brésil qui vient d’imposer des restrictions sur les ventes à découvert de Dollar tout en intervenant assez massivement sur les marchés afin de freiner l’appréciation du Réal. Cette contagion atteint aujourd’hui ceux des pays dont on se doutait le moins qu’ils puissent un jour faire partie du club des interventionnistes puisque le Chili vient à son tour de déclarer la « guerre des devises », mettant ainsi en garde les marchés en confirmant l’injection de 12 milliards de Dollars en vue de contrer la fermeté de son Pesos et d’aider ses exportations…

En réalité, ces nations « émergentes » ou bénéficiant d’un fort développement sont contraintes par la Chine à adopter de telles postures. La Chine refuse en effet de jouer le jeu : sa devise ne s’est-elle ainsi pas dépréciée de 17% en une dizaine de jours et n’est-elle pas aujourd’hui tout au plus à peine 3% plus ferme que l’été dernier quand les autorités chinoises avaient déclaré à grand fracas qu’elles se décideraient enfin à raffermir le Yuan ? Comment des pays comme la Corée ou le Brésil peuvent-ils espérer se mesurer à armes égales contre un concurrent majeur comme la Chine autrement qu’en usant des mêmes artifices monétaires ? En effet, une conjoncture Occidentale de croissance anémique et une consommation US et Européenne à la traîne forcent ces pays en développement à se partager une part de gâteau en peau de chagrin et donc à faire appel à toutes sortes de stratagèmes afin de protéger leurs parts de marché vis-à-vis du grand prédateur chinois. 

Les interventions sur le marché des Changes sont donc condamnées à se perpétrer tout au long de cette année sachant que les pays qui en feront usage prétendront qu’ils le font afin de défendre leurs intérêts vitaux tout en blâmant les autres pays de concurrence déloyale… Pendant ce temps, les blocs économiques faisant peu ou pas du tout appel à ces techniques interventionnistes – comme les Etats-Unis mais surtout l’Union Européenne – n’auront d’autre choix que de laisser leur demande intérieure se dégrader afin de soulager leurs déséquilibres commerciaux. Quoi qu’il en soit, la guerre commerciale et des monnaies est loin d’être réglée.


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • millesime 21 janvier 2011 14:06

    Un peu facile de mettre tout sur le dos de la Chine.. !
    voir mon article du 19/10/2010 intitulé : réformer le système monétaire internationale.

    Le 23 mars 2009 (oui 2009) Zhou Xiaochwan président de la Banque populaire de Chine (BPC) établissait un bilan précis et étayé de la crise mondiale dans sa dimension monétaire, en expliquant notamment qu’une monnaie nationale, le dollar américain, servait uniquement aux échanges mondiaux et que c’était inédit dans l’Histoire monétaire mondiale.

    Il n’a jamais été contredit,et a fait des propositions précises... et demandez donc à Nicolas Sarkozy quelle réponse a-t-il eu des US lors de sa récente visite...

    http://millesime.over-blog.com


    • ALBIE Alain 21 janvier 2011 15:50

      Monsieur le grand expert,


      Lorsque vous parlez de la supposée appréciation de la monnaie Chinoise, vous vous alignez bien évidemment sur le dollar, d’ailleurs bien plus par rapprochement idéologique que purement professionnel. Pourquoi ne pas mettre en avant que la même monnaie Chinoises s’est apprécie de près de 20 % par rapport à la monnaie européenne ?

      Le déficit des pays occidentaux est en grande partie due aux mauvaises analyse de votre sainte profession qui ne trouve que peu de prises sur un pays qui ne fait pas partie du cercle des larbins aux ordres de quelques financiers plus ou moins véreux.

      Le problème des subprimes américaines est il d’origine Chinoise ? Non ! Le déficit chronique du budget américain est-il dû aux Chinois ? Non.

      Même la balance commerciale de vos amis ne dépend que pour 20 % des importations Chinoises et dont une bonne partie constituent des réimportations.

      Est-ce de la faute des Chinois si vos collègues cambistes tremblent de trouille à la moindre annonce d’un resserrement du crédit en Chine ?

      Vivez donc votre vie entre pays soit-disant riches et regardez donc les vrais problèmes en face car le mur n’est pas loin, et c’est vous-mêmes les analystes de cabaret qui l’avaient construit avec vos prédictions vaseuses.

      • Kalki Kalki 21 janvier 2011 20:09

        Oh monsieur santi : ils sont méchant les chinois : dites le vieux espece d’économiste

        qui a donnez et construit la chine d’aujourd’hui

        YOU HOUUUUU mon petit chou hypocrithe,

        QUI CA HEIN ?

        Certains deuvrait fermer leur gueule , ou changer de discours : parceque l’hyppocrisie du spectacle est terminé : tu veux la mort , il y en aura pour tout le monde


        • gimo 21 janvier 2011 20:14

          La mondialisation a produit une désindustrialisation massive du pays. Preuve de la complicité entre les politiciens et les banquiers du « cartel bancaire » dans cette débâcle ?

          Ces dernières années, les autorités gouvernementales ont agressivement acheté des armes pour contrôler les foules en cas d’émeute. 

           

          "Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par le loi. Concrètement, elle aboutit aux mêmes résultats. La seul différence est que ceux qui en profitent sont différents".

          Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences economiques 1988.

           

          "Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin"

          "La jeunesse qui pourra résoudre la question monétaire fera plus pour le monde que toutes les armées de l’Histoire"

          Henry Ford (1863-1947)



          •  C BARRATIER C BARRATIER 21 janvier 2011 20:41

            La politique chinois se détermine en Chine, la nôtre, la France à WASHINGTON. Je voudrais bien que nous redevenions un pays maître chez lui et battant monnaie...La Chine réussit là où nous échouons.
            Alors pas de jalousie, elle ne nous impose rien, elle fait ce qu’elle veut, ne déclare pas en permanence la guerre à un autre pays...mais faisant de l’ombre aux Etats Unis, une propagande à peine masquée publie des articles destinée à la présenter comme une ennemie.
            Nos dirigeants politiques et financiers n’ont que de la prétention, là où les chinois savent faire et font.
            Une autre civilisation, au passé brillant, refait surface sur les ruines de nos erreurs.


            • Ferdinand_Pecora 25 janvier 2011 16:44

              Il se trouve que la Chine a adopté le Glass-Steagall au moment où la France (1984) et les Etats-Unis (1999) l’abandonnaient.

              La Chine, la Russie et l’Inde ont donc pu prendre les devants pour instaurer un système de crédit productif public international.

              L’obstacle aujourd’hui est Barack Obama qui, aux ordres de Londres, empêche la réinstauration du Glass-Steagall, ce qui aurait pour conséquence d’instaurer ce standard bancaire au niveau mondial et provoquerait de facto la fermeture de Wall Street.

              Vous dites : « Nos dirigeants politiques et financiers n’ont que de la prétention, là où les chinois savent faire et font. Une autre civilisation, au passé brillant, refait surface sur les ruines de nos erreurs. »

              En ce sens, je suis d’accord.


            • amipb amipb 21 janvier 2011 22:59

              Un article argumenté et documenté avec lequel on peut ne pas être d’accord, mais des commentaires qui frisent, comme souvent ici dernièrement, la grossièreté et la bêtise.

              Sans parler, évidemment, de nos chers communistes sur le retour qui s’empressent de venir déverser leur bile dès que le mot « Chine » apparaît dans le titre, et que l’article est critique. On a d’ailleurs même droit au grand retour (3ème du nom) du grand Hengxi/Albie Alain, qui devait sans doute s’ennuyer à prendre ses Reflets de Chine pour la réalité.

              Pendant ce temps, les chinois, eux, ont l’intelligence d’avoir compris que les valeurs humanistes qui fondent la société occidentale, et si peu respectées désormais aujourd’hui, représentent un avenir bien plus optimiste et équitable que le communisme d’un PCC corrompu et mafieux.

              Merci donc pour cet article éclairant.


              • ALBIE Alain 22 janvier 2011 06:24

                Mon cher amipb,


                votre endoctrinement est tel que vous en êtes arrivé à un point où même si une personne vous chierai sur la gueule vous diriez merci, sous réserve que le discours soit antichinois.

                Malheureusement pour vous, le discours du genre de ceux que nous sert Santi et son idéologie attlantistes ne font pas plus recette que vos mensonges appris par choeur sur le Tibet.

                Un article éclairant, oui pour vous qui vivez sans cesse dans le noir, la simple lueur d’une chandelle vous suffisant.

              • amipb amipb 23 janvier 2011 17:06

                « Don’t feed the troll » comme disent nos amis anglais.

                Sinon, vous n’avez pas de jours fériés en février pour venir avec moi au Bhoutan ? Ou vous préférez toujours connaîtres les cultures au travers des livres et autres films de propagande chinois ?


              • ravachol 22 janvier 2011 08:11

                Et les europeens qui ont cree une monnaie qui navigue sur un bateau fou sans
                gouvernail,c’est a cause des chinois ?


                • ALBIE Alain 9 février 2011 15:47

                  « Sinon, vous n’avez pas de jours fériés en février pour venir avec moi au Bhoutan ? Ou vous préférez toujours connaîtres les cultures au travers des livres et autres films de propagande chinois ? »


                  le problème avec vous, c’est que vos voyages sont aussi virtuels que vos visas.

                  Toujours pas réparé ce vieux scanner ? 

                  Allez, un petit effort, même un montage avec photoshop sufira ...

                  Pour ce qui est des livres de propagande : non, pas vous le demi-mystique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès